sujet; [EVENT #3, dramione] echo of souls

PRISONERS • bloodstains on the carpet
Draco Malfoy
Draco Malfoy
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 8775
‹ crédits : faust.
‹ dialogues : seagreen.
[EVENT #3, dramione] echo of souls Tumblr_ob1ibueZ761rmsoypo3_250

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; calixe davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook ; jelena kuodzevikiute w/ ariana grande.

‹ âge : 23 yo (05.06.80).
‹ occupation : ancien langue de plomb (spécialisé dans les expérimentations magiques) ; fugitif et informateur de la RDP entre le 26.05.03 et le 08.12.03 ; condamné à 22 ans à Azkaban pour terrorisme, au terme d'une assignation à résidence et d'un procès bâclé, tenu à huis-clos.
‹ maison : Slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : entre 1991 et 1997.
‹ baguette : un emprunt, depuis qu'il est en fuite. elle n'est que temporaire et il ne souhaite pas s'y intéresser ou s'y attacher, puisque la compatibilité est manquante.
‹ gallions (ʛ) : 12463
‹ réputation : sale mangemort, assassin méritant de croupir à vie en prison pour expier ses crimes et ceux de ses ancètres.
‹ particularité : il est occlumens depuis ses 16 ans.
‹ faits : Famille.
Narcissa (mère) en convalescence. sortie de son silence depuis peu pour réfuter l'annonce de son décès ; reconnue martyr. lutte pour que le jugement de son fils soit révisé.
Lucius (père) mort durant la tempête du 03.03.2004.
[EVENT #3, dramione] echo of souls 489546spea
Spoiler:
 

‹ résidence : emprisonné à Azkaban depuis le 06.01.04. en fuite depuis le 08.05.04.
‹ patronus : inexistant.
‹ épouvantard : l'éxécution de juillet 02, ses proches en guise de victimes: leurs regards vidés par l'Imperium, la baguette de Draco dressée, les étincelles vertes des AK et leurs cadavres empilés comme de vulgaires déchets.
‹ risèd : un portrait de famille idéal, utopique.
http://www.smoking-ruins.com/t4710-draco-there-s-a-hole-in-my-so
[EVENT #3, dramione] echo of souls Empty
Echo of souls

Look behind the veil, don't walk away
1 MAY 2002 & Dramione
 




Ce soir, les spiritueux coulaient à flot ; assez pour noyer les excès de Malfoy dans la masse, pour faire passer les verres enfilés pour une conséquence logique de ce soir de fête. Beltane était particulière, hors du temps – c’était du moins ce qu’avait toujours prétendu Narcissa pour donner un sens à cet évènement étrange qui brouillait les limites des castes le temps d’une soirée et poussait les nobliaux à côtoyer la plèbe sans (trop) froncer le nez. Plus encore que chez les moldus, elle était un héritage de rites ancestraux auxquels les sorciers s’adonnaient comme à une religion. Cette année plus que jamais, la célébration offrait un répit bienvenu, une accalmie inespérée à laquelle nul ne semblait vouloir déroger.

Malfoy passa une main possessive au creux des reins de sa compagne et lui servit un sourire en coin calculé, qui fit siffler les lourdauds avec lesquels il avait rejoint les festivités – avant de les abandonner quelques tables plus loin, au profit d’une plus charmante compagnie. Sous prétexte de fredonner quelque compliment à sa compagne, il se pencha à l’oreille de la jeune femme et lui glissa, d’un ton tendre qui n’était guère en adéquation avec ses mots : « Y’a sans doute jamais eu foule pour t’initier aux plaisirs de la chair, mais tu pourrais au moins faire semblant de savoir ce que c’est ; tu réussis l’exploit d’être plus stoïque et assommante qu’un Fangieux arraché à son marécage. C’est du gâchis, considérant que tu es tout à fait somptueuse ce soir… » Il laissa le compliment flotter entre eux une seconde avant d’ajouter : « Emprunter un autre visage est visiblement le seul moyen pour toi de te rendre présentable. » Il jeta un coup d’œil par-dessus l’épaule de sa vis-à-vis et capta les haussements de sourcils suggestifs de ses comparses, trompés par leurs gestes et inconscients du contenu de leur dialogue à mi-voix. Nott, impavide comme toujours, se détacha du lot en levant simplement sa choppe, comme pour trinquer à distance, et Malfoy lui adressa un clin d’œil de connivence. Le brun n’aurait certainement pas salué le soit-disant succès de Draco s’il avait su qui se cachait sous les traits de Velvet Eddington. Mais le but était bien que personne ne se doute un instant du fait que la Collabo gisait à l’heure actuelle dans son propre lit, plongée dans un sommeil magiquement provoqué ; elle se réveillerait le lendemain avec des souvenirs modifiés, persuadée d’avoir passé la nuit précédente à Pré au Lard. « On s’éclipse ? » La suggestion avait été faite sur un ton grave cette fois : le polynectar dont elle usait cesserait de faire effet sous peu. Heureusement, ils avaient suffisamment donné le change pour que personne ne se formalise de les voir disparaître un moment ou deux ni ne s'inquiète de l'absence de Malfoy à des festivités incontournables. Après une demi-heure d’échanges avec des inconnus à propos desquels il avait passé la semaine à la briefer, via miroirs interposés, il était à peu près certain que la jeune femme saturait déjà autant que lui de la comédie. Voire plus : elle était l’activiste prisonnière de la gueule du loup, après tout. La justicière plongée parmi les Rachetés et l’Elite dont elle exécrait la philosophie et le mode de vie.

Ils avaient peaufiné cette rencontre avec autant de soin que possible, compte tenu des circonstances. La chaumière munie de la cheminée qu’employait Granger pour le contacter avait été envahie par des Insurgés le 13 avril, lorsque leur planque avait été attaquée prise d’assaut par les Mangemorts ; Luna, au fait de l’attaque, avait veillé comme promis à éloigner le Trio à l’heure fatidique, et les anciens Gryffondors étaient rentrés trop tard pour espérer repousser l'ennemi. Ils n’avaient pu qu’aider les rescapés à fuir – moment, sans doute, où Granger leur avait indiqué l’emplacement de la chaumière. Mais les Mangemorts les avaient poursuivis durant leurs transplanages, et le refuge était tombé, au même titre que la seconde planque, en banlieue londonienne, où certains fugitifs avaient tenté de rejoindre des alliés. Draco, pour sa part, était resté à la première destination, à la recherche d’Astoria. C'était le terme de trois longues années de recherche ; dès leur retour au sein de la communauté sorcière, les journalistes s’étaient emparés de l’information et avaient harcelé quiconque pouvait être mêlé de près ou de loin au retour de la cadette des Greengrass. La libération d’une prisonnière de guerre était un évènement qu’ils ne pouvaient que disséquer sous toutes ses coutures.

Granger ne s’était pas manifestée avant plusieurs jours. En guise de mode de communication, il ne leur restait plus que l’étrange miroir brisé confié par Lovegood, et la discussion avait été houleuse. Elle avait compris qu’il s’était servi de la blonde pour obtenir des informations et l’avait accusé d’avoir abusé de leur accord – il était tout de même parvenu à renverser plus ou moins la vapeur en faisant appel à sa conscience tourmentée : séquestrer une civile durant toutes ces années ne pouvait être considéré comme justifié. Moins encore à présent que la sœur d’Astoria, responsable de cette situation, venait visiblement de mettre un terme à sa rébellion pour retourner auprès de sa famille. L'ébauche de confiance qu’ils avaient tenté d’établir dans le cadre de leur collaboration forcée était pourtant bel morte dans l’œuf, et l'atmosphère s'en ressentait. Granger avait de nouveau fait la morte des jours durant – pour la plus grande satisfaction de Draco, qui se consacrait désormais à un douloureux casse-tête : le Lord se lassait de la torture de Narcissa, et tante Trixie avait clairement fait comprendre à Lucius que l’exécution de son épouse ne tarderait guère.

L’étau se resserrait, mais au grand damne du blond, Granger avait choisi ce moment pour réapparaître : les réserves de polynectar de Luna s'épuisaient et elles ne pouvaient les renflouer elles-mêmes ; pas en quantité suffisante, du moins. C’était pour cela que Draco et Hermione avaient couru le risque de se rencontrer ce soir. L'occasion était idéale : tous étaient engourdis par l’alcool, l’atmosphère chaleureuse de Beltane les poussait à négliger l’ennemi le temps d’une soirée. Personne n’était en état de soupçonner l’Indésirable N°2 de voguer sous couverture parmi les mondains.

Un bras autour des épaules de la concernée, Malfoy la guida à travers la foule et emprunta une succession de ruelles en s’assurant régulièrement que personne ne les suivait. Il leur fallut marcher de longues minutes avant d’arriver à bon port et, juste comme ça, l’onde magique les percuta de plein fouet. Le blond s’immobilisa, sur le coup, clignant des yeux en tentant de comprendre ce qui venait de se passer. Autour, les choses étaient à la fois identiques et différentes, mais une sensation étrange naquit au creux de son ventre lorsqu’il se tourna vers la jeune femme à ses côtés. Amalgame d’amusement et de lassitude : « Les siècles s’écoulent et se répètent… il faut croire que je suis vraiment condamné à ne jouir de ton amitié que loin des yeux du monde, Peia. » Where did that come from ? Sa propre phrase le choqua dès qu’elle eut quitté ses lèvres, et le sourire mitigé qui avait naturellement flotté sur ses lèvres se mua en effroi tandis que les deux jeunes sorciers bondissaient loin l’un de l’autre, d’un même mouvement. Puéril, Draco frotta frénétiquement son bras contaminé par le contact de Granger – elle-même n’était pas en reste, à la différence près qu’elle l’assassinait du regard alors que lui s’appliquait à éviter de la fixer. « Tu as essayé de m’embrouiller l’esprit ? » s’indigna-t-il, perplexe. Il avait une sensation étrange – comme un écho d’une autre époque. Mais c’était volatile, fugace, et il en perdait le fil dès qu’il tentait d’y consacrer son attention…

Spoiler:
 

• • •

I'M SORRY I'M SUCH AN ASSHOLE
I'll be good, i'll be good • I thought I saw the devil looking in the mirror. Drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. My past has tasted bitter for years now, so I wield an iron fist. Grace is just weakness or so I've been told. I've been cold, I've been merciless. But the blood on my hands scares me to death, maybe I'm waking up... today.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
[EVENT #3, dramione] echo of souls Empty
We'll go down in history, remember me for centuries





Tout cela était déconcertant. La dissemblance entre l'atmosphère pesante du campement, et celle de Pré-au-lard était si irrécusable que les émotions d'Hermione oscillaient entre la révolte la plus pure et une intense désolation, cela mêlée à une lassitude criante et un brin d'apathie. La jeune fille se demanda brièvement quelles auraient été les réactions de Luna, Ron et Harry, s'ils avaient été témoins d'une telle exaltation en cette fête de Beltane. L’effervescence de la soirée ne pouvait l'empêcher de songer à tous ceux qui n'avaient pas la chance de partager encore ce soupçon d’allégresse, bien trop préoccupés par leur propre survie. Les fugitifs, insurgés, nés-moldus, cracmols. L'ancienne Gryffondor eut un pincement au coeur. Était-ce la raison du revirement brutal de Daphné ? Avait-elle ressenti ce contraste bouleversant entre le monde des nantis et celui des résistants ? Avait-elle cédé aux plaisirs exultants que lui promettait le retour à son ancienne vie d'aristocrate ?  Non, bien sûr que non ! se rabroua Hermione,  les sourcils légèrement froncés. Daphné Greengrass avait le coeur d'une lionne, une rage de vaincre et une détermination sans faille. L'ancienne Serpentard avait des principes, malgré une certaine inconstance et impulsivité ayant parfois frustré Hermione. Peut-être se reverraient-elles durant cette soirée, avait réalisé quelques jours plutôt la née-moldue. Si elle s'était efforcée d'écouter les commentaires - souvent rudes - de Ron et de leur trouver quelque sens pertinent, elle ne pouvait s'empêcher de jeter des coups d'oeil à chaque fois qu'une chevelure flamboyante faisait irruption dans son champ de vision. L'anxiété électrifiait chacun de ses membres a fortiori lorsqu'un sorcier venait à sa rencontre, et tentait d'entamer une conversation. Si elle n'oubliait jamais l'identité qu'elle avait usurpée grâce au Polynectar, Granger se révélait plus prudente que jamais durant ces discussions vaniteuses. Heureusement pour elle, Velvet Eddington avait maintes fois témoigné d'un manque d'intérêt flagrant pour ce genre d'échanges superficiels, et Hermione n'avait ainsi aucun mal à dissimuler ses éventuelles maladresses.

La née-moldue avait connu Velvet quelques années auparavant, pas assez pour se lier sincèrement avec l'ancienne Serdaigle mais suffisamment pour connaître ses manies et autres expressions. Avec l'aide de Malfoy – elle avait appris à ne plus grimacer en songeant à l'idée – Hermione avait eu une mise à jour détaillée de la vie de Miss Eddington. Les récents événements entre Malfoy, Luna et Granger l'avaient tellement contrariés, qu'elle s'était abstenue de le remercier pour les précieuses informations. Ce n'est pas comme s'il avait eu le choix, se justifiait-elle à chaque fois, blessée dans son orgueil.

Hermione revint brutalement à la réalité lorsque le blond lui imposa une proximité indécente en venant souffler au creux de son oreille. Un violent dégoût la saisit, la faisant frissonner. Elle  écouta à peine  le commentaire acerbe de l'ancien Serpentard, occupée à  ne  pas laisser son horreur et sa révulsion s'exprimer sur son visage  de porcelaine.  Instinctivement, sa première réaction fut de se détacher vivement de cette fouine bondissante. Mais Hermione se retint encore une fois avec succès, consciente de ne plus être Granger, mais Velvet, cette blonde amourachée le temps d'une nuit à Draco Malfoy. Ses lèvres se plissèrent, tentant de ne pas arborer une moue dépitée. Plus vite se retrouveraient-ils seuls, plus vite ce cauchemar se terminerait.  « Emprunter un autre visage est visiblement le seul moyen pour toi de te rendre présentable. » Cette fois, la née-moldue ne put retenir un hoquet de surprise et se mordit violemment la lèvre inférieure pour se retenir de déblatérer une virulente réplique. You foul, loathsome, evil little cockroach. Malfoy avait souvent cette faculté de pouvoir l'offenser avec des observations insidieuses et acides. Pas autant que pouvait le faire Ronald, certes, mais elle devait avouer que ces deux sorciers avaient cela en commun, ce pouvoir de révéler les défauts de la jeune Granger. Il le sait pourtant pertinemment, par Merlin ! Elle ne pouvait décemment réagir face à ses remarques cinglantes, afin de ne pas éveiller d'éventuels soupçons. Il était injuste, ne pouvait-il donc pas composer avec elle ? L'aider à traverser cet enfer sans anicroche ? Les deux étaient liés par un pacte – qu'elle venait d'ailleurs souvent à regretter ; ne devait-il pas tout faire pour l'épauler ? Malfoy la supportait depuis des années, il avait connaissance du caractère passionnée de la demoiselle.

Comme s'il avait pu lire dans ses pensées – hermione prenant toujours le soin d'éviter de croiser trop longtemps pour subir une quelconque tentative de legilimencie, elle ne savait pas s'il maîtrisait ce don après tout – l'ancien Serpentard devint enfin sérieux, pour le plus grand soulagement de la sorcière. « On s’éclipse ?  » Soudainement plus détendue, Hermione dans la peau de la sang-mêlée ; lui offrit alors son plus beau sourire et acquiesça timidement, une habitude que Velvet avait prise à chaque fois qu'un garçon s'approchait d'elle.

Au fur et à mesure que le faux couple s'enfonçait dans les ruelles de plus en plus obscures, la nervosité d'Hermione s'évanouissait, une réaction assez paradoxale quand elle réalisait avec qui elle se trouvait. Malfoy était moins atroce qu'une cinquantaine de mangemorts, Granger devait se forcer à l'admettre. Pourtant, cela restait tout de même incongru. Il restait ce sang-pur détestable, ce blond dédaigneux et menteur, dénué de toute compassion et de courage. J'aurais pu trouver une meilleure solution pour libérer Luna.

Puis, tout changea. Elle s'immobilisa au même moment que son compagnon. Hermione eut à nouveau un hoquet de surprise face à cette magie intense, presque opaque, mais ô combien fugace. L'atmosphère était comme électrifiée par une aura sibylline. Etait-ce l'oeuvre de mangemorts ? Certains d'entre eux étaient-ils dissimulés quelques part, observant avec délectation les premières conséquences de leur machination ? La main de la sorcière tira alors doucement sur le bout de tissu de sa capuche, cachant à moitié le visage de Velvet. Malfoy était-il l'un de leurs complices ? Elle vrilla automatiquement son regard dans celui du jeune homme, s'apprêtant à dégainer baguette et sortilèges paralysants. Ce qu'elle vit cependant dans les prunelles orageuses de son vis à vis la désarçonna. Ses yeux habituellement si froids et abjects étaient animés d'une lueur chaleureuse et presque attendrissante, qui l'en rendait d'ailleurs attirant. Il s'agissait néanmoins d'un regard que seuls ses plus proches amis lui avaient déjà réservé. Voir le visage de Draco Malfoy aussi décontracté la laissa alors interdite. En un éclair, elle comprit que quelque chose de bien plus dangereux que des mangemorts les guettait. « Les siècles s’écoulent et se répètent… il faut croire que je suis vraiment condamné à ne jouir de ton amitié que loin des yeux du monde, Peia. » Malfoy ? voulut-elle lui demander avec inquiétude, alarmée par la soudaine erreur du blond sur le prénom de Velvet. Elle le regarda avec insistance après s'être éloignée de lui, agacée mais aussi anxieuse. Si les résidus magiques de cette onde passagère prouvaient qu'il n'y avait aucun rapport avec une magie noire mais plutôt avec quelque chose de plus absolu, il n'en restait pas moins qu'ils se trouvaient encore à l'extérieur. Ils ne pouvaient pas se permettre une négligence concernant sa fausse identité, tant que des oreilles indiscrètes pouvaient saisir ne serait-ce qu'une bribe de leur conversation. Ce qu'il pouvait être stupide ! s'écria-t-elle paniquée en son for intérieur.

Oh ! Ou était-ce un message caché ? Peia. Des initiales ? Non, elle avait cherché dans le tréfonds de son esprit, rien ne parvenait à établir la moindre connexion, le moindre sens. Un code établi dans une autre langue ? Cela paraissait plus plausible. Mais dans ce cas pourquoi diable Malfoy ne l'avait-il pas prévenu ? Peia. Un mot portugais ? Cela lui disait quelque chose dans cette langue, mais à l'exception des runes, de l'anglais et du français, Hermione Granger n'avait aucune notion linguistique.

« Tu as essayé de m’embrouiller l’esprit ? » Son inquiétude pour l'ancien Serpentard l'attaqua à nouveau de plein fouet. C'était comme s'il venait d'être victime d'un sortilège de confusion, remarqua-t-elle songeuse. Hermione serra discrètement sa baguette, dissimulée dans sa cape, prête à lancer des sortilèges informulés. Elle se rapprocha doucement de Malfoy, prête à l'attraper si besoin était afin de transplaner en toute sécurité. « Tu n'es pas le nombril du monde, Draco. » s'indigna-t-elle à son tour, en insistant sur le prénom de son ennemi de toujours. « Je t'avais pourtant bien précisé de garder tes esprits ce soir, par Viviane. » ajouta-t-elle d'un ton réellement exaspéré cette fois, contractant sa mâchoire et relevant inconsciemment le menton de cet air supérieur qui la caractérisait tant. « Tu m'avais promis une nuit entière, Draco. Et tu te trompes de prénom avant même que nous ayons commencé ?  » finit-elle d'un ton boudeur et enfantin, espérant de tout son coeur que son regard grave suffise à Malfoy pour l'aider à sauver les apparences.  
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
Draco Malfoy
Draco Malfoy
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 8775
‹ crédits : faust.
‹ dialogues : seagreen.
[EVENT #3, dramione] echo of souls Tumblr_ob1ibueZ761rmsoypo3_250

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; calixe davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook ; jelena kuodzevikiute w/ ariana grande.

‹ âge : 23 yo (05.06.80).
‹ occupation : ancien langue de plomb (spécialisé dans les expérimentations magiques) ; fugitif et informateur de la RDP entre le 26.05.03 et le 08.12.03 ; condamné à 22 ans à Azkaban pour terrorisme, au terme d'une assignation à résidence et d'un procès bâclé, tenu à huis-clos.
‹ maison : Slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : entre 1991 et 1997.
‹ baguette : un emprunt, depuis qu'il est en fuite. elle n'est que temporaire et il ne souhaite pas s'y intéresser ou s'y attacher, puisque la compatibilité est manquante.
‹ gallions (ʛ) : 12463
‹ réputation : sale mangemort, assassin méritant de croupir à vie en prison pour expier ses crimes et ceux de ses ancètres.
‹ particularité : il est occlumens depuis ses 16 ans.
‹ faits : Famille.
Narcissa (mère) en convalescence. sortie de son silence depuis peu pour réfuter l'annonce de son décès ; reconnue martyr. lutte pour que le jugement de son fils soit révisé.
Lucius (père) mort durant la tempête du 03.03.2004.
[EVENT #3, dramione] echo of souls 489546spea
Spoiler:
 

‹ résidence : emprisonné à Azkaban depuis le 06.01.04. en fuite depuis le 08.05.04.
‹ patronus : inexistant.
‹ épouvantard : l'éxécution de juillet 02, ses proches en guise de victimes: leurs regards vidés par l'Imperium, la baguette de Draco dressée, les étincelles vertes des AK et leurs cadavres empilés comme de vulgaires déchets.
‹ risèd : un portrait de famille idéal, utopique.
http://www.smoking-ruins.com/t4710-draco-there-s-a-hole-in-my-so
[EVENT #3, dramione] echo of souls Empty
Echo of souls

Look behind the veil, don't walk away
1 MAY 2002 & Dramione
 




Il devait l’avouer : il ne faisait aucun effort pour se rendre supportable. Leur précédente dispute lui restait en travers de la gorge – de quel droit Granger lui faisait-elle la morale ? Le fait qu’elle n’ait pas tout à fait tort n’était qu’un élément contrariant de plus. Ce n’était de toute façon que la face émergée de l’iceberg : la vérité était que Malfoy ne s’était pas déridé depuis que les interrogatoires menés en janvier par son Département l’avaient forcé à confier à l’Insurgée les souvenirs qui menaçaient sa crédibilité. Il la provoquait insidieusement depuis – l’enrôlement de Luna dans l’attaque du camp dont Potter était le leader en était une preuve –, lui en voulait d’avoir été son seul recours. Elle savait pour sa mère et pour cette raison, il se sentait vulnérable vis-à-vis d’elle. Plus encore considérant que ses espoirs pour Narcissa nécessitaient qu’il mêle Granger à ce sujet délicat : il avait besoin d’elle pour l’une des phases finales (et clés) qui mûrissaient dans son esprit depuis des jours. Il y avait toutefois fort à parier qu’il se heurterait à un refus.

Toutes ces préoccupations furent pourtant oubliées lorsque la manifestation magique le prit de court. Draco eut le réflexe d’accuser la jeune rebelle d’être l’instigatrice de cet instant de trouble, et pour cause : elle en était l’élément central. Mais elle ne lui renvoya qu’un coup d’œil interloqué, alarmé même – suffisamment convaincant pour la disculper. L’air était chargé de magie, comme au terme d’un sort puissant ; les relents intangibles lui hérissèrent le poil et une sensation étrange lui fit frémir l’échine. Voyant Granger approcher dangereusement, il eut le réflexe de reculer d’un pas, paniqué, mais elle n’en tint pas compte et alla jusqu’au bout de son idée, s’appliquant à interpréter jusqu’au bout le rôle de Velvet. Velvet… le fait le frappa : il n’aurait pas dû emprunter un autre nom que celui-ci, pas alors qu’ils étaient encore en terrain peu sûr. Exposés. Qu’est-ce qui lui avait pris ? « Je t'avais pourtant bien précisé de prendre garde à ne pas être suivi, par Viviane ! » Elle semblait réellement exaspérée, mâchoire contractée et menton relevé, ses lèvres froissées accentuant l’air supérieur qu’elle affichait souvent. « Tu m'avais promis une nuit entière, Arsenius. Mais avec les hommes de ton père sur les talons on ne risque pas d’aller bien loin. » Elle troqua son regard désapprobateur contre une moue boudeuse, enfantine, qui accentua seulement l’amusement désinvolte du jeune homme. Il se pencha au-dessus de sa délicate silhouette, presque front contre front, un sourire narquois au coin de la bouche, perdu qu’il l’était dans l’échange daté d’une autre époque qui se superposait à celui d’aujourd’hui. « Scared ? » La nargua-t-il dans un murmure qu’elle fut seule à entendre, sans se douter qu’il pouvait nourrir par ce simple mot son appréhension quant à une potentielle trahison ; sitôt qu’il l’eut prononcé, Cassiopeia fronça les sourcils et le vrilla d’un regard outré, niant farouchement. « Je ne vois pas pourquoi tu t'inquiètes, ils n'ont aucune chance de nous surprendre. On parvient toujours à déjouer leur attention », fanfaronna-t-il en haussant négligemment les épaules. Mais à cet instant l'image se flouta et – « (…) tu te trompes de prénom avant même que nous ayons commencé ? »

Malfoy cligna des paupières, choqué de se retrouver soudain nez à nez avec Granger. De quel droit cette maudite sang-de-bourbe… ! Wait. Il était penché au-dessus d’elle, non le contraire. « Par les caleçons de Salazar », pesta-t-il dans sa barbe en se retenant de justesse de bondir en arrière et d'afficher son horreur ; à la place, ses yeux voguèrent d’une direction à l’autre pour vérifier qu’ils n’étaient dévisagés par personne, et il chercha à retrouver le fil de la conversation. « Pardonne mon indélicatesse », reprit-il un peu plus fort, en espérant avoir correctement interprété la bribe de phrase qu’il avait saisie au vol et le regard grave que la prétendue Velvet lui adressait. « Je m'égare peut-être sous l’effet des spiritueux, mais je peux t’assurer que mes yeux, eux, ne voient que toi. » Nauséeux du fait de l’anxiété qui fleurissait peu à peu au creux de sa cage thoracique, il éprouvait le besoin de quitter sans attendre ces lieux trop fréquentés. « Suis-moi », proposa-t-il en lui offrant sa main en guise d’invitation. Dès qu’elle l’eut saisie (avec réticence), il transplana.

A peine eurent-il eu de nouveau les pieds sur terre qu’ils s'éjectèrent loin l'un de l'autre, brisant précipitamment le contact. Il usa d’un Hominum Revelio pour s’assurer qu’ils n’avaient pas été suivis jusqu’au cabanon sordide où ils avaient prévu de se retrouver, et ne se détendit à peine qu’une fois certains qu’ils étaient seuls. « Est-ce que tu as vu ça ? » s’exclama-t-il en référence à cette espèce de… flash étrange ou peu importait ce dont il s’agissait. Sur ses traits se mêlaient le dégoût dû au rôle qui lui avait imposé de flirter avec Granger et la consternation provoquée par la tournure des évènements. S’il eut le réflexe de sortir sa flasque d’alcool, ce fut pour être stoppé par une Hermione dubitative. Elle devait le prendre pour un dingue, un alcoolique ou un Dreamer puissamment intoxiqué : elle n’avait pas l’air d’avoir assisté à la scène sortie de nulle part dans laquelle il s’était brièvement égaré. Peut-être était-ce bel et bien dû à l'alcool ? Pas à sa flasque, tirée d'un grand cru parfaitement fiable selon son (tout sauf humble) avis, mais de celui servi à la fête. Il pouvait être empoisonné... Malfoy serra les dents, peu enclin à tenter d’expliquer un phénomène que lui-même ne comprenait pas. « Je ne sais pas ce qui se trame et qui en est à l’origine, mais on ferait peut-être mieux de ne pas traîner. »

• • •

I'M SORRY I'M SUCH AN ASSHOLE
I'll be good, i'll be good • I thought I saw the devil looking in the mirror. Drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. My past has tasted bitter for years now, so I wield an iron fist. Grace is just weakness or so I've been told. I've been cold, I've been merciless. But the blood on my hands scares me to death, maybe I'm waking up... today.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
[EVENT #3, dramione] echo of souls Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT #3, dramione] echo of souls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [EVENT #3, dramione] echo of souls
» Les upgrade event.
» Event pirate
» [Le Cycle de Hoth] Paquet de Force 4 : L’Attaque de la Base Echo - Assault on Echo Base
» Main Event : HHH Vs Undertaker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Events et intrigues :: Event #3
-