sujet; Rien ne sera plus triste que vous.
MessageSujet: Rien ne sera plus triste que vous.   Rien ne sera plus triste que vous. EmptyMer 22 Avr 2015 - 17:14

Invité
Invité
Rien ne sera plus triste que vous. Empty
Biographie
"Il se trouvera bien quelqu'un pour reprendre un combat qui semble perdu..."


► Années 1950 - 1960

16 décembre 1954
Naissance de Herpo Justus Coffin à Godric's Hollow, fils de Havelock et Artemisia Coffin.

22 janvier 1958
Assassinat des époux Coffin par une bande de mages noirs.

24 janvier 1958
Mike Thadeus Coffin, frère aîné de Havelock, est désigné comme tuteur de Herpo


1er juillet 1965
Herpo reçoit son hibou l'informant de son inscription à Poudlard.


► Année 1960 - 1970


1er septembre 1965
Herpo est envoyé à Serpentard après une petite hésitation du Choixpeau. Poudlard lui plait tout de suite. Il commence l'édification de son Palais de la Mémoire durant le second semestre. Herpo passe vite aux yeux de ses professeurs pour un élève quelque peu insolent.

19 avril 1968
Herpo fait la connaissance d'Eleanor Brown et en tombe amoureux. La Serdaigle envoie paître le Serpentard qui multiplie les approches... Jusqu'à l'emporter.

1er juin 1970
Herpo passe ses BUSE :
Arithmancie : E
Arts et musique magiques : E
Astronomie : O
Botanique : O
Défense Contre les Forces du Mal : O
Histoire de la Magie : O
Métamorphose : E
Potions : O
Soins aux Créatures Magiques : E
Sortilèges : O

1er juin 1972
Herpo passe ses ASPIC :
Arithmancie : O
Arts et musique magiques : O
Astronomie : O
Botanique : O
Défense Contre les Forces du Mal : O
Histoire de la Magie : O
Métamorphose : E
Potions : O
Soins aux Créatures Magiques : E
Sortilèges : O

1er septembre 1972
Herpo entame une formation d'auror. Il emménage à Godric's Hollow avec Eleanor.

1er septembre 1975
Herpo devient auror. De part son jeune age et le relatif anonymat dont il jouit, Herpo est approché par le chef du Bureau dans le cadre d'une mission d'infiltration visant à détruire un important réseau de contrebande magique. Herpo accepte.

10 septembre 1975
Herpo et Eleanor se marient.

23 septembre 1975
Début de l'opération. Pour rendre son portrait crédible, Herpo est envoyé à Azkhaban pour une durée de 6 mois. Motifs : trafic d'objets ayant trait à la magie noire et entrave à la justice.

23 mars 1976
Herpo est libéré d'Azkhaban. Il s'est fait quelques contacts utiles. Le jeune auror parvient à approcher les trafiquants des quais et à se faire engager comme docker. Il gravit les échelons de l'organisation avec précaution et professionnalisme. N'hésitant pas à violer la loi à de nombreuses reprises pour la pérennité de sa couverture. Herpo est rapidement rattrapé par sa conscience. C'est une période difficile durant laquelle il voit peu Eleanor et sombre dans l'alcoolisme.

11 avril 1978
Le réseau des quais tombe dans son ensemble. Une large perquisition permet l'arrestation de toute l'organisation.

12 avril 1978
Herpo retrouve Eleanor morte dans leur maison.

5 juillet 1978
Le réseau des quais passe en jugement. Herpo se force à assister au procès

9 juillet 1978
Herpo vend sa maison ainsi que tous ses biens. Il clôture également son compte chez Gringotts.

Août 1978
Les proches de nombreux membres du réseau des quais sont retrouvés morts. On parle d'accidents bizarres et de maisons calcinées. Herpo Justus Coffin est considéré comme le principal suspect dans cette affaire, mais demeure introuvable.

9 septembre 1978
Herpo Coffin débarque à Calais dans la plus totale clandestinité.


► Années 1970 - 1980

Septembre – Novembre 1978
Herpo remplit de nombreux petits boulots pour la criminalité magiques française, et bruxelloise. Un préteur sur gage de Stuttgart le met en contact avec un important réseau de falsification d'identité allemand.

Décembre 1978
Herpo commence à arpenter l'Europe, offrant ses services au plus offrant. Il chercher à en apprendre plus sur la magie noire en général et sur la nécromancie en particulier.

2 mai 1983
Herpo fait la rencontre d'un mage russe qui lui confirme l'existence des limbes et lui confie le moyen de les atteindre.

11 juin 1983
Herpo combat un Spectre de la mort et le détruit. Un morceau de sa cape viendra garnir le cœur de sa baguette.

21 juin 1983
Herpo fait son premier voyage dans les limbes. Il y rencontre son aïeul : Rowland Coffin. Ce dernier l'affranchit sur les nombreux secrets de la famille Coffin et l'Ordre des manzazuu. Commence alors un entraînement long et rigoureux.


► Années 1980 - 2000

1983 – 1986
Herpo continue d'arpenter le continent européen. On l’aperçoit en Pologne, en Hongrie ou encore en Italie. Il aime se faire passer pour un simple marionnettiste. La légende commence à prendre forme, certains villages considèrent son apparition comme un signe de mauvaise fortune.

7 novembre 1987
Herpo Coffin entame un voyage jusqu'au Japon. Il y traque et détruit un oni.

18 mars 1988
Herpo se rend au Venezuela et y engendre son horcruxe.

Avril 1988
Herpo regagne l'Europe et poursuit ses errements. Il fréquente le plus souvent les endroits où un grand nombre de morts reposent ou ont péri. On l’aperçoit de moins en moins. Cependant, les personnes ayant perdu un proche font parfois sa rencontre.

Années 1990
Herpo commence à ressentir un trouble. Le retour de Voldemort le pousse à regagner l'Angleterre. Herpo reprend ses allées et venues, refondant certains réseaux. Puis il s'enterre, attendant la fin du Ministère.

20 avril 2002
Herpo sort de sa cachette.


Dernière édition par Herpo J. Coffin le Ven 1 Mai 2015 - 23:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Rien ne sera plus triste que vous. Empty
Les fantômes du passé.
"Des périodes comme celles-là peuvent inciter les uns au meilleur et les autres au pire."

Coffin Artemisia
Avatar purement illustratif.

ft. Kelly Macdonald

Nom complet :
Artemisia Laverne Coffin

Nom de jeune fille :
Campbell

Ascendance :
Sang-Mêlée

Profession :
Botaniste

Statut :
Décédée

Histoire :
Mère de Herpo Coffin. Elle fut auteur de nombreuses études sur la botanique. Artemisia fut assassinée en 1958 avec son époux.

Fait :
Était une redoutable duelliste.
Coffin Eleanor
Avatar purement illustratif.

ft. Liv Tyler

Nom complet :
Eleanor Abigaïl Coffin

Nom de jeune fille :
Brown

Ascendance :
Née-Moldu

Profession :
Employée du Service des usages abusifs de la magie.

Statut :
Décédée.

Histoire :
Épouse de Herpo Coffin. Elle mena bon nombre d'affaires complexes ayant trait à l'usage de la magie dans le monde moldu. Eleanor fut assassinée en 1978.

Fait :
Probablement l'une des élèves les plus studieuses que Poudlard ait connu.

Coffin Havelock
Avatar purement illustratif.

ft. Michael Shanon

Nom complet :
Havelock Grogan Coffin

Ascendance :
Sang-Mêlé

Profession :
Auror

Statut :
Décédé

Histoire :
Père de Herpo Coffin. Il fut connu tant pour ses excellents résultats que pour les nombreux blâmes qui garnirent son dossier. Havelock fut assassiné avec son épouse en 1958.

Fait :
Maltraitait les employés du ministère qu'il estimait incompétents.

Coffin Margaret
Avatar purement illustratif.

ft. Carolyn Jones

Nom complet :
Margaret Destiny Coffin

Nom de jeune fille :
Merchant

Ascendance :
Née-Moldu

Profession :
Maîtresse des potions.

Statut :
Décédé

Histoire :
Fondatrice de la lignée des Coffin avec son époux Rowland. Entraver ses ambitions était un projet souvent mortel. Margaret mourut seule, pauvre et malade à la fin du XIXème siècle.

Fait :
Elle est aujourd'hui oubliée de tous et c'est tant mieux.
Coffin Mike
Avatar purement illustratif.

ft. Jonathan Banks

Nom complet :
Mike Thadeus Coffin

Ascendance :
Sang-Mêlé ; cracmol

Profession :
Gardien de parking

Statut :
En vie. Célibataire.

Histoire :
Oncle et parrain de Herpo Coffin. Mike a élevé le fils de son frère avec fermeté. Clown triste, la disparition de Herpo l'a démoli mais il n'en a rien laissé paraître.

Fait :
A cassé deux dents à un journaliste de la Gazette qui s'était approché trop près.
Coffin Rowland
Avatar purement illustratif.

ft. John Astin

Nom complet :
Rowland Julian Coffin

Ascendance :
Né-Moldu

Profession :
Membre du Magenmagot

Statut :
Décédé

Histoire :
Fondateur de la lignée des Coffin. Rowland était une plaie. Ce petit homme rusé a hissé son nom à la hauteur de sorciers illustres. La réussite du nécromancien n'eut d'égal que son monumental échec.

Fait :
Subsiste dans les limbes.


Dernière édition par Herpo J. Coffin le Ven 1 Mai 2015 - 23:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Rien ne sera plus triste que vous. Empty
L'Ordre des manzazzu.
Extrait de : Des Grandes Noirceurs de la magie.



Fondation et origines :
Aux alentours du Xeme siècle à Tarnovo ; Bulgarie.

Manzazuu était un mot utilisé par les babyloniens afin de désigner les adeptes de la nécromancie. Il est probable ce savoir ait été transmis dans les balkans par le biais de sorciers byzantins. Cependant on ignore tout de l'identité des premiers fondateurs. On ne peut que déterminer sa création par rapport aux premiers témoignages de l'époque rapportant l'existence de cette congrégation.

Localisation :
L'Ordre se cantonna longtemps aux Balkans, basé notamment à Požarevac, Sofia ou encore Oradea. Mais à partir du XIVème siècle, le commerce de ces régions avec les grandes villes de la péninsule italienne aidant, de nombreux sorciers d'Europe de l'Ouest entrèrent en contact avec lui. Le culte du secret date de cette époque.

Ce qui n'empêcha pas l'Ordre, à partir de citées comme Venise et Sienne de se diffuser dans toute l'Europe. Lors de la Renaissance, l'Ordre des manzazuu était présent dans toutes les grandes villes européennes, de Londres jusqu'à Saint-Pétersbourg, en passant par Vienne où siégeait le Conseil de l'Ordre.

À la fin du XIXème siècle l'Ordre n'était plus présent qu'à Vienne, Rome, Londres et Paris.

Statut :
Dissout.

Organisation :
Les apprentis se situaient à la base. Ils se divisaient en trois cercles bien distincts, chacun différenciant les profanes des affranchis. Les apprentis du troisième cercle étaient les plus proches du maître de la Loge. Il était également du devoir des apprentis du troisième cercle d'approcher les candidats, de s'assurer de leurs intentions et, le cas échéant, de les parrainer. C'était à l'apprenti du troisième cercle de trouver le candidat, jamais l'inverse.

Le maître de la Loge était le nécromancien chargé de la direction idéologique de la Loge, ainsi que des objectifs intellectuels à atteindre. Il s'agissait d'un ancien apprenti du troisième cercle nommé par le Conseil de Vienne. Un maître par Loge, une Loge par ville. Il avait notamment pour devoir de quitter la Loge en dernier si celle-ci venait à périr. Il lui incombait aussi de détruire les archives en cas de danger.

Le Conseil était constitué de cinq sorciers, il s'agissait de maîtres de loges sélectionnés par cooptation depuis les prémices de l'Ordre. Nul ne connait les critères exacts qui entouraient ces nominations. Il était rare qu'ils s'appellent par leurs noms et prenaient garde à camoufler leur identité.

Pratiques :
Le culte du secret.
Véritable marque de fabrique de l'Ordre, le secret était partout. Certainement sa meilleure protection et son plus grand défaut. Dehors on pouvait-être qui on voulait, ce que l'on voulait : un professeur, un magistrat ou même un artisan. Mais dans la Loge c'était une toute autre histoire. Parler de la Loge à un non-initié était formellement interdit. Les gardiens du secret étaient souvent des maîtres extrêmement zélés, au point d'emporter avec eux l'accès à leur loge ; ce qui laissait souvent les apprentis dans le plus grand désarroi.

Le secret était si fort que les membres de deux loges de deux villes différentes évitaient même de se fréquenter. Par ailleurs, lorsque deux manzazuu se rencontraient fortuitement dans la "vie civile" et comprenaient qu'ils appartenait à la même obédience, ceux-ci avaient pour coutume de se saluer poliment, de quitter les lieux et de ne jamais y revenir.

Il n'était pas rare que les membres du Conseil de Vienne eux-mêmes ignorent l'identité de leurs confrères.

Le respect de la hiérarchie :
Chaque membre de l'Ordre avait sa place et sa fonction. Ceux qui se risquaient à remettre en cause l'autorité de leurs supérieurs ne faisaient pas long feu. Ce qui n'excluait pas les compétitions entre les maîtres de loges et les apprentis aux dents longues. Cette hiérarchie intransigeante contribua de manière drastique à l’effondrement de l'Ordre. Ça et les périodes très restreintes de recrutement. Il était rare qu'une Loge compte plus d'une dizaine de membres.

Le dégoût du pouvoir :
L'Ordre des manzazuu avait avant tout un but intellectuel et spirituel. User de son savoir à des fins politiques était fermement condamné. En revanche, aucun manzazuu jouissant d'une position sociale confortable ne s'est jamais privé d'en faire bénéficier l'Ordre. Le pouvoir ne devait être qu'un outil, en aucun cas une fin. Cela dit, force est de constater que si au début la sélection des candidats se fit de manière plus ou moins impartiale, un certain élitisme et népotisme s'installèrent à partir du XVIIIème siècle.



Dernière édition par Herpo J. Coffin le Sam 22 Aoû 2015 - 15:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Rien ne sera plus triste que vous. Empty
Les limbes.
"On peut continuer à exister sans son âme."



Concept :
Les limbes ou Outre-Monde sont une dimension comme il en existe quantité d'autres dans le monde magique. Physiquement très proche du notre, ce plan d'existence reste néanmoins le domaine de la ''non-vie.'' A l'intérieur réside les âmes de ceux qui ne peuvent revenir sous forme de fantôme et à qui la paix a été refusée. C'est un carrefour métaphysique extrêmement complexe, à la croisée d'une quantité de chemins. Certains esprits s'élèvent, d'autres descendent. On ne sait ni où ni pourquoi. La plupart restent et marchent sans savoir où aller.

Accès :
Un minimum de connaissances en nécromancie.
Une baguette utilisant comme cœur un morceau d'étoffe d'un Spectre de la mort.
La formule magique adéquate.

Effets :
Le sorcier qui pénètre dans les limbes disparaît visuellement du monde des vivants, aussi sûrement que si une cape d'invisibilité était tombée sur ses épaules. Son essence est désormais dans la non-vie. Ce qu'il touchait également.

Les limbes ressemblent au monde des vivants. On marche sur la terre ferme, les bâtiments sont toujours là, le vent continue de souffler dans les arbres... Cependant un filtre semble recouvrir tout ce qui précédemment était vivant et physique. Les couleurs sont ternes et fades, l'air est devenu lourd et moite. Les gens qui marchent dans la rue ressemblent à des ombres indistinctes, brossées au fusain.

Cependant ce qui a trait aux arts sombres en général et à la mort en particulier apparaît clair et lumineux. Les esprits qui hantent les limbes sont lumineux et argentés ; de même que les fantômes, habituellement translucides et éthérés. Outre un bon moyen de s'enfuir les limbes permettent aussi de communiquer avec les morts condamnés à l'Outre-Monde ; si ces derniers sont suffisamment conscients de ce qui les entoure...

Il est également possible d'entrer en contact avec les défunts, plus la mort est récente plus l'appel est aisé et la réussite probable.

Limites :
Le prix du sang. C'est le fondement de la nécromancie. Entrer dans les limbes demande un effort, emporter quelqu'un avec soi demande un effort, contacter un mort qui a trouvé la paix à partir des limbes demande un effort... Personne ne transige. Ceux qui veulent outrepasser les règles ne reviennent pas.

Le sorcier ne peut transporter plus de deux personnes.
Le sorcier ne peut transporter un objet inanimé plus lourd que lui.
Le sorcier ne peut laisser dans les limbes ce qu'il emporte avec lui.
Le sorcier ne peut jeter un sort depuis les limbes visant le monde des vivants.
Le sorcier situé dans les limbes reste visible pour les fantômes.
Le sorcier n'est pas insubstanciel.



Dernière édition par Herpo J. Coffin le Ven 1 Mai 2015 - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Rien ne sera plus triste que vous. Empty
Le horcruxe.
"Là où est ton trésor sera aussi ton cœur."



Objet :
Alliance.

Date de création :
18 mars 1988

Victime :
Un enfant de la région.

Localisation :
Au Venezuela, dans le ventre du Pico Bolívar. Il faut quitter les sentiers et s'aventurer dans les crevasses. Il faut trouver celle qui demeure continuellement dans l'ombre de la montagne. Dans la crevasse il y a une porte, sculptée dans la roche, une création d'anciens sorciers timoto–cuicas.

Suivez l'appel de mon héritage, tous peuvent le ressentir à partir d'un certain point. La zone est interdite d'accès, tant par les autorités moldues que sorcières. Alors évidemment, les curieux aiment y venir. Le temple n'est pas incartable et n'est protégée par aucun sortilège de protection ; pas même un simple "repousse-moldu."

La porte :
Sans surprise, si vous voulez l'ouvrir vous allez devoir saigner. Du moins, il vous faut saigner pour qu'elle révèle l'énigme.

1 14 105 742 5201 36414 254905
Il transcende la magie.

Écrivez la réponse sur la pierre. Si elle est exacte, la montagne s'ouvrira. Dans le cas contraire... Transplanez rapidement car l'éboulement ne tarde pas. J'espère que vous n'avez pas séché les cours d'arithmancie. Enfin, si vous faites preuve d'un peu de jugeote ça devrait passer...

Le hall :
La porte se referme immédiatement. Pour l'ouvrir de nouveau, il vous suffit d'un peu de sang.

Aucune lumière extérieure ne filtre dans les ténèbres et murmurer frénétiquement "lumos" ne servira à rien ; ce sort est inefficace dans ce noir d'encre. Autant dire que les sorciers qui dédaignent les bonnes vieilles lampes moldues ne partent pas gagnants. C'est pourtant le seul moyen d'y voir clair. Oui, je suis assez fier de ce petit tour de passe-passe magique.

Le couloir :
N'écoutez pas les chuchotements. Passé le premier tournant les morts tendront les bras depuis les murs contre lesquels ils reposent. Faites attention à ne pas vous faire attraper. Ils sont nombreux et ne rendent pas ce dont ils se saisissent. C'est qu'ils se sentent seuls les inferis.

La chambre mortuaire :
Enfin ! L'horcruxe est là ! Trônant fièrement sur son piédestal.

Il faut juste que vous vous chargiez de l'acromentule. C'est une femelle de belle taille qui répond au nom que lui ont donné les locaux : Grieta. Là-bas, même les moldus ont entendu parler d'elle ; bien sûr, pour eux ce sont des fables relayées par les derniers indigènes de la région. Allons ! Des touristes américains ne disparaissent pas comme ça !

Eh oui, avant Grieta chassait dans les cols. Elle attira malheureusement sur elle les foudres des sorciers vénézuéliens qui décidèrent d'agir. La bataille fut rude ; elle en porte encore les stigmates. Pour le gouvernement magique vénézuélien elle est morte en tombant du Pico Bolívar. En vérité, elle a rampé. À la faveur d'un éboulement Grieta découvrit un passage menant de la montagne jusqu'à la chambre mortuaire, elle en fit son nid et se cantonna à un régime très strict jusqu'à mon arrivée.

Je l'ai mis dans de bonnes dispositions en lui permettant de déguster les parents du petit moldu, dont la mort servit la création de mon horcruxe. On peut difficilement passer un accord avec une acromentule, si elle avait été plus jeune peut-être. Mais Grieta était vieille, peut-être même plus que moi. Elle accepta au moins de me laisser déposer mon horcruxe dans la chambre pendant qu'elle diffusait son venin dans les deux adultes en bonne santé que je lui avais jeté en pâture.

Mais Grieta est loin d'être sotte -elle parle même plusieurs langues et a un goût prononcé pour les vers, sachez-le. Mon horcruxe, les sortilèges entourant le temple, le rituel du sang à l'entrée... Tout cela est perceptible par n'importe quel sorcier à peu près attentif. Le premier archéologue moldu venu saurait trouver la grande porte (l'ouvrir est une autre histoire). Pourquoi ? Parce qu'il s'agit d’appâter. Et Grieta le sait.

L'anneau dont je lui ai laissé la garde attire des gens. Certains arrivent jusqu'à elle. Si l'anneau s'en va, la nourriture aussi.

Alors, lorsque vous pénétrez dans la chambre mortuaire noyée dans l'obscurité et que vous entendez la comptine du moucheron... Soyez assuré que quelque chose de bien pire qu'un sphynx est en train de vous guetter.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Rien ne sera plus triste que vous. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Rien ne sera plus triste que vous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rien ne sera oublié. [Caym CALI]
» Je vous abandonne à votre triste sort
» Rendez-vous tous, ou ce sera la guerre, oui, la guerre ! [Pv]
» Sigyn Hel ~ Méfiez-vous de l'agneau, il n'a rien à envier au loup... [Terminé]
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-