sujet; Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé)

Invité
Invité
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
Ronald Bilius Weasley
feat Rupert Grint • crédit swan - fanart Fuileachd

   
Groupe • Prédéfini
• Nom complet ; Ronald Weasley. • surnom(s) ; Ron est le plus fréquent. Wistily (rip Dobby ;__; ), Roonil Wazlib, Ron-Ron et tant d'autres. Le reste fluctue d'une personne à une autre, d'un ennemi à des passades. Il y a également son pseudo de guerre et d'agent qui est Red King. • naissance ; Ottery St Catchpole (Devonshire -sudouest- en Angleterre), le 01/03/1980. • ascendance ; Sang pur. Les Weasley sont une ancienne famille. • camp ; Insurgés évidemment. Là où ira son ami Harry, il ira également. • métier ; Hors la loi c’est un sacré métier! • réputation ; Cela dépend du point de vue comme toujours. Ron est connu d'abord par son amitié dorénavant légendaire avec Harry Potter (l'élu) et Hermione Granger. Il fait partie des Indésirables parmi les plus recherchés du pays. Il est ensuite célèbre pour être un Weasley, avec tout les accessoires qui vont avec: cheveux roux flamboyants, caractère irascible, sang pur et loyauté indéfectible. Jusqu'à la mort.• état civil ; Compliqué. Cela étant dit, il est inutile de se leurrer, il sera toujours amoureux d'Hermione, et ce, quoiqu'il advienne. Ils ont vécu trop de choses ensemble pour qu'il efface d'un revers de manche tout ça. Mais parfois aimer, ça ne suffit malheureusement plus. • rang social ; Insurgés. Cela fait tellement longtemps qu'il est en cavale et en lutte qu'il oublie parfois la vie qu'il a eu avant. • particularité(s) ;  Ron est excellent aux échecs et cela se traduit dans la vie de tout les jours d'une façon qui peut sembler surprenante. Au sein du trio il est au final le plus pragmatique. Là où d'autres vont râler en disant qu'il ne pense qu'aux besoins primaires (manger, dormir, la lumière etc) il s'avère tout simplement que Ron a un instinct de survie aiguisé (plus que son meilleur ami mais ça vous avouerez que ce n'est pas difficile). Conjugué à l'intelligence d'Hermione et couplé à l'astuce naturel d'Harry cela s'est avéré souvent déterminant à les tirer d'un mauvais pas.
Il est également connu pour ne pas paniquer facilement. Sauf dans un cas très précis à savoir les araignées. Qu'elles fassent 1 cm ou 5 m, c’est pareil. A quel moment Dieu, (ou à la nature, ou au hasard, ou aux Dieux, ou aux Créateurs de poudre de Perlimpinpin, ou à Ragnarok, grand esprit mi-truite mi-poulet ou ce que vous voulez) a cru bon créer une créature aussi flippante? il n'en a aucune idée... mais loin de lui. LOIN.. • patronus ; Un terrier Jack Russel (ah la fidélité jusque dans le patronus) • épouvantard ; Les araignées (et de loin). • risèd ;  Sa famille saine et sauve (Harry est un Weasley, cela va sans dire). Entière. Et lui au milieu, dans sa tenue de capitaine des Canons de Chudley.  • animaux ; Niet. Il avait un petit hibou mais il a du malheureusement s'en défaire. • baguette ; Saule, crin de licorne, 35cm. • miroir à double sens; De forme losange, une pièce d'échec (le cavalier) sous fond brune qui parfois prend des teintes plus rouge ou orange selon son humeur (parce qu'avec Ron c'est facile de basculer de la colère irrationnelle au sentiment le plus protecteur qui soit).

   
The stars have faded away
► Avis sur la situation actuelle : La guerre contre Voldemort, ses idées et son régime n'a jamais été matière à discussion. Même sans sa rencontre avec Harry et Hermione, il y a fort à parier qu'il aurait de toute façon fait partie de la résistance et des insurgés. C'était inscrit dans l'histoire de sa famille et celle de son sang.
S'il est passé par une phase de colère dû principalement à sa peur immense et dévorante quand à la sureté de sa famille, sa loyauté n'a jamais fait défaut. C'est après tout sa plus grande qualité. Elle est inhérente et lorsqu'il parle de suivre Harry jusqu'au bout dans sa lutte, ce ne sont pas des vains mots. Il le ferait, il le fera.
Sa tête est évidemment mise à prix pour tout ses choix qu'il a fait mais cela l'inquiète bien moins que le reste de sa famille. George n'est plus, Ginny a été capturée puis mise au rebuts, il a parfois du mal à avoir des nouvelles du reste de sa famille et ne peux pas toujours leur parler de peur de les mettre en grave danger. C'est dur et son humeur souvent s'en ressent. Comme toujours avec Ron, tout est en surface. C'est là, bouillant, explosif, à fleur de peau. On a ce qu'on voit et on voit ce qu'on a. Hermione est celle qui en a pâtit le plus et les années passant, elle a de moins en moins supporté le caractère peut-être trop intense -en tout cas en état de guerre- de Ron.
Il a horreur du fait que la résistance se soit retrouvé dans un cul-de-sac. Ce qu'il veut, c'est avancer et c’est de manière tout à fait fortuite qu'il est en train de trouver la réponse chez un groupuscule répondant au nom d'Audacieux.

   ► Infos en vrac :     "Ron was great. Wonderful. Stunned one of the Death Eaters, straight to the head, and when you're aiming at a moving target from a flying broom —"
   —Nymphadora Tonks.

Il est très bon en duel (sans pour autant avoir le génie d'Harry ou le savoir d'Hermione) faisant preuve de ressources insoupçonnées en ce domaine. Comme toujours c’est dans les situations très critiques que Ron brille. Il imite assez bien les voix et s'avère excellent stratège (merci les jeux d'échec sorcier). Il joue souvent avec son délimunateur qu'il conserve précieusement en héritage de Dumbledore. Ron a l'humour espiègle, mutin. Il lui est facile de désamorcer les tension avec un humour et un charme qui lui est propre. C'est d'autant plus flagrant quand il n'essaye pas de se donner un genre, quand il est naturel. Néanmoins il s'avère être aussi très impatient. Attendre, patienter, n'est pas son fort. Il aime diriger vite et bien. Le temps est compté dans un jeu d'échec et c’est ainsi que Ron envisage les choses. Il a également une avidité rapport au confort et à la richesse. Sans aller jusqu'à dire qu'il est vénale, il y a toujours eu chez lui une propension à aimer la richesse et ce qu'elle apportait. De son dernier duel -et du sort qui a bien failli lui faucher ses jambes- Ron garde une longue cicatrice sur la hanche. Au delà de ça, les traits physiques chez lui les plus notables sont sa très haute taille (à 17 ans il toisait le mètre 75, 5 ans plus tard c'était dix centimètres de plus), sa minceur, le nez long, les tâches de rousseur, les yeux bleu intense et des cheveux roux qui l'empêche franchement de passer inaperçu parfois. Des rumeurs à propos de Ronald Weasley il y en a tout les matins. Des exactes, des fausses. L’œuvre d'en face qui veut brouiller les pistes et instaurer un désespoir certain.

   
Nothing compares to you
• pseudo & âge ; Lydzi, la vingtaine. • comment as-tu trouvé le forum ? Alors c'est sur tumblr. Celui jefaisdurpg ou je sais plus quoi ^^. • ton avis, tes suggestions ; Je trouve le forum vraiment très beau. Je suis hyper adepte et fan de la notion de Trio donc jai sauté sur l'occasion j'avoue. Maintenant j'ai conscience que non seulement Ron est un gros morceau mais qu'en plus vous avez déjà dû en avoir, donc surtout n'hésitez pas. Si je suis validée, et que vous aviez eu des liens avant particulier que vous voulez conserver ou quoi que ce soit, feel free de m'en parler. On peut toujours discuter (aka on est pas des sauvages XD). • connexion ; Très beaucoup plus :p• quelque chose à ajouter ? Weasley is your king :3

   


Dernière édition par Ronald Weasley le Sam 14 Mar 2015 - 13:18, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
Here comes the hurricane
« Et, à partir d'aujourd'hui, même si des feuilles de thé m'écrivent sous le nez : "Tu dois mourir bientôt, Ron", je les remettrai à leur place, c'est-à-dire à la poubelle. (OP31) »

   
Harry is the soul.
Il est inutile de s'étendre trop longtemps sur la jeunesse et l'adolescence d'un des membres du Golden Trio, tout le monde ou presque la connait. Issu d'une famille au sang pur et au compte en banque vide, Ronald Bilius Weasley est le sixième enfant d'une fratrie de sept. Ses parents Arthur et Molly Weasley lui ont inculqués de solides valeurs morales, une générosité adéquate et un pragmatisme à toute épreuve. Longtemps, il a détesté être le cadet. Dernier des garçons, rien ne semblait lui sourire. Ses possessions sont de seconde main, ses vêtements rapiécés, ses livres d'occas. Il n'a pour ainsi dire jamais eu quelque chose de neuf ou de bien à lui jusqu'à ce qu'il rencontre Harry tout du moins. Car son amitié avec le garçon qui a survécu est tout à fait unique et bien à lui. Il y veille jalousement, avec envie et une pointe d'intensité qui peut s'avérer effarante d'un point de vue extérieur. C'est que Ron blesse toujours ce qu'il aime le plus. Harry et Hermione pour le coup. Ce besoin inéluctable de mordre jusqu'au sang et aux sentiments douloureux comme pour inviter à le laisser là, sur le bas côté. C'est ce qu'il mérite, non? il n'est pas digne. Il a toujours eu cette impression de ne pas être à la hauteur. Ni de leurs légendes, ni de ce combat, ni même de sa famille.

Une amitié en dents de scies qui connu des passages à vide terriblement douloureux pour Ron. De la longue dispute durant sa 4ème année jusqu'à la rupture -provisoire- durant leur première année de fuite, les disputes avec Harry n'ont qu'une seule et même source: l'insécurité latente de Ron.

   
Hermione is the brain.
Harry, Ron et Hermione vécurent un tas d'aventures durant leurs années à Poudlard toute plus dangereuses et merveilleuses les unes que les autres. De la pierre philosophale à la Chambre des Secrets, du Tournoi des sorciers à la création de l'Armée de Dumbledore, le Golden Trio traversa ses défis avec brio, laissant pourtant des corps et des morts sur leurs chemins.

Le début d'une longue liste de sacrifice allant crescendo.

Il avait des rêves Ron. Des rêves plein la tête avec sa famille, du quidditch, des flashs, ses amis. Il allait leur montrer à tous. Montrer quoi , comment, il n'avait jamais su et au jour d'aujourd'hui si la journée se terminait sans annonces tragiques et avec dans le ventre un repas chaud, il avait la vague impression d'avoir grimper le mont Everest en tong et en slip.

Car la guerre vous change, et les cavalcades aussi. Il y a quelque chose de pourri au royaume des sorciers. Petit à petit, Ron a vu les fondations d'un équilibre précaire tomber. Pas à pas il a vu sa famille se désagréger. Une part de lui en veut à Harry, elle est infime, tenu, enveloppé d'un amour intense et fidèle qui ne laisse bizarrement pas de place au doute. Parce qu'il sait que ce pourquoi ils se battent, les dépassent tous.

Ron a des désirs simples, que certains qualifieraient de primaire. Il ne s'en cache pas. Il aime rire, boire, manger, dormir, faire l'amour, regarde un match de quidditch, des trucs simples pour un gars ordinaire. Et il emmerde le monde.

Tout du moins les mangemorts et leur clique.

Toute la violence dont est capable Ron Weasley (et il en est bien plus capable qu'on ne le croit) est entièrement dirigé vers le clan adverse. Il s'agit d'annihiler, de leur faire cracher les boyaux, de retourner leurs squelettes, de faire payer enfin les marques sur Lavender, la mort de son frère, la capture de sa sœur, la blessure de son père, les cris d'Hermione, les pleurs d'Harry.

Ils payeront.

Tous.

Jusqu'aux derniers.

C'est cette détermination à aller de l'avant qui pose problème dorénavant. Si Ron avait quitté ses amis abruptement au tout début de leurs fuites par jalousie et anxiété, dorénavant il évite parfois Harry et Hermione par frustration intense. Il ne supporte pas ne rien faire et sa blessure récente ne l'a pas aidé. Il a horreur de piétiner, horreur de regarder les choses s'embourber et, avec sa vision caractéristique de joueur d'échec, il sent bien que s'ils continuent dans l''inaction, les Insurgés sont voués à se fondre dans l'oubli.
La lutte doit continuer mais dans l'action.

Il voit pertinemment qu'Hermione est fascinée par le côté obscur et s'il l'aime (et l'aimera toujours), c’est quelque chose qu'il ne peut accepter. Une trahison qui le rend parfois cruel envers sa meilleure amie, amoureuse (il ne sait franchement plus). Heureusement, il y a Harry. Certes, les deux parfois -souvent- ont des prises de becs, mais rien ni personne ne pourra détruire le lien sacré qui les unit et Ron, même s'il se rapproche des Audacieux en en prenant légèrement la tête, continue d'épauler Harry sans discontinuité.

Jusqu'à ce jour et à jamais.


 
Ron is the heart.
Mais glissons dans les méandres chronologiques maintenant. Les premières années d'école à Poudlard sont bien trop légendaires dorénavant pour en relater les faits et c'est plutôt sur ce qu'il se déroula ensuite que nous allons nous attarder. Du haut de son mètre 85, Ron Weasley a déjà beaucoup bourlingué, beaucoup entendu et beaucoup vécu. L'avortement de la prise de Poudlard lui a laissé un gout amer qui l'a rendu positivement insupportable les mois suivants. Il venait de perdre son frère George, de voir ses espoirs de paix et de cocon familial s'écrouler. L'inquiétude le submergea et le seul échappatoire était des crises de colères monumentales envers ses deux meilleurs amis. Tout en sachant qu'ils n'y étaient pour rien, Ron les repoussa l'un et l'autre, incapable de remonter la pente.

Il avait tué. Il avait vu mourir.

Le point culminant fut l'annonce du décret pour la suppression des droits fondamentaux des nés-moldus en liberté et pour la restriction de ceux de sang mêlé ou pur adhérant à leur cause. Non seulement il était en fuite, mais sa famille, déjà mal vu, n'avait plus aucun échappatoire non plus. Les disputes devinrent hebdomadaires et le sentiment de frustration à ne pouvoir rien faire tellement oppressant que la moindre opportunité pour agir ou sortir devenait indispensable à ses yeux.

Lors d'une énième attaque ou fuite (il ne fait même plus la différence maintenant), un sortilège du camp adverse le laissa à plat. Litteralement. Incapable de bouger et de marcher, Ron vit l'une de ses plus grosses frayeurs s'accomplir: il se retrouvait paraplégique en tout cas pour un moment.

C'est durant cette période qu'il perdit Hermione. Elle s'éloigna d'elle-même sans qu'il ne put rien faire. Il n'avait jamais été un garçon tendre avec elle mais elle méritait plus si jamais il restait dans cet état là et il la savait trop loyal pour ne pas vouloir rester à ses côtés. Le plus simple c'était de faire en sorte qu'elle le quitte ou tout du moins qu'elle tombe dans d'autres bras et c'est douloureusement qu'il la vit jeter ses regards plein d’intérêt vers un autre.

Lentement il récupéra ses fonctions, reprit du poil de la bête. Harry était de toute façon la priorité et s'il avait apprit quelque chose de son passage forcé loin des missions et de la lutte, c'est que justement tout était encore à accomplir. Il fallait faire. Maintenant. Il en avait plus qu'assez de végéter.

C'est là qu'il rencontra les Audacieux et il y vit le reflet de ses propres ambitions, de ses propres désirs d'aller de l'avant. Lavender lui fournit des moments de rire et de bien-être tel qu'il n'en avait pas connu depuis un bon moment.

Ron est trop fidèle à son meilleur ami pour le quitter une troisième fois, néanmoins il tâche de le pousser à l'action le plus possible. Il essaye également de convaincre Hermione même si les choses sont plus compliqués avec elle. Là où sa relation avec Harry pâtit uniquement du manque de patience de l'un et de l'autre, celle avec Hermione contient une rage et une frustration que Ron garde précieusement au fond de son estomac. Il ne sait jamais vraiment s'il a envie de lui faire mal (autant qu'elle lui en a fait) ou s'il devrait juste tout laisser aller en la prenant contre le mur une bonne fois pour toute.

Mais avec Hermione, cela toujours été compliqué de toute façon.

Aujourd'hui il en était à cette croisée des chemins. Sa place était auprès d'Harry et contre Celui-dont-on-nedoit-pas-prononcer-le-nom. Certes. Il devait aussi retrouver sa famille... le peu qu'il en restait en tout cas. Tout ça était clair dans son esprit et il parvient à mieux relativiser et prévoir ses prochains coups.

Tout le reste était sujet à sa passion par contre. D'un naturel intense, être avec Ron c'était lancer une pièce en l'air sans savoir sur quoi elle allait retomber.



Dernière édition par Ronald Weasley le Sam 14 Mar 2015 - 14:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
bienvenuuuue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
Merci bro!!

Ben je crois que j'ai terminé d'ailleurs ^^.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
Oh, un roux What a Face C'est fun à martyriser, les roux jule
Bienvenue dans l'coin ow
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
Tu peux parler, la vraie fausse rousse perv

Bienvenue sur excidium, on aime bien les roux ici gaah
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
Un Ronald tenté et avec une fiche terminée iiih

Bienvenue parmi nous, p'tit rouquin kr Et... bon courage pour ta validation du coup mdr
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
Comment ça martyriser? moi je te préviens tu coupes Lucrezia, tu fais bisou magique èé! Un peu de tendresse bordel!

Merci Vaughn! Merci Juno!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
    Hawn ronron !! trognon
    Bienvenue ! <3
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
Pansy Parkinson
‹ disponibilité : dispo bitches
‹ inscription : 25/10/2014
‹ messages : 4640
‹ crédits : prométhée
‹ dialogues : 'lightcoral'
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) 1481838266-pangif

‹ liens utiles :
pansy parkinson ft. adelaide kane, nephtys shafiq ft. phoebe tonkin, kid o'faolain ft. richard harmon, maksim dolohov ft. tom hiddleston, amara bataglia ft. rowan blanchard

‹ âge : vingt-quatre ans (née le 5 mars 1980)
‹ occupation : rentière déchue, mondaine destituée.
‹ maison : le choixpeau s'est a peine attardé sur sa tignasse brune avant de l'envoyer à Serpentard, dont elle est devenue préfète en 5ème année.
‹ scolarité : de 1991 à 1998.
‹ baguette : Elle faisait 19 centimètres, en merisier et cheveux de vélane, capricieuse et imprévisible, sensible aux sentiments négatifs. Cette baguette a cependant été volée par le Limier et aujourd'hui, elle en utilise une autre, bien moins adaptée à sa main.
‹ gallions (ʛ) : 7066
‹ réputation : Rien qu'une sorcière de salon, une bonne à pas grand-chose en dehors des ragots et commérages, une peste se régalant du malheur des autres, une idiote aveuglée par ses sentiments, moralisatrice en dépit de son propre penchant pour les écarts et les erreurs. Le roquet de Malfoy, puis celle que Blaise Zabini a cocufié, abandonné puis engrossé avant de partir à nouveau. Une garce qui mérite tout ce qui lui arrive. Une enfant gâtée, malgré l’aide donnée aux insurgés dans l’infirmerie de fortune de Poudlard.
‹ particularité : Complètement à la dérive depuis la fin de la guerre, on la croise souvent alcoolisée et cruelle, prête à se greffer à la moindre rixe, au moindre esclandre.
‹ faits : Elle a perdu la garde de ses filles, les jumelles Violet et Briar-Rose (née en Aout 2002) à la fin des combats, car on a jugé son sang pur comme inapte à les élever et ce même si leur père, Blaise Zabini, est considéré comme un héros de guerre. Elle a également perdu sa fortune et son statut et n’a plus aucune influence. Personne n'est tendre avec elle car les anciens rebelles la voient comme une garce à abattre et les sorciers lambda n'ont l'image que d'une gamine pourrie gâtée qui vivait dans une tour d'ivoire alors qu'ils crevaient de faim. Condamnée à vivre dans une demeure autrefois grandiose mais maintenant totalement insalubre, elle ère coincée entre sa mère tyrannique et sa tante furieuse, désœuvrée et désabusée.
‹ résidence : Dans l'hôtel particulier Parkinson, situé dans le quartier de Barkwith, sur le Chemin de Traverse. Ancien symbole d'une grandeur aujourd'hui étiolée, la demeure tombe en ruine et menace de s'écrouler depuis les émeutes de janvier 2002. Ses parents possédaient un manoir à Herpo Creek, il n'en reste qu'un tas de cendres et elle n'a plus accès à son bel appartement de la Bran Tower depuis la désertion de Draco durant laquelle elle a également pris la fuite.
‹ patronus : Une hirondelle à peine corporelle
‹ épouvantard : Les corps inanimés de Briar-Rose et de Violet.
‹ risèd : Simplement un matin ordinaire, des draps clairs et propres, une chambre lumineuse, des rires d'enfant emplissant le couloir avant que les deux têtes brunes ne sautent sur l'épais duvet. Un avenir pour elles, aussi, surtout.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t3200-pansy-fleur-du-mal
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
Te voilà validé(e)
congratulations : you made it, mate !



Le roi des roux  gaah Contente de le voir joué, un membre de plus dans le trio, petit Ron irascible mais loyal yeux garde moi un lien, j'ai ta soeur en captivité et j'suis sûre qu'on peut développer un truc sympa avec le background de Poudlard  jule Hâte de lire tes RPs en tout cas, donc fais-toi plaisir !

Maintenant que tu as franchi l'étape la plus casse-pied, tu peux enfin gambader librement dans les prés verd- wait, mauvais script, ahem. On en était où ? Ah oui, à toi gambadant gaiement (ou pas hein, chacun son délire) à travers le forum, avec ta couleur toute neuve. Tes potes les insurgés sont sans doute ravis de compter un nouveau membre dans leurs rangs ! Mais j'crois bien qu'il te reste encore un peu de paperasse à remplir... besoin d'un coup de main, peut-être ?
renseigne-toi sur le fonctionnement des gallions ;
pense à réclamer tes xp ;
assure-toi d'être ajouté(e) au registre des sang-pur ;
aide nous à mettre à jour la liste des métiers ;
crée ton carnet de relations et organise la liste de tes rp ;
participe à l'activité du qg secret de ton groupe ;
active la fonction surveiller les réponses du sujet de news ;
tiens-toi informé des actualités du monde sorcier ;

Et pour finir : ta mission si tu l'acceptes sera de t'éclater bien comme il faut. Bon jeu !

   

• • •


Some days I feel everything, others are numbing, can never find the in between, it's all or nothing. Half my bones in city streets, the other in my sheets, and I don't think they'll ever get the chance to meet. I never wanted to be here now, one foot in the grave, other on the ground. I can't process what I'm feeling now, this skin I can do without.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Ronald B. Weasley - Fire and Blood (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ronald Billius Weasley, Terminé
» IRINA ϟ with fire and blood
» with fire and blood + aslinn noren keenan
» Méfaits accomplis ! | Ron Weasley
» Ron Weasley, ses amis, ses camarades, ses ennemis [35%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-