46 résultats trouvés pour OTP

AuteurMessage
Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 DgxnSujet: AMORTENTIA ► I don't care I ship it
Seán Dunegan

Réponses: 990
Vues: 9999

Rechercher dans: HRP & beuglantes staffiennes   Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 Nonew12Sujet: AMORTENTIA ► I don't care I ship it    Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 EmptyVen 13 Jan 2017 - 9:48
Anwar #otp
Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 DgxnSujet: AMORTENTIA ► I don't care I ship it
Amelia Cartwright

Réponses: 990
Vues: 9999

Rechercher dans: HRP & beuglantes staffiennes   Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 Nonew12Sujet: AMORTENTIA ► I don't care I ship it    Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 EmptyMar 27 Déc 2016 - 12:38
AVEC SASHAAAAAAAAAAAAAAA #otp Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 2764 Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 2764 Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 2764
Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 DgxnSujet: LOLA — rolf, astoria, theodore, édouard, sasha, neville.
Invité

Réponses: 38
Vues: 1143

Rechercher dans: Animations floodesques   Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 Nonew12Sujet: LOLA — rolf, astoria, theodore, édouard, sasha, neville.    Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 EmptyMer 2 Nov 2016 - 23:26


{#}Carglass{/#} {#}RomesAU{/#} {#}OTP{/#}
Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 DgxnSujet: MARGOT — amelia, susan, kenna
Invité

Réponses: 11
Vues: 643

Rechercher dans: Animations floodesques   Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 Nonew12Sujet: MARGOT — amelia, susan, kenna    Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 EmptyMer 2 Nov 2016 - 23:26


{#}Carglass{/#} {#}RomesAU{/#} {#}OTP{/#}
Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 DgxnSujet: Sir Cadogan's Gallery ► Avatars Go !
Astoria Greengrass

Réponses: 52
Vues: 2571

Rechercher dans: HRP & beuglantes staffiennes   Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 Nonew12Sujet: Sir Cadogan's Gallery ► Avatars Go !    Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 EmptyLun 24 Oct 2016 - 16:34
MDR ROLFLUNA JPP



on n'oublie pas #Hermione #JB #OTP
Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 DgxnSujet: carglass#2 † i hope you never forget the wind that carried you home.
Édouard Douglas

Réponses: 8
Vues: 423

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 Nonew12Sujet: carglass#2 † i hope you never forget the wind that carried you home.    Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 EmptySam 27 Aoû 2016 - 1:12
Il n'a pas pensé à elle, il n'a pas pensé à elle, il n'a pas pu penser à elle parce que sinon? Sinon, Édouard se serait noyé. Il aurait éclaté en mille morceaux et il n'y aurait eu aucun moyen de la réparer parce que même quand il ne pense pas à elle, il pense à elle. Il imagine sa main autour de la baguette du Rafleur devant lui et il imagine son visage derrière le masque d'un Mangemort et il imagine son air soulagé quand elle arrivera dans la salle de réunion des Belliqueux parce qu'on lui a annoncé, à lui, qu'un nouvel Insurgé voulait rejoindre la cause...
Sauf que ce n'était jamais Amelia. Amelia était morte et enterrée et Édouard l'avait tuée et enterrée dans son souvenir. Enfin, il le pensait. Sauf qu'on ne peut pas tuer et enterrer Amelia Cartwright: même partie, elle occupait chaque pièce et chaque émotion et chaque pensée. Certaines personnes vous touchent comme ça, peut-être. Elles vous touchent et elles teintent toute votre existence avec la leur.
Il n'a pas pensé à elle, promis juré, mais là toutes ses pensées explosent en éclats de doute et d'espoir et de soulagement et d'affection et de besoin. De besoin. Il a toujours eu besoin d'elle, Édouard, depuis le moment où ils ont commencé à être amis. Depuis le moment où ils se sont serrés la main et qu'ils ont décidé qu'ils seraient les deux meilleurs Aurors que la Terre ait jamais porté.

Sauf qu'ils sont là, maintenant, face à face, et Édouard a envie de pleurer et de la regarder à nouveau mais il ne peut pas il n'a pas le droit, et Amelia reste immobile et silencieuse et peut-être qu'elle n'a pas envie de le voir et il ne lui en veut pas: lui-même ne se pardonnerait pas de son comportement odieux d'il y a quatre ans.
Quatre ans.
Autant dire une éternité. Tellement de choses sont arrivées en quatre ans. Édouard a envie de tout lui dire mais encore une fois, il a l'impression qu'il va se briser en un million de morceaux et que personne ne va réussir à tous les récupérer et les coller de nouveau ensemble. Sauf peut-être Amelia. Elle a toujours été forte à ça, Amelia: à le recentrer, à reconstituer le puzzle, à le reconstruire. En fait, ils ont toujours été tous les deux forts pour ça. S'aider et se refaire et se reconstruire. Ils ont toujours été nuls pour se déchirer.
« I thought you hated me. » Il tourne de nouveau le regard vers elle.
Il y a des larmes dans ses yeux mais surtout, il y a des larmes sur ses joues.
Amelia ne pleure pas. L'idée semble complètement irréaliste pour Édouard qui la connait mieux que personne pourtant. Elle ne pleure pas, jamais. Lui il est du genre à verser sa larme devant un film ou en lisant un passage particulièrement émotionnellement compromettant d'un livre; il est du genre à pleurer de rage à son grand désespoir et du genre à étouffer des sanglots dans son oreiller après une journée particulièrement éprouvante.
Amelia ne pleure pas.

Pourtant, là, elle pleure.
« I was so angry at you for leaving me behind, Eddie. » Édouard a l'impression qu'on vient de lui déverser cinq litres d'eau froide dans le dos. Il a l'impression qu'on lui a enfoncé trois cents couteaux dans le coeur. Il a l'impression que sa tête va exploser et que ses yeux vont sauter de leurs orbites. Il a mal partout et son coeur bat trop vite et pourtant, il est incapable de faire le moindre geste, de formuler le moindre son. Oui. Il l'a abandonnée. Il l'a abandonnée, lui qui s'est toujours promis de ne jamais abandonner personne. Il l'a abandonnée et il s'est forcé à ne pas la chercher et à ne pas penser à elle.
Lui vient tout d'un coup la pensée que si il avait débarqué chez elle, quatre ans plus tôt, après avoir commencé sa vie de hors-la-loi... elle l'aurait suivi. Il n'a même pas besoin de lui demander, il le sait. Elle aurait fait ses affaires, mis son sac sur son épaule et elle aurait fui avec lui.
Sauf qu'il l'a abandonnée. « I was so angry. » Il l'a abandonnée entre les griffes du Ministère et du Magister et des Mangemorts et des Rafleurs et Édouard a envie de tomber à genou parterre dans cette cuisine qu'ils ont quasiment construit tous les deux à partir de rien et il a envie de lui dire combien il est désolé et combien il regrette et il a envie de pleurer aussi, surtout, parce que quand on est un grand frère on n'a pas le droit de pleurer alors pendant quatre ans il n'a presque pas pleuré mais quand on est l'Eddie d'Amelia et qu'on l'a abandonnée, et qu'on a refusé de penser à elle et qu'on n'a pas pensé à elle, on est obligé de le faire. « I don't want to feel that way anymore. » Il est tellement en colère, lui aussi. Contre lui-même. « I don't want to feel that way, ever again. » Lui non plus n'a pas envie de ressentir ça, tout ça. Il a tout perdu et maintenant Amelia est là. Il ne sait même pas ce qu'il ressent, juste que c'est douloureux et qu'il ne sait pas pourquoi c'est douloureux.

« Ever again. » Ils font le même mouvement en même temps: elle fonce vers lui et il fonce vers elle et il la serre encore plus fort qu'avant, comme une promesse ou un Serment plus inviolable encore que celui du phénix. Il ne l'abandonnera plus, il ne peut pas, il n'abandonnera plus, il pensera à elle et il ne l'abandonnera plus. « I'm sorry for the things I told you that night. I hope you know I didn't mean them. Please tell me you know I didn't mean them. I-I-- ” Mais il est incapable de finir, de formuler autre chose; alors il se tait en enfouissant son nez dans les cheveux d'Amelia, sans cesser de la serrer contre son coeur comme si sa vie en dépendait.
Et il sait, évidemment, il sait que ce n'est pas sain, ce genre de relation. Qu'on ne peut pas se mettre à pleurer juste parce qu'on retrouve quelqu'un, qu'on ne peut pas promettre à quelqu'un qu'on ne l'abandonnera jamais et qu'on ne peut pas se construire un monde chez quelqu'un, dans ses yeux et dans son coeur. Qu'il est tout à fait possible d'avoir une relation avec quelqu'un qui ne soit pas aveuglante, assourdissante, affolante, stimulante, renversante. Sauf qu'il n'en voulait pas. Il voulait Amelia, et les larmes, et les promesses, et ses yeux, et le reste. Il voulait Amelia.
Il ne l'abandonnerait pas.

« I'm sorry. » Moi aussi. Moi aussi. « I missed you. » Moi aussi. Tellement. Je ne le savais même pas mais, tellement. « I- I missed you so much. » Alors il dit la seule chose qui est réelle en cet instant précis: “ I'm right here.
Elle lui manque encore maintenant. Elle est juste là mais elle lui manque, la Amelia qui ne pleurait pas, qui souriait et qui hurlait et qui chantait et qui dansait avec lui en lui envoyant des confiseries sur le visage pour qu'il les attrape avec les dents. Elle lui manque, la Amelia qui lui jetait un coussin dessus quand il se mettait à pleurer devant un film et la Amelia qui arquait toujours un sourcil dubitatif quand il lui annonçait qu'il avait acheté un nouveau modèle d'avion de guerre très onéreux avec toute sa paye du mois.
Mais, quand il y pense, Édouard lui manque aussi. Celui d'Amelia.
Elle est si proche, Édouard la regarde comme si c'était la première fois. Elle a vieilli — hell, ils ont tous les deux vieilli. Elle sera tellement belle quand elle sera vieille. Il reprend son visage entre deux mains tremblantes, parce qu'il a envie de bien l'observer, de se souvenir de chaque détail. Il efface ses larmes des pouces. “ I'm right here, répète-t-il dans un murmure. Right here.
Il ne l'abandonnera pas: il se le répète comme un mantra. Sinon il sait qu'il va se briser et il n'a pas envie de ça, pas maintenant, plus jamais.

Soudainement, une pensée désagréable semble le prendre; il fronce les sourcils, branle du chef comme pour se débarrasser d'un insecte. Il lâche son visage, se recule et se soustrait à son étreinte. Ses yeux sont troublés, fouillent ceux d'Amelia avant de se détourner douloureusement et difficilement. “ So many things happened. So many things... lâche-t-il d'une petite voix un peu brisée, un peu maladroite. I- Amelia, I don't know how to put this, I-- ” Il veut lui parler de ses parents, de Peter, de Penny surtout et de Saint-Mangouste, de Malfoy et de Susan et de Franck Hudson et de ces quatre dernières années. Il doit lui dire. Il ne veut pas qu'elle l'apprenne de quiconque d'autre. Il veut juste... qu'elle comprenne mais lui-même ne comprend pas. “ St Mungo's... I don't want you to hear it from anyone else. I-I don't know how to say this. ” Il se détourne, se passe une main dans les cheveux, lui tourne le dos. “ Penny died.
C'est un coup au coeur à chaque fois. Il se souvient de sa petite soeur comme une petite gamine silencieuse et solitaire, sévère parfois dans l'ombre de son frère solaire. Il se souvient d'elle lui courant après pour se venger de l'herbe qu'il lui avait envoyé à la tête. Il se souvient d'elle lui sautant sur le dos en essayant de le plaquer au sol sans jamais y arriver. Il se souvient d'elle sur un balai et il se souvient d'elle en train de rire et c'est un coup au coeur à chaque fois, à chaque instant, à chaque respiration parce qu'elle est morte à cause de lui avec une expression sanguinaire et déterminée sur le visage. Parce qu'elle est morte comme le soldat qu'il a façonné.
Il n'arrive pas à continuer. À lui expliquer la colère, le désespoir et puis l'odeur de poudre et de mort près de Saint-Mangouste après qu'il ait fait exploser l'hôpital. Il se détourne et ses doigts nerveux reposent la fiole, et l'autre main s'écrase sur son visage pour effacer les larmes; les doigts se rassemblent et le poing s'abat violemment sur l'îlot de la cuisine. “ St Mungo's. It was me, ” dit-il finalement parce que peut-être qu'après ça, elle ne voudra plus jamais le voir. Elle ne serait pas la première.

Spoiler:
 
Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 DgxnSujet: amelia // the best part of me was always you.
Theodore Nott

Réponses: 20
Vues: 1740

Rechercher dans: validés   Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 Nonew12Sujet: amelia // the best part of me was always you.    Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 EmptySam 11 Juin 2016 - 21:13
FINIS VITE TA FICHE PARCE QUE I JUST WANNA BE WITH YOU PUTAIN. èé èé èé èé
(bon courage pour la suite de ta fiche bb, mes feels sont morts, je reviens juste te gueuser avec du hsm #otp)
Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 DgxnSujet: (april 1996) you don't wanna hurt yourself by looking too closely. (tuna)
Luna Lovegood

Réponses: 13
Vues: 1069

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 Nonew12Sujet: (april 1996) you don't wanna hurt yourself by looking too closely. (tuna)    Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 EmptyDim 5 Juin 2016 - 23:24
« Si tu veux réviser pour tes examens de fin d'année, tu ferais mieux de prendre une autre édition. Celle-ci date de 1991 et il y en a une nouvelle qui est sortie cette année. » Si les mots de Nott parvinrent jusqu'à son esprit, ils n'eurent pas le temps de s'y imprimer correctement. « Hmhmmm... » fut tout ce qui s'échappa de ses lèvres scellées. Toute trace de sourire s'envolant en une seconde pour être remplacée par une grimace désabusée. Ses deux grands yeux bleus s'étaient posés sur un phrasé dérangeant, pour ne pas dire carrément perturbant, dans le discours introductif de Scamander. Enfant, elle se souvenait avoir feuilleté les vieilles éditions des Fantastic Beasts que possédait son père et si elle se remémorait plus des centaines de sortilèges jetés dans les marges – pour prouver ou réfuter les dires du célèbre magizoologiste - , la Serdaigle se rappelait également des mots usités par Scamander, au fil des saisons, au fil de ses rédactions. Avec le temps, elle avait eu de plus en plus l'impression de le lire un homme froid et renfermé et terne, sans la moindre couleur pour l'animer, toute trace de passion envolée. Luna pouvait exactement pointer le tome dans sa bibliothèque dans lequel le changement avait eu lieu. Il lui manquait juste l'année. Elle l'avait sur le bout de la lang… « T'avais besoin de quelque chose en particulier ? ». Oh, oui, Theo. Elle avait oublié Theo. Juste un instant. Longuement, elle le fixa de son regard azuré, les sourcils blonds légèrement froncés. Grâce à l'AD, Luna avait remarqué qu'en fixant assez longtemps le front des gens, l'espace précis qui séparait leurs deux sourcils, elle se focalisait bien plus rapidement dans la réalité, dans le présent, qu'auparavant. D'ailleurs, ses conversations avec les sorciers s'étaient sensiblement (légèrement, vraiment) améliorées depuis ce temps-là… Qu'est-ce qu'elle lui v… C'était le vingt-six avril. Luna ne lui répondit pas tout de suite.

De cette patience sereine qui l'enveloppait toujours, Lovegood attendit quelques secondes. Qu'il relève la tête, la regarde, avant d'aller lui répondre quoique ce soit. En temps normal, ces mêmes sorciers l'auraient déjà apostrophée par un Loony antipathique ou nerveux. Lui auraient demandé si elle n'avait pas une Goule perchée au plafond. Se seraient contenter de ne rien lui répondre avant de partir sans un regard. Elle se contentait toujours de sourire, Lovegood, sachant parfaitement qu'ils avaient toujours une très bonne raison pour agir ainsi (et elle ignorait les drôles de pincements au cœur qui la prenaient en fixant seulement un point dans le lointain, juste pour laisser ses pensées reprendre la main). Mais à cet instant, au fond de la bibliothèque, elle eut l'intime conviction qu'il existait une différence entre les sorciers lambda et celui qu'elle avait en face d'elle. Le changement fut subtil mais elle ne ressentit aucun pincement venir lui enserrer la poitrine en percevant le ton agressif (offusqué) que Nott utilisa pour lui parler. Theo n'était pas comme les autres sorciers. Du moins, pas complètement. « Ils sont à quoi tes bonbons ? ». Lentement, son sourire rêveur se réinstalla sur ses traits tandis qu'elle haussait les épaules devant la couleur orangée de la friandise choisie par Theo. Avec Daddy, rien n'était jamais sûr… Elle referma le grimoire de Scamander et le repoussa un peu plus loin sur la table : si elle aimait beaucoup les mots inscrits dans les livres, elle préférait – et de loin – ceux qui étaient parlés. Plus encore lorsque ces derniers lui étaient directement adressés. Son regard azuré se fixa alors définitivement dans celui de Nott. « Moi aussi ma mère est morte, mais c'était il y a plus longtemps. Et alors? ». Le sourire de Luna resta en place mais il se figea étrangement. Oui : et alors? Elle aimait beaucoup sa franchise : d'autres auraient préféré s'excuser mais pas lui. Et alors ? Elle ne savait pas, Luna, que Theo n'avait plus de mère comme elle. Elle se demanda un instant s'il l'avait jamais connue, comme elle… La question ne franchit pourtant pas la barrière de ses lèvres. Ce n'était pas comme si une telle situation arrivait tous les jours mais elle préférait, et de loin, parler elle-même de Pandora et non pas répondre par pure politesse. Luna avait bien trop d'admiration pour elle pour se contenter de l'évoquer platement. Elle préférait toujours parler d'elle avec passion plutôt que par automatisme.  « J'aimerais pouvoir lui parler. », lâcha-t-elle subitement, penchant légèrement la tête sur le côté. Sa mère avait été bien trop merveilleuse pour simplement être évoquée. Même si ce n'était que pour quelques mots, Luna préférait les prononcer d'elle-même, évoquer Pandora d'elle-même. Elle avait ainsi l'impression de la faire revivre. « Elle m'expliquait beaucoup de choses, tu sais ? ». Se penchant légèrement, Luna alla plonger la main dans le paquet de Daddy pour en retirer un bon à l'aveuglette avant de reprendre place contre son dossier. « Elle n'a pas terminé sa toute dernière explication. Et plus le temps passe, plus je me demande ce qu'elle voulait me dire, ce qu'elle tentait de m'apprendre. C'est pour ça que j'aimerais lui parler. » Comme quelques minutes auparavant, elle entama son rituel pour ouvrir l'emballage de la sucrerie. Fronçant légèrement des sourcils, le sourire s'affaissant à mesure qu'elle parlait, elle tourna la tête en direction de l'une des grandes fenêtres de la bibliothèque, celle qui n'était pas dérobée à son regard par les nombreuses étagères remplies de savoirs éternels. « Tu n'as pas cette impression de manque, toi ? Comme si tu percevais ce qui aurait pu être et non pas ce qui est ? » Une fois l'emballage défait, Luna porta le bonbon à ses lèvres et laissa la saveur patacitrouille lui chatouiller les papilles en silence. Une seconde, deux secondes, puis elle se focalisa de nouveau sur Theo, n'attendit pas réellement sa réponse. Elle connaissait la raison qui poussait toujours les autres à la fuir : elle avait toujours eu la désagréable habitude de les faire frémir. « Je ne révise pas encore pour les Soins aux créatures magiques mais je te remercie du conseil, Theodore. Et toi, qu'est-ce que tu fais ? »

Spoiler:
 
Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 DgxnSujet: ariane ✻ the crazies, they make me feel sane
Astoria Greengrass

Réponses: 31
Vues: 2509

Rechercher dans: Récupération   Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 Nonew12Sujet: ariane ✻ the crazies, they make me feel sane    Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 EmptyMar 24 Mai 2016 - 19:07
Spoiler:
 


JE VEUUUUUX LE RP WTF PTN. fire fire fire (désolée du temps que j'ai mis à répondre, je savais pas quoi dire. meuh meuh meuh ) mais omg ce rp wtf je veux, tori va être en mode ptsd en se faisant kidnapper et ari va rien caler omg je le veux TOUT DE SUITE SI TU PEUX (no shame) PARCE QUE J'AIME TROP L'IDÉE. iiih iiih #aritori (ptn on dirait un nom de plat jap?? pardon) #brotp #hoetp #otp #osef #lesbest #lesbe #lesbien #QUOI #PARDON mais omg oui cristina cordula, yakoi tu veux qujte tape? :russe: bon. :russe: :russe: :russe:
BREF. UN RP STP. gaah gaah gaah

also: #unborispourasto
Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 DgxnSujet: (april 1996) you don't wanna hurt yourself by looking too closely. (tuna)
Theodore Nott

Réponses: 13
Vues: 1069

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 Nonew12Sujet: (april 1996) you don't wanna hurt yourself by looking too closely. (tuna)    Tag otp sur EXCIDIUM - Page 2 EmptyMar 24 Mai 2016 - 18:58
« Je n'ai pas le souvenir de t'avoir déjà croisé, Theo. Mais il est vrai que je suis un peu distraite aujourd'hui. Re-bonjour, donc. » Est-ce qu'elle venait vraiment de lui reprocher son manque de politesse? Non mais pour qui se prend-t-elle? Il est parfaitement courtois en toutes circonstances et ce n'est pas Loufoca Lovegood qui va commencer à le faire douter, par Merlin. C'est pour ça qu'entre deux rangées de dents serrées, Theodore se sent obligé de glisser un “ bonjour, Lovegood, ” à peine moins impoli que son silence borné. Elle l'a appelé Theo. Theodore trouve ça franchement humiliant. Pourquoi tout le monde l'appelle Theo? Pourquoi tout le monde se permet de l'appeler Theo?
Pourquoi vient-elle de sortir un énième bonbon d'une poche de sa robe?
Il va la tuer. Il va la tuer. Pourquoi ne cesse-t-elle pas de le regarder? Embarassé, Theodore replonge dans la contemplation de son schéma d'Arithmancie. Il connait les gens comme Loufoca, ils finissent toujours par parler d'eux-mêmes. Il y a quelques règles sociales que Theodore a appris par lui-même, l'une d'elle et que les gens inventent des tas de raisons au silence. Certains pensent qu'ils n'aiment pas autrui, d'autres pensent que la mort de sa mère à sa naissance lui a gelé le coeur et d'autres, enfin, imaginent (à raison) qu'il n'a juste pas le temps de s'acoquiner avec quiconque. Alors elle ressortira ce qu'elle veut de son silence buté mais il ne risque pas de le briser.

« Ça fait six ans aujourd'hui que ma mère est morte, tu sais ? » Il reste silencieux mais il se fige. Elle l'observe toujours, il sent son regard brûlant qui le dévisage et pourtant, il ne bouge pas, ses yeux tressautent dans leurs orbites et il est à deux doigts de lever le regard. Mais le garde fixement sur la page du livre qu'il est en train de consulter, même si ce qui y est inscrit ne fait plus grand sens maintenant. « Les violets. Ce sont mes préférés. » Il lève juste les yeux pour regarder le paquet de bonbons. Du regard, Theodore suit les mains de Loufoca qui volent et vont ouvrir le premier grimoire de sa pile d'ouvrages « Vie et Habitat ? Bizarre. J'étais pourtant sûre que... » Il lève les yeux vers elle. Elle sourit pensivement.
Sourire lui donne l'air stupide, décrète mentalement Theodore. “ Si tu veux réviser pour tes examens de fin d'année, tu ferais mieux de prendre une autre édition. Celle-ci date de 1991 et il y en a une nouvelle qui est sortie cette année. ” Newt Scamander doit être un sacré rigolo pour en sortir quasiment tous les cinq ans. Connaissant personnellement Boris, l'une de ses petits-fils, il a eu l'occasion de le rencontrer une fois et l'a trouvé complètement arrogant et quasiment sénile. Son père, lui, en est fan. Raison de plus pour Theodore de ne pas l'apprécier.

Il tourne une page de son propre livre et rebraque son regard dessus, faisant mine de s'intéresser à une autre figure complexe alors que sa main gauche continue de prendre machinalement des notes sans qu'il ait besoin de la regarder. “ T'avais besoin de quelque chose en particulier? ” la relance-t-il, peu désireux de parler avec elle. A-t-elle remarqué son manège avec Granger? Sans doute, son regard pénétrant le met franchement mal à l'aise et Loufoca... tout le monde dit qu'elle dit n'importe quoi. Qu'elle parle de Joncheruine, de Ronflaks et des Nargoles, autant de choses qui, a fortiori, n'existent pas. Dans le plus grand secret, Theodore s'est procuré des exemplaires du Chicaneur pour voir ce qu'il en était. Il ne sait pas quoi en penser. Évidemment, ces choses sont... étranges, même pour des sorciers. But there's always more to it than meets the eye. “ Ils sont à quoi, tes bonbons? ” finit-il par demander en s'adoucissant un peu, tendant la main pour en prendre un dans le paquet qu'elle a mis entre eux. Celui qu'il a attrapé est orange, il le lui montre. “ Moi aussi ma mère est morte, mais c'était il y a plus longtemps. Et alors? ” Il n'est pas sur la défensive, juste agressif, comme pour prouver qu'il s'en fiche de la mort de sa mère, de la mort de la sienne à elle. Il plante son regard dans le sien, la mettant au défi de faire une nouvelle remarque désobligeante rêveuse.
Définitivement, sourire lui donne un air stupide. Mais elle devrait le faire plus souvent.


Spoiler:
 
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sauter vers: