sujet; (cho) la nuit, je mens effrontément
MessageSujet: (cho) la nuit, je mens effrontément   (cho) la nuit, je mens effrontément EmptyMer 1 Juin 2016 - 23:37

Invité
Invité
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
Cho Chang
feat jamie chung • crédit swan
❝ We're running in circles again ❞DEATH EATHER ; PV

☇ pseudo complet & surnom(s) ; CHANG ; « Il est grand temps que tu nous fasses honneur, Cho. », en silence, tu as accusé le coup dans ton ventre. En silence, tu as serré les dents, tu as plié, tu as accepté. Dynastie de la Nation du Feu, les  Chang n'ont que ce mot à la bouche « l'honneur ». L'honneur qui rend fou, qui rend tout trop lourd. Les  traditions pèsent sur toi, t’asphyxient. Et tu t'étouffes dans la colère. Tout te semble tellement amer pour amour des tiens, par cet honneur qu'on t'impose, qu'on appose sur toi. Tu ne sais plus depuis quand tout a changé. Peut-être qu'au fond, ça a toujours été un peu là, au creux de tes reins. Alors, tu te tais, tu apprends les vieilles magies dont vous avez le secret. Tu apprends à être cet honneur alors qu'il y a bien longtemps que vous vous êtes exilés, que vous avez vacillé.  Il y a longtemps que vous n'êtes plus des empereurs, des  dictateurs, maîtres incontestés des  flammes. Il y a longtemps que vous n'êtes plus que des drames sous tes larmes. Et la  liberté de ta famille n'est qu'un vieux mirage, une vieille rage qui navigue au fond de tes yeux. CHO ; « Associé au Chang, Cho devient la mélancolie. », disait ta grand-mère alors qu'elle brossait tes cheveux noirs, nouant des vieux espoirs devenus désespoirs à tes yeux d'enfant. La  mélancolie navigue, un peu inévitable, tellement fatale. Jamais un prénom ne fut si bien choisi, penses-tu doucement, lentement. Jamais un prénom ne fut si lourd à porter. Et il y a un fond de tristesse indéniable, saisissable en toi qui t'entrave. Il y a les souvenirs des histoires qu'on raconte, qu'on souffle pour ne pas oublier, pour ne jamais oublier. Fut un temps, les Chang étaient les dirigeants de la Nation du Feu. Fut un temps vous étiez heureux, il paraît. Et puis vous avez chuter, vous avez dû fuir. Et il n'y a plus que de la nostalgie. Il n'y a plus que des  regrets, tellement de  regrets. Et tu continues à tomber, à t'effondrer. Tu sais, hein ? Au fond, vous ne vous relèverez jamais. Tu ne relèveras jamais. PRINCESSE ; « Il avait des sourires qui montait jusqu'aux yeux, il t'appelait princesse, sa princesse. ». Le dos se redresse, tu te fais plus fière, plus altière. Tu n'as le droit que de te taire, en bonne poupée de porcelaine. Tu n'as le droit que d'essuyer le compliment, le mot d'amour devenue insulte dans leur bouches. Il y a une époque où tu étais aimée, adulée, adorée du haut de tes talons aiguilles. Enfant populaire, on louait ta sociabilité, ta beauté. Une foule d'amis s'écrasait à tes pieds. Et puis, il est mort et tu n'as pas cesser de compter les ravages dans son sillage. Tu n'es plus qu'une princesse déchue, sans couronne, ni royaume, sacrifiée sur l'autel de la guerre. Et personne ne rattrapera ta main, dans le noir. Personne ne te sortira de là. Après tout, tu l'as choisi, n'est-ce pas ? Tu les as trahi.
☇ naissance ; 25 MAI 1979, SAINT-MANGOUSTE, ANGLETERRE ; D'un père trop occupé par ses affaires & d'une mère effacée, à la santé fragile, tu es née. Tu sais que tu aurais pu faire leur fierté. Tu sais que tu aurai pu être meilleure pour eux. Ils t'auraient sans doute un peu mieux aimée.
☇ ascendance; PUR ; Sang jamais souillé, ta lignée se veut droite, fière & pure. Et gare à toi si tu déroges à la règle d'or. Tu leur as déjà fait tellement de mal. Il n'est pas question de faire pire, n'est-ce pas ?
☇ métier ; EX-ATTRAPEUSE POUR LES FAUCONS , on s'étonne de ton changement de carrière, s'interrogeant sur tes soudaines motivations. Toi qui fut une joueuse admirée, saluée, adorée, on s'agace de ce changement soudain. Tu leur avais pourtant promis de rester. Et la promesse a été laissée, délaissée OUBLIATOR Manipulatrice d'esprit, tu as la finesse pour redessiner la courbe des esprits moldus. Avec douceur & dextérité, on admire ton doigté si particulier, tellement naturel. Et sans honte, tu sais que tu t'aides un peu de la legilimencie. Ce nouveau métier s'est décidé pour un goût soudain envers les esprits, leur histoire, leur mémoire. Et puis, Rabastan aime placer ses apprenties intelligemment. Il paraît que les rapports se succèdent pour lui.

☇ camp ; LE GOUVERNEMENT TATOUÉE AUX LÈVRES Ta folie est guérie. Tes ambitions d'adolescente sont refondés, révisés. Tu as bien compris ; Le Magister est tout .  HARRY ET SES ALLIÉS CACHÉS (ÉTOUFFÉS) DANS LE CREUX DU VENTRE demeurent pourtant, étouffés, cachés. Peut-être qu'un jour tu te souviendras?
☇ réputation ; REPENTIE ; L'Elite ne t'aime pas. Trop polaire, tu évolues de salons mondains en bals de société sans t'arrêter, sans parvenir à t'intéresser à eux. Tu les  trouves tellement futiles, inutiles. Du moins, tu les  trouvais. Et eux te pensent mauvais parti, pince sans rire. Tu n'es pas vraiment amusante, toi, qui te révélait pourtant si intéressante de ta vie de fugitive, de ta vie d'ennemie du gouvernement bien pensant. Repentie, on t'humilie pour avoir trahi. Repentie, on ne comprend pas vraiment, pas tellement ton revirement soudain depuis Juillet 2002. Tu sembles soudainement, brusquement porter tellement à cœur les intérêts du Maître. Fanatisme finalement embrasé, bien placée, on te murmure fierté du gouvernement qui se veut si clément. Si seulement.
☇ état civil ; FIANCÉE ; A  ton bras, ils ont accrochés un de ses adhérents de sang-pur bien comme il faut.  Mariage arrangé? Il n'est plus question que de ça. Et dans l'intimité, tu te souviens les avoir supplier, leur réclamer la pitié. N'importe qui mais pas lui. Qui vous voulez mais pas ce monstre. Et ils n'ont pas cédés, ils t'ont à peine regardés. Tu comprends? Tu dois serrer les dents, effacer l'infamie jetée sur votre si précieux nom.  TOUJOURS AMOURACHÉE D'UN VIEUX FANTOME ; Cedric glisse, s'immisce encore un peu. Il te brûle le coeur en overdose de maux, te clouant de ses mots. Il t'aime encore & tu l'aimes encore. Mais tu sais que tout ça, c'est pour du faux. Tu sais qu'il est mort & tu accuses tous les tords.  
☇ rang social ; MANGEMORT, un statut que tu as enfin embrassé, que tu aimes enfin. Quel plus grande  fierté que de le servir après tout?
☇ baguette ;   LE BOIS DE PRUNELLIER ; se veut inhabituel. Un peu comme toi. Il est dit qu'en poussant dans des endroits hostiles, il produit les baies les plus succulentes. Bois fait pour le duel & le combat, ta baguette est ta fidèle amie & aujourd'hui, même si c'est la deuxième, il y a un lien très fort entre vous deux. LA PLUME D'OISEAU-TONNERRE laisse, quand à elle, une idée de puissance mais bien difficile à maîtriser. Et ta baguette se révèle, en effet, farouche & mécontente.  26 CM & TRES FINE, on l'a dit faite pour la magie élégante.
☇ épouvantard ; ELLE-MÊME, MANGEMORTE DANS L'ÂME ; Le sang est sur tes mains, contre ta peau. Tu en veux plus, tellement plus, de toute ta cruauté. Et tu ne comprends plus vraiment cette peur, tu es fière d'être mangemorte pourtant, non?
☇ risèd ; NE PLUS ÊTRE UNE TRAITRE A LEUR YEUX ; Tu te vois, heureuse, les prenant dans tes bras.  Ils te disent qu'ils comprennent, que tu n'as pas eu d'autre choix, qu'ils comprennent. Et tu es pardonnée à leur yeux. Là aussi quelque chose t'échappe. Tu sais qu'Harry & ses alliés ont tous les tords.
☇ patronus ; UN CYGNE ; Il y a longtemps qu'il a disparu le joli cygne comme un sacrifice en plus de ton adolescence.
☇ particularités ; LEGILIMENS ; Les esprits se dévoilent sous tes  yeux, en douceur, en lenteur. Et tu trembles de les découvrir, de les ouvrir.  Tu as tellement peur de tout casser, de tout briser. Comme eux t'ont brisés. Et la magie n'en est qu'à ses premiers pas, tu es douée mais il te faut encore du temps. Encore du temps pour ne pas te voir échouer, saigner du nez ou t'effondrer ou même te déconcentrer. Tu apprendras, bien sûr.
☇ animaux ; UN CHAT, appelé tout bêtement le chat. Il aime se caler contre ton ventre quand tu lis, grignoter tes doigts ou s'endormir dans tes draps. Il te rassure, il t'aime un peu lui.

☇ Infos complémentaires ;
DAME DE L'ELITE ; Les talons claquent dans une démarche chaloupée, féline, assassine. Irréelle, tu sembles presque trop belle, presque artificielle dans tes jolies robes de créateurs, dans ton expression froide & mesurée. On murmure que tu incarnes un idéal dans tes allures de princesse bien coiffée, bien apprêtée. Un idéal de pureté. Et ceux qui ont encore du mal à t'accepter, qui préfèrent t'humilier, douter de ta fidélité disent un peu amèrement, gauchement que tu es sûrement la meilleure des menteuses. Tu jettes au vent les mots, les écrasant sous tes talons, t'évadant avec élégance de chaque piège. Politesse & préciosité se mêlent à toi. Et pourtant, on te reproche encore de ne pas être assez charmeuse, assez rieuse.   LA VOIX DE CEDRIC ; Tu ne t'es jamais vraiment remise. Tu n'as jamais pu totalement accepté. Et depuis Juillet 2002, il est là à chaque pas. Et depuis Juillet 2002, tu as peur de l'entendre. Il susurre des doux mensonges à tes oreilles, dans ses sourires solaires, dans ses charmes incendiaires. Et il y a une part de toi, tellement, tellement, tellement amoureuse de lui. SOLDAT DOUÉE ; Tu sais qu'ils ont espérés te tuer, te briser. Tu sais qu'ils ont voulus te casser. De missions suicides en besognes lâches, tu as tout surmonté. Tu as absolument tout surmonté. Pas par un excès de chance, comme ils se plaisent à le dire. Mais parce que de ta scolarité, tu as encore le goût de l'effort, le goût de réussir. Et chaque épreuve, tu es décidée à la surmonter.   UN GOUT POUR LE SUCRE ; Les desserts sont ton pêché mignon. Et le sucre est amoureux de toi. Et il n'est pas rare de te voir grignoter une barre chocolaté ou une douceur quelconque.    MAGIE FINE, MAGIE RARE ; Précise, méticuleuse, la magie entre tes doigts semble trouver une grâce nouvelle, meurtrière. Enfant, ton père t'a ordonné d'apprendre, d'assimiler toujours plus de connaissances. Enfant, ta solitude, tu l'as comblé dans les vieux livres, dans les histoires de ta famille. Tu en tires une magie fine, précise, incisive, glissant avec douceur & lenteur de ta baguette. Sortilèges défensifs & offensifs semblent être ta  priorité. Et avec une facilité déconcertante, tu les exécutes. Duelliste féroce & véloce, Harry t'a bien appris. Rabastan a complété ton apprentissage. Pourtant, il semble que ta magie soit perturbée, souillée depuis la Marque. LA MARQUE ; La douleur court encore. Trop sensible, le bras ne supporte plus aucun contact, plus aucun geste. Tu couines à chaque fois que tu dois te laver, à chaque fois que  Rabastan  l'accroche de ses doigts pour te punir. Tu l'aimes pourtant, maintenant. Mais tu sais qu'elle perturbe ta propre magie comme si tout ton être tentait de lutter contre la malédiction, comme si au fond, tu n'étais pas vraiment d'accord. MÉLANCOLIE ; Il y a une rumeur qui court parmi l'Elite. Et tu ne comprends pas pourquoi. On te peint, dépeint comme une princesse triste, un brin mélancolique comme si tu n'étais pas heureuse de vivre.   L'HONNEUR ; Tu le portes en étendard, te faisant le devoir de redorer ton nom. Tu le portes en étendard & pourtant, il n'y a pas si longtemps, il te plombait, il te coutait tellement. Mais tu as retrouvé la raison, n'est-ce pas ? Et tes parents sont bien contents de voir tes caprices d'enfant mis au placard. LAVAGE DE CERVEAU ; Reformatée, reprogrammée, tu n'es plus vraiment la même. Ils t'ont redessinés, ré esquissés dans les arabesques d'un nouvel esprit. Tu te fais loyale, fatale & tu crois sincèrement que le Magister est votre salut, que l'extinction, la domination des moldus est la voie toute tracée, toute esquissée vers la paix. Les insurgés ? Tes anciens alliés ? Un froncement de sourcil, un hochement de tête ; Ils plieront ou mourront. Après tout, toi aussi, tu t'es trompée. Toi aussi, tu as changé. Il faut juste montrer comme le Magister est bon.   ATTRAPEUSE GLORIEUSE ; Tu as au bout des doigts un véritable don. Enfant du ciel, tu aimes le vent dans tes cheveux, la rudesse du bois entre tes mains. Tu as toujours aimé, touchée, frolée les  nuages, décrire leur courbe. Et la vitesse est tellement excitante, brulante. Alors pourquoi renoncer t'a-t-on demandé ? Parce qu'on doit tous servir le Magister & son œuvre. Et qu'il en soit ainsi. SARCASME ET HUMOUR BLESSANT ; Cynique, caustique, tu es devenue amère & tu as appris à manier l'hypocrisie pour te mesurer à eux, pour ne pas trop dévoiler ton jeu. Et le pique s'égare toujours un peu au coin de tes lèvres, de tes rêves.   DOUCEUR EFFACÉE, INNOCENCE RAVAGÉE ; De cette adolescente naïve, rieuse, un peu peureuse, il ne reste rien. Avec la mort de Ced', tu as sombré, tu t'es abandonnée. Tous ont désertés tes côtés. Tu as dû grandir, vieillir. Et ta douceur s'est effacée, ton innocence s'est brisée. Mais il en reste des bribes dans certains gestes, dans certaines relations, dans le fin fond d'une intimité. Mais tu t'es promis de ne plus jamais vraiment pleurer, de ne plus si souvent craquer. Aujourd'hui, tu prétends que l'enfant est morte.   SOUVENIRS EFFACÉS ; Certains souvenirs ont été modifiés, d'autres redessinés, et quelque uns assassinés. Du jour au lendemain, tu n'as plus reconnu certains amis, tu les as même traités en ennemis. Certaines allégeances ont été sublimées tandis que d'autres se sont retrouvés étouffées. Et soudainement, tu as cessé de culpabiliser, cessé de résister ; Tout te semble dorénavant tellement plus faciles.   INSOMNIES ; Les nuits sont courtes, secoués de cauchemars. Alors tu les préfères d'une autre couleur à travailler ou bien à lire. C'est une vieille trace des tortures auquelles tu as succombé.   ALCOOL ET FÊTES ARROSÉES ;  L'alcool épouse tes lèvres en bulures incendiaires, grégaires. L'alcool est devenue une addiction. Un peu perverse, tu en as besoin pour tenir, pour te retenir. Un  verre, le matin, au réveil, tu te dis qu'après tout, c'est trois fois rien. Un rêve le midi, non plus. Tu n'as pas réellement conscience de ton addiction. Tu penses que c'est normal, loin d'être fatal. Et en soirées privées, c'est tellement plus facile de s'amuser avec un peu de chaleur dans les veines. BONNE CUISINIÈRE ; C'est un petit secret d'enfant. Tu as cru qu'en te mettant à cuisiner, à sublimer les saveurs, tu attirais l'attention de tes parents. Et pourtant ils n'ont fait que te jeter un regard méprisant en te demandant pourquoi tu jouais à l'elfe de maison. On ne t'y a plus jamais repris, sauf parfois pour quelques amis. Dans un ballet de saveur, tu accordes les goûts & les couleurs avec un esthétisme rare. On est choqués, étonnés de ce talent si bien caché. SOIF DE CONNAISSANCE ET INTELLIGENCE VIVE ;  Précise, incisive, tes connaissances sont soigneusement apprises, conquises. Tu aimes savoir, tu aimes tout savoir puisque la connaissance est le pouvoir. Puisqu'il y a des instincts en toi qui hurlent de ne plus jamais, ô grand jamais, te laisser piéger, enfermer. Il y a des choses qui hurlent en enfers. Alors tu avales, accumules, aspires connaissances après connaissances. On te dit aussi intelligente, toujours sur le qui-vive, très rapide. On dit que tout fonctionne très bien. OBSERVATRICE SILENCIEUSE ; Spectatrice douce & pourtant attentive, tu observes, laissant trainer tes deux oreilles. Tu les laisses échapper les indices qui les mèneront à la chute.   DES MOTS CHÂTIÉS ET LA LANGUE LIBÉRÉE ; Et puis une fois à l'aise, tu laisses les mots fuser, s'éclater contre les oreilles. Tu peux autant adopter le langage des grandes dames qu'un langage châtié, éventré sur le carrelage de la politesse. Tout dépend des individus, il suffit de te mettre à l'aise, de briser la méfiance.   WEEKLY WITCH ;  Les pages sont tournées, avidement, les  yeux brillants. Tu retombes un peu en adolescence au détour d'un tuto beauté, d'une histoire d'amour, du courrier du coeur de Burke. Et puis, il y a la chronique de Nyssandra Lestrange qui fourmillent de quelque chose de familier, d'infiniment tendre. Tu veux juste lui dire que le Magister va, elle aussi, la protéger.   LEGILIMENCIE ;  La  magie est sensible, subtile et les esprits s'offrent à toi. Tu les décortiques, tu les sublimes, infiniment douce. Il paraît que tu as un toucher, une sensibilité que personne n'a. Il paraît que tu as peur de les blesser. Jeune apprentie, un peu de déconcentration suffit à t'éjecter des esprits, un peu trop de bons sentiments suffit à te faire pleurer, saigner du nez ou trembler. Et tu es trop fière pour avouer que tu n'y arrives pas encore. Tu es trop fière pour avouer que la magie t'échappe encore. GARE AUX POTIONS ET AUX POISONS ; Cauchemar ambulant, les potions & les poisons sont une science qui t'est insensible & même dangereuse. Tu es l'horreur des potionnistes, la douleur des empoisonneurs. Pourtant pleine de curiosité & de bonne volonté, tu n'hésites pas à toucher, à vider & à saloper tout un chaudron. HYPERSENSIBLE ; Tes pleurs résonnent encore. Et tu sais que tu as encore peur ( mais de quoi ? ). Tu sais que tu as tout le temps peur & les émotions montent & te vident & un peu imbécile, dans les silences, tu craques.   etc.

☇ Liens recherchés ; facultatif.
Listing des rp prévus• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
Listing des rp en cours (0/5)• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
Listing des rp terminés (0)• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
Girls wanna have fun
citation au choix




(MAJ le 00/00/00)
❝ I know how to hurt, I know how to heal , what to show or to conceal

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
Boys don't cry
citation au choix




(MAJ le 00/00/00)
❝ I know how to hurt, I know how to heal , what to show or to conceal

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
Toi & Moi quoi !! dévore dévore
Moi & Toi quoi !! hug hug
On avait dit qu'on en faisait un lien non ? Tu m'as dit que tu me faisais mes dreads alors comment je fais sans toi depuis tout ce temps ??
Tu me détestes maintenant genre si tu me vois tu me donnes aux rafleurs mais tu veux même pas te souvenir un tout petit peu ? Une petite boule en ventre en voyant un mec avec des dreads ? :oué:

/Ce post est inutile mais j'avais envie d'avoir la première place/
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
LEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE yeux hug inlove kr kiss calin
toooi & tes dreads, moi & tes dreads, une telle histoire d'amour inlove
ouiiii un lien kr un suuuper lien kr et pour tes dreads, je viens te les refaire la nuit quand tu dors & je le dis pas à VDM gaah
déjà on a un super point commun ; l'AD & Potter kr
on peut déjà établir le lien d'ici & cho a été attrapeuse de serdaigle à une époque donc c'est forcé qu'ils se connaissent. trognon lee avec ses supers comm devaient attirer sa sympathie kr je sais pas si ils auraient pu être amis ou si il a pris la trahison de marietta ( la super pote de cho qui les a vendu à Ombrage & qui s'est retrouvé avec cafard écrit sur la tronche mdr & que cho a soutenu ). comme une trahison hm moi je trouve ça intéressant si c'est une amitié un peu brisée, un peu ébréchée.
mais je me demande si lee est du même avis sur cho que tous les autres insurgés; cho est une sale traitresse hm ou si il y aurait un peu plus de nuance. à toi de me dire aussi kr

pour cho, la concernant, depuis qu'elle s'est fait laver les neurones, disons que oui, elle déteste les insurgés & veut tous les voir bruler ou changer de camps. dans son idée, le maitre est bon, le maitre pardonne ( ah ils l'ont tellement bien siphonnés du bulbe qu'elle se souvient plus avoir été torturé mdr ). donc je pense qu'elle essaie vraiment avant de dénoncer, de convaincre ses anciens alliés. donc elle risque de dire à lee si elle le croise " mais il est gentil VDM inlove ". et si il est pas d'accord, elle essaiera de le capturer & de le ramener au bercail. ( charmante cette nana mdr ) mais est-ce que ça lui ferait un truc? clairement, surtout si ced s'emmêle ( elle voit & entend ced depuis le lavage de cerveau ). il y a quelque chose qui la fera hésiter, tiquer, tanguer. hm est-ce que lee pourrait s'en rendre compte & pousser dessus? hm à toi de me dire kr

- dévore de bisous & refait les dread kr -
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Harry Potter
‹ inscription : 04/06/2015
‹ messages : 4243
‹ crédits : killer from a gang (avatar) ; anaëlle (sign).
‹ dialogues : indianred
(cho) la nuit, je mens effrontément Tumblr_inline_mr3oiwAaj81qz4rgp

‹ âge : vingt-trois (31/07/80)
‹ occupation : décédé depuis le 24/08/03.
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1991 et 1997.
‹ baguette : en bois d'aubépine, mesure 30 cm et a en son cœur un crin de licorne (anciennement à Draco Malfoy) ; je suis également le maître de la baguette de Sureau.
‹ gallions (ʛ) : 6409
‹ réputation : je suis un dude très cool maintenant que j'ai tué Voldemort (rip).
‹ particularité : Fourchelang.
‹ faits : j'ai beaucoup changé, je suis devenu froid et maîtrisé, prudent et confiant ; les foutues répercussions de la guerre qui m'ont fracassé la gueule. Parmi les Insurgés, je suis Specs, anciennement parmi l'un des leaders des Audacieux. Membre du conseil de la RDP – les seuls étant au courant que je suis en vie. J'ai passé un marché avec Drow : 80 années de ma vie en échange d'un talisman prévu pour détruire l'horcruxe en moi.
‹ résidence : au 12 Grimmauld Place (Sirius m'a désigné comme étant son héritier pour reprendre la demeure familiale des Black).
‹ patronus : un cerf
‹ épouvantard : un détraqueur (la peur elle-même).
‹ risèd : mes parents, une femme et des enfants - une famille complète.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6879-you-never-walk-alone-harry
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
owi owi owi owi owi owi

CHOOOOOOOOOOOOOOOOOOO iiih fire iiih fire iiih fire trognon

rougit

• • •

I like a quiet life, you know me.
Gnawing on the bishops, claw our way up their system, repeating simple phrases, someone holy insisted. I want the markings made on my skin, to mean something to me again.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
HARRY yeux yeux yeux yeux aaw aaw aaw aaw aaw aaw trognon trognon trognon trognon love love hug hug hug :dance: inlove calin calin chou

( et puisqu'il faut donner le change mdr )
heelp miam
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Luna Lovegood
‹ inscription : 31/05/2015
‹ messages : 5660
‹ crédits : LUX AETERNA (avatar), TUMBLR + MATHY LA BEST (gifs), KAZUO ISHIGURO (quote).
‹ dialogues : bleu (luna - #669999) ; rosé (marie - #cc6666).
(cho) la nuit, je mens effrontément C9rrp50

‹ âge : (depuis le 13/02/04) 23
‹ occupation : aventurière dans l'âme, souvent bénévole, étudiante par correspondance et mère à plein temps.
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : septembre 1992 et décembre 1997.
‹ baguette : mesure 25, 8 centimètres, a été taillée dans du bois de sorbier et son cœur recèle un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 8542
‹ réputation : je suis différente ; même je ne suis plus aussi loony qu'auparavant.
‹ particularité : douée d'un sixième sens tel qu'on me soupçonne d'avoir le troisième œil.
‹ faits : Marie n'est plus ; que je me réhabitue à mon nom, mon visage et ma vie d'autrefois, tant bien que mal ; que les conséquences d'une année et demie volée sont rudes ; que je crois en Harry Potter depuis toujours ; que je suis une héroïne de guerre ; qu'il me manque du bon sens et une part d'humanité ; que je ne pourrais pas survivre sans ma fille, Lesath, ni son père, Rolf Scamander, à mes côtés ; que notre famille détonne ; que je suis l'une des sacrifiés scolaires de la guerre ; que Lesath est atteinte du syndrome Rosier.
‹ résidence : dans cette drôle de demeure du Devon, en forme de tour d'échecs, avec Rolf et notre fille, Lesath. Autrefois musée du gouvernement, aujourd'hui réhabilitée, elle s'élève toujours aux abords de Loutry-Ste-Chapsoule.
‹ patronus : un sombral, après de nombreuses métamorphoses (le lièvre et le panda ont été les plus marquantes).
‹ épouvantard : une forme prostrée dans un sous-sol tantôt calciné, tantôt humide (représentation d'un retour en arrière inéluctable, sans Lesath, sans Rolf, sans ceux qui comptent pour moi).
‹ risèd : une longue chaine dorée, sertie de six pendentifs très particuliers.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4738-lovegood-a-circle-has-no-begi
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
JE T'AIMEEEEEEEEEE.
JE T'AIMEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE.

COMME UN FOU.
COMME UN SOLDAT.
COMME UNE STAR QUE JE NE SUIS PAAAAAAAAS.

TU VOIS JE T'AIME COMME CA.

gaah yeah potte (a) iiih fire palpite 'o' hug inlove kr calin kiss miam placard

• • •

AND SO WE STOOD TOGETHER JUST LIKE THAT, AT THE TOP OF THAT FIELD FOR WHAT SEEMED LIKE AGES, NOT SAYING ANYTHING, JUST HOLDING EACH OTHER; WHILE THE WIND KEPT BLOWING AND BLOWING AT US, TUGGING OUR CLOTHES, AND FOR A MOMENT, IT SEEMED LIKE WE WERE HOLDING ONTO EACH OTHER BECAUSE THAT WAS THE ONLY WAY TO STOP US FROM BEING SWEPT AWAY INTO THE NIGHT.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
LUNY.


JE.
MOI AUSSI, JE T'AIME.
JE T'AIMERAI TOUTE MA VIE yeux
ALORS QUITTE ROLF POUR MOI Arrow mdr
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Luna Lovegood
‹ inscription : 31/05/2015
‹ messages : 5660
‹ crédits : LUX AETERNA (avatar), TUMBLR + MATHY LA BEST (gifs), KAZUO ISHIGURO (quote).
‹ dialogues : bleu (luna - #669999) ; rosé (marie - #cc6666).
(cho) la nuit, je mens effrontément C9rrp50

‹ âge : (depuis le 13/02/04) 23
‹ occupation : aventurière dans l'âme, souvent bénévole, étudiante par correspondance et mère à plein temps.
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : septembre 1992 et décembre 1997.
‹ baguette : mesure 25, 8 centimètres, a été taillée dans du bois de sorbier et son cœur recèle un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 8542
‹ réputation : je suis différente ; même je ne suis plus aussi loony qu'auparavant.
‹ particularité : douée d'un sixième sens tel qu'on me soupçonne d'avoir le troisième œil.
‹ faits : Marie n'est plus ; que je me réhabitue à mon nom, mon visage et ma vie d'autrefois, tant bien que mal ; que les conséquences d'une année et demie volée sont rudes ; que je crois en Harry Potter depuis toujours ; que je suis une héroïne de guerre ; qu'il me manque du bon sens et une part d'humanité ; que je ne pourrais pas survivre sans ma fille, Lesath, ni son père, Rolf Scamander, à mes côtés ; que notre famille détonne ; que je suis l'une des sacrifiés scolaires de la guerre ; que Lesath est atteinte du syndrome Rosier.
‹ résidence : dans cette drôle de demeure du Devon, en forme de tour d'échecs, avec Rolf et notre fille, Lesath. Autrefois musée du gouvernement, aujourd'hui réhabilitée, elle s'élève toujours aux abords de Loutry-Ste-Chapsoule.
‹ patronus : un sombral, après de nombreuses métamorphoses (le lièvre et le panda ont été les plus marquantes).
‹ épouvantard : une forme prostrée dans un sous-sol tantôt calciné, tantôt humide (représentation d'un retour en arrière inéluctable, sans Lesath, sans Rolf, sans ceux qui comptent pour moi).
‹ risèd : une longue chaine dorée, sertie de six pendentifs très particuliers.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4738-lovegood-a-circle-has-no-begi
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
ENFUYONS NOUS ET MONTONS UN CULTE POUR ROWENA.
faisons des bébés dans la forêt et n'ayons jamais honte de nous-même et de nos voix intérieures yeah ( #ripcédric #ripmarie ).
DONNONS AU PEUPLE VELANE UNE RAISON D'EXISTER SANS GM CASTLE hinhin

bref. toi et moi, on va devoir rp. tmtc. je sais pas quand, ni où, ni comment mais o-bli-gey : Luna + Cho = friendship de l'incompréhension jule l'incompréhension c'est le bien mg l'incompréhension c'est la vie hinhin

• • •

AND SO WE STOOD TOGETHER JUST LIKE THAT, AT THE TOP OF THAT FIELD FOR WHAT SEEMED LIKE AGES, NOT SAYING ANYTHING, JUST HOLDING EACH OTHER; WHILE THE WIND KEPT BLOWING AND BLOWING AT US, TUGGING OUR CLOTHES, AND FOR A MOMENT, IT SEEMED LIKE WE WERE HOLDING ONTO EACH OTHER BECAUSE THAT WAS THE ONLY WAY TO STOP US FROM BEING SWEPT AWAY INTO THE NIGHT.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
(cho) la nuit, je mens effrontément Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

(cho) la nuit, je mens effrontément

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» (cho) la nuit, je mens effrontément
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Demande d'agrément
» •• IN NOMINE MENS •• « Les Anges.. Les Démons.. Et Nous ! »
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-