sujet; Meredith Joan Ives [en cours]
MessageSujet: Meredith Joan Ives [en cours]   Meredith Joan Ives [en cours] EmptyDim 8 Mar 2015 - 0:54

Invité
Invité
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
Meredith Joan Ives
feat Lara Pulver • crédit swan

Wizard • Prédéfini
• nom complet ; Meredith Joan Ives.
• surnom(s) ; Scam (pour sa famille), Arachné (pour les anciens), Nightingale (pour les mondains) & Charon (pour les insurgés).
• naissance ; Meredith est née le 8 juin 1965 à Édimbourg.
• ascendance ; Sang-mêlé purifié.
• camp ; Meredith ne se bat que pour elle-même et sa famille.
• métier ; Femme d'affaire.
• réputation ; Considérée comme pratiquement indispensable dans une société ou tout s'obtient de plus en plus difficilement, elle est très respectée, parfois même crainte par certains. Tout le monde la connaît, ou du moins connaît la face qu'elle offre au monde et sait qu'on ne s'oppose pas facilement à elle.
• état civil ; Célibataire.
• rang social ; Rachetée.
• particularité(s) ; Animagus ~ Chevêche d'Athéna (petite chouette). Elle est reconnaissable à la très fine bande blanche qu’elle a sur chaque aile, comme des bracelets.
• patronus ; Un loup tout simplement, car elle ne saurait être fidèle qu'envers les membre de sa famille.
• épouvantard ; Elle, disgraciée et ignorée par ceux qui forment actuellement ses pairs et ses clients.
• risèd ; Elle-même, entourée de tous les attributs du succès et de l'influence mais surtout de sa famille.
• animal ; Un familier (Maine Coon) du nom de Méphistophélès.
• baguette ; Bois d'érable, cœur en plume de phœnix, 30 centimètres, assez souple.

The stars have faded away
► Avis sur la situation actuelle : Meredith n'a pas le temps ni même l'envie de s'attarder sur la politique, tout ce qu'elle voit est le profit et la possibilité de réhabiliter son nom de famille. Elle n'a aucune affinité avec le régime de Voldemort ou avec les insurgés mais officiellement, bien entendu, vous pouvez la considérer comme sympathisante si cela vous amuse, elle n'est pas assez folle pour risquer de perdre ses parts de marché et surtout sa tête à cause de paroles douteuses.

► Infos en vrac : Meredith est une femme d'affaire retord, ne croyez pas pouvoir l'avoir facilement, et si vous pensez vous jouer d'elle à un moment vous pouvez être sûrs que vous le regretterez amèrement.
Meredith a toujours tendance à vérifier sa mise en pli, elle n'est pas arrivée là par hasard et tient à garder cette image parfaite et irréprochable que les gens peuvent se faire d'elle.
Meredith est très très ambitieuse et pour satisfaire cette ambition elle n'hésitera jamais à jouer de ses charmes ou à manipuler les gens.
Meredith ne fait pas de cadeau, si elle estime que vous êtes de trop dans son paysage elle n'hésitera pas à vous faire éliminer, et si vous voulez demander ses services sans avoir quoi que ce soit à lui donner en échange eh bien ... qui sait ce qui pourrait vous arriver ? Personne n'a jamais vécu pour le raconter.
Meredith a un accent écossais très prononcé à la base et si elle essaye de le diluer un peu pour paraître moins rustre lorsqu'elle discute de contrats, elle se laisse généralement aller lorsqu'elle est en colère, qu'elle parle avec quelqu'un de sa famille ou un autre écossais dans un contexte moins formel.
Beaucoup de rumeurs circulent sur son compte, la plupart se rejoignent sur les manière curieuses qu'elle aurait pu utiliser pour se débarrasser de concurrents ou de traîtres, on dit aussi que si vous voulez entrer dans le cercle de ses intimes il vous faudra un paquet de courage, de la persévérance, beaucoup de loyauté et d'honnêteté.
Si ce que fait exactement Meredith est un peu flou puisqu'elle peut offrir à peu près n'importe quel service, elle est spécialisée dans l'import/export de cœurs de baguettes plus ou moins rares suivant les demandes. Elle aide aussi les résistants à passer la frontière mais c'est bien moins officiel et certainement pas par bonté d'âme, comprenez-moi bien, elle va là où on a besoin d'elle et s'assure une place au soleil quelque soit la situation politique du pays.
Meredith refuse rarement des contrats sauf lorsqu'elle estime qu'elle ne pourra pas les satisfaire ou qu'elle a des raisons de vouloir soumettre à une intense la personne qui lui demande un service. Mais elle est assez libre de manière générale et a assez développé l'entreprise familiale pour se permettre d'accepter ou refuser des contrats selon sa convenances et ses envies et si elle se montre en général relativement peu capricieuse à ce sujet, on n'est jamais à l’abri d'un revirement de situations, surtout si l'envie de changer le contrat en cours de route vous prend, le seul résultat que vous verrez si vous êtes chanceux est la rupture pure et simple de ce dernier. Si vous êtes moins chanceux et avez essayé de l'arnaquer , que Merlin vous garde.
Le fait que l'entreprise soit bien implantée lui permet de ne pas à avoir à courir après les contrats, ces derniers viendraient même presque tous seul à elle, enfin elle est bien loin de se reposer sous ses lauriers et pars régulièrement en vadrouille pour conquérir des parts de marché qui lui résisteraient toujours, elle ne s'arrêtera pas tant que la concurrence ne sera pas absolument et parfaitement écrasée. Elle reste toujours au courant des moindres mouvements de ses concurrents grâce à son réseau et surtout sa faculté à pouvoir se transformer en chouette à loisir et n'hésite pas à saboter ces derniers et à leur voler leurs contrats juste sous leur nez lorsqu'elle repère quelque chose qui pourrait l'intéresser.

Nothing compares to you
• pseudo & âge ; Appelez-moi juste Meredith. J'ai 20 ans.
• comment as-tu trouvé le forum ? J'en ai entendu parler un peu par hasard.
• ton avis, tes suggestions ; J'aime beaucoup l'ambiance sombre du forum.
• connexion ; Le plus souvent possible, 7 jours sur 7 généralement.
• quelque chose à ajouter ? Nope, nope, nope.



Dernière édition par Meredith J. Ives le Mer 25 Mar 2015 - 23:44, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meredith Joan Ives [en cours]   Meredith Joan Ives [en cours] EmptyDim 8 Mar 2015 - 0:54

Invité
Invité
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
Here comes the hurricane
Sois précis avec tout le monde, sociable avec la majorité, proche des meilleurs, ami des « élus ».

Il y a tout d’abord la naissance, grand moment, ça l’était toujours, les cris, les pleurs, de joie principalement, sauf ceux du nouveau-né, la source est inconnue, il pleure, c’est tout. Alors oui Meredith a pleuré, elle a crié même, comme tous les nouveau-nés, capricieuse et avide depuis toujours. Si elle a arrêté de pleurer et de crier on ne peut pas dire qu’elle se soit rangée. Capricieuse et avide elle l’est toujours et le sera pour l’éternité.
Les premières années de cette vie privilégiée se déroulèrent sans accrocs, tout roulait toujours en fonction du plan, c’était comme ça qu’elle avançait, on ne la lui faisait pas à l’envers, pas même dans sa propre famille. Cheftaine, elle a su diriger sa fratrie sans transiger, c’était ce qu’on attendait d’une grande dirigeante, elle savait comment obtenir ce qu’elle voulait, faire des échanges profitables et arnaquer même de temps à autres. Qui n’aimait pas un peu d’amusement ? Scam, comme la surnommait à raison sa famille, savait en tout cas comment y faire tout en s’assurant une sortie sans dommages.
Ses pouvoirs se déclarèrent tranquillement, ni trop tôt ni trop tard, juste à temps pour que personne ne se demande si elle n’était pas un cracmol, par le plus grand des hasards. Elle avait su s’imposer autant à l’intérieur de la maison qu’à l’extérieur et n’avait jamais eu de problèmes avec les autres enfants, c’était parfois à se demander si elle-même était réellement une enfant. On ne pouvait pas dire que son enfance avait été normale mais elle avait été heureuse ou en tous les cas, pas malheureuse.

La lettre pour Poudlard arriva le 7 juin de l’année 1965, tout juste avant son onzième anniversaire, elle entrait dans un autre âge, dans un autre univers, c’était maintenant que tout commençait, si on pouvait le dire ainsi.
Ses débuts ne furent absolument pas hésitants, si le géant Hagrid la dérouta quelque peu, elle s’accommoda bien vite au reste, elle avait ce don d'adaptation rapide à un environnement, il serait hors-de-question pour elle de se sentir à la ramasse ou même de montrer qu’elle n’était pas tout à fait dans son élément. Reine du déguisement, de la fourberie et la débrouillardise, le choixpeau n’hésita pas longtemps avant de l’envoyer chez Serpentard, et c’est digne, sans – de trop grandes – effusions de joie qu’elle rejoint la table des verts et argents, ceux qui seraient ses compagnons, sa famille presque, pour les sept prochaines années.
Premières années tranquilles, dédiées au développement puis à l’entretien de tout un réseau de petits espions, des gens de son âge, plus vieux parfois, souvent même, le pouvoir de charmer tout le monde. Cette face parfaite qu’elle a toujours offert au monde l’a toujours grandement aidée, il fallait le reconnaître, douce, avenante, mignonne, efficace. Avait-elle un seul défaut ? Pas en apparence non, mais elle était pourrie à l’intérieur, jusqu’à la moelle, complètement perdue, vouée à ses fausses idoles faites d’or et de pierres précieuses. Elle était faite pour ce monde, tant et si bien que si elle ne parvenait pas à y évoluer elle savait qu’elle ne intégrerait nulle part, elle n’avait sa place que là où elle avait décidé de poser ses valises.
Mais quatrième année, le drame, un Serdaigle, un peu plus vieux, qui se croit pour le roi du monde, le roi de l’arnaque. A-t-il réellement cru qu’il pouvait vraiment entrer en compétition ? Le fait qu’elle soit une Serpentard aurait dû lui dire un peu plus sur ce que qu’elle était réellement : une roublarde revancharde. Mais il s’était arrêté au masque, il n’avait pas même essayé de réfléchir cinq secondes, après tout elle était là, elle avait quatorze ans, que pouvait-elle lui faire ? Rien de bien sérieux. Et il ne récolta pas immédiatement les conséquences de ses acte, non, à la place, Meredith décida de s’engager dans une toute autre quête qui devrait lui éviter ce genre de dérapages dans le futur. Elle décida de devenir animagus. Elle travailla, dur, tous les jours à des endroits différents et surtout dans le secret le plus total, elle travailla si dur et resta tellement éloignée des autres qu’elle eut du mal à tenir son business et que tout failli s’envoler en éclats plusieurs fois, mais elle tint bon, tout comme son réseau et son affaire, elle avait assez mis de travail dans le tout pour que ça s'accorde parfaitement. Elle dû par ailleurs, attendre quelques années et en milieu de septième année elle se trouva en bonne position, elle se sentait invincible. Elle eut cette année, en plus de tout le reste, la joie de voir sa petite sœur, Morgana, la rejoindre dans les rangs des serpents. Et si elle devait quitter Poudlard à la fin de l’année sans pouvoir veiller sur elle, elle présuma, probablement à tort, que tout irait pour le mieux.
Pendant ses années à Poudlard se déroula la première guerre des sorciers. Cruelle, dévastatrice, terriblement sanglante. Beaucoup perdirent leur vie, Meredith, elle, bien au chaud à Poudlard, ne se soucia pas de choisir un camp, jamais elle ne le ferait, son cœur n’appartenait à personne à part à sa famille et à elle-même, elle ne prêtait pas allégeance, elle se laisserait porter et accepterait le gagnant, quel qu’il soit. Étrangement, même elle fut surprise par la manière dont cette guerre se termina. Harry Potter. Un minuscule bébé, à peine un an, il avait réussi à survivre, à défaire Voldemort, c’était un exploit lorsqu’on considérait tous ceux qui avaient essayé sans pourtant réussir. Les mangemorts étaient défaits mais personne ne se doutait réellement que tout n’était que partie remise.
C’est pleine d’expérience et d’idées et officiellement animagus qu’elle termina Poudlard, avec ses ASPICs en prime, quel luxe.

C’est à cet instant, à sa sortie de Poudlard, que la vie de Meredith Ives commença réellement, c’est à cet instant qu’elle décida de mettre doucement en place sa vengeance. Il ne lui fallut que très peu de temps pour rabattre plus bas que terre ce Serdaigle qui quelques années auparavant avait voulu lui faire croire qu’il était meilleur qu’elle. Aujourd’hui enfin elle prouvait au monde qu’elle n’était pas n’importe qui et qu’on ne pouvait décemment se penser meilleur qu’elle, pas dans son domaine. Forte des influences paternelles, elle était décidée à avancer sans jamais faire de concessions, sans s’écraser devant tous ceux qui pensaient qu’elle n’avait pas la carrure et qu’elle n’était qu’une femme, absolument pas faite pour le métier. Elle était certes une femme mais tellement plus capable que cette pelletée d’idiots qui pensaient pouvoir avoir un mot à dire sur le commerce de son père en courtisant les filles Ives pour essayer de gagner en puissance par un mariage. C’était si mal les connaître. Meredith ne se laisserait jamais avoir par ça, personne ne pourrait la forcer à épouser un homme qu’elle n’aimait pas, pas même son père. Oh il avait bien essayé une fois, elle était presque allée jusqu’au bout avant de faire comprendre de manière efficace – prête à allier le geste à la parole s’il le fallait – à cet homme qu’elle ne le tolérerait pas dans sa vie. Il eut bien vite fait de s’enfuir sans demander son reste et Meredith se concentra de nouveau sur les affaires familiales, la seule chose qui comptait réellement pour elle. S’il lui était arrivé d’avoir des aventures d’une nuit avec des hommes ou des femmes – éternelle indécise, elle n’avait jamais pu se résoudre à choisir – personne n’a jamais été assez digne d’intérêt pour qu’elle daigne s’arrêter plus d’une nuit à ses côtés. Belle, redoutable, intelligente, elle aurait pu facilement trouver quelqu’un pour partager le reste de ses jours mais jamais elle ne s’était sentie prête pour cela.
Son père décida finalement officiellement de la choisir comme héritière, elle, femme, fille de, aurait son mot à dire et même plus que cela lorsque son très cher paternel aurait quitté cette Terre. Avide de pouvoir, elle ne s’est pas privée d’accélérer l'arrivée du moment où son père rendrait l’âme, elle savait pouvoir faire prospérer le marché, mais son père encore en vie elle avait les mains liées, elle était encore beaucoup trop retenue selon elle, c’est pourquoi peu avant qu’il ne décide qui lui succéderait elle avait décidé de provoquer ce choix en commençant à l’empoisonner, elle ne manquait jamais cette dose quotidienne, persuadée que se battre pour son propre intérêt ne pourrait qu’avantager sa famille. Son père ne pouvait s'apercevoir de rien, Meredith jouant parfaitement le rôle de l’enfant prodigue, et si elle s’était inquiétée de la venue d’un petit dernier, un garçon qui plus est, en voyant à quel point il était incapable dans le domaine des affaires, elle cessa. Elle continua à travailler tous les jours de sa vie pour cet intérêt familial et commercial, même quand la guerre déchira de nouveau le monde magique. Elle n’en avait pas peur, elle savait qu’elle pouvait tout surmonter. Une tempête, aussi grosse soit-elle, ne l’arrêterait jamais, tout juste pouvait-elle la ralentir. Elle vit sa sœur partir, s’enfuir loin d’elle, Morgana lui brisa le cœur, cette indigne, mais elle ne l’emporterait pas au Paradis, Meredith la retrouverait et la ramènerait à la maison, elle se l’était promis, il était hors de question que les Ives se divisent et que la plus jeune des sœurs aille foutre en l’air leur réputation juste parce qu’elle avait envie d’autre chose.

Ce qui ressemblait fort à l’apocalypse vint ensuite, alors que Meredith était bien installée, profitant de tous ses contacts dans toutes les couches sociales, chez les bons comme chez les mauvais (bien qu'intérieurement elle ne faisait pas de telles distinctions, elle avait simplement des clients qu’elle faisait de son mieux pour garder). Elle aurait pu être éjectée, reniée avec l’arrivée de Lord Voldemort au pouvoir mais c’était sans compter ses qualités exceptionnelles pour rebondir sur tous les évènements. Forte de ses relations parmi les mangemorts et autres pro sangs purs, il lui suffit de montrer patte blanche, de la démontrer sa bonne foi et elle passa. Elle eut peur un instant d’être utilisée pour son statut d’animagus mais s’évertua tant à se montrer la plus inefficace possible dans ce domaine qu’elle réussit à s’en sortir, du moins pour le moment. Elle était relativement libre, pour peu qu’on puisse l'être réellement et continua de mener ses affaires tranquillement, y faisant une place considérable pour le gouvernement en place, mieux valait être dans leurs petits papiers.
Elle n’abandonna cependant pas ses affaires avec les insurgés – même si ces dernières changèrent de nature – et ceux qui se virent rejetés par le Lord, elle n’était jamais prête à abandonner une part de marché, elle défendrait son business avec hargne, prête à mordre s’il le fallait.
Elle était calme, sereine, et entendait bien affronter la vie de cette manière, comme si elle était assise sur un fauteuil au coin du feu, Méphistophélès, son familier, sur ses genoux.



Dernière édition par Meredith J. Ives le Mer 18 Mar 2015 - 0:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meredith Joan Ives [en cours]   Meredith Joan Ives [en cours] EmptyDim 8 Mar 2015 - 2:34

Invité
Invité
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
Oh, ce magnifique scénario I love you Bienvenue ici, je suis de joie que quelqu'un la tente ! Bonne rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meredith Joan Ives [en cours]   Meredith Joan Ives [en cours] EmptyDim 8 Mar 2015 - 2:46

Invité
Invité
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
Merci beaucoup ! J'ai aussi trouvé ce scénario ultra-intéressant (logique tu me diras, sinon je ne l'aurais pas pris) et j'espère pouvoir faire évoluer Meredith sur ce forum, je pense que ça pourra être intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meredith Joan Ives [en cours]   Meredith Joan Ives [en cours] EmptyDim 8 Mar 2015 - 2:55

Invité
Invité
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
J'ai sorti Vincianne exprès. Ca mérite un french kiss, moi je dis What a Face

Bienvenue et bon courage avec ce scénario super chouette kr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meredith Joan Ives [en cours]   Meredith Joan Ives [en cours] EmptyDim 8 Mar 2015 - 3:07

Invité
Invité
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
Merci bien madame !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meredith Joan Ives [en cours]   Meredith Joan Ives [en cours] EmptyDim 8 Mar 2015 - 10:45

Invité
Invité
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
bienvenue et bon courage potte
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meredith Joan Ives [en cours]   Meredith Joan Ives [en cours] EmptyDim 8 Mar 2015 - 11:00

Invité
Invité
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
UNE MEREDIIIITH iiih iiih BIENVENUUUE !
Han, j'suis tellement heureuse qu'elle ait été prise ! craque J'suis juste tombée amoureuse de ce scénario (et de tous ceux de Morgy en fait mg ) Raah, j'ai tellement hâte de lire vos RP... Enfin, pour l'instant : bonne chance pour ta fiche ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meredith Joan Ives [en cours]   Meredith Joan Ives [en cours] EmptyDim 8 Mar 2015 - 11:51

Invité
Invité
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
    JE PLUSSOIE... !! Et puis cet avatar... trognon
    Bienvenue parmi nous et bonne chance pour la finition de ta présentation <3
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Meredith Joan Ives [en cours]   Meredith Joan Ives [en cours] EmptyDim 8 Mar 2015 - 13:53

WIZARD • always the first casuality
Pansy Parkinson
Pansy Parkinson
‹ disponibilité : dispo bitches
‹ inscription : 25/10/2014
‹ messages : 4640
‹ crédits : prométhée
‹ dialogues : 'lightcoral'
Meredith Joan Ives [en cours] 1481838266-pangif

‹ liens utiles :
pansy parkinson ft. adelaide kane, nephtys shafiq ft. phoebe tonkin, kid o'faolain ft. richard harmon, maksim dolohov ft. tom hiddleston, amara bataglia ft. rowan blanchard

‹ âge : vingt-quatre ans (née le 5 mars 1980)
‹ occupation : rentière déchue, mondaine destituée.
‹ maison : le choixpeau s'est a peine attardé sur sa tignasse brune avant de l'envoyer à Serpentard, dont elle est devenue préfète en 5ème année.
‹ scolarité : de 1991 à 1998.
‹ baguette : Elle faisait 19 centimètres, en merisier et cheveux de vélane, capricieuse et imprévisible, sensible aux sentiments négatifs. Cette baguette a cependant été volée par le Limier et aujourd'hui, elle en utilise une autre, bien moins adaptée à sa main.
‹ gallions (ʛ) : 7213
‹ réputation : Rien qu'une sorcière de salon, une bonne à pas grand-chose en dehors des ragots et commérages, une peste se régalant du malheur des autres, une idiote aveuglée par ses sentiments, moralisatrice en dépit de son propre penchant pour les écarts et les erreurs. Le roquet de Malfoy, puis celle que Blaise Zabini a cocufié, abandonné puis engrossé avant de partir à nouveau. Une garce qui mérite tout ce qui lui arrive. Une enfant gâtée, malgré l’aide donnée aux insurgés dans l’infirmerie de fortune de Poudlard.
‹ particularité : Complètement à la dérive depuis la fin de la guerre, on la croise souvent alcoolisée et cruelle, prête à se greffer à la moindre rixe, au moindre esclandre.
‹ faits : Elle a perdu la garde de ses filles, les jumelles Violet et Briar-Rose (née en Aout 2002) à la fin des combats, car on a jugé son sang pur comme inapte à les élever et ce même si leur père, Blaise Zabini, est considéré comme un héros de guerre. Elle a également perdu sa fortune et son statut et n’a plus aucune influence. Personne n'est tendre avec elle car les anciens rebelles la voient comme une garce à abattre et les sorciers lambda n'ont l'image que d'une gamine pourrie gâtée qui vivait dans une tour d'ivoire alors qu'ils crevaient de faim. Condamnée à vivre dans une demeure autrefois grandiose mais maintenant totalement insalubre, elle ère coincée entre sa mère tyrannique et sa tante furieuse, désœuvrée et désabusée.
‹ résidence : Dans l'hôtel particulier Parkinson, situé dans le quartier de Barkwith, sur le Chemin de Traverse. Ancien symbole d'une grandeur aujourd'hui étiolée, la demeure tombe en ruine et menace de s'écrouler depuis les émeutes de janvier 2002. Ses parents possédaient un manoir à Herpo Creek, il n'en reste qu'un tas de cendres et elle n'a plus accès à son bel appartement de la Bran Tower depuis la désertion de Draco durant laquelle elle a également pris la fuite.
‹ patronus : Une hirondelle à peine corporelle
‹ épouvantard : Les corps inanimés de Briar-Rose et de Violet.
‹ risèd : Simplement un matin ordinaire, des draps clairs et propres, une chambre lumineuse, des rires d'enfant emplissant le couloir avant que les deux têtes brunes ne sautent sur l'épais duvet. Un avenir pour elles, aussi, surtout.
http://www.smoking-ruins.com/t3200-pansy-fleur-du-mal
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
Il y en a une qui va être contente jule
Bienvenue officiellement et bon courage pour la suite gaah n'hésite pas à venir trouver le staff si tu as besoin de quoi que ce soit !

• • •


Some days I feel everything, others are numbing, can never find the in between, it's all or nothing. Half my bones in city streets, the other in my sheets, and I don't think they'll ever get the chance to meet. I never wanted to be here now, one foot in the grave, other on the ground. I can't process what I'm feeling now, this skin I can do without.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Meredith Joan Ives [en cours] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Meredith Joan Ives [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-