sujet; (milo) enrecherchedetitre.
MessageSujet: (milo) enrecherchedetitre.   (milo) enrecherchedetitre. EmptyVen 26 Déc 2014 - 20:21

Invité
Invité
(milo) enrecherchedetitre. Empty
milo e. brownsparrow
feat matt smith • kattja ; tumblr.



• nom complet ; Milo Elias Timothy Brownsparrow. C'est un titre qui m'a toujours paru bien trop long. Trop de prénoms. Trop de signification... Alors, lorsque l'on me demandait comment je m'appelais, j'ai toujours dit "simplement Milo"... Pourquoi déballer le reste ? Une manière sans doute de prouver son unicité, mais lorsque vous êtes sur le point d'être vendu comme du bétail, qu'est-ce que l'on a à faire de cette singularité...?

• surnom(s) ; Mimi. Lolo. Petit Moineau. Bref, je ne vais pas sortir toute la panoplie, n'est-ce pas ? Vous êtes libre de me renommer comme vous le désirez, je ne suis pas à ça près avec tout les sobriquets, dégradant ou non, que j'ai pu porter tout le long de ma pauvre et minable existence. Cela ne m'atteint plus vraiment à vrai dire... Je pourrais même presque avouer que cela m'amuse !

• naissance ; 11/09/1980, Hôpital non loin de Londres. Un hôpital moldu dont le nom ne vous dira sans doute strictement rien et dont, j'imagine, vous devez vous en balancer grandement. De toute manière, je ne sais même plus moi-même ce qui s'est passé à cette époque... Je ne peux que reporter les déclarations des personnes qui étaient présentes ce jour-là, dont mes parents ayant affirmé que j'étais déjà souriant lors de mes premières secondes d'existence... Un vrai p'tit cœur d'ange !

• ascendance ; Né-Moldu. J'avais un papa Moldu. J'avais une maman Moldu... Et j'ai même eus une petite soeur Moldu ! Je vivais dans un monde où la magie existait simplement dans les contes... Ce fut une joie néanmoins lorsque je découvris la vérité ! Mais cela le fut beaucoup moins au cours du temps... J'assume aujourd'hui pleinement ce que je suis puisque je n'ai pas réellement compris l'intérêt de nous haïr à cause d'une histoire de sang... Seulement, je fais en sorte à ce que cela ne se voit pas... Histoire que l'on ne m'embête pas trop et que l'on croit que je prône leurs idéaux stupides comme un gentil petit animal domestique.

• camp ; Silencieusement, les Insurgés. Normal, après tout ce qui se passe... Cela dit, je n'ai jamais rien fait pour que cela change. Peut être me suis-je rallié de temps en temps à leur cause sans avoir un rôle majeur dans l'histoire, c'est tout. Encore aujourd'hui, je ne fais que d'attendre que les choses tournent à notre faveur sans vraiment aider dans l'histoire. Au contraire, je ne fais que d'approuver les idées des grands méchants de l'histoire en acceptant pleinement d'être vendu tout en espérant maigrement d'avoir une vie meilleure... Peut être qu'un jour, je finirais enfin par réagir, mais jusqu'alors, ma docilité m'a permis d'avoir une existence que je pourrais presque considérer comme convenable... Ou du moins, convenable pour une vie d'esclave.

• métier ; Esclave en vente. J'ai toujours su que je ne mènerais jamais une vie grandiose... Cependant, jamais je n'aurais cru finir sur le marché et évalué pour être l'acquisition d'un sorcier. Moi ce que je voulais avant tout, c'était être un artiste... Au moins chanteur ou danseur... Vu que je savais pratiquer à merveille ces deux grandes capacités ! Malheureusement, je n'eus pu jamais me vanter d'en faire des métiers, étant devenu quelques temps concierge à Poudlard - ma deuxième maison... - Et puis après cela, il y eut les arrestations dont je fus victime m'obligeant à subsister aux côtés des Détraqueurs peu aimables pour finalement prendre la décision d'effectuer des années de service... Une jolie manière pour dire que nous allions, en réalité, être les jouets de ces maudits sorciers revendiquant les droits des sangs-purs.

• réputation ; Lorsque j'étais encore à Poudlard, la plupart des personnes me considéraient comme un éternel gamin, joyeux et innocent, toujours en train de sautiller à travers les couloirs en sifflotant merveilleusement bien... Toujours avec des yeux pétillants de malice et un large sourire pendu à mes lèvres ! D'ailleurs, les choses n'ont pas vraiment changées si ce n'est les mauvaises conditions qui ont quelque peu ternies mon allure devenue plus mince encore qu'il ne l'était autrefois... J'attiserais sans doute la curiosité de quelques-uns, après tout, il faudrait être un peu sot pour se réjouir d'être esclave... Mais c'est, selon moi, plutôt une manière de montrer que rien ni personne ne pourra me briser de la sorte. Par ailleurs, est-ce un moyen pour que l'on me laisse tranquille. Après tout, je suis loin de là le rebut le trublion de tous. D'ailleurs, je suis assez réputé pour ma docilité sans nom...

• état civil ; Célibataire. Ce n'est pas vraiment le bon moment pour trouver son âme sœur. Et puis je ne pense même pas que quelqu'un veuille bien passer sa vie aux côtés d'un minable esclave ! Enfin, je suppose que de toute manière, cela m'est tout simplement interdit. J'espère donc simplement que la situation veuille bien s'améliorer avant de me préoccuper de cela même si je ne me fais pas trop d'idée là-dessus.

• rang social ; Les Rebuts. Autrefois, je préférais encore passer mes journées dans les cachots plutôt que de léguer ma vie à n'importe qui, mais aujourd'hui, j'ai pris la décision malgré tout de devenir un Rebut... Mon dieu, ils ne pouvaient pas trouver un autre nom que celui-là !? À croire qu'ils cherchent encore et encore des moyens pour nous enfoncer et nous humilier. Mais je ne me laisse pas abattre pour autant ! Même s'il y a foule pour m'acquérir et que je considère l'évènement comme étant quelque chose de surprenant, j'espère encore être chouchouté que d'être rejeté comme un détritus... Un vrai de vrai !

• particularité(s) ; Il me semble tristement de n'être doté d'aucune quelconque particularité, même si j'aurais véritablement aimé être capable par exemple de prendre une forme animale comme peuvent le faire les animagi. Malheureusement, je n'eus point le temps d'expérimenter l’apprentissage... Un jour peut être, qui sait.

• patronus ; Un Moineau. Ce ne fut réellement pas une surprise lorsque je le découvris pour la toute première fois... Comme je le porte déjà en tant que nom, il fallait que cela soit au moins obligatoirement un oiseau... D'ailleurs, je suppose que si j'aurais été un animagi, peut être que ce petit volatile serait également ma forme, qui sait...

• épouvantard ; Acrophobie. Au départ, la peur même du feu était quelque chose qui me terrifiait sur place et je m'étonnais même que d'autres sorciers ne soient pas pyrophobe, simplement par crainte de finir sur le bûcher comme j'étais persuadé de finir lorsque je n'étais qu'un petit bout de chou. De plus, lors des cours de défense contre les forces du mal, découvrant l'existence des épouventard pour la toute première fois, c'est un incendie qui se provoqua à l'intérieur de la pièce... Mais aujourd'hui ça serait différent, m'obligeant à me confronter au vide, me donnant les sensations de vertige et me laissant croire que je pourrais tomber à tout moment. Et cela je dus à mes années de persécution de la part de quelques rafleurs qui s'amusaient par moment à me placer dans une cage étroite, suspendue dans le vide et bousculée par le gré du vent, une expérience parmi tant d'autres afin de me confronter à une chute certaine.

• risèd ; Mener le meilleur des spectacles. Mais qu'est-ce que c'est...? Avant tout, cela signifie retrouver sa liberté et pratiquer ses passions comme je l'entends qui sont ici la danse et le chant... Mais le mieux encore serait de persévérer dans ce domaine pour être une célébrité et de pouvoir vivre de mes loisirs. Je suppose que je pourrais passer des heures durant ce miroir à me contempler, des bouquets de roses entre les mains, admiré et photographié tant cela n'est, à présent, un simple rêve bien utopique...

• animaux ; Aucun. Je dirais même que vous l'avez justement en face de vous... Alors quoi ? Tu t'étonnes ? Et pourtant, on s'apprête pourtant justement à me vendre comme un vulgaire animal domestique ! Oh non... Je crois même que ces petits compagnons sont encore mieux traités par rapport à nous...

• baguette ; Je ne sais pas ce qu'elle est devenue, si elle est gardée précieusement par un autre sorcier ou si on a osé la briser... Mais le fait même de ne plus la posséder m'ennuie chaque jour. Je me souviens encore de son apparence fine et élancée, de son bois de cornouiller et de la facilité que j'avais à l'utiliser même dans les situations les plus difficiles et capables de faire des enchantements éblouissants ! En définitive, elle ne faisait pas moins de vingt-cinq centimètres et possédait en son coeur du crin de licorne.

• ENSLAVED •
Perso inventé

We can get crazy let it all out

► Avis sur la situation actuelle : Attendez-vous réellement une réponse de ma part ? Ne suis-je pas contraint de me taire et de fermer les yeux comme tout le monde si ce n'est, faire des louanges à ceux qui se considèrent comme des maîtres ? En public, je ne dirais simplement que ce genre de questionnement ne me concerne pas du tout, qu'il est bon de laisser les autres s'interroger dessus et ce, en affichant comme toujours mon plus beau sourire à l'apparence naïf. Mais en réalité, je n'attends seulement que les Insurgés finissent par renverser les choses misent en place... Difficile quand ils n'obtiennent aucune aide de l'intérieur et que les rebuts continuent d'agir comme il est ordonné de le faire, l'échine courbée. Mais j'ai confiance en eux, même si elle s'atténue peu à peu au fil du temps... Après tout, je ne veux pas me faire une fausse joie ! Néanmoins, vous comprendrez que, malgré les apparences, je prie silencieusement à ce que ce régime tombe et paie pour ce qu'il a osé commettre.

► Infos en vrac : Des talents. Oh ça, j'en ai des tonnes... Surtout quand il est question d'art ! Comme je l'ai déjà dit précédemment, je sais merveilleusement bien chanter et danser... Poussé par la curiosité, il m'est également arrivé de m'entraîner à d'autres pratiques comme celle d'un instrument, mais aussi à la peinture, au dessin et même à l'écriture sans pour autant y consacrer énormément de temps... Pire encore aujourd'hui alors que je devrais me tourner vers les attentes de mon maître. J'espère grandement que ces talents sauront donc attirer quelques potentiels acheteurs. Un tic. Je ne cache pas, j'aime quand c'est propre et en ordre. Je ne dis pas que cela en devient une obsession, mais assez pour faire le ménage avec passion, préférant encore m'occuper des choses moi-même plutôt que de confier ce genre de tâche à quelqu'un d'autre. Une qualité j'imagine en tant que rebut... Cela dit, n'essayez tout de même pas de m'y contraindre, je le prendrais mal. Une qualité. L'innocence en est une belle, non ? Je ne dirais pas que je le suis totalement, mais j'ai toujours cherché à régler des problèmes par la parole plutôt que de me battre. J'ai horreur de la guerre, du sang et des armes. Des sacrifices inutiles qui a bien pu avoir au cours de la vie... Peut être est-ce donc pour cela que je ne cherche pas à me battre aujourd'hui et non par lâcheté car, je saurais malgré tout élever la voix s'il le faut... Même si cela ne fait pas pour autant de moi un rebelle pur et dur. Certains penseront que je suis fragile et naïf, mais c'est faux... Je suis même avant tout, plutôt habile ! Un défaut. Être un bon vivant optimiste c'est bien. Être un gamin croyant que le monde est beau et gentil, un peu moins... Les geôliers ont déjà passé assez de temps avec moi pour affirmer que je suis quelqu'un d'assez énergique, prêt à papoter tout le long de la journée tant que j'ai un interlocuteur avec moi, prêt également à poser d'innombrable questions, curieux que je suis et à user de n'importe quelles planifications pour obtenir ce que je veux. Quitte aussi à faire des crises et à me rouler par terre... Oui, je suis un vrai gamin ! Une caractéristique. Si je suis une véritable fée du ménage, beaucoup ont tendance à se moquer de mon apparence si peu commune et plus encore des vêtements et autres accessoires extravaguant que je porte... Une sorte de dandy, portant des tenues chics dans des moments inappropriés et cette coupe... ! Elle fut sujette à de nombreuses critiques et pourtant, vous ne savez pas le temps que je passe pour la soigner un maximum ! Même dans les cachots répugnants d'Azkaban, je faisais en sorte à ce qu'elle soit lisse, doux au toucher même si elle donnait tout le temps la sensation d'être en bataille ! Osez même pas me décoiffer ou même de la couper ! Pour moi, c'est un crime ! une rumeur. On dit que j'ai appris moi-même la danse et le chant... Ça c'est vrai ! Néanmoins, on dit aussi que j'ai su attendrir un Détraqueur avec ma bouille d'ange... Je ne sais qui a cru ça, mais ce dernier point est totalement faux ! en plus. Pour finir, je vais vous confier un secret. Genre... C'est hyper personnel et je n'aimerais vraiment pas que cela soit répété, en espérant donc que tu saches tenir ta langue... Alors voilà. Durant ma scolarité à Poudlard déjà, il y a eu quelques personnes pour qui je suis tombé follement amoureux. Et pourtant, je n'ai jamais osé aller à leur rencontre par manque de confiance en moi et en attendant le bon moment pour me lancer dans une relation sérieuse... Je regrette vraiment aujourd'hui de ne pas avoir fait le premier pas avant alors que je n'aurais sans nul doute plus jamais l'occasion de le faire... C'est triste...


les souvenirs
histoire de milo e. brownsparrow



――――――-―• How is it you sing? •――――-―――
J'avance aux rythmes des cliquetis de mes chaînes, d'abord la tête basse n'osant encore regarder le public présentement aujourd'hui, a demi-retourné comme prêt à repartir. À vrai dire, je ne suis pas pressé de me faire acheter, affolé à l'idée de tomber sur un mauvais maître, le cœur battant à tout rompre. Un instant je me demande pourquoi j'ai accepté de faire ces services, mais je ne peux pas retourner en arrière... Pas alors que j'ai passé ces deux derniers mois à être entraîné durement pour convenir au mieux à ces personnes, même si je n'ai fait que de pleurer la plupart du temps... Et puis il fallait dire également qu'Azkaban n'était aucunement le lieu rêvé pour séjourner jusqu'à la fin de ses jours. Il y avait la mer, les vagues, mais les cachots sont inconfortables, humide et immonde... Sans parler des détraqueur qui rôdent et des autres geôliers encore moins agréable que ceux-ci... Non peut être que je n'aurais plus aucun droit et que la liberté ne sera que fictive, mais au moins, je ne serais pas coincé entre quatre murs à espérer que les choses changent... Peut être serais-je obligé de faire des tâches comme le fait de s'occuper de la maison lorsque le propriétaire sera absent, mais sans doute cela sera tout. Je l'espère du moins, je ne voudrais aucunement me retrouver sujet à de nombreuses humiliations déjà que le fait même d'être exposé comme un objet en plein enchère soit quelque chose qui me perturbe quelque peu.

Pourtant, je tente de me ressaisir rapidement, levant alors le regard et osant porter une légère attention sur ces personnes qui me regardent. Il y a foule. Cela m'étonne presque et j'en suis quasiment ravi bien que cela ne me pousse pas pour autant à accepter d'être l'une de leurs acquisitions alors que le visage de certains ne me donnent aucunement envie ne serait-ce de discuter avec eux. Un moment, je fais malgré tout un effort considérable pour leur adresser un petit sourire, cherchant à me montrer amical à leur égard bien que toutes mes peines sont veines, mes chaînes me rappelant à l'ordre, ce pourquoi je suis là... J'aurais pu en effet montrer une magnifique prestation de danse alors que je me retrouve justement à un endroit surélevé face à un parterre, mais comment alors que je me retrouve justement mains et pieds liés ? ...Chanter, alors ? Je n'ose même pas élever la voix laissant plutôt l'organisateur des enchères les lancer, me laissant seul avec moi-même me lamentant silencieusement de mes conditions, mais gardant toujours et encore ce masque de gaieté. Pitié, faites que cette exposition se termine vite.


――――――-―• How can you jubilate,
Sitting in cages, •
――――-―――
Et dire que pour en arriver là, il a tout simplement fallu à ce que je naisse dans une famille de moldu... Seulement cela. Pourtant, j'ai toujours été une personne agréable à vivre, loin de là un criminel bien que l'on me reprochait déjà bien des choses lorsque je n'étais qu'un tout petit garçon. J'avais une mère et une sœur aimante autrefois... Mon père, lui, ne l'était pas. Surtout lorsque je fis  la découverte de mes pouvoirs magiques. Prêtre jusqu'au bout des ongles, il fut tout de suite persuadé que j'avais fait un pacte avec un démon pour obtenir des dons surnaturels et plus encore au vu de mon comportement assez instable durant mon enfance. Comme je le disais, je n'étais pas foncièrement méchant, j'étais instable... J'avais tout simplement le besoin de bouger. À chaque fois. Tout le temps. Vous comprendrez donc que les repas de familles et autres moments barbant dans ce genre ne furent vraiment pas ma tasse de thé en plus de ne pas vraiment adhérer à la religion de mon vieux. Mon cœur à moi était plutôt tourné vers la danse et le chant. Surtout la danse qui fut un très bon moyen d'ailleurs de calmer ma vivacité en me fatiguant après des heures et des heures d'entraînements en cachette - évidemment, je n'allais pas révéler cela à mon père qui, je le sais, aurait fait en sorte à ce que je cesse cet hobby, quitte à me briser les jambes s'il le fallait -.

Une vie déjà peu banale dans un monde pourtant si familier. Certains se poseraient sans doute la question du comment ai-je fait pour ne pas craquer avec les maux que j'avais pu connaître dans les deux mondes. Je répondrais sans doute que ma petite sœur moldu a assurément joué un rôle là-dedans. Lorsque j'aperçus le poupon pour la première fois dans son berceau en train de chouiner, j'avoue avoir ressenti de la jalousie à son égard et plus encore pour l'amour que mes parents ressentaient pour elle, ce petit bout de gras ressemblant à rien. Finalement, je fis la conclusion qu'ils finiraient de toute façon par la détester, comme moi, au cours du temps. Qu'elle deviendrait une peste comme j'avais pu l'être et qu'ils regretteront de l'avoir eu... Mais elle devint la plus exemplaire des jeunes filles, sage comme une image, tout le contraire de moi.

Choyée par ses parents, j'aurais dû la détester et la jalouser encore plus. Pourtant, elle était si gentille avec moi. Contrairement à mes vieux, elle m'acceptait pour ce que j'étais et admirait les capacités que j'avais pu développer en danse et en chant... Comment pouvais-je donc rejeter l'amitié qu'elle ressentait pour moi ? Non, je ne pouvais pas... Par ailleurs, il est sans doute inutile de dire que l'on devint finalement très complice et plus encore le jour où j'aperçus être un sorcier. Elle me soutint grandement tandis que mon père me menaçait d'organiser un bûcher pour m'y brûler, hormis si j'acceptais de participer couramment à des séances d'exorcismes... Bref, ce genre de choses capables d'effrayer un pauvre petit gamin peureux de onze ans comme moi... Ce fut un véritable soulagement d'accueillir un professeur de l'école Poudlard, m'assurant que j'étais loin d'être une personne possédée, seulement un individu unique dans son genre, un sorcier.


――――――-―• Never taking wing? •――――-―――
Il m'emmena donc ensuite afin à ce que j'aille récupérer, à ses côtés, mes fournitures scolaires et mon animal de compagnie pour finalement m'abandonner à la gare, attendant le train apportant les élèves avec lui jusqu'à l'école. Le trajet me sembla bien long, alors que j'eus pris la décision de rester seul, intimidé à l'idée d'aller à la rencontre des autres. Néanmoins, je m'étais bercé par un doux et merveilleux rêve, imaginant l'apparence de l'école... Je savais qu'il ne pouvait être que merveilleux, mais pas à ce point. J'avais alors contemplé chaque parcelle de l'endroit, me perdant dans une multitude d'ornements et m'émerveillant pour quelques bougies flottantes... Rapidement, on comprit donc à quel rang j'appartenais, devenant alors la cible de quelques avortons crachant maintes insultes à mon égard sans que cela n'ait réellement de l'ampleur dans ma vie... Non. Pas à cette époque, alors que j'étais à la fois un très bon élève et un bon camarade de classe. J'avais plus d'amis que d'ennemis, je ne voyais donc l'intérêt même de me lamenter pour quelques plaisantins.

Il est vrai qu'au départ, je n'osais m'imposer, restant certes un gamin plutôt sérieux mais discret et très timide en plus d'être assez maladroit et sensible. Une situation à peine effrayante pouvait me pousser à prendre la poudre de cheminette pour l'éviter absolument ! Néanmoins, le temps suffit pour faire de moi finalement un garçon dont la compagnie pouvait être appréciable et surtout abordable alors que j'acceptais peu à peu de tenir une discussion avec les autres, devenant une personne même plutôt extravertie. Que cela soit donc pendant les cours ou même à la maison, je m'affirmais peu à peu. J'étais heureux. Et mon existence se profilait tel un long ruisseau doux et tranquille mais, comme on dit, toutes les bonnes choses ont une fin... Je ne savais alors qu'en cet instant, ma chute n'en serait que plus languide.

Je m'apprêtais à mener ma septième et dernière année lorsque les terribles évènements débutèrent. Au départ hésitant entre poursuivre mes études ou quitter l'école pour me terrer histoire que les choses se calment, j'avais pris la décision somme toute d'occuper le poste de concierge afin de me rendre utile à l'école deux ou trois jours voir plusieurs semaines ou quelques mois, uniquement temps de me préparer à fuir ensuite. L'occasion s'était présentée lors de la prise au pouvoir du Maître des Ténèbres et de la nomination de Severus Rogue en tant que Directeur. Prenant mes clics et mes clacs et fuyant sans jamais retourner en arrière, sans même savoir où est-ce que j'allais exactement. Une seule chose était sûre, je voulais me rendre loin du monde magique, loin de Londres et loin de Poudlard... Peut être un petit village perdu, qui sait !

Un plan si mal abouti avant d'être mit à exécution que je fus rapidement rattrapé par un groupe de Rafleurs qui ne prirent même pas la peine de lancer des menaces pour me stopper que je me suis rendu plus vite qu'ils ne l'auraient cru. À voir ma bouille de petit adolescent suppliant suffit alors pour qu'ils me gardent quelques temps avant de me condamner. Ils furent donc les responsables de ma peur incongrue pour le vide m'ayant confronté régulièrement à des chutes après m'avoir élevé à une hauteur effrayante avec des moyens magiques ou non pour finalement me laisser tomber jusqu'à me rattraper à temps pour ne pas me transformer à l'état de crêpe. Cette idée, ils l'eurent alors en ayant pris connaissance de mon nom... Songeant certainement voir des ailes pousser sur mon dos après m'avoir contraint à prendre mon envol. Que sais-je. Mais cela suffit pour les amuser et à retenter l'expérience de nombreuses fois, que ce soit d'ailleurs en me balançant dans le vide ou en m'y exposant comme en me plaçant dans une cage étroite... Vous devez alors sans doute imaginer mon arrivée à Azkaban déjà totalement aliéné alors que je venais à peine de poser le pied dans ma cellule.

Et puis, vous connaissez la suite. Je suis resté enfermé pendant trois ans et quelques mois avant d'accepter de devenir un rebut, me lamentant de passer mes journées dans cette prison lugubre et espérant retrouver un peu de liberté perdue. Qui sait, peut être un maître plus agréables que les geôliers ou les détraqueurs ne cessant de nous tourmenter !


Dernière édition par Milo E. Brownsparrow le Dim 4 Jan 2015 - 7:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (milo) enrecherchedetitre.   (milo) enrecherchedetitre. EmptyVen 26 Déc 2014 - 20:21

Invité
Invité
(milo) enrecherchedetitre. Empty
Les dates
suivi de milo e. brownsparrow



FLASHBACK
• UNE DATE : évènement. texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte.

• UNE DATE : évènement. texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte.

• UNE DATE : évènement. texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte.

MAINTENANT

• UNE DATE : évènement. texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte.

• UNE DATE : évènement. texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte.

• UNE DATE : évènement. texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte.

Revenir en haut Aller en bas
 

(milo) enrecherchedetitre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» wild party ► milo & kayla
» un ritmo latino - milo.
» Retrouvaille d'un autre temps [PV Miloë]
» Welcome to the New Age ~ Milo R. Scarliff
» CAP OU PAS CAP DUDE? †MILO&CÈZANNE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-