sujet; Augustus ► If you can't beat the devil, join him

Invité
Invité
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty
Augustus Rookwood
feat mads mikkelsen • shiya

• nom complet ; Augustus Rookwood.

• surnom(s) ; Tu n'en a aucun. Quelle idiotie. Un surnom.  Pourtant, la petite soeur n'arrivait pas à prononcer ton prénom. Comment disait-elle ? Tu te souviens ?  

• naissance ; Un hiver, le mois de janvier, c'est le sept que tu es né, une date que tu redoutes car c'est celui de la jumelle, elle qui n'existe plus. Les anniversaires sont des enterrements. Tu ne célèbres plus. Ne décompte plus le temps.  

• ascendance ; Mêlé. C'est une tare qui te poursuit, une erreur qu'il est impossible de réparer. Une empreinte au fer rouge. Tous savent que tu n'es pas digne, que tu n'es qu'une erreur, pas comme eux, pas pur.

• camp ; Gouvernement. Jamais tu n'as remis en question tes convictions, croyant fermement être du bon côté, croyant que le reste mérite de crever. Tu crois que les impurs sont différents, qu'ils ne sont pas dignes. Des imposteurs à éradiquer.

• métier ; Assassin. Ca te plait de voler des vies, de collectionner les âmes. Avant Azkaban, tu étais un Langue-de-Plomb, un soldat silencieux, là pour garder la Salle du Temps, et depuis, tu es devenu Directeur du Département des Mystères.  

• réputation ; Une galerie de masques, c'est cela qui te représente le mieux. Des miroirs que tu arranges pour plaire aux uns et aux autres. Parfois tu es l'assassin, et d'autre l'homme courtois. La dualité est ce qui te représente le mieux : côté pile ou côté face ? Mais tu restes un meurtrier, celui aux mains rouges.

• état civil ; Célibataire. Le mariage n'est pas une priorité, tu évites cela, ne veut pas être enchainé. Les femmes ne sont rien pour toi, juste de l'éphémère.

• rang social ; Mangemort. Homme marqué, fierté de la nation, vaillant soldat de plomb suivant les ordres sans jamais les remettre en question. Tu es fier de cela.

• particularité(s) ; Quelques notions d’occlumencie mais tu as rapidement abandonné l’apprentissage.

• patronus ; Aucun. Tu n’en es plus capable, peut-être même que tu n’as jamais su comment créer cette créature argentée. A Poudlard, il y avait une forme vague, presque un oiseau, c’est ce que tu avais voulu croire, prétextant être capable d’en produire un. Or, comme beaucoup, ce n’était qu’une forme indistincte.

• épouvantard ; Azkaban. Ce sont des hurlements, des échos incessants et ensuite, ces murs qui se referment, emprisonnent le corps jusqu’à le broyer totalement. Ce n’est pas de la prison que tu as peur, c’est de la folie qui te poursuit, de celle qui est née là-bas.

• risèd ; Une image glorieuse, un anéantissement des moldus et des impurs. Cavalier fou qui piétine les cadavres. C’est cela que tu vois, la gloire, mais surtout l’extermination.

• animaux ; Un volatile au plumage bleu dont l'espèce t'es inconnue. Petite curiosité qui venait à Azkaban, observant et aujourd'hui, l'animal ne semble pas vouloir te quitter. Ce n'est pas dérangeant mais totalement inutile.

• baguette ; Ta baguette actuelle, ce n’est pas ta première. Celle achetée à onze ans a été brisée lors de ton procès. La nouvelle est réalisée en bois de cèdre et possède un ventricule de coeur de dragon. Elle mesure 27.9cm. Rigide et complexe, elle a tout autant de caractère que toi.

• miroir à double sens; -

• DEATH EATERS •
Perso prédéfini

The stars have faded away

► Avis sur la situation actuelle : C’est beau, n’est-ce pas ? Ce carnage continuel, la soumission des impurs, la traque des ordures et l’extinction de la rébellion. Extinction ? C’est un grand mot. Tu sais qu’il existe des groupes de rebelles, de petits rats parfois dotés d’intelligence pour s’introduire dans le système, mais ceux-là, tu prends plaisir à les dépecer à leur prouver qu’ils ne sont rien, voués l’échec, voués à être piétinés. Tu aimes voir tout ça, ce monde certain qui s’écroule doucement, la reprise du pouvoir, la domination des sorciers. Pour autant, tu n’oublies pas ton sang, tu sais quel est ton rang, tu connais cette impureté qui coule dans tes veines, mais tu prétends être comme les autres, aussi immaculé. Menteur! Tu joues au roi alors que tu n’es qu’un cavalier, peut-être même un vulgaire pion, mais tout cela, tu n’en a pas conscience. Avec les informations que tu possèdes, tu peux faire ployer n’importe quelle vie - tu sais tout, de tout le monde. C’est une banque d’informations et lorsqu’il est question d’aller extraire quelques paroles aux prisonniers, tu es le premier, toujours partant pour quelques tortures mentales. Cette situation te plait, rien de pourrait plus te satisfaire ou peut-être que si… les moldus, eux sont un projet, une extermination que tu prévois.


► Infos en vrac : Sarcastique   Tes victimes ? Te souviens-tu de leur nom, de leur visage ? Tu aimes dessiner leur expression, prendre le temps de capturer les visages dans un carnet, comme une oeuvre que tu promènes. Et tes cadavres, à quoi peut-on les reconnaitre ? Ah, je me souviens, c’est l’ouroboros imprimé par le feu. Ils sont du bétail pour toi.   Intelligent Ta mémoire est absolue, eidétique, c’est le terme exact. Tu retiens n’importe quelle information, n’importe quelle image, c’est une immense banque de données que tu dois organiser et pour ça, tu utilises l’architecture de la mémoire, tu as érigé un palais, dont chaque porte rappelle un souvenir. C’est un chaos organisé qui t’as permis de survivre en prison, de ne pas devenir fou. Compartimenter les informations et les souvenirs.   Sadique Protecteur. Ils peuvent cracher des horreurs en ton nom, proférer des insultes, mais malgré tous tes défauts, certaines personnes sont importantes à tes yeux - comme Cecil, c’est ta nièce, celle que tu considères comme étant ta propre fille.   Patient Joueur de piano, tu étais excellent, toi qui a appris seul, instrument dont le son parvenait à calmer les terreurs de ta soeur. Mais depuis Azkaban, tu ne peux plus toucher un piano - ils ont brisés les doigts, un par un, et les os se sont mal ressoudés - doigts arachnéens.   Maniaque Le feu, tu joues avec, conjure les flammes, il y a toujours eu quelque chose d’attrayant là-dedans - la notion de pouvoir, la possibilité de dompter un élément. Tu ne sais plus où tout a commencé mais depuis, c’est ce qui te différencie des autres. Pyromane. Courtois Tes parents et ta soeur se sont suicidés. Malédiction ? Non, juste une prédestination à la folie. Plus personne ne se risque à prononcer le prénom de ta soeur, ni toi qui prétends l’avoir oublié. Violent


Nothing compares to you

• pseudo & âge ; Gray. • comment as-tu trouvé le forum ? Bazzart. • ton avis, tes suggestions ; Je cherche des failles mais il n'y en a aucune. C'est quoi ce forum parfait ?!  minikr . • connexion ;  Tous les jours, avec un RP par semaine. • quelque chose à ajouter ?  trognon .

• coup de main pour le bottin ;
1. Si ton personnage est un prédéfini ;
MADS MIKKELSEN ; augustus rookwood
Code:
<a href="http://excidium.bbactif.com/t115-death-eaters-long-live-the-lord" class="vacant">▋</a> ▋ <reserve> MADS MIKKELSEN ;</reserve> augustus rookwood

2. Si ton personnage est un inventé ;
CÉLÉBRITÉ (en majuscules) ; prénom nom (en minuscules)
Code:
▋ <a href="http://lienverstonprofil">▋</a> <pris>CÉLÉBRITÉ ;</pris> prénom nom


Dernière édition par Augustus Rookwood le Sam 4 Oct 2014 - 22:00, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty

Here comes the hurricane


――――――-―• They were crimson; fresh blood from a cut vein, twin roses with black centers, a wax seal on a letter keeping the secrets inside•――――-―――
Quatre murs pour contenir l’assassin, quatre murs pour emprisonner le pyromane, quatre murs pour réduire à néant toute forme de rébellion. Heures et jours se confondent dans cette semi-obscurité. Ce n’est pas une fenêtre à laquelle il a droit, c’est un trou à rat qui lui permet de savoir si le soleil est levé, un mince filet de lumière qui perce et ricoche contre les pierres froides, comme un rappel de ce qu’il ne reverra jamais. Condamné à vie. C’est une sentence dont il ne mesure pas la portée. Les autres sont là aussi, camarades de meurtres. Une seule ordure manque à l’appel, celui qui l’a dénoncé et ce nom est gardé en mémoire, pour plus tard, lorsque la vengeance sera possible. « Puisses-tu crever lentement Karkaroff, et de mes mains. Fuis autant que tu le peux, mais ton ombre finira par te bouffer » Les mots qu’il a adressés lors du jugement. Des paroles vides de sens pour l’assemblée, mais une promesse qu’il a énoncée à voix haute. Les aiguilles du temps « Rookwood, je voulais te voir en personne, j’ai une nouvelle pour toi… » La voix est comme un hurlement pour celui qui n’a pas entendu la moindre parole depuis six ans. C’est un déchirement des tympans alors que les mots ne sont qu’un murmure, mais c’est tout l’environnement qui se dégrade, une cacophonie, une destruction des sens. La cellule a tout détruit, allant jusqu’à lui faire perdre l’usage de la parole, c’est ce qu’ils pensent tous, que parce qu’il n’hurle pas comme les autres, il ne sait plus, a oublié. Augustus n’ouvre pas les yeux, de même qu’il ne daigne pas se lever pour accueillir un curieux visiteur. « Hawker, même entre mille cadavres je reconnaîtrai ton odeur putride » La voix est éraillée, inutilisée depuis trop de temps, mais les mots sont certains. Et soudainement, Augustus ouvre les yeux, rencontre le visage de celui qu’il a deviné, le masque où se loge un sourire qu’il n’apprécie pas. Le dénommé s’approche, tout en prenant soin de garder une distance raisonnable, de là où le fauve ne pourra pas l’atteindre. « Ravi de te revoir » Rookwood a toujours été digne, même lorsqu’ils sont venus le chercher en le traitant de chien, même lorsqu’ils l’ont vulgairement jugé et jeté dans cette cellule. Jamais il n’est devenu un animal, gardant ses belles manières, jouant avec les mots, mais aujourd’hui, il sent que le contrôle ne lui appartient plus, que Hawker possède une information non négligeable et qu’il ne lui fournira pas sans supplication. Fourbe! « Si c’est pour me dire que Karkaroff profite joyeusement de sa libération, tu peux retourner avec tes chiens et si tu l’as tué, je ne te remercie pas » L’homme déploie le squelette endolori, comme une mécanique rouillée, il prend son temps, apprécie la peur de l’autre, d’un auror qui est pourtant à l’origine de son arrestation. « C’est pas de ça que je veux parler, c’est à propos de ta soeur… » Une pause interminable, il a toute l’attention de Rookwood. « Elle est morte » C’est un élan, une violence mal contenue alors qu’il agrippe l’auror par le col de sa cape, l’accule contre le mur, et maintient la vie avec une lame. Il ne tourne pas la tête vers les autres, mais sa voix s’élève, mise en garde contre les chiens. « Approchez, juste un pas, et je lui tranche la gorge - la magie est affaiblie à cause des détraqueurs et ce n’est pas ce stupide patronus qui vous permettra d’être suffisamment rapides. Je veux juste lui parler, si il répond correctement, je l’épargne, sinon je lui taille à jamais ce sourire de connard qu’il m’adresse depuis qu’il est entré ici » La lame est entre ses doigts, tranche la chair mais la douleur n’est plus rien, juste quelques sursauts. Les autres aurors reculent, savent que Rookwood respectera sa promesse. Et l’autre, celui venu en vautour annoncer une mort, il n’est pas effrayé, au contraire, il jubile de voir la colère chez le mangemort, d’avoir provoqué un semblant d’émotion. « Elle s’est suicidée, comme toute ta famille de dégénérés » Il presse l’arme contre le cou, refuse de croire les paroles, refuse d’admettre la vérité, refuse de faire face aux événements. Les parents sont morts, trop tôt, pas un suicide, juste une folie, le coup d’une dispute, lui a tout vu et il s’en souvient encore. Mais sa soeur! Augustus s’écarte, incapable de prononcer une parole, incapable d’en demander plus. Perdu, anéanti. Il se laisse piteusement glisser contre le mur et cela sous le rire de l’auror. « Rassures-toi, la gamine a été placée dans un orphelinat » Le château de cartes se désagrège. C’est une chute. Jusque là, il était parvenu à maintenir sa folie mais après cette nouvelle, c’est un animal qu’il devint, une bête enragée. -


――――――-―• how long have you traveled  alone ? ――――-―――
« Cecil » La voix tonne avec fracas, lourde et menaçante. Un arrêt contre la petite voleuse qui s’apprêtait à bondir sur lui. « Tu n’abandonneras jamais, n’est-ce pas ? » Elle se déplace sur le côté, laisse le visage se dessiner entre les ombres, là, derrière les rares flammes qui flottent dans son bureau. Bougies qui volent, projettent des ombres, d’effrayantes créatures. « Tu m’avais promis un dîner, j’attends » Bras croisé sous la poitrine, elle a cet air féroce qui l’amuse. Il n’a pas oublié la promesse, il sait, mais des dossiers importants sont venus perturber ses plans et il ne peut plus - doit défaire les plans. De dos, fixant une baie vitrée qui reflète magiquement Londres, il ne daigne toujours pas jeter un regard vers la nièce, elle qui s’avance vers lui et se retrouve à sa hauteur. « Nous pourrions y aller demain ? Ou alors… tu attends que j’ai terminé et je pense pouvoir m’excuser par une surprise » Le corps pivote, reptilien dans ses mouvements, brefs et graciles. Les ambres ricochent contre les cendres. Elle capitule et va s’asseoir en face du bureau, attrape de rage un carnet noir - celui qui contient les horreurs. De ça, il devrait en être effrayé, mais il se contente de reprendre place à son bureau, puis de traiter un second dossier. Le carnet de ses meurtres, le carnet des souvenirs, un cabinet de curiosités que la nièce observe avec intérêt. Dire qu’il l’a posé sur le bureau par inadvertance serait mal le connaître. Tout est une question de calculs. Et elle feuillette, observe, penche la tête, essaye de comprendre l’intérêt. Une ombre de sourire se faufile sur les lèvres du mangemort. « Ton premier meurtre, c’était quand ? » La question s’élève, quasi innocente. Il lève les yeux vers elle, un instant et entreprend de répondre avec la même intonation, une neutralité parfaite, comme si la discussion évoquait un sujet banal. « Vingt et un ans » Le souvenir est intact et si il prend le temps de clore les yeux, le visage se dessine. « J’ai vingt-trois ans, tu devrais m’apprendre » Le ton est toujours aussi détaché et c’est peut-être ce qu’il apprécie le plus chez elle - un détachement quasi irritant. Le dossier est refermé, la plume posée. Il n’en attendait pas moins d’elle. « Tuer, ce n’est pas comme décapiter tes poupées » Le sourire qu’elle lui offre est malsain, emprunt de ce même désir qu’il connaît - l’envie farouche de voler une vie, d’entendre les dernières supplications, de jouer la mélodie mortuaire. « Je suis curieuse. Est-ce que tuer va réellement séparer mon âme ? Est-ce que je vais me condamner à vivre quelques tourments dans les flammes de l’enfer ? » Debout, il attrape son manteau, enjoint la plus jeune à le suivre. Le carnet est volé des mains. « Ta fascination pour la religion moldue m’étonnera toujours. Tuer te donne du pouvoir et c’est ce que tu recherches, n’est-ce pas ? » Les rues de Londres sont balayées par le vent, froid qui cherche à s’infiltrer sous l’écharpe et les gants de cuir. Il relève le col du manteau, et jette un regard vers celle qui s’était vêtue pour un grand opéra. « Peut-être… je ne sais pas… » La main de la nièce agrippe son avant-bras gauche, une prise ferme qui le surprend. Les doigts glissent sous la manche, effleurent le tissu de la chemise, endroit sous lequel se trouve un tatouage. « Je ne veux pas de ça » Il attrape le visage de la plus jeune entre ses mains. « Jamais. Tu gardes ta liberté, mais avant cela, nous devrions te trouver un animal à abattre. Homme ou femme ? »


Dernière édition par Augustus Rookwood le Sam 4 Oct 2014 - 21:43, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty
OMMMGGG iiih
Toi je vais te harceler Arrow Arrow
Excellent choix de pv kr
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty
le personnage + mikklesen, je meurs. I love you
bienvenue rougit
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty
MAIS MAIS MAIS gaah AUGIE MON BFF DE LA MORT, AZY, VIENS ON SE FAIT UNE BOUFFE ET ON VA COURIR DANS LES CHAMPS MAIN DANS LA MAIN :russe: excellent choix de pv anyway, je fangirlise totalement dessus (et ton avatar est omfg trop beau jule ) - hâte qu'on puisse jouer notre lien mon croque-mitaine d'amouur. Bon courage pour ta fiche, n'hésite pas à contacter un membre du staff si jamais tu as une question ou si tu veux qu'on se trouve une date pour courir, à oualp, dans les champs de blé hinhin
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
June Winchester
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Tumblr_n386dvTGPL1rv3a9bo4_250

‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5783
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty
*étouffe son fangirlisme*
Bienvenuuuuue ! Fuuuu Augustus I love you j'aime trop ce pv parfaitement sadique et profondément méchant hehe dans tous les cas, si tu as des questions, n'hésite pas à nous mpotter ! Bonne chance pour l'écriture de ta fiche et amuse toi bien parmi nous ow

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty
potte Le patron ! Quel choix de personnage !
Bon courage pour la fiche brille - & l'avatar, haaann.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty
Très très bon choix ! Bienvenue parmi nous ! heho
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty
Gugus ! J'adore tellement te détester ! Tu m'en veux pas trop d'avoir piqué l'une de tes si précieuses reliques diiiiiiit !

Bon allez bisous bisous et bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty
Omagad Mads + le personnage, je suis fan iiih iiih
Bonne chance pour ta fiche et bienvenue ici, grand sadique hehe
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Augustus ► If you can't beat the devil, join him Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Augustus ► If you can't beat the devil, join him

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» The Miz - Cena, I will beat you !
» AUGUSTUS
» .: Combat - Luxea VS Augustus :: Le feu du Dragon brûle t'il aussi la Brume ? :.
» BEAT POETRY ON AMPHETAMINS (niha)
» augustus + beneath the skin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-