sujet; (mf.) ≈ when the days are cold.
MessageSujet: (mf.) ≈ when the days are cold.   (mf.) ≈ when the days are cold. EmptyLun 29 Sep 2014 - 20:15

Invité
Invité
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty
maedge naerys fawley
feat jenna coleman • sil

• nom complet ; elle porte le nom de Maedge Naerys Fawley. Maedge est un prénom simple qu'elle est la première à porter dans sa famille, Naerys en revanche, c'était le prénom de sa grand-mère. Fawley, son nom de famille est plutôt connu dans le monde de la magie à présent.

• surnom(s) ; elle est souvent surnommée Maddie, c'est un surnom que sa mère a commencé à lui donner quand elle était toute petite et aujourd'hui, ça lui colle à la peau.

• naissance ; elle est née le 18 avril 1973 dans la ville de londres, en angleterre, plus précisément dans l'hôpital de sainte mangouste, le même jour que son frère jumeau, bien entendu.

• ascendance ; maedge est une sorcière de sang-pur, même si elle ne fait pas partie de ceux qui ont été éduquée dans la doctrine des sang-pur, au contraire, pour elle, ça n'a pas vraiment d’intérêt.

• camp ; elle est neutre, bien qu’officiellement il semblerait que sa balance penche plus vers le lord et ainsi la sécurité dans le gouvernement actuel, dans le fond, la politique n'est juste pas sa tasse de thé.

• métier ; elle travaille comme médicomage animalier, elle soigne les créatures magiques, elle gère un petit refuge pour ces dernières et a pour ambition d'ouvrir un jour un zoo magique.

• réputation ; fille de la famille Fawley elle a une bonne réputation dans le monde de la magie, cependant, discrète quant à cette guerre, certains se demandent si elle se fiche complètement de la politique (ce qui est définitivement le cas) ou si elle a des choses à cacher.

• état civil ; elle est fiancée, un mariage a venir qu'elle semble avoir choisi, cependant il ne s'agit que de sauver les apparences et de permettre à son fils de grandir dans les meilleurs conditions possibles.

• rang social ; elle fait partie de l'élite, un statut qu'elle tient du sang-pur qui coule dans ses veines et de son allégeance silencieuse auprès du lord.

• particularité(s) ; rien a signaler de ce côté là, Maddie est une sorcière tout ce qu'il y a de plus normale.

• patronus ; son patronus prend la forme d'un élégant panda roux, petite créature particulièrement mignonne et aux allures inoffensives, une créature qui lui ressemble dans le fond.

• épouvantard ; le corps sans vie de son fils. Elle tient à son enfant plus que tout au monde, si bien qu'il n'y a rien qu'elle ne ferait pas pour le protéger.

• risèd ; elle, a la tête du premier zoo magique ouvert au Royaume-Uni, un rêve qu'elle a depuis son plus jeune âge et qui ne semble pas la quitter au fil des années.

• animaux ; elle possède trois chats, merlin, arthur et une femelle vivian. Elle possède également un hibou, lancelot et un fléreur, créature magique ressemblant à un chat capable de détecter les personnes louches ou peu recommandables. Il répond au nom de perceval.

• baguette ; sa baguette est faite en bois de châtaigné, d'après ollivander les baguettes en bois de châtaigné sont très attirées par les sorciers ayant des facilités à dompter les créatures magiques. Il s'agit d'une baguette mesurant vingt-sept centimètres, elle est plutôt fine et souple. Son cœur est fait de crin de licorne.


• WIZARD •
Perso inventé

The stars have faded away

► Avis sur la situation actuelle : Maedge n'est pas une femme qui fait très attention à la politique. Elle a longtemps quitté l'Angleterre et ainsi n'était pas vraiment là au début du conflit. Aujourd'hui ce qui compte pour elle, c'est d'assurer à son fils le meilleur avenir possible, quelque soit le régime politique. Ainsi, il est clair que ce n'est pas en s'opposant au gouvernement actuel qu'elle pourra y parvenir. Son fils a besoin d'elle, alors si pour être sûre de rester à ses côtés, il faut signer auprès du seigneur des ténèbres, ce n'est pas un soucis pour elle. La pureté de son sang la protège de bien des malheurs et elle n'a pas l'intention de mettre en péril cette protection. On pourrait facilement la traiter d'égoïste, mais elle a bel et bien choisi de fermer les yeux face aux malheurs de certains, simplement pour s'assurer un avenir prospère, à elle et bien-sûr pas extension, à son fils. Il est probablement l'être le plus important dans les yeux de la sorcière, alors elle s'en fiche de ce qu'on peut penser d'elle, tant que son fils est en sécurité.

► Infos en vrac : maedge a toujours été passionnée par les créatures magiques, depuis son plus jeune âge, elle se plonge dans les ouvrages parlant d'elles et depuis qu'elle n'est qu'une enfant, elle rêve d'en découvrir toujours plus sur ces créatures et de s'en occuper ; c'est sans grande surprise que les soins aux créatures magiques était la matière qu'elle maitrisait le mieux à Poudlard.   à Poudlard, elle était chez les serdaigles, une maison à laquelle elle a bien entendu fait honneur, élève brillante, très intelligente, elle a parfaitement réussi ses études, même si on l'a attrapée plusieurs fois dans la forêt interdite à la recherche des créatures magiques, mine de rien, elle a enchainé les retenues, sans jamais rien n'en retenir, elle recommençait toujours. d'une grande curiosité, la jeune femme a tendance à poser des questions sur tout et n'importe quoi, même sur des choses qui ne la concerne pas, cependant, elle sait exactement quand il est plus sage de faire profil bas ; c'est parfois difficile de résister à sa curiosité, ça peut la maintenir éveiller des nuits entières, mais  parfois, c'est mieux ainsi. elle a beaucoup voyagé après sa scolarité à Poudlard, elle rêvait de voir le monde, mais surtout d'en apprendre le plus possible sur les créatures magique, de ses aventures, elle a publié quelques ouvrages, elle a arrêté de voyager il y a environ trois ans, quand elle est tombée enceinte, jugeant que la stabilité serait mieux pour son enfant. elle a un fils de deux ans, répondant au nom d'Arthur, tout le monde pense qu'il s'agit du fils de son fiancé, mais ce n'est qu'une mascarade pour protéger l'enfant ; bien qu'il ne soit pas illégitime dans le sens né de l'adultère, ce n'est absolument pas fils de son fiancé, mais celui de son ex et seul amour. Maedge est une femme bornée, quand elle a une idée en tête, il est difficile de lui faire changer, elle s'accroche à ses convictions quoi qu'il arrive, ainsi, elle est persuadée que son allégeance au gouvernement actuel est bénéfique mais aussi la seule chose qu'elle pouvait faire pour le bien de son fils. si elle pouvait, elle posséderait une vraie animalerie magique chez elle, cependant, il est interdit de posséder la plupart des créatures magiques chez soi, alors elle se contente de tenir un refuge et rêve d'ouvrir un zoo magique. elle est fan de quidditch, c'est quelque chose d'habituel dans la famille, elle est le genre de personne a supporter à fond l'équipe qu'elle soutient quitte a hurler jusqu'à en perdre la voix ; elle jouait comme poursuiveuse dans l'équipe de sa maison quand elle était plus jeune. un bon verre de vin ne fait jamais de mal et c'est plus qu'agréable le soir avant d'aller se coucher, telle est la philosophie de la jeune femme. elle est plutôt dynamique et sportive, toujours en mouvement, elle est parfois pire qu'une pile électrique ; elle a de l'énergie à revendre, personne ne peut en douter. elle chante plutôt bien et a tendance à pousser la chansonnette facilement, elle a elle même écrit les berceuses qu'elle chante à son fils pour l'endormir. on peut lui reprocher beaucoup de chose, notamment son désintérêt pour la politique, mais certainement pas d'être une mauvaise mère, elle est attentive, maternelle et prête à tout pour son enfant.  


Nothing compares to you

• pseudo & âge ; sweet poison, anaïs, 21 ans. • comment as-tu trouvé le forum ? par un gros chou plein de crème  gaah . • ton avis, tes suggestions ; faudrait qu'on parte tous ensemble en vacances aux caraïbes  :russe: . • connexion ; jamais, je suis un fantôme. • quelque chose à ajouter ? nan, à part que jvais bouffer, j'ai trop faim  hehe .

• coup de main pour le bottin ;
1. Si ton personnage est un prédéfini ;
CÉLÉBRITÉ (en majuscules) ; prénom nom (en minuscules)
Code:
<a href="http://fichepersonnagerecherche" class="vacant">▋</a> ▋ <reserve> CÉLÉBRITÉ ;</reserve> prénom nom prédéfini

2. Si ton personnage est un inventé ;
CÉLÉBRITÉ (en majuscules) ; prénom nom (en minuscules)
Code:
▋ <a href="http://lienverstonprofil">▋</a> <pris>CÉLÉBRITÉ ;</pris> prénom nom


Dernière édition par Maedge Fawley le Sam 11 Oct 2014 - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty

Here comes the hurricane


――――――-―• at the start of time •――――-―――
« Les enfants, ça suffit ! » Enfin, les jumeaux Fawley s’arrêtèrent de courir partout. Les deux enfants étaient toujours en mouvement, on avait souvent l’impression que rien n’allait les arrêter ; pas même la fatigue qui pourtant devait bien s’imposer à un moment. Maedge et son frère étaient deux gamins plein de vie qui aimaient n’en faire qu’à leur tête. Souvent, ils entendaient leur mère répéter qu’elle avait hâte de les voir partir à Poudlard. Dans le fond, ce n’était que des paroles en l’air, tout le monde savait que la mère Fawley aurait bien du mal à laisser ses deux bambins partir si loin d’elle, pendant tellement longtemps. Maedge en tout cas, elle savait qu’elle avait hâte d’y aller. Souvent, elle lisait des livres qui parlaient de l’école de sorcellerie et déjà elle rêvait de son aventure à travers les murs du château. Elle y serait avec son frère jumeau, lui qui était tout son monde, son frère, son meilleur ami, son confident, celui sur qui elle pourrait toujours compter. Il ne la laisserait jamais tomber, ils seraient toujours ensemble et tant qu’ils étaient ensemble, rien de mal de pouvait leur arriver. C’était toujours ce qu’il disait, avec son sourire gravé sur les lèvres et se bras protecteurs enlacés autour du corps de sa sœur. Elle lui faisait confiance, elle croyait en chacune de ses paroles. Bientôt, ils iraient ensemble à Poudlard et rien n’allait changer entre eux. Leurs parents allaient leur manquer, ça ne faisait aucun doute, mais c’était Poudlard et d’après ce qu’elle pouvait livre dans les livres il s’agissait d’un lieu parfait. Maedge avait cette habitude de  se plonger dans les livres. Elle avait appris à lire très jeune, très curieuse, elle voulait toujours tout savoir sur tout, même si ce n’était pas encore l’heure, alors, depuis qu’elle savait lire, elle passait des heures et des heures, le nez plongé dans les livres. Quand elle ne lisait pas, elle jouait avec son frère et la plupart de leurs jeux consistaient à trouver des ruses pour rendre leurs parents complètement cinglés. Ils avaient beaucoup d’imagination dans le domaine. De façon générale sans doute, Maedge était une petite fille qui avait beaucoup d’imagination. Elle rêvait souvent à tout un tas de chose, imaginait des paysages, des voyages qu’elle pourrait faire quand elle serait plus grande. Elle voulait voir ce qu’il y avait en dehors des imposantes clôtures du manoir des Fawley. Elle voulait voir ce que le monde avait à lui montrer. La petite fille vivait presque sur un petit nuage et tout lui semblait possible. Il lui semblait qu’elle n’avait qu’à tendre la main pour obtenir ce qu’elle voulait. Dans le fond, c’était souvent le cas. Née dans une riche famille de sang-pur, Maedge faisait partie des sorciers qui nageaient dans les privilèges. Elle ne manquait de rien, absolument rien. Ce qu’elle voulait, elle pouvait l’obtenir avec facilité. Il n’y avait rien que ses parents ne feraient pas pour les beaux yeux sombres de leur fille. Ils étaient une famille unie. La petite avait des parents aimant, ils seraient à jamais l’image de la famille qu’elle rêverait de fonder plus tard.  Les Fawley étaient loin des stéréotypes qu’on pouvait donner aux familles de sang-purs, ils n’étaient pas dans les clichés. Ils ne détestaient pas les nés-moldus, ils n’étaient pas politiquement très engagés. On parlait d’eux d’une autre façon. Le père Fawley était un joueur de quidditch très réputé, il était passionné par ce qu’il faisait et sa femme semblait prête à le suivre n’importe où, au bout du monde s’il le fallait. On pouvait le voir dans les albums de famille, Maedge et son frère montaient déjà sur des balais presque avant de savoir marcher. C’était une passion dans la famille et ici, on les vivait à fond les passions. La petite famille avait tout pour être heureuse et on pouvait difficilement imaginer voir naitre des nuages dans le ciel bleu et ensoleillé de la vie des deux enfants. C’était presque certains, ils auraient tous les deux un avenir des plus parfaits. La mère Fawley n’en doutait pas, même si encore une fois, elle voyait arriver devant elle ses deux enfants, presque recouverts de boue de la tête aux pieds. Elle laissa échapper un soupire avant de lever les yeux au ciel. « Vous n’êtes pas croyables. » De façon synchronisée, les deux jumeaux haussèrent les épaules, ce n’était après tout qu’une journée parfaitement normale au sein de la famille Fawley ; une journée comme les autres.


――――――-―• a ghost upon the moor •――――-―――
Nerveusement, la sorcière essuya les larmes qui continuaient de s’échouer sur ses joues. Tout était terminé à présent. Elle était partie tellement longtemps et c’était à peine si elle reconnaissait la ville dans laquelle elle revenait vivre. La guerre avait ravagé bien des choses et jamais elle n’en avait eu conscience lors qu’elle était loin de son pays natal. Peut-être que c’était une erreur de revenir. Mais qu’est-ce qu’elle pouvait faire d’autre ? Elle allait avoir un bébé et elle n’avait pas envie d’accoucher à l’autre bout du monde. Il avait fallu qu’elle prenne une décision, celle qui serait la meilleure pour son enfant. Elle avait choisi de rentrer parce qu’elle ne pouvait pas élever un enfant dans d’interminables voyages. Elle avait réalisé son rêve, elle avait voyagé, elle était passée de pays en pays pour découvrir un monde nouveau, elle avait vu ce qu’il y avait en dehors de la clôture du manoir Fawley, mais il était grand temps pour elle de s’y renfermer. Déjà petite fille, elle avait voulu bouger, découvrir le monde et surtout, les créatures surnaturelles qui peuplaient ce dernier. A Poudlard, elle avait été envoyée chez les Serdaigle et elle avait passé tellement de temps à la bibliothèque à imaginer tout ce qu’elle pourrait voir quand elle serait plus grande. Il y avait tant de rêves qui étaient nés dans sa tête et à présent, elle les avait réalisés. Elle avait découvert le monde et ce qui pouvait s’y cacher.  Certes, il y avait encore tant d’endroits qu’elle n’avait pas vus, tant de choses qu’elle ignorait encore mais c’était le temps d’arrêter l’aventure pour en commencer une nouvelle. Elle allait être mère et elle n’avait plus que ses parents pour l’épauler. Elle avait choisi de rentrer pour s’occuper de cet enfant qui grandissait au fond de ses entrailles, c’était un choix que Clyde avait été incapable de faire. Elle l’aimait et loin de lui, elle avait l’impression que son cœur était particulièrement lourd à porter, mais elle, elle était capable de faire les sacrifices nécessaires pour leur enfant. Lui il en était incapable. Ils se connaissaient depuis des années, amis à Poudlard, amant quelques années plus tard, des ex aujourd’hui, ils avaient fait du chemin ensemble et c’était peu dire. Il avait ses passions, elle avait les siennes. Ils avaient voyagés ensembles à la recherche de choses différentes et il fallait croire qu’à jamais, leurs objectifs seraient différents. Il ne voulait pas s’arrêter là où elle, elle jugeait que c’était la meilleure chose à faire. Qu’est-ce qu’il pensait ? Qu’elle avait envie de porter pendant neuf mois un bébé tout en voyageant sans arrêt ? Est-ce qu’il se rendait seulement compte des difficultés qui pouvaient s’imposer à une femme enceinte ? Sans doute pas, sinon, il aurait peut-être compris ; ou peut-être qu’il s’en fichait simplement, d’elle et de leur enfant. Elle n’allait pas risquer d’accoucher au beau milieu d’un désert ou d’une montagne glacée simplement pour le suivre. Elle accoucherait à l’hôpital de Sainte Mangouste, là où les difficultés pourraient facilement être évitées et puisqu’il avait choisi de continuer, elle accoucherait toute seule. Elle avait des passions, mais déjà elle le sentait alors que son ventre s’arrondissait lentement et qu’elle s’efforçait d’organiser la nurserie dans son appartement : ce bébé qui grandissait au fond de ses entrailles était la plus belle chose qu’elle pourrait découvrir, la plus belles merveille du monde, la créature la plus importante du monde. Il n’avait aucune idée de ce qu’il allait sacrifier pour continuer ses stupides recherches. Déjà, il sacrifiait leur couple, ces trois années qu’ils avaient passées à s’aimer ; évidemment, elle n’allait pas l’attendre, elle était une sorcière de sang-pur qui pourrait facilement trouver quelqu’un pour l’épouser et prendre soin de cet enfant. Mariage arrangé, ça lui allait très bien à elle si ça pouvait sauver les apparences et protéger son fils. Son histoire avec Clyde était vraiment finie. Mais il sacrifiait surtout sa paternité, puisqu’il avait refusé de rentrer avec elle, il avait perdu toutes ses chances d’être le père de l’enfant qu’elle portait. Il avait choisi et il avait mal choisi. Bientôt, il serait trop tard pour revenir en espérant pouvoir avoir un rôle dans la vie de cet enfant. S’il ne comptait pas à ses yeux aujourd’hui, il ne compterait jamais de toute façon. Une partie d’elle espérait qu’il allait revenir avant qu’il ne soit trop tard, cette partie d’elle qui se laisser aller dans les larmes, parce qu’elle l’aimait encore, parce qu’elle l’aimerait toujours. L’autre partie d’elle, celle qui essuyait rageusement ses larmes, savait qu’il était déjà trop tard. Il ne reviendrait pas et elle ne faisait que pleurer pour du vent.


――――――-―• the sun came out •――――-―――
Ravalant une nouvelle fois sa fierté, Maedge se dirigea vers la porte d’entrée. D’un geste rapide, elle tira sur sa jupe, comme pour se donner une allure impeccable. Un air qui voulait dire que sa vie était parfaite. Elle laissa échapper un léger soupire avant d’ouvrir la fameuse porte, un sourire digne d’une parfaite hôtesse sur les lèvres. « Entre. » Clyde en face d’elle ne se fit pas prier, il pénétra dans la maison comme il avait l’habitude de le faire depuis un moment maintenant. Il était revenu du jour au lendemain, après un trop long moment d’absence d’après Maedge et déjà, il bénéficiait de ce qu’elle avait pourtant juré qu’elle lui refuserait. C’était la guerre dehors et elle était fiancée à un sorcier qui travaillait au ministère de la magie, un homme qui était bien vu en ces temps troubles. Dire que son enfant était le sien, c’était lui assurer un avenir. Elle agissait pour le bien de son fils. Mais ça Clyde n’en avait rien à faire. Toujours aussi égoïste, il était revenu en menaçant de révéler au reste du monde que l’enfant était de lui. Elle savait que déjà certaines personnes avaient de doutes quant à la véracité de ce qu’elle prétendait alors un mot de Clyde et tout allait s’effondrer. Il n’avait pas été là pour la soutenir pendant ses neufs mois de grossesse, il n’avait pas été là pour lui serrer la main quand la douleur s’était avérée insupportable alors qu’elle mettait au monde leur fils. Il n’avait pas été là pour l’aider à tenir bon alors que ses nuits étaient courtes et ses journées particulièrement longues. Il n’était revenu que tardivement et il se permettait déjà de menacer la stabilité qu’elle avait réussi à trouver. Elle le maudissait pour ça et elle maudissait chacun de ses allées et venues dans sa maison. Sa présence remettait trop de chose en doute et trop souvent elle se surprenait à l’observait du coin de l’œil avec cette envie folle de venir se lover dans ses bras. C’était peut-être un conflit entre eux, qui est-ce qui avait abandonné l’autre ? Pour elle, c’était lui, pour lui, sans doute que c’était elle. Elle avait pris une décision qui l’avait rapidement mis au pied du mur, mais elle lui avait laissé le choix, qu’est-ce qu’elle y pouvait s’il avait mal choisi ? Elle l’avait prévenu de ce qu’elle ferait pour protéger leur fils et à l’époque, ça n’avait pas eu l’air de le déranger, il avait su qu’elle trouverait un père à cet enfant, quelqu’un pour assumer un rôle que lui, il avait laissé tomber et pourtant, il était revenu en ignorant chacun des mots qu’elle avait pu prononcer ce jour là et en déclarant voulant jouer selon ses règles. Elle le maudissait pour tant de raison. Si seulement il avait pu se rendre compte de son erreur plus tôt, ils n’en seraient pas là. Il était stupide immature et égoïste et elle, elle était suffisamment débile pour l’aimer encore. Arrivé dans le salon, il jouait avec leur fils et encore une fois, les bras croisés, appuyée contre l’ouverture de la porte, elle l’observait de loin. Ils auraient pu former une belle famille. Une famille à l’image de celle dans laquelle elle avait grandi étant enfant. Mais Clyde avait privé leur fils de ça et tout ce qu’il faisait, c’était menacer de le mettre en danger, là où elle, elle s’efforçait de le protéger de la guerre. Cette guerre était tragique, stupide et même horrible, les mangemorts étaient des monstres et lord Voldemort méritait d’être abattu, mais, quoi qu’elle puisse en penser, ce n’était pas sa guerre et c’était encore moins celle du petit Arthur âgé de seulement deux ans. On pouvait lui reprocher d’être prête à laisser grandir son fils dans un monde comme celui-ci, mais qu’est-ce qu’elle pouvait faire d’autre ? Il était mieux là en sécurité avec elle que n’importe où ailleurs. On pouvait la penser égoïste de suivre aveuglément le gouvernement actuel pour simplement assurer ses arrières, mais elle s’en fichait, il n’y avait que son fils qui comptait. Il n’y avait toujours que son fils au milieu de chacune des décisions qu’elle prenait. Ce n’était pas le cas de Clyde qui semblait décider comme bon lui semblait sans se soucier des conséquences. Un soupire passa le seuil des lèvres de la jeune femme alors qu’elle quittait la pièce, laissant alors le petit garçon seul avec son père, elle n’avait pas vraiment le choix, c’était ça où tout ce qu’elle avait construit allait tomber en ruine. Arrivée dans la cuisine, elle se rempli un généreux verre de whisky-pur-feu qu’elle avala bien rapidement, dès que Clyde était dans le coin, elle avait vraiment besoin de ce genre de remontants.


Dernière édition par Maedge Fawley le Sam 11 Oct 2014 - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty
panic hehe yeux gaah wth graouh
MA TEPU DE MEUF GROS CHOU :siffle:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty
Oooh la si belle JLC yeux Re-bienvenue Ichabod !! J'ai hâte de voir ça et cette fois-ci j'espère que j'aurai des idées à profusion pour te proposer un lien dead
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
June Winchester
June Winchester
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue
(mf.) ≈ when the days are cold. Tumblr_n386dvTGPL1rv3a9bo4_250

‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5939
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty
hehe hehe
T'es choupi en Jenna
Rebienvenuuuue ow et bonne chance avec cette nouvelle fiche !

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty
Jenna, elle est adorable !
RE-bienvenue parmi nous ! love
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty
GROS CHOU - MOOOOON MEC bed viens on va faire un deuxième bébé perv

THEODORE - Merci beaucoup inlove j'espère que la petite Maedge t'inspirera alors iiih

JUNE - Team DW gaah
Merci beaucoup yeux

JULIET - merci beaucoup pompom
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty
rebienvenue. ow I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty
Jenna est vraiment magnifique yeah
Bienvenue colors
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty
LA BELLE JLC EN FAWLEY OMFG ow ow ow
j'aime ce choix ! rebienvenuuuuuue vieux mèche (oui j'ose te le sortir là, cash, tavu hehe ), amuse-toi bien avec ta belle jule
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
(mf.) ≈ when the days are cold. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

(mf.) ≈ when the days are cold.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» ABC-JUMPING DAYS au 1er RCP 1er AOUT 2015
» even when the night is cold i got that fire in my soul (holly)
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Alec ♦ It's cold inside
» [#3] Cold Hearted Trip in the Mist. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-