sujet; Kieren ‡ Right where I belong
MessageSujet: Kieren ‡ Right where I belong   Kieren ‡ Right where I belong EmptyMar 26 Aoû 2014 - 22:46

Invité
Invité
Kieren ‡ Right where I belong Empty
Kieren R. Bak
feat Kim Jae Wook • Cedrick

• nom complet ; Bak, un nom pour le moins court, hérité de son père et de sa famille paternelle, et puisque vous vous posez sûrement la question, ceux-ci ont émigré il y a de cela quatre générations à Londres, alors de coréen, il n'a que le nom, des bribes de culture, et des traits asiatiques.  

• surnom(s) ; Ren souvent, Kien pour d'autres, mais surtout pas « Kiki »...  

• naissance ; 18/05/1966 & à Londres.

• ascendance ; Né-moldu aux yeux de tous. En réalité, à 25 générations de lui, un sorcier japonais est dans son arbre généalogique, mais il n'en sait rien, et le ministère de la Magie non plus !  

• camp ; Actuellement rebut, mais il n'en a pas oublié ses idées d'insurgé.

• métier ; Anciennement tireur d'élite à baguette. Il adorait son métier, il était plutôt doué, mais cela n'a pas suffi.
• réputation ; A Poudlard, il était plutôt discret, brillant, mais silencieux, les seuls à l'avoir repéré, c'était les suprématistes débiles qui avaient appris ses origines moldues. Il a essuyé quelques insultes et bagarres, mais tout cela s'est vite calmé quand il a été évident qu'il était vraisemblablement plus doué que beaucoup de Sangs-Purs. Il devint un peu plus connu en entrant dans l'équipe des Serdaigle, lors de sa troisième année, mais il restait humble. En fait, il était surtout connu pour être l'un des garçons les plus mystérieux de Poudlard, les filles avaient beau lui courir après, il refusait toute avance. Après Poudlard, il intégra une formation d'élite pour devenir Tireur d'Elite à Baguette. Il était un bon élément au sein du ministère, mais ne souhaitait pas évoluer dans la hiérarchie, il préférait le terrain ce qui le faisait passer pour un extra-terrestre auprès de ses collèges. Cependant personne ne fut surpris de le voir basculer dans l'Insurrection. Il était plutôt un bon élément dans celle-ci. Il fit quelques coups d'éclat contre les Mange-Morts ce qui lui valut le surnom du "Chien d'Asie". Il n'aime pas vraiment ce surnom. Et maintenant, il n'est qu'un rebut parmi tant d'autres.  

• état civil ; Célibataire, la guerre lui a pris celui qui lui était le plus cher.

• rang social ; Rebut.

• patronus ; Il n'est pas certain de trouver encore assez d'espoir en lui pour le matérialiser, mais jusqu'alors, son patronus prenait la forme d'un corbeau. Plutôt ironique quand on sait que cet animal est régulièrement associé à la magie noire...  

• épouvantard ; Voir une nouvelle fois Caleb, son amour, mourir sous ses yeux.

• risèd ; Faire revivre Caleb. C'est son unique souhait.

• animaux ; Il ne possède plus rien, sa chouette se ballade sûrement dans la Nature à présent.

• baguette ; Confisquée, elle était en tremble, flexible, avec un crin de Sombral en son cœur, et d'une taille de 36 cm.

• miroir à double sens; Il en possédait un avant sa capture, mais il s'en est débarrassé lors de celle-ci.

• GROUPE • Inventé

The stars have faded away

► Avis sur la situation actuelle : En étant Né-moldu, il est difficile de ne pas se sentir concerné par la situation, plus encore quand on avait pour seule réelle attache qu'un Cracmol. Kieren a fait parti des Insurgé de la première heure, rejoignant très tôt l'Ordre du Phénix, sans en être un membre charismatique. Il faisait ce qui devait être fait. Il servait aussi plus ou moins d'indic, fouinant dans les recoins du Ministère de la Magie. Jusqu'à ce qu'il se fasse choper par ce connard de Selwyn. Ensuite, il est devenu fugitif, tentant de protéger ceux qui lui était chers. Il ne regrette rien. Il se devait de prendre parti pendant cette guerre, il en allait de son honneur.
Après sa capture, il a accepté sa réduction de peine sans vraiment comprendre ce qui l'attendait réellement. Avec du recul, il aurait sans doute dû refuser, devenir un esclave, c'est presque pire qu'être entouré de Détraqueurs pour lui.

► Infos en vrac : Réfléchi Violent Habile Provocateur  Protecteur  Prudent Stratège  Manipulateur Observateur  Orgueilleux  Méticuleux Cultivé Rebelle Endurci  Rancunier  Altruiste Créatif.


Kieren n'a jamais été très famille, sa relation avec son père étant des plus conflictuelle, mais il n'a pas non plus essayé d'échapper à son emprise néfaste, quand bien même il l'aurait pu bien plus tôt en raison de sa sensibilité à la magie. Aîné de trois frères et sœurs, il a fait tout son possible pour leur éviter de problèmes, prenant sur lui leurs bêtises, jusqu'à son départ pour Poudlard.   Issu d'une famille moldue et modeste, il n'a jamais eu que des livres et fournitures d'occasion. Il a gardé de cela un côté très économe, et fait très attention à ses possessions.   Il doit beaucoup à ses amis, et a passé de nombreuses vacances chez son meilleur ami, dans un petit village de campagne sorcier. Il n'a jamais été attiré que par les hommes, ou plutôt un en particulier, un Cracmol du nom de Caleb, qu'il a protégé pendant leurs années de fuite, mais finalement, il l'a vu mourir sans pouvoir le sauver. Il en garde un profond traumatisme et cela n'a fait qu'accentuer sa haine envers les intégristes et les Mange-morts. Il n'a jamais revu son père et sa famille depuis ses treize ans. Il le regrette parfois, pour sa fratrie surtout. Son père, il n'aurait aucune tristesse en apprenant sa mort. Même si Kieren peut se montrer d'une grande douceur envers ses proches, il peut faire preuve d'une brutalité inhumaine face à ses adversaires, et ce, même sans pouvoir utiliser la magie. Il n'a aucun scrupule à utiliser des méthodes « moldues » pour se sortir de la merde. Cela inclut de déchirer une carotide avec les dents, sans doute de là que vient son surnom.  Sans grande surprise, Kieren a toujours eu un don pour les sortilèges et enchantements, c'est ce qui a motivé son entrée des la Brigade des Tireurs d'Elite. Contre toute attente, Kieren n'a jamais mis un pied hors de l'Angleterre, et ne connaît que grossièrement le coréen.   Au Quidditch, Kieren occupait le poste de Batteur, il adorait ce poste, surtout quand il avait la chance d'envoyer un cognard à la gueule d'un connard de suprématiste ! L'asiatique sait très bien cuisiner, à la méthode moldue. Il aime la sensation de réussir certaines choses sans employer la magie. Il n'a jamais cherché à cacher ses origines Moldues, même quand le vent a commencé à tourner. Il ne suppliera jamais pour avoir la vie sauve. Il tient à sa dignité. Sa fierté est la seule chose qu'il lui reste.


Nothing compares to you

• pseudo & âge ; Cedrick, presque 23 ans. • comment as-tu trouvé le forum ? A cause de Zilean le tentateur ! è_é. • ton avis, tes suggestions ; J'en ai pas qui me vienne... Mais si j'ai une illumination, je vous ferai signe ! • connexion ; Tous les jours sans doute. • quelque chose à ajouter ? Je suis actuellement sous opium en raison d'une blessure de guerre (bon ok, en vrai, j'ai juste fait un faux mouvement en dormant et ça m'a niqué le genou avec force... Je sais, ridicule). Du coup, si j'écris des trucs bizarres et que je les vois pas en relisant, c'est probablement des oublis / erreurs de droguée...

• coup de main pour le bottin ;


2. Si ton personnage est un inventé ;
KIM JAE WOOK  ; kieren r. bak
Code:
[code]▋ <a href="http://lienverstonprofil">▋</a> <pris>KIM JAE WOOK;</pris> kieren r . bak [/code]


Dernière édition par Kieren R. Bak le Jeu 28 Aoû 2014 - 19:12, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kieren ‡ Right where I belong   Kieren ‡ Right where I belong EmptyMar 26 Aoû 2014 - 22:47

Invité
Invité
Kieren ‡ Right where I belong Empty

Here comes the hurricane


――――――-―• I miss the Misery  •――――-―――
« Tu crois que Papa nous aime ? »demanda sa cadette June en se blottissant contre son grand-frère.

Kieren n'en savait rien. Il en doutait fortement. Il caressa la tête de June avec douceur, déposant un baiser dans ses cheveux. Il n'avait qu'une dizaine d'années, mais les conditions l'avaient fait grandir plus vite que les autres enfants. Il devait s'occuper de ses cadets. Sa mère n'était plus là depuis la naissance de la dernière. C'était rare aujourd'hui que les femmes meurent en couche, mais cela arrivait. Leur père ne s'était jamais remis de cette perte. Sans doute tenaient-ils stupidement ses enfants pour responsables de la mort de sa femme. C'était ce que Kieren avait déduit au fil des années.

« Bien sûr qu'il nous aime. Il ne sait juste pas vraiment comment le montrer. Tout va s'arranger, ne t'inquiète pas. »mentit-il avec conviction.

C'était tellement plus simple de lui mentir. De lui faire croire que son père était juste triste alors que c'était surtout un connard impuissant et frustré. Mais il voulait la protéger. Elle, Kim, et Jon. Il le devait. C'était son devoir de grand-frère non ? Il devait faire en sorte qu'ils mangent à chaque repas, qu'ils puissent dormir sans craindre de voir leur père débarquer en pleine nuit, ivre mort, prêt à leur mettre une dérouillé. C'était son devoir d'encaisser ça tout seul. Il avait promis à sa mère de veiller sur eux. Alors, il le faisait avec zèle. Cela lui permettait d'encaisser la réalité.

Seulement, peu avant ses onze ans, quelque chose bouleversa son univers morne. Cet événement s'appela Magie, et Poudlard. Au départ, il ne comprit pas vraiment. Enfin, il y avait bien eu quelques événements bizarres depuis ses 7 ans, mais il n'aurait jamais cru à ça. Son père n'accueillit pas très bien la nouvelle. Il refusait de dépenser de l'argent pour son fils débile. Il fallut de longues minutes de négociations pour que son paternel accepte de laisser son fils quitter la maison à la rentrée. Kieren aurait dû se réjouir de quitter cet enfer, mais il ne pensait qu'à ses frères, et à sa petite princesse. Comment allaient-ils faire ? Jon lui promit de s'occuper d'eux. Il fut forcé de partir. Il ne savait pas à quoi s'attendre, tout ce qu'il avait pu lire avant la rentrée ne l'avait rendu que plus confus et méfiant.


――――――-―• A brave New World •――――-―――

Lorsqu'on posa le Choixpeau sur sa tête, Kieren ne laissait transparaître aucune émotion. Il n'avait aucune idée de ce qui l'attendait. Il fut surpris de l'entendre lui parler. Il hésitait. Pourquoi donc ? Son ambition et son orgueil le plaçait en bonne lice pour aller vers la maison des Serpents, mais sa soif de connaissance et son intelligence froide le poussait vers les Aigles. Finalement, le verdict tomba, Serdaigle. Il quitta le tabouret et se dirigea vers sa table en silence. Il ne comprenait pas bien, on le félicita en le voyant arriver, quelques questions lui furent posées. Un autre première année à côté de lui se présenta chaleureusement, et engagea la discussion. D'abord méfiant, Kieren finit par accepter ce brun jovial aux joues arrondies, Darragh. Il ne comprit pas bien pourquoi ce garçon se prit d'affection pour lui. Peut-être parce que Kieren était fort pour deviner les mots de passe du dortoir. Ou alors parce qu'il était plus doué que lui. Ou juste parce que Ren savait l'écouter quand il avait un coup de blues. L'asiatique ne parlait pas souvent de lui, Darragh le laissait faire. Il le laissait aussi s'isoler. L'année passa plus vite que ce qu'il pensait. Il ne rentra pas chez lui pendant les vacances courtes, ayant trop peur de ne pas pouvoir revenir dans ce havre de paix que représentait pour lui le château.

Il fallut attendre la deuxième année pour que les ennuis commencent. Ses origines étaient longtemps restées tues, et personne ne se souciait vraiment de lui. Et puis un Serpentard vint lui chercher des problèmes. Il ne s'attendait sûrement pas à recevoir un coup de poing en plein visage... Et un sort en suivant. L'affaire se répandit dans les élèves, mais n'arriva jamais jusqu'aux professeurs, sans doute parce que les torts étaient partagés. Mais après cela, les provocations se répétèrent quelques fois. Cela lui valut une fois de prendre une heure de colle. Il décida alors de répondre à la bêtise par le mépris. Il tenait trop à ses études pour risquer de se faire virer pour des conneries pareilles. Poudlard était une chance pour lui, il ne voulait surtout pas la gâcher. Il continua à briller par ses résultats, n'en déplaise aux Sangs Purs qu'il surpassait dans bien des domaines. Et puis, il retourna chez lui  comme chaque été.

Son père remarqua l'assurance nouvelle de son fils, ses regards hautains et méprisants à son égard. Inutile de dire que cela ne lui plût guère, venant de celui qui ressemblait le plus à sa défunte femme. Cet été fut très long aux yeux de Kieren. Il avait du mal à supporter à nouveau les humiliations, les coups. Mais cela restait son père, alors quand il allait faire les courses, il portait des pulls et ne retirait pas ses lunettes de soleil. Il avait essayé de se débattre une fois, cela n'avait fait qu'empirer les choses. Il aurait voulu se servir de la magie pour arrêter cette souffrance, mais il n'en avait pas le droit. C'était stupide. Il allait peut-être crever à cause de cet interdit. Sa mère était morte aussi, alors que la médecine sorcière aurait pu éviter cela. Alors pourquoi cette communauté restait-elle aussi fermée ? Il n'arrivait parfois pas à le comprendre. Il ne voyait pas pourquoi il avait obtenu le privilège de faire parti de ce monde plus facile à vivre et pas ses frères, sa sœur. Il survécut à l'été. Il retourna à Poudlard avec soulagement.

« Kieren, c'est quoi ces bleus ? »

A peine réveillé en encore ensommeillé, il ne réalisa pas que son tee-shirt s'était relevé dans la nuit et laissait apparaître son torse encore marqué. Il cligna péniblement des yeux.

« De quoi tu parles... »tenta-t-il en se redressant avec une grimace, camouflant ses blessures.

« Fais pas l'idiot. Qui t'as fait ça ? Et compte pas sur moi pour lâcher l'affaire Ren. Tu es mon ami, je laisserai pas quelqu'un te faire du mal comme ça, t'as compris ? »

L'asiatique baissa la tête. Cette fois, il n'allait pas s'en tirer facilement. Darragh le traîna d'abord à l'infirmerie. Et puis, il fallut tout raconter. Pour la première fois, Kieren pleura devant son ami, mais cela lui fit du bien. Cela exorcisa en quelques sortes ses démons. L'irlandais parla à ses parents, et il fut convenu qu'après approbation de son père, approbation obtenue avec fermeté par Madame McNab, Kieren vivrait avec eux, et non plus avec son connard de père. Au départ, Kieren ne sut dire s'il était content de cette décision. Mais il s'occupa l'esprit avec les cours, le Quidditch, puisqu'il avait réussi à intégrer l'équipe au poste de batteur, et bientôt, il oublia ses remords. Ses frères et sœurs n'avaient pas reçu un seul coup en son absence, pourquoi ne pourraient-ils pas se débrouiller seuls ? Il devait penser à lui. Il avait besoin de préserver sa propre vie... Il avait besoin d'avancer.


――――――-―• Glory days •――――-―――

L'été de sa 4eme année, les parents de Darragh les envoyèrent chez la grand-mère paternelle. Une femme douce, gâtant carrément trop son petit-fils, et adoptant très vite son copain chinois, même si Kieren lui répétait sans cesse qu'il était coréen, cela ne voulait pas rentrer. L'âge sans doute. Enfin, c'était un petit village sympathique dans le fin fond de l'Irlande, peuplé uniquement de sorciers. Ils pouvaient passer leurs journées à jouer au Quidditch. Ren quittait son habituel poste de batteur pour s'amuser au poste de poursuiveur. Et ce jour-là, il rata une passe. Le ballon partit à vive allure vers le sol, vers un observateur du match. Il n'eut pas le temps de lui crier de faire gaffe, mais le garçon attrapa la balle avec des réflexes étonnants. Ren descendit rapidement vers lui.

« Désolé... Jolis réflexes. Tu devrais prendre la place de James, on prendrait moins de points ! »dit-il en posant pied à terre devant le blondinet, avec un sourire à demi gêné, à demi amusé. « Je crois pas qu'on se soit déjà croisé... Kieren, et toi ? »

« Kieren ! Arrête de draguer mon frère ! Il est pas viril mais quand même ! » lui hurla Mary de son balai en les fixant goguenarde.

Le blond se leva et jeta presque le ballon dans ses mains, en le fusillant du regard. Il avait dit quelque chose de mal ? Il ne comprenait pas bien. Ou alors, c'était sa sœur qui abusait ? Il n'en savait trop rien. Il se sentit pour le coup un peu idiot, et il n'en avait pas l'habitude.

« Caleb. Et si je pouvais jouer, je vous regarderai pas comme un con d'en bas. »

Cette phrase fit à Kieren l'effet d'une douche froide. Lui qui avait pourtant senti comme une chaleur l'envahir en croisant le regard de ce garçon se retrouva rapidement calmé. Il remonta sur son balai après quelques secondes d'immobilité à regarder ce garçon s'en aller. Merde. Il s'éleva et alla à côté de Mary avant de remettre la balle en jeu.

« J'ai fait un truc de mal à ton frère ? »

« Oh, cherche pas, il assume juste pas d'être Cracmol ! En même temps, je le comprends, le monde moldu a l'air tellement nul. »

« J'en viens de ce monde-là. »rétorqua-t-il froidement en s'éloignant tout en lançant la balle.

Le soir, il sortit se promener. Il devait bien avouer qu'il avait été choqué par les propos de Mary. Elle était certes jeune, mais sa stupidité l'avait quelque peu irrité. Il avait besoin de prendre l'air pour oublier l'incident. Il déambula quelques minutes, puis un corps allongé sur leur terrain de Quidditch improvisé attira son regard. Il s'approcha. C'était lui. Caleb. Il hésita quelques secondes. Puis s'avança vers lui, s'accroupissant à côté de lui, il posa doucement la main sur son épaule. Et sans qu'il comprenne comment, il se trouva rapidement plaquait au sol, solidement maintenu près de terre par une clef de bras. Il y eut quelques secondes de silence et d'immobilité, puis le blond s'écarta de lui confus. Kieren ne put s'empêcher d'éclater de rire en le voyant ainsi.

« Arrête de rire ! C'est pas drôle, j'aurai pu te briser le bras ! »

« Il en faut plus pour ça... Je suis plus résistant qu'il y paraît, t'inquiète pas... »répondit-il avec un sourire légèrement amer.

Il se regardèrent un peu gênés, le silence s'installa.

« Tu sais, pour tout à l'heure, je t'avais pas pris pour une fille. » dit finalement Kieren.

« Mais tu savais pas que j'étais un foutu Cracmol. C'est pas grave, je suis habitué. »

« Je m'en fiche de ça. Des fois, moi non plus j'ai pas l'impression d'être à ma place ici. Je connais mieux le monde Moldu que le monde magique... »

« Tu es Né-Moldu ? »

« Oui. »

« Oh... Tu es un peu mon antithèse en fait. C'est bizarre, mais tu dois être celui qui peut le mieux me comprendre ici... »murmura le blond d'un ton pensif.

« Si tu veux, au lieu de nous regarder demain, on peut passer l'après-midi ensemble. Ce sera plus sympa pour toi. »

« Fais gaffe, traîner avec un Cracmol, c'est mal vu. »

« Fais gaffe, traîner avec un Sang-de-Bourbe, c'est risqué aussi. »répondit l'asiatique avec un sourire  amusé.

Ils passèrent la fin de l'été ensemble. Darragh fut un peu jaloux au départ. Mais il cessa de l'être en les surprenant un soir en train de s'embrasser sur le perron de la maison. Au début, ce sujet fut un peu épineux, puis l'irlandais finit par comprendre que son ami avait le droit d'aimer qui il voulait. Garçon, fille, sorcier, moldu, cracmol, quelle importance cela avait ? Contrairement à ce que pensait Darragh, les deux amoureux que tout opposaiet ne se séparèrent pas. Leurs différences les soudaient, et ils se soutenaient plus que n'importe quel couple de leur âge. Ils évoluèrent ensemble sans que leur passion et leur complicité ne s'usent. Ils étaient admirés de leurs quelques amis, et quand finalement ils emménagèrent ensemble dans un appartement à Londres à la fin des études de Kieren, personne ne fut étonné. Pas même la grand-mère de Darragh qui les trouvaient : « mignons comme des chocogrenouilles », bon, elle n'avait sans doute pas compris que Caleb était un homme aussi, l'âge que voulez vous !



――――――-―• A War on Terror •――――-―――

« Tu devrais rejoindre le monde moldu. Si les choses empirent, au moins tu seras en sécurité. Toi comme moi, on connaît le monde moldu, je pourrais te retrouver quand tout sera plus calme, et... »

« Kieren, tais-toi. »

« Caleb, je sais que tu n'es pas pour cette idée, mais si on vient à être attaqué, tu n'as aucun moyen pour te défendre... »

La gifle fut retentissante sur la joue de l'asiatique. Il fut surpris de cet impact, le blond aussi sans doute, vu son regard étonné. Le sorcier n'osa pas prononcer un mot. Il avait dépassé les bornes. Il le savait.

« Alors quoi ? Pour toi aussi je suis qu'un pauvre Cracmol ? Je croyais qu'après toutes ces années, tu me voyais autrement. Je ne suis peut-être pas Auror, ou Tireur d'Elite comme toi, mais j'ai fait mes preuves, même ici ! Alors ne me demande pas de tout quitter à cause de connards qui ne méritent que mon mépris. Si on doit se battre, alors je me battrai aussi ! »

« Caleb... »murmura-t-il doucement en le prenant dans ses bras. « Je suis désolé. Je n'aurai jamais dû dire ça. C'est juste que si je te perdais, je deviendrai fou. Tu es ma seule raison de vivre. Je ne laisserai jamais personne te faire du mal. Mais je ne peux pas te forcer à devenir lâche. Je suis désolé. C'était déplacé. Pardonne-moi. »

Les tensions étaient croissantes. La situation de plus en plus tendue. Kieren qui était un membre de l'Ordre depuis quelques temps déjà ne pouvait s'empêcher de craindre l'évolution des choses. Si on attaquait Caleb alors qu'il n'était pas là ? S'il se faisait capturé et que l'on remontait à lui ? Sa peur ne le concernait pas, il se foutait des risques qu'il encourait, mais Caleb, il ne pouvait se faire à l'idée de le voir disparaître, torturé, ou pire encore.

Tout finit par déraper quand ce connard de Selwyn, un rival de longue date s'il en est, le surprit alors qu'il fouillait son bureau à la recherches d'informations spécifiques. Il ne put compter que sur sa rapidité, et l'assurance trop orgueilleuse de l'homme pour se tirer de ce faux pas. Sans aucun doute, le fait d'être tireur d'élite l'avait avantagé dans cette confrontation. Il fut contraint de quitter son poste, son implication était mise à jour, il était un fugitif. Caleb le suivit dans sa fuite. Au moins, ils étaient ensemble face aux obstacles, tout allait bien finir par s'arranger, non ?

――――――-―• Is the Game over ? •――――-―――

Plus les jours passaient, et plus Kieren doutait de voir un jour les choses s'améliorer. Il craignait chaque jour que leur campement soit découvert par une escouade de Mange-morts, ils avaient beau bouger, se protéger magiquement, ils n'étaient pas à l'abri. Personne ne l'était plus. Il voyait chaque jour Caleb s'affaiblir. Il peinait à l'aider. Il sentait l'espoir disparaître du regard de ses équipiers de lutte. Ils avaient tous déjà tant perdu. Darragh était mort. La famille de Caleb aussi. Massacrés. Ils n'y avait plus qu'eux deux. Et cette guerre ne voyait pas la fin arriver. Surtout pas une fin en leur faveur.

Finalement, après trois longues années de fuite, c'est de nuit que leur campement fut attaqué. Les Mange-morts étaient bien trop nombreux, et eux beaucoup trop affaiblis. La lutte fut terrible. Ren défendait comme il le pouvait son amant. Ils tentèrent de fuir. Mais ils furent prit en chasse. Kieren se retrouva désarmé, et cette fois-ci, il ne neutralisa pas le mage à mains nues. Il fut immobilisé par un sort. Caleb se retrouva seul, désarmé, fragile comme un faon face à un loup. L'Avada Kadavra le frappa de plein fouet. Kieren ne put même pas hurler sa douleur, figé. La guerre était finie pour lui. Il n'avait plus rien à défendre. Plus rien.

Il fut capturé. Torturé. Jugé. Mais il resta mutique de longs mois. On le croyait devenu muet. Son regard ne reflétait plus rien. Azkabhan finit de le détruire même si l'espoir l'avait quitté depuis la mort de Caleb. Puis on lui proposa une réduction de peine avec conditions, son silence fut pris pour une approbation. En dehors de la prison, il retrouva lentement l'usage de la parole. On essaya de trouver ses talents, ils n'étaient pas nombreux. Se battre n'était pas un talent aux yeux de ses geôliers.

Finalement, tout cela déboucha sur une salle des ventes. Une salle de vente. Il n'était plus qu'une vulgaire marchandise. Plus même un humain. Cela réveilla en lui quelque chose. De la combativité sans doute, de la détermination. Caleb ne se serait jamais laissé faire. Son regard croisa celui d'un potentiel acheteur. Ce chien de Selwyn. Après avoir témoigné contre lui, il voulait l'acheter ? Quel charogne. Les enchères montèrent. Il avait quelque prestige, un macabre prestige. Mais finalement, ce fut Selwyn qui l'emporta. Pour le meilleur, mais surtout le pire.


Dernière édition par Kieren R. Bak le Jeu 28 Aoû 2014 - 1:15, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kieren ‡ Right where I belong   Kieren ‡ Right where I belong EmptyMar 26 Aoû 2014 - 22:51

Invité
Invité
Kieren ‡ Right where I belong Empty
Mon jouet ♥️
Bienvenue sur le fofo sex colors huug patpat :king:
Bonne chance pour ta fiche /o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kieren ‡ Right where I belong   Kieren ‡ Right where I belong EmptyMar 26 Aoû 2014 - 23:10

Invité
Invité
Kieren ‡ Right where I belong Empty
Jouet, jouet, n'exagère rien ! Je reste un être humain qui a un coeur et une âme ! Comment ça tu t'en fiches ?...

Mais merci, vil tentateur ! è_é ♥ (Je t'aime quand même)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kieren ‡ Right where I belong   Kieren ‡ Right where I belong EmptyMer 27 Aoû 2014 - 0:11

Invité
Invité
Kieren ‡ Right where I belong Empty
OOooh un rebut iiih
Bienvenue parmi nous ♥️
Courage pour le reste de ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kieren ‡ Right where I belong   Kieren ‡ Right where I belong EmptyMer 27 Aoû 2014 - 10:03

Invité
Invité
Kieren ‡ Right where I belong Empty
Bienvenuuuuuuuue iiih Ton personnage m'intrigue, j'ai hâte d'en savoir plus puis choix original d'avatar fire Si tu as la moindre question sur les annexes & co, tout le staff est là pour y répondre. J'espère de tout cœur que tu te plairas parmi nous kr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kieren ‡ Right where I belong   Kieren ‡ Right where I belong EmptyMer 27 Aoû 2014 - 11:14

Invité
Invité
Kieren ‡ Right where I belong Empty
BIENVENUE yeux Bonne chance pour ta fiche rougit Si tu as des questions, n'hésite pas yeux
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kieren ‡ Right where I belong   Kieren ‡ Right where I belong EmptyJeu 28 Aoû 2014 - 1:52

Invité
Invité
Kieren ‡ Right where I belong Empty
Merci à vous trois ! huug
J'espère que ma fiche finie répond à vos attentes du coup ! perv
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kieren ‡ Right where I belong   Kieren ‡ Right where I belong EmptyJeu 28 Aoû 2014 - 4:30

PRISONERS • bloodstains on the carpet
Draco Malfoy
Draco Malfoy
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 8775
‹ crédits : faust.
‹ dialogues : seagreen.
Kieren ‡ Right where I belong Tumblr_ob1ibueZ761rmsoypo3_250

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; calixe davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook ; jelena kuodzevikiute w/ ariana grande.

‹ âge : 23 yo (05.06.80).
‹ occupation : ancien langue de plomb (spécialisé dans les expérimentations magiques) ; fugitif et informateur de la RDP entre le 26.05.03 et le 08.12.03 ; condamné à 22 ans à Azkaban pour terrorisme, au terme d'une assignation à résidence et d'un procès bâclé, tenu à huis-clos.
‹ maison : Slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : entre 1991 et 1997.
‹ baguette : un emprunt, depuis qu'il est en fuite. elle n'est que temporaire et il ne souhaite pas s'y intéresser ou s'y attacher, puisque la compatibilité est manquante.
‹ gallions (ʛ) : 12488
‹ réputation : sale mangemort, assassin méritant de croupir à vie en prison pour expier ses crimes et ceux de ses ancètres.
‹ particularité : il est occlumens depuis ses 16 ans.
‹ faits : Famille.
Narcissa (mère) en convalescence. sortie de son silence depuis peu pour réfuter l'annonce de son décès ; reconnue martyr. lutte pour que le jugement de son fils soit révisé.
Lucius (père) mort durant la tempête du 03.03.2004.
Kieren ‡ Right where I belong 489546spea
Spoiler:
 

‹ résidence : emprisonné à Azkaban depuis le 06.01.04. en fuite depuis le 08.05.04.
‹ patronus : inexistant.
‹ épouvantard : l'éxécution de juillet 02, ses proches en guise de victimes: leurs regards vidés par l'Imperium, la baguette de Draco dressée, les étincelles vertes des AK et leurs cadavres empilés comme de vulgaires déchets.
‹ risèd : un portrait de famille idéal, utopique.
http://www.smoking-ruins.com/t4710-draco-there-s-a-hole-in-my-so
Kieren ‡ Right where I belong Empty
BIENVENUUUUE What a Face Jae Wook seriously ! oqifjoiqlqifjdsfj j'aime ce choix iiih je débarque après la bataille donc un peu tard pour te souhaiter bon courage pour la fiche (btw comme je suis sur mon phone et que c'est hardcore d'écrire, la validation sera pour demain, sorry sorry :pokerface: ). amuse-toi bien parmi nous ! (et elle va mieux cette blessure de guerre ? hehe )
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kieren ‡ Right where I belong   Kieren ‡ Right where I belong EmptyJeu 28 Aoû 2014 - 13:08

Invité
Invité
Kieren ‡ Right where I belong Empty
    Bienvenue *-* Un garçon rpgiste, c'est trop classe iiih J'espère que tu te plairas bien ici ! palpite
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Kieren ‡ Right where I belong Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Kieren ‡ Right where I belong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line :: aux oubliettes
-