sujet; like a small boat on the ocean + angelina.

Invité
Invité
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
Angelina leanneJohnson
feat meaghan rath • crédit elwinioxrph
❝ We're running in circles again ❞Insurgents ; Inventé

☇ pseudo complet & surnom(s) ; Angelina, signifiant ange ou encore messager, c’est un prénom symbolique, pour une petite fille attendue depuis de trop longues années par des parents dont l’espoir fanait de jour en jour. Leanne, en l’honneur d’une aïeule, puisse-t-elle être à la hauteur de sa mémoire. Johnson, commun et banal, pourtant elle le porte avec fierté. Lina ou Angie pour les intimes, trouvant son prénom bien trop long et légèrement niais, elle préfère qu'on la surnomme ainsi. Jelly n'est autre que son nom de code au sein des insurgés, elle le tient de son amie Fleur, depuis c'est resté.
☇ naissance ; Elle vit le jour un vingt-sept octobre 1977, au cœur d’un petit village sorcier perdu dans le nord de l’Irlande.
☇ ascendance; Le sang coulant dans ses veines est loin d'être pur mais peu lui importe. Ce n'est autre qu'une sang-mêlée parmi tant d'autres et elle ne s'en soucie pas plus que ça, après tout, tout le monde a le sang rouge non ?
☇ métier ; Ancienne ingémage au sein de la société de balais de course Nimbus. Actuellement en cavale, cette belle époque est donc révolue. Elle s'improvise désormais soigneuse, combattante, stratège, ravitailleuse, etc.
☇ camp ; La résistance. Lina est contre les idéologies de ce gouvernement élitiste et corrompu jusqu'à l'os. Elle a rejoint officiellement la rébellion il y a quelques mois à peine, bien qu'elle se soit toujours décarcassée pour venir en aide aux résistants  du mieux qu'elle le pouvait, tout en se fondant dans la masse sorcière.
☇ réputation ; Depuis Poudlard, Lina n’a cessé d’être associée au quidditch, ce qui n’est pas pour lui déplaire. L’évocation de son prénom est généralement suivi d’un « Ah oui, la poursuiveuse de l’équipe gryffondor ! »  Plus récemment elle est devenue la « lobotomisée », la fille avec le cerveau en bouillie, la fille qui tente de recoller les morceaux de son esprit en miettes.
☇ état civil ; Célibataire, le climat actuel n'est pas vraiment favorable pour nouer une relation sentimentale stable. Et puis de toute façon, elle ne veut surtout pas prendre le risque d'aimer quelqu'un durant ces temps sombres.
☇ rang social ; Siégeant désormais tout en bas de l'échelle sociale, Lina est une insurgée, une moins que rien, un élément à abattre aux yeux du gouvernement.
☇ baguette ;  : elle est en bois d'épicéa rigide, contient en son cœur un crin de kelpy et mesure environ vingt-sept centimètres.
☇ épouvantard ; Son propre reflet, l’autre facette d’elle-même. Une Angelina pro-gouvernement, une Angelina aux idéologies totalitaires, une Angelina crachant sur ces répugnants sang de bourbes, une Angelina traquant ces foutus insurgés, une Angelina trahissant ses amis et ses propres convictions.
☇ risèd ; Assise au coin du feu crépitant, sa mère tentant de démêler en vain le moindre centimètre de sa tignasse rebelle, son père un livre en mains, lunettes posées sur son nez, s’éclaircissant la voix avant d’entreprendre la lecture  d’un classique de la littérature sorcière « Gueule de loup, cœur d’homme ». Elle est paisible, aimée et protégée, personne n’est là pour troubler la quiétude qui la gagne peu à peu.
☇ patronus ; Il prend la forme d'un pygargue, rapace majestueux, résistant et véloce.
☇ particularités ; La jeune femme ne dispose d'aucune particularité spécifique, à moins que ancienne lobotomisée compte ?
☇ animaux ; Toujours accompagnée de sa fidèle chouette à lunettes dénommée Cliodna en l’honneur de la célèbre druidesse irlandaise, cet oiseau est à présent son bien le plus précieux et ne l’a plus quittée depuis maintenant bon nombre d’années.
☇ miroir ; Le miroir de Lina est un losange presque parfait aux reflets orangés. Charlie Weasley détient le miroir jumeau au sien.

☇ Avis sur la situation actuelle ; L’avis de la jeune femme est parfaitement tranché : c’est inhumain, intolérable, immonde. Cette guerre lui a tout pris. Elle a décimé ses proches, anéanti ses repères, torturé son esprit, bouleversé ses convictions. Elle n’a qu’une seule envie bien évidemment ; que tout ceci cesse, que ce règne de terreur prenne fin. Elle va se battre pour défendre ses certitudes, le temps où elle agissait dans l’ombre et de manière plus au moins passive est à présent révolu. Elle a trop perdu, elle a trop enduré, elle n’a plus envie de subir en silence. Alors elle compte bien se battre, pour toujours, jusqu’à la mort s’il le faut, de toute façon elle n’a plus rien à perdre.  

☇ Infos complémentaires ;fille unique, Angelina ne s’en est jamais plainte. considérée comme un petit miracle par ses parents qui l’attendaient depuis déjà plusieurs années, elle s’est épanouie au sein d’une famille attentionnée et aimante + môme téméraire, obstinée et aventureuse, elle a toujours donné du fil à retordre à ses proches et ce, depuis sa plus tendre enfance + ayant la malchance de naitre en fin d’année, elle n’a été répartie chez les rouges et or qu’en 1989, soit à douze ans. l’attente fut longue et insoutenable pour l’enfant qu’elle était, mais c’est avec une fierté non dissimulée qu’elle a gagné les rangs des gryffondors + lors de sa troisième année à poudlard,  elle rejoint l’équipe de quidditch en tant que poursuiveuse et devient bien vite une joueuse phare de son équipe + son attitude pétillante et enjouée lui a toujours permis de nouer facilement des relations + plus tournée vers le sport que les études, elle a pourtant collectionné une ribambelle de « O » et « E » au cours de sa scolarité. elle a toujours été déterminée à réussir malgré son fade intérêt pour certains cours  + elle supporte difficilement la pression qui la rend désagréable voir parfois insupportable. cela s’est confirmé en septième année, lorsqu’elle a repris les rênes de son équipe de quidditch. certains disent qu’il lui arrivait de se transformer en véritable harpie + c’est une grande passionnée d’astronomie + elle est dotée d’un sens de l’humour à toute épreuve, en même temps quand on a côtoyé les jumeaux Weasley pendant autant d'années c’est plutôt obligé + franche, parfois trop, elle a bien souvent eu du mal à tenir sa langue + sa mère est décédée alors qu’elle était âgée d’à peine quinze ans, elle s’est donc retrouvée seule avec son père, véritable pilier de sa vie + absolument contre les idéologies du gouvernement actuel, Lina a toujours été une « pro-insurgés », bien qu’elle n’ait rejoint ces derniers que bien plus tard pour une seule et unique raison : s’occuper de son père affaibli + célibataire depuis un moment, elle a en quelque sorte renoncé à l’amour, selon elle aimer durant ces temps sombres n’est autre qu’un signe de faiblesse + grande nostalgique, elle vit dans le passé + elle est tourmentée par la mort de Katie Bell, de plus elle souffre énormément du décès soudain de son père + elle a cette horrible impression d’avoir perdu tous ses repères + depuis sa « lobotomie » elle n’est clairement plus la même, moins pétillante, moins avenante, elle est gagnée par un tourbillon de culpabilité et de regrets.

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi crimson/Laura. J'ai 21 ans, je viens de Belgique et j'ai connu le forum via Fleur  I love you . Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 5 jours sur 7. Pour les membres désirant être parrainés uniquement : rendez-vous dans cette catégorie et postez dans le sujet "être parrainé". Pour les scénarii uniquement : j'ai l'aval du créateur concernant ma fiche [] oui / [] non. Un dernier mot ? facultatif.



Dernière édition par Angelina Johnson. le Jeu 31 Mar 2016 - 23:09, édité 33 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
big girl don't cry
I am a sink with an open drain,
and anything you say runs straight out.


❝ first day of my life1989 ⚜ écosse

C’est avec une impatience débordante et infantile qu’Angelina a attendu ce jour, pourtant, assise aux côtés des autres gryffondors fraîchement répartis, elle a soudain perdu sa langue. Les mots restent bloqués au fond de sa gorge tandis qu’elle observe le regard brillant d’émotions le décor féerique dans lequel elle baigne actuellement. Tout ça, c’est bien plus qu’à la hauteur de ses attentes. Elle est enfin à Poudlard, ce n’est pas trop tôt ! Tandis qu’elle se perd dans la contemplation de la grande salle, une main frêle se pose sur son épaule, la tirant instantanément de sa torpeur. « Tu me fais un peu de place ? » demande une petite blonde au teint clair et au regard pétillant. Elle se pousse instantanément, se collant contre un grand roux s’empiffrant goulument de tarte à la mélasse. Elle qui est d’habitude si avenante, si enjouée, semble avoir laissé toutes ces qualités à la maison, bien au chaud aux côtés de ses parents. Elle ne sait vraiment pas ce qui peut bien lui arriver à cet instant. Trop de changements en un coup, peut-être ? « Tu ne manges pas ? » La jeune fille se retourne vivement vers son interlocutrice qui semble très clairement avoir des vues sur son éclair au chocolat, le dernier survivant de son bataillon. « Oh si… c’est juste que… Enfin non, tu peux le prendre si tu veux. » répond-elle péniblement. Elle se sent vraiment stupide pour le coup, voilà qu’elle bégaie ! Sur ce, sa nouvelle camarde ne se fait pas prier pour mordre avidement dans la délicieuse pâtisserie. « C’est impressionnant, hein ? » s’enquit-elle entre deux bouchées. Lina jette une nouvelle fois un coup d’œil ébahi à la salle. « Plutôt, oui. » Elle a tant rêvé de cet endroit, qu’elle a désormais bien du mal à concevoir que tout ceci est réel. Elle ne rêve pas ! « Tu veux la moitié ? » dit-elle en brandissant la gourmandise. « Oh non, je ne voudrais pas interférer avec ta folle et intense envie de chocolat ! Ça me semble bien trop risqué ! » répond Lina, un petit sourire amusé étirant ses lèvres, ce qui provoque sans plus tarder l’hilarité de la « voleuse d’éclair ». « Je crois que toi et moi, on est faites pour s’entendre ! » Finalement, elle n’aura pas fait si mauvaise impression que ça. Elle se sent gagnée par le soulagement, chassez le naturel et il revient au galop, elle n’est donc pas vouée au mutisme pour le restant de sa scolarité. « Angelina Johnson. » déclare-t-elle sur un ton confiant. « Katie Bell. » Elles se sourient mutuellement avant de reprendre la conversation là où elle s’est arrêtée. Comme quoi, le chocolat ça rassemble !

not ready to say goodbye1992 ⚜ irlande

La vie ne tient qu’à un fil, c’est une fatalité. Pourtant, on en prend généralement conscience bien trop tard, quand notre temps sur terre est presque écoulé ou encore, quand le temps d’un proche qu’on chérit, qu’on aime plus que tout, est imparti. Le temps file, le temps n’attend personne, alors qu’on pense avoir l’éternité tout cesse d’un coup, sans prévenir. Un arrêt cardiaque, le cœur qui lâche, voilà ce qui est arrivé à sa mère. On a tous une épée de Damoclès au-dessus de la tête. « Ce n’était pas supposé se passer comme ça ! » s’écrie-t-elle les yeux embués de larmes. Elle était censée assister à mes matchs de quidditch importants, me réprimander pour les heures à venir passées en retenue, être témoin de mon premier « vrai » déboire amoureux, me réconforter dans les moments difficiles, questionner mes goûts en matière d’hommes, être présente lors de l’obtention mes buse et aspic, ou encore à mon mariage et tout simplement lors de chaque événement marquant de ma vie, songe-t-elle en fixant la pierre tombale se dressant devant elle. Elle a envie d’hurler, de cogner, d’expulser tout ce chagrin et cette colère qui règnent en maîtres jusqu’au fond de ses tripes. Ses jambes flageolent, comme si ces dernières n’arrivaient plus à supporter le poids de sa tristesse, elle finit par se laisser tomber à même le sol, devant cette pierre froide et morne, incapable de lutter contre le tourbillon d’émotions la déchirant de l’intérieur. Elle ne sait pas comment gérer cette épreuve, comment l’affronter, comment trouver la force d’aller de l’avant, d’avancer. Tandis qu’elle s’écorche les genoux contre les gravillons, une main rassurante se pose sur son épaule. « Elle ne voudrait certainement pas te voir dans un tel état. » dit son père d’une voix douce, tout en s’accroupissant à ses côtés. « De toute façon, elle n’est plus là pour me voir ainsi. » Elle n’arrive toujours pas à se faire à l’idée qu’elle ne recroisera désormais le regard de sa mère qu’au détour d’une photo, vestige d’un souvenir heureux. Elle n’entendra plus sa voix si chaleureuse et apaisante. Elle ne sera plus jamais là pour l’accueillir dans ses bras au premier chagrin venu. Elle est partie… définitivement. « Viens par ici. » souffle-t-il en enroulant ses bras réconfortants et sécurisants autour de Lina. « C’est injuste ! » s’exclame-t-elle, les larmes perlant le long de ses joues en un flot continu. Elle retient difficilement un violent sanglot, elle doit lutter contre cette tristesse qui l’envahit de part en part, sinon elle ne pourra plus jamais s’arrêter de pleurnicher. « Je sais. » Elle perçoit très nettement la douleur dans la voix de son père, ça lui déchire le cœur, ça l’achève littéralement. Elle a perdu sa mère, il a perdu l’amour de sa vie. À bout de forces, elle lâche prise, éclatant par la même occasion en sanglots contre le torse de l’unique pilier, l’unique repère, de son existence.

Chère Maman,

Il parait que l’écriture soulage, même lorsque le correspondant en question n’est à présent plus qu’un fantôme du passé. Je dois bien avouer que je ne suis pas convaincue, je le fais surtout pour papa, c’est sa requête. Il dit qu’il faut bien que je me confie un jour, que ça me fera le plus grand bien de coucher mes sentiments sur papier. Moi, je trouve ça complètement stupide, c’est une perte de temps… Mais j’ai promis de faire un effort, alors je t’écris cette courte lettre. Lettre que tu ne liras jamais parce que tu es décédée, tu es loin désormais.    

Que dire ? Si ce n’est que tu me manques évidemment, plus les jours passent et moins ça va. Bien sûr, je cache tout ça aux yeux du reste du monde, je préserve les apparences. Seulement voilà, à croire que papa a pris des cours pour décrypter la moindre de mes expressions faciales, il sait que tout ceci n’est qu’une vaste supercherie. J’aimerais que tu sois à mes côtés, je suis tellement… en colère ! Tu m’as laissée, pas de ton plein gré évidemment, mais tu m’as abandonnée. Je me sens si seule parfois… Souvent.  J’oscille chaque jour entre colère, solitude et chagrin. Un mélange bien explosif en somme. On arrête pas de me répéter sans cesse « tu dois tourner la page Angelina, tu dois avancer » et tout ce que ça provoque en moi ce genre de propos n’est autre que de la colère supplémentaire. J’en ai marre qu’on me rabâche les oreilles ! Les gens pensent me comprendre mais ce n’est pas le cas, ils sont à côté de la plaque. Toi tu me comprenais. Tu lisais en moi comme dans un livre ouvert. Pas besoin de mots, tout était dans le regard. Mais tu n’es plus là… et je me demande bien ce que j’ai pu faire de mal pour que tu me sois si vite, si brutalement, arrachée. Par Merlin, si tu savais ô combien tu me manques ! Pas un jour ne passe sans que ton souvenir ne vienne me hanter. Parfois j’aimerais te faire disparaître de ma mémoire, comme ça toute la peine se volatiliserait également. Une pierre deux coups. En réalité, je sais pertinemment que je ne pense pas cette dernière phrase, les souvenirs sont désormais mon bien le plus précieux.

Tu me manques,
Ta fille chérie,
Angelina.

shut up and dance with me ❞1994 ⚜ écosse

Angelina n’a jamais été le genre de fille à accorder une trop grande importance aux apparences, encore moins à la mode, c’est bien trop futile, elle préfère concentrer son attention sur quelque chose de plus utile, comme le quidditch par exemple. C’est donc d’une oreille distraite qu’elle écoute les propos de sa coéquipière et bien évidemment amie, Alicia Spinnet. Quand cette dernière est lancée, impossible de l’arrêter, elle parle des heures durant, à croire qu’elle n’a jamais besoin de reprendre son souffle. Elle hoche furtivement la tête tandis que des mots tels que pourpre, jupon, escarpins ou encore headband lui parviennent. Le bal. Honnêtement elle n’a aucune idée de ce qu’elle va bien pouvoir porter, elle n’a pas envie de payer une fortune pour une robe qu’elle ne portera surement pas plus d’une fois et elle n’est malheureusement pas dotée de doigts de fée, alors autant oublier tout de suite la couture. « Oh et d’ailleurs, mon cavalier n’est autre que le gobelin Alguff le fétide, tu vois qui c’est ? » Lina ne tique aucunement, complètement perdue dans le fil de ses pensées depuis déjà plusieurs minutes. « Je suis contente pour toi. » marmonne-t-elle, peu consciente du traquenard dans lequel elle vient de tomber. « Je le savais ! » s’écrie Alicia, un air faussement outré déformant ses traits. Angelina jette un coup d’œil incompris à cette dernière tout en se repassant en boucle la conversation, ou du moins les bribes de conversation qu’elle a daigné écouter, qu’est-ce qu’elle a bien pu louper ? Elle n’a guère le temps d’y songer plus clairement qu’un certain rouquin l’interpelle ; « Oh, Angelina ! » s’exclame Fred Weasley ce qui a le don d’attirer l’attention des quelques élèves présents dont la curiosité est piquée au vif. « Quoi ? » s’enquit-elle intriguée. « Tu veux venir avec moi au bal ? » Elle fronce instinctivement les sourcils. Il déconne ou… ? Elle ne sait jamais exactement quand prendre les jumeaux Weasley au sérieux. Elle le jauge un instant du regard, tandis que Ron affiche une mine stupéfaite. « D’accord. » répond-elle finalement avant de se retourner vers Alicia, un léger sourire rivé aux lèvres. « Si je m’attendais à ça… » souffle une Alicia Spinnet complètement emballée par ce qui vient de se dérouler sous ses yeux. « On est ami, après tout ce n’est pas comme si on y allait en tant que couple, c’est pour le fun, enfin tu vois. » proteste-t-elle afin de calmer les ardeurs de son amie. Elle n’a pas envie de faire tout un plat de cette histoire, ce n’est pas grand-chose après tout, ça ne signifie rien n’est-ce pas ? « D’accord mais… finalement je crois que cette robe pourpre te conviendra bien mieux qu’à moi. » « Quelle robe pourpre ? » demande Lina sur un ton se voulant innocent. « Rassure-moi, tu te fous de moi là ? » En guise de réponse, elle éclate d’un rire franc tandis qu’elle esquive habilement un coup de coude vengeur.

❝ That girl is a problem1995 ⚜ écosse

« Détends-toi un peu, mange un chocoballe, fais ce que tu veux mais par pitié arrête de te la jouer Lina-harpie ! » Angelina jette un regard noir à son amie, tout en s’affalant sur un des petits canapés de la salle commune, elle est exténuée. Elle ne pensait pas qu’en tant que capitaine de l’équipe de quidditch elle aurait si peu de temps pour elle et autant de travail à fournir. « Ce n’est pas de ma faute si certain de nos joueurs sont des incapables, on va perdre le prochain match si ça continue comme ça ! » Et elle n’exagère aucunement, enfin peut-être un peu… Mais tout de même, entre le gardien qui n’est pas foutu d’arrêter ce stupide souafle, un batteur qui ne semble pas savoir comment se servir correctement d’une batte et certains joueurs qui foncent droit vers les cognards à la place de les éviter, on n’est vraiment pas sorti de l’auberge ! Il y a de quoi s’énerver tout de même, non ? « Arrête de te mettre la pression ça ne sert absolument à rien. » répond Katie avant de se laisser tomber telle une masse aux côtés de Lina, cette dernière souffle d’ailleurs fortement histoire de montrer clairement son mécontentement. Le silence s’installe entre les deux gryffondors qui paraissent au bout de leur vie. Depuis leur première année, elles ne se sont jamais quittées. Elles se sont toujours soutenues, dans les bons comme dans les mauvais moments. Pour être honnête, Katie fait partie de ce petit groupe d’amis privilégiés ayant obtenu le droit de dire à la demoiselle ses quatre vérités sans que la situation ne vire trop au drame. « Pour ta gouverne, je ne suis pas une harpie, je suis juste exigeante. » proteste Lina, bras croisés contre sa poitrine. Katie laisse échapper un léger rire provocateur face à la mauvaise foi caractéristique de son amie. Au fond, elle doit reconnaître qu’elle se montre dure intentionnellement et puis… la pression ne lui réussit pas, elle en a bien conscience, elle déteste d’ailleurs tout ce poids qu’elle porte sur ses épaules, même s’il est évident qu’elle ne l’admettra pas. Ce qui est certain c’est que gryffondor ne sera pas vaincu, pas tant qu’elle tiendra les rênes de l’équipe. « Parait que Lina-harpie est de retour ! » s’exclame George Weasley en pénétrant dans la salle commune, suivi bien évidemment de son jumeau Fred et de Lee Jordan. « Je ne suis pas une… » commence-t-elle sur la défensive avant d’être interrompue par le deuxième rouquin : « J’ai mieux : Lin… » Il n’a guère l’occasion de terminer sa tirade, que Lina le pointe de sa baguette. « Bloclang. » prononce-t-elle une pointe de malice dans la voix. Plutôt satisfaite de son sortilège, elle jubile intérieurement à la vue d’un Weasley muet. George retient difficilement un fou rire face à ce spectacle, tandis que Lee entreprend un check avec Angelina. « Profitez-en, ce n’est pas tous les jours qu’un Weasley perd soudainement sa langue ! » s’exclame Katie.

see you again2002 ⚜ angleterre

« Merci. » articule péniblement Charlie Weasley entre deux bâillements. Elle sourit avant de lui jeter en pleine figure une vieille couverture en laine et un oreiller. « Oh tu sais, je ferais n’importe quoi pour vous, les Weasley. » Elle repense un court instant à Fred. Voilà maintenant plusieurs semaines qu’elle n’a plus de nouvelles de lui, rien que l’idée qu’il puisse être en mauvaise posture lui noue l’estomac. « Tu ne peux pas résister à notre rousseur exceptionnelle ! » s’exclame le « presque » aîné des Weasley. Elle roule des yeux. Quel imbécile celui-là, songe-t-elle amusée. Charlie est depuis maintenant plusieurs années une véritable bouffée d’air frais pour Lina, avec lui, elle oublie l’espace d’un instant la guerre et les cadavres jonchant le sol. « Comment va ton père ? » Elle hausse les épaules, pas aussi bien qu’autrefois, mais pas pire non plus. La vieillesse, la maladie et la guerre l’ont affaibli, mais il n’en reste pas moins un homme fort. « Il… va bien, enfin si on peut dire ça comme ça. Sa santé est stable donc c’est le principal. » Elle s’assied à ses côtés, sur le vétuste canapé en tissu. Elle repense à leurs entrainements de quidditch et à leurs petites prises de bec, tout ça lui parait tellement loin, tellement futile. « Il n’est pas très confortable, mais c’est toujours mieux que de dormir à même le sol. Quoique… ce soit plutôt ton truc, dormir à la belle étoile. » Elle est persuadée qu’il tuerait pour dormir à même l’herbe, aux côtés de ses précieux dragons. « C’est parfait et puis tu sais, le changement ça fait du bien de temps en temps. » rétorque-t-il en lui adressant un clin d’œil. Elle l’observe un instant, il n’a pas beaucoup changé et ce, malgré les événements. Bien sûr son visage est marqué par la fatigue et la lassitude, mais son regard est toujours aussi doux et chaleureux, avec une pointe de malice. « Tu sais qu’il y a l’eau courante ici, n’est-ce pas ? Que dirais-tu d’aller… te laver et même te raser ? » Elle le voit se renfrogner immédiatement et adopter expressément une mine outrée. « JAMAIS ! » proteste-t-il avec vigueur. Elle éclate d’un rire franc avant de poser une main sur sa barbe rousse et revêche. « Mais tu pues Charlie… et puis elle n’est pas douce du tout ta barbe ! » C’est au tour du jeune homme de rire aux éclats. Une fois le calme revenu, ils s’observent un instant, la main toujours postée contre la joue de Charlie, Lina se demande à quoi il peut bien penser. Ils restent ainsi quelques instants avant que la jeune femme ne vienne capturer délicatement les lèvres de son invité. Leur étreinte ne dure que quelques secondes, la réalité les rattrape bien vite. « Je vais te laisser. » déclare-t-elle en se levant précipitamment, laissant derrière elle un Weasley déconcerté. « Bonne nuit. » répond-il simplement en la regardant quitter la pièce.

Angelina n’a pas su trouver le sommeil. Elle s’est ressassé en boucle la scène qui s’est joué hier soir dans son salon. C’est étrange, elle n’avait jamais songé à Charlie Weasley de cette façon et pourtant, c’est bien elle qui a franchi le pas en premier lieu. Elle se lève, encore ensommeillée et surtout troublée. Elle entrouvre légèrement la porte de la chambre de son père afin de vérifier s’il va toujours bien, avant de descendre les escaliers à pas de loup. Elle fronce les sourcils à la vue du canapé vide et des couvertures soigneusement pliées. Il est parti. Un bout de papier attire son attention, la jeune femme s’empresse de le déplier :
Lina,
je m’excuse de m'en aller comme un voleur. Je préfère partir tôt afin d’éviter de vous causer des ennuis à toi et à ton père, je ne veux pas qu’ils vous arrivent quelque chose par ma faute. Sur tes conseils je me suis douché (ma barbe est cependant toujours intacte), j’ai également volé quelques brioches et fizwizbiz dans votre placard. À bientôt, j’espère.
Charlie.

mad hatter ❞2002 ⚜ angleterre

Elle s’éloigne d’un pas rapide et empressé tandis qu’un cri assourdissant retentit derrière elle, quelques mètres plus loin. Fergus Montgomerry. C’est le nom de cet insurgé hurlant à la mort. Ancien serdaigle, elle le revoit encore en train de lui proposer son aide pour sa dissertation portant sur les animaux fantastiques. Il était serviable et attentionné, du moins c’est le lointain souvenir qu’elle garde de lui. Aujourd’hui, il a fait le mauvais choix, il s’est rebellé, il a rejoint les rangs du mauvais camp. Le Fergus bienveillant n’est plus, il a disparu depuis bien longtemps. Un instant, elle s’est demandé ce qu’elle foutait-là, pourquoi elle ne lui venait pas en aide. C’est stupide, pourquoi ferait-elle ça ? Elle déteste ces foutus insurgés, ce ne sont que des moins que rien, des mécréants, de la vermine dont il faut se débarrasser. Alors, elle l’a vu tomber à genoux face à quelques mangemorts et elle a tourné les talons sans le moindre soupçon de regret, tout en faisant abstraction de cette petite voix qui lui hurlait de faire quelque chose, n’importe quoi. Mais elle n’avait plus rien à faire là, elle a rempli sa mission qui n’était autre que servir d’appât, le faire sortir de sa cachette, de son trou. Un insurgé de moins, songe-t-elle, c’est toujours mieux que rien.

Ce n’est pas toi. Tu n’es pas comme ça. Tu es contre ce gouvernement, tu le détestes, tu lui craches dessus ! George, ton ami, est mort par leur faute. Katie Bell était ton amie, une de tes amies les plus précieuses. Ils t’ont lavé le cerveau, ils t’ont compromise. Tu as une âme d’insurgée, tu les as toujours aidé quitte à te mettre en danger ! Réveilles-toi Angelina, reviens-nous. Tu es forte, tu peux le faire. Tu nous manques. Reviens.
Les mots défilent dans son esprit sans arrêt, les voix ne veulent pas se taire, s’apaiser. La tête entre les mains elle a envie d’hurler, c’est trop, elle n’en peut plus. Réel ou pas réel ? Elle ne sait pas, elle ne fait plus la différence. « Je déteste les insurgés. » souffle-t-elle péniblement. « Je les déteste. » répète-t-elle avec conviction. « Je vous déteste ! » s’écrie-t-elle avec rage à l’intention de Fleur, cette traîtresse, et de tous ces satanés Weasley, ces traites à leur sang. Ce sont tes amis. « Tais-toi, tais-toi. » murmure-t-elle à bout de forces.

❝ these battle scars2003 ⚜ irlande

Dix ans. Voilà dix ans qu’elle n’a plus foulé les gravillons de ce cimetière, qu’elle n’a plus revu cette pierre tombale encore bien plus morne qu’auparavant. À présent, plus aucune fleur n’est là pour égayer un minimum ce triste tableau, il ne reste que des mauvaises herbes et végétaux fanés. Quand elle repense à sa mère, une douce nostalgie l’envahit. Elle a tourné la page. Quand elle songe à son père, elle a l’impression d’être retournée une dizaine d'années en arrière. Un pas en avant, deux pas en arrière. L’idée du cadavre de son père gisant dans un endroit inconnu lui donne froid dans le dos, alors elle l’imagine ici, aux côtés de sa mère, aux côtés de son grand amour. Son cœur se serre rien qu’à l’idée que tout ceci n’est qu’illusion. Elle n’a jamais retrouvé sa dépouille, elle ne sera jamais en paix. Elle aurait dû être présente à ses côtés, intervenir lorsque ces foutus mangemorts ont passé le seuil de sa maison. Mais elle n’a rien fait, car elle n’était plus elle-même, elle était loin, auprès de Fleur et des Weasley, ces derniers tentant avec ardeur de lui faire retrouver la raison. Tout est de sa faute. Elle serre la mâchoire, se retient d’envoyer son poing contre la roche. Elle ne pleure pas, elle n’a plus de larmes en stock. Elle se sent vide, vide de l’intérieur, telle une enveloppe sans âme. Plus rien ne sera jamais comme avant, elle ne sera plus jamais comme avant.

Papa,

Voici donc la deuxième lettre que j’écris à un mort, j’ai l’impression d’être complètement cinglée. En fait je crois que ce n’est pas juste qu’une impression. Parfois, je ne sais plus ce qui est réel ou non. Dans ces moments, je me surprends à t’imaginer le regard brillant, un doux sourire élargissant tes lèvres… tu es en vie. Mais ce n’est pas réel, ce n’est que mon imagination et Fleur me ramène bien vite à la réalité. Je crois qu’elle a peur, peur que je redevienne…folle. Je ne vois pas d’autre mot. J’ai la sensation de n’avoir que des regrets, des remords. Je ne suis qu’un amas d’amertume, de honte et de tristesse. J’ai fait des choses horribles. Encore une fois, on n’arrête pas de me répéter « ce n’était pas la véritable Angelina, la véritable toi. » Mais c’était qui alors ? Leurs paroles ne m’aident aucunement. J’en ai marre qu’on essaye de me consoler, marre qu’on s’inquiète pour moi…Je veux juste être seule. J’ai tout perdu je crois, que ce soit ma raison, mon intégrité, Katie… Toi. Ma conscience me torture chaque jour, chaque minute. Tu es mort par ma faute, tout comme Katie, tout comme les autres que j’ai dénoncé. Rien ne pourra effacer tout ça.

J’aimerais que tu sois là. Que tu me prennes dans tes bras, que tu me dises que tout finira par s’arranger. Je sais que c’est impossible. Parfois je me demande si ça vaut la peine de continuer le combat. Je n’ai plus personne pour qui me battre. Tu me manques tellement… Je suis sincèrement désolée papa, désolée de ne pas avoir été là pour toi, désolée de n’avoir pas su te protéger, désolée pour le mal et l’inquiétude que j’ai dû te causer alors que tu luttais déjà contre ton propre fléau : la maladie. Je ne sais pas comment je vais bien pouvoir continuer à vivre avec tout ça sur la conscience. Si j’avais le pouvoir de revenir en arrière je changerais tout, je ne te laisserais pas tomber. Encore une fois, c’est impossible.

Je t’aime tellement,
Ton Angelina.



Dernière édition par Angelina Johnson. le Ven 1 Avr 2016 - 0:26, édité 39 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
OMGOMGOMG OMG OH MON GOD !

Juste... Cet choix d'avatar ptain ! (ce personnage, aussi zmpsqdjsmpfj)
Mais j'ai tellement d'amour pour Being Human que... well.... kr kr
Bienvenue par ici, chaton au jambon et bon courage pour ta fiche :jambon: J'ai hâte de voir ce que tu prépares !
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Ginevra Weasley
Ginevra Weasley
‹ inscription : 08/03/2016
‹ messages : 657
‹ crédits : av: praimfaya. ; gifs: veronicsalodge, holdingaheart.
‹ dialogues : sienna.
like a small boat on the ocean + angelina.  Tumblr_omzs03wV5Z1r7slkpo7_400

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; alicia spinnet w/ zoe kravitz ; calixe Davis w/ jennie kim ; ardal ollivander w/ matthew daddario ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook.
‹ âge : 22 ans (onze août).
‹ occupation : mère à temps plein.
‹ maison : gryffondor.
‹ scolarité : 1992 et 1999.
‹ baguette : uc.
‹ gallions (ʛ) : 2144
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
BIENVENUUUE avec cet excellent choix de personnage iiih Fleur nous aide à faire le plein de jolies demoiselles, c'est bon ça jule juste pour info, Fred avait entamé un scénario ici, vous pourrez peut-être accorder vos violons si vos idées ne sont pas trop opposées ? kr bon courage pour ta fiche du coup & ofc, si besoin, n'hésite pas à mp un membre du staff, on est là pour ça love

• • •

Underneath it all, we're just savages
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
Bonjour mademoiselle, quelque chose me dit qu'on s'est déjà croisées quelque part :russe: minikr
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Harry Potter
Harry Potter
‹ inscription : 04/06/2015
‹ messages : 4243
‹ crédits : killer from a gang (avatar) ; anaëlle (sign).
‹ dialogues : indianred
like a small boat on the ocean + angelina.  Tumblr_inline_mr3oiwAaj81qz4rgp

‹ âge : vingt-trois (31/07/80)
‹ occupation : décédé depuis le 24/08/03.
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1991 et 1997.
‹ baguette : en bois d'aubépine, mesure 30 cm et a en son cœur un crin de licorne (anciennement à Draco Malfoy) ; je suis également le maître de la baguette de Sureau.
‹ gallions (ʛ) : 6470
‹ réputation : je suis un dude très cool maintenant que j'ai tué Voldemort (rip).
‹ particularité : Fourchelang.
‹ faits : j'ai beaucoup changé, je suis devenu froid et maîtrisé, prudent et confiant ; les foutues répercussions de la guerre qui m'ont fracassé la gueule. Parmi les Insurgés, je suis Specs, anciennement parmi l'un des leaders des Audacieux. Membre du conseil de la RDP – les seuls étant au courant que je suis en vie. J'ai passé un marché avec Drow : 80 années de ma vie en échange d'un talisman prévu pour détruire l'horcruxe en moi.
‹ résidence : au 12 Grimmauld Place (Sirius m'a désigné comme étant son héritier pour reprendre la demeure familiale des Black).
‹ patronus : un cerf
‹ épouvantard : un détraqueur (la peur elle-même).
‹ risèd : mes parents, une femme et des enfants - une famille complète.
http://www.smoking-ruins.com/t6879-you-never-walk-alone-harry
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
wow meaghan tbe je l'ai grave kiffée dans banshee, ça fait trop plaisir de la voir sur un fo iiih (elle est trop badass gaah). surtout que angie déchire tout autant, j'ai hâte de te lire ** (nous deux, lien, obligé perv). bienvenue sur exci et bon courage pour ta fiche trognon kr

• • •

I like a quiet life, you know me.
Gnawing on the bishops, claw our way up their system, repeating simple phrases, someone holy insisted. I want the markings made on my skin, to mean something to me again.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !!! palpite
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
Aqen, on est d'accord, Being Human c'est la vie iiih même si j'avoue ne pas encore avoir terminé la dernière saison, parce que je veux pas que ce soit la fin de fin yeux
Merci pour l’accueil en tout cas (et pour ce surnom qui en jette mdr )

Ginny, merci I love you Holland + le personnage, c'est une combinaison de rêve ! Ouais, Fleur elle débarque jamais seule, elle est toujours suivie par au moins un minion haha je vais lire ça de ce pas du coup et je n'hésiterai pas I love you

Fleur, ah bon ? Je ne vois pas du tout, votre visage m'est totalement inconnu hehe (je t'aime sale blonde I love you )

Harry, annnh je savais pas qu'elle avait joué dans banshee, faudra que je mate ça un de ces jours ! Merci en tout cas et puis, comment pourrais-je te refuser un lien ? perv

Andromeda, merci beaucoup trognon
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Matteo Grimaldi
Matteo Grimaldi
‹ inscription : 04/10/2015
‹ messages : 953
‹ crédits : odistole.
‹ dialogues : #749585
like a small boat on the ocean + angelina.  Tumblr_nmeeuwE5kO1u30wp0o4_r1_250

‹ liens utiles :
‹ âge : trente
‹ occupation : tisseur de mots, journaliste, coureur de monde. à la dérive.
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : était en bois d'érable, relativement flexible, mesurait 26,8 cm et contenait un coeur de phoenix.Désormais brisée, j'ai hérité d'une baguette récupérée sur le cadavre d'un mangemort: bois de noyer noir, 32 cm, coeur inconnu, et absolument pas faite pour moi.
‹ gallions (ʛ) : 2410
‹ réputation : j'ai l'air de regretter la fin de cette guerre, que ce qui secoue ce monde nouveau paraît me révolter bien plus que les atrocités commises par le précédent gouvernement, que je suis un piètre journaliste et écrivain qui tente de percer dans un milieu qui n'a jamais voulu de lui.
‹ particularité : en plein flou.
‹ faits : j'ai soutenu la rébellion, bien que je n'ai quitté ma vie que sur le tard pour aller les retrouver, au détour de la création de la Renaissance du Phoenix ; que beaucoup n'ont pas cru à mon implication, du fait de ma naissance surtout ; que j'ai une tendance fâcheuse à commencer des choses et à ne pas les terminer ; que ma plus grande ambition est d'enfin publier un livre ; que ma fiancée est en fuite et que je n'ai aucune idée de si je la reverrai morte ou vive, offerte aux bons soins des Détraqueurs ; que la nouvelle société me répugne presque autant que la précédente, voir plus ; que je ferai sûrement tout pour ma soeur.
‹ résidence : dans le loft de la Bran Tower ou Eirene et moi vivions avant que tout ne vole en éclat. J'ai réussi à garder l'appartement par je ne sais pas quel miracle, il sert aujourd'hui à ma soeur et à mon beau-frère, Elias, parfois. En vérité je n'y suis pas souvent, je fuis l'endroit.
‹ patronus : une méduse géante
‹ épouvantard : un grand feu, l'anéantissement total de ma famille, rester seul au milieu des cendres
‹ risèd : Eirene se tenant à mes côtés, aussi heureuse qu'elle l'était à nos débuts, lorsque nous étions encore pleins de promesses et de projets fabuleux avant que tout ne soit jeté aux flammes.
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
Bienvenue à touaaaa fais nous rêver avec ta gueuse uesh yeah je connaissais pas l'avatar mais elle est bien mimi jule

• • •


Que naissent, du tissu de notre rêve, des splendeurs énigmatiques et des ombres conquérantes, qu'un incendie total engloutisse ce monde et que ses flammes provoquent des voluptés crépusculaires, aussi compliquées que la mort et fascinantes comme le néant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
Non, oui, tu as raison, je dois me tromper. Excusez moi pour le dérangement madame 'o' (et je t'aime encore plus vilaine brune hehe )
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
like a small boat on the ocean + angelina.  Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

like a small boat on the ocean + angelina.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-