sujet; DORIAN ⊹ you wish me well, i wish you hell

Invité
Invité
DORIAN ⊹ you wish me well, i wish you hell Empty
Dorian Odin Selwyn
feat hugh dancy • crédit swan
❝ We're running in circles again ❞Groupe Wizard ; Inventé

☇ pseudo complet & surnom(s) ; DORIAN  Le prénom roule en douceur dans ta bouche, pressant le creux de ton cœur, de toutes tes erreurs. Dorian, comme pour te protéger un peu, comme pour t'aimer un peu. Dorian, c'est deux coups sur ta langue, trois dans ton ventre. Dorian, la peur tenace, vivace qui s'étale en millions de crevasses. Ta peau brûle de ce prénom, s'allume sous les ombres. Tu sens encore les sorts, tu sens encore la peur. Tu sens la douleur, hein ? Peut-être est-ce trop. Sans doute, est-ce trop. Là, où s'égare la simplicité se glisse, s’immisce tout ce qui reste compliqué, empoisonné. Dans cette hésitation, dans cette passion se cache une origine de guerre, d'enfer. Les Doriens ont envahis la Grèce, ont trahis toutes les promesses, écrasant d'une caresse fatale, brutale. On te voulait à cette image. On te faisait prince des orages, des ravages. Tu penses toujours un peu qu'ils sont bien cruels, bien éternels. Tu penses toujours qu'on va t'écraser, te tuer pour ce prénom, cette raison. Toi, tu veux juste respirer, un peu de sécurité. Toi, tu aimerais être un peu libre. ODIN  ⊹  Personne ne devait être plus aimé que toi. Personne ne devait laisser d'autre nuages, d'autre orages. Personne.  Ils te faisaient roi des dieux, roi des cieux. Odin pour le père de tous. Dirigeant, on te souhaitant en meneur d'hommes, en homme accompli, peu conquis. On attendait de la distinction, de la brutalisation, pas ce canard hésitant, pas vraiment puissant. Tu n'aurais pas dû naître avec ce cœur trop fragile, trop futile. Ils ont bien essayés de te dresser. Ils n'ont faits que te condamner. SELWYN ⊹  L’élégance se drape, s'enlace, t'encrasse. On ne cherche que des héritiers parfaits, calculés, dirigés. On ne cherche qu'à simuler un semblant de royauté. On se moque, on révoque ton ascendance. Tu sais que tu n'as pas ta place, que tu fais tache. Charles te le rappelait, il savait, il l'exigeait. Tu ne fais pas parti de cette famille, tu as bien compris, bien appris. Tu ne seras jamais à la hauteur, à leur hauteur. Alors tu te tais, tu souris doucement. Pourtant les murmures courent sur tes blessures. Là  où tu te recules, là où tu ne deviens qu'une ombre fuyante, pressante. Là où le monde s'arrête, où la civilisation t'oublie, te bannis, tu étends tes ailes, tu balayes les craintes. Entre les potions & les poisons, tu deviens prince au génie affirmé, sublimé. Tu n'auras pourtant jamais ta place, jamais assez d'espace ; On t'efface.  DODO ⊹  Ekkehart s'est toujours tout permis, a toujours pris. Gourmand, il ne cesse, même avec les années, d'ébouriffer les boucles brunes, de t’assommer d'un « Dodo ». Tu n'es pas vraiment d'accord. Vous n'êtes pas en accord. Tu ne fais que reculer, l'affronter, lutter. Tu as sans doute un peu peur. Charles t'a tellement tué, éraflé. Il ne reste rien. Rien de rien. « L'INVENTEUR » ⊹ Les rumeurs courent. Les pressions avalent, t'avalent. Un pseudonyme stupide pour ce que tout Londres sait, se permet. Tu es créateur de potions & de poisons. Maître incontesté de ces étranges vérités, vénalités, on s'arrache tes produits, les fruits de ton labeur, de tes douleurs. Ils sont beaucoup à supplier, tellement à payer.  On murmure que tu as parfois partager, aimer dans l'ombre de ton laboratoire, de tout ton savoir. Tes élèves sont peu nombreux, trop talentueux, sélectionnés sur des critères qui ne regardent que toi, qui ne courbent que sous tes doigts. L'Inventeur ne cesse de faire fureur, de récolter les ardeurs & les clameurs.
☇ naissance ; 14 FEVRIER 1960, SAINT MANGOUSTE, ROYAUME-UNI ⊹  Grossesse compliquée. Tu n'as cessé de la faire souffrir, de meurtrir dans le ventre de ta mère. Tu ne voulais pas sortir, le voir, le percevoir. Tu ne voulais pas avoir mal, avoir peur, voir toutes les horreurs. La chaleur te plaisait plus, tellement plus. Alors tu t'es accroché, tu n'as rien voulu lâcher. Tu es resté quelques mois dans l’hôpital sorcier. Bébé fragile, tu étais déjà inutile, futile.
☇ ascendance;SANG BLEU, SANG PUR ⊹ La royauté coule dans tes veines, ensorcelle chaque brin de magie. On te dit royal, roi du règne animal. Tu n'en as jamais cru un mot. Tu n'en as jamais été fier. Ton sang est trop pur & tu n'es jamais assez dur. Tu n'es pas un mur, juste une sourde blessure. On te l'a reproché. On t'a suffisamment souillé. Tu mérites à peine d'être sorcier. Tu as bien compris, oui, merci.
☇ métier ; INVENTEUR ET MAITRE DES POTIONS ET DES POISONS. ⊹ On te dit génie des mélanges, dans toutes les indifférences, les méfiances. Les plantes ont peu de secrets & tellement d'intérêt pour toi. Elles sont si sensibles, tellement fragiles. Là où tes doigts s'égarent pour aimer les douloureux secrets de tes concoctions, on se pousse pour obtenir le fruit de tes heures de labeur. On te donne une fortune pour apprivoiser tes secrets. Pourtant, tout à un prix. Celui qui se veut avare n'aura peut-être pas une potion de bonne qualité.  
☇ camp ;COLLABO FORCE ⊹ On se souvient  encore de ce jour de Janvier 2000, la nouvelle a frappés, incendiés les papiers ; Leona Selwyn est retrouvée assassinée, sa fille blessée. L'affaire a fait grand bruit, on s'est tous interrogé sur ta culpabilité. On s'est tous demandés la vérité. Pourtant l'affaire a été bien vite étouffée, tranquillement gardé. Ton implication a été balayée, évincée. Mais à quel prix ? Tes potions &  poisons sont devenus la propriété du ministère. Tes inventions sont devenus la chasse gardée des mangemorts. Le sort a été apposé, déposé sur toi. Tu ne peux plus fuir, t'enfuir, tu as juste à subir. Et les chaines sont lourdes à porter, dures à briser. Sans doute, l'as-tu bien mérité.  AIDE INSOUPÇONNÉE. ⊹  Et pourtant, parmi les pacifistes, on murmure, on s'armure de tes potions de soin. Certains même se sont échoués entre tes doigts pour des soins de fortunes. Tout est bien sûre un secret & cela ne fait pas de toi un allié. Mais qui sait? Peut-être, auras-tu un jour le courage d'assumer, de braver les interdits.
☇ réputation ; ENTRE PEUR, ERREURS ET DOULEURS ⊹ On murmure que tu es celui qu'il l'a tué. On murmure que tu es fragile, facile à briser, à gêner. Entre fiction & raison, on dessine de toi le portrait d'un homme exilé, esseulé au milieu de sa ferme, veillant silencieusement sur sa dernière née. On ne sait si on doit te craindre ou te plaindre. Et il y a les rumeurs d'une douleur qui s'effiloche à même ta peaux. On susurre que ton père en est le maitre & seigneur. On susurre que le remariage est une éventualité.
☇ état civil ;VEUF ⊹ Il y a encore des doutes sur ton innocence. Beaucoup croient ( & à raison ) que tu es celui qui a tué ta défunte épouse. Tu ne l'aurais pas fait exprès, la magie a juste explosé, t'a juste terrassé. Mais peut-être, est-ce mieux ainsi? On disait que tu étais prisonnier d'un mariage sans amour. On murmurait que tes enfants n'étaient que le fruit de l'Amortentia. Au fond, peu peuvent réellement savoir où se porte ton coeur, tes première erreurs. L'homosexualité reste un tabou qui te met à genoux. L'homosexualité n'est pas assumée, toujours refoulé. Il y a pourtant des indices & des signes.
☇ rang social ; ÉLITE ⊹ La clinquante, la belle, la cruelle Elite est ton sort. Il faut parfois jouer de tes mensonges, être un songe, se faire fantasme au creux des coeurs & des douleurs. Il faut parfois porter le masque des mondanités pour qu'on te laisse en paix.
☇ baguette ; BOIS DE MÉLÈZE, CRIN DE LICORNE, VINGT-SIX CENTIMÈTRE. ⊹ On dit du mélèze qu'il se pare & se drape de chaleur pour couvrir de bonté les sorciers aux talents cachés qui ne savent  jamais où se placer. Bois aux effets inattendus, tu as souvent subis les surprises & les caprices de ta baguette. Tu n'en prends pas réellement soin. Elle n'est pas vraiment à toi. Et pourtant, elle cherche juste la confiance sous les blessures & les fêlures. Le crin de licorne niché en son coeur apporte stabilité, éternité. Pas d'une grande puissance, ta baguette est celle qui ne sait ni  produire, ni instruire la magie noire. Rigide, elle est d'une taille relativement petite prouvant son caractère doux & compréhensif.  
☇ épouvantard ; FEU CHARLES SELWYN ⊹ La terreur est monstrueuse, paresseuse. Il se dresse au milieu des sifflements, des gémissements. Il va encore te détruire, te réduire.
☇ risèd ; MADELYN HEUREUSE, LA GUERRE FINIE ⊹ Tu vois la fillette rire aux éclats, danser dans le jardin. Tout va bien, tout ira bien. La guerre est finie.
☇ patronus ; AUCUN ⊹ Ce sort a toujours été difficile & il n'est pas inconnu que tu es piètre sorcier. Il t'est donc impossible de dessiner les courbes argentés d'un patronus, même si tu aimes leur douceur & leur chaleur.
☇ particularités ; CRISE DE MAGIE ⊹ Instabilité. Tu es une énigme pour les chercheurs de ce siècle. Et tu sembles prouver de ta fragilité & de ta magie incontrôlée que le sang-pur ne fait pas que des génies. Les crises sont brutales, infernales. Elles ouvrent les portes d'un enfer sur terre. Les objets volent, la panique se dessine & tout se fracasse, t'écrase. Ta magie blesse sans caresses, ni tendresses. UNE MULTITUDE DE MARQUES SUR LE TORSE ET LE DOS ⊹ Elles s'exposent par millier sur ta peau, sous tes maux. Sans merci, elles broient ton âme. Pure magie noire, elles sont gravées, pressées. Elles te dépassent, te crevassent. Tu n'es qu'un pion, pas l'un des joueurs. Et il ne cesse de te punir, de te détruire d'un Squib sur le creux de tes reins, d'Useless sur la hanche, d'un Idiot sur le cœur. FOURCHELANG ⊹       Ton sang en porte les marques, les sensibles arcs. Le don imprègne ta lignée, réduit en miettes toutes questions, toutes interrogations. La royauté se lie par celui qui sait manier, se lier aux serpents. Et toi, tu n'as au fond qu'une amitié, une fidélité pour tes amis rampants. Tu n'es pas l'héritier rêvé, désiré. Tu n'es pas le prince de sang qu'ils attendaient, chérissaient.
☇ animaux ; JACK, COLLINS, HENRY, PEARSON, GERALT, CINQ CHIENS. ⊹ Les chiens sont nombreux. On raconte que tu les récupères dans les bois & que tu prends soin d'eux. On raconte que c'est trop, beaucoup trop. DENERYS, UNE VIPERE ASPIC. ⊹ Cachée dans ta manche, elle s'enroule à ton bras de ses 60 centimètres de corps. Gardienne attentive, elle se fait agressive, oppressive si jamais on ose te brusquer, te bousculer.


☇ Avis sur la situation actuelle ; On raconte que cette guerre t'a tant volé, qu'elle a tout dévoré. Sans doute, est-ce vrai. Tu as perdu un frère, un neveu, une nièce. Ta famille se détruit, tombant en miettes. Tu n'as pourtant pas été sensible à la mort de Charles, tu n'as pas cillé quand on t'a annoncé son décès. Grignoté par un feudeymon, c'est comme un cauchemar qui enfin te laisse en paix, te laisse seul. Tu as souffert de ses mains, de ses doigts. Et pour le reste, tu ne gardes qu'un silence poli, interdit, refusant de parler de l'exécution des rebuts, qui t'a, au fond, fait un peu plus saigner.  Les comportements étranges ne sont que des murmures, que tu ne veux pas entendre, voir, croire. Les œillères sont soigneusement conservés, gardés puisque, toi aussi, tu n'es qu'un pion, un jouet de ce régime. Tu es juste un peu plus, un peu trop lucide. Et tu pries alors que le temps se suicide, s'assassine. Tu pries pour voir enfin la fin de cette guerre.

☇ Infos complémentaires ;tendre Ϟ doux Ϟ protecteur Ϟ instable Ϟ torturé Ϟ peureux Ϟ lâche Ϟ rêveur Ϟ idéaliste Ϟ loyal Ϟ juste Ϟ contradictoire Ϟ protecteur Ϟ timide Ϟ  tendre Ϟ taciturne Ϟ  handicapé des sentiments.

Ta magie est instable, brutale. Tu ne contrôles rien. Tes crises sont  banales, évidentes. Tu es enfant paniqué qui voit les objets volés, s'entrechoqués se briser.  Tu as essayé d'épouser le contrôle. Tu as essayé de ne pas être faible. Tu ne peux pas. Ta magie implose & explose, dangereuse, chaotique, douloureuse. Ta magie peut tuer. Tu le sais. Tu aimes le jus de pomme. Tu l'aimes à la folie, appréciant d'en boire plusieurs fois par jour. Tu ne demandes jamais d'alcool d'ailleurs mais du jus de pomme, souvent on le sert à ta fille. Tu n'oses pas dire que c'est pour toi.  Il est aisé de te rendre mal à l'aise, de te faire rougir ou de te toucher. Tu n'as pas vraiment de défense. Tu n'as pas vraiment de retenue. On raconte que tes poisons se révèlent puissants & gourmands. Bien des médicomages ont perdus leurs patients à cause de tes mélanges. Tu manges souvent des cupcakes à la vanille ou du cheesecake. Tu fumes un peu. Par angoisse. Par dépit. Pour te sentir bien. Récemment, tu enchaînes les cigarettes sorcières puisqu'il y a quelque chose qui te bloque.   Tu ne fêtes jamais ton anniversaire, refusant tout cadeaux, refusant de trahir, de te trahir. Tu as un nombre de blocages monstrueux. Tu n'as pas aimé ta femme. C'était un mariage de raison, d'obligation. Tu as dû prendre du filtre d'amour pour l'honorer, pour avoir Madelyn, ta princesse, & ton fils, Tobias. Enfant battu, tu as gardé une crainte vorace des châtiments corporels. On raconte que tu es le dernier héritier mâle doté du don & que ta branche est la seule à avoir conserver cette particularité menacée. Ta fille l'a après tout. On te pose encore la question de savoir si tu as tué ton épouse, tu n'oses pas répondre.  Tu ne sais pas quoi répondre.

Spoiler:
 

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi lionheart. J'ai 20 ans, je viens de France (alsace ma gueule mdr ) et j'ai connu le forum via Luce, Désiré, Zahari. Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 7 jours sur 7. Un dernier mot ? Je suis faible, voilà mon dernier bébé. craque ( et je vais me faire tuer par Nyssamour What a Face mdr )



Dernière édition par Dorian Selwyn le Mar 22 Sep 2015 - 11:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
DORIAN ⊹ you wish me well, i wish you hell Empty
cœur à coeur
miettes à miettes


❝ je n'ai qu'un cœur en guenille, ❞et deux mains tendues de brindilles