sujet; Feet don't fail me now | Done
MessageSujet: Feet don't fail me now | Done   Feet don't fail me now | Done EmptyDim 18 Oct 2015 - 14:11

Invité
Invité
Feet don't fail me now | Done Empty
Freya Rathmore
feat Adelaide Kane • crédit swan
❝ We're running in circles again ❞Groupe Wizards ; Inventé

☇ pseudo complet & surnom(s) ; Freya Rathmore. Sa famille et ses amis ont tendance à juste l'appeler Frey.
☇ naissance ;20 avril 1980 à Malvern dans le comté du Worcestershire.
☇ ascendance; Elle vient d'une famille de sang mêlé.
☇ métier ; Elle est rentière et vit surtout de l'argent de son père sans vraiment pouvoir clairement dire ce qu'il fait.
☇ camp ;Elle est rattachée au camp du gouvernement (Voldemort), elle en partage les idées bien qu'influencée par sa famille et ce qu'on lui inculque depuis son plus jeune âge. Difficile de savoir quel serait sont camp si cela ne tenait qu'à elle.
☇ réputation ;on lui attribue souvent la réputation de la fille impassible quelle que soit la situation. Elle semble très influençable et rarement affectée par les sentiments des autres.
☇ état civil ; Elle est célibataire.
☇ rang social ;Elle fait partie des rachetés, bien que de sang mêlé elle est une pro sang pur et a toujours vécu le fait d'être de sang mêlé comme une disgrâce. Sa mère serait morte en donnant naissance à son frère et elle, le bruit court cependant qu'il y a bien plus à l'histoire et que le fait que cette dernière soit une moldu n'y serait pas pour rien quant à sa mort soudaine.
☇ baguette ; Bois de saule. 26 cm, Rigide. Contenant un ventricule de dragon.
☇ épouvantard ;A première vue son épouvantard lui ressemble comme deux gouttes d'eau, le réel problème et quand cet épouventard commence à ouvrir la bouche pour parler et que des milliers de petites araignées en sortent.
☇ risèd ;Elle se voit occuper un poste important au gouvernement.
☇ patronus ; une panthère noire.
☇ particularités ; aucune.
☇ animaux ; Elle a un chat angora blanc comme la neige appelé Kaya.
☇ miroir ;Aucun.

☇ Avis sur la situation actuelle ;Si vous demandez à Freya son avis quant à la situation actuelle elle vous répondra machinalement que les rebuts n'ont eu que le sort qu'ils méritaient et que l'exécution vaut mieux qu'une vie d'esclavage. Difficile cependant de manquer son regard fuyant  lorsqu'elle aborde le sujet. Pour ce qui est de l'intervention des insurgés pour elle cette intervention est vaine, mais après tout chacun est libre de disposer de son temps et de mettre sa vie en danger. Elle a une vision assez contradictoire pour ce qui est du fanatisme soudain de certaines personnes, n'hésitant pas à clamer haut et fort que c'est personnes se rallient au gouvernement pour sauver leurs peaux. Un discours bien imprégné en elle. Il est difficile de savoir si ses convictions sont réellement les siennes ou si elles sont simplement influencées par son entourage. Elle semble cependant se tenir à ses convictions n'ayant pas de désir quelconque de changer de camp. Elle ne voit pas le problème avec le gouvernement et ses actions. Aveuglée et influencée par son éducation? Sûrement. Un changement quant à sa vision des choses? Pas impossible, mais très peu probable.

☇ Infos complémentaires ; Elle excelle en potion et n'a jamais hésité à se servir de cette aptitude pour régler ses comptes. Une fille l'a traitée de sociopathe un jour, elle a versé quelques gouttes de poison dans son assiette pour se venger. Prise de remords elle s'est finalement empressée de lui donner l'antidote. La fille ne lui a plus jamais cherché de noise.   Elle est d'une loyauté sans faille.  Elle a tendance à détourner le regard quand elle est gênéeElle a un frère jumeau prénommé Heimdall "Dall" pour qui elle ferait absolument tout et n'importe quoi. Sa mère était une moldue d'orgine Norvégienne. Elle n'a pas connu sa mère soit disant morte en couche Elle est de nature discrète Elle est toujours très calme Elle a toujours très mal vécu le fait de ne pas être de sang pur Ne supporte pas les moldus Sang de bourbe fait partie de son vocabulaire quasi quotidien pour désigner les nés moldu Elle est très rancunière Elle ne parle pas beaucoup, mais écoute tout. Elle est très influençable Elle est cependant capable de prendre ses propres décisions.  Ses émotions sont toujours difficiles à cerner puisque son visage semble toujours rester de marbre. Lors de sa 5ème année à Poudlard elle et son frère ont failli tuer un élève de première année. Il n'a jamais osé parler  et cet événement est donc passé inaperçu Son ex-petit copain faisait partie des rebuts exécutés sur la place publique La rumeur qui courrait pendant toute sa scolarité à Poudlard était qu'elle avait une relation incestueuse avec son frère (faux à 100%).  La rumeur disait aussi qu'elle n'avait pas de cœur ce qui expliquait pourquoi elle ne laissait apparaître aucune émotion (Faux à 1000% bien sûr) La nouvelle rumeur depuis que sa famille fait partie des rachetés est que sa mère a été tuée par son père (ou que ce dernier aurait commandité l’assassinat, l'histoire varie d'une bouche à une autre)  par honte d'être vu comme l'époux d'une moldue (aucune preuve, mais sans doute vrai)  

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi Em'. J'ai 21 ans, je viens de UK / Norfolk et j'ai connu le forum via Tumblr ahah. Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 7 jours sur 7. Je veux bénéficier de l'aide d'un parrain ou d'une marraine : [x] oui / [] non. Pour les scénarii uniquement : j'ai l'aval du créateur concernant ma fiche [] oui / [] non. Un dernier mot ? J'adoooore !  palpite  Ah et les smileys rangés par couleurs, mes tocs adorent  yeah



Dernière édition par Freya Rathmore le Mer 21 Oct 2015 - 18:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Feet don't fail me now | Done   Feet don't fail me now | Done EmptyDim 18 Oct 2015 - 14:11

Invité
Invité
Feet don't fail me now | Done Empty
Once upon a time
There was a girl called Freya


❝ Sweet child o' mine ❞20 avril 1980, Malvern, Worcestershire

Freya venait de pousser son premier cri, huit minutes après son frère. Sa mère Bertha était une moldue, d'origine norvégienne elle était venue s'installer à Malvern il y a quelques années de ça pour ouvrir un restaurant de spécialités nordiques. C'est d'ailleurs comme ça qu'elle avait rencontré Lewis Rathmore, un sorcier dont la profession était et reste toujours un mystère complet. Il travaille dans les affaires d'après ses dires. Cependant, quelles affaires, personne ne sait et personne n'a jamais osé demander. La seule chose qui était sûre quant à ses "affaires" c'est qu'il faisait de l'argent, beaucoup d'argent et ça suffisait amplement pour ne pas avoir à se justifier.

Entre Bertha et Lewis ce fut le coup de foudre au premier regard, il n'y avait aucun doute, c'était elle la femme de sa vie, il en était certain, cependant, il savait bien que le fait qu'elle soit moldue allait poser problème vis-à-vis de sa famille et même de son cercle d'amis. La famille Rathmore est une famille de sang mêlé certes, mais la tendance est pro sang pur alors se mettre en couple avec une ou un moldu ? Ce n'est pas concevable du tout. Malgré cela, Lewis décida tout de même de commencer une relation avec Bertha, passant outre les reproches de sa famille. La relation fut passionnelle dès le début et à peine six mois après Bertha tombait enceinte. Une nouvelle qui fit l'effet d'une bombe dans la famille et envenima quelques peu la situation.

- Ca peut plus continuer Lewis ... Avait annoncé M. Rathmore senior.
- Je sais ce que j'ai à faire, laisse moi gérer mes affaires.

La décision avait été dure à prendre, tiraillé entre l'amour qu'il avait pour Bertha et l'honneur de sa famille. Plus la date du terme approchait plus il devenait stressé. Il n'était pas sûr de pouvoir le faire et pourtant ... Il n'avait pas le choix, c'était pour le bien de la famille. Bertha avait bien remarqué que l'attitude de Lewis avait changé, il était tendu, irritable et ne dormait que très peu. Bien trop naîve elle mettait cependant ça sous le coup de la pression de devenir père.

Lorsque le jour j arriva il fit de son mieux pour cacher son angoisse. Il avait été convenu que Bertha accoucherait à la maison, ce qui lui permettrait de mettre en place son plan. Tout était planifié de A à Z. Une fois les jumeaux nés, il ferait boire une potion à Bertha puis sortirait de la chambre, il n'y aurait plus qu'à prétexter des complications de l'accouchement le lendemain et c'était fini, personne ne serait au courant et il emporterait ce secret jusque dans la tombe. Il fallait être sûr de soi, ne pas laisser paraitre d'émotion sinon elle se douterait de quelque chose. C'est donc ce qu'il fit puis sorti lentement de la chambre.

- Je suis désolé. Furent les derniers mots qu'il lui murmura à l'oreille.

❝ That's magic Isn't it? ❞1991 à 1998, Poudlard

Freya fit son entrée à Poudlard en 1991. Elle avait reçu sa lettre plusieurs mois auparavant et avait attendu avec impatience le jour où elle pourrait enfin y mettre les pieds. Lorsqu'elle prit place à bord du Poudlard express, ses émotions étaient partagées, il y avait d'un côté l'excitation, elle ne tenait pas en place, bien trop pressée d'arriver, de pouvoir enfin entrer dans la cours des grands. D'un autre côté elle était tiraillée par l'angoisse. Elle savait que la cérémonie des répartitions était un moment crucial, cela allait marquer le début de son entrée à l'école, mais allait très certainement en dire beaucoup sur elle. Son père n'avait cessé de lui parler des différentes maisons, ventant sans honte les mérites de Serpentard, à l'écouter c'était l'élite, là où il faisait bon être. elle savait qu'en leur disant ça, son père espérait fortement que ses enfants suivent dans sa lignée. Certaines mauvaises langues diront qu'il les formatait, les conditionnait à être ce que lui voulait, il n'avait que faire des critiques et de l'opinion des autres. Il éduquait simplement ses enfants comme il le disait si simplement, en y croyant dur comme fer. Freya était donc angoissée, qu'allait il se passer si elle ne se retrouvait pas à Serpentard. Ou encore comment allait elle faire si elle se retrouvait séparer de son frère, la seule personne sur qui elle sait qu'elle peut compter, la seule personne qui ne la jugera jamais et par dessus tout, la seule personne qui la comprend aussi simplement que par un regard.

Enfin, le sort allait bientôt décider et mettre fin à ses peurs, c'était son tour de venir se placer sous le choixpeau et il n'était même pas encore correctement installé sur sa tête que le verdict fut rendu: Serpentard. On aurait pu penser que cette nouvelle l'aurait fait sourire, ou montrer une quelconque émotion, mais non. Déjà à 11 ans, Freya était de marbre, la tête haute, elle alla simplement se placer à la table qui leur était réservée. Même quand son frère fut placé à son tour à Serpentard, elle ne sourit, elle se contenta de le regarder, son regard croisant celui de Dall, il savait qu'elle était contente même si personne n'aurait pu le certifier.

La scolarité de Freya à Poudlard fut des plus normales malgré quelques incidents à certains moments. Elle n'avait pas un nombre infini d'amis, ce n'était pas les occasions de se faire de nouveaux amis qui manquaient, mais elle n'en avait juste pas l'envie. Rares étaient (et sont) ceux qui l'intéressaient et auxquels elle prêtait donc attention. elle s'est toujours montrée discrète, ne parlant que peu, presque invisible elle passait facilement inaperçue. Le contraire de son frère qui lui même si aussi peu sociable qu'elle n'était absolument pas un garçon discret, il parlait beaucoup et avec n'importe qui (tant que cela reste des personnes socialement fréquentables ie. sangs purs ou sangs mêlés, les autres n'étaient pas digne de lui), on ne pouvait pas le louper. Certains diront qu'elle vivait et vie toujours dans l'ombre de son frère, mais c'est bien loin d'être le cas, des deux c'est elle qui a la personnalité la plus antipathique et à y regarder de plus près il se pourrait peut-être même que ce soit elle qui le tire en arrière. Il a toujours suivi sa soeur dans toutes ses idées tordues. Une vengeance contre quelqu'un ?  Elle en était bien souvent l'instigatrice et lui voyait ça comme un jeu y prenant donc part avec plaisir.


❝ The devil is real. And he's not a little red man with horns and a tail. He can be beautiful. ❞Un jour de décembre 1994, Poudlard.

Un cours de potion comme un autre ce matin-là. Freya écoute attentivement ce que le professeur raconte, les potions c'est son domaine, elle est douée et elle adore ça, alors pas question ne serait-ce que de la moindre distraction pendant ce cours. Pourtant, elle entend parfaitement cette voit qui ne fait que répéter son prénom encore et encore derrière elle. Elle ne sait pas qui c'est et s'en moque bien pourtant la personne semble vouloir insister, pour finalement en avoir marre et se taire. En sortant de cours cependant, encore la même voit appelant son nom, la faisant s'arrêter, se retrouvant face à une élève de Gryffondor dont elle a oublié le nom -ou tout simplement dont elle n'a jamais pris la peine de connaitre le nom-, une sang de bourbe ne méritant pas son attention. Pourtant, la jeune Gryffondor semble avoir quelque chose à lui dire.

- Quoi?! lance t-elle agacée. La jeune Gryffondor semble surprise, même vexée par une telle réaction, ne sait elle pas qu'elle n'est pas là pour se faire des amis?
- Je voulais seulement ton aide pour le cours, mais je pense que je me passerai bien d'une sociopathe comme toi, les autres m'avaient prévenues, mais je voulais leur montrer qu'elles avaient tort, apparemment pas.

"et moi je me passerai bien d'une sang de bourbe comme toi" aurait elle répondu si elle en avait pris la peine, mais ce n'était pas son style, elle avait simplement attendu la fin du court, mais déjà bien trop long monologue de la jeune Gryffondor avant de tourner les talons et de se diriger vers la salle commune de Serpentard.

Sociopathe. Ca sonne bien trop comme psychopathe et ça elle ne l'accepte pas, qui était elle pour se permettre de dire ça ? Elle n'a juste que faire des sentiments des autres, ça ne fait pas d'elle une sociopathe, elle n'est pas malade. D'autres auraient sans doute laissé passé ça, mais surement pas Freya. Rancunière pouvait être son deuxième prénom et elle comptait bien se venger de cet affront. une moins que rien osant la défier, on croit rêver, il faut lui montrer qui commande ici. C'était donc comme cela que deux heures plus tard elle s'était présentée devant son frère, une petite fiole à la main.

[color-palevioletred]- Ca te dit d'empoisonner quelqu'un Dall ?[/color] Dit elle en agitant la fiole devant ses yeux. Cependant, aujourd'hui Dall ne semblait pas vouloir adhérer à la situation.
- Je sais pas Frey, t'as mis quoi là dedans?
- De quoi donner une leçon définitive à une sale sang de bourbe.
- On peut pas, t'imagine si quelqu'un l'apprend s'en est fini pour nous, je suis pas contre faire peur, voire même blesser quelqu'un, mais tuer ? Non sans moi sur ce coup.
- Tant pis.

Avec ça elle était repartie, Dieu seul sait où et son frère ne la revit que dans la grande salle à l'heure du dîner. Il ne la lâcha pas du regard quand elle entra, espérant qu'elle avait abandonné son idée d'empoisonnement, il connaissait cependant parfaitement sa soeur et savait que c'était peu probable. Et en effet, avant de venir s'asseoir elle fit un détour, s'arrêtant devant une table. Elle leva la tête et croisa le regard désapprobateur de Dall, mais elle était déterminée, ce fut rapide et personne ne remarqua rien, en un geste elle venait de verser le contenu de sa fiole dans le verre de la jeune Gryffondor avant d'aller s'asseoir.

- Tu vas te faire chopper Frey t'aurais pas dû faire ça. Lui murmura son frère. Elle ne lui répondit pas, mais commença à douter. Elle pensait pouvoir faire ça, que comme d'habitude cela ne lui ferait ni chaud ni froid, mais elle ressentait quelque chose qu'elle n'avait jamais ressenti auparavant. Des remords, c'est vrai qu'elle allait un peu loin pour une insulte. La désapprobation de son frère n'arrangeait rien. Elle vient de boire. Avait il ajouté. Ne faisant qu'accentuer ses regrets. Ce fut trop lorsqu'elle vu la jeune Gryffondor se lever quelques minutes après s'étouffant à moitié et se dirigeant hors de la grande salle. Elle se leva d'un bond pour la suivre et la rattrapant rapidement. Elle sortie de sa poche une deuxième fiole, un antidote.

- Eh! bois ça et la prochaine fois ne t'avise pas de ne serait ce que croiser mon regard. Ah et bien sur si tu parles de ça à qui que ce soit, la prochaine fois je ne ferais pas d’antidote.

Avec ça elle était retournée s'asseoir à table comme si de rien était.

- T'as fait le bon choix. Quelqu'un qui te craint c'est plus marrant que quelqu'un de mort. Lui avait chuchoté son frère.


❝ We are so screwed! ❞13 novembre 1995, Poudlard.

Une journée qui avait commencé de la façon la plus normale possible, sans encombre, sans événement bizarre ou du moins pas plus que d'habitude pour un jour à Poudlard. C'était l'heure du déjeuner et Freya venait d'entrer dans la grande salle avec son frère et se diriger donc vers la table de Serpentard. Lorsqu'elle passa devant la table de Poufsouffle, quelque chose attira son attention. Pas n'importe quoi, un ricanement, elle tourna la tête aussitôt et croisa le regard du coupable qui ne manqua pas de rougir, arrêter de rigoler et baisser la tête, tout ça en l'espace de trois secondes, pris sur le fait. Son frère aussi avait tourné la tête et croisé le regard du coupable qui devait regretter d'avoir rit à quelconque idiotie on venait de lui dire à propos des jumeaux Rathmore. Il ne le savait pas encore, mais il allait passer un très mauvais quart d'heure car chez les Rathmore, la vengeance est un plat qui se mange froid, alors plutôt que de causer une scène en plein milieu de la grande salle ils avaient simplement souris au jeune garçon avant de continuer leur chemin jusqu'à la table.

Ils laissèrent le jeune garçon en paix, jusqu'à la fin de la journée. Juste avant le dîner, ils le croisèrent dans les escaliers et lui proposèrent de venir avec eux voir "quelque chose super cool" dans la forêt. Le garçon était intrigué et il ne fallu pas longtemps pour le convaincre de les suivre.

Une fois bien avancés dans la forêt le jeune garçon commença à poser des questions, comme s'il sentait qu'il y avait un piège derrière leur gentillesse et il ne pouvait pas voir plus juste.

- On est bientôt arrivés ? Demanda t-il?
- En fait on va faire un jeu avant. Annonça Freya.
- Et pour le jeu il faut que tu te taises. Tu penses pouvoir faire ça ? Ajouta Dall. Le garçon se contenta de hocher la tête pour aquiescer. Oué, non je préfère quand même être sûr. Frey?
- Silencio!

Malheureusement, impossible de dire si c'était le mouvement de la baguette, l'intonation ou autre chose, mais le sort n'eut pas l'effet escompté, certes le jeune garçon ne pouvait plus parler, mais il devint soudainement rouge, comme s'il n'arrivait plus à respirer.

- C'est normal ça Dall?
- Non je crois qu'il est en train de s'étouffer avec sa langue là. Faut que tu annules ton sort sinon on est foutus, il va pas tenir longtemps.
- Qu'est-ce-que tu veux que je fasse ? Il était pas censé s'étouffer ok!
- FREYA!
- ... Finit!

Avec ça le jeune garçon tomba genoux au sol, dans les vapes après n'avoir pas pu respirer pendant ces longues secondes. Dall le souleva et le porta jusqu'à l'orée de la forêt avant de le déposer sur le sol et de continuer son chemin avec sa soeur jusqu'à la grande salle, comme si rien ne s'était passé.


❝ Feel the change in me tonight ❞Différents moments et lieux entre février 1997 et aujourd'hui.


Il n'y a jamais eu aucun doute quant au fait que les opinions de Freya aient été majoritairement forgées par tout ce qu'on lui a encré dans le crane depuis son plus jeune âge. Il y a le bien, le mal, pas vraiment de juste milieu. C'est soit tout soit rien. On ne l'a jamais forcée à quoi que ce soit, mais il y avait bien souvent un sens caché derrière les choses anodines qu'on pouvait bien lui dire. "Un tel a l'air très gentil tu t'entendrais bien avec" voulait dire "cette personne vient d'une famille respectée, ce serait bien de l'avoir dans ton cercle d'amis" ou encore "cette fille a juste l'air gentille Freya, elle cache surement son jeu donc fait attention" voulait dire "c'est une sang de bourbe ce serait mieux qu'on ne te voit pas avec". Des années et des années de lavage de cerveau qui au final porte leurs fruits. Des idées impersonnelles, un discours quasi robotique nourris par une envie de grandeur, de reconnaissance. Difficile, ne serait-ce que pour elle-même de savoir ce qu'elle pense vraiment, ce qu'elle veut vraiment.

Puis un jour son regard a croisé celui de Asher. Elle ne l'avait jamais vraiment remarqué jusqu'à ce jour, mais ce fut différent. Un sourire se dessina sur ses lèvres, ce qui sembla surprendre le jeune homme qui se retourna pour vérifier que ce sourire lui était bien adressé. Freya n'était pas réputé pour son sourire, mais plutôt pour son visage de porcelaine, sans émotion et encore moins lorsqu'il s'agit d'un garçon lambda croisé dans un couloir. Cependant, il lui retourna son sourire.

- Il s'appelle Asher si tu veux tout savoir et je pense qu'il t'aime bien. Avait annoncé Heimdall en riant.
- N'importe quoi, arrête tes bêtises.

Elle lui avait répondu cela d'un ton sec, sans savoir que ce garçon allait marquer sa vie. Après leur étrange échange de sourires dans le couloir, ils avaient commencé à se côtoyer, passant de plus en plus de temps ensemble à discuter, entamant une relation quelques semaines plus tard. Dès le départ se fut passionnel même s'ils n'avaient pas grand-chose en commun, Asher était un élève de Serdaigle, le gentil garçon par excellence, se moquant bien de connaitre l'ascendance des gens. Si une personne lui semblait sympa, il la côtoyait et c'était aussi simple que cela. Ce qui valait bien des disputes entre eux, Freya ne comprenant pas pourquoi il se "rabaissait" en côtoyant de nés moldus et Asher ne comprenant pas pourquoi elle apportait tant d'importance à une histoire de sang. Asher se proclamait ouvertement neutre, n'ayant qu'une envie, vivre sa vie comme il l'entendait sans se soucier du reste, au début. Déjà cela commençait à poser problème, notamment, car leurs opinions divergeaient, mais aussi parce que la famille de Freya ne voyait pas cela d'un très bon oeil. Cependant, avec lui, elle était différente, les yeux pétillants, le sourire aux lèvres, l'opposé de la jeune fille au visage toujours impassible dépourvu d'émotion.

Tout dérape lorsque lors de l'invasion des Mangesmorts dans la nuit du 1er au 2 mai 1998 Asher décide de combattre aux côtés des Insurgés. Freya voit ça comme une trahison. Enfin, rectification, au début elle ne savait pas vraiment quoi penser, partagée entre l'amour qu'elle éprouve pour Asher et l'incompréhension de le voir rejoindre le camp "ennemi", c'est cependant sa famille qui lui prouvera par A ou par B que cet acte est une véritable trahison et qu'elle ne peut pas pardonner cela. De plus, maintenant il a clairement affiché sa couleur, ce serait une honte d'être vue avec lui. Toujours défendre ses principes, quoi qu'il en coûte, c'est ce qu'on lui a toujours appris, il fallait donc qu'elle fasse en sorte qu'Asher sorte de sa vie, définitivement. Elle ne lui adressa pas la parole pendant une semaine, le temps de se faire à l'idée -et de se faire encore plus laver le cerveau accessoirement-, lorsqu'il vint la trouver elle ne s'y attendait pas, son plan ne devait pas se passer comme ça et elle n'était pas prête.

- FREYA! Elle était de dos, mais reconnu immédiatement sa voix. Lorsqu'elle se retourna, il n'y avait pas de sourire sur ses lèvres et ses yeux ne brillaient pas comme à leur habitude, le regard qu'elle portait sur lui à ce moment-là était un regard qu'il n'avait jamais eu l'occasion de croiser, ce regard était destiné à tous les autres en temp ordinaire, mais pas à lui, c'était un regard froid, vide, sans emotion.
- C'est fini Asher. N'essaye pas de me contacter. Avait elle annoncé dans une froideur à vous glacer le sang. D'ailleurs Asher était tellement abasourdi qu'il ne pu même pas dire un mot, jusqu'à ce qu'elle commence à s'en aller.
- Je peux pas croire que tu m'aimes plus. Dit-il, ce qui la fit se retourner.
- Je t'ai jamais aimé. Annonça t-elle ne laissant percevoir aucune émotion même si son coeur se brisait en morceaux.

Après ça elle ne l'avait jamais revu, elle avait bien sûr entendu des rumeurs quant à ce qu'il faisait ou autre, mais rien n'était sûr. Jusqu'à ce fameux 5 juillet 2002, exécution programmée sur la place publique des rebuts, elle n'avait pas spécialement envie d'y assister car oui, elle voit bien l'intérêt d'exécuter les rebuts, en revanche elle ne voit pas spécialement l'intérêt d'y assister. Cependant, son père a insisté, il faut se montrer, montrer qu'on est d'accord avec ce qui se passe etc et c'est donc comme cela qu'elle se retrouve ici, sur la place publique. Au début elle croit mal voir, pense que c'est son imagination qui lui joue des tours, mais quand elle croise son regard elle se rend compte que c'est bien réel.

- Asher ... Laisse t-elle échapper dans un murmure.

Le baiser du détraqueur, voilà la sentence, pire que la mort, elle ne souhaiterait pas cela à son pire ennemi et pourtant c'était le sort qui attendait Asher. Elle ne peut s'empêcher de détourner le regard lorsque son tour arrive. Elle a du mal a respirer, elle n'ose pas regarder puisqu'elle sait qu'elle vision l'attend si elle lève les yeux et elle n'est pas prête à affronter ça. Elle ne saurait pas dire combien de personnes ont été exécutées avant l'arrivée des insurgés. Elle ne sait pas quoi penser, oui le gouvernement à eu raison de vouloir punir les rebuts, mais Asher ne méritait certainement pas ça. Quant aux insurgés, à quoi bon se rebeller s'ils ne sont même pas capable d'arriver en temps et en heures. Elle ne sait pas à qui en vouloir, le gouvernement ? Non impossible d'en vouloir au gouvernement, ce n'est pas bien et en plus le gouvernement fait toujours ce qui est juste pour la communauté. Reste donc les insurgés, qui sont arrivés trop tard. Ou elle, qui n'a pas réussi a montrer le droit chemin à Asher et il en a payé le prix fort.

Depuis, elle ne sait plus quoi penser, bien sûr qu'elle est pro sang pur, pro gouvernement, elle ne sait pas être autre chose de toute manière, cependant, elle se pose des questions, des questions qui sont toujours balayées par son entourage, comme s'il ne fallait pas les poser, mais avec tous les événements récent, il devient de plus en plus difficile de s'en tenir à ses convictions.




Dernière édition par Freya Rathmore le Mer 21 Oct 2015 - 18:38, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Feet don't fail me now | Done   Feet don't fail me now | Done EmptyDim 18 Oct 2015 - 14:13

Invité
Invité
Feet don't fail me now | Done Empty
OH LA BELLE ADELAIDE bave choix plus que merveilleux What a Face

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche kr potte
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Feet don't fail me now | Done   Feet don't fail me now | Done EmptyDim 18 Oct 2015 - 16:29

WIZARD • always the first casuality
Pansy Parkinson
Pansy Parkinson
‹ disponibilité : dispo bitches
‹ inscription : 25/10/2014
‹ messages : 4640
‹ crédits : prométhée
‹ dialogues : 'lightcoral'
Feet don't fail me now | Done 1481838266-pangif

‹ liens utiles :
pansy parkinson ft. adelaide kane, nephtys shafiq ft. phoebe tonkin, kid o'faolain ft. richard harmon, maksim dolohov ft. tom hiddleston, amara bataglia ft. rowan blanchard

‹ âge : vingt-quatre ans (née le 5 mars 1980)
‹ occupation : rentière déchue, mondaine destituée.
‹ maison : le choixpeau s'est a peine attardé sur sa tignasse brune avant de l'envoyer à Serpentard, dont elle est devenue préfète en 5ème année.
‹ scolarité : de 1991 à 1998.
‹ baguette : Elle faisait 19 centimètres, en merisier et cheveux de vélane, capricieuse et imprévisible, sensible aux sentiments négatifs. Cette baguette a cependant été volée par le Limier et aujourd'hui, elle en utilise une autre, bien moins adaptée à sa main.
‹ gallions (ʛ) : 7164
‹ réputation : Rien qu'une sorcière de salon, une bonne à pas grand-chose en dehors des ragots et commérages, une peste se régalant du malheur des autres, une idiote aveuglée par ses sentiments, moralisatrice en dépit de son propre penchant pour les écarts et les erreurs. Le roquet de Malfoy, puis celle que Blaise Zabini a cocufié, abandonné puis engrossé avant de partir à nouveau. Une garce qui mérite tout ce qui lui arrive. Une enfant gâtée, malgré l’aide donnée aux insurgés dans l’infirmerie de fortune de Poudlard.
‹ particularité : Complètement à la dérive depuis la fin de la guerre, on la croise souvent alcoolisée et cruelle, prête à se greffer à la moindre rixe, au moindre esclandre.
‹ faits : Elle a perdu la garde de ses filles, les jumelles Violet et Briar-Rose (née en Aout 2002) à la fin des combats, car on a jugé son sang pur comme inapte à les élever et ce même si leur père, Blaise Zabini, est considéré comme un héros de guerre. Elle a également perdu sa fortune et son statut et n’a plus aucune influence. Personne n'est tendre avec elle car les anciens rebelles la voient comme une garce à abattre et les sorciers lambda n'ont l'image que d'une gamine pourrie gâtée qui vivait dans une tour d'ivoire alors qu'ils crevaient de faim. Condamnée à vivre dans une demeure autrefois grandiose mais maintenant totalement insalubre, elle ère coincée entre sa mère tyrannique et sa tante furieuse, désœuvrée et désabusée.
‹ résidence : Dans l'hôtel particulier Parkinson, situé dans le quartier de Barkwith, sur le Chemin de Traverse. Ancien symbole d'une grandeur aujourd'hui étiolée, la demeure tombe en ruine et menace de s'écrouler depuis les émeutes de janvier 2002. Ses parents possédaient un manoir à Herpo Creek, il n'en reste qu'un tas de cendres et elle n'a plus accès à son bel appartement de la Bran Tower depuis la désertion de Draco durant laquelle elle a également pris la fuite.
‹ patronus : Une hirondelle à peine corporelle
‹ épouvantard : Les corps inanimés de Briar-Rose et de Violet.
‹ risèd : Simplement un matin ordinaire, des draps clairs et propres, une chambre lumineuse, des rires d'enfant emplissant le couloir avant que les deux têtes brunes ne sautent sur l'épais duvet. Un avenir pour elles, aussi, surtout.
http://www.smoking-ruins.com/t3200-pansy-fleur-du-mal
Feet don't fail me now | Done Empty
ADELAIDE bave
BIENVENUE sur exci kr Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à venir trouver le staff, nous sommes là pour ça potte
Bon courage pour la suite, en tout cas, j'ai hâte d'en lire d'avantage iiih

• • •


Some days I feel everything, others are numbing, can never find the in between, it's all or nothing. Half my bones in city streets, the other in my sheets, and I don't think they'll ever get the chance to meet. I never wanted to be here now, one foot in the grave, other on the ground. I can't process what I'm feeling now, this skin I can do without.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Feet don't fail me now | Done   Feet don't fail me now | Done EmptyDim 18 Oct 2015 - 17:19

Invité
Invité
Feet don't fail me now | Done Empty
Merci vous deux yiih
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Feet don't fail me now | Done   Feet don't fail me now | Done EmptyDim 18 Oct 2015 - 17:29

PRISONERS • bloodstains on the carpet
Reaghan Phillips
Reaghan Phillips
‹ inscription : 26/08/2015
‹ messages : 743
‹ crédits : inspiration et la signature est à crackle bones.
‹ dialogues : #533d6a
Feet don't fail me now | Done Tumblr_inline_nuo4b7rnD61qlt39u_500

‹ liens utiles :
présentationjuneronalddaphnemoodlyannalorcànremus

‹ âge : trente ans.
‹ occupation : ancien prisonnier à Azkaban, devenu un fugitif à plein temps.
‹ maison : serdaigle.
‹ scolarité : 1983 et 1990.
‹ baguette : anciennemet, elle faisait trente centimètres, elle était en bois de saule et un cœur avec un cheveu de banshee. maintenant, c'est le ministère qui l'a, elle ne lui est pas utile en prison.
‹ gallions (ʛ) : 2417
‹ réputation : Il dégoûte. Il répugne. Il effraie. Il fascine. La malédiction des Phillips existe réellement et c'est presque devenu un jeu d'essayer de croiser Reaghan à la tombée de la nuit lorsque sa tête mal peignée laisse place à un cadavre déambulant dans les rues. Personne ne souhaite le côtoyer à la nuit tombée sauf les curieux et son ancienne équipe. Il est considéré comme un assassin par les médias et les sorciers. C'est vrai qu'il a rétamé la gueule de plusieurs insurgés, mais c'était pas contre eux, il a aussi tabassé des mangemorts parce qu'on l'avait grassement payé.
‹ particularité : Il est maudit. Une malédiction qu'il compte bien enlever une fois sorti d'Azkaban.
‹ résidence : il squatte chez ariane moriarty en évitant de sortir parce qu'il est toujours un peu recherché par le gouvernement.
‹ patronus : inconnu.
‹ épouvantard : On ne dirait pas quand on le voit plaisanter sur ça, mais son apparence nocturne lui fait peur. Il se voit sans cesse rejeté par sa mère, par les autres et il finit par se voir lui dans ce corps décharné et ça lui fait peur. Il n'aime pas cette autre partie de lui.
‹ risèd : Une vie normale. Une famille.
http://www.smoking-ruins.com/t6912-reaghan-the-walking-dead
Feet don't fail me now | Done Empty
Hon Adélaide minikr bienvenuuuuue sur exci, j'adore le pseudo que tu as choisi pour ton personnage trognon Panpan a tout dit alors bon courage pour ta fiche et amuse-toi bien parmi nous minikr

• • •

boogeyman keep knocking, nobody's home, i'm sleepwalking. i'm just relaying what the voice in my head's saying don't shoot the messenger, i'm just friends with the monster.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Feet don't fail me now | Done   Feet don't fail me now | Done EmptyDim 18 Oct 2015 - 19:51

Invité
Invité
Feet don't fail me now | Done Empty
Merciiii bounce
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Feet don't fail me now | Done   Feet don't fail me now | Done EmptyLun 19 Oct 2015 - 21:14

HERO • we saved the world
Luna Lovegood
Luna Lovegood
‹ inscription : 31/05/2015
‹ messages : 5660
‹ crédits : LUX AETERNA (avatar), TUMBLR + MATHY LA BEST (gifs), KAZUO ISHIGURO (quote).
‹ dialogues : bleu (luna - #669999) ; rosé (marie - #cc6666).
Feet don't fail me now | Done C9rrp50

‹ âge : (depuis le 13/02/04) 23
‹ occupation : aventurière dans l'âme, souvent bénévole, étudiante par correspondance et mère à plein temps.
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : septembre 1992 et décembre 1997.
‹ baguette : mesure 25, 8 centimètres, a été taillée dans du bois de sorbier et son cœur recèle un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 8577
‹ réputation : je suis différente ; même je ne suis plus aussi loony qu'auparavant.
‹ particularité : douée d'un sixième sens tel qu'on me soupçonne d'avoir le troisième œil.
‹ faits : Marie n'est plus ; que je me réhabitue à mon nom, mon visage et ma vie d'autrefois, tant bien que mal ; que les conséquences d'une année et demie volée sont rudes ; que je crois en Harry Potter depuis toujours ; que je suis une héroïne de guerre ; qu'il me manque du bon sens et une part d'humanité ; que je ne pourrais pas survivre sans ma fille, Lesath, ni son père, Rolf Scamander, à mes côtés ; que notre famille détonne ; que je suis l'une des sacrifiés scolaires de la guerre ; que Lesath est atteinte du syndrome Rosier.
‹ résidence : dans cette drôle de demeure du Devon, en forme de tour d'échecs, avec Rolf et notre fille, Lesath. Autrefois musée du gouvernement, aujourd'hui réhabilitée, elle s'élève toujours aux abords de Loutry-Ste-Chapsoule.
‹ patronus : un sombral, après de nombreuses métamorphoses (le lièvre et le panda ont été les plus marquantes).
‹ épouvantard : une forme prostrée dans un sous-sol tantôt calciné, tantôt humide (représentation d'un retour en arrière inéluctable, sans Lesath, sans Rolf, sans ceux qui comptent pour moi).
‹ risèd : une longue chaine dorée, sertie de six pendentifs très particuliers.
http://www.smoking-ruins.com/t4738-lovegood-a-circle-has-no-begi
Feet don't fail me now | Done Empty
BIENVENUE CHEZ NOUS palpite

Cet avatar, ce début de fiche (je ne savais pas qui t'envoyer, vu que ton camp est plutôt trouble quand on te le demande directement yeah )(Adele t'aime jule )(Luna offre des Ronflaks mg )(tu dois choisir :russe: )( Arrow ). BON COURAGE POUR LA SUITE !

bave (<= je me remets du choix de l'avatar, c'est tout)

• • •

AND SO WE STOOD TOGETHER JUST LIKE THAT, AT THE TOP OF THAT FIELD FOR WHAT SEEMED LIKE AGES, NOT SAYING ANYTHING, JUST HOLDING EACH OTHER; WHILE THE WIND KEPT BLOWING AND BLOWING AT US, TUGGING OUR CLOTHES, AND FOR A MOMENT, IT SEEMED LIKE WE WERE HOLDING ONTO EACH OTHER BECAUSE THAT WAS THE ONLY WAY TO STOP US FROM BEING SWEPT AWAY INTO THE NIGHT.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Feet don't fail me now | Done   Feet don't fail me now | Done EmptyLun 19 Oct 2015 - 21:46

Invité
Invité
Feet don't fail me now | Done Empty
Merciii palpite
Trop dur de choisir !!! J'ai lu le début de la fiche d'Adele, j'adore faut que je lise la suite bave Et puis Luna quoi craque Je pense que je vais quand même prendre les ronflaks, c'est carrément cool! style
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Feet don't fail me now | Done   Feet don't fail me now | Done EmptyMar 20 Oct 2015 - 13:48

Invité
Invité
Feet don't fail me now | Done Empty
adélaïde inlove inlove en plus j'adore le prénom freya, c'est juste trop beau kr bienvenue sur exci et bon courage pour ta fiche chou
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Feet don't fail me now | Done Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Feet don't fail me now | Done

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Demande de retouche
» EPIC FAIL GAMES - Bientôt sur vos écrans.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-