sujet; Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus

Invité
Invité
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
Rodolphus Lestrange
feat Johnny Depp • crédit llam

Mangemort • Personnage du livre
• nom complet ; Lestrange. Nom connu et reconnu. Il inspire la crainte chez les sorciers de bas étages mais aussi chez certains sang-pur. Il est vrai que les actions des Lestrange par le passé ont marqué les esprits et leur présence active dans le gouvernement actuel ne fait que renforcer ce sentiment. Rodolphus. Ainé de la famille, héritier de ce fait.• surnom(s) ; Rod' par son frère. 'Le mari de Bellatrix' pour beaucoup durant un temps. • naissance ; 9 juin 1956 à Birmingham comme son petit frère • ascendance ; Quelle drôle de question... Sang pur bien évidemment. Il ne pourrait en être autrement • camp ; Celui de son Maître, celui du Magister au sein du gouvernement qui l'a traqué puis enfermé par le passé • métier ; Expérimentations magiques - Langues de Plomb • réputation ; Froid, distant, intouchable, incontrôlable... la réputation d'un Lestrange en fait. Mais il est tellement plus que ça • état civil ; Marié • rang social ; Mangemort • patronus ; Il n'a jamais été capable d'en produire un. Il n'a jamais vraiment essayé non plus même si après son incarcération, il serait logique de croire qu'il aimerai ternir les Détraqueurs à l'écart. Mais ils sont de son côté à présent, alors pourquoi chercher à se compliquer la vie ? • épouvantard ; Le cadavre de Rabastan. Comment pourrait-il supporter de perdre son petit frère ? Ce n'est pas parce qu'il est un mangemort qu'il n'a pas de cœur. Les gens ont tendance à l'oublier • risèd ; Son reflet, avant qu'il ne soit enfermé à Azkaban • animaux ; Rodolphus n'en possède aucun. Non pas qu'il ne l'aime pas, mais il a déjà a déjà du mal à s'occuper de lui-même, alors lui mettre une bestiole entre les mains ne serait pas une bonne idée • baguette ; Taillée dans de l'Aubépine, elle mesure 26,5 centimètres et possède en son cœur un ventricule de dragon .

The stars have faded away
► Avis sur la situation actuelle : Une guerre ne se gagne pas en quelques jours. Il est normal que les choses traînent en longueur. Enfin, il ne s’agit pas vraiment d’une guerre à proprement parlé, mais plutôt de petits crétins idéalistes et suicidaires qui ne veulent pas se plier au gouvernement mis en place et qui pourtant, est excellent. Le Magister mène ses affaires d’une main de maître – cela n’aurai pas pu en être autrement. Il offrait même une chance aux rebelles qui étaient  capturés. Sérieusement, ils auraient du le remercier pour sa clémence, mais se ne sont que des ingrats insatisfaits. De ce fait, Rodolphus est bien content que le Lord ait mis fin à leurs ‘réinsertion’ et qu’il ait ordonné d’en exécuter sur la place publique. Cela montre qu’ils ne font qu’empirer les choses alors que tout serait tellement plus facile s’ils se contentaient de s’intégrer et de la fermer.

► Infos en vrac : Doué sur un balai Excellent en sortilèges, c'est une matière qu'il a toujours adoré à l'école. Ses notes le prouvaient largement Duelliste de talent, jusque là, il n'en a perdu aucun Charismatique Lunatique Dreamer depuis sa séparation avec Bellatrix Grand consommateur de Navitas et d'Excess Possède la Marque des Ténèbres depuis près de trente ans Sadique. Pour lancer le sortilège Endoloris autant de fois que lui, il faut bien l'être Jaloux de l'admiration maladive de Bellatrix envers le Lord N'est plus le même depuis sa sortie d'Azkaban Déstabilisé et déstabilisant Aime les jolies femmes Un brin fou

Nothing compares to you
• pseudo & âge ; Mimi & toujours 30 ans • comment as-tu trouvé le forum ? Comme la dernière fois xD • ton avis, tes suggestions ; Toujours rien a signaler • connexion ; Souvent mais rp surtout le week end • quelque chose à ajouter ? Je vous aime • souhaites-tu être parrainé par un membre ? ; [] oui / [X] non



Dernière édition par Rodolphus Lestrange le Lun 10 Aoû 2015 - 23:08, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
Here comes the hurricane

Les cris de douleur couplés au rire de Bellatrix formaient une merveilleuse mélodie à ses oreilles. Rodolphus ne pu s’empêcher de couler un regard attendrit vers son épouse. Elle était magnifique. Il n’avait pas su à quoi s’attendre lorsqu’on les avait fiancé – en réalité, il pensait au pire – mais il était tombé rapidement amoureux d’elle. Il aimait qu’elle partage ses convictions, qu’elle soit si sûre et confiante, qu’elle ne garde pas sa langue dans sa poche et il adorait la voir rire, savourer, qu’importait la raison. Comme à cet instant où ils torturaient le couple Londubat, des aurors mais surtout des traîtres à leur sang, se battant au côté de l’Ordre du Phénix. Ils ne cherchaient pas à leur soutirer des informations, ils voulaient juste leur faire mal, les remettre à leur place de traîtres, leur montrer qu’ils n’étaient pas des héros, ni des sorciers plus talentueux que le Lord. C’était ce que devait penser ce Frank Londubat : qu’il était supérieur au plus grand Mage Noir de tout les temps simplement parce qu’il avait la chance de lui échapper par trois fois. Mais là, il n’était plus qu’un insecte se tortillant sous la douleur et c’était… jouissif. Bellatrix était dans l’un de ses moments d’euphorie, sautillant, riant, les yeux pétillants… telle une enfant croquant la vie à pleine dents. Qu’il adorait cette vision d’elle.
Il s’arracha de sa contemplation pour jeter un regard complice à son petit frère. Ils n’avaient pas besoin de parler dans certaines situations, ils se comprenaient d’un simple regard et c’était le cas ici. Tous deux lancèrent le sortilège Doloris de concert sur le sorcier déjà à terre depuis plusieurs minutes. Il adorait ça. Torturer de sa baguette ou frapper de ses poings... Cela lui donnait un sentiment de puissance. Il se sentait fort et presque invincible. Il menait la danse et ses victimes n'étaient que les pantins de son petit théâtre.
Ils s’acharnèrent encore et encore, jusqu’à ce que plus aucune once de lucidité ne perce dans leur regard.

« On devrait leur faire la même chose qu’à leurs victimes ! »
« Ils ne devraient même pas être jugés ! Envoyons les directement à Azkaban ! »
Que les sorciers pouvaient être changeant, des moutons suivant l’image du ‘bien’, celle que le Gouverment imposait. Pourtant beaucoup d’entre eux étaient bien contents de voir des sang de bourbes disparaître, des sang impurs mourir. Cependant, à présent que le Lord avait disparu, ils trouvaient ses partisans cruels, sans sens moral. Pire encore, certains d’entre eux se disaient ‘innocents’. Jamais ils n’auraient commis d’actes aussi atroce s’ils avaient eu toute leur lucidité : on les avait ensorcelé à n’en pas douter. Rodolphus, Bellatrix et Rabastan n’avaient pas cherché à faire croire de telles sornettes. Ils étaient fiers de ce qu’ils étaient et ils assumaient ce qu’ils avaient fait pour leur cause, pour leur Maître. Bien entendu, ils ne s’étaient pas rendus aux aurors lorsqu’ils avaient compris que le Lord avait subi un revers dont ils ignoraient tout – faire croire qu’un marmot de un an avait pu le tuer, et voir les gens gober cette histoire donnait à Rodolphus des boutons et surtout des envies de meurtres. Comment un bébé aurait-il pu ne serait-ce qu’égratigner le Seigneur des Ténèbres ? C’était impossible. Cependant il avait bel et bien disparu et si la version officielle n’était qu’un tissu de mensonge pour Lestrange, le dénouement n’en était pas pour autant différent.
Ils avaient tenté de se cacher quelques temps, d’attendre le retour de leur Maître avec la patience des fidèles, mais ils avaient été pris tous les trois. On les jugeait donc comme d’horribles criminels alors qu’ils n’avaient fait que rendre service au fond. On parla de leurs crimes respectifs, de ceux connus et de ceux présumés mais ce qui fit sourire Rodolphus, ce fut le fait qu’ils s’attardèrent bien plus sur les Londubat que sur les autres. Comme si avoir rendu fou deux imbéciles était plus atroce que d’avoir tué dix personnes. Cet acte état-il plus choquant que les autres parce que les Londubat étaient des sang purs et que leurs autres victimes n’étaient que sang impurs ? Rodolphus reconnaissait bien là l’hypocrisie des sorciers.
Chercher à se défendre face à leurs accusations ? Hors de question. Garder le silence ? Il n’y a que ceux qui éprouvent des remords qui le font. Rodolphus au même titre que sa femme et son frère, clama son allégeance au Lord et insista bien sur le fait qu’il recommencerait si c’était à refaire. D’ailleurs, il attendait impatiemment le retour de son Maître afin de continuer son œuvre. Le verdict fut sans appel : Enfermement à vie à Azkaban. A vie ? Rodolphus ne s’y attendait pas vraiment. Il pensait y passer quelques années, mais là, il ne pu que déglutir péniblement en songeant à ce qui l’attendait : une vie à se faire arracher ses souvenirs les plus délicieux, une vie à perdre la raison petit à petit et déjà il entendait dans son esprit les hurlements de Bellatrix et de Rabastan qui allaient subir le même sort que lui.

« Mais c’est ridicule ! » Rodolphus n’avait rien d’autre à répondre à sa femme qui venait de lui annoncer son souhait de partir à la recherche de sa sœur et de son petit-fils fruit d’une erreur de la nature. Il fallait avouer que depuis leur évasion d’Azkaban, les choses n’étaient plus pareilles entre Rodolphus et Bellatrix. Sa femme était sortie de cette expérience un peu plus sadique mais peu changée en y regardant bien, tandis que lui… les Détraqueurs avaient fait du bon travail avec lui. Il avait du mal à dormir, cauchemardant sur leurs visites régulières durant quinze années. Même la journée, il ne se sentait pas en sécurité. Il était presque une loque lorsqu’il était sorti de cet enfer. Il avait fait de gros efforts afin de faire bonnes figures mais sa femme, elle, n’était pas dupe. « C’est à cause de ce qui est arrivé à Poudlard, c’est ça ? » « Je t’interdis de parler de cette morue et de son coup de chance ! » Elle hurlait, visiblement furieuse que Rodolphus ose remettre ce sujet sur le tapis. Cependant, il savait pertinemment que son épouse n’avait pas accepté que la mère Weasley ait réussi à la blesser et même à presque la tuer. Depuis, elle avait l’impression d’avoir failli à sa tâche, d’avoir déçu son Maître, mais Rodolphus savait que le Lord ne tenait que peu compte de ce qu’il s’était passé durant cette bataille. Pour Bella, les choses étaient tout autres. Elle était persuadée que le Seigneur des Ténèbres ne lui faisait plus confiance. « Tu veux seulement te racheter à ses yeux. Mais il se fout bien d’un môme au sang souillé comme il y en a tant. » Bellatrix s’empara d’un vase qu’elle lança dans la direction de son mari. Ce dernier l’évita de justesse mais ne laissa rien entendre sur le geste de sa femme. « Tu ne comprends pas ? Il est… de ma famille. » Cracha-t-elle avec autant de dégoût qu’on le pouvait. «  C’est une honte ! Il doit mourir et Andromeda aussi ! » Rodolphus ne se laissa pas piéger par ses arguments trop bancals à son goût. « Si cela avait autant d’importance, tu aurai cherché et tué Andromeda au moment même où elle s’est enfuit avec ce moldu ! » Il avait raison, il le savait mais Bellatrix ne le reconnaîtrait jamais. Elle se contenta de lui rejeter la faute : « Tu m’aurai approuvé à une époque mais tu n’es plus que l’ombre de toi-même, tu t’es ramolli mon pauvre Rodolphus. » Elle lui avait déjà fait cette remarque. Elle lui avait aussi dit qu’il n’était pas aussi fort mentalement qu’elle le pensait pour ne pas être ressorti d’Azkaban dans le même état d’esprit qu’elle. A croire qu’on ne lui avait rien fait. Bellatrix avait-elle seulement de réels souvenirs heureux ? Oui, toutes les fois où le Lord s’était adressé à elle, où il avait simplement posé son regard sur elle… Il savait qu’elle était heureuse dans ces moments là. Il avait toujours était jaloux de l’admiration sans limite qu’elle lui vouait. Il l’aimait tellement mais qu’en était-il d’elle ? Elle n’avait d’yeux que pour le Maître et en fouillant dans sa mémoire, il n’avait pas le souvenir qu’elle lui ait déjà dit être amoureuse de lui. En cherchant un peu plus, lui non plus n’avait jamais prononcé ces mots, mais cela ne voulait pas dire qu’il ne l’aimait pas. En était-il de même pour elle ? Ils n’étaient pas du genre à se souffler des mots doux à l’oreille… « De toute façon, je ne te demande pas ta permission. Je me moque bien de ce que tu penses. Je vais le faire, un point c’est tout. » Savait-elle ce qu’impliquait sa quête ? Andromeda se cachait bien et elle était probablement protégée. Cela prendrait sûrement des mois avant de la localiser avec certitude, plus encore de l’approcher, et combien de temps pour réussir à la tuer, elle et le môme ? Oui, tout cela elle devait en avoir conscience, mais elle se moquait bien d’être séparée de lui de long mois durant. Seuls les quelques mots de félicitation du Lord avaient de la valeur à ses yeux. C’en fut trop pour Rodolphus : « Si tu passe cette porte Bella, ne compte même pas revenir ! » Un sourire goguenard aux lèvres, elle lui tourna le dos et n’hésita pas une seule seconde avant de franchir la dite porte.


Les ordres étaient simples : Rodolphus et deux compagnons à lui devaient se rendre dans une petit village afin de vérifier une information concernant un regroupement d’insurgés. Les trois silhouettes vêtues de longues capes noires, foulaient le sol d’un pas silencieux afin de ne pas attirer l’attention, lorsque soudain Rodolphus d’écria presque : « Attendez ! » Les deux autres se tournèrent vers lui, les baguettes à la main, prêts à passer à l’action lorsque le Mangemort lâcha finalement : « J’ai pas nourri mon chat ! » Le plus jeune paraissait déstabilisé et un peu choqué qu’un tel discours vienne sur le tapis à ce moment précis. Quant à second, plus âgé que le premier mais plus jeune que Rodolphus, se contenta de soupirer avant de lui répondre à voix basse : « Tu n’as pas de chat Rod. » « Ha oui… » Se souvint-il d’un ton rêveur. Ils se remirent en route mais Rodolphus ne semblait pas tout à fait convaincu. « Attendez ! C’est quoi le truc poilu à côté de mon canapé alors ? » Le plus jeune était déconcerté tandis que l’autre répondit d’un ton un peu plus agacé : « J’en sais rien moi, sûrement un rat crevé. C’est tellement classe chez toi ces derniers temps. » Rodolphus opina du chef. Le gamin qui se trouvait devant eux s’autorisa alors une remarque laissant entendre qu’il avait été très fier d’être pris pour cette mission en compagnie de Le Rodolphus mais qu’en réalité, il n’avait rien d’impressionnant, qu’il paraissait même un brin fou  et qu’il n’avait rien du grand mangemort dont on lui avait parlé. Tout cela en chuchotant bien évidemment, afin de ne pas se faire remarqué, ni de se faire entendre de Rodolphus qui avait tout entendu. Mais il se fichait bien de se que pouvait un gamin qui venait à peine de comprendre à quoi servait ce qu’il avait entre les jambes.
Il faut avouer que Rodolphus n’était plus le même. Afin de vaincre ses terreurs dus aux Détraqueurs et de faire face à sa séparation avec Bellatrix, il avait peu à peu sombré, se laissant aller à la consommation de Navitas et d'Excess. Il s’était laissé tenté par une connaissance qui lui avait assuré que cela l’aiderait, mais il était tombé dans l’excès tant il se sentait bien, plus libre, plus en paix lorsqu’il en prenait. Le problème, c’était qu’il avait ce genre de réaction à des moments inappropriés.
Tandis que le gamin – dont il ne se souvenait pas le nom – continuait à se plaindre deux insurgés firent leur apparition, l’un stupefixa le môme pendant que l’autre envoyait différents sortilèges sur le compagnon de Rodolphus qui arrivait à les dévier. En moins de temps qu’il n’en faut pour dire Quidditch, Lestrange lança deux sortilèges impardonnables : celui de la mort, faisant passer de vie à trépas, les deux insurgés. Il lança un petit sourire rêveur à son compagnon et alla désensorceler le gamin avant de la prendre par le bras afin de la relever. « Alors c’est qui le grand mangemort ? »

[/i][/i]


Dernière édition par Rodolphus Lestrange le Lun 17 Aoû 2015 - 2:39, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Luna Lovegood
Luna Lovegood
‹ inscription : 31/05/2015
‹ messages : 5660
‹ crédits : LUX AETERNA (avatar), TUMBLR + MATHY LA BEST (gifs), KAZUO ISHIGURO (quote).
‹ dialogues : bleu (luna - #669999) ; rosé (marie - #cc6666).
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus C9rrp50

‹ âge : (depuis le 13/02/04) 23
‹ occupation : aventurière dans l'âme, souvent bénévole, étudiante par correspondance et mère à plein temps.
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : septembre 1992 et décembre 1997.
‹ baguette : mesure 25, 8 centimètres, a été taillée dans du bois de sorbier et son cœur recèle un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 8576
‹ réputation : je suis différente ; même je ne suis plus aussi loony qu'auparavant.
‹ particularité : douée d'un sixième sens tel qu'on me soupçonne d'avoir le troisième œil.
‹ faits : Marie n'est plus ; que je me réhabitue à mon nom, mon visage et ma vie d'autrefois, tant bien que mal ; que les conséquences d'une année et demie volée sont rudes ; que je crois en Harry Potter depuis toujours ; que je suis une héroïne de guerre ; qu'il me manque du bon sens et une part d'humanité ; que je ne pourrais pas survivre sans ma fille, Lesath, ni son père, Rolf Scamander, à mes côtés ; que notre famille détonne ; que je suis l'une des sacrifiés scolaires de la guerre ; que Lesath est atteinte du syndrome Rosier.
‹ résidence : dans cette drôle de demeure du Devon, en forme de tour d'échecs, avec Rolf et notre fille, Lesath. Autrefois musée du gouvernement, aujourd'hui réhabilitée, elle s'élève toujours aux abords de Loutry-Ste-Chapsoule.
‹ patronus : un sombral, après de nombreuses métamorphoses (le lièvre et le panda ont été les plus marquantes).
‹ épouvantard : une forme prostrée dans un sous-sol tantôt calciné, tantôt humide (représentation d'un retour en arrière inéluctable, sans Lesath, sans Rolf, sans ceux qui comptent pour moi).
‹ risèd : une longue chaine dorée, sertie de six pendentifs très particuliers.
http://www.smoking-ruins.com/t4738-lovegood-a-circle-has-no-begi
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
OOOOOOOOH RODDYYYYYYYYYY **. On s'épousaille ? perv
JOHNNY bave

Re-bienvenue à la maison ! kr Bon courage pour ta seconde fiche (ne fais pas comme moi, écris d'une traite, ne te poses pas de questions qui te mèneront à l'inéluctable phénomène de la réécriture pathologique Arrow ). Hâte de lire ce que tu feras de ce Lestrange kr

• • •

AND SO WE STOOD TOGETHER JUST LIKE THAT, AT THE TOP OF THAT FIELD FOR WHAT SEEMED LIKE AGES, NOT SAYING ANYTHING, JUST HOLDING EACH OTHER; WHILE THE WIND KEPT BLOWING AND BLOWING AT US, TUGGING OUR CLOTHES, AND FOR A MOMENT, IT SEEMED LIKE WE WERE HOLDING ONTO EACH OTHER BECAUSE THAT WAS THE ONLY WAY TO STOP US FROM BEING SWEPT AWAY INTO THE NIGHT.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
Re-bienvenue èé

Bon courage pour la fiche de ton affreux kr
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
Bienvenue!!! Un Lestrange!!! Johnnyyyyyy Ça va être top ♥ J'ai hâte de lire tes rps ♥ Courage pour la fiche o/!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
mangemort, depp, lestrange, j'aime l'impact de ces mots réunis en un seul personnage yeah re bienvenue et courage pour la suite kr
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
tonton yeux
jotem fort kr
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
Pansy Parkinson
Pansy Parkinson
‹ disponibilité : dispo bitches
‹ inscription : 25/10/2014
‹ messages : 4640
‹ crédits : prométhée
‹ dialogues : 'lightcoral'
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus 1481838266-pangif

‹ liens utiles :
pansy parkinson ft. adelaide kane, nephtys shafiq ft. phoebe tonkin, kid o'faolain ft. richard harmon, maksim dolohov ft. tom hiddleston, amara bataglia ft. rowan blanchard

‹ âge : vingt-quatre ans (née le 5 mars 1980)
‹ occupation : rentière déchue, mondaine destituée.
‹ maison : le choixpeau s'est a peine attardé sur sa tignasse brune avant de l'envoyer à Serpentard, dont elle est devenue préfète en 5ème année.
‹ scolarité : de 1991 à 1998.
‹ baguette : Elle faisait 19 centimètres, en merisier et cheveux de vélane, capricieuse et imprévisible, sensible aux sentiments négatifs. Cette baguette a cependant été volée par le Limier et aujourd'hui, elle en utilise une autre, bien moins adaptée à sa main.
‹ gallions (ʛ) : 7163
‹ réputation : Rien qu'une sorcière de salon, une bonne à pas grand-chose en dehors des ragots et commérages, une peste se régalant du malheur des autres, une idiote aveuglée par ses sentiments, moralisatrice en dépit de son propre penchant pour les écarts et les erreurs. Le roquet de Malfoy, puis celle que Blaise Zabini a cocufié, abandonné puis engrossé avant de partir à nouveau. Une garce qui mérite tout ce qui lui arrive. Une enfant gâtée, malgré l’aide donnée aux insurgés dans l’infirmerie de fortune de Poudlard.
‹ particularité : Complètement à la dérive depuis la fin de la guerre, on la croise souvent alcoolisée et cruelle, prête à se greffer à la moindre rixe, au moindre esclandre.
‹ faits : Elle a perdu la garde de ses filles, les jumelles Violet et Briar-Rose (née en Aout 2002) à la fin des combats, car on a jugé son sang pur comme inapte à les élever et ce même si leur père, Blaise Zabini, est considéré comme un héros de guerre. Elle a également perdu sa fortune et son statut et n’a plus aucune influence. Personne n'est tendre avec elle car les anciens rebelles la voient comme une garce à abattre et les sorciers lambda n'ont l'image que d'une gamine pourrie gâtée qui vivait dans une tour d'ivoire alors qu'ils crevaient de faim. Condamnée à vivre dans une demeure autrefois grandiose mais maintenant totalement insalubre, elle ère coincée entre sa mère tyrannique et sa tante furieuse, désœuvrée et désabusée.
‹ résidence : Dans l'hôtel particulier Parkinson, situé dans le quartier de Barkwith, sur le Chemin de Traverse. Ancien symbole d'une grandeur aujourd'hui étiolée, la demeure tombe en ruine et menace de s'écrouler depuis les émeutes de janvier 2002. Ses parents possédaient un manoir à Herpo Creek, il n'en reste qu'un tas de cendres et elle n'a plus accès à son bel appartement de la Bran Tower depuis la désertion de Draco durant laquelle elle a également pris la fuite.
‹ patronus : Une hirondelle à peine corporelle
‹ épouvantard : Les corps inanimés de Briar-Rose et de Violet.
‹ risèd : Simplement un matin ordinaire, des draps clairs et propres, une chambre lumineuse, des rires d'enfant emplissant le couloir avant que les deux têtes brunes ne sautent sur l'épais duvet. Un avenir pour elles, aussi, surtout.
http://www.smoking-ruins.com/t3200-pansy-fleur-du-mal
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
C'est pas humain de débarquer avec ce personnage et de lui coller cette tête. PAS HUMAIN J'VOUS DIS. Ahem tbe bave
REBIENVENUE ; n'hésite pas en cas de besoin, mais tu connais la maison alors bon courage pour la suite yeah

• • •


Some days I feel everything, others are numbing, can never find the in between, it's all or nothing. Half my bones in city streets, the other in my sheets, and I don't think they'll ever get the chance to meet. I never wanted to be here now, one foot in the grave, other on the ground. I can't process what I'm feeling now, this skin I can do without.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
June Winchester
June Winchester
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Tumblr_n386dvTGPL1rv3a9bo4_250

‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5940
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
Depp I love you l'homme de ma vie, le soleil de mes nuits (bon ok j'arrête) rebienvenuuuue avec ce personnage juste trop génial de la vie yeah bon courage pour cette nouvelle fiche et amuse-toi bien avec ce nouveau perso yeux

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
Ok, Johnny Depp en Rodolphus Lestrange c'est juste une idée de génie (puis quel formidable duo avec EBC, ils sont tellement bien assortis yeux ). On peut l'appeller Le Barbier (parce qu'on l'aura tous dans la tête, sois-en sûr) ? Arrow Bref, je sens que je vais adorer le personnage et sa folie douce I love you
Rebienvenue par ici, et fais-nous rêver trognon
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Ne pas croire au Diable ne vous protègera pas de lui ~ Rodolphus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Les loups hurlent;bergers reveillez-vous.
» Quelles factions pour infinity choisseriez vous?
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Avez -vous honte parfois ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-