sujet; GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse
MessageSujet: GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse    GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse  EmptyVen 12 Déc 2014 - 22:29

Invité
Invité
GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse  Empty

¤¤¤

    Rapide cadre. Un hibou hulule à la nuit ses quatre volontés, celle-ci ne répondant que par un néant complet, entonnant un lourd silence jusqu’à en faire perdre le rythme au curieux et nocturne volatile qui décide de s’envoler par tant d’effronterie de la part de cette sombre muette. Peut-être était-ce simplement une impression mais ce volant rapace avait un air courroucé rappelant vaguement une femme du troisième âge furibonde contre quelque plus jeune ne la traitant pas avec le respect dû à son âge. Encore était-il possible de penser à une conclusion trop rapide de ma part, mais j’aimais à imaginer une telle interaction chimérique et vaine entre un être peu doué de parole et un concept encore plus éloigné de ce don.

    Je pousse le portail en chassant ces idées quelques peu rocambolesques de mon esprit. Je range ma baguette. Un pied devant l’autre. Jusque la porte. Il était déjà tard pour rentrer mais j’avais du dépasser mes fonctions du Ministère de la Magie pour quelques affaires d’information, ne m’intéressant que vraiment peu, mais d’une nécessité certainement flamboyante pour les personnes fort peu recommandables qui m’avaient mandés à demander de telles choses. Je m’arrête devant la porte. Geste sacré, presque cérémonial. Pourquoi un tel geste ? Pourquoi s’arrêter chaque fois devant cette porte avant d’entrer ? Pourquoi replacer son manteau ? Rediriger parfaitement la mèche qui, statique, avait gardait sa place reine ? La liturgie de l’entrée dans une maison, dans mon manoir tenait de l’absurde, mais autant de la nécessité.

    Je pousse la porte, enfin, après cette vérification. Un frisson. Changement de température. Je ferme la porte. Une première odeur attira mon attention. Celle du chaud crépitement de bois brûlé dans la cheminée. Une fragrance qui pouvait rappeler des plaisirs d’enfance ou des cauchemars pour les pyrophobes, si un tel mot est possible et imaginable. Je m’avance et j’essuie mes pieds presque machinalement. Une deuxième odeur était saisissable, mais plus ténue, moins épaisse, comme masquée par l’autre. Je m’avance encore, à l’affût de la moindre identité sonore, et je reconnais enfin. Ce devait être quelque plat qui m’attendait dans la cuisine. Je n’avais pas prévenu de mon retard. J’espère très sincèrement ne pas heurter quelque sensibilité, ça m’a totalement échappé.

    Pourtant je ne pensais pas être le dernier à penser à ce genre de choses. J’avais, au contraire, à cœur, surtout envers Gwen, d’être le frère, le Tatan, l’homme parfait. Je ne voulais pas qu’elle puisse se plaindre, surtout d’une telle aisance à son égard, je veux entendre une capacité à oublier, par agrément ou par commodité, de faire des choses qui peuvent paraître obligatoires envers une personne peu proche. C’était une accoutumance facile aux êtres limitrophes de s’autoriser plus d’agissements, et parfois plus déplacés.

    Je pose les quelques affaires de mon travail dans le vestibule. Ma journée au Ministère était terminée, ma journée d’informateur pour les adhérents était terminée, et maintenant, l’instant le plus espéré, le moment tant attendu, si désiré, indispensablement désiré, celui du cocon. Là où la sécurité était beaucoup plus importante. Là où je la savais, elle, dans une impunité toute relative. Il est grand temps de la voir, ma doucette.


¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse    GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse  EmptyMer 17 Déc 2014 - 22:50

Invité
Invité
GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse  Empty
Tout le monde a ses habitudes. Les miennes sont celles d’une autre. Je me suis toujours imposée d’être la Cedrella qu’on attendait mais après 18 ans je commence à me demander qui je suis réellement. Chaque matin, l’odeur du café me réveille alors que je préfère le chocolat. J’enfile du noir quand le violet à ma préférence. Je me dirige vers le ministère quand je souhaiterais voyager et découvrir le monde. Et je rentre dans ce manoir en rêvant de vivre en un lieu paisible et chaleureux. Ce soir ne dérogeait pas à la règle. Après une journée de travail, je rentrais dans cette sombre demeure. Cette grande bâtisse qui m’avait vue grandir. Ces murs où mes larmes et mes rires résonnent parfois avait un jour abrité une famille unie et heureuse. Ce manoir appartenait à la famille de ma tendre et douce - hrm - génitrice. Les Macmillian avaient du passer des heures devant l’âtre de cette magnifique cheminée à parler quidditch et paris en tout genre. Aujourd’hui, il n’y avait qu’Eulalie, une couverture en fourrure et moi pour contempler le feu dansant, spectacle silencieux qui me permettait de respirer tranquillement. Nous étions trois à demeurer éveillés à cette heure avancée de la nuit. Le chat - confortablement installé sur mes jambes -, l’elfe de maison - dans la cuisine - et moi-même - dans le canapé -, ma mère et mon frère dormaient et Tantan, lui, n’était pas encore rentré. Je savais qu’il n’était pas au ministère. J’avais intercepté une missive venant de notre mère lui demandant s’il comptait rentrer tôt et s’il pouvait m’inciter à dîner dehors afin qu’elle passe une soirée avec ses fils chéris. Cette missive ne lui était jamais parvenue tout simplement parce qu’il était déjà parti lorsqu’elle était arrivée au ministère. J’avais pris la liberté de répondre à sa place qu’il ne pouvait malheureusement pas dîner avec elle et qu’il ferait son possible pour Cedrella, enfin pour moi. J’avais donc dîné à l’extérieur en espérant qu’Ethaniel n’avait pas accepté une mission inconsidérée pour le lord. Il était mon frère, et ce depuis 18 ans maintenant. Il était celui qui me tendait la main lorsque nous étions seuls, celui avec qui je partageais quelques moments privilégiés, celui pour qui je m’inquiétais. Il m’était impossible de l’obliger à quitter les adhérents, tout comme il m’avait été impossible de lui imposer de ne pas y entrer ... Pourtant ce n’était pas l’envie qui me manquait. Je ne connaissais que trop bien les entraînements des adhérents et j’imaginais sans mal la vie des mangemorts “tatoués”. Je n’enviais pas cette vie. Jamais. J’y pensais toujours devant cette cheminée quand le bruit de la porte d’entrée me rassura. Je suis dans le salon. Annonçai-je à haute voix sans crainte aucune que l’on m’entende. Les étages des chambres étant parfaitement insonorisées pour respecter le sommeil ô combien précieux de ma mère et de ses enfants. Twix, apporte lui son plateau et un chocolat chaud pour moi. Ah et le dessert bien sûr. Cela allait de soi. J’accompagnais toujours mon chocolat chaud d’un gâteau, de bonbons, bref, de n’importe quoi de sucré, quelques douceurs avant de dormir. Une fois son visage éclairé, par le feu de cheminée, je lui offris un doux sourire avant de lui demander. Tout va bien ? Ne t’inquiète pas, tout le monde dort et elle te pensait au travail. Je préférais le lui dire rapidement, accorder nos violons étaient obligatoires. Depuis que nous avions rejoint les adhérents, elle ne supportait pas l’idée que Rabastan puisse avoir un quelconque contact avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse    GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse  EmptyLun 22 Déc 2014 - 0:06

Invité
Invité
GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse  Empty

¤¤¤

    ¤¤¤ Je suis dans le salon. ¤¤¤ L’articulation de sons tant attendue se fit entendre. L’inflexion de plis vocaux particuliers. Le timbre que je vénérais. La chanteuse de mes inquiétudes et de mes joies. Cela pouvait paraître idiot mais après le réconfort de la porte passée, l’affermissement du soulagement passait par cette voix. Non pas que celle de ma mère ne comptait pour rien, mais elle ne me tourmentait pas autant, car cette ombrageuse agitation intérieure n’avait que peu lieu d’être à part pour elle. Yeux fermés quelques secondes. Repos du souffle. Le rythme cardiaque se pose. La définition de la détente. Je suis dans le salon. Cette simple information n’était clairement pas l’évènement le plus éminent et le plus prodigieux du siècle mais il définissait au mieux le fait qu’elle, ma doucette, se trouvait en sécurité dans un lieu connu. Cinq mots d’exception en soi.

    Je m’avançai dans l’ouverture au faible flamboiement, reflet de la douce clarté, du léger rayonnement de la cheminée. Elle était là assise, dans une tranquillité toute contenue, devant l’âtre étincelant –ou bien était-ce elle ?-, semblant en pleine méditation, or le calme d’un tel exercice ne sied pas forcément à un esprit si agité. La féline Eulalie dressa son poil à ma vue, comme bouleversée par mon intrusion dans cet espace de luxe, de calme et de volupté. ¤¤¤ Twix, apporte lui son plateau et un chocolat chaud pour moi. Ah et le dessert bien sûr. ¤¤¤ Je m’avançai encore un peu, me mettant à la portée de la lumière du foyer, rustre vengeur de l’ombre, et me laissai, un peu plus lourdement que prévu, tombé dans un fauteuil, tout près de Gwen. ¤¤¤ Je n’ai pas très faim à dire vrai. ¤¤¤ Je me doute bien que tu vas me dire qu’il faut se nourrir, je me doute bien qu’Eulalie va vociférer dans sa langue quelque protestation quant au fait qu’elle n’aura pas quelques morceaux de plus, et je me doute bien aussi que « notre » mère va désapprouver encore plus.

    ¤¤¤ Tout va bien ? Ne t’inquiète pas, tout le monde dort et elle te pensait au travail. ¤¤¤ Pour la deuxième fois, j’étais rassuré, même s’il s’agissait d’une mesure beaucoup plus moindre pour le coup, mais je n’étais plus alors obligé de donner des explications sur mon retard un peu trop grand pour une excuse trop banale, et de même pour le fait que je ne souhaitais pas me restaurer. Je me permets alors de me déchausser de deux mouvements secs pour me mettre un peu à l’aise. Geste peu élégant certes, mais l’heure avancée acceptait quelques dérogations aux règles de bienséances. ¤¤¤ Tout semble aller. ¤¤¤ C’était assez court pour regrouper l’ensemble des informations qu’elle demandait et assez peu détaillé pour qu’elle précise ce qu’elle voulait savoir. ¤¤¤ Je te remercie ma petite Gwen, mais tu aurais pu le dire que j’avais un rendez-vous secret avec ce bon Rabastan, ça lui aurait fait tellement plaisir. ¤¤¤ J’aimais parfois à imaginer ce genre de scène où main sur l’épaule, mon cruel géniteur m’amènerait au seuil du portail, ma pauvre mère contractant calmement une fracture légère du myocarde sur le perron devant cette scène tant inespérée. C’était évidemment de l’ironie pure et je ne lui souhaitais absolument pas cela. ¤¤¤ Tu savais que j’allais tarder ? ¤¤¤ Traduction : tu ne t’es pas trop inquiété j’espère. Et là aucune ironie.


¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse    GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse  EmptySam 27 Déc 2014 - 17:06

Invité
Invité
GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse  Empty
Je jouais tranquillement avec le chat, attendant patiemment qu’Ethaniel arrive dans le salon. Comme moi, il devait avoir envie de respirer avant d’arriver ici. Prendre une bouffée d’oxygène avant de rentrer dans le vif du sujet. Eulalie, elle, profitait pleinement de ma présence en jouant avec mon doigt sans jamais sortir les griffes. j’entendis les bruits de pas de mon frère rapidement accompagnés de ceux de Twix, l’elfe de maison du manoir. Il s’affairait tout deux à venir me rejoindre. Je tournai la tête en direction de la porte pour le voir arriver. Je lui offris un doux sourire lorsqu’il se présenta. J’avais pour habitude d’être douce avec Tantan même si notre relation était assez ambigüe. Je ne savais pas toujours sur quel pied danser avec mon frère, le matin noir, le soir blanc ... Une étrange complicité nous liait, il était mon frère mais il était aussi le fils de notre mère, ce qui en soit n’était, croyez-moi, pas une qualité. Pourtant, ce soir, je préférais l’imaginer bien endormie au fond de son lit afin qu’elle ne pollue pas notre fin de soirée. J’entendis le commentaire de mon frère auquel je répondis le plus naturellement du monde. Tu dois manger et puis tu sais bien que je t’aiderai à finir. Aucun doute possible là-dessus, la gourmandise était mon pire défaut et si j’avais déjà dîné dehors il ne s’agissait alors que d’un repas frugal contrairement à ce que notre “mère” avait fait préparer pour le dîner ici. Il faut dire qu’elle était certaine de profiter de ses fils, du coup elle n’avait pas hésité à mettre les petits plats dans les grands, préparant ce que ses fils chéris préféraient. Lorsque je dis “préparant”, ne vous méprenez pas. Notre mère ne préparait rien de ses dix doigts, non. La magie, les elfes de maison, le restaurant, les traiteurs, tout était bon pour lui simplifier la vie. Ayant des goûts tout à fait variés, tout me convenait parfaitement. Voilà pourquoi j’avais également demandé à l’elfe le dessert, et ce pour deux personnes puisque je n’avais pas encore pris le mien. Voilà qui est très concis, je ne te demande pas de précision sur ta soirée mais évite-moi les banalités. Rien de trop dangereux, au moins? Je posai le chat près de moi sur le canapé et j’attrapai le plateau que Twix venait d’apporter. Je déposais les assiettes à desserts sur la table et je pris l’assiette de Tantan dont je piquai une petite pomme de terre avant de lui donner. Tu vois ,je t’aide déjà mais termine le reste, sinon, pas de dessert. Oooohhh la pire angoisse de ma vie. Non, bien sûr, je plaisante mais j’espérais au moins le faire sourire avec mes bêtises. Il avait l’air d’en avoir bien besoin. Tu sais bien que je me refuse de lui faire plaisir, de quelques manières que ce soit. Ce n’était pas totalement vrai, ni totalement faux. Bien sûr, pour me venger j’aurais pu prendre un malin plaisir à lui dire que j’avais vu Rabastan mais, pire encore, qu’Ethaniel et moi-même avions rejoint les adhérents et que nous nous prêtions à leurs entrainements. Ca l’aurait détruite, ravagée, ce que je ne souhaitais à personne. J’allais te demander si tu souhaitais que nous rentrions ensemble quand tu as reçu une missive de notre mère. Elle te demandait de venir souper avec elle et de me demander de dîner dehors. J’ai renvoyé un message disant que tu ne pouvais pas mais que tu t’occupais de m’envoyer ailleurs pour qu’elle soit tranquille avec notre frère. Toi, absent de ton bureau à cette heure-ci, ce n’était pas habituel et j’ai compris le reste rapidement ...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse  Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

GWEN ¤¤¤ Prince et Princesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Appel de Tess à Gwen
» GWEN ღ When she was just a girl, she expect to the world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Trésors rpgiques
-