sujet; i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel)

Invité
Invité
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
Hazel Fitzalan-Howard
feat alexandra park • crédit swan
❝ We're running in circles again ❞Groupe ici ; PV/SC/Inventé

☇ pseudo complet & surnom(s) ; Fitzalan-Howard, ce nom qui aurait dû valoir quelque chose, ce nom sur lequel était inscrit sa destinée en capitales dorées. Fille d'un duc aux ambitions démesurées, héritière désavouée, et ce nom qui ne sert plus à rien dans un monde qui n'a jamais vraiment été le sien. Méticuleusement, l'aristocratie qui disparaît, avalée toute entière par la furie nouvelle et dévastatrice. Les voyelles qu'on écrase, les consonnes annihilées, au profit d'un patronyme insignifiant, Fitzalan, tout simplement. Parce que Howard, ce n'était pas elle, pas tout à fait ; on lui a répété si souvent, si longtemps, que ça a fini par fracasser le crâne et s'insinuer dans les pensées. Parce que plus jamais elle ne fera partie de cette Elite meurtrière, autant se débarrasser du boulet pendu à son pied. Et puis, aussi, surtout, parce qu'elle les emmerde, eux et leur morale ridicule ; eux et leur vision étriquée d'un univers qu'ils peinent même à effleurer. Fitzalan, c'est mieux comme ça. Elle se créera toute seule, dans le poing qui se ferme et qui attaque, dans les jets de lumière qui s'enchaînent, Hazel. Les yeux noisette qui brillent d'une intensité qui n'appartient qu'à elle, ils étaient nombreux à se pencher sur le berceau avant de détourner la tête, mal à l'aise. Elle a l’œil qui agrippe et qui fouille l'âme à la recherche de la moindre faille. Et puis, c'était original, pour l'époque, et Merlin sait que Anne Mary Fitzalan-Howard aimait se démarquer, excentricité toute travaillée. La gamine en a hérité, ces manières décalées qu'elle a mimée sans même s'en rendre compte, et la sentence qui tombe, princesse. Surnom doux amer, aux intonations légèrement moqueuses, parfois carrément ignobles. Ça la suit à la trace, des années plus tard (alors qu'elle a juré de retrouver le premier qui a eu un jour l'idée de l'appeler comme ça), et elle tente tant bien que mal de s'en défaire. Éducation inscrite au fer brûlant sur sa peau, dans ses rires éclatants, dans ce menton qui pointe toujours un peu trop vers les étoiles et cette façon qu'elle de porter un verre à sa bouche. Princesse peut-être, reine quand elle se fait menaçante, la folie dans la démesure.
☇ naissance ; Erreur de parcours, tache sur l'arbre généalogique, la gamine qui pousse son cri un peu en avance. Cinq ans, pour être exacte, c'est qu'elle était vachement pressée d'arriver. Le mariage n'était même pas encore suggéré que le ventre s'arrondissait grossièrement, sous les murmures et les œillades. Une véritable honte, en 1974, sous le feu des projecteurs et des langues acérées. Union précipitée mais heureuse, peut-être moins lors des treize foutues heures qu'ont duré l'accouchement. Elle avait déjà le sens du spectacle et les règles de bienséance bien ancrées : il faut toujours soigner son entrée. C'est à Carlton Towers, la propriété familiale au North Yorkshire, qu'elle a vu le jour le 23 août. Immense bâtisse pouvant s'apparenter à un château, où la mère extatique a pu souffrir en tout anonymat. Si Edward tirait légèrement la gueule, Anne  a eu le culot de qualifier, au début, la soirée comme étant la plus belle de sa vie. Revenant sur Terre, elle a rapidement changé d'avis tandis que le père, lui, s'amourachait petit à petit de l'enfant terrible. Restée enfant unique pendant treize ans - la génitrice a d'ailleurs cru que sa sorcière de fille lui avait jeté un sort -, elle connaît à peine sa fratrie. Çà ne la dérange pas spécialement : elle a toujours été faite pour gouverner seule. 
☇ ascendance; Sang-de-bourbe. La première fois qu'elle a entendu l'insulte, elle n'a même pas frémi : elle ne savait pas de quoi on pouvait bien la traiter, au juste. Ne s'était jamais imaginée que le sang pouvait valoir plus que l'argent ou le titre de noblesse. Univers parallèle, où son nom moldu provoque les ricanements. Choc de tous les instants, alors que ses épaules fièrement dressées s'affaissent un peu, alors que son regard d'ordinaire assuré vacille sous le poids de ces nouvelles conditions qu'elle ne remplit pas. Plus de quinze ans plus tard, elle ne comprend toujours pas qu'on cherche à savoir ce qui coule dans ses veines. Si au moins les foutus sang-purs saignaient aux couleurs de l'arc-en-ciel, ce serait plus foutrement crédible. Mais non, et elle peut en témoigner pour avoir fait couler le sang de l'ennemi autant de fois qu'elle en a eu l'occasion : c'est la même odeur nauséeuse de fer, et ce rouge sombre hypnotisant. Hiérarchie absurde, devenue entre temps meurtrière ; elle a appris à redresser encore la tête. Née-moldue, jusqu'au bout des ongles, et aussi inventive qu'une tarée ayant appris à se battre sans baguette magique peut l'être.
☇ camp ; Rebelle dès le premier jour, d'abord plus par instinct de survie que par réelle conviction - il fallait fuir, et vite. Les choses ont légèrement dégénéré par la suite, et sont devenues carrément intolérables durant les mois qu'elle a passé aux côtés de Vayk Esterházy. Le 5 juillet 2002, elle a vu la mort en face et s'est juré de ne plus jamais laisser personne la briser. Depuis, elle a rejoint les Insurgés. Belliqueuse jusqu'aux tripes, qui se tordent et hurlent de rage. La survie, elle n'en veut plus vraiment. Qu'elle crève donc, tant que c'est sur une pile de cadavres appartenant à l'ennemi. Qu'ils suffoquent sous le poids de son corps meurtri par la haine. Qu'ils hurlent comme on l'a fait hurler, elle qui s'accrochait tant à sa fierté. Consumée par l'envie de vengeance, elle en devient obsessionnelle, répétant à qui veut l'entendre qu'elle n'a plus rien à perdre. Et, le jour où elle a décidé que sa vie ne valait plus rien, c'est sans doute devenu vrai. Elle méprise les Audacieux, elle ricane à la mention de ce petit con de Potter, censé les sauver. Elle ne voit en lui aucun leader, rien qu'un gamin dépassé et terrifié. Aurait pu suivre Granger, dans d'autres circonstances, dans une autre vie, une où on ne lui aurait pas tout arraché. Alors elle se crée sa propre révolution, crachant sur les modérés et ceux qui pensent encore que tout peut s'arranger en élaborant des plans compliqués. Ce qui compte, c'est l'action ; ce qui compte, c'est le sang versé de l'autre.
☇ réputation ; réponse.
☇ état civil ; réponse
☇ rang social ; (mangemort, élite sorcière, prolo, insurgé, hors-la-loi)
☇ épouvantard ; pire peur.
☇ risèd ; désir le plus cher.
☇ patronus ; forme (attention: sauf cas exceptionnel, les mangemorts n'en ont pas).
☇ particularités ; texte ici.
☇ animaux ; texte ici.
☇ miroir ; voir les explications.

☇ Infos complémentaires ; Attachée à sa culture moldue, elle a tendance à user de références obscures, aimant utiliser des métaphores et prouver par l'exemple la véracité de ses dires. Au final, elle parle sans arrêt et utilise tout ce qu'elle peut pour noyer le poisson, jusqu'à ce que son adversaire soit   suffisamment perdu pour ne plus être capable de répliquer. Elle ne réfléchit pas. Constante de l'imprévisibilité qui la caractérise, elle fonce droit devant sans jamais se poser de questions, et surtout pas celles qu'elle devrait se poser. Plans qu'elle construit méthodologiquement et abandonne à la dernière minute, l'attention toute occupée par une nouvelle idée, un nouvel objectif. Son cerveau ne s'arrête jamais, pas une seule seconde, et c'est principalement pour cette raison qu'elle refuse parfois de s'en servir : elle est terrifiée de se retrouver seule face à ses pensées, persuadée qu'elles pourraient finir par l'engloutir toute entière. Les doigts ornés de bagues lourdes et les poignets croulants sous les bracelets. Futilités féminines et besoin d'exubérance, devenus avec le temps une arme comme une autre. Elle les abandonne à regret lors des missions qui nécessitent la furtivité et le talent de l'ombre, les enfermant dans la boîte à bijoux que son père lui a offert, dix ans plus tôt. Ils ont tous une signification, la ramènent à des temps plus simples et elle serait absolument incapable de s'en séparer pour de bon. Instinct de survie qu'elle s'est toujours amusée à étouffer sous l'adrénaline que procure le danger. Toute petite déjà, à mettre sa main dans les flammes. Une fois, deux fois, trois fois. Plus âgée, ce n'était pas du feu par lequel on immolait auparavant les sorcières qu'elle apprit à se méfier, mais de ceux de sa propre espèce. Jusqu'au bout, le fantasme de retourner dans son monde à elle, elle a contemplé l'opportunité des dizaines, des centaines de fois. Elle se persuade qu'elle était prête à partir le jour où des rafleurs sont descendus la chercher. Mensonge, une autre jolie histoire ; enivrée par l'odeur de la mort qui venait la chercher, c'était déjà trop tard. Au fond, tout au fond, elle s'en veut de ne pas avoir su partir à temps. Maintenant, la porte de secours est refermée à jamais. Embourbée jusqu'aux genoux dans le merdier de la guerre, plus aucun espoir de s'en tirer. L'épanouissement dans la discorde et les hurlements, Hazel ne se satisfait pas longtemps d'un bonheur simple et sans histoire. Elle a toujours voulu être quelqu'un d'autre, rongée par ses propres ambitions et son besoin de s'intégrer pour mieux piétiner ceux qui l'ont fait souffrir. Elle méprise l'ennemi d'abord et avant tout parce qu'il est victorieux. D' enfant terrible à impératrice impitoyable, les brimades et menaces extérieures n'ont eu aucun impact sur son assurance. Elle avance avec la certitude d'être meilleure que les autres et l'envie démesurée de le prouver à tout ceux qui ont un jour douté. Comme une revanche sur ceux qui n'ont pas cru en elle, motivée encore et toujours par la rage qui palpite au creux de son ventre. Son corps est parsemé de cicatrices qui la répugnent, courtoisie de Vayk Esterhàzy. Elle a du mal à se regarder en face, depuis ce que l'autre lui a fait. Comme un air de dégoût dans son regard qui flanche, l'échec cuisant de ne pas avoir tenu bon. Elle se remémore ses larmes comme une éternelle humiliation, et enrage de sentir la peur qui s'immisce dans son coeur lorsque la lune est pleine. Elle est portée disparue dans le monde moldu depuis deux ans, leur ayant envoyé une dernière missive avant d'être capturée. Elle restait alors très évasive sur sa situation, refusant d'admettre à ses parents qu'elle était tout simplement dans la merde, ne voulant pas faire face à une nouvelle salve de supplications visant à la pousser à rentrer. Sans doute qu'elle n'était pas sûre de résister. Pour ce qu'elle en sait, ils pensent peut-être qu'elle a choisi définitivement de couper les ponts. Elle pense souvent à eux, idée lancinante qui vient gâcher ses tentatives de repos, l'acidité des larmes derrière les paupières. Refuse pourtant de les recontacter, d'aller les voir, ayant peur d'y perdre une partie de sa rage (et si elle la perd, elle ne sait pas ce qui la poussera à continuer, petite chose tremblante vaincue par le traumatisme de la folie scientifique). Engagée à Âqen Shafiq, pendant plusieurs années. Plus ou moins. Pas vraiment. Il n'a jamais voulu lier leurs noms, malgré son empressement à elle. Elle est partie sans se retourner à l'annonce de la traque des nés-moldus, ne l'écoutant pas lorsqu'il lui assura qu'elle était en sécurité. Personne ne s'en prendra directement à moi, Hazel. Comme si ça le concernait vraiment. Promesse proférée d'un air détaché, et déjà la porte claquait derrière lui. Elle n'a pas tardé à suivre. Interviewé, presque deux ans plus tard, il a promis à quelqu'un d'autre qu'elle finirait au Magister s'ils venaient à se recroiser. Électrochoc et envie de vomir, avant le rire moqueur. Elle a enfoui le souvenir de son visage quelque part où il ne viendrait pas la hanter ; ça n'a pas vraiment fonctionné. Mépris bien instauré par l'éducation de l'élite, elle déteste passionnément et rapidement. À l'inverse, quand elle aime, c'est toute entière qu'elle se donne, se jette à corps perdu. Amours divers et souvent contrariés, quand on cherche l'âme et l'étincelle au fond de l'oeil plus que toute autre chose. Éreintante, dans sa façon de faire siens ceux auxquels elle tient, elle exige un engagement tout particulier, ne fait jamais rien à moitié. Relations sur relations, elle déteste rester seule et a eu la réputation de passer de corps en corps, sans distinction de genre, pendant des années. Jusqu'à ce qu'il arrive - on peut dire qu'il a tout gâché.  Malgré ses efforts, elle n'a jamais été académique. Soif de savoir, les premiers mois à Poudlard, le nez vissé à d'obscurs grimoires qui lui apprendraient l'histoire du monde qu'elle peinait à connaître. Ça lui est vite passé,  à Hazel, elle a toujours été plus attirée par les travaux pratiques. Sans être excellente, elle se débrouille, armée d'une baguette, jouant sur la surprise et l'inventivité plutôt que sur la théorie et les sorts compliqués. Lectrice réticente, maugréant que cela demandait trop d'efforts et d'implication, elle préfère les images et les sons. Films moldus qu'elle regardait avec passion, elle en a trop pour pouvoir en choisir un seul comme étant son préféré. Mieux vaut ne pas la lancer sur le sujet, elle est intarissable, comme souvent. Aristocrate médiocre, malgré les années passées à la former. Elle a toujours pris un plaisir certain à aller à l'encontre de tout ce qu'on a pu lui inculquer. Néanmoins, malgré ses manières parfois rustres, il y a l'aura qui ne s'arrache pas, collée à la peau, brûlante. Princesse quand elle redresse le menton. Princesse quand elle sourit tout en rêvant d'étriper l'autre. Princesse dans les mots parfaitement contrôlés mais venimeux qu'elle s'amuse à glisser. Princesse, encore, dans la moue d'enfant pourri gâté. Princesse quand même, déchue et tempétueuse. Nonchalance parfaitement étudiée, des années à pratiquer l'indifférence quand elle cherche pourtant l'approbation partout où elle peut la trouver. Dans ses éclats, elle tend la main pour l'attention qui lui a manqué. Elle se fait bruyante et exubérante, provocante, espérant que tous les yeux se posent sur elle. Elle ne supporte pas passer inaperçue, plaie à l'ego omniprésent. Et quand, enfin, on s'intéresse à elle, elle a le culot de trouver l'exercice fatigant, qu'on lui foute la paix. Épuisant, en effet, de se maintenir aux attentes des autres ; équilibre incertain, qu'on s'y attache mais que personne ne lui demande quoique ce soit. Fragile dans ses racines, part d'enfant qui n'a jamais voulu grandir. Elle s'amuse de tout, en tout temps, de la plante à la couleur étrange (est-ce que ça se mange ?) aux comportements qui lui échappe, ses petits yeux fixes qui cherchent à tout comprendre et tout décortiquer. Curiosité intellectuelle qu'elle apaise par la force de l'expérience quand d'autres s'en tiennent aux études strictement théoriques. Persuadée qu'elle ne survivra pas à la guerre, Hazel vit  sa vie comme si chaque minute était la dernière - sans doute est-ce le cas. Peut-être qu'elle l'espère, aussi, un peu. Terrifiée par l'après, quand tout sera rentré dans l'ordre (parce qu'ils vont gagner, ils n'ont pas le choix). Elle a déjà choisi, une fois, et ça ne s'est pas vraiment passé comme prévu. Offert son âme et son avenir en pâture à la résistance, elle s'est fait combattante sans vraiment le vouloir. Retourner en arrière, maintenant, derrière un foutu bureau, quand elle a tout perdu, lui semble totalement invraisemblable. Si elle a la force de se battre, si elle est prête au sacrifice, c'est aussi pour éviter d'être confrontée à la réalité. À sa vie à elle, réduite à néant par les trahisons et les manquements.   Sa vie en spectacle, elle construit chaque histoire comme un nouvel événement. L'égoïsme de ceux à qui on a tout donné bien ancré, elle rapporte tout à elle, constamment. Le monde n'est qu'un vaste terrain de jeu, le sien. Elle supporte mal la concurrence tout en la recherchant, craignant d'être ramenée à un numéro comme un autre. Autrefois fervente buveuse de thé, elle est à présent incapable d'en ingurgiter une seule gorgée, marquée par les mois qu'elle a passés à les préparer pour son bourreau. Marque ridicule de l'horreur qu'elle s'acharne à étouffer. Si elle se plaint non stop, comme si les autres n'existaient que pour l'écouter, elle parle rarement de ce qui importe vraiment. Peur des sentiments enfouis, des non-dits, elle les désamorce rapidement et entraîne les conversations sur des sentiers plus sûrs ou plus violents. Ultra-sociabilité, elle engage rapidement la conversation et se réfugie derrière une apparente superficialité qui lui va si bien, ne confiant ses pensées les plus profondes qu'à ceux qui importent vraiment, si elle les confie à qui que ce soit. Elle n'ose même pas y être confrontée elle-même. Elle fuit le conflit en le tuant sous les cris et les préoccupations ridicules, déplace le problème pour se décharger de ses griefs, au lieu de se poser et d'en parler calmement. Peut-être que si elle l'avait fait, elle aurait pu le retenir. Peut-être pas. Hazel se fait stratège sans même le vouloir, collectant peu à peu des informations qu'elle juge viables - vitales - en espérant pouvoir s'en servir plus tard. Bombe prête à exploser, l'amazone, mémoire terriblement utile, ses yeux qui photographient tout ce qu'elle a un jour remarqué. Ainsi, elle se rappelle parfaitement de ce que Neith Shafiq lui a dit, la dernière fois qu'elles se sont vues. Prophétie funeste devenue mélodie entêtante, la vengeance au bout des doigts.

☇ Liens recherchés ;

Je suis nulle pour ça mais je m'y essaie. Arrow

RAFLEURS. Ca peut être au singulier, Hazel a été capturée lors d'une descente en décembre 2000. Donnez-moi quelqu'un à rajouter à sa liste noire. yeah
INSURGÉS. Évident, des alliés mais pas toujours, elle a pas trop de problème à se disputer avec son propre camp, surtout s'ils ne sont pas belliqueux.
ANCIENNES RELATIONS. Avant la guerre, Hazel était une étoile montante dans le paysage sorcier : au Ministère, visant à prendre la prendre de Lucius Malfoy un jour ou l'autre, et presque fiancée à un sang-pur du nom de Âqen Shafiq. Elle était donc assez bien intégrée à la société qu'on appelle aujourd'hui l'Élite.
POUDLARD. Elle a 28 ans, donc tout ceux qui sont de son année ont dû la croiser à un moment donné.

C'est tout, déjà. x)
Listing des rp prévus• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
Listing des rp en cours (0/5)• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
Listing des rp terminés (0)• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
+1 brille
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
+2 et à vous :russe: kr
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
panic I'm here !

Boon, j'ai plein d'idées ! Les Moriarty n'avaient pas de fric mais ils ont un nom bien connu des sorciers (même si maintenant, il commence à l'être pour de bonnes raisons). A moins qu'elle soit un peu allée en France y a quelques années, je ne pense pas que Jem et Hazel se seraient connus dans la haute société.
En revanche, si elle était fiancée à Aqen (devenu le bestah de Jem, dont il squatte allègrement le canapé et le frigidaire), ils se sont forcément connus via Poudlard. jule Aqen et Jem se sont rapprochés pendant leurs études au château.
(J'ai regardé si Aqen avait rédigé une version succincte de votre lien mais c'est pas le cas du tout).

Peut-être auraient-ils pu échanger quelques mots quand elle était placée parmi les rebuts ? Jem était fermement opposé à ce système mais il très ami avec Guenièvre Lestrange qui participait à l'organisation du truc. Il aurait pu reconnaître Hazel et venir lui parler ? Prendre des nouvelles ? En sachant qu'il ne pouvait rien faire, donc elle aurait tout à fait pu l'envoyer chier.


J'avais une petite idée sur un lien depuis la fuite de Hazel, mais je sais pas si ça te plairait / serait possible avec son caractère. Imaginons qu'Hazel ait eu un lieu qu'elle aimait bien dans le Londres sorcier (idéalement, un parc). Jem aurait pris l'habitude de s'y rendre (parce que c'est sur son chemin ou peu importe). Et un jour, poussé par une lubie, il aurait laissé une boîte de biscuits en se disant que quelqu'un la trouvera forcément et en aura plus besoin que lui qui a déjà eu les yeux plus gros que le ventre et fais un quintal de biscuits. Le lendemain, la boîte est vide. Et ainsi de suite : il aurait commencé à abandonner de la nourriture au même endroit, un peu caché, en espérant que quelqu'un qui en a besoin tombe dessus. Et de préférence : Hazel.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
Yé souis là bella ! hinhin

ALORS !

Ptain. Les idées fusent mais on va tente d'organiser tout ça et surtout de prévoir un truc qui puisse évoluer. Déjà, j'ai pas bien capté un détail xD Elle a été capturé par des Rafleurs en 2000 ? C'est bien ça ? Elle était insurgée avant ça ? Ou après l'exécution des Rebuts ?

Dans un premier cas, si elle l'était avant, Daphne et Hazel auraient pu forcément être amenées à se cotoyer. Tout dépend de quel camp elle a choisi, au final mais j'ai vu qu'elle faisait plus dans le solo, si j'ai bien compris hm

Si c'est après le 5 juillet, elles ce seraient pas connus hm Ou alors on remontrait à Poudlard ! Je ne sais si, admettons qu'elles ce soient connues à Poudlard, elles auraient pu être amies en cachettes. Daphne a très longtemps joué la carte de la parfaite sang pur à l'école donc ça aurait pu rebuté Hazel ? Tout en sachant que Daphne n'était; en réalité, pas du tout une adepte du Lord et des mœurs liées aux Sang pur. Elle faisait juste genre d'être poto avec Draco et sa team. Alors qu'elle s'en foutait royalement. Daphne a fui en fin de sa 6e année mais l'année m'échappe Arrow Donc elle a fui assez tôt et est devenue officiellement une traître assez tôt aussi. Auraient-elles pu entrer en contact après ça du coup ?

Après si Hazel est devenue insurgée après que Daphy soit retournée auprès de sa famille donc fin 2000 - début 2001 si j'dis pas de conneries, ce serait cool qu'elles ce soient soit rencontrées avant donc à l'école soit ... après mais ça va être compliqué xD

Enfin dis moi puis on élabore un truc sympa kr
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
Jem Moriarty a écrit:
panic  I'm here !

Boon, j'ai plein d'idées ! Les Moriarty n'avaient pas de fric mais ils ont un nom bien connu des sorciers (même si maintenant, il commence à l'être pour de bonnes raisons). A moins qu'elle soit un peu allée en France y a quelques années, je ne pense pas que Jem et Hazel se seraient connus dans la haute société.
En revanche, si elle était fiancée à Aqen (devenu le bestah de Jem, dont il squatte allègrement le canapé et le frigidaire), ils se sont forcément connus via Poudlard. jule  Aqen et Jem se sont rapprochés pendant leurs études au château.
(J'ai regardé si Aqen avait rédigé une version succincte de votre lien mais c'est pas le cas du tout).

Peut-être auraient-ils pu échanger quelques mots quand elle était placée parmi les rebuts ? Jem était fermement opposé à ce système mais il très ami avec Guenièvre Lestrange qui participait à l'organisation du truc. Il aurait pu reconnaître Hazel et venir lui parler ? Prendre des nouvelles ? En sachant qu'il ne pouvait rien faire, donc elle aurait tout à fait pu l'envoyer chier.


J'avais une petite idée sur un lien depuis la fuite de Hazel, mais je sais pas si ça te plairait / serait possible avec son caractère. Imaginons qu'Hazel ait eu un lieu qu'elle aimait bien dans le Londres sorcier (idéalement, un parc). Jem aurait pris l'habitude de s'y rendre (parce que c'est sur son chemin ou peu importe). Et un jour, poussé par une lubie, il aurait laissé une boîte de biscuits en se disant que quelqu'un la trouvera forcément et en aura plus besoin que lui qui a déjà eu les yeux plus gros que le ventre et fais un quintal de biscuits. Le lendemain, la boîte est vide. Et ainsi de suite : il aurait commencé à abandonner de la nourriture au même endroit, un peu caché, en espérant que quelqu'un qui en a besoin tombe dessus. Et de préférence : Hazel.

hey youuu jule
aloooors pour le lien Âqen/Hazie, ils se sont rencontrés début Poudlard via Jessie mais ne se supportaient pas jusqu'en 5e année où ils ont débuté une relation un peu on/off pendant plusieurs années, jusqu'en '94 (si j'me perds pas dans les dates) et ils ont emménagé ensemble  en '95 jusqu'à ce que Hazel se casse fin '97 - et ça faisait une bonne année que ça allait plus trop.
Donc. yeah ils se seraient d'office fréquenté à Poudlard, du coup, effectivement. surtout s'il était proche d'Âqen. elle est ultra-sociable et se serait incrustée dans leur duo sans aucune gêne Arrow (d'autant plus qu'elle est un peu possessive, elle aurait bien été du genre à vouloir connaître tout l'entourage d'Âqen mdr)
j'la vois bien débarquer un peu comme une tempête, toujours over dynamique, venir râler près de Jem & Âqen les conneries de sa journée, s'incruster sans raison puis ne plus trop les approcher pendant deux trois jours Arrow à voir ce que Jem en aurait pensé (d'elle et p'tête de leur relation, à Âqen et elle, du coup hm)

Post-Poudlard, j'avais plus ou moins une idée. poke en gros d'après ce que la joueuse d'Âqen m'a dit, au moins où ça a commencé à battre de l'aile entre Hazel & lui, qu'il allait se réfugier chez Jem entre deux voyages, assez fréquemment.
Evidemment dans ma tête Hazie l'aurait compris (p'tête bien qu'elle aurait chopé Jem entre 4 yeux pour qu'il admette que l'autre l'évite yeah), et j'la vois bien arriver de temps en temps chez lui (grosse incruste, volume 2) pour voir si Âqen était là, cracher sa haine et finalement squatter un peu - vu qu'il paraît que tout le monde squatte chez Jem. Arrow
du coup vu qu'Âqen était souvent en voyage, ils auraient p'tête pu se rapprocher ? avant ça ils auraient été du genre à se dire "c'est la copine de mon bff"/"c'est le bff de mon mec" et that's it, puis à force ils seraient devenus p'tête amis. hm I don't knooow, c'est ce à quoi j'ai pensé hier mdr

POUR LA PARTIE REBUTS. c'était en 2000, donc 3 ans après qu'elle ait pris la fuite. ça me semble bien potte bon, Hazie l'aurait évidemment envoyé chier, ça y'a aucun doute par contre. erf
autre idée : Jem aurait pu être une des rares personnes avec qui elle a gardé contact après avoir pris la fuite, de fin '97 à fin '00. ça aurait pas été très régulier, mais elle envoyait de temps à autres des lettres à ses parents et aurait pu en faire de même pour lui (à moitié pour avoir de ses nouvelles à lui, à moitié pour demander si Âqen était pas encore mort quelque part Arrow). elle lui aurait demandé de rien dire à l'autre, par contre, à voir si c'est faisable ?
donc si on part là-dessus, il l'aurait revue après ne plus avoir eu de nouvelles pendant quelques mois. Hazel l'aurait de toute façon envoyé chier, tho yeah

j'aime beaucoup l'idée de la boîte de biscuits qu'il laisserait pour elle. potte Surtout si on part du principe qu'ils sont/ont été proches, ça serait pas mal. Limite Jem connaîtrait très bien son endroit préféré ? hm (à définir, j'ai pas encore réfléchi à ça mdr)
ça serait à partir de quand d'après toi ? hm dès '97 ? ou plutôt post-exécution 2002 ? hm
dans tous les cas ça peut coller avec Hazie, qui aurait été parfaitement capable de partir du camp des insurgés en se disant qu'elle a bien le droit de faire une petite balade (Arrow) et se serait naturellement dirigée là-bas.

Donc voilà brille à voir ce qui te va/ce qui te va pas, tout ça poke

Citation :
Yé souis là bella ! hinhin

ALORS !

Ptain. Les idées fusent mais on va tente d'organiser tout ça et surtout de prévoir un truc qui puisse évoluer. Déjà, j'ai pas bien capté un détail xD Elle a été capturé par des Rafleurs en 2000 ? C'est bien ça ? Elle était insurgée avant ça ? Ou après l'exécution des Rebuts ?

Dans un premier cas, si elle l'était avant, Daphne et Hazel auraient pu forcément être amenées à se cotoyer. Tout dépend de quel camp elle a choisi, au final mais j'ai vu qu'elle faisait plus dans le solo, si j'ai bien compris hm

Si c'est après le 5 juillet, elles ce seraient pas connus hm Ou alors on remontrait à Poudlard ! Je ne sais si, admettons qu'elles ce soient connues à Poudlard, elles auraient pu être amies en cachettes. Daphne a très longtemps joué la carte de la parfaite sang pur à l'école donc ça aurait pu rebuté Hazel ? Tout en sachant que Daphne n'était; en réalité, pas du tout une adepte du Lord et des mœurs liées aux Sang pur. Elle faisait juste genre d'être poto avec Draco et sa team. Alors qu'elle s'en foutait royalement. Daphne a fui en fin de sa 6e année mais l'année m'échappe Arrow Donc elle a fui assez tôt et est devenue officiellement une traître assez tôt aussi. Auraient-elles pu entrer en contact après ça du coup ?

Après si Hazel est devenue insurgée après que Daphy soit retournée auprès de sa famille donc fin 2000 - début 2001 si j'dis pas de conneries, ce serait cool qu'elles ce soient soit rencontrées avant donc à l'école soit ... après mais ça va être compliqué xD

Enfin dis moi puis on élabore un truc sympa kr

Donc du coup pour Poudlard ça sera pas possible malheureusement, comme je t'ai dit brille et j'avoue que je vois mal comment elles auraient pu se rencontrer pré-insurrection hm Hazel travaillait au Ministère, mais Daph était toujours à Poudlard, donc à moins de les lier par des connaissances communes c'est compliqué.

Mais donc ! Oui, Hazie a rejoint feu l'Ordre fin '97 quand la nouvelle de la traque aux moldus est tombée. Elle tenait pas trop à rester les bras croisés en attendant qu'on l'attrape Arrow
Elle fait partie des Belliqueux, là, mais à la base à l'implosion de l'Ordre elle savait pas trop où se foutre mdr c'est pas encore figé dans sa chrono, je pense voir au fil des liens justement, mais j'l'imaginais un peu comme voguant là où le courant la menait, Insurgée un peu paumée yeah du coup si je me trompe pas elles auraient pu se rencontrer dès '97 right ? hm Ordre => belliqueux, elles ont fait tout un chemin ensemble, jusqu'à la rafle de Hazie fin 2000 et d'ailleurs Daph est retournée chez ses parents au même moment, c'est un signe. trognon

Au niveau de la relation en elle-même, je pense qu'elles auraient pu s'entendre extrêmement bien. elles sont toutes les deux fougueuses, pétillantes, déterminées ; elles avaient la même mission comme but final. je vois bien une bonne dynamique entre elles. hm
Au début p'tête qu'elle aurait un peu méfiante, parce qu'Hazel a un peu tendance à cracher sur les sang-purs (qui pourrait lui en vouloir :russe:), mais les doutes auraient fini par s'envoler peu à peu pour laisser place à une franche amitié - enfin une sang-pure, d'une famille qui tient à ses traditions, qui a réussi à y renoncer pour le bien commun (contrairement à un certain Shafiq :russe:) Á l'époque elle était quand même un peu moins révoltée qu'à présent, elle nourrissait l'espoir que tout se résolve avant que ça parte trop loin (wroooong), donc un peu plus supportable aussi, parce que là c'est juste une boule de colère What a Face
Du coup vu qu'Âqen voudrait fouiller/fouille (je sais plus) dans son crâne à la recherche d'Hazel, comme je l'ai mentionné sur la box, je trouverais ça pas mal intéressant que Daph la connaisse particulièrement bien au final, et qu'Hazel lui ait fait confiance pendant les années qu'elles ont passé ensemble. poke

Du coup vu qu'Hazel a été l'une des rebuts qu'on voulait exécuter, elles auraient pu se voir là, même si Daph ne savait plus qu'il s'agissait d'elle. :russe: Et elle se serait certainement demandé, Hazie, ce que l'autre foutait là concrètement gaah Et du coup, penser à une énième trahison des sang-purs qui l'entourent, un énième retournement de veste, venant donner une raison de plus à sa haine mdr

Voilà pour ce que je peux proposer pour l'instant brille à creuser pour voir comment ça pourrait donner en rp par exemple, mais dis-moi déjà ce que t'en penses kr
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Matteo Grimaldi
Matteo Grimaldi
‹ inscription : 04/10/2015
‹ messages : 953
‹ crédits : odistole.
‹ dialogues : #749585
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Tumblr_nmeeuwE5kO1u30wp0o4_r1_250

‹ liens utiles :
‹ âge : trente
‹ occupation : tisseur de mots, journaliste, coureur de monde. à la dérive.
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : était en bois d'érable, relativement flexible, mesurait 26,8 cm et contenait un coeur de phoenix.Désormais brisée, j'ai hérité d'une baguette récupérée sur le cadavre d'un mangemort: bois de noyer noir, 32 cm, coeur inconnu, et absolument pas faite pour moi.
‹ gallions (ʛ) : 2377
‹ réputation : j'ai l'air de regretter la fin de cette guerre, que ce qui secoue ce monde nouveau paraît me révolter bien plus que les atrocités commises par le précédent gouvernement, que je suis un piètre journaliste et écrivain qui tente de percer dans un milieu qui n'a jamais voulu de lui.
‹ particularité : en plein flou.
‹ faits : j'ai soutenu la rébellion, bien que je n'ai quitté ma vie que sur le tard pour aller les retrouver, au détour de la création de la Renaissance du Phoenix ; que beaucoup n'ont pas cru à mon implication, du fait de ma naissance surtout ; que j'ai une tendance fâcheuse à commencer des choses et à ne pas les terminer ; que ma plus grande ambition est d'enfin publier un livre ; que ma fiancée est en fuite et que je n'ai aucune idée de si je la reverrai morte ou vive, offerte aux bons soins des Détraqueurs ; que la nouvelle société me répugne presque autant que la précédente, voir plus ; que je ferai sûrement tout pour ma soeur.
‹ résidence : dans le loft de la Bran Tower ou Eirene et moi vivions avant que tout ne vole en éclat. J'ai réussi à garder l'appartement par je ne sais pas quel miracle, il sert aujourd'hui à ma soeur et à mon beau-frère, Elias, parfois. En vérité je n'y suis pas souvent, je fuis l'endroit.
‹ patronus : une méduse géante
‹ épouvantard : un grand feu, l'anéantissement total de ma famille, rester seul au milieu des cendres
‹ risèd : Eirene se tenant à mes côtés, aussi heureuse qu'elle l'était à nos débuts, lorsque nous étions encore pleins de promesses et de projets fabuleux avant que tout ne soit jeté aux flammes.
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
Ta Hazel est trop badass. yeah (Aqen ce trouduc. #TeamHazel Arrow)
BREF. A un an près ils auraient pu être dans la même promo à Poudlard, Gryffondor etc. D'après ce que j'ai compris, Hazel prend à peu près tous les SP en grippe. Matteo a tourné le dos à la réalité pendant des années, pendant qu'il voyageait un peu partout et faisait son boulot de journaliste, jusqu'à ce que sa sœur ne meure et qu'il ouvre enfin les yeux. Il avait toutes les horreurs sous le nez à longueur de journée, il les rédigeait même, et il ne faisait rien: clairement un truc qui sortirait par les trous de nez d'Hazel je me trompe ? Surtout si elle le voit rôder dans les camps Insurgés maintenant. jule

• • •


Que naissent, du tissu de notre rêve, des splendeurs énigmatiques et des ombres conquérantes, qu'un incendie total engloutisse ce monde et que ses flammes provoquent des voluptés crépusculaires, aussi compliquées que la mort et fascinantes comme le néant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
BABE, on était à un an d'écart dans la maison Gryffondor (Mira l'année du dessus) et puis tu m'as dit que t'avais une idée de lien en lien aussi avec Stanley/Stanford Mounthope bbmouton Et puis, entre filles de familles moldues, j'ai bien envie qu'on se soit comprises avec nos références moldues dans la salle commune… et puis chez les Insurgés, des codes de ouf, du style "On fait comme dans *tel film particulier*" etc :-^:
Dis-moi tout noeil
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
Ok, alors je reviens tard mais j'ai plein de choses à te dire et à te proposer pour que ce lien soit trop top (et si ça te va, on enchaîne sur un rp très prochainement èé ).

Je pense que Jem aurait été clairement mal à l'aise en sa présence au début. C'était encore l'époque où il tatônnait dans ses rapports avec les autres et cette grande gueule qui débarque de nulle part ... Au secours ! panic
Pour autant, je pense qu'il aurait soutenu à fond leur couple : il se fiche pas mal de la personne sauf Aramis avec Nyssandra qui sort avec un de ses proches, tant qu'ils se rendent heureux. Donc à partir de ce moment, il aurait pu nouer une relation proche avec Hazel ... et se retrouver comme l'enfant du divorce au moment où ça battait de l'aile ! dent

En voyant arriver Hazie complètement furieuse, il aurait tenté de ménager la chèvre et le chou et au final se serait sans doute retrouvé à faire les médiateurs, lui remonter le moral et lui servir une pêche melba histoire de lui remonter le moral. dent bis.

Ca me plairait beaucoup qu'avant toute la partie rebuts, ils aient eu une relation très proche (sans ambiguité et tout, on est d'accord). L'ex petite-amie de Jem avec qui il est resté longtemps (j'ai un scénario en cours depuis la dernière glaciation) voyageait souvent, je pense qu'il aurait pu se retrouver à passer du temps avec Hazel, parler de couple, d'amour, et de comment ils se projettent chacun sur ces sujets. Une amitié intellectuelle assez forte jusqu'au moment boum patatras sur les rebuts.

Il aurait fermé sa grande gueule pour les lettres, en lui conjurant dans une des lettres de les brûler aussi sec (comme ça si on intercepte un autre courrier ils ne seront pas qu'il a demandé à faire détruire les preuves! panic la grosse flipette du mec qui fait du droit)

Post rebuts, j'imagine ! Ca nous laisse quelques mois / tentatives d'amitié (en sachant qu'à l'époque des rebuts, il aura pu tenter de se rapprocher d'elle sans y parvenir).

Bref, j'aimerais beaucoup qu'on fasse soit :
- un rp à Poudlard (potentiellement leur rencontre à genre douze ans :russe: )
- un rp après à parler de leurs ex et refaire le monde
- un rp retrouvailles/dansmesbras/mangedonct'asmaigri

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
Hazel Fitzalan a écrit:


Citation :
Yé souis là bella ! hinhin

ALORS !

Ptain. Les idées fusent mais on va tente d'organiser tout ça et surtout de prévoir un truc qui puisse évoluer. Déjà, j'ai pas bien capté un détail xD Elle a été capturé par des Rafleurs en 2000 ? C'est bien ça ? Elle était insurgée avant ça ? Ou après l'exécution des Rebuts ?

Dans un premier cas, si elle l'était avant, Daphne et Hazel auraient pu forcément être amenées à se cotoyer. Tout dépend de quel camp elle a choisi, au final mais j'ai vu qu'elle faisait plus dans le solo, si j'ai bien compris hm

Si c'est après le 5 juillet, elles ce seraient pas connus hm Ou alors on remontrait à Poudlard ! Je ne sais si, admettons qu'elles ce soient connues à Poudlard, elles auraient pu être amies en cachettes. Daphne a très longtemps joué la carte de la parfaite sang pur à l'école donc ça aurait pu rebuté Hazel ? Tout en sachant que Daphne n'était; en réalité, pas du tout une adepte du Lord et des mœurs liées aux Sang pur. Elle faisait juste genre d'être poto avec Draco et sa team. Alors qu'elle s'en foutait royalement. Daphne a fui en fin de sa 6e année mais l'année m'échappe Arrow Donc elle a fui assez tôt et est devenue officiellement une traître assez tôt aussi. Auraient-elles pu entrer en contact après ça du coup ?

Après si Hazel est devenue insurgée après que Daphy soit retournée auprès de sa famille donc fin 2000 - début 2001 si j'dis pas de conneries, ce serait cool qu'elles ce soient soit rencontrées avant donc à l'école soit ... après mais ça va être compliqué xD

Enfin dis moi puis on élabore un truc sympa kr

Donc du coup pour Poudlard ça sera pas possible malheureusement, comme je t'ai dit brille et j'avoue que je vois mal comment elles auraient pu se rencontrer pré-insurrection hm Hazel travaillait au Ministère, mais Daph était toujours à Poudlard, donc à moins de les lier par des connaissances communes c'est compliqué.

Mais donc ! Oui, Hazie a rejoint feu l'Ordre fin '97 quand la nouvelle de la traque aux moldus est tombée. Elle tenait pas trop à rester les bras croisés en attendant qu'on l'attrape Arrow
Elle fait partie des Belliqueux, là, mais à la base à l'implosion de l'Ordre elle savait pas trop où se foutre mdr c'est pas encore figé dans sa chrono, je pense voir au fil des liens justement, mais j'l'imaginais un peu comme voguant là où le courant la menait, Insurgée un peu paumée yeah du coup si je me trompe pas elles auraient pu se rencontrer dès '97 right ? hm Ordre => belliqueux, elles ont fait tout un chemin ensemble, jusqu'à la rafle de Hazie fin 2000 et d'ailleurs Daph est retournée chez ses parents au même moment, c'est un signe. trognon

Au niveau de la relation en elle-même, je pense qu'elles auraient pu s'entendre extrêmement bien. elles sont toutes les deux fougueuses, pétillantes, déterminées ; elles avaient la même mission comme but final. je vois bien une bonne dynamique entre elles. hm
Au début p'tête qu'elle aurait un peu méfiante, parce qu'Hazel a un peu tendance à cracher sur les sang-purs (qui pourrait lui en vouloir :russe:), mais les doutes auraient fini par s'envoler peu à peu pour laisser place à une franche amitié - enfin une sang-pure, d'une famille qui tient à ses traditions, qui a réussi à y renoncer pour le bien commun (contrairement à un certain Shafiq :russe:) Á l'époque elle était quand même un peu moins révoltée qu'à présent, elle nourrissait l'espoir que tout se résolve avant que ça parte trop loin (wroooong), donc un peu plus supportable aussi, parce que là c'est juste une boule de colère What a Face
Du coup vu qu'Âqen voudrait fouiller/fouille (je sais plus) dans son crâne à la recherche d'Hazel, comme je l'ai mentionné sur la box, je trouverais ça pas mal intéressant que Daph la connaisse particulièrement bien au final, et qu'Hazel lui ait fait confiance pendant les années qu'elles ont passé ensemble. poke

Du coup vu qu'Hazel a été l'une des rebuts qu'on voulait exécuter, elles auraient pu se voir là, même si Daph ne savait plus qu'il s'agissait d'elle. :russe: Et elle se serait certainement demandé, Hazie, ce que l'autre foutait là concrètement gaah Et du coup, penser à une énième trahison des sang-purs qui l'entourent, un énième retournement de veste, venant donner une raison de plus à sa haine mdr

Voilà pour ce que je peux proposer pour l'instant brille à creuser pour voir comment ça pourrait donner en rp par exemple, mais dis-moi déjà ce que t'en penses kr

Je réponds carrément tardivement mais je crois que j'resterais une limace asthmatique jusqu'à la fin de ma vie Arrow Du coup, ouep elles ce seraient rencontrées en 97 et j'ai rien de plus à préciser sur la relation entre Hazel et Daph, c'est comme ça que je les voyais. Du moins si on pensait à un côté positif ! Du coup, c'est okey, surtout que ça sera carrément rageant, même si ça restera une info muette, que Daphne est super bien connue Hazel, qu'Âqen tente de "fouiller" la mémoire de Daphne sans grand succès alors qu'elle est sûrement l'une des seules à savoir ce qui est arrivée à Hazel.

Puis ouais, elles auraient pu se revoir à l'exécution des Rebuts, sachant qu'à ce moment-là, Daphy avait simplement zappé toutes ses années auprès des Belliqueux sans forcément que son côté insurgé ne soit endormi, bien au contraire. Ce qui a fait que ce jour-là, elle a même voulu défendre ses anciens potos itout mais elle pouvait pas facepalm et du coup lavage de cerveau Arrow une histoire bien rageante comme on les aimes What a Face Du coup, moi ça me va !

Je sais pas du tout si tu es d'un dispo pour un RP et deux, comment elles vont pouvoir se recroiser mdr parce que ce serait vachement marrant qu'elles se recroisent qu'Hazel ait grave la colère contre Daphne mais que Daphne se disent juste "Mais qui c'est celle-la ?" hehe
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

i'm a little dysfunctional, don't you know? (hazel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» (...) Vois-tu je sais que tu m'attends. [Hazel]
» a pawn in your chess game ♖ HAZEL
» Les filles sont trop bavardes ► hazel
» hazel + she's everything i'm not

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-