sujet; ( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust.

Invité
Invité
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
Elionore Aliza Hvedrung
feat magda zalejska • crédit Mie

Wizards • Prédéfini
• nom complet ; Le nom des Hvedrung peut certainement être difficile à porter. Toutefois, il peut aussi ouvrir de nombreuses portes lorsqu’utilisé judicieusement. Descendant direct du dieu Loki, la grande famille des Hvedrung a su faire ses preuves non seulement dans la ville de København mais aussi un peu partout au Danemark. Une famille réputée dans une ville d’opportunistes, Londre étant un nouveau terrain de jeu, les Hvedrung n’attendent jamais que la chance soit de leurs coté. Elionore de son premier prénom, signifie compassion. Ce qui est plutôt ironique pour une jeune femme dont les expectations dépassent bien souvent l’entendement. De toute façon, ce prénom lui vient d’une inspiration de la princesse Ulrika Eleonora Dav Danmark née à København le 11 septembre 1956. Un nom royal pour une femme avec de grandes ambitions. Son second prénom – Aliza – signifie joie, suivant une longue tradition familiale sur l’importance des seconds prénoms hébreux.  • surnom(s) ; Eli semble être le surnom le plus utilisé, même si en général elle déteste les surnoms. Elle adore entendre son prénom glisser sur le bout de la langue des autres. Sa famille utilise toutefois son deuxième prénom pour s’adresser à elle, ce qu’elle accepte sans difficulté. Un peu comme une marque de tendresse par des gens qu’elle aime inconditionnellement.  • naissance ; Née le 11 septembre 1980 au Danemark dans la ville de København après un long labeur de 55 heures. Il faut dire qu’elle n’était pas spécialement pressée de sortir de son petit cocon. Même après, il lui était bien difficile de sortir des jupons de sa mère. Excepté pour aller dévaliser les pots de miel fou bien gardé dans le garde-manger du voisin de droite. • ascendance ; Un sang aussi pur que l’eau de source. Bien entendu, la nature du sang n’est qu’un délire par son importance qu’on lui apporte … mais il faut dire qu’ils sont tous un peu délirants dans cette famille. Et puis en Afrique l'eau de source elle est brune.  • camp ; Mangemort et bien heureuse de sa situation. Elle n’a toutefois pas encore eu la chance d’obtenir sa marque, puisqu’elle n’aura que 22 ans en septembre prochain. D’ici là, elle observe bien attentivement ses grands frères pour assurer un avenir prometteur.  • métier ; Bien que nouvellement arrivé, la jeune femme aspire décrocher un emploi gouvernemental au niveau 9 ; département recherche des mystères. Elle considère sa curiosité pour la mort comme étant presque une réelle relation. L’étudier dans tous ses sens l’excite terriblement, accentué de longs frissons lui parcourant l’échine. • réputation ; Une jeune femme bien élevée avec un caractère bien trempé . Elle se trimballe souvent avec son rebut fraichement acheté depuis leurs arrivées en ville. On dit qu’Elionore joue énormément avec les hommes plus vieux. Probablement pour se trouver un bon parti. Si vous demandez à son chien, il répondrait probablement que c’est une vicieuse celle-là … mais il n’a pas le droit d’aboyer en public.  • état civil ; On dit que ses parents lui cherchent un prétendant digne de ce nom. Mais la douce les refuses tours à tours avec dédains . C’est un vrai mâle qu’elle recherche, un homme avec du pouvoir en dehors de la maison et bien sûr à l’intérieur. On pourrait pratiquement croire qu’elle a des tendances sado/maso la petite. Quoi qu’il en soit, un homme qui sait ce qu’il veut, c’est viril et tellement désirable.  • rang social ; L'élite! Que voulez-vous, la douce ne manque aucune occasion pour côtoyer la crème de la crème.  • particularité(s) ; Aucune.  • patronus ; Le fennec ! Joueur et astucieux, il se rapproche bien de son cousin le renard. Ils sont toutefois beaucoup plus libertins ! Ils peuvent se montrer prudents et sauvages tout en gardant un bon sens d’humour. Ils ont l’esprit vif et adorent profiter de la vie, de vrais plaisantins. • épouvantard ; Des cadavres, des dizaines de cadavres d’enfants. Ses enfants qui plus est, morts dès la naissance. Après avoir côtoyé une voyante dans une fête d’Halloween organiser par des amis de la famille, Elionore a une peur bleue d’enfanter des enfants aux destins morts nés. Elle se rappellera toujours des paroles de la femme aux allures délurées ; beaucoup trop faibles, tes enfants ne survivront jamais plus de deux ans. • risèd ; Elle se tient bien droite abordant la marque des célèbres mangemorts, le sourire aux lèvres alors qu’elle tient la main d’une petite fille de cinq ans alors que deux petits garçons s’amusent à courir autour d’elles. Même si la brune semble beaucoup trop occupée à s’amuser toute la nuit, Les Hvedrung sont réputés pour aimer les grandes familles pleines de rebondissements ! • animaux ; Elle n’en possède aucun, de toute façon son rebut demande beaucoup d’attentions spéciales. • baguette ;  D’un bois de cornouiller souple de 31 centimètres, elle possède un cœur avec une plume de phénix. • miroir à double sens; n/a .

The stars have faded away
Je me tiens à l’affut de l’actualité, simplement pour bien comprendre le Nouveau Monde dans lequel les Hvedrung doivent évoluer. Je tiens simplement mes propos pour la maisonnée. Une femme avec des opinions ne semble pas être bien vue par les temps qui courent. Toutefois, si l’on me demande mon avis, je réponds qu’il était grand temps que quelqu’un de sensé prenne les devants. Il est vrai que de condamnés les né-moldus peut sembler extravaguant, mais bon ! Ce n’est pas moi qui gère hein ! Je me serais sans doute contenté de les exiler à vivre parmi les leurs ou bien de leurs refiler la sale besogne. Tant que je suis dans les bonnes grâces du magister, tout est parfait pour moi. En ce qui concerne la traque des insurgés … je ne sais trop que dire. J’aimerais bien dire qu’ils méritent leurs sorts après avoir tenté de se dresser contre la nouvelle dictature. Seulement, j’éprouve une certaine admiration devant ces gens qui ne démordent pas devant tous les obstacles ! Ça, je le garde pour moi. Pour ce qui est des esclaves ! Quelle merveilleuse idée ! Une magnifique alternative à toute cette guerre. Je possède même déjà mon propre rebut ! Un  charmant spécimen nommé Logan.

► Infos en vrac :Je fume, énormément. Du matin jusqu’au soir, durant la nuit, pour me détendre, pour boire un verre, après un bon souper. On dit souvent que c’est moche une fille qui fume, mais jusqu’à maintenant ça ne m’as jamais empêchée d’être mignonne. Je déteste le bruit d’une gomme à mâcher, c’est pire que les ongles sur un tableau d’école. Et puis franchement ça fait très fermier tout ça ; de vraie vache. J’aime la ville de New York, je n’y suis pas allé souvent, mais la dernière fois j’avais dix-huit ans. Londre c’est bien, mais plus tard j’aimerais habiter à New York. C’est frais et on sent la folie, les sorciers là-bas sont de vrai fou  ! Lors de mon dernier voyage, je me suis fait tatouer à l’intérieur de la lèvre inférieure, le nom d’un sort bien vilain. Je refuse catégoriquement de marier le premier sorcier de sang noble qui passe la porte. J’ai besoin d’un homme moi, pas d’une fillette à papa qui crise parce qu’il n’a pas obtenu le poste au ministère comme prévu.   On dit aussi que j’ai une préférence pour les hommes plus vieux, ce qui n’est pas faux. On dit que je joue à des jeux de séductions avec des hommes marier, des pères de famille … Je suis une femme bien contradictoire et j’adore ça. Je possède un rebut, du nom de Logan. Je ne me souviens plus trop pourquoi il fut emprisonné, mais je suis presque sure que c’est en rapport avec sa maladie. Lycantropie, oui c’est bien ça ! Un merveilleux chien de poche. Je dois malheureusement m’en séparer quelques jours par mois, pour ma sécurité. Sinon entre-temps il est plus que parfait. J’aime bien jouer avec ses nerfs, tout un caractère ce Logan. Il n’a pas la langue dans sa poche, ce qui énerve bien papa ! Il le trouve bien insolent pour le prix qu’il a dû payer. J’ai les cheveux très longs et je refuse de les couper. J’ai bien du mal à quitter ma mère, et ce malgré mes rêves de parcourir le monde.  Elle représente tout pour moi et  il me peine de la laisser toute seule avec tous ces enfants bien complexes. Parfois je me dis qu’elle va bruler un câble. Je raffole des petites robes noires Chanel.  Il est bien difficile de me berner, mentir aux autres est ma spécialité. Une grande observatrice, je retiens toutes informations qui pourraient un jour m’être utile. Rien ne m’est plus agréable qu’une journée à la mer. Ce qui est beaucoup plus difficile d’obtenir depuis notre départ du Danemark. Peut-être l’été prochain j’irai passer les vacances avec les cousins. Je suis allergique aux roses, je veux dire … très allergique aux roses. Il m’est arrivé une fois de fréquenter un homme bien attentionné. Je rentrais à la maison, tard le soir, et il m’avait préparé un bain somptueux parsemé de pétales de roses. Après trois minutes, immergées dans l’eau mousseuse, mon visage s’est enflé alors que je pouvais sentir ma gorge se resserrer. Heureusement pour moi, mon frère passait devant ma porte et a automatiquement détecté ma détresse. Il faut dire que j’ai toujours droit au merveilleux discourt sur ‘’ oh combien héroïque Félix fut de me sauver la vie ‘’ à tous mes anniversaires.
Nothing compares to you
• pseudo & âge ; Simplement Mie et je vais malheureusement sur mes 204 ans. Eh non mais ... okay, 24 ans  dent  • comment as-tu trouvé le forum ? Je ... par un groupe fb je crois ? • ton avis, tes suggestions ; Mon avis ? Ce forum est simplement awesome. Beaucoup d'information mais ça ... personnellement j'aime avoir toute les info sous la main, plutôt que poser 435345 questions. J'ai un peu peur de  suivre, vous semblez être d’excellents rpgistes.  • connexion ; Honnêtement je travail de nuit huit '' jours '' consécutifs. Ensuite je suis libre comme l'air pendant six jours. Je devrais être assez présente ! . • quelque chose à ajouter ? Aimez-moi plz chou



Dernière édition par Elionore A. Hvedrung le Lun 29 Juin 2015 - 6:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
Here comes the hurricane
This is not a drill, this shit is for real. This is not a false alarm.

Big Girl don't cry wolf when they cry.
Avoir de la chance.

Qu’est-ce que ça veut dire en fait ? Qu’on ne mérite pas vraiment ce que l’on possède ? Qu’en fait, c’est simplement donner l’occasion à tous de porter le jugement le plus amer pour la simple et bonne raison qu’on a de la chance ? Avoir une bonne famille … c’est de la chance, on ne choisit pas ses parents ou ses frères et sœurs ! Sinon les gens mauvais n’auraient pas d’enfant. Être riche, c’est simplement parce que maman ou grand-papa a travaillé péniblement pendant des années pour offrir à ses descendants une vie de frivolité et de luxure sans lever le petit doigt. Avoir la santé, c’est être dans les bonnes grâces de la vie. Soyons simplement honnête, dans la vie il y a deux types de personnes ; ceux qui ont la chance et ceux qui sont jaloux. Faire partie d’une grande famille n’est pas exactement ce que l’on croit. Tellement de pression pour garder un nom dans la grandeur. On sait parfaitement que la famille nous aimera toujours et qu’il y aura toujours un brin de fierté dans les yeux de maman malgré tout ce qu’on ratera. La pression n’est pas de la famille, non jamais. C’est les gens qui nous envient, qui prennent un malin plaisir à nous regarder couler, nous les gens si chanceux. Je suis une Hvedrung et je suis une jeune femme beaucoup plus que chanceuse.

Vous savez, j’aime ma vie. Je travaille dur pour obtenir un emploi digne de mon nom, qui me passionne de surcroît. Je participe à de nombreuses œuvres caritatives, je me lève tôt pour aider maman à prendre soin de la marmaille, je choisis avec soins les vêtements de mon père pour ses rencontres avec des gens influents. Je suis aussi responsable de nourrir le chien de Nessa  … parce que bon après l’incident du chat persan - mort de faim - moi et maman on est un peu inquiètes pour la pauvre bête. Et puis bon, les chats c’est pour les vieilles filles de toute façon. Quoi qu’il en soit, je travaille d’arrache-pied pour garder un peu d’ordre dans cette famille si chaotique. Ne soyez pas dupe, j’aime ma famille lorsqu’elle pète les plombs, toutefois certains semblent parfois oublier que la grandeur et l’influence nécessitent parfois un peu de savoir-vivre et de tact. Pimbêche ? Peut-être, mais je suis magnifique dans du Chanel ou Versace ! Jaloux va ! De toute façon, avec tout ce que je fais durant la journée, personne ne peut me reprocher quoi que ce soit. Essayez un peu, j’ai la baguette rapide et je suis une petite vicieuse.

Vicieuse, c’est un mot avec beaucoup d’interprétation. Je les représente toutes, seulement vicieuse ne veut ne pas dire facile. Il en faut beaucoup pour m’obtenir ; en fait c’est moi qui vous obtiens, donc débarrassez-vous de cette attitude de player.

Pretty girls always tell pretty lies.
« Elionore ! Mais où est Elionore ? Quelqu’un l’a vue ? »

Un rire, un tintement de verre aux couleurs extravagantes, la vie d’Élionore se constituent d’un roulement d’évènements contradictoires. À peine avait-elle détaché son chignon soigné qu’elle poussait déjà la porte d’un bar aux allures louches. L’art de côtoyer les bonnes personnes aux moments opportuns c’est l’un de ses dons. Il faut dire qu’une vie de riche n’est jamais complète sans une pincée de débauche. Mais Elionore elle, c’est à deux mains qu’elle s’y met. Posé et sage le jour, malicieux et dévergondé la nuit ; n’essayez pas de la changer,  c’est une cause perdue.  De toute façon il faut bien s’amuser non ? La jeune femme pivota sur elle-même, un grand sourire étirant ses lèvres alors que ses longs cheveux valsaient au gré de ses  mouvements. Et elle danse, pour évacuer tout ce stress, pour se vider la tête  et se défouler un peu plus dans cette ville qui n’est pas la sienne. Se lover contre le corps en sueur d’un inconnu dans un mouvement à la limite de l’indécence. Elle poussa un long soupire d’aise, glissant ses doigts contre son cou, éraflant sa peau de ses ongles longs.

« Elionore ? »

La brune sursauta, son regard scrutant avec difficulté son interlocuteur. « Logaaan ! Léonieee ! Mes chers vous avez raté la bouteille de champagne. Devrais-je en demander une autre ? » demandait-elle dans un grand sourire. Elle hocha simplement la tête, pivotant sur ses talons pour s’élancer en direction du comptoir avant de ressentir une pression contre son poignet, coupant brusquement son trajet. Elle observa curieusement la main masculine agrippée à sa peau, déclenchant un intense frisson entremêlé d’onde électrique. Elle poussa un nouveau soupire, cambrant le dos, papillonnant les paupières. « On te cherche depuis des heures ! Ton père m’aurait tué si – » Elle pressa ses lèvres contre les siennes, lui coupant ainsi la parole dans un baiser vacillant. Elle recula son visage, roulant les yeux alors qu’elle claqua le bout de sa langue contre son palais en signe d’agacement. « J’étais avec des copains Logan, pas des gens bien malins, mais des gens avec des choses nouvelles. Papa n’est pas là, papa ne saura pas. Allez ! Une dernière bouteille, avant les premières lueurs du soleil. » Le jeune homme poussa un soupire d’exaspération. «Le soleil …  j’te dis que ça fais des heures qu’on te cherche avec Léonie … le soleil est déjà levé Elionore. Qu’est-ce que t’as pris avec ces gens ? » - « Merde … »

--------------------------

Le pied vacillant, la jeune femme se laissa retomber contre un mur de brique, entre lassant ses doigts à ceux du jeune homme aux l’iris noirci par la colère. Il était fâché, toujours fâché contre elle. Peut-être parce qu’elle passait le plus claire de son temps à le mètre dans de beaux draps ? Il s’approcha dangereusement d’elle, pressant son torse contre le sien, mordillant avec force la peau de son épaule. Elle glissa lentement sa main de son bas ventre vers la chaine qui entourait son cou, tirant avec force, l’homme étant maintenant à genoux devant elle. Elle posa un pied sur son torse, pressant pour le blesser avec le talon pointu de sa chaussure. « Doucement chien, tu ne voudrais pas abîmer ma peau ? N’est-ce pas ? » Susurrait-elle à son oreille. Il secoua la tête, fronçant les sourcils. Il détestait quand elle l’appelait ainsi, mais ne broncha pas d’un poil. Ah ! D’un poil ! Vous avez compris ? Depuis deux mois déjà qu’il lui appartenait. Deux longs mois à se faire traiter comme un chihuahua qu’on trimbalait dans un sac à main haute couture. Mais ce n’est pas suffisant, ce n’est jamais suffisant pour Elionore. Le pauvre garçon n’ayant pas la possibilité de quitter la maison familiale durant la journée, passe donc le plus claire de son temps à dormir dans sa niche ou aider madame Hvedrung. Être le rebut de mademoiselle Elionore n’est certainement pas de tout repos. C’est simplement être à la merci d’un esprit tordu, dans un monde où personne ne viendra jamais vous aider. C’est un fait, personne ne viendra jamais l’aider. De toute façon, il n’est pas non plus trop à plaindre, pour un rebut il est particulièrement bien traité. Quelques cicatrices ici et là, résultats des jeux de séductions sadiques qu’elle opère tard le soir, mais sans plus. Bien qu’elle passa trois semaines à quémander un rebut rien que pour elle, son père accepta dans l’unique condition qu’il serve également à la protection de sa tendre progéniture. Ce qui freine considérablement les plans loufoques de la belle brune aux yeux de glace.

« Suffis maintenant, on rentre ! » Siffla-t-il entre les dents. Elle pressa son talon un peu plus, secouant la tête négativement. « Tu oublies bien rapidement qui décide mon cher. »

« Je crains beaucoup plus ton père ou Felix ma douce. »

Un long rire amusé s’échappa de sa gorge alors qu’elle tira une nouvelle fois sur la chaîne en or, attirant le plus vieux contre elle. « Ne doute pas de mes capacités Logan, je peux me montrer douce avec toi » murmura-t-elle, remontant sa cuisse lentement contre la sienne. Elle posa ses lèvres contre sa mâchoire, goûtant sa peau avec gourmandise. L’homme la souleva sans peine, ses mains tenant fermement sa taille, cambrant son dos contre le mur de brique pour se lover un peu plus contre lui. Elle entoura finalement ses hanches de ses jambes, mordant franchement sa peau, reculant finalement sa tête pour observer son œuvre. «Comme je peux être beaucoup plus féroce que le plus vil des hommes. »

« Essaie pour voir ? » pesta-t-il, augmentant l’amusement de sa maîtresse.



Dernière édition par Elionore A. Hvedrung le Lun 29 Juin 2015 - 7:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
Bienvenue hehe rougit
Bon courage et bonne chance. I love you
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
Anna Grimaldi
Anna Grimaldi
‹ inscription : 07/06/2015
‹ messages : 1824
‹ crédits : mathy.
‹ dialogues : #e95353.
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Tumblr_odns43L5A91vc5ojjo3_r1_400

‹ âge : trente-quatre
‹ occupation : guérisseuse au service d'infection par virus et microbe magique et co-présidente de l'association "Rosier's Disease Research Trust".
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : 1980 et 1987.
‹ baguette : est en bois de charme, contient une plume de phénix et mesure 26,4 centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 3713
‹ réputation : je suis fragile et que j'ai été manipulée par mon compagnon.
‹ particularité : occlumens.
‹ faits : je suis de sang pur, que je fais partie de la famille Grimaldi, que je suis d'origine italienne, que j'adhère aux idées insurgées mais que je me suis résolue à ne jamais les rejoindre pour le bien être de ma fille, que je suis une ancienne guérisseuse et que je sais donc comment soigner les gens de diverses pathologies, que je me défends en duel, que j'adore lire, que j'apprécie les jolies choses.
‹ résidence : dans un petit studio sur le chemin de traverse que le gouvernement a bien voulu me donner pour mon implication de guérisseuse durant la guerre. La demeure des Grimaldi à Herpo Creek ainsi que mon appartement à la Bran Tower avaient été saisis. Je dispose toujours d'une résidence secondaire et tertiaire à Brighton (maison d'été) et à Florence (terres italiennes).
‹ patronus : un lapin, patronus de Thomas
‹ épouvantard : un entassement de corps, celui de mes enfants et des êtres qui me sont chers.
‹ risèd : ma famille heureuse et recomposée.
http://www.smoking-ruins.com/t1958-anna-loooove-me
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
Bienvenue !! Je te souhaite bien du couuurage pour ta fiche ! pompom
Et j'espère que tu te plairas parmi nous !! rougit

• • •


    i'm always gonna love you
    How would you feel, if I told you I loved you? It’s just something that I want to do. I’ll be taking my time, spending my life, falling deeper in love with you. So tell me that you love me too
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
MA SOEURETTEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ! inlove
Je suis TROP contente que tu ai décidée de rester une Hvedrung ! iiih Tu verras ont seras plus à s'aimer ! kr Et puis Magda est juste TROP belle ! han bave WELCOME HERE BABY ! WELCOME IN THE FAMILY ! Encore une nana trop badass. perv
J'ai hâte de lire ta fiche ma petite ! COURAGE !! Et si tu as des questions, besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à me mpotter ! (Sur Sue, je répond plus vite cela dit, vu que l'alerte de MP tombe direct sur mon adresse gmail qui est relié à mon téléphone portable. chou)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
Courage pour Elionore! pompom
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Luna Lovegood
Luna Lovegood
‹ inscription : 31/05/2015
‹ messages : 5660
‹ crédits : LUX AETERNA (avatar), TUMBLR + MATHY LA BEST (gifs), KAZUO ISHIGURO (quote).
‹ dialogues : bleu (luna - #669999) ; rosé (marie - #cc6666).
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. C9rrp50

‹ âge : (depuis le 13/02/04) 23
‹ occupation : aventurière dans l'âme, souvent bénévole, étudiante par correspondance et mère à plein temps.
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : septembre 1992 et décembre 1997.
‹ baguette : mesure 25, 8 centimètres, a été taillée dans du bois de sorbier et son cœur recèle un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 8572
‹ réputation : je suis différente ; même je ne suis plus aussi loony qu'auparavant.
‹ particularité : douée d'un sixième sens tel qu'on me soupçonne d'avoir le troisième œil.
‹ faits : Marie n'est plus ; que je me réhabitue à mon nom, mon visage et ma vie d'autrefois, tant bien que mal ; que les conséquences d'une année et demie volée sont rudes ; que je crois en Harry Potter depuis toujours ; que je suis une héroïne de guerre ; qu'il me manque du bon sens et une part d'humanité ; que je ne pourrais pas survivre sans ma fille, Lesath, ni son père, Rolf Scamander, à mes côtés ; que notre famille détonne ; que je suis l'une des sacrifiés scolaires de la guerre ; que Lesath est atteinte du syndrome Rosier.
‹ résidence : dans cette drôle de demeure du Devon, en forme de tour d'échecs, avec Rolf et notre fille, Lesath. Autrefois musée du gouvernement, aujourd'hui réhabilitée, elle s'élève toujours aux abords de Loutry-Ste-Chapsoule.
‹ patronus : un sombral, après de nombreuses métamorphoses (le lièvre et le panda ont été les plus marquantes).
‹ épouvantard : une forme prostrée dans un sous-sol tantôt calciné, tantôt humide (représentation d'un retour en arrière inéluctable, sans Lesath, sans Rolf, sans ceux qui comptent pour moi).
‹ risèd : une longue chaine dorée, sertie de six pendentifs très particuliers.
http://www.smoking-ruins.com/t4738-lovegood-a-circle-has-no-begi
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
Ô bienvenue panic . Bon courage pour ta fichette rougit .

• • •

AND SO WE STOOD TOGETHER JUST LIKE THAT, AT THE TOP OF THAT FIELD FOR WHAT SEEMED LIKE AGES, NOT SAYING ANYTHING, JUST HOLDING EACH OTHER; WHILE THE WIND KEPT BLOWING AND BLOWING AT US, TUGGING OUR CLOTHES, AND FOR A MOMENT, IT SEEMED LIKE WE WERE HOLDING ONTO EACH OTHER BECAUSE THAT WAS THE ONLY WAY TO STOP US FROM BEING SWEPT AWAY INTO THE NIGHT.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
Merci beaucoup à vous tous ! chou
Je vais bientôt faire cette fichouille ! Dure dure cette semaine de fou !
Et ne t'inquiète pas mon frère ! J'ai même déjà commendé miam
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
Oh My c,est qu'il pleut des Danois par ici c'est dernier temps hm :'O': miam huug

Bienvenue parmi nous!! ow Je crois que ce choix d'avatar peut très bien convenir, bien curieuse de voir ce que tu vas en faire enfin je te souhaite de t'amuser et courage pour ta fiche et cette semaine de fou trio
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
Soeurette, faudra qu'on cause lien yeux
J'aime beaucoup ce que tu as écris déjà et j'ai hâte d'en lire plus iiih
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

( Elionore ) Ashes to ashes, dust to dust.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mes autres univers
» 05. From the ashes I will rise
» Ashes of a Hopeless Playground [RPG Urbain]
» Ash & Dust || Morrigan
» Mithraren (Metal&Dust)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-