sujet; Finn ∆ draft of peace
MessageSujet: Finn ∆ draft of peace   Finn ∆ draft of peace EmptyDim 4 Sep 2016 - 14:06

Invité
Invité
Finn ∆ draft of peace Empty
Finley "Doc" HughesWhen the world is on your shoulders and you’re falling to your knees
❝ We're running in circles again ❞Rebirth of the Phoenix ; SC

☇ pseudo complet & surnom(s) ; Finley David Hughes de son nom complet. Finley, prénom délibérément mixte, comme ceux de ses sœurs, choisi par ses parents avant de connaître son sexe. Descend du vieil écossais Fionnlagh, "chevalier blanc". C'est juste Fin(n) pour les intimes, et évitez les surnoms ridicules. Doc' lui convient tout à fait. Personne n'utilise le second prénom. Celui de son père.
☇ naissance ; Hôpital pour sorciers d'Edimbourg 16 mars 1970.
☇ ascendance; Mêlée, tachée on dirait, et alors ? Une mère sorcière, un père moldu. C'est de la nostalgie qu'il ressent à leur souvenir, pas de la honte. Jamais.
☇ métier ; Médicomage urgentiste, il accompagnait les Aurors sur le terrain puis dans un poste aux urgences de Sainte-Mangouste. Formé pour soigner sur le terrain, capacités bien mises à l’œuvre chez les Insurgés.
☇ camp ; Celui des Insurgés, les Pacifistes, depuis 1999. À présent Renaissance du Phoenix.
☇ réputation ; Bon médecin, soigneur de terrain rapide et efficace. Doué, patient et sévère quand il le faut, dit-on. Finley Hughes sait gérer de nombreuses blessures magiques et de nombreux patients, dit-on. On connaît beaucoup le Doc', moins Fin.
☇ état civil ; Des aventures dans une autre vie, tout à fait célibataire depuis le début de la guerre.
☇ rang social ; Recherché puisque Insurgé, son visage n'est pas connu des autorités mais cela ne l'empêche pas de le cacher.
☇ baguette ; Le bois de sorbier dote la baguette d'un pouvoir de protection supérieur, dit-on. Aucun adepte de la magie noire ne pourrait la manier. Adaptée à la taille moyenne de son propriétaire, elle mesure 26 centimètres. Cœur en crin de licorne, alliée fidèle.
☇ épouvantard ; Du sang sur les mains, un cadavre au visage familier.
☇ risèd ; Ses sœurs, une Cameron guérie et une Blair adulte que la guerre aura épargnées.
☇ patronus ; Il semble que ce soit un crabe.
☇ particularités ; Soigneur. Don inné découvert tardivement, lors de sa formation de médicomage. Finley guérit les blessures et apaise les souffrances aisément maintenant, tant qu'elles ne sont pas vitales ou incurables. Les cas les plus graves demandent plus d'énergie, mais il sait gérer les périodes de récupération, parfois longues, que cela implique. Forcer trop, c'est risquer d'y laisser la vie. Don dangereux dont il a patiemment délimité les frontières. Dépassées à deux reprises seulement. Tu ne peux sauver tout le monde, une leçon difficile qu'il a appris même si elle ne plaît pas. Comme pour se régénérer, il faut du temps pour accepter un échec.
Les zones touchées sont facilement repérées, le mal identifié, mais l'efficacité de ses soins dépendra de leur gravité. Couple son don avec des plantes, potions et autres cataplasmes magiques pour ne pas se reposer uniquement sur lui.
☇ animaux ; Aucun, l'environnement dans lequel il travaille est peu accueillant pour une petite bête à plumes ou à poil. Sans compter les allergies potentielles de ses patients. Ce ne serait pas sage.
☇ miroir ; Losange aux reflets blanc, traduit l'abnégation et le désir de protection de Finley, s'illumine lorsqu'il parvient à soigner quelqu'un. Sa surface reste bien souvent terne ces derniers temps, reflets de ses doutes et préoccupations constantes sur la santé ou la sécurité de ses proches.
☇ Avis sur la situation actuelle :
Rien de très positif. Finley a vu tant de morts dans les deux camps, avant même de participer activement à la guerre. Ste Mangouste semblait comme Poudlard un lieu intouchable, pour des raisons différentes. Si les Belliqueux s'en prennent à l'hôpital et aux innocents qui s'y trouvent, où s'arrêteront-ils ? La récupération du château ne suffirait à rassurer Finley sur la situation actuelle. Ils ne sont pas plus en sécurité parce que des barrières magiques les protègent. Elles les ont, après tout, enfermés pendant des mois après la "victoire" contre le Magister... Et quelle victoire ! Au moins l'ancienne école est-elle un lieu plus confortable et plus propice aux soins que des tentes en rase campagne... Finley tente de se rassurer comme il le peut, bien que l'espoir s'effrite jour après jour. Ces Belliqueux étaient des Insurgés, ce sont eux qui les ont créés.

☇ Infos complémentaires ; Archétype du grand frère sérieux et dévoué. Rabat-joie première qualité. Aussi raisonnable qu'obstiné. Idéaux bien déterminés. Respecte la vie, refuse la mort injustifiée. Ton paternel, condescendant. Protecteur, méfiant. Prompt aux jugements. Constamment inquiet pour ses proches. Papa poule. N'aime pas se mettre en colère, hausser le ton. Pas docile pour autant. Plus calme. Réfléchi. Débrouillard et indépendant. Rusé, astucieux et ambitieux : Serpentard toujours. Élève brillant, Optimal, tu aurais pu être tout ce que tu voulais. Abnégation, empathie et idéalisme trop prononcés. Peu enclin à la violence. Réveille en lui des sentiments contradictoires. Échappatoire. Ami fidèle, soutien moral, oreille attentive et personnalité arrangeante mais très sévère avec ses patients (difficiles), avec ses sœurs (même chose). Avec lui-même. Appliqué au travail, précis, méticuleux. Sincèrement soucieux du bien-être des patients. Conviction. Volonté de bien faire. Tous les sauver. Culpabilise facilement. Souvent anxieux. N'allez pas dire au Doc qu'il fume trop. Donneur de leçons invétéré. Montre l'exemple du mieux qu'il peut, loin d'être infaillible. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais. Pas doué pour "se détendre", "prendre des vacances" ou même "faire une pause". A l'air constamment occupé. D'un naturel posé, sauf dans ses relations amoureuses. N'y a jamais trouvé la stabilité qu'il reflète. Maladroit dans ses démonstrations d'affections, rares. Pas tactile. Oublie les dates importantes et les anniversaires. Spécialiste des cadeaux de dernière minute mal emballés. Amateur de Quidditch. Cheveux cendrés, mal entretenus. Absence des tâches de rousseur familières aux Hughes. Épaules carrées. Pas assez pour porter le poids d'une famille. Pas comme son père.

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi Finn. J'ai la vingtaine, je viens de Suisse et j'ai connu le forum via Ionel-choute I love you . Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 6 jours sur 7. Pour les scénarii uniquement : j'ai l'aval du créateur concernant ma fiche [] oui / [] non. Un dernier mot ? ♥️♥️♥️

Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Finley Hughes le Sam 10 Sep 2016 - 15:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Finn ∆ draft of peace   Finn ∆ draft of peace EmptyDim 4 Sep 2016 - 14:08

Invité
Invité
Finn ∆ draft of peace Empty
Don't you know the kids aren't alright ?And I still feel that rush in my veins It twists my head just a bit to think all the people in those old photographs I've seen are dead
❝ I'm not crying, I'm cold. I took some Pepperup so I'll be okay. ❞2002 & Insurgés

« Je ne sais pas, je... suis un peu paumé. » L'aveu est difficile. Sa gorge se serre. Il se tourne pour éviter le regard de sa soeur. S'éclaircit la voix. « Comme si j'étais censé...! » Il hausse les épaules, sent la compassion de sa cadette. Lui adresse un regard inquiet. Cameron. La seule devant qui il se permet d'avouer tout haut la peur qui lui ronge les entrailles, petit à petit, comme un venin doux. Même s'il ne devrait pas. « Je suis l'aîné, d'accord ? » L'affirmation prend forme de question. Le serpent enroulé dans son estomac siffle et contracte sa gorge nouée par l'inquiétude, ses mains tremblent un peu. Il croise les bras. « Et comme je suis l'aîné, je devrais... » Tu ne peux pas tout contrôler, Fin. « Je devrais savoir comment... gérer... ça. » Ça. Il y a dans sa voix l'amertume, les tremblements de la peur dans ses doigts et dans ses yeux une tristesse sincère, véritable. Il est blessé.

Pas comme ça, non. Merlin sait qu'il cicatrise plus vite qu'un autre, à l'extérieur. Il est solide, le Doc.

Fin, un peu moins.

Il carre les épaules comme pour en chasser le doute, se retourne d'un bloc vers Cameron. « Bon, je fais quoi ? Je l'engueule ? C'est pas sérieux. Si on ne lui pose pas de limites elle va continuer de les chercher. Les ados recherchent ce genre de trucs. J'ai lu ça dans un livre sur la paternité que Bill m'a prêté. » Il précise très vite d'où ça vient. Pas que Cameron s'imagine qu'il a des envies de gamin. Lui. Mille goules il est tout sauf prêt à faire des gosses. Il ne sait déjà pas gérer ceux des autres, sa petite soeur en particulier. Comment faisait son père pour être un père ?

C'est là le problème. Finley a beau carrer des épaules, il n'est pas son père.

« Une semaine à récurer les fioles, ça devrait suffire ? » Sourire indulgent. « Quoi, c'est trop laxiste c'est ça ? »

Paumé.

❝ You'll need Skele-Gro or something... ❞1985 & Poudlard

« Le gardien de Serdaigle se met en position alors que Serpentard passe à l'attaque, Jenkins passe à Hughes et... OH ! C'est un cognard très bien tiré de la part de MacCaine ! Serdaigle récupère le souafle ! » Les spectateurs retiennent leur souffle. Le sien est coupé. Les mains s'accrochent au manche pour ne pas se retrouver au sol. Aplati. Le balai se stabilise enfin, le cognard est loin mais le souaffle aussi. Soupir. « Nom d'une goule. » « Qu'est-ce que tu fous, Hughes ? » Grincement des dents, regard au ciel et sarcasme à peine contrôlé. « Ben tu vois, cap'taine, j'admire les joueuses adverses... À ton avis ? » Grognement. « Bouge ton cul, si on se fait encore battre par les pigeons je réponds plus de rien. » « C'est toi le chef ! » Salut militaire, rire dissimulé sous une écharpe qu'il remonte pour amorcer une descente en piqué, la balle rouge dans le collimateur. Flou bichrome, bleu et vert, du duel dans les airs. Cris, hurlements de joie et d'exaspération. Adrénaline. Victoire... Anticipation. Il finira le match à l'infirmerie.

« C'est rien, je sens presque rien... » « Bien sûr, bien sûr... Restez assis, jeune homme. » L'infirmière au ton implacable. « Mais je dois rejoindre les autres pour fêter la victoire ! » « C'est une nuit de repos maintenant, ou une semaine si vous laissez traîner ça, Hughes. » Cruauté. Injustice. Soupir résigné. Il ne ment pas pourtant, il sent déjà la douleur refluer. Pourtant le médicament vient de lui être administré. L'infirmière le prend comme de la bravoure mal placée. Mais il n'est pas Gryffondor, Finley Hughes. Loin de là.

« FIIIN ! » Il se redresse dans le lit, soulagé d'avoir une excuse pour ne pas se reposer. Regard outré de l'infirmière. « Miss Hughes ! C'est une infirmerie ici, pas le terrain de Quidditch ! » La cadette des Hughes est en effet habillée comme une vraie supporter, une supporter des Verts. Finley se sent très fier. « Cameron ! Tu m'as vu au match ? J'ai assuré, hein ? » « Oui ! Mais tu as fait une sacré chute ! Quand tu t'es pris le cognard dans la figure et... » « Oui, bon...  » « Que tu as percuté le batteur des Serdaigles et... » « Ça va, ça va... Tu m'as pas vu dans les meilleures conditions. Le prochain match, tu verras ! » Il sourit d'une oreille à l'autre et sa soeur lui rend l'expression, toute contente. Depuis qu'elle l'a rejoint à Poudlard, c'est le grand amour. Mais caché. C'est un peu la honte d'avoir sa petite soeur de onze ans dans les pattes, aussi mignonne soit-elle. En parlant de ça... « Bon, euh... mes amis vont arriver, tu devrais retourner dans ta salle commune. C'est bientôt le couvre-feu. » « N'importe quoi, il est encore tôt ! » « Camerooooon... » « Hey, le voltigeur ! » « Casse-toi, Cameron ! » siffle l'adolescent de quinze ans. Cameron boude mais s'en va, marmonnant un "gros naze" au passage. Travis hausse un sourcil. « Ma soeur », précise Finley en plissant les yeux. Il est presque sûr qu'elle vient de lui tirer la langue. « Cool. Je t'ai amené tes devoirs de Potions. »  « What the fridge, Travis ? » « Ça va, j'voulais être sympa pour changer. » « Ouais, comme ça je peux réviser mes B.U.S.E.S. pendant que tu t'envoies des Bièreaubeurres dans la salle commune. » « Je trinquerai pour toi. » « T'es trop mignon. » Ricanement. « Bon, tu m'excuseras de pas te tenir compagnie, j'suis pas ta copine. En parlant de ça... » « Ah... » Souvenir fugace. Il n'est pas du genre à procrastiner mais il y a quelque chose qu'il a bien trop longtemps repoussé. Sourire gêné de l'autre. « Mmh, bonne chance Finley. » alors que retentit un « Ley-leeeey ! » à la porte de l'infirmerie. « La rançon de la gloire, mon pote. » « Fuck.»
L'insulte même marmonnée fait tache dans la bouche du garçon poli, premier de la classe. Petite célébrité qui brille haut et fort. Trop vite pour son propre bien. Finley croise les bras et recule instinctivement par anticipation, au câlin qu'il n'a pas demandé. « Cathy. » « J'étais super inquiète, Ley-ley ! » « Oui alors, il faut que... » « Travis m'a dit que tu t'étais cassé le bras ! » Travis, sale petite... « Il exagère, c'est juste une foulure du poignet et, Cathy... » « C'est trop injuste que tu ne puisses pas fêter la victoire avec nous... » « Cathy, écoute-moi... » Dialogue de sourds. Pour changer. « ... mais je suis fière de toi... » « ... il faut que... » « Oh Madame Pomfresh, ça ne vous dérange pas que je passe la soirée ici ? » « N... » « Je te tiendrai compagnie, Ley-l... » « Mille dragons ARRÊTES DE M'APPELER COMME ÇA ! » C'est pas toi, c'est moi, je suis pas prêt, on est trop jeunes et toutes ces conneries qu'il avait préparées pour être gentil. Même le plus patient des sorciers n'aurait pu résister au flot de paroles incontrôlé de Cathy McAndrew. Même Finley, oui. Il baisse les yeux pour ne pas croiser son regard outré. Regrette son audace, non. Sa violence. Cathy tourne les talons. Il soupire de soulagement. Lâche.
« J'aurais dû m'en douter. » Sursaut de fierté ? Elle se retourne une dernière fois pour lancer, la langue acerbe, venimeuse comme les Serpents : « Tu ne t'es jamais montré très attaché. » « Ouais. » Disons ça, ouais.
Il n'a pas la force d'argumenter.
À quinze ans comme à trente.

« Il paraît que les filles de cinquième t'appellent le glaçon ? » « Va te faire voir chez les goules, Travis. »

❝Eat chocolate to feel great ! ❞Décembre 1985 & Édimbourg

« Votre mère et moi, on a quelque chose à vous dire. » Finley lève les yeux du livre d'Histoire de la magie qui l'occupe depuis le début de l'après-midi. Ses parents se sont assis sur le canapé d'en face et Cameron les a rejoints. Regard intrigué pour sa soeur, qu'elle lui renvoie. « Pas une mauvaise nouvelle, j'espère ? »  « Non, au contraire. Tu leur annonce ? » « Vous allez avoir un petit frère ou une petite sœur. » Finley ferme son livre d'un coup.  « Je le savais ! J'ai vu que Maman avait pris du poids depuis l'été ! » Doigt pointé sur le ventre de sa mère, dissimulé sous un épais pull en laine. Finley sourit, content de lui. « Bravo Sherlock ! » « J'aurais pu manger trop de chocolat... », pouffe sa mère. « Pfff... alors, comment vous allez l'appeler ? »

Il ne demande pas s'il s'agira d'un garçon ou d'une fille. L'information lui importe peu. À ses parents aussi. Il se contente de retenir le nom. Blair. « Si c'est un garçon, je lui apprendrai à faire du Quidditch. Si c'est une fille aussi, en fait. Quand il ou elle sera grand, t'en fais pas. » Il fait une partie de cartes moldue avec sa mère, plus tard ce jour-là. Il sait combien elle désapprouve son amour du Quidditch. C'est devenu plus qu'une passion, ces derniers temps. « Tu as réfléchi à ce que je t'ai dis ? À propos de ton avenir... » « Maman, j'ai encore le temps de voir venir... Et je ne compte pas devenir joueur de Quidditch professionnel, si c'est ce qui t'inquiète. » Elle soupire. « Je veux juste que tu fasse quelque chose qui te plaise. »  « Le Quidditch me plaît. » Le ton est calme mais c'est pure provocation. « Tu pourrais être tout ce que tu veux, Fin. »  « Mmh... Pourquoi pas apothicaire, comme toi ? » Haussement de sourcils. « Je plaisante. Mais j'aime bien les potions, les herbes et tous ces trucs-là. Je pense que je vais faire quelque chose dans ce domaine. Je ne sais pas quoi encore... Et puis, à propos du Quidditch, tu sais... je visite un peu trop l'infirmerie à cause de ça. Mais... » Il hésite. « Tu vas trouver ça bizarre. » « Dis-moi. »  « Ça ne me dérange pas. » Sa mère le regarde étrangement.« Je savais que t'allais trouver ça bizarre. Oublie. » « Non, explique-moi. Qu'est-ce que tu entends par là ? »  « Mmh... C'est pas que j'aime me faire mal, tu sais. Mais j'aime bien... l'ambiance ? Je sais que la plupart des gens détestent les hôpitaux, mais je... » « Elle est mignonne ? » intervient son père. « Qu... qui ça ? » « L'infirmière ! » « P'pa ! » Isla pouffe de rire : « Madame Pomfresh pourrait être notre mère, David. » « Oh ? Bah au moins j'aurais tenté... »  « T'es relou, p'pa », grimace Finley.  « Ça n'a rien à voir avec les filles. » Il a du mal à expliquer ça. Il ne peut pas mettre des mots sur ce qu'il ressent, pas encore. Il ne comprend pas tout. Il lui faudra encore quelques années avant de réaliser qu'il a trouvé sa voie, sans le savoir, parce qu'il a en lui un don qu'il a toujours utilisé inconsciemment quand il était blessé. Il a toujours su où il avait mal et quelle était la gravité de ses blessures. Les poignets foulés, les bras cassés ne l'ont jamais effrayé, parce qu'il s'en remettait vite. Il ignorait que ce n'était pas dû à une constitution plus solide. Jusqu'à ce qu'il commence un apprentissage de médicomage, suivant sans le savoir la voie qui l'appelait depuis longtemps.

« J'te préviens, si c'est une fille c'est toi qui changes les couches. » « Hey ! »

C'est la seule chose qui l'effraye vraiment dans la perspective d'être à nouveau grand-frère.

Avril 1986 & Poudlard


« FIIIIII-IIIIIIIN ! » Il reconnaît la voix aiguë avant même de la voir et se retourne automatiquement, son regard de grand frère adolescent blasé en action : « Cameron, je t'ai déjà dit de pas me déranger quand je suis avec mes amis. » « Papa a envoyé un hibou ! C'est maman... Blair est là ! » Elle agite sous son nez une lettre, que Finley lui arrache presque des mains. Collés l'un à l'autre, ils lisent ou relisent ensemble les mots que leur père a écrit à la hâte. L'idée qu'il ait dû envoyer un hibou, lui, amuse beaucoup Finley. Mais il est surtout impatient d'apprendre si sa mère et le bébé vont bien. Et si... « C'est une fille ! » lui hurle presque Cameron, à deux centimètres de son oreille, gâchant la surprise. « Vite, il faut qu'on lui dise de nous envoyer une photo ! Tu crois qu'on pourrait demander une permission pour un week-end, juste pour aller la voir ? » « Oh, ce serait génial ! » Les deux Hughes disparaissent en courant pour rejoindre la Volière, sous l'oeil effaré des amis de Finley. « Euh... à plus tard ? »

❝ You know Mandrake potion won't bring him back ❞1993 & Hôpital Ste Mangouste pour les maladies et blessures magiques

« C'est la première fois que tu vas travailler avec lui ? » « Oui... je suis un peu nerveuse ! » « Y'a pas de raison, ça se passera très bien, tu verras. » « Tu le connais ? Comment il est ? » « Oh, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de lui parler, mais il est... » Regard circulaire. Personne alentour. Sa collègue hausse un sourcil. « Oui ? » « Il est très bien ! » « Qu'est-ce que tu me caches, Finley ? » « Rien ! C'est juste... tu verras par toi-même. Il a une espèce d'aura... quelque chose de très magnétique. Il est impressionnant, en tout cas. » « Oh, mais dis-moi... tu ne serais pas jaloux de Llewellyn par hasard ? » Moi ? « Mais non. C'est de l'admiration ! » Qui ne le serait pas ? « Hughes ? Je vous croyais en mission. » Ils se retournent sur une médicomage plus âgée, responsable de leur équipe. « On a fini plus tôt. Il y a un problème, madame ? » « Il y a un message pour vous à l'accueil. De votre mère. » Froncement de sourcils. Isla Hughes n'a pas pour habitude de contacter son fils sur son lieu de travail. Sa supérieure confirme son inquiétude : « C'est important. »

Il est déjà trop tard quand il arrive sur place mais toute sa vie, Finley se reprochera de n'avoir pas pu sauver son père.

C'était la voiture de son père, celle qu'il lui avait appris à conduire quand il avait eu l'âge. Moyen de locomotion moldu. Pas moins dangereux qu'un balai, quoi qu'en pense Isla Hughes. « Papa... » Un souffle. Pas le sien. Sa main est sur l'épaule de sa mère. Jusqu'au bout, elle lui tiendra la main. Le souvenir pourrait effacer le plus brillant des Patronus. Il se rappelle sa main dans la sienne, quand il l'emmenait aux concerts. Les reproches de sa mère quand ils jouaient à cache-cache entre les rayons de l'apothicairerie. La façon qu'il avait d’ébouriffer ses cheveux et le sourire qui creusait des fossettes dans ses joues. « Mon grand... » Maman disait qu'il avait le même.

« Ça va aller, Blair. » Finley s'était mis à la hauteur d'une cadette trop jeune pour comprendre mais déjà assez grande pour ressentir la tristesse de ses aînés. Il avait promis, comme il avait promis à sa mère. Il était revenu vivre à la maison quelques temps après ça. Il partageait son salaire, trois quart pour sa mère et ses sœurs, un autre pour lui. Isla Hughes n'avait rien dit, n'aurait jamais rien exigé de lui, mais Finley sentait que le rôle de père de famille lui était échu. « C'est toi l'homme de la maison, mon grand ! » Sa main dans ses cheveux.

Un changement subtil s'était opéré. Cameron avait été la première à le remarquer. Peut-être quand il avait dit : « Ça va aller, Cammy. » Parce qu'il laissait ce surnom à son père avant lui.

❝ Take a draft of peace if you're scared ❞1998 & Hôpital Ste Mangouste, service des Urgences

« Monsieur Lufkin ? Monsieur Lufkin, regardez-moi. Je m’appelle Finley Hughes, c’est moi qui vais m’occuper de vous. Lumos. » La baguette éclaire le visage d’un homme jeune, peut-être son âge ou la petite trentaine,  au regard égaré. Finley tente d’attirer l’attention de ses pupilles dilatées en répétant son nom. « Quand a eu lieu l’accident ? » « Vingt-trois heures trente-sept », répond un collègue infirmier. « Je vais avoir besoin de philtre de paix. » « Tout de suite. » « Monsieur Lufkin, vous m’entendez ? » Le sorcier est très agité. Sa main agrippe soudain la manche de la blouse de médicomage de Finley. « Mon fils… vous avez vu mon fils ? » « Un petit garçon a été amené en même temps que lui », précise immédiatement l’infirmier. « C’est Joshua ! C’est mon fils ! » « Votre fils est en sécurité, monsieur. Une équipe de médicomages s’occupe aussi de lui. » Mais l’homme répète, paniqué : « Mon fils, mon fils… » « Et ce philtre, ça vient ? » Le ton est sévère. L’infirmier s’active de plus belle et revient avec la potion. « Mon fils… » Le patient, complètement déboussolé, est de plus en plus agité. « Mon fils, mon fils », il ne cesse de répéter. Finley pose une main sur son épaule alors qu’il tente de se relever. « Monsieur Lufkin, calmez-vous. Je ne peux pas m’occuper de vous si vous vous agitez. Je vous promets que votre fils est entre de bonnes mains. » À son contact, l’homme a un sursaut. Sa vision s’éclaircit petit à petit et il regarde Finley comme s’il le découvrait : « M… monsieur ? » « Hughes. » Il ne le quitte pas des yeux et le contact s’intensifie. Finley ressent des picotements au bout de ses doigts. « Monsieur Hughes, je vous en prie… sauvez mon fils. » « Je vous promets que j’irai le voir dès que je me serai occupé de vous, monsieur Lufkin. » La réponse n’est pas des plus satisfaisantes mais il accepte de boire le philtre de paix et son corps se détend alors que Finley et ses collègues prennent en charge les brûlures qui lui dévorent les avant-bras.
À l’endroit où Finley a posé sa main, la peau est claire et lisse comme celle d’un bébé.

« Tu sais qui s’occupe du garçon ? » « Hopkins. Ils l’ont emmené en salle de réanimation. Finley... » Mais Finley n’a pas besoin que son collègue achève sa phrase. Il a compris. Lorsqu’ils atteignent la salle de réanimation, le petit garçon ne respire plus. « Heure du décès : minuit vingt-sept. »

« Tu parles d’un réveillon. Ça va ? » Ils sont assis en salle d’attente, un café à la main. Il est quatre heures du matin et les couloirs des urgences sont enfin vides. Finley soupire. « Je sais pas. Je me sens mal. » « Tu n’aurais rien pu faire pour lui, Finley. Tu ne peux pas sauver tout le monde. » Le jeune médicomage urgentiste le sait. C’est bien pour cela qu’il a cessé d’arpenter le terrain avec les Aurors et… qu’il bride son don pour ne plus mettre sa vie en danger. Il se rappelle encore distinctement de cette mission où, emballé par l’adrénaline et aveuglé par l’inexpérience et la volonté de bien faire, il a poussé trop loin les limites du don, de sa santé, pour sauver autrui. Cette nuit pourtant, c’est différent. « Non, j’ai comme un mauvais pressentiment. » « Qui ne l’aurait pas ? » soupire son collègue. Finley le fixe comme sans le voir. Les souvenirs des derniers mois ressurgissent sur le visage de l’infirmier et il y revoit des blessés, des morts, des parents qui pleurent leurs enfants et des enfants sans parents, et tout cela n’a rien d’un accident, pas tellement, même si c’est comme ça qu’on le note sur le dossier des patients. Parce qu’ils sont trop nombreux, beaucoup trop, depuis le début de la guerre et des horreurs qu’elle apporte. Finley le savait, en s’engageant aux Urgences de l’hôpital. Mais où serait-il allé ? C'était la meilleure chose à faire. Profil bas, avait dit Isla. Ils ne peuvent pas fuir tous les quatre, avec Blair qui vient d'entrer à Poudlard... Alors les Urgences de Ste Mangouste, c'était la meilleure chose à faire oui. La moindre des choses. Finley a besoin de sentir qu’il est utile, maintenant plus que jamais. Qu’il peut sauver des vies. « Tu as raison. Au fait… Bonne année, hein. » Ils échangent un regard terne, puis un rire nerveux, sans joie.
L’adjectif est tellement déplacé.

Londres, appartement de Finley


« Parle plus lentement, maman… Maman, je ne comprends pas ce que tu dis… Comment ça ? … Tu en es sûre ? Mais c’est… » Impossible. « … d’accord. Attends-moi, j’arrive tout de suite. Cameron est au courant ? Maman… respire, ça va aller, maman… » Le visage de sa mère disparaît dans les braises. Finley est appuyé contre le chambranle de sa cheminée et il vient de rencontrer le serpent de l’inquiétude, déjà bien installé dans son estomac quand il se redresse, se demande si tout le réseau est sur écoute comme on le dit à la radio, pointe de colère vite étouffée par les braises de la peur. Blair. Pas Blair, oh non pas elle… Faites que ce soit une erreur. Faites que ce soit une erreur. Faites qu’ils l’aient confondue avec une autre. La pensée est horrible. Mais faites que ce soit une autre élève, pas Blair…
Finley se répète inlassablement que ça va aller, comme il le répète à sa mère et à Cameron, mais il est déjà fatigué de mentir. Les choses n’iront pas en s’améliorant.

❝ Some Forgetfulness potion should do the job ❞2003 & Poudlard

Traverser les allées encombrées de gravats. Effleurer des murs brûlés par les sorts. L'atmosphère poussiéreuse s'estompera. Le silence aussi. Finley se demande si on arrêtera un jour de rejouer dans sa tête les scènes d’horreur qui se sont déroulées dans ce château si vieux, et magique au point que le sang l’en a peut-être imprégné pour l’éternité. Finley est presque surpris de ne pas croiser de fantômes. Il y a longtemps qu’il a cessé de s’étonner de certaines choses.  Est-ce que ça le rend moins humain qu’un autre ? Est-ce que se sentir soulagé que ses sœurs soient en vie, est-ce que placer leurs vies au-dessus de toutes celles qu’ils ont perdues, fait de lui un monstre ? Tous ces gens aux côtés de qui il se bat depuis que Cameron et lui se sont enfuis, que leur mère est morte pour les aider, tous les Insurgés, les Pacifistes, quelle ironie, tous ces amis et ces alliés qui ont perdu des proches… Finley se console en se disant que Cameron, Blair et lui sont encore réunis. Après tout ce qu’ils ont vécu, ça signifie bien quelque chose, non ?

Il voudrait rejoindre Blair mais c’est vers la tente de Cameron qu’il marche en premier. « Comment tu te sens ? » Elle va bien, évidemment. Autant qu’elle peut l’être après l’accident qui a failli lui coûter la vie. Celle de Fin aussi. Mais il préfère se concentrer sur l’état de sa sœur plutôt que sur le sien. Il pensait avoir retenu la leçon lors de ses jeunes années de médicomage urgentiste, mais non. Il la retiendra la prochaine fois.
Finley pince les lèvres en se disant que la prochaine fois, ça pourrait bien être Blair. Il a cru mourir quand Bill l’a ramenée après qu’elle se soit fait attaquer par un lycan et il ne sait par quel miracle il s’est retenu de vider toute sa magie, toute son énergie pour la guérir. Parce qu’on ne guérit pas de cette blessure. C’est une malédiction. Comme la maladie qui frappe Cameron. Et là encore, Finley ne peut rien faire. Peut-être que le destin, Merlin ou la vie en général essayait de lui faire passer un message ces dernières années.

Tu ne peux pas tout contrôler, Finley Hughes. Alors putain arrête de t’acharner.

Et lui, comme une provocation, il prendrait son ton le plus sérieux pour répliquer : « Si je veux. » Il est peut-être responsable, l’aîné des Hughes, et peut-être qu’il est complètement paumé quand il s’agit de gérer la famille qui lui reste. Mais c’est pas une raison pour s’écraser.




Dernière édition par Finley Hughes le Sam 10 Sep 2016 - 15:38, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Finn ∆ draft of peace   Finn ∆ draft of peace EmptyDim 4 Sep 2016 - 14:13

Invité
Invité
Finn ∆ draft of peace Empty
fire fire fire fire fire fire fire fire iiih iiih iiih iiih iiih iiih iiih iiih

je t'aime déjà, j'adoooooooooooore le patronus de Finley, ça m'a fait éclater de rire mdr
je n'ai pas tout lu mais je tenais à poser ma trace ici avant que les autres viennent s'en mêler kr et te dire que j'adore ce que tu as écrit déjà dans les informations inlove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Finn ∆ draft of peace   Finn ∆ draft of peace EmptyDim 4 Sep 2016 - 14:21

Invité
Invité
Finn ∆ draft of peace Empty
Hey soit le bienvenue sur Excidium !!!!!!! TROP bon choix de PV forcement j'adore, j'adhère potte palpite trognon hug :dance:

N'hésites pas si tu as besoin de quoi que ce soit et bon courage pour la rédaction de ta fiche miam mine
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Finn ∆ draft of peace   Finn ∆ draft of peace EmptyDim 4 Sep 2016 - 14:28

Invité
Invité
Finn ∆ draft of peace Empty
gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Finn ∆ draft of peace   Finn ∆ draft of peace EmptyDim 4 Sep 2016 - 14:34

Invité
Invité
Finn ∆ draft of peace Empty
Merci  graouh

Merci soeurette, j'espère que la suite te plaira aussi ! Et merci Bill, cher ami, de veiller si bien sur Blair quand je ne suis pas là facepalm
Cammy kr kr kr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Finn ∆ draft of peace   Finn ∆ draft of peace EmptyDim 4 Sep 2016 - 14:43

Invité
Invité
Finn ∆ draft of peace Empty
( ici Quinn kr)

POTO DE SURNOMS POURRAVES gaah mais je te pique ta soeur hein faut pas rêver Arrow & ton début de fiche quoi, je meurs bave je suis trop heureuse d'avoir un Finn gaah
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Finn ∆ draft of peace   Finn ∆ draft of peace EmptyDim 4 Sep 2016 - 15:12

WIZARD • always the first casuality
Ariane Moriarty
Ariane Moriarty
‹ disponibilité : dispo ♡
‹ inscription : 15/03/2016
‹ messages : 876
‹ crédits : kinjiki et fallen. pour la signature.
‹ dialogues : #625072.
Finn ∆ draft of peace Tumblr_inline_nkj7ynMjQk1t6da4c

‹ âge : 24 (13/07/79)
‹ occupation : auteur de littérature de jeunesse.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1990 et 1997.
‹ baguette : mesure vingt-trois centimètres, en bois de chêne rouge et contient du dard de billywig ; elle est prédisposée aux enchantements.
‹ gallions (ʛ) : 2251
‹ patronus : inconnu.
‹ épouvantard : un rocking chair, ma mère assise dessus, sa maladie s'étant détériorée – mon futur.
‹ risèd : la reconnaissance en tant qu'auteur, sous mon véritable nom.
http://www.smoking-ruins.com/t4126-ariane-the-crazies-they-make-
Finn ∆ draft of peace Empty
OMG UN FINLEY fire fire iiih ça serait trooooop bien de voir les hughes réunis omg gaah bienvenuuue sur exci, avec une fiche déjà pas mal avancée tbe bon courage pour la suite du coup kr n'hésite pas à venir nous voir si tu as une question kr

• • •

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Finn ∆ draft of peace   Finn ∆ draft of peace EmptyDim 4 Sep 2016 - 15:45

HERO • we saved the world
Amelia Cartwright
Amelia Cartwright
‹ inscription : 31/05/2016
‹ messages : 723
‹ crédits : SHIYA. EXCEPTION POUR LA SIGNA.
‹ dialogues : #indianred.
Finn ∆ draft of peace Tumblr_o8tqi9mUPk1rfjviho1_500

‹ âge : VINGT-HUIT ANS
‹ occupation : AUROR.
‹ maison : GRYFFONDOR
‹ scolarité : 1987 et 1994.
‹ baguette : 30 centimètres, bois de noisetier, crin de sombral.
‹ gallions (ʛ) : 2124
‹ réputation : on dit d'elle qu'elle est loyale et intransigeante + on la trouve parfois désagréable, mais c'est juste parce qu'on la connaît mal et qu'elle n'est pas très avenante au premier abord + elle est une auror brillante et fonceuse + on la sait proche de la cause des loups-garous. on a du mal à comprendre pourquoi elle a fait le choix de se lier par triumvirat à un loup-garou.
‹ particularité : animagus en formation + son animal est un ours brun massif.
‹ faits : amelia a fait sa formation d'auror avec un an d'avance + quand le lord est arrivé au pouvoir, elle est restée, en pensant que ça n'allait pas durer + coincée et surveillée, elle prétendu être à ses côtés + c'est lors de la vente aux enchères des rebuts (2001) qu'elle arrive à fuir sans se faire remarquer et à échapper à la surveillance des mangemorts + elle passe deux ans à fuir, en solitaire, une situation qui l'a rendue plus sauvage et froide + elle a rejoint les insurgés en 2003 et a mené de nombreuses missions pour eux, forte de sa formation et de son expérience d'auror + elle a participé à la grande bataille de décembre 2003 + pendant les combats, elle a choisi d'être liée par triumvirat à édouard douglas afin de lui sauver la vie in extremis. ils ont failli ne pas s'en sortir + elle s'est battue contre le gouvernement intérimaire mis en place après la guerre, qui a injustement envoyé édouard en prison pour en faire un exemple, et a participé à faire échapper plusieurs criminels injustement jugés de la prison d'azkaban + elle a repris son poste d'auror après la guerre.
‹ résidence : entre son appartement du londres sorcier et storm's end.
‹ patronus : UN RENARD
‹ épouvantard : perdre les membres du pack. surtout perdre eddie.
‹ risèd : UNE SOIRÉE HEUREUSE ENTRE AMIS.
http://www.smoking-ruins.com/t4645-amelia-can-anybody-save-me-no
Finn ∆ draft of peace Empty
MÉDICOMAGES. SOIGNEURS. PACIFISTES DEPUIS LE DÉBUT. CALME. RÉFLÉCHI. iiih bon bah je tiens à te dire que tu vas pas échapper à un lien avec Susan, mon DC en cours de fiche, parce que c'est la même mais en femme, et qu'elle était leader des pacifistes avant que les groupes se mélangent. trognon On peut trouver un truc juste ouf de malade de la vie. inlove J'ai trop hâte qu'on en parle, et je te souhaite bon courage pour la suite de ta fiche inlove j'espère que tu t'éclateras sur Exci minikr minikr

• • •


  - I CAN HARDLY STAND MYSELF, SO WHAT AM I TO YOU? -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Finn ∆ draft of peace   Finn ∆ draft of peace EmptyLun 5 Sep 2016 - 0:30

Invité
Invité
Finn ∆ draft of peace Empty
Merci pour votre accueil !  kr Ça me fait plaisir de voir que le perso était attendu, j'ai fait le bon choix  hehe  (en même temps FINLEY  gaah  et CETTE FAMILLE  gaah  gaah )

Queenie --> Fais gaffe à ma soeur toi èé #PascalLeGrandFrère

Ariane --> Ouais j'ai posté pas mal déjà mais j'avais pris un peu d'avance avant de m'inscrire... Finley m'inspire trop graah  love

Amelia/SUSAN --> OWI JE T'AI REPÉRÉE TOI  kr Il nous faudra absolument un lien, en plus ils étaient à Serpentard tous les deux, à peu près à la même période... Yé vous contacterai en privé pour en parler, madémoiselle :-^:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Finn ∆ draft of peace Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Finn ∆ draft of peace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line :: aux oubliettes
-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser