sujet; + cause you're my king and i'm your lionheart.

Invité
Invité
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty
Maverick Rowle
feat george blagden • eylika

• nom complet ; maverick rowle.

• surnom(s) ; rick ou le vif d'or, lorsqu'il faisait encore partie des canons de chudley.

• naissance ; septembre 1977, londres.

• ascendance ; sang-pur.

• camp ; insurgés, bien qu'il porte la marque des ténèbres après avoir suivi pendant un temps le lord.

• métier ; autrefois joueur de quidditch professionnel, il est aujourd'hui rebut.

• réputation ; un traitre, un gars qui a retourné sa veste pour rejoindre les insurgés.

• état civil ; célibataire.

• rang social ; rebut des nott et plus particulièrement de théodore.

• particularité(s) ; il a la marque des ténèbres tatouée sur son avant-bras et une longue cicatrice qui lui parcourt le bas du dos.

• patronus ; il ne parvient pas à en produire.

• épouvantard ; une cage, l'idée d'être à tout jamais prisonnier, d'être un rebut pour toujours.

• risèd ; être de retour sur son balai, à disputer un match de quidditch.

• baguette ; il n'en possède plus.


• ENSLAVED •
Perso prédéfini

The stars have faded away

► Avis sur la situation actuelle : Être un rebut est la seule chose qui m’a permis de retrouver un peu d’espoir, après avoir rejoint le camp des insurgés et plus particulièrement, après avoir quitté le camp du Lord. Si j’ai soutenu pendant un moment le gouvernement, les agissements des mangemorts me révulsent aujourd’hui et lorsque je repense au fait que j’y ai pris part, je ne peux m’empêcher de me sentir nauséeux. Des meurtres, des vies prises à des innocents, l’instauration d’une ségrégation… Je me demande toujours comment j’en suis arrivé à aider à ce que les choses soient faites ainsi. Je m’en veux considérablement et souhaite plus que tout que tout cela cesse et que le monde magique puisse reprendre un fonctionnement normal. Un fonctionnement qui n’obligerait pas certains d’entre nous à vivre en reclus ou à être considérés comme de vulgaires elfes de maison.

► Infos en vrac : il possède de bonnes aptitudes sur un balai et a d’ailleurs été poursuiveur pour sa maison lorsqu’il était à poudlard. persuadé qu’il ne serait jamais aussi bon dans aucun autre domaine, c’est donc tout naturellement qu’il s’est mis à rêver d’en faire son métier, ne se voyant absolument pas faire quoi que ce soit d’autre. ça a donc été une forme de libération pour lui que de pouvoir intégrer l’équipe des canons de chudley, toujours en tant que poursuiveur. lorsqu’il se trouve nerveux ou a mal, il se mord l’intérieur de la joue. c’est la façon la plus discrète qu’il a trouvé – inconsciemment et au fil du temps – pour cacher ses émotions. depuis qu’il est rebut, il n’apprécie pas vraiment que ses propriétaires puissent se rendre compte de ce qu’il ressent et préfère encore passer pour un objet inanimé, dans l’attente inavouée qu’ils se lassent de lui et le laissent tranquille, même s’il n’a pas beaucoup d’espoir par rapport à ça. il s’avère être assez charismatique, ce qui l’a aidé à intégrer les canons de chudley mais aussi à se faire de nombreux fans. plutôt bon diplomate, cela lui est longtemps venu en aide pour se sortir d’affaire et conserver une certaine aisance de vie avant qu’il ne décide finalement de rejoindre la rébellion, ses compétences de beau parleur ne lui étant d’aucune aide à azkaban. très attentionné, il cherche pourtant toujours à savoir ce que deviennent ses anciens admirateurs ou les personnes qu’il aime, malgré qu’il doive toujours être présent pour satisfaire les désirs des nott. c’est en étant trop calculateur qu’il a finalement perdu quelques uns de ses fans, les désappointant totalement alors qu’il ralliait naturellement le gouvernement afin de ne pas perdre son statut privilégié. pourtant d’un naturel très méfiant, il n’a pas vu se profiler ce qui l’attendait en ce qu’il s’agit de sa carrière professionnelle et a décidé de ne plus se confier à quiconque au moment de se rallier à la rébellion, quittant la protection qu’il était parvenu à acquérir. une longue cicatrice lui barre le bas du dos, souvenir d’un match de quidditch qu’il a joué alors qu’il était au sommet de sa gloire. tombé de plusieurs mètres, cela lui a valu quelques jours à l’hôpital, d’abord dans celui du pays dans lequel se déroulait le match, puis à ste mangouste où il a rapidement été transféré ; afin de vérifier qu’il n’ait aucune lésion grave. s’il ne l’exhibe pas non plus, il se plait tout de même à la savoir là. lorsqu’il commence à douter de sa vie passée, il lui arrive de la contempler dans un reflet afin de se rassurer. il a la marque des ténèbres tatouée sur son avant-bras, mais c'est un secret que beaucoup ignore. il n'a jamais tenu à en faire part à ses compagnons de fuite, ayant peur d'être rejeté de cette communauté à laquelle il a pris part après son changement de camp. etc.


Nothing compares to you

• pseudo & âge ; moi c'est croco mais vous pouvez m'appeler noémie, puis j'ai passé les dix-sept ans, paraît que c'est le début de la vieillesse, si si. • comment as-tu trouvé le forum ? par ma grande sœur, mon rayon de soleil, ma super héroïne, la alice de mon tristan et à présent la daphné de mon maverick.  yeux  • ton avis, tes suggestions ; je suis amoureuse des headers et de la façon dont sont rédigés les pvs, le contexte fait bouillonner ma tête avec tout plein d'idées et.. omg, la perfection existe. • connexion ; la rentrée approche donc sans trop me mouiller, je dirais cinq jours sur sept. • quelque chose à ajouter ? faites attention aux surimis, un jour, c'est eux qui vous mangeront.

• coup de main pour le bottin ;
1. Si ton personnage est un prédéfini ;
GEORGE BLAGDEN ; maverick rowle
Code:
[code]<a href="http://excidium.bbactif.com/t114-enslaved-standing-in-the-shadow-with-my-tears" class="vacant">▋</a> <a href="http://excidium.bbactif.com/u14">▋</a> <pris> GEORGE BLAGDEN ;</pris> maverick rowle[/code]


Dernière édition par Maverick Rowle le Ven 31 Oct 2014 - 17:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty

Here comes the hurricane


Je me rappelle encore cette époque lointaine où tout allait bien, lorsque je n’étais encore qu’un enfant. Mes parents possédaient une maison bourgeoise entourée d’un jardin me paraissant déjà immense à l’époque, des mètres et des mètres de pelouse bien entretenue, à perte de vue. Je m’y amusais bien dans ce parc, avec l’ensemble de ces amis que j’ai perdu de vu depuis. Nous étions des gamins – les enfants d’amis de mes parents et moi-même – à courir jusqu’à en perdre haleine pendant des heures, nous poursuivant sans cesse et nous amusant à voler sur des balais miniatures, conçus exprès pour que les enfants puissent pratiquer le quidditch. Mais tout cela n’aurait jamais été pareil sans elle. Daphné Greengrass. Je me rappelle encore de cette rouquine me courant sans cesse après afin de me prendre dans ses bras ou d’apposer ses lèvres sur ma joue, chose que je ne voulais pas à l’époque, jugeant les filles dégoutantes, comme bon nombre de garçons de mon âge. Pourtant, un jour qu’elle me poursuivait comme à son habitude, je n’ai pas pu m’empêcher de l’emmener jusqu’à un endroit dans lequel je n’emmenais jamais personne. Un bout de forêt en bordure du parc de notre maison, au milieu duquel un lac laissait perdurer sa propre faune. Des libellules et toutes sortes de poissons avaient élu domicile là, dans cet endroit dans lequel mon père a commencé à m’emmener dès mon plus jeune âge. Subjugué par la beauté saisissante du lieu, j’ai failli ne pas entendre lorsqu’elle a murmuré du bout des lèvres : « Je veux me marier avec toi. »

C’est la dernière fois que je l’ai vue. Après quoi, mes parents ont décidé qu’il était temps de déménager, de laisser notre domaine derrière nous pour aller nous établir un peu plus au nord du Royaume-Uni, à la frontière écossaise. J’ai donc laissé derrière moi cette gamine constellée de tâches de rousseur, qui faisait battre mon cœur d’une façon anormale, que le garçon que j’étais ne comprenait alors pas. Déchiré par l’idée de la laisser derrière moi sans lui prodiguer de quelconques adieux, j’ai longtemps hésité à lui écrire une lettre avant d’abandonner l’idée. Trop honteux de mon écriture maladroite et de mes nombreuses fautes de jeune enfant, j’ai préféré m’abstenir plutôt que de lui laisser pour souvenir ma mauvaise calligraphie. Je ne l’ai pas oubliée pour autant, elle était toujours là, présente dans un coin de ma tête et de mon cœur, même si j’ai commencé à y penser un peu moins souvent. L’excitation du fait d’avoir à découvrir mon nouveau chez moi, d’apprendre à connaître mes nouveaux voisins et amis, aussi. Souvent, je me plais à croire que c’est la vie qui nous a séparé, afin de me donner bonne conscience, sachant pourtant pertinemment qu’au lieu de continuer mes cours de langue anglaise, j’aurais pu accompagner mon paternel jusque les Greengrass afin de venir la voir, lorsqu’il leur rendait une visite de courtoisie – chose qu’on coutume de faire les bons amis, il me semble.

L’écart que ce déménagement a creusé entre la jeune fille et moi, ne m’est pourtant apparu comme étant réellement conséquent, que lorsque nous sommes tous deux entrés à Poudlard. Bien que nous nous croisions relativement souvent, nos échanges se résumaient bien souvent par quelques échanges de politesses avant que nous revenions à nos loisirs et amis respectifs, comme si ces courtes années passées loin l’un de l’autre, avaient suffit à nous écarter l’un de l’autre à jamais. Nous n’étions que des enfants, rentrant dans un monde que nous n’avions pu percevoir qu’en rêve jusqu’alors et cette magie a suffit à nous faire omettre cette anormalité. Avec Poudlard, c’est en effet une nouvelle vie qui s’est offerte à moi, balayant d’un seul coup toutes mes espérances de vie jusqu’alors. Passé du vol sur des balais-jouets à celui de poursuiveur dans l’équipe de Quidditch de ma maison – serpentard, les verts et argent –, je me suis rapidement surpris à rêver de transformer ma passion en métier, n’ayant que cela à la bouche. Cela m’a d’ailleurs valu de nombreuses querelles avec mon paternel, me priant sans cesse de revenir les pieds sur terre au lieu d’aspirer à des choses irréalisables alors que derrière lui, ma mère le suppliait de me laisser rêver tant que je n’étais pas encore confronté au monde des adultes.

C’est un rêve qui est pourtant devenu réalité. Repéré par l’un des grands noms du milieu du Quidditch pour mon agilité sur mon balai, en plein match contre Poufsouffle dans l’enceinte de Poudlard, j’ai tout de suite trouvé un travail dans le milieu, à peine ai-je quitté l’école. J’ai intégré l’équipe des Canons de Chudley qui n’étaient certes pas mon équipe préférée ni celle que je supportais durant mon enfance, mais c’est tout de même avec un grand sourire aux lèvres que j’ai accepté le contrat. Rapidement devenu accro à mon métier – qui était en fait également ma passion – j’ai rapidement commencé à ne vivre que pour ça, ne me complaisant que dans les acclamations de la foule et passant ma vie à m’entrainer sans jamais marquer de pause. J’ai perdu de vue de nombreux amis à cette époque, que je n’ai jamais revus depuis. Bien loin de les snober, je me suis contenté de prendre mon métier on-ne-peut-plus à cœur, cessant alors de me consacrer à ma vie privée.

Je ne pense pourtant pas avoir pris la grosse tête, car je me souviens encore de certains de mes fans, venus jusque dans la tribune pour me demander de leur signer quelques autographes et de prendre une photographie avec eux. Dennis et Colin Crivey. Je n’ai aucun mal à me rappeler le sourire dessiné sur chacun de leurs visages, ni le nombre de fois où ils m’ont assuré être heureux de me voir et de pouvoir me rencontrer. Cela a sans doute été l’une des rencontres les plus marquantes de ma carrière, car j’ai pris conscience à ce moment là que je pouvais faire autre chose que de prendre du plaisir en jouant au Quidditch, je pouvais aussi en distribuer aux autres. Et rendre heureux des enfants, est vraiment une expérience marquante et réjouissante. C’est d’ailleurs le nouveau but que je me suis fixé après les avoir rencontré : faire rêver des enfants, tout comme les joueurs de Quidditch professionnels, me faisaient rêver lorsque je n’étais encore qu’un gamin. Aussi ai-je commencé à prendre ma carrière comme un juste retour des choses, une façon de redistribuer les rêves que l’on m’a accordés.

Lorsque le gouvernement s’est retrouvé soumis aux bons vouloirs du Lord, c’est docilement que j’ai suivi les nouvelles lois, sans émettre la moindre résistance. Ayant même poussé le vice jusqu’à m’allier aux mangemorts, me voyant apposer la marque des ténèbres sur mon avant bras alors que j’en suis devenu un moi-même, afin de pouvoir continuer à jouer au Quidditch tranquillement. Cette décision, loin de déplaire à mes supporters, a été soutenue par la majorité, convaincue qu’il s’agissait là de la meilleure chose à faire et c’est ainsi que j’ai oublié les atrocités qu’il me fallait commettre entre deux matchs ; me disant qu’il s’agissait là de la meilleure façon de pouvoir continuer à vivre de ma passion et que s’il fallait quelques dommages collatéraux pour se faire, alors ce n’était pas un problème. C’est pourquoi, lorsque l’on m’a appelé pour me joindre aux forces du Lord, lors de l’attaque qui devait survenir à Poudlard, j’ai répondu présent sans sourciller.


Dernière édition par Maverick Rowle le Ven 31 Oct 2014 - 11:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty

Here comes the hurricane



Arrivé au sein des miens au cœur de la bataille de Poudlard, je n’ai jamais pu me résoudre à entrer sur le champ de batailles comme un allié des rafleurs et mangemorts qui m’accompagnaient. Resté un long moment immobile, seul, au milieu de l’immense pelouse du château sans savoir défaire mon regard de cette école de sorcellerie ayant été mienne, j’ai alors compris que je me trompais de voie. Ma première victime fut un mangemort, venu se moquer de moi en me chantonnant que j’avais peur de me faire descendre par ses « vauriens d’élèves ». Je ne sais même pas pourquoi j’ai perdu mon sang froid, lançant un éclair de lumière verte à son encontre, mais c’est pourtant bien ce que j’ai fait. Ces moqueries m’ayant en quelques sortes servies de déclic alors que je m’élançais enfin à travers les combats, pour tenir lieu d’allié à ceux que j’étais alors venu combattre. Venant au secours d’un jeune homme qu’un mangemort s’apprêtait à abattre d’un coup de baguette, j’ai découvert le visage reconnaissant du jeune Dennis Crivey. C’est ainsi que j’ai compris que j’avais fait le bon choix.

Le jeune gryffondor est d’ailleurs venu à mon secours au terme de la bataille de Poudlard, récupérant mon corps inanimé pour le trainer dans une forêt, au milieu de plusieurs sorciers ayant réussis à s’échapper pour former un campement de résistants. C’est en me réveillant après une absence de plusieurs heures, que j’ai découvert Dennis Crivey en train de prendre ma défense face à celui qui se plaçait ainsi comme étant le chef du camp. La marque des ténèbres dessinée sur mon bras, n’ayant pas l’air d’effrayer le jeune homme plus que ça alors que l’autre, plus grand et massif, semblait hors de lui. C’est ainsi grâce au gryffondor que j’ai bénéficié d’une période d’essai au cours de laquelle il m’a fallu faire mes preuves afin de ne pas être exécuté. Calme et à l’écoute de ce que l’on me demandait, c’est ainsi que petit à petit, j’ai pu me voir attribuer de plus en plus de liberté, jusqu’à ce que plus aucune personne ne soit assignée pour me surveiller en permanence.

Cette période de calme au milieu de la tempête, ne fut pourtant que de courtes durées, puisqu’un groupement de rafleurs fini par nous retrouver, nous éparpillant aux quatre coins du pays. Bonne ou mauvaise chose, je ne saurais le dire. Mais c’est tout de même ce qui m’a permis de retrouver Daphné, n’étant alors plus les deux étrangers que nous étions à Poudlard, mais retrouvant dès lors notre complicité d’enfance. C’est durant plusieurs semaines que j’ai évolué avec elle et son groupe de réfugiés, me rapprochant de la jeune femme plus que jamais, partageant alors les sentiments qu’elle semblait avoir à mon égard dans notre jeunesse. Je n’ai pourtant pas pu rester avec elle, devant m’éloigner pour regagner la route – il n’est pas bon de rester trop longtemps avec les mêmes personnes et je n’avais pas envie de mettre en danger la jeune femme si un jour, j’étais amené à me faire prendre – aux côtés d’un ami ayant eu pour ambition de retrouver un peu de sa liberté perdue. C’est donc sur les mêmes mots que nous nous étions quittés la première, que j’ai à nouveau laissé Daphné.

Dans notre fuite, nous avons fait une rencontre hasardeuse au détour d’une clairière. Celle d’un homme n’ayant nullement l’envie de nous voir continuer de fuir et ne portant aucune importance à nos passés respectifs. Pour lui, nous n’étions que deux pièces de gibier qu’il n’avait qu’une hâte d’envoyer croupir derrière les barreaux d’Azkaban, soumis aux baisers des détraqueurs. Mon ami a pourtant tenté de nous faire nous échapper, de prolonger notre suite en provoquant l’homme pour nous faire gagner du temps, nous donner une chance de nous replier en direction de la forêt. Mais ce jeu là n’a malheureusement pas été au goût d’Abraham Rodger, qui n’a pas hésité à l’exécuter sur le champ, avant de m’envoyer à Azkaban sans ne plus perdre de temps et surtout, sans que je n’ose émettre la moindre protestation afin de ne pas finir à l’image de feu mon compagnon de route.

Emprisonné dans la célèbre prison sorcière, soumis aux détraqueurs, le peu d’espoir qu’il me restait alors n’a pas tardé à ma quitter alors que je croupissais là, passant mes journées étendu sur le sol, sans rien faire d’autre que d’attendre que mes hôtes s’occupent de moi comme à leur habitude. Mais un beau jour, quelqu’un est venu me présenter l’une des nouvelles lois votées au sein du monde sorcier, me ventant le fait que je pouvais sortir d’Azkaban à condition de devenir rebut. C’est sans savoir ce que cela consistait réellement, que j’ai accepté ; sans doute trop heureux de pouvoir sortir de là, pour prendre vraiment le temps de réfléchir à la situation.

C’est le père Nott qui m’a racheté, je l’ai su en même temps que tout le monde alors que j’étais vendu aux enchères, comme du vulgaire bétail. Je ne sais plus combien de gallions il a dépensé pour m’avoir à sa botte, si ce n’est qu’il aurait sans doute fait une meilleure affaire en achetant un autre rebut. Visiblement, tout cela n’était que pour faire plaisir à son fils, Théodore. Si j’ai été acheté par le père, je n’ai pas tardé à comprendre que j’étais en fait un cadeau pour le fils, seul à m’accorder un peu d’attention – quoi que je m’en serais bien passé. Étant son nouveau jouet, j’ai vite eu à faire face à ses sautes d’humeur et dû apprendre à faire avec ses envies du moment, acceptant la plupart du temps de me faire torturer entre ses mains sans broncher, continuant de garder en tête l’image de Daphné pour résister aux assauts de douleurs et aux moments de faiblesses psychologiques, qu’il m’est parfois arrivé d’avoir et qu’il m’arrive encore d’avoir à supporter, puisque je n’ai pas quitté cette position depuis que je suis devenu rebut.




Dernière édition par Maverick Rowle le Ven 31 Oct 2014 - 17:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
June Winchester
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Tumblr_n386dvTGPL1rv3a9bo4_250

‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5785
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty
BIENVENUUUUUUUUUE !
AAAH MAVERICK fire
Je plussoie le choix de ton personnage !
Le cadre jaune autour de ton avatar, c'est pas sur l'avatar lui-même qu'il est hm ?
Breeef, bonne chance avec ta fiche, si tu as des questions n'hésite surtout pas et un sujet a été créé pour que vous puissiez donner votre avis sur le forum, n'hésite pas non plus à y aller pour nous dire si tu as vu quelque chose qui ne va pas etc  potte 

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty
BIENVENUUUUUE MON CHOU, LE TRISTAN DE MA ALICE, MON PETIT COLIBRI MIGNON  yeux gaah 
omfg, je suis contente que tu sois là ma puce. Avec Maverick en plus, quoi, le petit bébé joueur de Quidditch. J'ai tellement hâte de te lire, de rp avec toi - et qu'on se fasse un ship digne de notre Alice/Tristan.  hehe bon courage pour ta fiche, n'hésite pas si tu as une question.  I love you Et comme l'a dit Junette, n'hésite pas à aller dire ce que tu penses du forum.  yeux
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty
MON SUPER-SOUMIS  iiih iiih iiih 
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas trognon
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty
MON PAPE QUI PUE LE BOUUUUUUC  hehe pompom gaah bed 
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
Draco Malfoy
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 8775
‹ crédits : faust.
‹ dialogues : seagreen.
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Tumblr_ob1ibueZ761rmsoypo3_250

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; calixe davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook ; jelena kuodzevikiute w/ ariana grande.

‹ âge : 23 yo (05.06.80).
‹ occupation : ancien langue de plomb (spécialisé dans les expérimentations magiques) ; fugitif et informateur de la RDP entre le 26.05.03 et le 08.12.03 ; condamné à 22 ans à Azkaban pour terrorisme, au terme d'une assignation à résidence et d'un procès bâclé, tenu à huis-clos.
‹ maison : Slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : entre 1991 et 1997.
‹ baguette : un emprunt, depuis qu'il est en fuite. elle n'est que temporaire et il ne souhaite pas s'y intéresser ou s'y attacher, puisque la compatibilité est manquante.
‹ gallions (ʛ) : 12283
‹ réputation : sale mangemort, assassin méritant de croupir à vie en prison pour expier ses crimes et ceux de ses ancètres.
‹ particularité : il est occlumens depuis ses 16 ans.
‹ faits : Famille.
Narcissa (mère) en convalescence. sortie de son silence depuis peu pour réfuter l'annonce de son décès ; reconnue martyr. lutte pour que le jugement de son fils soit révisé.
Lucius (père) mort durant la tempête du 03.03.2004.
+  cause you're my king and i'm your lionheart. 489546spea
Spoiler:
 

‹ résidence : emprisonné à Azkaban depuis le 06.01.04. en fuite depuis le 08.05.04.
‹ patronus : inexistant.
‹ épouvantard : l'éxécution de juillet 02, ses proches en guise de victimes: leurs regards vidés par l'Imperium, la baguette de Draco dressée, les étincelles vertes des AK et leurs cadavres empilés comme de vulgaires déchets.
‹ risèd : un portrait de famille idéal, utopique.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4710-draco-there-s-a-hole-in-my-so
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty
MAVERICK  fire fire fire mince heureusement que t'es là, perso j'me serais jamais méfié des surimis mutants/mangeurs d'hommes si t'avais pas prévenu. omfg, mais où va ce monde wth sinon t'as choisi un pv super prometteur + fait des compliments vraiment cool = tu me plais déjà hehe bon couraaage pour ta fiche, tu connais déjà du monde alors je ne doute pas que tu trouveras facilement les précisions dont tu as besoin, mais au cas où ma boîte à mp t'es quand même ouverte (t'as trop de chance tavu jule en toute modestie, ahem jule )
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty
june + si, le cadre jaune est sur l'avatar en lui-même, mais je ne l'avais pas vu avec le fond clair de bazzart, d'où cette protestation de voir ce jaune venir m'exploser les yeux de si bon matin.  mdr enfin, il suffira d'un changement pour que ça aille mieux, mais je l'aime bien finalement, donc je crois que je vais le garder quand même.  Arrow bref, merci beaucoup pour cet accueil qui tue tout.  cute 

daphné + OMFG, TOI, VILE TENTATRICE QUI RÉDIGE DES PVS TROP PARFAITS (je t'aime). gaah j'ai tellement hâte que ce ship se transforme en otp et que l'on fasse des rps qui déchirent tout, tu peux pas savoir à quel point.  iiih merci en tout cas, j'espère que je ne te décevrais pas.  trognon 

ichabod + ma dominatrice suprême.  iiih merci beaucoup à toi.  love 

emilia + haan, dieu est là aussi, ce forum est décidément peuplé du beau monde.  bed 

draco + mais faut toujours se méfier des surimis, ils sont dangereux bon sang.  fire puis les compliments pour le forum sont amplement mérités.  hehe oh punaise, j'ai le droit de poser des questions au grand manitou, je me sens flattée. fire (promis, j'hésiterais pas, et merci.  jule )

puis je vais aller voir pour poster dans ce fameux sujet dont vous me parlez, mais après manger, parce que là, mon estomac m'appelle.  :siffle:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty
OMFG, OUI, UN OTP  gaah yeux j'ai vraiment hâte de te lire chou, courage.  yeux 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
+  cause you're my king and i'm your lionheart. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

+ cause you're my king and i'm your lionheart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» CAVALIER KING CHARLES F 5 ANS REFUGE DE BETHUNE 62
» STEPHEN KING
» King of War
» Stephen King [Débat]
» The Lion King RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-