sujet; Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house

Invité
Invité
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
Alec Donovan
feat Topher Grace • crédit swan

Wizards • Inventé
« My favorite three questions are, What do I want?, What do I have?, and How can I best use the latter to get the former? »

• nom complet ; Alec est un prénom irlandais courant. Néanmoins, si l'on veut réellement se creuser et décider qu'il y a plus à y voir que les préférences parentales, on pourrait dire qu'il est une forme raccourcie d'Alesdair, signifiant "défenseur de l'humanité". En somme, ne cherchez aucun sens dans ce prénom, il n'y en a pas. Donovan est le nom de famille de son papa. Une révélation qui vous suivra longtemps. • surnom(s) ; "Al" et d'autres moins flatteurs. • naissance ; 8 Octobre 1975, à Dublin. • ascendance ; sang-mêlé. • camp ; neutre, mais la transition vers les insurgés est au menu • métier ; contrebandier, faussaire, adepte des plans foireux. • réputation ; Allons, Alec n'est personne, voyons. Ce n'était pas lui qui falsifiait les autorisations de sortie de ses camarades pour leur permettre d'aller à Pré-au-lard. Ce n'était pas lui non plus qui pouvait tout fournir pour peu qu'on y mette le prix. Et ce n'était probablement pas lui qui a tenté de corrompre Dumbledore avec un tube de smarties. Et même si ç'avait été le cas autrefois, ça ne l'est plus maintenant. Il a laissé tout ça derrière lui. La magie, le danger, très peu pour lui. Il préfère sa vie calme et tranquille, loin de tout cela et n'a probablement jamais rien fait qui puisse lui valoir les foudres du gouvernement en place. Maintenant, si vous voulez bien l'excuser, il a un rendez-vous important. • état civil ; Célibataire. • rang social ; prolo. • particularité(s) ; Aucune notable. Un petit talent pour les illusions et sortilèges de dissimulation, peut-être, mais probablement indigne d'être mentionné ici. Après tout, il est si petit qu'on ne le remarque même pas. • patronus ; un truc qui se goupille bien • épouvantard ; Une situation réellement inextricable. • risèd ; lui, tel qu'il est aujourd'hui, en plus serein et légèrement mieux coiffé • baguette ; 24 cm, bois de noyer et plume d'augurey

The stars have faded away
► Avis sur la situation actuelle :

Can't you see this is a land of confusion ?

[...]Le règne de la terreur. Une phrase qui ne résume que trop bien notre époque. Comment a-t-on pu en arriver là ? C’est une époque où les héros sont des criminels, mais est-elle propice aux criminels qui voudraient devenir des héros ?

Le crime paye, en tout cas. Tu connais les milieux que je fréquente, et crois-moi lorsque je te dis que les dealers sont de plus en plus nombreux. Les psychotropes ont la faveur de ceux qui veulent oublier, ne serait-ce qu’un instant, les ténèbres qui nous engloutissent.

Ce qui m’inquiète le plus, c’est le sort des enfants.
Chaque année, de jeunes sorciers atteignent l’âge d’entrer à Poudlard, mais le havre que nous avons connu n’est plus.
Remplacé par quoi ? Un camp d’endoctrinement aux valeurs des Mangemorts ? Un lieu baignant dans l’idéologie puante des sang-purs ?
Si même Poudlard est tombé, que nous reste-t-il ? Et quel héritage laisserons-nous à nos enfants ?
Certes, je suis encore jeune, mais le temps passe et rien ne s'améliore. Cela empire même. Devrais-je renoncer à avoir une descendance par peur de la confronter à ce monde dérangé ?

En vérité, le problème ne vient pas tant des mages noirs que de nous. Nous nous sommes endormis, confiants dans la capacité de Potter à gérer la situation. Il l’avait déjà fait, non ? Il pouvait certainement le refaire. À trop se reposer sur sa légende, on en oublie qu’il n’est qu’un homme. Et un homme seul ne peut mettre un terme à cette abomination. Il a besoin de soutien, de notre soutien.

Je t’imagine, lisant cette lettre. Ce genre de propos venant de moi, c’est plutôt inattendu. Oui, je suis un gredin, le premier à pratiquer l’esquive et contourner ses problèmes. Toujours fourré dans les mauvais plans, ne s'en sortant que grâce aux as qu'il garde dans sa manche.

Néanmoins, mes petites actions isolées ne sont plus suffisantes.  Il est temps de passer à autre chose, rejoindre ceux qui font réellement bouger le monde.[...]
- Extrait d'une lettre jamais envoyée.


► Intox en vrac : On raconte que c'est un ex-oubliator, mais personne ne s'en souvient. A appris le français pour séduire et l'allemand pour l'opera. On le dit joueur. A un faible pour le chocolat et les brunes dangereuses, dans cet ordre ? On ne sait pas s'il parle de bière ou non dans le message précédent, mais il tient à ajouter qu'il n'a rien contre les blondes non plus. Fils unique. Se réveille au son de "It's my life" de Bon Jovi. Emporte toujours une paire de lunettes de soleil avec lui, ne les porte jamais. Préfère le squash au quidditch. Menteur, tricheur, ne jouez jamais au poker avec lui. Le pire et le meilleur de ses étudiants, selon Flitwick. Aime démonter et remonter les choses, parfois différemment, particulièrement les sortilèges. A une âme d'artiste, mais aucun talent particulier dans ce domaine. A appartenu à la maison Serpentard, n'a pas aimé. La moitié seulement de ce qui précède est vraie. Et encore, ce pourrait n'être que la moitié de chaque affirmation.

Nothing compares to you
• pseudo & âge ; Al, la vingtaine. • comment as-tu trouvé le forum ? En passant sur http://jefaisdurp.tumblr.com • ton avis, tes suggestions ; rien pour l'instant. • connexion ; au moins une fois par semaine, probablement plus • quelque chose à ajouter ? J'ai perdu l'habitude de tenir un grand nombre de mots/lignes, donc je mettrai probablement un peu de temps à faire mes premières réponses, à moins que vous ne soyez vraiment vraiment très inspirants (zéro pression mwaha ).



Dernière édition par Alec Donovan le Ven 24 Juil 2015 - 21:22, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
Here comes the hurricane
“Autant en emporte le vent.”

   
Genesis of the Daleks Alec

Ils étaient attablés dans la salle de séjour, se faisant face. Elle, toujours belle malgré ses cheveux grisonnants et ses pattes d’oie prononcées, portait une robe verte, comme pour lui faire une farce.
Lui, jeune, mais l’air plus vieux de quelques années par sa mine soucieuse. Vêtu à la mode moldue, en tons de gris.
Ils avaient les mêmes yeux, signe de leur parenté. Entre eux, les gâteaux et le thé. Ce fut elle qui brisa le silence la première.

« C’est vraiment ce que tu veux ? »

Il fit signe que oui. Ils avaient déjà eu cette conversation la veille et rien n’avait changé. C’était trop important. Elle continua, pourtant. C’était son rôle et il l’acceptait. Pour ce qu’ils en savaient, c’était peut-être la dernière fois qu'ils se parleraient.

« Et ce que tu as fait à Noël, ce n’était rien ? »

Le matin du 25 décembre, un dénommé Edmond Dantès avait réquisitionné la totalité des hiboux disponibles d'un bureau de poste sorcier de Londres et avait envoyé des colis à bon nombre de gens souffrant de la crise actuelle. De la dinde, des poires et des airelles en bocal, une boule de Noël et surtout, surtout, du chocolat.
Bien sûr, Alec niait toute implication dans cette histoire. En fait, il ne s’en souvenait même pas.

« Je n’ai rien fait de tel, je pourrais le certifier sous véritaserum... »

Bon, quel autre sorcier utiliserait un tel nom comme pseudonyme et pourrait falsifier les papiers pour le faire ? La moue dubitative de son interlocutrice montrait qu’elle non plus n’était pas dupe.

« Je pourrais te dire que s’effacer soi-même la mémoire est un acte à la fois stupide et audacieux, mais j’ai peur que tu le prennes comme un compliment. »

Elle le connaissait comme si elle l’avait fait. Peut-être parce que c’était le cas ? Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de sourire. Cela dit, elle avait raison. Abuser des sortilèges d'amnésie avait tendance à créer des effets secondaires. En réalité, il ne l'avait fait que pour être fixé, une répétition avant un usage réellement utile.

De toute manière, ce coup était passé inaperçu, peut-être censuré par le ministère ou simplement trop banal pour mériter un article ? Quelle importance ? L’esprit de Noël était là.

Le sourire triste qu’elle arborait le ramena à la réalité. Il l’écouta exhumer les faits anciens et pratiquement oubliés.

« Et dire que tu voulais devenir un savant fou, lorsque tu étais en première année... »

Et que pouvait-il sérieusement ambitionner ? Lui, un jeune élève de Serpentard qui avait été nourri aux récits de Ian Flemming. De son point de vue de l’époque, c’était parfaitement logique. Il était dans la maison des "méchants", alors il devait être un méchant bondien. Avec de charmantes acolytes, des gadgets géniaux et une base secrète, pas de quoi se plaindre. Une bonne manière de compenser cette répartition malheureuse.

Il avait fini par s’y faire son trou. Essentiellement, parce que faire face à l’adversité n’était pas dans ses habitudes. Son truc, c’était plutôt de lui faire un croche-patte et de la frapper tant qu’elle était à terre. Que les imbéciles le traitent de lâche, lui appelait ça "la méthode intelligente".

« Passons, je suis surprise qu’un rat des villes comme toi soit prêt à renoncer à son confort et jouer les Robins des Bois. »

« Je préfère Arsène. »

« Encore un Lupin, comme ce professeur que tu appréciais tant. »

Remus Lupin, professeur de Défense contre les Forces du Mal lors de sa dernière année. L’homme qui lui avait fait découvrir son patronus. Celui qui avait donné une dimension toute nouvelle à son chocolat adoré. Il tiendrait toujours une place dans son panthéon des sorciers respectables. Un personnage dépenaillé, mais efficace, une insulte à la superficialité sur pattes. Comment ne pas l’apprécier ? Merlin, ce type avait du chien.

« Une raison de plus de rejoindre les Insurgés, après ce que les Mangemorts lui ont fait. »

« La vengeance, motivation de ce cher Edmond, si je ne me trompe. Es-tu sûr de ne pas faire cela par romantisme, plutôt que par conviction ? »

Soupir. Elle était douée à ce petit jeu. Elle aurait presque pu gagner, s’il lui en avait laissé le temps et que sa décision n’avait pas été aussi ancrée. Il ne lâcherait rien, quand il avait une idée en tête, c’était pour de bon. Plusieurs minutes de silence, à boire le thé avant qu'il ne refroidisse, suffirent à ce qu'elle le comprenne également.

« Je suppose qu’on ne peut rien y faire ? »

« Non, ma décision est prise. »

« Et ce n’est pas ton père qui te dissuadera. S’il avait vingt ans de moins, il t’accompagnerait sans hésiter. »

C’était mot pour mot ce qu’il avait répondu lorsqu’ils avaient abordé le sujet. On disait les Irlandais amateurs de castagne, c'était peut-être moins un cliché qu'une réalité.

« Pas d’inquiétude, je ne m’exposerai pas. Tu me connais... »

C’était le souci, elle le savait roublard, mais également menteur. Et lui-même savait pertinemment qu’il ne pourrait pas tenir cette promesse. Pas si ses idéaux entraient en ligne de compte.

   
I'm lost but I'm not stranded yet

Les adieux faits, il était rentré à Londres où il s'était pris une chambre d’hôtel parfaitement anonyme à proximité de Covent Garden. Un endroit où il pouvait se poser et réfléchir à la suite. Son appart' étant trop facile à retrouver, il s'était contenté de le sous-louer pour couvrir ses frais. Question de prudence.

Aucune inquiétude concernant les parents. Ils s'étaient très bien débrouillés sans lui ces dernières années et ils étaient bien plus coriaces qu'ils en avaient l'air. On ne survit pas à un double règne de la face de serpent sans posséder certaines ressources.

Il ne faisait pas réellement de plan. Déjà, parce qu'il n'avait pas de tableau où faire de jolis schémas et un plan sans jolis schémas, c'était plutôt triste. Ensuite, parce que les plans foiraient et leur auteur se retrouvait ensuite pris au dépourvu. Pourquoi s'ennuyer lorsque conserver les yeux ouverts et une attitude opportuniste suffisait amplement ?

Le gros souci restait la manière de prendre contact avec les Insurgés. La subtilité était de mise s'il ne voulait pas se faire griller avant d'avoir accompli quoi que ce soit. Sortant son carnet d'adresse de la besace qu'il trimbalait depuis quelques heures, il se mit à le feuilleter, à la recherche d'un nom utile :

« Mangemort, mort, mangemort, mangemort & mort, employé du ministère, trop douteux, mangemort, à la gazette, probablement mort, mangemort, pro-mangemort, éventuellement, ... »

S'affalant sur le lit, il réfléchit en contemplant les taches d'origine mystérieuse qui maculaient le plafond. Ex-étudiant de Serpentard, il ne collectionnait pas les contacts pro-moldus et sympathisants. S'il avait su ça plus tôt, il aurait tenté de fraterniser avec le Weasley de son année. Le second ? Troisième ? Celui qui avait l'air coincé. C'était quoi son prénom, déjà ? Perceneige ? Allons, quel parent oserait appeler son gosse comme ça ? Perceval, probablement. Les sorciers adoraient les prénoms anciens. Malheureusement, la pression sociale de ses camarades de maison l'avait empêché de nouer des liens avec les rouges et or. Une lacune qu'il subissait de plein fouet aujourd'hui.

En attendant de trouver une idée digne de ce nom, il attrapa la besace et se consacra à dresser l' inventaire de ce qu'il avait ramené de la maison :

Les converses de sept lieues (une paire de la marque éponyme, d'une magnifique couleur rouge. Malheureusement, l'enchantement accélérant placé dessus était devenu instable, mais elles lui rappelaient de bons souvenirs), la besace sans fond (qui en réalité n'avait que deux fois la capacité d'une besace normale, mais lorsqu'on nomme un objet enchanté, il faut le faire avec classe), ses notes sur la création sortilèges (essentiellement utilitaires, il y avait déjà bien assez de sortilèges nuisibles à son goût), une radio (trouver le mot de passe pour Potterveille pourrait s'avérer utile), les 2/3 des ingrédients nécessaires à la conception du polynectar (toujours utile s'il avait besoin de liquidités), un couteau suisse,  l'indispensable nécessaire de voyage (rasoir, savon, etc.), un jeu de cartes (marquées), des dés (pipés), de la bouffe, de l'argent et des vêtements pour les deux communautés auxquelles il appartenait.

Mwouais, il n'irait pas loin avec ça, mais c'était déjà mieux que rien. Ses années de scoutisme lui revinrent en mémoire. Il était clairement mieux loti. Le fait d'avoir un vrai matelas sur lequel s'affaler était déjà un luxe, par exemple. On racontait que les Insurgés campaient dans les bois, peut-être qu'il aurait dû emporter son foulard ?

   


Dernière édition par Alec Donovan le Sam 25 Juil 2015 - 1:02, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Luna Lovegood
‹ inscription : 31/05/2015
‹ messages : 5660
‹ crédits : LUX AETERNA (avatar), TUMBLR + MATHY LA BEST (gifs), KAZUO ISHIGURO (quote).
‹ dialogues : bleu (luna - #669999) ; rosé (marie - #cc6666).
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house C9rrp50

‹ âge : (depuis le 13/02/04) 23
‹ occupation : aventurière dans l'âme, souvent bénévole, étudiante par correspondance et mère à plein temps.
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : septembre 1992 et décembre 1997.
‹ baguette : mesure 25, 8 centimètres, a été taillée dans du bois de sorbier et son cœur recèle un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 8455
‹ réputation : je suis différente ; même je ne suis plus aussi loony qu'auparavant.
‹ particularité : douée d'un sixième sens tel qu'on me soupçonne d'avoir le troisième œil.
‹ faits : Marie n'est plus ; que je me réhabitue à mon nom, mon visage et ma vie d'autrefois, tant bien que mal ; que les conséquences d'une année et demie volée sont rudes ; que je crois en Harry Potter depuis toujours ; que je suis une héroïne de guerre ; qu'il me manque du bon sens et une part d'humanité ; que je ne pourrais pas survivre sans ma fille, Lesath, ni son père, Rolf Scamander, à mes côtés ; que notre famille détonne ; que je suis l'une des sacrifiés scolaires de la guerre ; que Lesath est atteinte du syndrome Rosier.
‹ résidence : dans cette drôle de demeure du Devon, en forme de tour d'échecs, avec Rolf et notre fille, Lesath. Autrefois musée du gouvernement, aujourd'hui réhabilitée, elle s'élève toujours aux abords de Loutry-Ste-Chapsoule.
‹ patronus : un sombral, après de nombreuses métamorphoses (le lièvre et le panda ont été les plus marquantes).
‹ épouvantard : une forme prostrée dans un sous-sol tantôt calciné, tantôt humide (représentation d'un retour en arrière inéluctable, sans Lesath, sans Rolf, sans ceux qui comptent pour moi).
‹ risèd : une longue chaine dorée, sertie de six pendentifs très particuliers.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4738-lovegood-a-circle-has-no-begi
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
Spoiler:
 

BIENVENUE CHEZ NOUS, HOMME-LEGO superman vahine ; je te souhaite plein de courage pour la suite de ta fiche craque . Pis ce môsieur, han, je veux mourir tbe

• • •

AND SO WE STOOD TOGETHER JUST LIKE THAT, AT THE TOP OF THAT FIELD FOR WHAT SEEMED LIKE AGES, NOT SAYING ANYTHING, JUST HOLDING EACH OTHER; WHILE THE WIND KEPT BLOWING AND BLOWING AT US, TUGGING OUR CLOTHES, AND FOR A MOMENT, IT SEEMED LIKE WE WERE HOLDING ONTO EACH OTHER BECAUSE THAT WAS THE ONLY WAY TO STOP US FROM BEING SWEPT AWAY INTO THE NIGHT.




Dernière édition par Luna Lovegood le Mer 22 Juil 2015 - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
Merci beaucoup. J'essaye de venir à bout de la construction aujourd'hui (mais je n'ai jamais assez de pièces de la même couleur, une tragédie !  panic )
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
Al'lons donc souhaiter la bienvenue yeah

Un Donovan qui penche Insurgé ? Décidément, les Mangemorts perdent du terrain graouh
Bienvenue officiellement par ici et bon courage pour ta fiche potte
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
Anna Grimaldi
‹ inscription : 07/06/2015
‹ messages : 1824
‹ crédits : mathy.
‹ dialogues : #e95353.
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Tumblr_odns43L5A91vc5ojjo3_r1_400

‹ âge : trente-quatre
‹ occupation : guérisseuse au service d'infection par virus et microbe magique et co-présidente de l'association "Rosier's Disease Research Trust".
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : 1980 et 1987.
‹ baguette : est en bois de charme, contient une plume de phénix et mesure 26,4 centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 3596
‹ réputation : je suis fragile et que j'ai été manipulée par mon compagnon.
‹ particularité : occlumens.
‹ faits : je suis de sang pur, que je fais partie de la famille Grimaldi, que je suis d'origine italienne, que j'adhère aux idées insurgées mais que je me suis résolue à ne jamais les rejoindre pour le bien être de ma fille, que je suis une ancienne guérisseuse et que je sais donc comment soigner les gens de diverses pathologies, que je me défends en duel, que j'adore lire, que j'apprécie les jolies choses.
‹ résidence : dans un petit studio sur le chemin de traverse que le gouvernement a bien voulu me donner pour mon implication de guérisseuse durant la guerre. La demeure des Grimaldi à Herpo Creek ainsi que mon appartement à la Bran Tower avaient été saisis. Je dispose toujours d'une résidence secondaire et tertiaire à Brighton (maison d'été) et à Florence (terres italiennes).
‹ patronus : un lapin, patronus de Thomas
‹ épouvantard : un entassement de corps, celui de mes enfants et des êtres qui me sont chers.
‹ risèd : ma famille heureuse et recomposée.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t1958-anna-loooove-me
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
BIENVENUUUUUUUE ! Jefaisdurp ce tumblr va finir par amener du monde dit donc kr
Bon courage pour ta petite fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
bienvenue parmi nous inlove
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
Soit le bienvenue sur Excidium !! calin
Bon courage pour la rédaction de ta fiche et on relèvera le défi pour l'inspiration des Rp What a Face
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
J'en doute pas, merci à vous. 😄
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
Bienvenue ici miam
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Alec Donovan ♠ I'll trade you a paperclip for a house

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Votre meilleur trade et votre pire!
» Trade Habs-Flames
» CBS wanna trade
» OTT vs EDM ( gros trade!!!)
» Trade Détroit - Calgary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-