sujet; CHARLIE + where are my dragoooons !
MessageSujet: CHARLIE + where are my dragoooons !   CHARLIE + where are my dragoooons ! EmptyMer 23 Mar 2016 - 1:35

Invité
Invité
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
Charles "Charlie" Weasley
feat sam huntington • crédit jimsmxslow
❝ We're running in circles again ❞Insurgents ; "Inventé"

☇ pseudo complet & surnom(s) ; Charles Septimus Weasley, mais tout le monde m'appelle Charlie.
☇ naissance ; Le 12 décembre 1972 au Terrier (sur le lit qui fut longtemps celui de Ronald hehehe).
☇ ascendance; sang pur.
☇ métier ; J'étudiais les dragons en Roumanie, mais en 1997, je suis rentré pour m'occuper de ma famille.
☇ camp ; Voldemort... Nan j'déconne la rébellion.
☇ réputation ; Ce n'est un secret pour personne, les Weasley sont des traîtres à leur sang, la honte du monde sorcier blah blah blah, ils sont juste jaloux parce qu'ils n'ont pas d'aussi beaux cheveux que nous. Pour beaucoup, je suis "le Weasley célibataire", "le mec qui ne parle que de dragons" "le Weasley qui est était en Roumanie" ou "attends, c’est lequel celui-là ? Bill ? Percy ? Nan nan, c'est l'autre-là… Celui qui jouait super bien au quidditch ! Ah, mais oui, Ginny !". Tout ça pour dire que c’est difficile de se créer une image propre quand on vit dans un autre pays et qu’on a rien fait que ses frères et sœurs n’aient fait avant ou après vous (surtout après en fait, Bill ne fait pas grand-chose de ses dix doigts, demandez à Fleur, hehehe). Plus sérieusement, je suis perçu comme un sorcier solitaire, proche de la nature (magique ou non), mais pas dénué de l’humour (plutôt mauvais) et de la jovialité caractéristique au clan Weasley.
☇ état civil ; Célibataire. Je suis marié à mon travail (et à un Pansedefer ukrainien en Roumanie nommé Bob).
☇ rang social ; Insurgé !
☇ baguette ; Bois de frêne et crin de licorne. Elle mesure une trentaine de centimètre et est plutôt rigide.
☇ épouvantard ; Le fantômes de George ou de mon père qui s'approche de moi, comme un détraqueur près à aspirer tout ce qui est bon et heureux en moi.
☇ risèd ; J'ai dix ans je crois, papa et maman viennent de m'offrir mon premier balais et je vole. Le Terrier est juste en dessous de moi, toute la famille et là et je vole tout simplement.
☇ patronus ; Un grand lévrier irlandais.
☇ particularités ; J'aime les dragons.
☇ animaux ; En Roumanie j'avais presque trois dizaines de dragons à ma charge, aujourd'hui j'ai toujours mon fidèle hibou Kadoc. Oh et des frères et sœurs.
☇ miroir ; J'ai un miroir en forme de triangle avec des reflets orangés. Angelina Derisier possédait l'autre moitié avant sa mort. A présent, Charlie a les deux morceaux dans sa poche

☇ Avis sur la situation actuelle ; Il n’y a pas de mots pour décrire ce que je pense de la situation actuelle. Le monde sorcier est à la dérive, on est jamais tombé aussi bas et j’ai l’impression d’être tellement impuissant ! J'ai toujours été un pacifiste, même pas capable de tuer un de ces satanés de moustique et pourtant aujourd'hui, j'ai ôté la vie à plus d'un sorcier. Vivre avec cette réalité n'est pas facile tous les jours. Mais il ne faut pas perdre courage, il faut sauver les rebuts, il faut que l’on organise le plus d’actions possible pour défaire les forces du mal de leurs positions. Une chose est sûre, je n’arrêterais jamais de lutter pour la liberté, j’ai peur de perdre ma famille, mes amis et j’ai peur de mourir, mais j’ai bien plus peur quand je me dis que si nous ne faisons rien maintenant, ma nièce grandira dans un monde où elle sera soit destiné à l’esclavage soit à l’exil. C’est notre responsabilité à tous d’agir pour la justice. Parfois bien sûr, il m'arrive de perdre cette volonté de... De vengeance oui, c'est ça le mot. En général quand je suis seul. C'est mieux si ça arrive quand je suis seul. Je ne veux pas que les autres me voient comme ça... Et si je dois être tout à fait honnête, la réserve et les dragons en Roumanie me manquent. Mais mes états d'âme de doivent pas affecter notre mission. Les insurgés n'ont rien à perde de toutes façons.

☇ Infos complémentaires ;Mon nom de code parmi les insurgés est Dragoncelle. Une maladie meurtrière… Chez les personnes âgées. Ça claque hein ? Contrairement à ce que disent certaines croyances populaires, je ne suis pas zoophile. Le sexe ne m'intéresse pas vraiment, voilà tout. Et puis par les temps qui courent, j’ai d'autres choses à penser. A ce qu’il parait j’ai un réel talent pour le quidditch, si ma passion pour les dragons n'avait pas été si brûlante (hehe p'tit jeu de mots) j’aurais certainement opté pour une carrière de sportif. On dirait pas comme ça parce que je ne porte que des pulls trop grands tricotés par ma mère, mais je suis carrément musclé. D'ailleurs, il n'y a que Ginny qui arrive à me battre au bras de fer dans la famille. C’est qui le beau gosse ? (Bah oui Ginny du coup...) Je suis assez introverti et même, croyez le ou non, plutôt timide en compagnie de gens que je ne connais pas bien. Ouais, désolé de briser le mythe. Bon si la personne inconnue, vient me parler de dragons ou de n’importe quelle créature magique, bien évidemment, c’est différent. J’ai tendance à faire des blagues aux pires moments possibles. Une vilaine habitude pour détendre l’atmosphère quand elle est trop tendue. Je déteste le conflit. Autant dire que je nage en plein bonheur en ce moment. Cela dit, si un sortilège ne marche pas, un bon poing dans la figure peut aussi faire l’affaire. Je veux bien être pacifiste, mais faut pas me chercher. Là tout de suite j’ai des bleus sur tout mon côté gauche. Heureusement que le gouvernement est là pour nous protéger. Je déteste la tête que j’ai sur la photo de mon avis de recherche. J’ai été poursuiveur dans l’équipe de Gryffondor pendant cinq ans et capitaine de l’équipe pendant trois ans. J’avais tendance à frimer sur mon balai quand je vif d’or ne voulait pas se montrer. Le balai acrobatique, y a que ça de vrai. Du coup j’ai envie d’aller trouver un balais pour me balader maintenant, merci… parmi ses plats préférés on peut compter les oeufs sur le plats et les tartines de pain grillé. La tarte aux poireaux de sa mère, les choux à la crèmes patissières, les chocogrenouilles et les framboises. Quand la guerre sera terminée, je pense que je retournerais en Roumanie. Pour finir, je n'ai pas peur de dire que je ne suis pas le plus mature des Weasley, mais je suis cool donc ça va. D'ailleurs, je suis tous leur préféré. Non, non, mais ne perdez pas votre temps à demander confirmation à tout les Weasley, je le sais. Et puis certain sont dans le déni. Quand j'étais à Poudlard, mes meilleurs amis étaient Hagrid et le professeur Brûlopot. Mais uniquement parce que les ados n'aiment pas les créatures magiques à leur juste valeur. Je suis un tombeur, mais je fais pas exprès. Gardez ça pour vous, parce que ça colle pas trop à l'image de l'insurgé qui n'a peur de rien, mais je mange jamais de dragées surprises. Je veux pas risquer la vie de mes capteurs sensoriels faciaux. C'est trop dangereux c'est machins !

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi Cahdmus ou Florie. J'ai 20 ans, je viens de Bretagne et j'ai connu le forum via Angelina. Elle m'a obligée à m'inscrire, tout est de sa faute ! Oh et elle a choisi le personnage et l'avatar donc si quelque chose ne va pas, c'est de sa faute aussi. Oui je suis carrément lâche. Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 4 jours sur 7. Je trouve rien de drôle et d'intelligent à dire pour finir... c'est grande tristesse !.



Dernière édition par Charlie Weasley le Sam 4 Juin 2016 - 12:55, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
The Lone Weasley
And no one saw and no one heard, they just followed the
lead. The pictures in his mind awoke and began to breed


❝ It seems like heaven ain't far away ❞1984 - 1991 & Poudlard

« Bill, Bill, écoute-moi ! Tu prends soin de ton frère, d’accord ? Tu prends soin de Charlie. » Ordonne Molly Weasley par-dessus les sifflements du train à vapeur. « Maman, je suis pas un bébé... » Soupire avec agacement un Charlie âgé de onze ans. Il est petit, même pour son âge et sa mère doit plier les genoux légèrement pour se mettre à sa hauteur. « Bien sûr que si ! » Elle lui pince la joue avec un sourire attendri et se tourne vers son aîné, Bill, qui se contente de hocher la tête avec gravité. Molly lui ébouriffe les cheveux et réajuste son emprise sur Ron, qui, à quatre ans, n’a pas l’air décidé à lâcher les bras de sa mère. « Par la barbe de Merlin où sont Fred et George ! J’aurais dû les laisser à la maison avec Ginny, Perce et votre père ! Bon allez hop, en voiture mes garçons ! Soyez sage et envoyez nous des hiboux ! » Molly embrasse le front de ses deux plus grands fils et tout en leur faisant signe de la main, elle cherche les jumeaux du regard. « Mon petit Ronald, je peux te dire que ta sœur était la dernière ! Ton père ne... Ah ! Fred, George, lâchez la cape de ce monsieur tout de suite ! » Le train quitte la gare et Charlie ne peut s’empêcher d’être triste. C’est la première fois qu’il quitte sa famille, sa maison. Et si le choixpeau ne l’envoyait pas à Gryffondor ? Inquiet, il lance un regard à Bill, qui observe l’air pensif par la fenêtre, Londres s’éloigner de plus en plus vite.

Charlie a fait de la cabane de Hagrid son refuge. Ce n’est pas qu’il n’aime pas les autres élèves, mais Charlie a du mal à se fondre dans la masse. Il préfère le grand air, les boursoufs et les chats qui se baladent autour de Poudlard. Hagrid comprend ça. Le plus souvent, ils boivent le thé dans l’après-midi, parlent de dragons et d’araignées géantes ou ne parlent pas du tout et quand il commence à faire sombre, Charlie retourne à la salle commune des Gryffondor. Bill lui dit un jour que cette manie qu’il a de rester seul tout le temps lui donne un air mystérieux qui plaît beaucoup aux filles. Charlie ne sait pas trop quoi faire de cette information, mais l’année suivante, il passe les sélections pour l’équipe de quidditch et devient le nouvel attrapeur de sa maison. À en croire Bill, toutes les filles sont à ses pieds maintenant. Mais Charlie préfère s'occuper des créatures du château avec Hagrid et le professeur Brûlopot. Il a quatorze ans et il n'est plus petit du tout.

27 septembre 1987
Ma Chère Maman,

Poudlard n’arrêtera jamais de me surprendre. Figure-toi que moi, ton fils (Charlie, je précise) est à présent le capitaine de l’équipe de quidditch de Gryffondor ! Je ne sais franchement pas comment c’est arrivé. Je vais tout faire pour que l’équipe remporte la coupe, comme l’année dernière ! Je suis tellement heureux ! Oh, mais ne t’inquiète pas, je continuerais à étudier et à vous ramener des optimals à toi et papa (pas comme Bill). En parlant de Bill, il n’est pas étonné, apparemment ma popularité n’a pas arrêté d’augmenter depuis que je suis rentrée dans l’équipe. On dirait bien que je suis toujours le dernier au courant de ce genre de trucs !
Tu seras contente, je crois, d’apprendre que Perce ne mange plus avec moi. Il s’est fait plusieurs copains. Ils passent leur temps à la bibliothèque. Tu les verrais, la plupart des livres sont plus grands qu’eux. Hahaha !
Oh ! Bill a une nouvelle amoureuse, enfin, je ne sais pas si c’est officiel, alors ne lui dit pas que je t’en ai parlé. Elle est jolie, mais je ne la connais pas assez pour pouvoir te dire si elle est gentille ou bien intelligente… Non mais en fait si, je la connais assez. Elle est ni l’un ni l’autre. Quand j’aborde le sujet, Bill commence à me grogner dessus comme un troll en colère, alors ne lui parle pas de ça non plus (Je tiens à la vie).

Je crois que je suis à court de nouvelles. C’est à ton tour. Comment ça se passe à la maison ? J’espère que Ron et Ginny vont bien et que Fred et George ne te causent pas trop de soucis. Perce et Bill t’embrassent et promettent de t’écrire bientôt.
Je t’embrasse aussi,
Ton fils préféré,
Charlie.

Ps : dis à papa de ne pas avancer sur notre projet secret sans moi avant les vacances de noël ! J'ai eu quelques idées qui devraient lui plaire.
Une vague de nostalgie s’empare de Charlie alors qu’il scrute les vestiaires et ses coéquipiers autour de lui. C’est aujourd’hui qu’a lieu le dernier match de l’année. Le dernier match tout court pour Charlie, qui passera ses ASPIC dans quelques semaines. Il se remémore avec amusement le jour de son arrivé à Poudlard, quand il avait failli tomber devant toute la grande salle après avoir été envoyé à Gryffondor par le Choixpeau magique. Il se souvient de son premier cours de soins aux créatures magiques. De la fois où il s’était perdu dans le parc de Poudlard parce qu’il était trop occupé à suivre un botruc plutôt que de faire attention à où il allait. « Bon, les gars... » Il commence après une longue inspiration. Un raclement de gorge désapprobateur se faire entendre. Charlie ne se demande pas d’où il vient, il pose tout de suite son attention sur une élève de troisième année qui a obtenu le poste de poursuiveuse au début de la saison. « Oui, Johnson ? » Demande-t-il avec un sourire amusé. Après plusieurs mois à fréquenter Angelina Johnson pendant les entraînements de quidditch, Charlie s’est habitué à son féminisme tout à fait justifié, mais qu’il a quand même du mal à comprendre. Il sait à quoi s’attendre. « Tu as sans doutes remarqué qu’il y avait des filles dans l’équipe, Cap'taine ? Le terme "gars" n’est pas vraiment approprié dans le cas présent. » Charlie roule des yeux et décide d’ignorer Fred et George qui sont en train de rire en observant la scène (Note de l’auteure : on est en 91 et Charlie a 18 ans… Malheureusement, le féminisme c’est pas encore ça). « Heu, oui pardon. Les… Amis. On est arrivé en finale parce qu’on est une équipe soudée et bien entraînée. Je pourrais vous dire quoi faire, mais j’ai assez confiance en vous pour savoir que vous allez donner tout ce que vous avez dans vos tripes. Ces pauvres Poufsouffles n’ont clairement aucune chance contre nous ! » Tous se mettent à chanter « Gryffondor, Gryffondor, Gryffondor ! » en cœur, mais ils sont rapidement interrompus. « Hum, excusez-moi ? » Une Serdaigle de sixième année apparaît près de l’entrée du vestiaire, l’air timide et profondément mal à l’aise. « Est-ce que je… Est-ce que je pourrais te parler Cha… Charlie ? » Rien ne se passe pendant un moment. Il faut attendre que Fred pousse son frère vers la Serdaigle pour que celui-ci réagisse. « Oh, heu… Oui. Oui d’accord. » Il s’approche d’elle sans la moindre idée de ce qu’elle peut bien lui vouloir (il est bien le seul). À l’écart du reste de l’équipe, la Serdaigle, Charlie est presque certain que son nom est Béatrice, l’attrape par la manche et lui lance tout bas. « Je voulais te souhaiter bonne chance pour le match et de donner… Te donner ça... » Charlie n’a pas le temps de la remercier ou de lui demander ce que "ça" représente. Béatrice pose ses lèvres sur les siennes, sa main glisse sur la joue du jeune homme et comme elle était venu, elle disparaît d’un coup. Fred et George ont du mal à respirer entre leurs éclats de rire. Le reste de l’équipe le hue et le siffle avec enthousiasme. Charlie est presque aussi rouge que son uniforme et complètement pétrifié. Les premières minutes de jeu sont difficiles, mais il arrive quand même à attraper le vif d’or après deux heures de jeu, faisant gagner son équipe avec 30 points d’avance.

❝ Chase the wind and touch the sky ❞1994 - 1997 & Roumanie

Cette vieille casserole rouillée est la dernière chose qui se tient entre Charlie et son rêve d’enfant. S’il était seul, il serait en train de sautiller dans tous les sens. « Fiston, je suis fier de toi. » Arthur Weasley se tient droit sur la petite colline, il essaye de se contenir devant son fils qui sera bientôt bien trop loin. « P’pa, c’est juste un au revoir. Je reviendrais au terrier dès que je pourrais et puis vous viendrez me voir en Roumanie ! » Les deux hommes se tiennent face à face, gênés de ne pas avoir Molly avec eux pour servir de traducteur à émotions. Finalement, Arthur s’avance et prend son fils dans ses bras. « Je sais, je sais. » Ils restent dans cette position quelque temps. Charlie, dans les bras de son père, a cruellement l’impression d’être un petit garçon et pas un jeune adulte sur le point de quitter le nid familial vers sa nouvelle vie. La présence prochaine de dragons lui apparaît comme une bénédiction, Charlie n’est pas sûr d’être près à pouvoir voler de ses propres ailes, quelques pairs en plus ne seront donc pas de trop. « Oh, j’aillais oublier ! » Ajoute Arthur en fouillant dans ses poches. Il tend une vieille boussole à son fils. « Notre projet secret ! » S’étonne Charlie en prenant la boussole dans ses mains et en l’examinant avec minutie. « Tu l’as gardé ! » « Évidemment ! » Répond fièrement Arthur. « Comme ça, tu sauras toujours retrouver ta maison. » Le père et le fils ont du mal à retenir une petite larme en se remémorant ces après-midi qu'ils ont passés ensemble à fabriquer toutes sortes d'objets inutiles. Les yeux humides, ils se prennent dans les bras une seconde fois et quand l’étreinte se termine, Charlie attrape sa valise et son sac à dos, il empoigne la casserole et le monde commence à tourner autour de lui. Le portoloin le dépose peu de temps après dans un petit village près de Bucarest où il est accueilli par un sorcier Bulgare prénommé Sava. Charlie encore un peu étourdi par son voyage rencontre l'équipe de soigneurs de la réserve et sa nouvelle famille pleine d'écailles.

// L'auteure souhaite se décharger de toutes responsabilités quant à ce qui va suivre. Il s'agit en effet, d'une idée de notre très chère Fleur, qui, extrêmement sensible au charme ravageur des Weasley, n’a su se contenter de l’aîné de la fratrie, notre bien-aimé William. Cet épisode fâcheux, bien que formateur, est à présent un secret bien gardé par les deux jeunes gens qui ne souhaitent vraiment pas en reparler. J’ajouterais également que cette relation (le terme semble exagéré) ne fut pas exactement idéale. En effet, le but de Miss Delacour étant de soutirer à Charlie des informations au sujet de l’épreuve des dragons de la coupe des trois sorciers. Charlie, demi-sexuel de vingt-deux ans, s’est retrouvé impuissant face aux pouvoirs d’une vélane aussi charmante. Ce qu’il manque donc, dans l’extrait que vous allez lire, sont des sentiments. Sur ce, bonne lecture. //
C’est une belle nuit pour une mois de mars. « Charlie, quelque chose ne va pas ? » Chuchote une voix à l’accent français prononcé. Oh oui, quelque chose ne va pas, il n’y a aucun doute à ce sujet. D’ailleurs le ton interrogateur de Fleur n’est là que par politesse. Seulement voilà, Charlie n’arrive pas à mettre le doigt sur cette chose qui lui pose problème. Fleur est une jeune fille ravissante, avec un charme… Un charme à vous couper le souffle et c’est dire, car Charlie n’est pas vraiment sensible au charme des jeunes filles normalement (en réalité, Charlie n'est pas sensible au charme de grand chose, que la chose en question soit jeune ou vieille). Peut-être que le problème est là. Peut-être qu’il n’est simplement pas habitué et que tout est parfaitement normal. Pourtant, il pourrait jurer qu’il manque quelque chose. Quelque chose qui a l’air important. « Je… » Charlie marque une pause. Une pause trop longue, car Fleur est en train de quitter la place qu'elle s'était faite sur les genoux du jeune homme. Il attrape son poignet trop brusquement sans pouvoir s’en empêcher. « Tout va bien, je suis juste… Fatigué ? » Elle n’a pas l’air convaincu, mais Fleur ne dit rien, un joli sourire se dessine sur ses lèvres et elle se penche en avant. Il n'y a rien de vraiment désagréable, juste une sensation de vide là où Charlie pensait qu'il y aurait des étincelles. Il suffit sûrement de s’entraîner.

Le retour en Roumanie se fait sans encombre. Charlie retombe avec plaisir dans son train-train familier, entouré de ses dragons et de ses amis soigneurs. La réserve près de Bucarest est comme un paradis sur terre pour Charlie qui n’avait rêvé que d’une chose toute sa vie, de liberté. Malgré leur beauté, Charlie oublie vite Béatrice et Fleur. Il n’est pas fait pour ce genre de chose. Il n’a pas la patience, ni même l’envie. Jusqu’en 1997, aucun nuage ne vient assombrir la vie de Charlie Weasley, que l’ombre gigantesque des dragons au dessus de lui. Quand il le peut, il rentre au Terrier pour les fêtes ou pendant l’été. Si la guerre n’avait eu lieu, il aurait passé toute sa vie comme ça.

❝ I'll try to save the ghost lights ❞Present days & Angleterre

« Quand je pense que tu utilises des objets magiques hautement sophistiqués pour faire des jeux de mots pourris. Je ne suis pas certaine que c’était ce que tes frères avaient en tête en créant les miroirs, Charlie. » Le presque-aîné des Weasley prend un air outré et il sait que les reflets orangés du miroir d’Angelina (Note de l’auteure : je refuse d’appeler miss Derisier par son prénom aillant été traumatisé par une personne du même nom. Et c’est même pas une blague. Donc une fois, mais pas plus.) doivent briller plus que jamais. « Comment oses-tu ? Mon sens de l’humour unique et merveilleux est ce qui sauvera la rébellion ! » Un éclair rouge traverse le miroir, mais Charlie est trop occupé à feindre le désespoir pour y prêter la moindre attention. « C’est beau de rêver ! » Lui lance Lina. Les rirent disparaissent dans un soupir alors que les deux insurgés sont frappés par la réalité du monde dans lequel ils vivent. Un monde dans lequel leurs familles meurent, dans lequel chaque jour pourrait être leur dernier. Où tout ce qu’ils peuvent faire, c’est rêver. « Tu es à la chaumière aux coquillages en ce moment ? » Demande Lina en brisant le silence. « Oui. » Un rayon de lumière verdâtre glisse sur le visage maussade de Lina, qui reprend la parole. « Comment va tout le monde ? » Charlie chasse de son esprit les visages de son père et de son frère, ainsi que le souvenir encore frais de sa mère qui lui demande désespérément quand est-ce que George va venir la voir. « Ils vont bien, ils vont bien. » Dit-il sincèrement. Les traits de la jeune femme s’adoucissent, au grand plaisir de Charlie. Étant donné les circonstances, Bill, Fleur et Espérance vont étonnement bien, c'est vrai. Ce matin Charlie avait remarqué les regards que le couple s’échangeait et il avait décidé de profiter de l’absence de Molly dans la maison pour laisser Bill et Fleur seuls quelque temps. En début d’après-midi, Charlie avait donc emmitouflé sa nièce dans des vêtements chauds et l’avait emmenée sur la plage. Il s'était assis sur le sable glacé, Espérance sur ses genoux et pendant une demi-heure, ils avaient ramassé des coquillages. Quand Espérance avait commencé à s’ennuyer, Charlie l'approcha des rochers. La pauvre, à neuf mois ne devait pas comprendre grand chose de ce que son oncle lui racontait, mais ça n'empêcha pas Charlie de lui expliquer tout ce qu'il savait sur la faune et la flore marine d'Angleterre. Après une seconde demi-heure, c'était au tour de Charlie de s'ennuyer, face à un public si peu réceptif. Cependant, il ne souhaitait pas renouveler l'expérience de tomber sur son frère complètement nu dans les bras de Fleur. Alors pendant une heure entière il inventa toutes sortes de jeux dans le sable pour sa nièce. Le vent faisait voler ses cheveux dans tous les sens, pendant qu'Espérance, bien au chaud sous une capuche épaisse essayait de les attraper. C’était un moment hors du temps, hors du chaos dans lequel se trouvait le monde sorcier. Charlie savait que demain, il serait de retour sur les routes, mais il était heureux de pouvoir partager ce moment avec cette fillette qui ne savait rien de ce que sa famille faisait pour lui assurer un avenir heureux. « Et toi ? » Demande Lina dans le miroir. « Oh moi tu sais, je suis content d’avoir un toit sur la tête pour une fois ! » Lina roule exagérément des yeux. « N’importe quoi, tu préfères dormir dans la forêt, je le sais. Si tu pouvais, tu t’installerais dans une grotte avec un de tes dragons adorés. » Elle n’a pas tort, Charlie a tendance à se sentir vite enfermé dans une maison, il a besoin d’espace. De beaucoup d’espace et c’est pour cette raison qu’il décide de partir en mission le plus souvent possible. Quoi qu’il en soit, le fait que Lina sache ça à son sujet réchauffe un peu le cœur de Charlie qui espère que les reflets rouges sur le miroir de son interlocutrice ne sont pas trop prononcés. « À partir du moment où j’ai pas à faire la vaisselle, je m’installerais avec n’importe qui ! » Il répond avec un sérieux pas très convainquant. « Oh, j’ai une mauvaise nouvelle Charlie, on ne pourra jamais vivre ensemble. » Lina se met à rire et Charlie, même s’il est capable de comprendre l’humour, fait ce qu’il peut pour ne pas avoir l’air déçu « Par la barbe de Merlin mon cœur est brisé ! » Les deux insurgés rient ensemble et laissent la place à un silence agréable. « Tu arrives à quelle heure demain ? » Demande finalement Charlie. « En fin de matinée si tout se passe bien. » « Ok, je t’attendrais avant de repartir alors. » Soudainement, l’image de Lina se trouble sur la surface du miroir. « Je dois y aller. » Averti Lina, l’air inquiet. « Mais oui, t’as plutôt intérêt à m’attendre ! » Charlie agrippé à son morceau de miroir la regarde disparaître sans rien dire.

23 mars 2003
Ma Chère Maman,

Je pense que cette lettre est la dernière que je t’écris. J’ai trop peur que le gouvernement tombe dessus, mais surtout, je ne suis pas sûr de pouvoir supporter encore longtemps l’absence de réponse. Je sais que tu as du mal à te remettre de la mort de George, de celle de papa. Je comprends. Moi aussi. Et peut-être que tu as besoin de temps pour toi. Je comprends aussi.
Sache que je vais bien. La vie au grand air ne m’a jamais posé problème, tu le sais. Et je peux enfin me laisser pousser la barbe sans que tu m’ordonnes de la couper. Que demander de plus ?
Est-ce que tu te souviens de ma première rentrée à Poudlard ? À la gare ? Fred et George courraient partout et Ron refusait de partir de tes bras. Tu as demandé à Bill de s’occuper de moi. Il l’a fait. Même après avoir quitté Poudlard, Bill était toujours là pour moi. Je te demanderais bien de ne pas lui répéter, mais c’est sûrement lui qui est en train de te lire cette lettre (Ne prends pas la grosse tête William si c’est le cas. Et si c’est Fleur. Fleur, merci d’être devenue une part de notre famille. Je sais qu’elle peut être… Je ne trouve pas de mot, mais je ne pense pas qu’une française distinguée comme toi s’imaginait vivre la vie que tu as aujourd’hui. Merci d’aimer mon frère. Et merci de nous avoir offert à tous de l'espoir, embrassez la pour moi d'ailleurs). Tout ça pour dire que maintenant Maman, Bill n’a plus à s’inquiéter pour moi, contrairement au jour où je suis rentrée à Poudlard, je ne suis vraiment plus un bébé. Tous tes enfants sont adultes et ils t'aiment. Et si on sera tous, toujours là pour toi d’une manière ou d’une autre, tu as le droit de prendre le temps qu’il te faut pour aller mieux.

Je dois y aller, mais je t’embrasse.
Je pense à vous tous et j’essayerais de venir bientôt.
Ton fils préféré,
Charlie.




Dernière édition par Charlie Weasley le Sam 4 Juin 2016 - 12:59, édité 39 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
Citation :
OUI JE SUIS CARRÉMENT LÂCHE
Ce n'est pas quelque chose que je nierais (a)
Bienvenue ma chère, heureuse de te voir parmi nous minikr Ça va te sembler logique mais il nous faut un lien, tu es mon beau frère après tout hehe
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
Heyyy la famille va être au complet potte
Soit le bienvenue sur Excidium et si tu as la moindre question n'hésites pas ! calin
Bon courage pour la rédaction de ta fiche pompom

PS : moi je sais ou sont les dragons.... sur mes bottesssss hehe Arrow
Revenir en haut Aller en bas

HUNTED • running man
Adele Bones
Adele Bones
‹ inscription : 03/08/2015
‹ messages : 2056
‹ crédits : LUX AETERNA, astra, sia, tumblr, simon/mathydabest.
‹ dialogues : #336699
CHARLIE + where are my dragoooons ! Y65Mxt4

‹ âge : 38
‹ occupation : en fuite, déchue de tout type de privilèges.
‹ maison : Serpentard
‹ scolarité : 1976 et 1983.
‹ baguette : est en bois d'if, mesure 23,7 centimètres et possède un ventricule de dragon en son cœur.
‹ gallions (ʛ) : 4120
‹ réputation : je suis sans aucun scrupule.
‹ particularité : semi-Vélane.
‹ résidence : ici et là, clamant comme miens les différents cottages investis durant notre cavale.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : une vie silencieuse, ponctuée par des râles de douleur, et non plus par les rires des rares personnes auxquelles je tiens.
‹ risèd : une journée d'été, Artur m'aidant au jardin ; Owen Avery se moquant de l'activité sans chercher à dérober son regard attendri.
http://www.smoking-ruins.com/t2469-adele-you-re-gonna-wish-you-n
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
JE PLEURE snif tous les Weasley qui débarquent, c'est tellement bôooooooo potte MINION#2 SPOTTED hinhin

BIENVENUUUUUUE CHEZ NOUS inlove vite vite, remplis nous cette fiche èé (non, je ne suis pas une stalkeuse professionnelle Arrow ) Bon courage pour la suite yeah

• • •

THIS TOO SHALL PASS, WE'RE RIGHT WHERE WE'RE MEANT TO BE. THERE'S THINGS I DON'T ASK: WHAT I DON'T KNOW CAN'T HURT ME.


Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Ronald Weasley
Ronald Weasley
‹ inscription : 22/02/2016
‹ messages : 615
‹ crédits : cristalline et crackle bones pour la signature.
‹ dialogues : salmon
CHARLIE + where are my dragoooons ! Tumblr_ok94i5TPQ81rylw9fo2_400

‹ liens utiles :
présentationjunereaghandaphnemoodlyannalorcànremus

‹ âge : vingt-quatre ans.
‹ occupation : C'est la grosse question que se pose Ronald en ce moment. Il n'aspire plus à devenir Auror, être autant de temps en guerre lui a passé l'envie de partir à la chasse aux mages noirs et il ne veut pas non plus avoir de contact avec les autres êtres humains alors il ne sait pas. Il aide Charlie avec ses dragons de temps en temps et ça ne lui déplaît pas. Peut-être qu'il va finir par se lancer dans des études de magizoologie ?
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1991 et juin 1998.
‹ baguette : Bois de saule, trente-cinq centimètres et contient un crin de licorne. Cette baguette le suit depuis qu'il a détruit celle de son frère Charlie en deuxième année.
‹ gallions (ʛ) : 2174
‹ réputation : Difficile de passer à côté de la famille Weasley tout de même. Connue pour l'immense fratrie qui la compose, il est difficile de passer à côté d'eux. Famille emblématique des insurgés, ils ont tous presque reçu l'Ordre de Merlin et une jolie somme pour les services rendus à la société sorcière. On sourit beaucoup plus à Ron depuis la fin de la guerre et étrangement, il déteste cette célébrité. Lui qui convoitait tant celle de Harry quand ils étaient à Poudlard, il a fini par comprendre pourquoi son meilleur ami la fuit.
‹ particularité : aucune.
‹ résidence : il a retapé le Terrier alors en attendant c'est là-bas qu'il est.
‹ patronus : un jack russel terrier
‹ épouvantard : Celle-ci ne changera pas, pour rien au monde. Ronald peut faire face à n'importe quelle horreur, mais si vous le mettez devant une araignée... vous pouvez dire adieu au Gryffondor qui sommeille en lui.
‹ risèd : Il se revoit à Poudlard, quand tout allait bien, avec Harry, avec Hermione. Quand il pouvait encore entendre son père pester contre le fonctionnement d'un objet moldu et que Fred et George étaient en train d'inventer des confiseries piégées pour leur boutique tandis que leur mère s'affairait à la cuisine avec ce sourire si caractéristique. Ronald souhaiterait pouvoir revenir à cette période où tout le monde était encore là.
http://www.smoking-ruins.com/t6913-ronald-king-and-lionheart
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
JE SUIS TELLEMENT HEUREUSE DE VOIR QUE LE CLAN WEASLEY EST AU COMPLET fire c'est la bonne nouvelle du matin ça yeah BIENVENUUUUE PARMI NOUS P'TIT DRAGON trognon jule si t'as besoin d'aide, n'hésite surtout pas à nous mp et je te souhaite bon courage pour ta fiche en espérant que tu vas te plaire parmi nous kr

• • •

red king  and at once i knew i was not magnificent strayed above the highway aisle, i could see for miles, miles, miles.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Ginevra Weasley
Ginevra Weasley
‹ inscription : 08/03/2016
‹ messages : 657
‹ crédits : av: praimfaya. ; gifs: veronicsalodge, holdingaheart.
‹ dialogues : sienna.
CHARLIE + where are my dragoooons ! Tumblr_omzs03wV5Z1r7slkpo7_400

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; alicia spinnet w/ zoe kravitz ; calixe Davis w/ jennie kim ; ardal ollivander w/ matthew daddario ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook.
‹ âge : 22 ans (onze août).
‹ occupation : mère à temps plein.
‹ maison : gryffondor.
‹ scolarité : 1992 et 1999.
‹ baguette : uc.
‹ gallions (ʛ) : 2112
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
CHARLIE fire j'ai eu un moment de bug, j't'ai prise pour un autre joueur #boulet facepalm BIENVENUUUUE parmi nous avec cet excellent choix de famille (#WEASLEYFTW jule ) superman Angie a bien fait de te recruter, tu verras, t'auras pas de raison de regretter hehe j'te souhaite bon courage pour ta fiche, hâte de voir ce que tu nous prépares ! et si besoin, n'hésite pas à mp un membre du staff, on est là pour ça potte

• • •

Underneath it all, we're just savages
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
Merci tout le monde ! Comment résister au super style des Weasley hinhin dent
Fleur - l'autre hey, elle approuve mes méchancetés envers moi-même et après elle faire comme si elle était gentille boude mais oui t'inquiète la belle-soeur kr
Bill - fait gaffe à ta femme mdr
Adèle - Nataliiiiiiie inlove j'me dépêche, j'me dépêche !
Ron - J'avais pas vu que Percy était aussi là, j'ai eu la même joie en me connectant tout à l'heure saute On est trop cool ouesh !
Ginny - mdr c'est parce que tu as l'impression de déjà me connaître hinhin
Fleur et Lina ne mentaient pas, vous êtes super gentils potte
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
Charlie Weasley a écrit:

Bill - fait gaffe à ta femme mdr

Hannnnnnn  wth je suis outré, triste, déçu bouuh  :waterfall:  pluie . Je t'installe de ce pas ton sac de couchage sur la plage vilain !!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
mdr Oh mais je dis ça pour toi frangin, elle fait sa vélane et tout, mais c'est une fourbasse ! Mais bon je l'aime bien quand même love
Pitié laisse moi revenir à l'intérieur stp miam
edit - Il vient de m'apparaître que peut-être tu pensais que je voulais te la piquer, mon message pouvais porter à confusion. Ma réponse à ça est : oh non non non non non, elle est à toi, garde là, non merci, c'est gentil, nope et en plus elle manque d'écailles dent gaah
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
CHARLIE + where are my dragoooons ! Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

CHARLIE + where are my dragoooons !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» charlie weasley - i know you like I know all about dragons
» Mais où est Charlie & Co ?
» Blind Test [Nouveau Jeu]
» Toc... Toc
» ça se bouscule dans les couloirs (PV Charlie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-