sujet; Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu.

Invité
Invité
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
Sebastian  Romero
feat Ashton Kutcher • crédit nana

Groupe • Inventé
• nom complet ; Sebastian Romero. Notons ici que Romero est le nom de sa chère mère. Il aurait du s'appeler Edwards qui est le nom de son père, mais ce dernier a vite pris la poudre d'escampette. Suite à des démarches administratives, il a changé de nom de famille pour avoir le même que sa soeur. Cette dernière et lui n'ont donc jamais vraiment connu leur père. • surnom(s) ; Il ne porte pas trop d'attention aux surnoms, mais Seb est un des plus courant. • naissance ; Le 28 Février 1981. (Soit 21 ans.) • ascendance ; Sang mêlé. Impossible de le vérifier, la mère a vaguement affirmé que le père était un sorcier lors du remplissage des registres à ce sujet. (Cela dit, même du côté des arrières parents maternel, y'a du Moldu.)  • camp ; Neutre. Il travaille au Magistère mais ne possède cependant pas la marque symbolique des Mangemorts et ne semble pas avoir de quelques liens avec les Insurgés. • métier ;  Oubliator (Avec un costume noir et une neuro-baguette conventionnée.)  • réputation ; Poli, calme et serviable, il est se fait très souvent bien voir et cause très rarement du remue-ménage. Il se fait discret et met du coeur à l'ouvrage dans son travail. • état civil ; Célibataire aux dernières nouvelles • rang social ; Prolétaire et s'en contente très bien. • particularité(s) ; Aucune • patronus ; Un chevreuil • épouvantard ; Lui-même, sans visage avec un point d'interrogation brumeux sur le visage, symbolisant l'amnésie. (je trouve ça très ironique pour celui qui a pour travail de faire oublier certains passages de la mémoire des gens) • risèd ; On peut y voir le jeune homme récompensé pour avoir mis au point une nouvelle forme de magie. • animaux ; Il n'en a pas vraiment, cela dit il prenait quand même soin du chat de sa petite soeur quand elle le lui demandait. • baguette ; Une baguette en bois de Sorbier, avec un cœur en corail, une longueur de 24,7 cm relativement fine et plutôt souple.

The stars have faded away
► Avis sur la situation actuelle : Monsieur porte un regard neutre sur la situation. Depuis toujours, il s'est montré docile et s'est toujours facilement plié aux règles sans difficultés, l'autorité ne lui étant pas un problème (et il se complaît assez bien dans le fait d'avoir des supérieurs, il n'a pas forcément un grand esprit d'initiative.). Malgré qu'il désapprouve les méthodes, il garde cela pour lui et si on lui pose la question, il se contente de répondre simplement par un "La loi, ce n'est pas moi.". Il fait son travail et agit parfois à contrecoeur et ne serait pas contre un assouplissement de ces dîtes règles. Surtout puisqu'il à affaire avec les Moldus et force est de constater que ce n'est probablement pas la meilleure époque de vivre en Angleterre.

► Infos en vrac : Il s'est toujours montré discret, tellement discret qu'il arrivait qu'on l'oublie de le citer pendant l'appel. Plus jeune, il était maladroit et tête en l'air, sa baguette a aussi été choisie pour éviter qu'il ne la casse accidentellement. Sa maladresse était en fait lié à un manque de confiance en soi qu'il a lui même réussi à chasser, il est maintenant plus assuré même s'il reste discret Serviable et poli, il semble l'être parfois un peu trop et peut être énervant, mais il est toujours comme ça. Il semble être moins réservé avec sa jeune soeur, même si on peut quand même noter un manque de familiarité avec elle Il n'hésite pas d'intervenir lorsque cette dernière se met en colère, essayant plus de la raisonner que de lui prouver qu'elle a tort. Il se méfie de tout et de tout le monde, il fait toujours attention à qui lui dit quoi ainsi qu'autour de sa petite soeur également. (Sans pour autant aller lui faire part de son avis si elle ne lui demande pas.) Il est très rationnel pour un sorcier, il a un sens de l'observation relativement bon et une bonne mémoire. Il est très prévoyant et cherche toujours à minimiser les risques dès qu'il y a possibilité d'en avoir. Il a beaucoup de mal à dire non à sa soeur (surtout quand elle le regarde avec ses puppy eyes  potte ) Il semble imperturbable et il fait preuve de beaucoup de sang froid Il n'aime pas la violence et cherchera à régler un conflit par d'autres moyens, mais ne rechignera pas s'il en est contraint. Il estime que dans ce monde, savoir se battre est important, savoir le dissimuler encore plus. Il semble extrêmement proche des animaux même s'il n'en possède pas. Il porte toujours des vêtements élégants et formels, voir un peu trop parfois. Il adore la framboise. Il mange beaucoup pour une personne de sa corpulence. Il est bon nageur. Il dort peu mais ne se sent pas fatigué pour autant. Il est ouvert d'esprit et tolérant. Il paraîtrait qu'il garde plusieurs posters de sa soeur dans sa chambre, il n'a jamais démenti ou affirmé cette rumeur. Il arrive qu'il parle dans son sommeil. Seul, il est possible de le surprendre dans la lune. Il a une imagination débordante malgré le fait que seules sa mère et sa soeur en ont été témoins lors de son plus jeune âge.

Nothing compares to you
• pseudo & âge ; Shouriz qui a 20 ans tout entier. • comment as-tu trouvé le forum ? Lydzi m'a fait des menaces les sourcils froncés avec ses p'tits bras musclés, j'ai fini par céder. • ton avis, tes suggestions ; Cotiser pour offrir un nez à Voldemort à Noël • connexion ; Je dirais au moins un passage tous les deux jours pour voir les nouveaux messages • quelque chose à ajouter ? Vous voyez, cette baguette est spéciale, j'ai fait installé des petits néons dessus. Regardez juste là *flash* voilà, la fiche que vous allez lire est parfaite et vous n'avez absolument rien à redire à part que je suis le bienvenu et que je suis validé. \o/ -mais on l'a faite en parallèle avec Anita pour l'histoire :p-



Dernière édition par Sebastian Romero le Mer 26 Aoû 2015 - 12:58, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
Here comes the hurricane
He won't let you remember.

   
Petit comploteur, grande frayeur
« Finis tes petits pois Anita »
Tels étaient les mots de la mère des deux frangins. Sebastian, 5 ans et toutes ses dents de lait, avait déjà terminé ses petits pois. Il avait déjà donc le droit de déguster sa part de dessert, de la glace à la noisette. C'est sucré et c'est maman qui l'a faite, alors c'était délicieux. Il prenait son temps de bien la déguster, sans pour autant narguer sa sœur.
« Agagagaga »
C'était les mots de mécontentement de la plus jeune, la prénommée Anita ne voulait décidément pas  terminer ses petits pois. Elle tendait les bras vers le bol de glace, montrant son envie de passer directement au dessert et devant cette scène, le jeune Sebastian attendit que la mère ait le dos tourné pour pousser discrètement le bol jusqu'aux mains de sa petite sœur.
« Agagaga!! »
Et voilà, elle était contente, et la voir s'agiter était extrêmement adorable et marrant à regarder. Il se faisait tout petit, essayant de dissimuler son rire pour ne pas que maman ne remarque le complot qui se trame dans son dos. Seb contemple la scène qui lui était offerte. Le bébé attrapait la cuillère, une grosse cuillère, beaucoup trop grosse pour la petite bouche d'Anita. Les joues rondes, le sourire jusqu'aux oreilles alors qu'elle allait s'empiffrer.
« Pas autant Anita ! »
Un chuchotement fort de la part du jeune garçon pour essayer d'avertir sa sœur, mais c'était déjà trop tard, elle avait les joues rondes et le sourire jusqu'aux oreilles.  Le pire dans tout ça c'est que ça la fait rire et qu'un peu de glace semble entrer dans son nez ce qui la fait éternuer.
Un éternuement qui ne sera pas sans conséquences, car le bol remplit de glace se mit à vasciller avant de commencer à tomber. Voyant ça, Sebastian savait que ça allait dégénéré. Anita allait pleurer toutes les larmes de son corps et maman va crier et tout ça au final, c'est de sa faute. Il en lâcha simplement sa cuillère et essaya de rattraper le bol avant qu'il ne tombe mais son bras était trop court.
« Non !! »
Il ferma les yeux comme si en faisant ça il n'entendrait pas le bol s'écraser au sol. Et c'était le cas, le bol ne se brisa pas, au contraire, il était en train de léviter dans les airs et il mit un petit peu de temps à se rendre compte de la situation, il rouvrit doucement les yeux, voyant sa sœur tout aussi stupéfaite que lui, le cri de sa mère sortant les deux enfants de leur torpeur. Le bol allait chuter à nouveau mais la sorcière prît les choses en main, venant prendre le petit garçon dans ses bras. Il était aussi apeuré que fier de lui, voir un objet léviter ne le choquait pas, il a toujours vécu avec ça autour de lui, mais que ce soit lui qu'il le fasse était surprenant. Sa mère lui expliqua que ce n'était pas grave, au contraire, mais qu'il devait garder ça pour lui, les gens n'étant pas tous forcément très compréhensifs. Chose qu'il fera et il se remit à manger sa glace, ne voulant plus repenser à tout ça pour l'instant. Et puis Anita était jalouse, il a eu un câlin de maman, il y avait à faire.

   
Le coup du choixpeau !
« Cette année, elle sera là »
Chuchote t-il à son voisin, aujourd'hui était le début de sa troisième année à Poudlard, mais aussi le début de la première de celle de sa sœur. Oui, elle, c'est Anita, qui était probablement en chemin avec les autres pour venir jusqu'à ce grand hall vraiment très grand. Installé à la table des Serdaigles avec ses autres camarades, il attends patiemment ce moment avec une excitation dissimulée. Enfin, plus ou moins dissimulée car on pouvait la lire sur ce grand sourire qu'il avait sur son visage, un rare moment où on le voyait aussi expressif. Vêtu de sa robe de sorcier dont il prends le plus grand soin, parce que de toute évidence, il appréciait la porter. Lorsqu'il la portait, il avait comme un sentiment de fierté et ça lui redonnait confiance en lui, lui permettant de ne pas oublier que c'est un sorcier lui aussi, aussi légitime que tous les autres ici.
« Anita Romero ! »
La voix du professeur MacGonnagal se fît retentir, voilà le moment tant attendu où le choixpeau décidera de la maison de la petite Anita. Oh il ne pouvait plus attendre de savoir où elle allait atterir, il espérait au fond qu'elle serait à ses côtés, car il pourrait mieux la guider. Elle est petite et si fragile, on ne sait pas entre quelles mains elle pourrait tomber.
Il a un regard vers les autres camarades de sa table, il semblerait qu'ils n'étaient pas au courant qu'il avait une sœur et semblent tous choqués et surpris. Ce qui est tout à fait normal après tout, sa sœur ne passe jamais inaperçue.
Le choixpeau prends son temps, il espère secrètement qu'il ne va pas se faire roué de coups de pieds par une Anita qui n'a pas eu ce qu'elle voulait et qu'il est sûrement probablement entre de faire un brin de causette, il se souvient bien du moment où il a du porter le couvre-chef ensorcelé et c'était bien plus long. Sebastian avait commencé à discuter avec le choixpeau, alors qu'il n'y avait pas de raison plus particulière que ça. En vérité, Sebastian lui avait dit qu'il trouvait un peu déplacé qu'il puisse décider de tout juste parce que c'est un chapeau qui parle, mais que de toute façon il n'avait aucune préférence au niveau des maisons et que ça lui était égal.
« Serdaigle ! »
Cela le fît sortir de ses rêveries, le verdict a été prononcé et il sourit à son ami juste à ses côtés, ayant à peine le temps de dire ouf qu'Anita a déjà déboulé pour bousculer cet ami là et prendre sa place pour être aux côtés de son frère. Diaboliquement Adorable.
« T'as vu, je suis dans la maison des meilleurs aussi ! »
Oui, la maison des meilleurs. Enfin lui il avait plutôt formulé ça la meilleure des maisons à son avis, mais ça marchait également de ce sens là. Parce que eux au moins, ils n'attirent pas les problèmes. Enfin, ils les attirent moins. Normalement. Bras croisés sur la table, il lui offre un sourire et une réponse des plus calmes.
« Évidemment Anita et je suis persuadé que tu en seras digne. »
Persuadé, oui, convaincu, pas tout à fait. Mais avec le temps, il en sera convaincu.
N'oublie pas d'aller de l'avant.
Sebastian est en train de vivre sa dernière année à Poudlard. Tant de chemin parcouru par le petit enfant chétif qui est devenu un jeune homme qui a conscience de ses capacités. Pourtant, il ne paraît pas plus sûr de lui, il reste modeste et discret. Il a toujours été comme ça et sera toujours comme ça. Cependant, lors de ses années à Poudlard, le jeune Sebastian a fait beaucoup de recherches. La magie est un domaine vaste et il considérait que la seule limite de cette magie était l'imagination. Il était persuadé qu'il y avait tout un tas de sortilèges ou de formes de magies qui étaient encore inconnues au monde et que tout ça n'attendait que lui pour les découvrir.
Une forme de magie en particulier le fascinait autant que ça l'effrayait, ce qui touche à la mémoire.
Les possibilités de ce sort sont gigantesques et il a beaucoup de questions qui lui reste sans réponses, mais il étudie sans relâche et il a émit quelques hypothèses étonnantes. C'est pour ça qu'il profite un maximum de la richesse d'informations qu'avait Poudlard, planqué derrière deux piles de livres dans la salle d'études.
Mais voilà qu'une petite tête familière vînt à sa rencontre, ce n'était autre qu'Anita qui se bouina contre lui, ce qui le fît relevé la tête de ses bouquins.
« Tu te caches d'Alicia Stadler? Elle te cherche tu sais. Elle dit à tout le monde que t'as pas voulu l'embrasser une seconde fois dans le placard parce qu'on a pas le droit. »
Il lui fallu un moment pour réaliser ce qu'elle venait de dire. Alicia Stadler a dit ça ? Il se souvient pas d'avoir déjà embrasser qui que ce soit dans un placard, lui, et sa mémoire lui fait rarement défaut.
« Elle a du oublier que j'ai du dire non à la première fois. »
Enfin bref, c'était une rumeur sans importance et son attention s'était portée sur ce qu'elle avait dans les mains. Un magazine. Quelque chose qui le dépasse complètement. Comment pourrait-on aimer se retrouver là dedans ? C'est qu'un ramassis de conneries inintéressantes. Il peut pas non plus comprendre les gens qui aimaient regarder des gens qui aimaient se retrouver dans des magazines. Le journal oui, les magazines non.
« Tu lis encore ce genre de trucs. »
Voilà qui ne tomba pas dans l'oreille d'une sourde, ce qui la fît rire dans un premier temps. Cela dit, elle s'indigne juste après.
« Trucs? Je te signale Sebastian que c'est exactement dans ce genre de 'trucs' qu'on apprend la vérité.  Tu vois? réunions de mangemorts au magister... tu vois lui? je vais l'épouser »
Elle appuyait ses propos au biais des images dans l'ouvrage si on peut appeler ça comme ça. Elle tapotait le visage d'un homme qui lui disait quelque chose. Sebastian avait une bonne mémoire, des visages et des noms, il avait parfois un peu de mal à associer les deux, mais il n'avait aucun moyen de se tromper. C'était bel et bien Aramis Lestrange. Lors de son service en tant qu'assistant de la brigade de police magique, c'était son supérieur. Oh, c'était pas son meilleur ami non, mais il ne pouvait pas dire ça à Anita, elle ferait probablement une crise de jalousie. Ou pleurer des larmes de crocodile. Enfin bref, il se contente de faire semblant de ne pas le reconnaître, car il n'est pas du genre à se vanter de toute manière.
« Rien que ça. Tu sais à quoi il ressemble au moins, c'est déjà ça. »
Un léger sourire amusé sans pour autant se montrer moqueur se dessinait sur les lèvres du jeune homme.
« Oh je sais tout de lui. J'ai fait mes recherches évidemment! Nous avons l'air tout à fait compatible et le mariage c'est une histoire de compatibilité mentale. C'est l'héritier des Lestrange! Tu te rends comptes? Cela augmenterait tellement mes chances de devenir première ministre !! »
Et bien, en voilà des informations qu'il était pas prêt d'oublier. Sa petite sœur avait de grandes ambitions, comparé à lui qui n'en avait que très peu finalement.
« L'héritier des Lestrange ? Je savais bien qu'il me disait quelque chose. Je vois que tu met la barre haute, je compte sur toi pour t'accrocher. »
Si c'est ce qu'elle veut, alors il ira dans son sens, parce qu'il n'a aucune raison de faire le contraire.
« Et toi, tu étudies quoi ? »
Ce qu'il étudie ? Il se mit à commencer un monologue d'explications, content qu'elle lui pose la question.
« J'étudie sur la magie qui efface la mémoire. Et sur le fonctionnement du cerveau humain également, tu savais que respirer n'est pas spontané ? On a une zone dans notre cerveau qui nous rappelle sans cesse que nous devons respirer. Je voulais voir s'il y a déjà eu un cas d'effacement de la mémoire d'une action. »
Oui, et pour ceux qui n'auraient pas fait le lien, Sebastian se demande s'il est possible de faire oublier à une personne comment on fait pour respirer car la respiration fait partie intégrante de la mémoire. Si on peut faire oublier à quelqu'un comment jouer d'un instrument ou de la formule d'un sort, il devrait aussi être possible de lui faire oublier de respirer. Une magie terriblement puissante. Cependant il n'a rien trouvé à ce sujet et d'un côté, ça le rassure. Il semblerait qu'on ne s'en serve pas et il ne compte pas vérifier si c'est possible de le faire.
« Tu devrais devenir Oubliator tu sais. »
On le lui rabâche depuis un moment déjà, depuis qu'il a fait son service d'assistant à la brigade de la police magique. Il ne pense pas que ce soit une si bonne idée, et surtout, s'il en est capable, mais malgré tout, ça lui trotte dans la tête. C'est de cette manière qu'il pourrait en apprendre bien plus sur cette magie, mais en faire usage, c'était presque de la folie. C'est un théoricien, lui la mise en pratique, même s'il en est capable, il n'est pas tout à fait à l'aise.
« J'ai pris ma décision. Je ferais de mon mieux pour que les Moldus oublient les horreurs de cette situation, ils n'ont pas besoin d'être plus impliqués là dedans. »
Malheureusement, ça ne va faire qu'empirer, surtout pour les nés-Moldus. C'est pour ça qu'il doit mettre les bouchées doubles pour entretenir la séparation du monde sorcier avec le reste, mais paradoxalement, il n'attends que la réconciliation entre les deux. C'est utopique d'espérer cela, il le sait bien, mais comme on dit l'espoir fait vivre.
« Tu sais bien ce qu'il en est: les moldus sont méchants. Ils veulent notre mort. »
Il n'ira pas contredire sa sœur, il ne peut pas affirmer le contraire de toute manière. A part son père qui a prît la fuite quand il a apprit qu'il était avec une sorcière, il n'a pas eu d'autres cas flagrant et il ne pense pas que tout le monde soit comme ça. Comme on dit, un peu de magie noire peut faire beaucoup de bien tout comme un peu de magie blanche peut faire beaucoup de mal.
« Enfin, c'est moins amusant que de vouloir épouser l'héritier des Lestrange. Aramis c'est bien ça ? »
Le prénom lui était revenu entre temps, il change de sujet, un léger sourire aux lèvres pour passer à autre chose. Une taquinerie faite avec un amour fraternel débordant.
« Il faudra que tu deviennes meilleur ami avec lui! Tu feras un effort hein? Tu seras Oubliator et lui il travaille au niveau 2 ce sera parfait !! »
Parfait, parfait, en voilà un bien grand mot. Et il semblerait qu'elle ait déjà tout décidé pour lui à l'avance. Ça semble parfait en effet, mais il lui réponds calmement, sans se départir de son sourire.
« Meilleur ami, je ne te promet rien, mais on peut déjà commencer par envisager une relation d'amitié cordiale. Je ne suis pas tout à fait sûr de vouloir partager ma petite sœur. Et puis s'il travaille au niveau 2, on passera d'abord par la case collègues, c'est déjà un bon début. »
Oui parce que, qu'on se le dise, pour lui le Aramis, c'est un mec qui fait caca comme tout le monde.
« Mmmmm.... tu crois qu'après si jamais il a eu le mauvais goût de s'enticher de quelqu'un d'autre tu pourras lui effacer la mémoire et me coller partout dans sa tête?  Potasse là-dessus, on ne sait jamais. Je vais établir mon plan à ce propos en attendant!!  Je l'hypnotiserais et il finira par chanter "Anita anita anita saute moi au cou lalalala" »
Et voilà qu'elle s'éloigne la tête dans les nuages alors que ces phrases arrachent un rire à Sebastian. On peut modifier la mémoire, pas les sentiments, et quand bien même il en serait capable, il ne le ferait pas. Vilain grand frère.

 
Métro boulot dodo
Sa formation d'Oubliator est désormais terminée. Il avait un mentor qui l'a guidé dans ses excercices et son apprentissage, mais aujourd'hui était son premier jour en tant que véritable Oubliator. Il n'allait avoir l'aide de personne. Non, c'était entre lui et sa baguette maintenant.
Lors d'un combat magique, le mur d'une maison a été percuté par une boule de feu, l'explosion créant un trou dans ce dernier. A croire que ceux qui se battent le font exprès.
Seb s'était rendu sur les lieux immédiatement après l'incident. La rapidité était nécessaire, les souvenirs encore frais sont bien plus facile à manipuler. Il n'y a pas besoin d'aller les chercher, parce qu'il suffisait de les regarder pour comprendre qu'ils y pensaient. Ils étaient encore sous le choc de cette explosion. Son costume noir, l'écharpe autour du cou, il s'approche les mains dans les poches et la baguette dans la manche. Le voisinage allait être attiré, il fallait en gérer plusieurs à la fois.
Mais leurs faibles esprits n'étaient pas un soucis pour le nouvel Oubliator, ayant longuement étudié assidûment le métier la magie dont il est question, il allait pouvoir s'occuper de cette situation. Il ne se faisait aucun sang d'encre, mais considérait l'éventualité d'un imprévu. Il s'approche calmement du père de la famille et lui posa la question.
« Que s'est-il passé ici ? »
Il lui raconta sans aucune difficulté, n'en revenant pas. Une boule de feu aurait explosé son mur. Non une boule de feu a explosé son mur, mais ça, il n'en saurait plus rien du tout maintenant. Il l'écoute toujours, jetant un œil à côté pour observer les gens qui sont venus voir à cause du bruit. Mentalement, il préparait son sort. Il allait simplement supprimer la mémoire de tous ces gens, le trou dans le mur allant être réparé facilement par le duo de réparation des accidents magiques.
« Obliviate. »
Il examina tous les Moldus présents sur les lieux de l'accident et il semblerait qu'ils aient bel et bien tout oublié. Le mur a été réparé sans encombres également, mais il ne fallait pas perdre de temps, d'autres accidents allaient encore avoir lieu.
Les temps de répit se font rares, mais il y en a et il en profite pour se reposer et pour consigner dans un registre les dates et heures des évènements, afin qu'il reste une trace écrite. Ses recherches magiques se faisant plus rares du fait qu'il est maintenant très occupé par son travail.
Mais il ne s'y fera jamais, altérer la mémoire des gens demande de grandes responsabilités et il est content que ce ne soit pas n'importe qui qui maîtrise cette magie. Ce n'est pas à mettre entre toutes les mains.

   


Dernière édition par Sebastian Romero le Dim 23 Aoû 2015 - 16:34, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
BABYYYYYYYYYYYYYY ♥️♥️♥️

T'as bien raison d'être impressionné par mes muscles ow
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
Bienvenue!

Ta fiche est parfaite et je te validerais bien sans que tu ais besoin de rédiger l'histoire si j'étais dans l'équipe administrative! xD

Bon courage !! Et Amusez-vous bien les frangins! mg
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Luna Lovegood
Luna Lovegood
‹ inscription : 31/05/2015
‹ messages : 5660
‹ crédits : LUX AETERNA (avatar), TUMBLR + MATHY LA BEST (gifs), KAZUO ISHIGURO (quote).
‹ dialogues : bleu (luna - #669999) ; rosé (marie - #cc6666).
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. C9rrp50

‹ âge : (depuis le 13/02/04) 23
‹ occupation : aventurière dans l'âme, souvent bénévole, étudiante par correspondance et mère à plein temps.
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : septembre 1992 et décembre 1997.
‹ baguette : mesure 25, 8 centimètres, a été taillée dans du bois de sorbier et son cœur recèle un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 8577
‹ réputation : je suis différente ; même je ne suis plus aussi loony qu'auparavant.
‹ particularité : douée d'un sixième sens tel qu'on me soupçonne d'avoir le troisième œil.
‹ faits : Marie n'est plus ; que je me réhabitue à mon nom, mon visage et ma vie d'autrefois, tant bien que mal ; que les conséquences d'une année et demie volée sont rudes ; que je crois en Harry Potter depuis toujours ; que je suis une héroïne de guerre ; qu'il me manque du bon sens et une part d'humanité ; que je ne pourrais pas survivre sans ma fille, Lesath, ni son père, Rolf Scamander, à mes côtés ; que notre famille détonne ; que je suis l'une des sacrifiés scolaires de la guerre ; que Lesath est atteinte du syndrome Rosier.
‹ résidence : dans cette drôle de demeure du Devon, en forme de tour d'échecs, avec Rolf et notre fille, Lesath. Autrefois musée du gouvernement, aujourd'hui réhabilitée, elle s'élève toujours aux abords de Loutry-Ste-Chapsoule.
‹ patronus : un sombral, après de nombreuses métamorphoses (le lièvre et le panda ont été les plus marquantes).
‹ épouvantard : une forme prostrée dans un sous-sol tantôt calciné, tantôt humide (représentation d'un retour en arrière inéluctable, sans Lesath, sans Rolf, sans ceux qui comptent pour moi).
‹ risèd : une longue chaine dorée, sertie de six pendentifs très particuliers.
http://www.smoking-ruins.com/t4738-lovegood-a-circle-has-no-begi
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
AZY. ASHTON. EN COSTARD NOIR. bave . J'ramène M et surtout, l'agent K bave

WELCOOOOOOOOOOOME ICI PUPPY potte . Je te souhaite LA BIENVENUE CHEZ NOUUUUUUUS (pas besoin de Ronron Bébey pour me rappeler de te tacler de bisous potte hug ouh ouh ).

GAFFE AUX AUTRES, ils arrivent, ils sont tous maboules, faut pas les croire s'ils te disent que c'est des méchants tavu brille . COURAGE POUR LA SUITE DE LA FICHE, ça va roxxer, je sens que vos RPs, les Romero, ça va être épique de fou miam

• • •

AND SO WE STOOD TOGETHER JUST LIKE THAT, AT THE TOP OF THAT FIELD FOR WHAT SEEMED LIKE AGES, NOT SAYING ANYTHING, JUST HOLDING EACH OTHER; WHILE THE WIND KEPT BLOWING AND BLOWING AT US, TUGGING OUR CLOTHES, AND FOR A MOMENT, IT SEEMED LIKE WE WERE HOLDING ONTO EACH OTHER BECAUSE THAT WAS THE ONLY WAY TO STOP US FROM BEING SWEPT AWAY INTO THE NIGHT.


Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Emily Callaghan
Emily Callaghan
‹ inscription : 10/08/2015
‹ messages : 907
‹ crédits : mathy, et tumblr pour les gifs
‹ dialogues : #ff9966.
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Tumblr_o9g97xmJgH1s3ulybo5_250

‹ âge : vingt-trois ans
‹ occupation : perdue sans but dans la vie.
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : septembre 1992 et mai 1998.
‹ baguette : est celle de ma mère. Elle est en bois de bouleau, contient un crin de licorne et mesure 26,5 centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 2488
‹ réputation : je suis une petite poupée abîmée, malmenée et détruite.
‹ faits : je suis d'origine irlandaise et de sang-mêlé. J'ai un tempérament de feu, suis énergique, loyale et parfois possessive.
J'ai fait partie de l'AD, ai combattu pendant la bataille de Poudlard, ai été rebut, ai participé à la reprise de Poudlard et à la bataille finale et suis maintenant un héros de guerre.
Je manie également parfaitement une dizaine d'armes blanches et maîtrise le combat rapproché.
‹ résidence : dans ma maison d'enfance mais y passe très peu de temps. Le plus souvent vous me trouverez dans des bars ou des boîtes de nuit à tenter d'oublier ce qu'est ma vie.
‹ patronus : un panda mais il m'est encore très difficile d'en produire un
‹ épouvantard : l'oubli. Visuellement cela se traduit par un voile noir qui l'enveloppe.
‹ risèd : ma famille réunie autour de moi pour fêter mon diplôme d'auror.
http://www.smoking-ruins.com/t2937-emily-chaos-and-the-calm
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
Bienvenue beau mâle ! kr kr
Mais c'est que tu vas être coupinou avec LUNACHOU (même année, même maison), j'impose un lien wi wi Je ne te demande pas ton avis, tu seras copain avec moi sbaf
Bon courage pour la suite de ta fiche ! Et ne t'inquiète pas si on est tous fou, parce que c'est qu'une impression ... En vrai, on est tous vraiment très très fou ! guedin

• • •


    These fleeting charms of earth. Farewell, your springs of joy are dry. My soul now seeks another home, a brighter world on high.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
Soit le bienvenue sur Excidium pompom
Bon courage pour la rédaction de ta fiche, je sais que tu es bien aidé mais n'hésites pas si tu as des questions ont est tous là pour toi calin
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
LE FRANGIIIIIIIIIIIIN !!!! iiihiiihiiih
Alors déjà, les amis de Lydzi sont mes amis ! gaah DONC soit le bienvenu par ici mister ! foufou En plus un Romero, tu veux tous nous tuer, VOUS VOUEZ nous tuer ! gaah Sérieusement je suis une GRANDE fan de votre famille de fifou, j'ai trooooooop hâte de vous voir à l'oeuvre ! kr Et je vais venir exiger des liens, hin hin ! Avec Felix (qui adore rôder avec ta soeur et l'encourage dans ses délires ahem) qui veut venir t'embêter et puis avec Susanna, qui devrait bien s'entendre avec Sebastian. ouh

Et puis... ta fiche est parfaite dit moi. Pourquoi tu n'es pas encore validé ? hm (Oh et super les néons ! trognon)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
Merci tout le monde de votre chaleureux accueil. :D
C'est terriblement adorable et je suis tout à fait d'accord pour les liens, après tout, quand on voit comment sa soeur est insupportable, il y a aucune chance que quelqu'un l'exaspère. (Au contraire, il pourrait même trouver ça marrant.)
Après faites gaffe à ceux qui touche à un de ses cheveux, parce que Anita est totalement réservée au grand Aramis himself !
Blague à part, il y a totalement moyen de trouver un lien en effet (je pense en particulier à Luna vu que c'est une camarade de classe tout de même, enfin après il était pas du genre à avoir beaucoup d'amis. /sans que ça le dérange plus que ça au final/)
On verra ça en temps et en heure et encore merci à vous. ♥
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Luna Lovegood
Luna Lovegood
‹ inscription : 31/05/2015
‹ messages : 5660
‹ crédits : LUX AETERNA (avatar), TUMBLR + MATHY LA BEST (gifs), KAZUO ISHIGURO (quote).
‹ dialogues : bleu (luna - #669999) ; rosé (marie - #cc6666).
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. C9rrp50

‹ âge : (depuis le 13/02/04) 23
‹ occupation : aventurière dans l'âme, souvent bénévole, étudiante par correspondance et mère à plein temps.
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : septembre 1992 et décembre 1997.
‹ baguette : mesure 25, 8 centimètres, a été taillée dans du bois de sorbier et son cœur recèle un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 8577
‹ réputation : je suis différente ; même je ne suis plus aussi loony qu'auparavant.
‹ particularité : douée d'un sixième sens tel qu'on me soupçonne d'avoir le troisième œil.
‹ faits : Marie n'est plus ; que je me réhabitue à mon nom, mon visage et ma vie d'autrefois, tant bien que mal ; que les conséquences d'une année et demie volée sont rudes ; que je crois en Harry Potter depuis toujours ; que je suis une héroïne de guerre ; qu'il me manque du bon sens et une part d'humanité ; que je ne pourrais pas survivre sans ma fille, Lesath, ni son père, Rolf Scamander, à mes côtés ; que notre famille détonne ; que je suis l'une des sacrifiés scolaires de la guerre ; que Lesath est atteinte du syndrome Rosier.
‹ résidence : dans cette drôle de demeure du Devon, en forme de tour d'échecs, avec Rolf et notre fille, Lesath. Autrefois musée du gouvernement, aujourd'hui réhabilitée, elle s'élève toujours aux abords de Loutry-Ste-Chapsoule.
‹ patronus : un sombral, après de nombreuses métamorphoses (le lièvre et le panda ont été les plus marquantes).
‹ épouvantard : une forme prostrée dans un sous-sol tantôt calciné, tantôt humide (représentation d'un retour en arrière inéluctable, sans Lesath, sans Rolf, sans ceux qui comptent pour moi).
‹ risèd : une longue chaine dorée, sertie de six pendentifs très particuliers.
http://www.smoking-ruins.com/t4738-lovegood-a-circle-has-no-begi
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
J'étais pas du genre à avoir beaucoup d'amis non plus, t'inquiètes :siffle: kr /mode Luna désactivé.

placard

• • •

AND SO WE STOOD TOGETHER JUST LIKE THAT, AT THE TOP OF THAT FIELD FOR WHAT SEEMED LIKE AGES, NOT SAYING ANYTHING, JUST HOLDING EACH OTHER; WHILE THE WIND KEPT BLOWING AND BLOWING AT US, TUGGING OUR CLOTHES, AND FOR A MOMENT, IT SEEMED LIKE WE WERE HOLDING ONTO EACH OTHER BECAUSE THAT WAS THE ONLY WAY TO STOP US FROM BEING SWEPT AWAY INTO THE NIGHT.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Sebastian Romero - Tu n'as rien vu, rien entendu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Penguin + Tu n'as rien vu rien entendu...
» "Il ne faut jurer de rien"...
» Rien n'est irréparable
» rien que les odeurs remplissaient tous mes voeux 30.11.10 - 16H10
» [Terminé] Rien dans ce monde n’arrive par hasard || Anubis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-