sujet; [mission #1] hunting you down tonight (draco)

Invité
Invité
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Empty
DRACO + THEODORE

hunting you down tonight (mission #1)

L'appel avait été soudain, la brûlure vive et désagréable même si Theodore commençait à s'y habituer. Il lui avait fallu un certain temps pour arrêter de ressentir la cuisante douleur le long de son avant-bras et même s'il retenait à chaque fois un juron, il était néanmoins incapable de retenir une grimace lorsque le Seigneur des Ténèbres appelait son fidèle serviteur. Assidu, Theodore transplanait toujours aussitôt, ne souhaitant pas attirer l'attention du Lord par son retard et préférant de loin se fondre dans la masse des autres mangemorts, ce qui était toutefois difficile à cause de son jeune âge et des espoirs qui reposaient sur ses épaules à peine musclées. Les appels du Seigneur noir signifiaient toujours la même chose : un besoin impétueux de disposer de ses sujets, que ce soit pour une réunion ou bien pour une mission bien spécifique. Lord Voldemort réunissait de plus en plus régulièrement ses fidèles, peut-être à cause d'une angoisse ténue qui menaçait progressivement le système méticuleusement mis en place ces dernières années. Si Theodore n'avait encore pas eu l'occasion d'assister à l'une des nombreuses révoltes qui secouaient l'Angleterre, il avait toutefois participé à de nombreuses disparitions ces derniers temps, effectuant son travail d'effaceur à la perfection, malgré la fréquence inquiétante à laquelle il devait effacer.

Toujours aussi impressionnant, le Lord avait convoqué avec une solennité non dissimulé Theodore et Draco Malfoy uniquement. Le duo fonctionnait plutôt bien et les missions attribués aux deux jeunes recrues étaient réalisées dans les délais impartis. Le Seigneur des Ténèbres semblait prendre un certain plaisir à tester les capacités des deux mangemorts, comme si la Marque ne suffisait pas encore à prouver leur loyauté et leur obéissance. Néanmoins, Theo ne s'en plaignait pas, il commençait à connaître Draco et son caractère, Draco et ses failles, et l'inverse était également vraie ce qui arrangeait le jeune Nott dans ses pires moments d'incertitude.

Les ordres étaient précis, donnés sans aucun détail supplémentaire et aussitôt les deux recrues transplanèrent d'un même geste. Une affaire de mot tabou. En un souffle, Theo se trouva dans une forêt plus ou moins dense, Malfoy fourré à ses côtés. Tous deux restèrent immobiles, observateurs jusqu'à ce qu'un éclair bleuté ne passe à quelques centimètres de la tête de Nott. Malgré une éducation impeccable, une flopée de jurons s'échappèrent de la bouche du brun. Vermine, lèche-Potter, crasseux. « A couvert ! » l'ordre était purement rhétorique puisque Malfoy avait eu le même réflexe que lui en se réfugiant derrière un large tronc. Theo jetait des regards vers son comparse avant de guetter la voie. Il repéra facilement l'insurgé qui se déplaçait vers eux, tout en les bombardant de sorts qui n'atteignaient jusqu'ici jamais leur cible. Pendant un instant, le silence se fit. Puis les sorts se firent beaucoup plus rapides, plus furieux. Penchant la tête pour lancer son sort, Theo put ainsi repérer un second sorcier qui les martelait tout autant que son comparse. « Ils sont deux. Un de ton côté, l'autre au milieu de nos deux arbres. » indiqua le brun entre deux sortilèges. L'esprit du jeune mangemort tournait à cent à l'heure, il leur fallait un plan, une technique pour pouvoir attaquer et vaincre. Il continua néanmoins à jeter des sorts, répétant des avada kedavra avant de finalement changer de technique : il visa correctement l'un des deux ennemis avant de lancer un scindendae corpus dont la fumée noire s'attaqua aussitôt aux jambes de la cible. L'autre insurgé laissa échapper un cri, comprenant qu'il avait face à lui des mangemorts, il ne lui en fallut pas plus pour transplaner.
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
Draco Malfoy
Draco Malfoy
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 8775
‹ crédits : faust.
‹ dialogues : seagreen.
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Tumblr_ob1ibueZ761rmsoypo3_250

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; calixe davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook ; jelena kuodzevikiute w/ ariana grande.

‹ âge : 23 yo (05.06.80).
‹ occupation : ancien langue de plomb (spécialisé dans les expérimentations magiques) ; fugitif et informateur de la RDP entre le 26.05.03 et le 08.12.03 ; condamné à 22 ans à Azkaban pour terrorisme, au terme d'une assignation à résidence et d'un procès bâclé, tenu à huis-clos.
‹ maison : Slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : entre 1991 et 1997.
‹ baguette : un emprunt, depuis qu'il est en fuite. elle n'est que temporaire et il ne souhaite pas s'y intéresser ou s'y attacher, puisque la compatibilité est manquante.
‹ gallions (ʛ) : 12458
‹ réputation : sale mangemort, assassin méritant de croupir à vie en prison pour expier ses crimes et ceux de ses ancètres.
‹ particularité : il est occlumens depuis ses 16 ans.
‹ faits : Famille.
Narcissa (mère) en convalescence. sortie de son silence depuis peu pour réfuter l'annonce de son décès ; reconnue martyr. lutte pour que le jugement de son fils soit révisé.
Lucius (père) mort durant la tempête du 03.03.2004.
[mission #1] hunting you down tonight (draco) 489546spea
Spoiler:
 

‹ résidence : emprisonné à Azkaban depuis le 06.01.04. en fuite depuis le 08.05.04.
‹ patronus : inexistant.
‹ épouvantard : l'éxécution de juillet 02, ses proches en guise de victimes: leurs regards vidés par l'Imperium, la baguette de Draco dressée, les étincelles vertes des AK et leurs cadavres empilés comme de vulgaires déchets.
‹ risèd : un portrait de famille idéal, utopique.
http://www.smoking-ruins.com/t4710-draco-there-s-a-hole-in-my-so
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Empty
« A couvert ! » A peine l’éclat de voix avait-il retenti qu’un éclair lumineux éclata à quelques centimètres du bras de Malfoy tandis qu’il s’écartait précipitamment de la trajectoire du tir. En entendant parler du tabou prononcé qui avait été à l’origine de l’appel de leur Maître, il s’était attendu à une banale descente, une mission punitive visant à donner l’exemple aux rebelles se croyant malins en entravant l’ordre. En somme, une responsabilité dont des Rafleurs auraient pu écoper en toute légitimité et qui l’avait poussé à se demander pour quelle obscure raison la tâche revenait à de jeunes mangemorts. Les cibles s’avéraient toutefois plus virulentes que prévu et leurs sorts corrosifs laissaient à penser que les deux hommes n’avaient pas mentionné Potter au hasard : non, ils avaient voulu attirer les traqueurs puis leur faire regretter de s’être accrochés à l’appât. Leur tactique aussi était agressive : ils tiraient en chaîne, sans s'accorder le temps de vérifier s'ils faisaient mouche ou non. Point positif : ils n'avaient donc pas le temps de viser ; point négatif : les deux mangemorts n'avaient qu'à peine le temps de les attaquer à leur tour. Nott évalua rapidement la situation et Draco lui adressa un bref hochement de tête. « Je prends le premier », indiqua-t-il en toute logique. Silencieusement, il compta les intervalles entre les sorts, les temps d’arrêts obligatoires durant lesquels son assaillant reprenait son souffle, afin de superposer ses propres sorts juste avant chacune des poses de l’autre et de le prendre par surprise lorsqu’il serait vulnérable, achevant un mouvement de baguette et incapable d’en entamer un autre aussitôt. Il leur faudrait mener un interrogatoire et Nott tentait de les débarrasser d’un adversaire superflu en employant des sortilèges de mort, aussi Malfoy opta-t-il pour des Diffindo qu’il lança en direction des jambes de sa propre victime pour lui en ôter l’usage : sortilège suffisamment basique pour être informulé et pour laisser son adversaire dans le flou. Mais il était tout sauf aisé d'atteindre la cible mouvante, et il échangea avec son coéquipier un très bref regard exaspéré à la vue du peu de résultat obtenu ; ils changèrent de formules, d’un accord tacite.

Tout se passa alors très vite : à peine quelques dixièmes de secondes avant que le Sectumsempra de Malfoy — emprunté au répertoire très secret de Snape — ne touche sa cible, Nott atteignit le second homme, ce qui poussa l’énergumène que visait le blond à décamper. Le maléfice le frappa à l’instant même où il transplanait et le blond grinça des dents en voyant la mine de l’Insurgé passer de la stupeur à l’horreur en un instant, lorsque des déchirures comparables à des coups d’épée strièrent ses cuisses, ses genoux et ses mollets à une vitesse effarante. Le sang ne toucha pas le sol cependant : il venait de disparaître. Un exclamation furieuse écorcha les lèvres de Draco : le Lord leur avait ordonné de n’en laisser filer aucun. Ils auraient tout intérêt à mener à bien le reste de la mission.

Theodore tentait toujours d’en découdre avec le premier homme qui, bien qu’attaqué par le Scindendae Corpus, ne cessait de bombarder les mangemorts de sortilèges, déterminé à au moins les amocher sérieusement. « Incarcerem ! », cracha Malfoy en lui visant spécifiquement le visage et le cou : les cordes qui jaillirent de la baguette d’érable s’enroulèrent autour des deux zones visées, aveuglant et étranglant l’homme d'un même coup, et Draco les resserra durement jusqu’à le voir relâcher sa baguette et tomber à genoux, luttant contre ses liens. « Je te couvre », lança-t-il ensuite à son coéquipier pour lui indiquer qu’il pouvait se charger d’approcher le rebelle, de le désarmer de l’immobiliser correctement pour la suite ; Draco pour sa part se plaça rapidement dos à Theodore, comme promis, sa baguette dressée scannant les alentours à l’aide d’Hominum Revelio nets et précis qui leur assurèrent qu'aucun danger ne surgirait d'ailleurs.

• • •

I'M SORRY I'M SUCH AN ASSHOLE
I'll be good, i'll be good • I thought I saw the devil looking in the mirror. Drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. My past has tasted bitter for years now, so I wield an iron fist. Grace is just weakness or so I've been told. I've been cold, I've been merciless. But the blood on my hands scares me to death, maybe I'm waking up... today.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Empty
La mission ne semblait pas tourner à leur avantage, au premier coup d’œil. L'espace d'un instant, Theo s'était sentit ridicule, caché derrière son tronc d'arbre à tenter de riposter face à des rebelles. Finalement, en voyant les choses s'améliorer et l'avantage glisser vers les deux jeunes mangemorts, Nott avait retrouvé sa fougue. Draco, avec un sort que Theodore n'avait pas eu le temps d'identifier avait touché le second sorcier, provoquant ainsi son départ immédiat. L'autre ne sembla avoir remarqué la fuite de son compagnon qu'une fois les liens magiques le tenaillant fermement, le laissant ainsi à la portée des deux serviteurs du Lord. Tout s'était passé si vite, essoufflé, le brun fut contrarié d'avoir été bousculé de la sorte. La mission semblait pourtant simple : attraper et punir celui ou celle qui avait osé prononcé le mot tabou. Qui, de nos jours, ignorait que le nom de Potter était affublé d'un tabou ? L'information était de notoriété publique et il semblait évident, à voir la fougue avec laquelle les deux inconscients avaient attaqué, que ce n'était pas une erreur ou un éventuel oubli. Des insurgés se croyant plus forts que des mangemorts, eux seuls pouvaient oser prononcer le nom de l'Indésirable n°1 volontairement.

Tandis que Draco se chargeait de vérifier les alentours, le dos collé à celui de Theodore, le brun quant à lui faisait face à leur assaillant désarmé et incapable de faire le moindre geste grâce aux deux sorts qui le tenaillaient. Nott s'empara de la baguette du rebelle et s'approcha un peu plus pour le fouiller. Lorsqu'il tenta de se débattre, visiblement prêt à utiliser ses poings, le mangemort ne se dégonfla pas. Il pointa sa baguette sur la gorge de son ennemi, appuyant assez fort pour lui arracher une grimace. « Tu n'y penses même pas. » Ils restèrent ainsi un court instant avant que Theodore ne finisse de tâter les poches du sorcier. Rien d'intéressant. Nott refusa de prendre le moindre risque et préféra lancer un autre incarcerem pour pouvoir attacher fermement l'ennemi à l'arbre le plus proche, il prit la peine de bien serrer les liens, au point d'en arracher un gémissement à sa victime. A peu près au même instant, Draco eut fini de scanner les alentours et ils se retrouvèrent ainsi tous les deux face à leur otage.

Theodore eut un sourire satisfait en voyant le regard noir de l'insurgé se poser tour à tour sur eux. Certes, l'autre avait pu s'enfuir et le Lord n'allait pas apprécié la nouvelle mais ils avaient néanmoins un moyen de rattraper le fuyard. « Eh bien, qu'est-ce qu'on a là ? » demanda Theodore sur le ton de la plaisanterie. La preuve était faite qu'il s'agissait d'un rebelle et pourtant, l'héritier Nott prenait un malin plaisir à voir le sorcier aussi impuissant. Le faire parler n'allait pas être facile mais Draco savait se montrer persuasif, surtout lorsqu'il perdait patience. « Un rebelle fort et courageux, prêt à affronter des méchants mangemorts. » un cracha arriva sur les chaussures de Nott dont le sourire s'effaça aussitôt. Il prit un air furieux et leva sa baguette, comme s'il allait jeter un sortilège de mort sur le sorcier ligoté. Il s'arrêta au dernier moment, lorsque sa cible ferma les yeux. Un rire mauvais s'échappa de la bouche de Theodore qui baissa sa garde. « C'est qu'il a de la répartie. » puis il fit deux pas en arrière pour revenir se placer au même niveau que Malfoy. Il savait que le blond jubilait parfois autant face à des rebelles.

Theodore faisait à chaque fois de son mieux pour dédramatiser ses actes, les souvenirs qu'il en gardait la nuit suffisaient amplement à le faire culpabiliser. Et surtout, il ne souhaitait absolument pas se montrer faible, rempli de compassion devant qui que ce soit. Même devant Malfoy avec qui il faisait régulièrement des missions. Même devant les victimes qui étaient sur le point de mourir. Hors de question que la moindre faille ne s'échappe du bloc impassible qu'était Theodore Nott. C'était cette attitude, blagueuse presque perçue comme du sadisme, qui avait forgé la réputation du fils Nott. Impassible, impitoyable. C'était exactement ce que voulait Theo et quoi de mieux pour renforcer cette image que de prendre tout cela à la légère ? Comme si c'était facile et amusant, comme si aucun cauchemar ne venait le hanter suite à tout ça. Gardant un moment de silence, paraissant concentré, Nott jeta un regard en biais vers Malfoy. « Il est temps de dénouer la langue de ce traître au gouvernement. » il se tourna complètement vers son acolyte avant de tendre le bras vers le ligoté. « A toi l'honneur. Fais-le dire autre chose que le nom de ce lâche de binoclard. »
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
Draco Malfoy
Draco Malfoy
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 8775
‹ crédits : faust.
‹ dialogues : seagreen.
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Tumblr_ob1ibueZ761rmsoypo3_250

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; calixe davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook ; jelena kuodzevikiute w/ ariana grande.

‹ âge : 23 yo (05.06.80).
‹ occupation : ancien langue de plomb (spécialisé dans les expérimentations magiques) ; fugitif et informateur de la RDP entre le 26.05.03 et le 08.12.03 ; condamné à 22 ans à Azkaban pour terrorisme, au terme d'une assignation à résidence et d'un procès bâclé, tenu à huis-clos.
‹ maison : Slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : entre 1991 et 1997.
‹ baguette : un emprunt, depuis qu'il est en fuite. elle n'est que temporaire et il ne souhaite pas s'y intéresser ou s'y attacher, puisque la compatibilité est manquante.
‹ gallions (ʛ) : 12458
‹ réputation : sale mangemort, assassin méritant de croupir à vie en prison pour expier ses crimes et ceux de ses ancètres.
‹ particularité : il est occlumens depuis ses 16 ans.
‹ faits : Famille.
Narcissa (mère) en convalescence. sortie de son silence depuis peu pour réfuter l'annonce de son décès ; reconnue martyr. lutte pour que le jugement de son fils soit révisé.
Lucius (père) mort durant la tempête du 03.03.2004.
[mission #1] hunting you down tonight (draco) 489546spea
Spoiler:
 

‹ résidence : emprisonné à Azkaban depuis le 06.01.04. en fuite depuis le 08.05.04.
‹ patronus : inexistant.
‹ épouvantard : l'éxécution de juillet 02, ses proches en guise de victimes: leurs regards vidés par l'Imperium, la baguette de Draco dressée, les étincelles vertes des AK et leurs cadavres empilés comme de vulgaires déchets.
‹ risèd : un portrait de famille idéal, utopique.
http://www.smoking-ruins.com/t4710-draco-there-s-a-hole-in-my-so
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Empty
Pas âme qui vive en dehors de leur trio étrangement assorti. Malfoy abaissa sa baguette, bien qu’encore sur ses gardes dans la mesure où il n’était pas à exclure que des secours rappliquent tôt ou tard. Après tout, le comparse qui leur avait filé entre les doigts avait probablement prévenu d’autres Insurgés… Il lança quelques sorts aux alentours, précautions qui leur permettraient d’être avertis si quiconque approchait, et qui retarderait un tant soit peu les potentiels intrus.

Durant ses vérifications, Nott s’était chargé de désarmer et de neutraliser pour de bon le rebelle désormais à leur merci et Draco se tourna vers eux, scrutant ce visage familier. Il y avait un avis de recherche concernant cet homme – la prime n’était pas énorme, mais elle était somme toute considérable : c’était un certain... Rufford. Evidemment le gouvernement ne leur paierait pas une noise, puisqu’ils étaient en fonction, mais la suite prenait tout de suite un tour plus sérieux. Désormais ligoté à un arbre et défait des liens qui l’avaient quasiment asphyxié un instant plus tôt, l’homme, le visage rouge, leur lançait un regard brûlant d’une rage pure. « Un rebelle fort et courageux, prêt à affronter des méchants mangemorts. » L’homme répondit à la provocation en crachant aux pieds de son vis-à-vis un glaviot blanchâtre, et Malfoy ne put empêcher l’amusement d’étirer les commissures de ses lèvres en un rictus intéressé. Il avait perdu le goût qu’il avait eu, autrefois, pour les victimes faciles ; il était plus aisé – pour la conscience, du moins – d’apprendre le respect à des dissidents, plus facile de se dire que chaque sort était mérité. Excuse facile mais efficace. Nott recula de quelques pas, commenta les actes de l’insubordonné puis lui laissa le champ libre pour ouvrir les hostilités. « Fais-le dire autre chose que le nom de ce lâche de binoclard. » Malfoy haussa un pâle sourcil, mouvement adressé à son acolyte bien qu’il n’ait pas lâché leur proie du regard. « Mais il peut continuer de le faire », susurra le blond en s’humectant les lèvres, d’un air un peu carnassier. « Il peut le pleurer, le hurler, supplier son héros de le secourir, à présent qu’il est sur le point de souffrir par sa faute. » « Moi au moins je ne m’agenouille pas devant un monstre ! », vint la réponse hargneuse, et Malfoy s’offrit le luxe d’un ricanement assorti d’un haussement d’épaule dédaigneux. « Ne sois pas impatient, ça viendra plus tôt que tu ne le penses. » Il contourna l’arbre pour inspecter les nœuds de l’homme, qu’il immobilisa le temps de relâcher les cordes qui lui retenaient le haut du corps – le blond prévint l’inévitable chute en le rattrapant par sa tignasse terreuse et noua solidement ses bras entre eux… puis le lâcha simplement, le laissant basculer en avant et s’écraser douloureusement face contre terre, de toute sa hauteur. Le pauvre homme eut à peine le temps de souffler que Malfoy lui brisait le nez d’un coup de talons – comme pour Potter, à l’époque. « Avant d’aller plus loin dans les familiarités, je crois qu’on devrait t’apprendre la politesse. » Il posa un genou au sol pour s’adresser à un Rufford sonné, dont un côté du visage était en sang d’avoir trop brutalement échoué sur le sol inégal criblé de roches. « Tu es du genre lèche-pompes, alors exprime-toi. » D’une poigne ferme, Malfoy lui fit lever la tête et stoppa, à l’aide de quelques sorts, stoppa l’écoulement abondant de sang en provenance de son nez brisé, le nettoya sans épargner la zone sensible. Il avait la langue qui saillait en direction du sol : pantelant à cause de l’intense douleur de son nez et de l’impossibilité pour lui de respirer autrement que par la bouche, il n’avait guère d’autre choix. Draco le guida au-dessus de la chaussure de Nott – celui qu’il avait souillé un instant plus tôt. « Vas-y, fais-les briller », ordonna le jeune homme alors que la langue de sa victime entrait en contact, bien involontairement toutefois, avec le soulier. « Brave bête. » Les félicitations appréciatrices lui furent murmurées en guise de récompense, juste avant que son bourreau ne le redresse pour le rattacher correctement au tronc qui lui ferait office de tuteur en le maintenant droit. « Episkey. » Le sort de soin s’appliquant non sans s’accompagner d’une sensation désagréable – Rufford se mordit la langue pour ne pas gémir. « Et voilà : comme neuf. Enfin… pas tout à fait. Tu auras un souvenir de nous si tu as l’occasion de te contempler dans un miroir après ce soir. » Non qu’il ait la moindre chance de le faire, puisqu’il se retrouverait sans doute emprisonné après ce face à face. Draco voulait simplement lui faire savoir qu’il avait pris soin de lui ressouder le nez de travers. Il abolit lentement la distance qui les séparait et éleva sa baguette pour en faire glisser le bout en travers de la gorge de l’homme, en un geste caressant qu’il accompagna d’une offre ; procédure habituelle et ennuyeuse des interrogatoires : les tentatives de persuasion. Certains craquaient face à l’autre, mais il était assez évident que ce ne serait pas le cas cette fois-ci. « Ça pourrait se passer agréablement, tu sais. Si tu collaborais, la suite serait forcément moins désagréable. »

• • •

I'M SORRY I'M SUCH AN ASSHOLE
I'll be good, i'll be good • I thought I saw the devil looking in the mirror. Drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. My past has tasted bitter for years now, so I wield an iron fist. Grace is just weakness or so I've been told. I've been cold, I've been merciless. But the blood on my hands scares me to death, maybe I'm waking up... today.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Empty
Ils avaient affaire à un vrai rebelle. Inconscient qu'il était, avec cette pointe de supériorité dans la voix comme si, malgré sa posture plus que mauvaise, il avait la conviction que Potter et sa bande allaient débarquer pour le sauver. Comme s'il avait encore la moindre chance de s'en sortir. Theo ne put s'empêcher de ressentir de la satisfaction en voyant Malfoy s'occuper de l'ennemi. Son sang tâchait le sol, et bientôt, Draco attrapa la tête du sorcier qu'il mena jusqu'aux pieds de Theodore. Un sourire sadique se dessina sur les lèvres du brun tandis que la langue du rebelle se posait sur les chaussures de Nott. « Hm, du travail de bon à rien, il reste une tâche sur le bout. » commenta le mangemort avec provocation, pendant que son acolyte redressait leur victime pour lui soigner son nez cassé. Un craquement sonore se fit entendre et l'insurgé laissa échapper un grognement de douleur. En jetant un coup d’œil au nez soigné, Theodore ne put retenir un gloussement en constatant que l'organe restait indéniablement de travers. Petit souvenir, héritage d'une rencontre si courageuse avec des mangemorts. Toutefois, en voyant l'air mauvais de l'insurgé, Nott sut qu'il ne repartirait pas uniquement avec le nez cassé. L'interrogatoire allait être long et sans aucun doute douloureux.

Draco prit le temps de prévenir le sorcier belliqueux mais à son regard noir, il était évident qu'il n'allait pas collaborer. Une autre âme brave prête à se confronter à la cruauté des serviteurs du Lord. Il avait un éclair de défi dans les yeux, comme s'il mettait les deux mangemorts à l'épreuve. Son regard soutenait ceux de Malfoy sans jamais se baisser vers le sol, une pointe de fierté subsistant chez l'interrogé, inconscient qu'il avait affaire à de jeune mangemorts prêts à faire leurs preuves coûte que coûte. Theodore croisa les bras et un silence s'installa. Pourtant de nature patiente, le jeune Nott commença toutefois à taper du pied, s'attirant de cette manière l'attention du rebelle. « Tu pourrais commencer par nous dire ce que tu faisais là, à prononcer un mot tabou. » avec une haine certaine, le sorcier cracha : « Vous pouvez crever. » Theodore soupira, affligé. Il décroisa les bras et fit un pas vers l'homme attaché. « Ce n'est toujours pas ça, niveau politesse. » sans prévenir, Nott assena un coup de pied relativement violent dans l'abdomen de l'interrogé, à genoux, qui s'affaissa en avant. Il toussa, visiblement en manque d'air suite au coup reçu et mit un moment avant de se redresser avec difficultés.

Theodore dut faire abstraction de sa conscience pour ne rien laisser paraître. Mal à l'aise avec la torture, il devait pourtant se concentrer et obéir à chaque fois qu'on lui demandait ce genre de choses. Certes, Voldemort n'avait pas explicitement demandé de la torture mais il avait exigé des informations et ça signifiait à n'importe quel prix. En voyant le buste de l'insurgé se relever, Theodore dut faire un effort considérable pour ne pas détourner le regard de sa victime. Regard qui restait impénétrable et rempli de colère. Voyant le manque de coopération du sorcier, Theodore haussa les sourcils avant de demander : « Toujours pas ? » le rebelle ne prit pas la peine de répondre. Agacé, Nott pointa sa baguette sur lui, et sans le formuler, lança un levicorpus qui fit aussitôt effet. De sa baguette, Theodore fit tourner le corps de sa victime sur lui-même lentement, tandis que son visage aux traits tendus prenait peu à peu une teinte rouge. Comme pour l'examiner, Nott continua son petit manège quelques secondes avant de lever le sort et de laisser l'homme s'étaler au sol comme un sac. Sa tête toucha le sol rocailleux en premier, arrachant un cri au sorcier. « Oh, pardon, tu ne t'es pas fait mal au moins ? » à voir le sang qui pointait dans ses cheveux, il était évident que la chute avait été douloureuse. Nott jeta un œil vers Draco qui semblait prendre un malin plaisir à voir la cible souffrir.
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
Draco Malfoy
Draco Malfoy
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 8775
‹ crédits : faust.
‹ dialogues : seagreen.
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Tumblr_ob1ibueZ761rmsoypo3_250

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; calixe davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook ; jelena kuodzevikiute w/ ariana grande.

‹ âge : 23 yo (05.06.80).
‹ occupation : ancien langue de plomb (spécialisé dans les expérimentations magiques) ; fugitif et informateur de la RDP entre le 26.05.03 et le 08.12.03 ; condamné à 22 ans à Azkaban pour terrorisme, au terme d'une assignation à résidence et d'un procès bâclé, tenu à huis-clos.
‹ maison : Slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : entre 1991 et 1997.
‹ baguette : un emprunt, depuis qu'il est en fuite. elle n'est que temporaire et il ne souhaite pas s'y intéresser ou s'y attacher, puisque la compatibilité est manquante.
‹ gallions (ʛ) : 12458
‹ réputation : sale mangemort, assassin méritant de croupir à vie en prison pour expier ses crimes et ceux de ses ancètres.
‹ particularité : il est occlumens depuis ses 16 ans.
‹ faits : Famille.
Narcissa (mère) en convalescence. sortie de son silence depuis peu pour réfuter l'annonce de son décès ; reconnue martyr. lutte pour que le jugement de son fils soit révisé.
Lucius (père) mort durant la tempête du 03.03.2004.
[mission #1] hunting you down tonight (draco) 489546spea
Spoiler:
 

‹ résidence : emprisonné à Azkaban depuis le 06.01.04. en fuite depuis le 08.05.04.
‹ patronus : inexistant.
‹ épouvantard : l'éxécution de juillet 02, ses proches en guise de victimes: leurs regards vidés par l'Imperium, la baguette de Draco dressée, les étincelles vertes des AK et leurs cadavres empilés comme de vulgaires déchets.
‹ risèd : un portrait de famille idéal, utopique.
http://www.smoking-ruins.com/t4710-draco-there-s-a-hole-in-my-so
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Empty
WARNING : VIOLENCE/TORTURE
Rien n’était pire que la mort. Malfoy se raccrochait toujours intensément à cette idée, persuadé que la Fin, l’Irréparable, n’était en rien comparable à une torture passagère. Il avait lui-même connu son lot de douleur, de la baguette du Lord, et avait découvert que ces longs instants d’agonie l’endurcissaient inévitablement ; quelle que soit l’expérience d’un tortionnaire, il n’y avait aucun doute sur le fait que le Magister et certains de ses sbires le déclassaient en termes de souffrances infligées et de… créativité dans le domaine. Mais il s’était découvert apte à supporter d’indicibles tourments dès lors qu’on lui offrait sa survie pour butin. C’était l’une de ses façons d’excuser ses actes, de blinder son esprit contre toute agression d’une conscience malvenue : s’ils n’effectuaient pas leur tâche, Nott et lui seraient les prochains à embrasser violemment le sol glacé et à baigner dans leur sang, affalés aux pieds de Celui-Dont-On-ne-Devait-Pas-Prononcer-Le-Nom tels de sombres déchets — la seule idée aurait pu suffire à le faire frémir.

Au manque de coopération  de l’Insurgé, son partenaire prit les choses en main et Malfoy ne put s’empêcher de lui lancer une œillade surprise : Theo n’avait jamais été un adepte de ce genre de pratiques ; à vrai dire, Draco et lui étaient incapables de se mettre d’accord, l’un considérant qu’avoir la vie sauve au bout du compte était tout ce qui importait, tandis que l’autre jugeait préférable d’exécuter sans autre forme de procès plutôt que de prolonger la souffrance. Mais il fallait avouer que Malfoy avait toujours été un tyran dans l’âme, et qu’il avait appris des années plus tôt à étouffer la culpabilité dans l’œuf. Son sourire en coin trahit cet état de fait lorsque son acolyte leva un levicorpus au terme duquel Rufford se mangea une fois de plus le sol rocailleux. « Oh, pardon, tu ne t'es pas fait mal au moins ? » Pas de réponse du concerné, moue faussement désapprobatrice du blond : « Je crois que tu nous l’as un peu sonné. » L’amusement s’effaça toutefois de ses traits alors qu’il se décidait à passer à la vitesse supérieure. C’était évident : ce type ne parlerait pas sans une sérieuse motivation. A l’aide de plusieurs Inanimatus Apparitus successifs, il mit à leur disposition une petite table et trois sièges. « Mettons notre invité à l’aise », suggéra-t-il sans malice, la mine impassible alors qu’il se laissait tomber gracieusement dans un siège et inspirait profondément. Rapide exercice d’Occlumencie : quelques secondes de concentration lui permirent de compartimenter émotions et sens du devoir, de repousser les unes pour se consacrer entièrement au dernier ; il fit craquer sa nuque pour en chasser la tension et reporta sur le rebelle son regard froid. L’homme s’était laissé traîner jusqu’au siège prévu pour lui et des cordes nouèrent son torse au dossier tandis qu’un Maléfice de Glu Perpétuelle souda ses mains à la table, étirées au maximum. Un frisson parcourut néanmoins l’échine de Draco : il avait lui-même subi une version altérée et réversible de ce qu’il s’apprêtait à faire, et ce de la part de nulle autre que sa chère tante Trixie. Elle lui avait d’ailleurs confié le poignard utilisé à cette occasion, arguant qu’il s’agissait d’un apprentissage — on inflige plus efficacement une peine qui nous est familière. Garce. Le jeune mangemort força un sourire froid et força son vis-à-vis à retrouver ses esprits en faisant claquer un Maléfice Cuisant contre son oreille gauche. Une fois certain d’avoir son attention, il tira le poignard de sa botte et le fit léviter au-dessus de l’une des mains à sa merci. « Où se trouve l’Indésirable n°1 ? » Il y eut un bref silence, le regard de Rufford restant fixé sur l’arme qui planait au-dessus de lui. L'insurgé déglutit, mais son regard se fit dur. « Même si je le savais, je vous enverrais quand même vous faire fou— » L’insulte se perdit dans un autre juron, arraché, lui, par la douleur : la lame venait de s’enfoncer dans le dos de sa main suffisamment profondément pour l’ouvrir de part en part. « Mauvaise réponse. », commenta Malfoy en se fendant d’un rictus paresseux et en usant cette fois de son sort pour faire tourner la lame dans la plaie. « Est-ce que tu tiens à tes mains, Rufford ? Tu ne serais plus d’une grande utilité aux Insurgés sans elles, tu ne crois pas ? » Il se pencha en avant, pour marteler : « Pour l’instant on se montre cléments, mais plus tu résisteras pire ce sera. Et tu sais que les dommages infligés par la Magie Noire sont irréversibles, n’est-ce pas ? » « J'vois ça : elle a sacrément entamé ce qu’il vous reste de cervelle », grinça seulement l’autre entre ses dents, les tempes tapissées de sueur. En retour, le poignard continua de pivoter dans la plaie béante, faisant craquer des tendons, et Malfoy indiqua à Nott d’un mouvement de menton de renforcer la pression des liens autour de sa cage thoracique. Après quoi, il confia au mangemort la manipulation du couteau tandis que lui-même caressait la seconde main, encore entière, de la pointe de sa baguette. « Reprenons. Pourquoi avoir prononcé le nom tabou ? » Sourire crâneur : « Pour buter des enfoirés de Rafleurs. » « Tu en as déjà piégé beaucoup comme ça ? » « Plus que tu ne le penses gamin — » Un sort de magie noire sectionna l’extrémité de son pouce. « Combien ? » « Une dizaine… » Un autre morceau fut tranché net. « Combien ? » « 13 je crois… » « Et des mangemorts, tu en as eu ? » « Pas de cette façon… » « Comment alors ? » Les questions s’enchaînèrent longuement, à un rythme rapide qui lui laissait à peine le temps de souffler : dès lors qu’une réponse tardait, un bout de doigt s’affaissait sur la table ; dans le cas contraire il restait « intact » pour affronter la suite. Les informations requises semblaient inoffensives, mais cet échange en chaîne visait à la fois à profiler celui à qui ils avaient affaire et à l’habituer à assimiler la collaboration au soulagement et la réticence à la douleur, sans lui laisser le temps de calculer les informations livrées : Rufford aimait se vanter de ses succès et avait la langue bien pendue à ce sujet. La voix de Malfoy avait cessé d’être agressive depuis longtemps : elle était caressante, presque celle d’un confident offrant à un condamné de révéler ses plus grandes fiertés avant de succomber. Il avait d’ailleurs quitté son siège pour s’asseoir sur une pointe de la table, juste à côté du prisonnier. « Est-ce que Potter t’es reconnaissant pour tous tes efforts ? » demanda-t-il avec ce qui semblait être de la complicité, revenant finalement au sujet qui lui importait après une longue mise en condition. Rufford ouvrit les paupières qu’il n’avait pas eu conscience de fermer et fixa droit devant lui d’un œil hagard, hésitant et trempé de sueur. Une phalange sauta, son poignet voulut bondir au loin – sans succès – et sa tête tomba vers l’arrière alors qu’il haletait, bouche béante. Le sang coulait abondamment et il tournait presque de l'oeil. « Tous ceux que tu as éliminés, ils le méritaient n’est-ce pas ? » Hochement de tête. « Potter en est conscient ? » Par-delà la grimace de douleur, une once de colère. « Ah… il refuse de l’admettre ? » Pas de réponse. Entaille à même une articulation. « Parle-moi. » L’homme acquiesça d’un grognement sourd, l’œil vitreux. Le sort s’approfondit, détachant la fraction de doigt de quelques centimètres. « Je n’ai pas compris. » « N-non ! » « C’est bien le Harry que je connais », se désola faussement Malfoy en suspendant sa baguette – « Toujours à se raccrocher à ses valeurs et à refuser de comprendre… » – l’articulation fut complètement rompue, dans une craquement écoeurant. « que c’est une guerre et que la pitié n’y a pas sa place. » Un gémissement roque lui répondit et il se pencha à l’oreille de l’homme pour ajouter : « S’il l’admettait, tout serait plus simple… s’il approuvait tes méthodes il y aurait plus de résultats. Mais… » Il plissa le front, exprimant une réelle incompréhension. « Peu importe son avis non ? Tu n’as pas de comptes à lui rendre… » L’homme secoua la tête et, en l’absence de mots, la baguette vogua au-dessus de sa main mutilée, menaçante. Les mouvements de Rufford se firent plus frénétiques. « L-l… lead-er » expira-t-il, l’œil vitreux. Draco s’obligea à ne pas manifester son exaltation, mais échangea un bref regard avec Nott. Leader. Spencer Lysander avait lâché cette information quelques temps plus tôt, se pourrait-il qu’ils soient tombés sur l’un des hommes du groupe de Potter ? « Mais oui, bien sûr... » bluffa-t-il. Il ne pouvait pas lui laisser comprendre que les informations qu’il mentionnait commençaient à devenir intéressantes, l’insurgé devait rester paumé dans les méandres de ses tourments. Il devait continuer de penser qu’il ne leur cédait rien d’important, que rien ne les surprenait, qu’ils savaient déjà ce qu’il leur disait. « C’est l’Elu, il mérite cette place. » Foutaises ! aurait voulu hurler Draco, outré. Il s’humecta les lèvres et injecta autant d’assurance que possible dans les caresses trompeuses de sa voix. « Il a fait de grandes choses… mais il reste plus jeune que toi. Il devrait accepter ton opinion, tout de même… profiter de ton expérience. Être sous ses ordres n’a pas que des avantages hein ? » L’homme secoua lourdement la tête de droite à gauche et Malfoy se releva en faisant signe à son camarade de prendre la suite. Il avait la gorge sèche d’avoir parlé si longtemps, l’estomac retourné par la chair étalée sur la table et baignant dans le sang, mais ils savaient désormais précisément ce qu’ils cherchaient. La planque du groupe mené par Potter. Les questions pouvaient se faire plus directes à présent, plus agressives. Et en dépit de l’horreur, du dégoût, l’excitation couvait ; elle rampait sous sa carne crayeuse.

• • •

I'M SORRY I'M SUCH AN ASSHOLE
I'll be good, i'll be good • I thought I saw the devil looking in the mirror. Drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. My past has tasted bitter for years now, so I wield an iron fist. Grace is just weakness or so I've been told. I've been cold, I've been merciless. But the blood on my hands scares me to death, maybe I'm waking up... today.


Dernière édition par Draco Malfoy le Jeu 5 Mar 2015 - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Empty
Les choses se déroulaient de plus en plus rapidement. Alors que Theodore voyait l'insurgé être installé à la va-vite par Draco, il comprit que l'interrogatoire allait prendre une toute autre tournure. Il suffisait à Theo d'observer le blond pour comprendre, saisir ses pensées. Son rictus sadique révélait son amusement, le plaisir qu'il prenait à effectuer les tâches les plus désagréables. Ses traits tirés et se voulant impassibles montraient sa concentration, sa volonté d'être sérieux et impressionnant. Malfoy et Nott ne s'étaient jamais vraiment confiés l'un à l'autre mais les journées passées ensemble avaient raison de leurs masques d'impassibilité qu'ils s'étaient forgés. Tout comme Draco, il avait appris à maîtriser ses émotions et malgré le fait que Theodore n'ait pas la maîtrise de l'art délicat de l'occlumencie, son visage fermé et ses manières naturellement insensibles permettaient au jeune Nott de donner le change d'une manière assez convaincante. C'était un accord tacite entre les deux mangemorts : pas de confidences, peu de paroles profondes mais une compréhension de l'autre devenue naturelle, presque évidente.

En voyant Malfoy s'installer, Theo comprit assez rapidement les intentions du blond. Il était évident qu'ils devaient ramener des informations au Maître et Draco allait s'y employer avec un plaisir à peine dissimulé. Peu de paroles et pourtant, chacun connaissait l'opinion de l'autre sur la torture. Assez naturellement, Draco commença ce pour quoi il était devenu si compétent : la torture. Acte que Theodore avait longtemps été incapable de faire et à peine commençait-il à se décoincer que, bien souvent, l'envie d'en finir avec ces atrocités le reprenait. Voir les bouts de chair entaillés par le biais de la baguette de son camarade était difficilement supportable, comme bien souvent, Nott ne put s'empêcher de faire le rapprochement avec les pratiques très peu recommandables de son père. Avec un effort surhumain, il ne laissa rien paraître, restant tout simplement de marbre, même lorsque Malfoy blaguait et souriait en découpant à nouveau la peau de l'insurgé.

Les cris restaient contenus, le dénommé Rufford refusant obstinément de faire ce plaisir à ses bourreaux, et pourtant, à chaque gémissement, Theodore souhaitait disparaitre, ne plus être et ne plus avoir à assister à tout cela. Toutefois, il s'était engagé, il avait fait un serment et l'honneur était quelque chose de primordial pour lui, ainsi il restait assis, face au rebelle souffrant, les yeux fixés sur le visage qui se tordait de douleur à intervalles irréguliers. Et il ne cessait de se concentrer sur les propos qui sortaient de la bouche de Malfoy, écoutant attentivement son camarade déblatérer, tenter de faire parler Rufford grâce à la ruse et le pauvre type qui tentait de répondre tant bien que mal. Lorsque Draco lui demanda de continuer à le questionner, Theo dut faire un effort considérable pour prendre la suite alors que la certitude que Rufford faisait bien partie de la bande de sbires de Potter venait d'être établie. Nott se racla la gorge avant de lâcher, faussement pensif : « Comme ce doit être frustrant. Obéir à son cadet, suivre ses ordres sans aucune considération, sans aucun merci. » Theodore se leva de sa chaise pour commencer à faire le tour de la tablée de fortune. Il vit les yeux de l'interrogé suivre ses mouvements et avec un sourire carnassier, Nott sentit la peur émaner de tous les pores de la peau de cet insurgé, ce pauvre sorcier dont l'erreur de jugement l'avait conduit à cet endroit précis. Évidemment, il fut incapable de faire le moindre mouvement, les mains, ou du moins ce qu'il restait de ses mains, fermement collées à la table. « D'ailleurs, je ne peux m'empêcher de me demander : pourquoi ? Est-ce que vous pensez vous battre pour un but plus important que votre propre vie ? » demanda Theodore avec un ton qui se voulait innocent. Il était arrivé derrière Rufford et se penchant, il chuchota à son oreille : « Potter est courageux, certes, mais où est-il à l'heure actuelle ? N'est-il pas planqué quelque part pendant que tu te charges d'éliminer ceux qu'il prétend être tes ennemis ? »

En jetant un coup d'oeil à Malfoy, Theo ne put s'empêcher de sourire, comme s'ils partageaient tous les deux une bonne plaisanterie. L'insurgé continuait de souffrir, sa respiration traduisait clairement la douleur qui le tenaillait et la sueur sur son visage montrait bien la lutte intérieure qu'il menait pour ne pas hurler. Theodore resta un long moment derrière Rufford à lui chuchoter des mots manipulateurs à l'oreille. Bien entendu, il savait qu'il ne le ferait pas changer de camp de cette manière mais le mettre en confiance puis tenter de l'embrouiller pouvait aboutir à certaines réponses. C'était, du moins, ce qu'espérait le brun. « Dis moi, est-ce que tu trouves que ça en vaut la peine ? » le silence de l'insurgé était éloquent et pourtant, il était temps de se remettre à parler. Voyant qu'aucun mot ne sortait de la bouche de l'interrogé, Theodore sortit un vieux mouchoir brodé de sa poche arrière, héritage de la lignée de sang-pur des Nott, pour venir essuyer le sang sur les mains du rebelle. Sans ménagement, Theo appuya le tissu sur les zones esquintées de Rufford, le faisant grommeler de douleur à nouveau. « Répond, est-ce que Potter en vaut la peine ? » avec force, le brun continua son petit manège jusqu'à ce que les mots sortent de la bouche du torturé. « Pas Potter... » Theodore insista, son mouchoir prenant peu à peu une couleur vive qui ne cessait de s'étaler sur le tissu blanc. « Les idées... valent... l-la peine. »

Satisfait de cette réponse, Theodore reprit sa marche autour du prisonnier, les sourcils haussés. Le type avait donc des idéaux bien ancrés, des valeurs pour lesquelles il était visiblement prêt à souffrir. Sans la moindre discrétion, Nott s'adressa à Malfoy : « Qu'en penses-tu ? Plutôt courageux, non ? » Le brun vint se rasseoir aux côtés de Draco et continua sur sa lancée. « Je trouve qu'il est... chevaleresque dans son genre. » un sourire moqueur se dessina sur ses lèvres. L'idée d'être dans le bon camp, d'être supérieur à ceux qui pensaient pouvoir remettre en cause le Magister était une satisfaction pour Theodore. Le brun prit un ton faussement gentil pour ajouter à l'intention de Malfoy : « Et il est loin d'être stupide. »

Se levant à nouveau, Theodore se plaça derrière le rebelle comme il l'avait fait auparavant et d'un aguamentis, il nettoya correctement les plaies de Rufford. « Pas vrai que tu n'es pas bête, Rufford ? Tu te doutes bien que ce n'est pas aussi simple que ça en a l'air. Il n'y a pas Potter et les gentils d'un côté et le Seigneur des Ténèbres et les méchants de l'autre. Nos deux causes se sont pas si éloignées l'une de l'autre, tu en as conscience n'est-ce pas ? » c'était faux, bien entendu mais un homme face à la douleur n'était-il pas plus enclin à accepter de nouvelles théories ? C'est sur cette pensée que Theodore commença à rapprocher dangereusement la cause de Potter et celle des mangemorts, sous le regard glacial de Malfoy.
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
Draco Malfoy
Draco Malfoy
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 8775
‹ crédits : faust.
‹ dialogues : seagreen.
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Tumblr_ob1ibueZ761rmsoypo3_250

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; calixe davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook ; jelena kuodzevikiute w/ ariana grande.

‹ âge : 23 yo (05.06.80).
‹ occupation : ancien langue de plomb (spécialisé dans les expérimentations magiques) ; fugitif et informateur de la RDP entre le 26.05.03 et le 08.12.03 ; condamné à 22 ans à Azkaban pour terrorisme, au terme d'une assignation à résidence et d'un procès bâclé, tenu à huis-clos.
‹ maison : Slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : entre 1991 et 1997.
‹ baguette : un emprunt, depuis qu'il est en fuite. elle n'est que temporaire et il ne souhaite pas s'y intéresser ou s'y attacher, puisque la compatibilité est manquante.
‹ gallions (ʛ) : 12458
‹ réputation : sale mangemort, assassin méritant de croupir à vie en prison pour expier ses crimes et ceux de ses ancètres.
‹ particularité : il est occlumens depuis ses 16 ans.
‹ faits : Famille.
Narcissa (mère) en convalescence. sortie de son silence depuis peu pour réfuter l'annonce de son décès ; reconnue martyr. lutte pour que le jugement de son fils soit révisé.
Lucius (père) mort durant la tempête du 03.03.2004.
[mission #1] hunting you down tonight (draco) 489546spea
Spoiler:
 

‹ résidence : emprisonné à Azkaban depuis le 06.01.04. en fuite depuis le 08.05.04.
‹ patronus : inexistant.
‹ épouvantard : l'éxécution de juillet 02, ses proches en guise de victimes: leurs regards vidés par l'Imperium, la baguette de Draco dressée, les étincelles vertes des AK et leurs cadavres empilés comme de vulgaires déchets.
‹ risèd : un portrait de famille idéal, utopique.
http://www.smoking-ruins.com/t4710-draco-there-s-a-hole-in-my-so
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Empty
WARNING : VIOLENCE/TORTURE
« Potter est courageux, certes, mais où est-il à l'heure actuelle ? N'est-il pas planqué quelque part pendant que tu te charges d'éliminer ceux qu'il prétend être tes ennemis ? » Malfoy se posait plus ou moins la même question, mais sous un autre angle : pourquoi un type partageant vraisemblablement les idéaux de Potter, ses opinions concernant la guerre, crapahutait-il en quasi-solitaire, en quête de Rafleurs à éliminer ? La démarche était clairement anti-Potterienne ou, du moins, très opposée à l’impression qu’avait laissé Granger à Draco durant leurs échanges : sans doute aucun, le trio d’or ne pouvait être en accord avec le piège qu’avait tendu l’homme ce soir, ce qui expliquait probablement le manque d’effectifs de Rufford. Dès lors, nul besoin d’être un génie pour comprendre que… « J'ai plutôt l'impression que notre ami ici présent agit en solitaire », ronronna presque Malfoy avec délectation, scrutant attentivement les traits du concerné. Son souffle erratique, son œil soudain aux aguets à travers les perles de sueur qui creusaient des sillons fiévreux sur sa peau terreuse… La guerre n’était plus une question d’idéaux pour l’insurgé, elle était personnelle. Des désaccords parmi les suiveurs du Survivant ? C'était trop bon. Tandis que Theodore arrachait à leur victime les derniers mots qu’il pouvait leur concéder par persuasion, Malfoy invoqua d’un mouvement de baguette l’affiche concernant l’ennemi public qui leur faisait face et parcourut les indications notées à son sujet. Elle avait été récemment complétée et le blond grinça les dents à la lecture des dernières mises à jour : il avait sous les yeux la confirmation des dires de Rufford — il avait attiré l’attention de plusieurs Rafleurs dans le but de les attaquer dès leur arrivée. Le Lord le savait, évidemment ; il était plus que conscient de ce qui attendait Nott et Malfoy lorsqu’il leur avait ordonné d’intervenir cette fois, mais n’avait pas jugé bon de les en informer. La mâchoire crispée, le blond s’obligea à reléguer cette information pour plus tard et à se concentrer sur ce qui importait : il était brièvement précisé que l’épouse et deux des trois enfants en bas-âge de Rufford avaient péri durant les attaques du 21 octobre. Nul détail, les corps brisés avaient seulement été retrouvés après la bataille du Chemin de Traverse, identifiés à la va-vite, puis l’affaire avait été classée sans que quiconque ne prenne la peine d’approfondir les investigations. L’unique rescapé de la famille, le dernier-né, croupissait à l’orphelinat Norvel Twonk dans l’indifférence général ; méprisé parce que son géniteur était un criminel. Intéressant : Rufford n’était entré en action qu’après cette triste perte. « Nos deux causes se sont pas si éloignées l'une de l'autre, tu en as conscience n'est-ce pas ? » « Fou…taises… », gémit l’homme en secouant frénétiquement la tête, comme pour chasser les voix bourdonnantes qui résonnaient dans sa boîte crânienne et lui embrouillaient l’esprit. Il s’acharna à baragouiner : « On n’est.. pas compa…rables, vous n’êtes… que des meurtriers… » « Et que sont tes comparses Belliqueux, selon toi ? » La surprise mêlée de panique zébra le visage de Rufford à l’entente du terme trop spécifique pour avoir été deviné. A travers le voile d’épuisement qui lui floutait le regard, Draco pouvait voir les questions s’entrechoquer : était-ce lui qui avait inconsciemment laissé échapper cette information ? « Tu n’as rien révélé à leur sujet », tempéra-t-il pour éviter que l’autre ne se braque et ne se renferme définitivement. Coup de bluff : « Ils se sont eux-mêmes fait connaître à travers leurs attaques et leurs messages menaçants. » Ils signaient en effet leur passage à l’aide de messages, prétendre qu’ils avaient mentionné leur idéal était le seul ajout. Révéler qu’un autre insurgé avait en réalité servi de source sous la torture serait contre-productif, après tout. « Ils sont plutôt agressifs, non ? » commenta pensivement Malfoy avant de bifurquer sur le sujet qu’il voulait emmener : « Du genre à faire couler le sang sans se soucier de sa couleur, de sa provenance. Ils l’ont prouvé plus d’une fois... le 21 octobre dernier, par exemple. » Eclat d’intérêt refoulé – Rufford baissa un peu promptement la tête avec l’espoir, sans doute, de cacher sa réaction à l’entente de la date fatidique. « Tragique soirée n’est-ce pas ? Et dire que les attaques n’ont pas été provoquées par le gouvernement mais bien par le camp de tes prétendus alliés… » Il se pencha vers son vis-à-vis, coudes appuyés sur ses genoux, et énuméra : « Esmée, Justin, Cassandre. Tu as appris leur décès par le biais d’une rumeur ? Ou tu as peut-être eu vent de leur sort par la Gazette, en voyant leurs noms froidement listés parmi une foule d’autres inconnus, sans détails ni explication ? » « JE T’INTERDIS DE PARLER D’EUX ! » éructa l’homme en semblant vouloir jaillir de son siège. Ses cordes et ses paumes encore gluées à la table, baignant dans une mare de sang séché, limitèrent efficacement ses mouvements et il gronda de douleur en s’immobilisant. Il n’en fusillait pas moins Malfoy avec toute sa haine. « Tu es certain de ne pas vouloir en entendre plus ? J’aurais cru que tu souhaiterais être fixé, découvrir ce qui leur est arrivé. Apprendre ce qu’il est advenu du seul de tes fils dont le journal ne faisait pas mention. Moses, je crois ? » La dernière question avait été dirigée vers Nott comme si le gamin était une de leurs vieilles connaissances communes, et l’avalanche de sentiments qu’elle déclencha en le malheureux père fut palpable. Il sembla hésiter, mais… « N-non, non, non ! Vous essayez d-de m’em…brouiller… J’veux rien entendre de vos mensonges… » « De nous trois tu es le seul à mentir, Rufford. Inutile de prétendre le contraire, tu meurs d’envie d’en entendre plus. La vérité est libératrice, tu pourrais enfin faire le deuil de ta tendre épouse… tu pourrais même assurer la survie de ton petit dernier. Mais il faut que tu nous donnes quelque chose en échange, évidemment. C’est un bon deal, qu'en penses-tu ? La garantie d’un avenir pour ton fils, en échange de précisions au sujet de ton camp. »

• • •

I'M SORRY I'M SUCH AN ASSHOLE
I'll be good, i'll be good • I thought I saw the devil looking in the mirror. Drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. My past has tasted bitter for years now, so I wield an iron fist. Grace is just weakness or so I've been told. I've been cold, I've been merciless. But the blood on my hands scares me to death, maybe I'm waking up... today.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
[mission #1] hunting you down tonight (draco) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

[mission #1] hunting you down tonight (draco)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» Entre mission de sauvetage et opération d'infiltration
» Rapport de Mission
» Mission: Les documents secrets du bourgmestre [Privé ---> Lucy]
» [Mission Rang D] Retour à l'école [Feat. Bud Walker]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Trésors rpgiques
-