sujet; C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres.

Invité
Invité
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
Clytemnestre Athenaïs d'AnjouOh, she steals herself and she doesn't give a fuck
❝ We're running in circles again ❞HUNTED ; Inventé

☇ pseudo complet & surnom(s) ; CLYTEMNESTRE, enfant de la mythologie, sœur de Castor. Il se dit qu’au moins l’un des géniteurs devait être un grand féru de mythologie grecque pour avoir osé appeler la fillette ainsi. Et la concernée n’est pas en reste, détestant plus que tout ce prénom trop long, trop pompeux, préférant de loin se faire nommer ATHENAÏS. Un nom de baptême à l’allure supérieure, et certainement une référence à la Montespan, mais bien plus agréable à l’oreille que Clytemnestre. D’ANJOU, patronyme de fortune, français et reconnu, explication la plus rationnelle pour des prénoms aussi formels. Référence inéluctable à la gastronomie et au bon goût.
Le prénom principal fut matière à bien des jeux de mots lors de la scolarité de la demoiselle, et plus aucun ne subsiste aujourd’hui, fort heureusement. Depuis lors, elle n’a pas conscience des sobriquets qui lui sont accordés.

☇ naissance ; 05 MAI 1974, à LONDRES, plus précisément à l’hôpital Sainte-Mangouste, étage obstétrique.
☇ ascendance; SANG-PURE, avec le devoir de perpétuer la tradition. Aucun d’Anjou ne saurait se vautrer avec un miséreux aux veines bien moins bleues que les leurs. Après tout, ne sont-ils à l’origine de quelques noblesses éparpillées sur le sol français ?
☇ métier ; À l’instar de quelques membre de cette prestigieuse famille, Athenaïs est CHEF dans l’un des restaurants familial établi à Londres. Décorée de trois étoiles, elle s’avère être la plus imaginative dans l’idée de ses recettes, et semble toujours à la recherche de la prochaine trouvaille culinaire. Jusqu’à l’interdiction de quitter les frontières, elle partait elle-même à la découverte de nouveaux ingrédients dans divers pays afin de parfaire son art. Aujourd’hui toutefois, elle se contente de cuisiner avec le strict nécessaire, et c’est fou de se dire que quelques racines et autres impensables peuvent tout aussi bien être cuisinées que des navets.
☇ camp ; En regard de la situation, et conformément à la pression familiale, elle aurait du être pour le camp du Magister, aurait du se tourner vers le gouvernement lui-même, mais alors, elle n’aurait plus eu le courage de se regarder dans un miroir. Elle a préféré embrasser la cause de la RÉBELLION, soutenant au possible ses pairs.
☇ réputation ; Sa réputation dans la gastronomie française n’est plus à refaire, et il faut bien réserver deux mois à l’avance pour obtenir une table à son restaurant. Pourtant, les intéressés ayant eu le privilège de goûter sa cuisine n’ont jamais pu apercevoir autre chose que sa toque à travers les hublots de cuisines, la d’Anjou se faisant relativement discrète. À moins que ce ne soit sa réputation vestige de Poudlard qui ne l’empêche de quitter la cuisine, seul lieu où elle se sent réellement en sécurité face aux accusations de douce folie planant au dessus de sa tête. TOQUÉE, c’est le mot.
☇ état civil ; CÉLIBATAIRE, au grand désespoir de ses parents qui l’auraient très bien imaginée fiancée, ou même mariée, un enfant sur les bras. Comme si elle avait le temps pour cela ! Son bébé, c’est la cuisine, ce qui lui suffit amplement. Cependant, son refus obstiné de trouver un époux a fini par alimenter quelques rumeurs plus ou moins fantasques. Les esprits romantiques ne jurent que par l’idée d’un amant impur caché, d’autres qu’elle a toujours été amoureuse de sa meilleure amie, Hazel. Et si un ménage à quatre était plus plausible ?
☇ rang social ; Par les évènements récents, Athenaïs s’est retrouvée dans l’obligation de fuir ses obligations. Anciennement élite, les récentes lubies du magister l’ont poussé à se retrouver HORS-LA-LOI, préférant tout abandonner derrière elle (famille, restaurant, prestige, dealer) que de se voir forcée d’obéir aux manigances de ce dernier. Elle erre depuis, en compagnie de son ami d’enfance, avec juste un sac à dos, des sous-vêtements propres, du riz, des patates et des casseroles.
☇ baguette ; Bien qu’Ollivander l’ait certainement attendu lors des achats de rentrée scolaire, l’instrument de magie est typiquement français, acheté dans la boutique de Louis de la Bourbonnerie. Composée de FRÊNE BLANC mesurant dans les alentours de VINGT-NEUF VIRGULE SOIXANTE-DEUX CENTIMÈTRES. Facile à tenir en main, assez SOUPLE du reste. Son cœur n’est autre qu’un CRIN DE LICORNE. Elle n’a réussit à trouver l’extrémité de sa main qu’au bout de la dixième tentative, et après avoir mis la boutique sans dessus-dessous.
☇ épouvantard ; Consciente de son addiction pour l’orvietan, l’épouvantard de la demoiselle d’Anjou représente à son grand regret les EFFETS DU SEVRAGE. Elle n’ose pas affronter les tremblements, les heures de souffrance et autres vérités accompagnant la fin de la consommation. C’est une peur qu’elle rejette tous les jours, consciente pourtant que son stock personnel est en train de s’amenuiser.
☇ risèd ; Si elle devait se retrouver en face du dit-miroir, nul doute qu’elle y verrait sa réussite, L’ENSEIGNE de son propre restaurant, l’indépendance.
☇ patronus ; Elle n’a pas mit très longtemps à découvrir sa forme, fondant totalement face l’aspect de cette fumée bleutée, argentée. Un ROUGE-GORGE (ou tout du moins, en possède la forme), qui n’a jamais cessé de voler autour d’elle. Il n’est pas rare qu’elle s’amuse à l’invoquer, pour le simple plaisir de le voir se promener dans la même pièce qu’elle.
☇ particularités ; MÉTAMORPHOMAGE, un don que l’on pensait écarté des veines des d’Anjou, petit miracle aux allures changeantes, aux détails accrocheurs. Un présent utilisé à bon escient, ou presque, personnalité changeante selon les besoins.
☇ miroir ; voir l'onglet "miroirs".
☇ Avis sur la situation actuelle :
Les d’Anjou ont été plus ou moins ravis de la montée de Lord Voldemort. Plus ou moins, car il fallait bien reconnaître qu’ils se seraient passés de la violence accompagnant ce revirement de gouvernement. C’était tout, sauf soigné comme prise de pouvoir, loin du chic et de la prestance. Clytemnestre elle, n’a pas vu les choses du même regard que les membres de sa famille. Réservée, elle a tut ses opinions, gardé pour elle ses pensées, mais l’inquiétude elle, ne pouvait qu’envahir ses tripes. Sa meilleure amie n’était-elle pas une née-moldue ? On ne disait pas de belles choses sur ce qui arrivait aux sorciers au sang qui n’était pas aussi pur que celui des d’Anjou et leurs pairs de sang-pur. Plus le temps s’écoulait, plus l’inquiétude grandissait. Elle n’était pas à Londres, pas même au pays lorsque la rumeur concernant les rebuts s’était propagée. En voyage d’affaire, autorisation exceptionnelle pour son travail, le travail d’une vie à venir. Lorsqu’elle était revenue, elle avait découvert un étranger dans sa maison. Pas si étranger que cela, ancien camarade de Poudlard, mais un esclave au service de sa propre famille. Bien sûr qu’elle avait protesté, bien qu’elle s’était insurgée contre l’idée d’une telle évolution dans la société. Mais comment gagner un combat perdu d’avance ? Elle s’était faite lâche, regagnant ses rêves éveillés, retrouvant ses lutins roses gambadant sur son plafond, l’œil éteint sous l’orviétan. Puis elle avait pris une décision, une décision allant à l’encontre des principes de tout d’Anjou se respectant. Elle s’était alliée à la résistance, silencieuse, discrète, jusqu’au jour de l’exécution, aidant sa meilleure amie à fuir, jouant d’une identité qu’elle seule pouvait connaître pour l’aider, lui ordonnant de rester en vie, lui hurlant dans le silence le soutien qu’elle lui apporterait. Le temps passant, apportant cette fameuse aide promise, des vivres avant tout, jouant de produits considérés à jeter pour glisser du consommable, des informations plus ou moins utiles, tout ce qui lui était possible de faire pour aider son amie, pour aider la cause. Jamais sous le couvert de son identité, toujours sous ce personnage inventé. Et les choses ne pouvaient autrement que de mal en pis, le gouvernement se faisant de plus en plus sévère, de plus en plus dangereux. Jusqu’à ce que finalement, la sorcière ne préfère abandonner derrière elle sa carrière, sa famille, la sécurité. Trop, c’est trop.

☇ Infos complémentaires ; Depuis son enfance, Clytemnestre a toujours montré une facette rêveuse tirant sur l’absence. Il n’a jamais été rare de la trouver dans un lieu sans qu’elle ne se rappelle ni pourquoi, ni même comment elle est arrivé là. La jeune fille a toujours refusé de répondre à son premier prénom, comme l’évidence même de la stupidité à l’octroyer à son enfant. Elle a récemment manqué de porter plainte contre ses parents pour avoir osé l’affubler de la sorte. Seule sa mère est autorisée à prononcer ce prénom, à ses risques et périls, cela va de soi. Depuis son enfance, Clytemnestre joue et abuse quelque peu de son don. Son frère à contribution, elle a apprit à repérer les changements selon les diverses émotions qu’elle manifestait, en jouant contre ses parents lors de caprices. Ce n’est qu’après avoir contracté une forme de varicelle du dragon particulière, et manqué d’y rester, qu’Athenaïs a commencé à développer un caractère singulier, déterminé par des absences plus ou moins longue, une fâcheuse tendance à fixer un point devant elle pendant un temps indéfini, et une agaçante propension à imaginer des choses qui pour d’autres, n’existent pas. Lors de sa scolarisation à Poudlard, où elle fut répartie à Gryffondor, Athenaïs se retrouva sous l’aile de Mcgonagall, celle-ci exaspérée que la d’Anjou n’utilise un don aussi fantastique que pour se colorer les cheveux ou changer un détail de peu d’importance. 1H30 tous les soirs. Lors de sa jeunesse (et peut-être encore maintenant), Athenaïs était totalement subjuguée par le charme de Gilderoy Lockhart, Ordre de Merlin, troisième classe, membre honoraire de la Ligue de Défense contre les Forces du Mal et cinq fois lauréat du sourire le plus charmeur élu par Sorcière-Hebdo. Jessie Jenner et elle-même ont passé plus de temps à vanter les mérites de ce sorcier que n’importe quel autre ayant plus de mérite. Lorsqu’elle éternue, ses cheveux ont tendance à se colorer en bleu sarcelle, agrémenté de mèches blanc lunaire. Une originalité qui ne la laisse jamais passer inaperçue quand arrive la saison hivernale. Winter is coming, une saison qu’elle abhorre de toutes les fibres de son corps La d’Anjou adore les bulles baveuses, et a bien l’intention de dépasser le record actuel de la bulle la plus grosse, ce qui apparaît comme difficile, étant donné qu’elle ne sait pas faire des bulles. Un challenge de plus à son carnet. Sa plante favorite est la Mandragore, car « C’est trop mignon, on dirait un mélange entre un petit troll des marais et un bébé. » Elle consomme de l’orvietan depuis ses 15 ans, initiée par Jessie J. Jenner. Autrefois intéressée par le fictio, c’est aujourd’hui la navitas qui trouve tout son charme à ses yeux. Drogue poussiéreuse qu’elle consomme principalement lorsqu’elle sent le poids de la pression s’abattre sur ses épaules.   Lors de sa scolarité, Clytemnestre excellait autant dans la métamorphose que dans l’art des potions. Une évidence lorsque l’on s’appelle d’Anjou et que la cuisine est un art proche de la matière incluant chaudron et ingrédients !   Elle a fait partie de Chorale de l’école. Hélas, sa voix n’avait rien d’extraordinaire, et la fausseté de ses cordes vocales fut telle, qu’on lui suggéra plutôt de jouer du triangle pour accompagner les autres choristes, tout en fredonnant. Elle a obtenu 9 B.U.S.E, n’ayant obtenu qu’un Acceptable en Étude des Moldus, et ce, malgré l’aide de sa meilleure amie. Elle a obtenu le même résultat pour ses A.S.P.I.C , mais ne s’en est jamais trop formalisé, carrière déjà toute décidée à sa sortie de Poudlard. Elle adore le magicobus ! Elle a obtenu sa première étoile de chef à 20 ans, en préparant un plat tout à fait quelconque néanmoins réussi à la perfection. Sa seconde étoile lui fut attribuée pour avoir revisité un plat que le critique adorait. Quant à sa troisième étoile, obtenue à 27 ans, c’est pour l’audace et la création de nouveaux plats qu’elle lui fut attribuée. Depuis Poudlard, et surtout grâce à l’aide de Mcgonagall et d’Hazel, Athenaïs possède un alter-égo, Gemma, qui se dit serveuse. Athenaïs l’utilise souvent pour venir en aide aux insurgés, notamment en leur apportant de la nourriture et des informations.

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi Ladirladada. J'ai toujours la vingtaine, je viens de France et j'ai connu le forum via moi-même. Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 4 jours sur 7. Un dernier mot ? Who's ready pour la soupe à la limace et les orties aux champignons ?  dent  guedin

Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par C. Athenaïs d'Anjou le Sam 8 Oct 2016 - 13:47, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
crazy duchessTout un monde de blagues s'ouvrait à toi…
❝ I had  the time of my life ❞1992 & Poudlard

« GRYFFONDOR ! »  À l’instar de ses camarades, la blonde aux mèches bleues se mit à applaudir avec vivacité, accueillant la première année qui s’était installée en bout de table, les joues roses et le regard pétillant. La d’Anjou se souvenait parfaitement de sa propre arrivée à Poudlard, de la curiosité qu’elle avait éprouvé dans le Poudlard Express, de l’émerveillement face au château dont les siens lui avaient parlé pour la faire patienter jusqu’à la réception de sa lettre. Aujourd’hui, elle y était, et cette année serait la dernière qu’elle passerait au sein du château, à arpenter les couloirs, à apprendre des professeurs enseignants. La dernière année, en compagnie de ses meilleures amis, dont au moins deux se trouvaient à sa table, tandis que le troisième était en train d’applaudir le nouvel élève de Serpentard. Quel était le bilan final de ces années ? Un instant, son regard vint se perdre sur un point fixe du bois, certainement l’endroit où un plat apparaitrait à la fin de la répartition ou après le discours de Dumbledore. Elle n’avait jamais oublié, malgré l’air perdu qu’elle pouvait afficher de temps en temps, elle n’avait jamais oublié sa première rencontre avec Hazel, la brune assise à côté d’elle, occupée à jeter des regards en coin à Âqen. La première fois que la blonde s’en était rendue compte, elle en avait été surprise, puis amusée, sans dire mot. Lorsque la brune s’en sentirait prête, elle lui parlerait. Encore à côté, Jessie. Jessie et ses boucles brunes dans laquelle elle adorait passer ses doigts, Jessie et leurs secrets. Et puis Âqen, répartie dans une toute autre maison, mais qui avait pourtant sa place dans leur groupe soudé, infaillible - exceptions faites des moments où Hazel commençait à jouer les duchesses - . La d’Anjou savait pertinemment que ses trois meilleurs amis lui manqueraient horriblement lorsqu’ils se sépareraient une fois leurs A.S.P.I.C obtenus. Un papillonnement de cils, signe évident de son retour sur terre, sa chevelure reprenant un aspect des plus banals tandis que ses mains tapotaient de nouveau l’une contre l’autre. Un petit rire mutin eut l’audace de franchir ses lèvres, s’accompagnant d’un léger changement au niveau de son faciès, tâches de rousseur s’accentuant sous son petit coup de joie passager ; « Vous vous souvenez de notre arrivée à Poudlard ? » Son regard azuré glissa sur sa meilleure amie, tu te souviens de nos quatre cents coups ? , les fous rires, les disputes, les humeurs positives et négatives ? Les révisions, les incertitudes, et plus encore, les secrets partagés, devinés. Les moments d’égarement, les coups de cœur, les folies, la raison. Il y avait tout cela et bien plus encore. Et elle-même ? Que retenait-elle de Poudlard ? La découverte de cette autre facette de la magie, la découverte de la métamorphose, les potions, Mcgonagall  et ses cours personnels. La chorale. Flitwick incapable de reconnaître le talent évident dans sa façon de chanter. Il finirait par s’en rendre compte. « J’aimerai bien revenir en première année moi aussi. » Continuer de rêver, d’apprendre. Prolonger l’insouciance. « Vous pensez qu’il y aura des gaufres à la citrouille ? J’aimerai bien manger des gaufres. »

❝ It's time to say goodbye ❞2003 & Londres

Même encore maintenant, le restaurant était plein, seulement le gratin de la société, l’élite, les sang-purs et les plus fortunés d’entre eux. La d’Anjou voyait cela à travers le hublot de la cuisine, ignorant les commis qui l’aidaient à faire tourner le restaurant le plus en vogue du Londres sorcier. Pour combien de temps encore ? La sorcière l’ignorait, consciente qu’elle ne verrait pas la décadence de son restaurant favori. La décision n’avait pas été facile à prendre, mais elle lui paraissait être la plus logique : le tournant que prenait la vie ne lui plaisait pas. Elle ne l’aimait déjà pas avant, mais cette fois, elle ne pouvait plus fuir l’évidence : il lui fallait quitter cette vie semi-tranquille qu’elle s’était construite. Les nouvelles lois étaient de plus en plus nombreuses, absurdes, contraignantes. Les taxes sur son restaurant avaient augmentés, et pis que cela, la menace d’être embrigadée de force l’effrayait plus encore que l’idée de fournir aux mangemorts des repas gratuits. Elle ne voulait pas se battre contre ceux qu’elle était supposer aider. Cela faisait des mois, quelques années maintenant qu’elle apportait son aide comme elle le pouvait. Ce n’était pas grand-chose, juste de la nourriture, de quoi tenir un peu plus longtemps. Elle pouvait s’estimer heureuse lorsqu’elle avait quelques informations, bien que ne sachant jamais si cela était utile ou non. Et par dessus tout, elle pouvait voir Hazel, constater de son bien-être, la prendre dans ses bras. C’était un secret qu’elle n’avait partagé avec aucun de leurs amis de sexe masculin, Âqen et Jessie ne savaient pas, et c’était mieux comme ça. Mais aujourd’hui, ce secret avait-il une réelle importance ? C’était la volonté d’Hazel, et ses volontés étaient aussi sacrées que la bouse d’une licorne. D’un regard, elle balaya la salle, imprimant chaque détail de celle-ci dans sa mémoire, tandis que son nez humait tout ce qui se trouvait à sa portée, la fragrance des épices, le fumet de la viande, le parfum des desserts, jusqu’à cette odeur de brûlé qui l’obligea à tourner ses prunelles extraordinairement normales vers le responsable du beurre détruit. Ses ordres fusèrent pour récupérer les dégâts, mais son esprit était ailleurs, vers les détails de sa fuite. Ce serait pour ce soir, après la fermeture du restaurant. La fermeture définitive, à moins que son père ne sorte de sa retraite. Elle partirait avec Jessie, ils s’étaient entendus sur ce point. Et Âqen ? avait-elle demandé, avec l’espoir de retrouver son ami d’antan. Négatif. L’ancien serpentard ne ferait pas partie du voyage, il avait d’autres gobelins à tenter de reconnaître. Elle avait préparé un sac, sortilège d’extension indétectable pour faire rentrer tout ce qui lui semblait nécessaire, à commencer par Mr Papple, son doudou en forme de Norvégien à crête, son oreiller préféré, son plaid en patchwork, son savon à la vanille. Puis une tente trouvée au fond du grenier, et le plus important, des vivres. Chargée de faire elle-même l’approvisionnement du magasin, il n’avait pas été compliqué de prévoir des cageots de pomme de terre, de pommes tout court, et autres légumes de saison. Elle avait préféré éviter la viande et le poisson, pour l’odeur surtout, et puis, elle savait de source sûre - puisque le Chicaneur le disait – que ce genre de denrées pouvait attirer les carngenomos, mieux valait éviter de les rendre malade si la nourriture s’avérait avariée. Elle était persuadée que Jessie serait d’accord avec elle. Quand l’heure était enfin arrivée, elle avait laissé la recette de la soirée à sa place, avait fermé les volets du restaurant, avait prit son sac et était partie, délaissant son apparence habituelle pour revêtir celle de Gemma, le brune au sourire facile, au rire entrainant, mais ce soir, elle aurait préféré pleurer Gemma. Elle avait entrelacé ses doigts avec ceux de Jessie, et en moins de quelques minutes, ils étaient passés du statut de sorciers à celui de fuyards, traîtres, pré-survivants.



Dernière édition par C. Athenaïs d'Anjou le Sam 8 Oct 2016 - 20:45, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Harry Potter
‹ inscription : 04/06/2015
‹ messages : 4243
‹ crédits : killer from a gang (avatar) ; anaëlle (sign).
‹ dialogues : indianred
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Tumblr_inline_mr3oiwAaj81qz4rgp

‹ âge : vingt-trois (31/07/80)
‹ occupation : décédé depuis le 24/08/03.
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1991 et 1997.
‹ baguette : en bois d'aubépine, mesure 30 cm et a en son cœur un crin de licorne (anciennement à Draco Malfoy) ; je suis également le maître de la baguette de Sureau.
‹ gallions (ʛ) : 6292
‹ réputation : je suis un dude très cool maintenant que j'ai tué Voldemort (rip).
‹ particularité : Fourchelang.
‹ faits : j'ai beaucoup changé, je suis devenu froid et maîtrisé, prudent et confiant ; les foutues répercussions de la guerre qui m'ont fracassé la gueule. Parmi les Insurgés, je suis Specs, anciennement parmi l'un des leaders des Audacieux. Membre du conseil de la RDP – les seuls étant au courant que je suis en vie. J'ai passé un marché avec Drow : 80 années de ma vie en échange d'un talisman prévu pour détruire l'horcruxe en moi.
‹ résidence : au 12 Grimmauld Place (Sirius m'a désigné comme étant son héritier pour reprendre la demeure familiale des Black).
‹ patronus : un cerf
‹ épouvantard : un détraqueur (la peur elle-même).
‹ risèd : mes parents, une femme et des enfants - une famille complète.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6879-you-never-walk-alone-harry
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
j'ai complètement buggé sur son premier prénom j'avoue gaah gaah MAIS C'EST TROP COOL, UNE FILLE D'ANJOU fire elsa est tellement cute. pétille rebienvenue du coup perv tu connais la maison hinhin perv bon couraaage pour ta fiche kr

• • •

I like a quiet life, you know me.
Gnawing on the bishops, claw our way up their system, repeating simple phrases, someone holy insisted. I want the markings made on my skin, to mean something to me again.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Luna Lovegood
‹ inscription : 31/05/2015
‹ messages : 5660
‹ crédits : LUX AETERNA (avatar), TUMBLR + MATHY LA BEST (gifs), KAZUO ISHIGURO (quote).
‹ dialogues : bleu (luna - #669999) ; rosé (marie - #cc6666).
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. C9rrp50

‹ âge : (depuis le 13/02/04) 23
‹ occupation : aventurière dans l'âme, souvent bénévole, étudiante par correspondance et mère à plein temps.
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : septembre 1992 et décembre 1997.
‹ baguette : mesure 25, 8 centimètres, a été taillée dans du bois de sorbier et son cœur recèle un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 8425
‹ réputation : je suis différente ; même je ne suis plus aussi loony qu'auparavant.
‹ particularité : douée d'un sixième sens tel qu'on me soupçonne d'avoir le troisième œil.
‹ faits : Marie n'est plus ; que je me réhabitue à mon nom, mon visage et ma vie d'autrefois, tant bien que mal ; que les conséquences d'une année et demie volée sont rudes ; que je crois en Harry Potter depuis toujours ; que je suis une héroïne de guerre ; qu'il me manque du bon sens et une part d'humanité ; que je ne pourrais pas survivre sans ma fille, Lesath, ni son père, Rolf Scamander, à mes côtés ; que notre famille détonne ; que je suis l'une des sacrifiés scolaires de la guerre ; que Lesath est atteinte du syndrome Rosier.
‹ résidence : dans cette drôle de demeure du Devon, en forme de tour d'échecs, avec Rolf et notre fille, Lesath. Autrefois musée du gouvernement, aujourd'hui réhabilitée, elle s'élève toujours aux abords de Loutry-Ste-Chapsoule.
‹ patronus : un sombral, après de nombreuses métamorphoses (le lièvre et le panda ont été les plus marquantes).
‹ épouvantard : une forme prostrée dans un sous-sol tantôt calciné, tantôt humide (représentation d'un retour en arrière inéluctable, sans Lesath, sans Rolf, sans ceux qui comptent pour moi).
‹ risèd : une longue chaine dorée, sertie de six pendentifs très particuliers.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4738-lovegood-a-circle-has-no-begi
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
et bah, tu sais quoi ? je préfère nettement plus Clytemnestre à Prénom quand même yeah (mon innerLuna est déjà comblée de cette touche trop belle et originale potte ). Luna et Adele sont ready à manger des plats wtf et trop bons tbe

RE-BIENVENUUUUUUE CHEZ NOUS, JOLIE LADIRLADADA kr kr chopchop, bon courage avec cette nouvelle fiche, need more tbe

• • •

AND SO WE STOOD TOGETHER JUST LIKE THAT, AT THE TOP OF THAT FIELD FOR WHAT SEEMED LIKE AGES, NOT SAYING ANYTHING, JUST HOLDING EACH OTHER; WHILE THE WIND KEPT BLOWING AND BLOWING AT US, TUGGING OUR CLOTHES, AND FOR A MOMENT, IT SEEMED LIKE WE WERE HOLDING ONTO EACH OTHER BECAUSE THAT WAS THE ONLY WAY TO STOP US FROM BEING SWEPT AWAY INTO THE NIGHT.


Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
Anna Grimaldi
‹ inscription : 07/06/2015
‹ messages : 1824
‹ crédits : mathy.
‹ dialogues : #e95353.
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Tumblr_odns43L5A91vc5ojjo3_r1_400

‹ âge : trente-quatre
‹ occupation : guérisseuse au service d'infection par virus et microbe magique et co-présidente de l'association "Rosier's Disease Research Trust".
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : 1980 et 1987.
‹ baguette : est en bois de charme, contient une plume de phénix et mesure 26,4 centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 3566
‹ réputation : je suis fragile et que j'ai été manipulée par mon compagnon.
‹ particularité : occlumens.
‹ faits : je suis de sang pur, que je fais partie de la famille Grimaldi, que je suis d'origine italienne, que j'adhère aux idées insurgées mais que je me suis résolue à ne jamais les rejoindre pour le bien être de ma fille, que je suis une ancienne guérisseuse et que je sais donc comment soigner les gens de diverses pathologies, que je me défends en duel, que j'adore lire, que j'apprécie les jolies choses.
‹ résidence : dans un petit studio sur le chemin de traverse que le gouvernement a bien voulu me donner pour mon implication de guérisseuse durant la guerre. La demeure des Grimaldi à Herpo Creek ainsi que mon appartement à la Bran Tower avaient été saisis. Je dispose toujours d'une résidence secondaire et tertiaire à Brighton (maison d'été) et à Florence (terres italiennes).
‹ patronus : un lapin, patronus de Thomas
‹ épouvantard : un entassement de corps, celui de mes enfants et des êtres qui me sont chers.
‹ risèd : ma famille heureuse et recomposée.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t1958-anna-loooove-me
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
rebienvenue toi ! kr j'adore le prénom, c'est tellement dur à dire que j'adore ! Arrow ouais je suis un peu folle ! j'ai hâte de lire la suite de ta présentation en tout cas ! tu fais des plats pour bb ? sbaf je veux que ma gamine s'alimente bien ! wi
allez, des poutoux tout pleins de partout pour que tu puisses finir ta présentation dans de bonne condition ! palpite

• • •


    i'm always gonna love you
    How would you feel, if I told you I loved you? It’s just something that I want to do. I’ll be taking my time, spending my life, falling deeper in love with you. So tell me that you love me too
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
HIIIIIIIIIIIIIII saute merci à vous trois, vous êtes trop choupichoux ! trognon hug kr
Pour le prénom, faut remercier Justine qui m'a beaucoup aidé pour le coup (et qui a déjà une tonne d'idées de jeux de mots :russe: ) Et puis Elsa est trop cute comme tu le dis Harry ! Je la trouve trop choupi avec ses grands yeux et son petit nez de lutin  trognon

J'espère bien que Luna et Adèle sont prêtes à manger wtf, parce qu'il risque d'y en avoir dévore
En fait, j'espère bien que tout le monde se sent prêt. J'ai bien l'intention d'écrire le livre de cuisine du petit insurgé ! :stare: On l'intitulera « La Gastronomie s'insurge » studieux guedin

Et puis les plats pour bébé… je me suis pas encore penchée dessus poke tu permets qu'on fasse de ton bébé le premier cobaye culinaire ? Tu penses qu'il aimera le feuilleté de courgettes à la sauce bierraubeurre ? craque
Revenir en haut Aller en bas

Susan Dillinger.
‹ disponibilité : fiche first.
‹ inscription : 27/08/2016
‹ messages : 390
‹ crédits : century sex.
‹ dialogues : indianred
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Tumblr_n9wdrsfRYP1qg60ado5_250

‹ âge : dix-neuf ans
‹ occupation : livreuse pour le dirico express + étudiante à la WADA en arts visuels, elle fait également partie d'un club de théâtre.
‹ maison : gryffondor.
‹ scolarité : 1996 - 2002
‹ gallions (ʛ) : 1489
‹ réputation :
Voir le profil de l'utilisateur
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
je pense qu'on a tous un peu bugué sur le premier nom mais je le trouve super original et cool; et puis elsa est trop trop jolie donc je dis oui I love you I love you j'aime trop l'idée du restaurant en vrai, et ça me donne plein d'idées jule bon courage pour ta fiche en tous cas, et j'espère que tu vas t'éclater avec ce nouveau personnage wi
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
June Winchester
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Tumblr_n386dvTGPL1rv3a9bo4_250

‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5789
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
DE LA BOUFFE MOI JE DIS OUI iiih
(je retiens que ça ? oui probablement :russe:)
Rebienvenue wesh, fais comme chez toi et tu sais où nous trouver si jamais t'as des questions minikr

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
REGARDEZ LA MORFALE yeah
Merci à vous potte J'ai hâte de pouvoir la lancer en jeu, elle et toutes ses idées de recettes guedin (Elle vous prépare un festin d'halloween très spécial yeah )

Susan ! Dis-moi toutes ces idées ! hinhin
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
GNIIIIH CLYTEMNEEEEESTRE kr (oui je suis fan de cette femme ET J'ASSUME OK ????)

Rebienvenue ma belle, je veux que tu nourrisses bien mon Augustus yeah Et que tu perturbes la tête de ma Coco yeah Et qu'on se fasse un lien avec James, sisi yeah
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

C.A.A ⧴ la mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-