sujet; En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys

Invité
Invité
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty
Emrys L. Atkins
feat Franscisco Lachowski • lion+lame

• nom complet ; Emrys est, sommes toutes, un prénom assez peu commun il faut avouer. Mais c'est le côté paternel qui exige ce genre d'originalité, Llew en témoignant. Atkins est un nom qui a traversé les siècles, un nom qui s'est révélé très mystérieux à cause de ceux qui l'ont porté.

• surnom(s) ; Rys. Il en a eu d'autres mais c'est celui qu'il préfère. Chez les insurgés, son pseudonyme est Mandrake.

• naissance ; Il est né un certain 5 décembre 1981 à Dublin, Irlande.

• ascendance ; Les Atkins son liés à quelques familles de Sang-purs, mais en vérité cette branche est essentiellement composée de sang-mêlés. Emrys ne fait pas exception à la règle, sa mère étant une née-moldue.

• camp ; Les insurgés, évidemment. Emrys n'a jamais été d'accord avec les idées du Lord et ne le sera jamais. Personne ne pourra le forcer à suivre les règles.

• métier ; il comptait devenir psycomage, et plus particulièrement hypnothérapeute, mais il lui faudra attendre que le Lord ait été vaincu pour cela.

• réputation ; mystérieux. Voilà le mot qui vient naturellement à l'esprit. On dit qu'Emrys fuit les contacts, on dit qu'il est capable de vous soutirer la vérité d'un seul regard, d'un seul geste. On dit beaucoup de choses mais si tout le monde peut se mettre d'accord su un point, c'est sur le fait qu'il a la manie de s'en mêler lorsqu'il sent les humeurs s'échauffer dans son entourage, il cherche à les tempérer.

• état civil ; célibataire officiellement mais au cœur pris.  

• rang social ; insurgé.

• particularité(s) ; voyant (troisième œil ~> lecture du regard).

• patronus ; Athene noctua, aussi connu sous le nom de Chevêche d'Athéna ou Chouette Chevêche.

• épouvantard ; le feudeymon.

• risèd ; Elijah, heureux, sain et sauf.

• animaux ; il aurait voulu mais pour l'instant, ce serait trop compliqué. Seul le hibou de sa sœur vient lui rendre visite de temps en temps avec une lettre.

• baguette ; sa baguette est composée de bois de tilleul argenté, mesure 27,5cm et contient un unique crin de licorne.

• miroir à double sens; le miroir d'Emrys est de taille moyenne, en forme de losange aux reflets blancs, miroir frère de celui d'Elijah, par le plus pur des hasards.

• INSURGENTS •
Perso Inventé

The stars have faded away

► Avis sur la situation actuelle : Emrys est désolé de voir à quel point son pays natal a sombré dans les ténèbres. Désolé et révolté. Il déteste la dictature, ses lois injustes vis-à-vis de la majorité des sorciers, la peur qu'elle insinue petit à petit dans tous les esprit. À ses yeux, même les mangemorts devraient s'inquiéter. Après tout, ne sont-ils pas que des pions eux aussi ? Oui. Mais ce qui le révolte le plus, c'est le traitement qu'on inflige aux "Rebuts" – par Merlin, il déteste ce mot – uniquement à cause de leurs convictions et/ou de leurs origines. Et savoir que sa mère en aurait été une si elle était encore en vie le rend malade. Pour ce qui est du cas des insurgés, c'est sûr qu'il préférerait une autre vie, un QG digne de ce nom où tous pourraient être en sécurité, où il pourrait être certain qu'Elijah irait bien, mais trop de convictions s'affrontent pour qu'un accord soit trouvé et rassembler trop de monde au même endroit ferait d'eux des proies faciles. C'est malheureux à dire, mais peut-être qu'un nouveau coup dur pour les insurgés serait nécessaire pour les réunir... Dans tous les cas, il estime que l'ancienne guerre a fait trop de victimes et a donné trop peu de résultats, tandis que celle actuelle dure depuis déjà trop longtemps. Et malheureusement ce n'est pas demain la veille qu'elle cessera.

► Infos en vrac : très habile de ses mains, il jongle très bien avec de petits objets tout comme il manie les cartes aussi bien qu'un magicien moldu. joue d'ailleurs avec ses cartes lorsqu'il est nerveux. timide. honnête même si, au besoin, sait devenir un parfait menteur. maso sur les bords. talentueux. sadique – très – refoulé. extravagant. très légèrement possessif. courageux. méfiant. sage. solitaire, à cause de sa timidité. volontaire. son corps garde une trace de brûlure au troisième degré sur l'avant-bras gauche. il paraît que son père est cinglé. a une sœur d'un an de plus que lui, nommée Clarine. avait un frère aussi : Lionell. Mais il est mort alors qu'il n'était qu'un enfant. raffole des sucreries. insomniaque à plein temps, il n'y peut rien, il est incapable de dormir la nuit. en contre-partie, dort fréquemment en pleine journée même si depuis qu'il a rejoint les insurgés c'est très difficile pour lui de se reposer.  grimpe très bien aux arbres et a un excellent sens de l'équilibre, qu'il entretient tous les jours. est incapable de ranger correctement une chambre, il faut toujours qu'il y ait quelque chose qui traîne. est une catastrophe en cuisine. chante sous la douche, et après ? sait manier le nunchaku, une arme moldue, oui oui. était très doué en étude des Runes à Poudlard. n'a jamais mais les pieds en cours de divination. C'était inutile pour lui. travailleur acharné, il a eu les notes suffisantes en potions, botanique, métamorphose et sortilèges pour devenir Médicomage. Il aurait certainement eu aussi au moins un E en DCFM si la matière avait été maintenue. aura toujours tendance à faire passer les autres avant lui-même, plus encore lorsqu'il s'agit de ceux qu'il aime. on dit que, malgré son air calme et innocent, il a déjà tué un homme. (faux, évidemment) le bruit court aussi que celui qui s'en prend aux siens doit s'attendre à un sort ressemblant à celui des Rebuts. (Ce qui est déjà bien plus vrai, puisque lorsqu'on s'en prend aux siens, Emrys est capable de devenir très méchant, bridant totalement sa gentillesse naturelle.) met parfois des lunettes même s'il n'en a pas besoin, juste pour paraître sérieux ou histoire de s'amuser un peu. possède le troisième œil, ce qui lui donne la capacité de voir un morceau du passé de la personne dont il croise le regard. malheureusement, ces visions le blessent mentalement, vu toutes les horreurs qu'il peut découvrir de cette manière... le plus dur est sans doute de ne pas totalement pouvoir brider son don. Sa timidité l'empêche de trop regarder les autres dans les yeux mais, quand il le fait, il a toujours peur qu'une nouvelle vision se déclenche. est amoureux mais en parle peu, de peur d'attirer des ennuis à Elijah.


Nothing compares to you

• pseudo & âge ; Tatsuki, 22 ans. • comment as-tu trouvé le forum ? via PRD je crois. • ton avis, tes suggestions ; très joli, je n'ai pas encore de suggestions pour améliorer tout ça. • connexion ; je dirais 4/7. • quelque chose à ajouter ?yeux .

• coup de main pour le bottin ;
1. Si ton personnage est un prédéfini ;
CÉLÉBRITÉ (en majuscules) ; prénom nom (en minuscules)
Code:
<a href="http://fichepersonnagerecherche" class="vacant">▋</a> ▋ <reserve> CÉLÉBRITÉ ;</reserve> prénom nom prédéfini

2. Si ton personnage est un inventé ;
FRANCISCO LACHOWSKI ; emrys l. atkins
Code:
▋ <a href="http://excidium.bbactif.com/u129">▋</a> <pris>FRANCISCO LACHOWSKI ;</pris> emrys l. atkins


Dernière édition par Emrys L. Atkins le Mer 15 Oct 2014 - 15:42, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty

Here comes the hurricane


――――――-―• I hate fire •――――-―――
Tu as l'impression que ton cœur a cessé de battre. Du haut de tes six ans, tu regardes la demeure dans laquelle tu as grandi partir en flammes. Clarine, ta sœur, te serre fort dans tes bras comme pour t'en protéger. Tu as déjà vu du feu brûler dans la cheminée, mais jamais les flammes n'avaient de telles formes. Cet incendie n'est pas habituel, tu es trop jeune pour comprendre ce dont il s'agit mais une chose est certaine : ces flammes ne sont pas naturelles. Tu regardes l'ami de ton père tirer celui-ci en arrière. Il ne réagit pas mais, une fois qu'il est proche de vous, tu vois des larmes couler sur ses joues. Pourquoi pleure-t-il ? C'est là qu'une affreuse idée fait son apparition dans ton esprit de petit garçon.

-Ils sont où, Lionell et Maman ? fais-tu, d'une toute petite voix.

Ton père baisse les yeux vers toi. Et là tu vois ce qu'il s'est passé. Tu le vois dans sa chambre d'expérimentation, tu l'entends prononcer un sortilège qui t'était inconnu : le feudeymon. Tu vois les flammes jaillir de sa baguette, les animaux échapper à tout contrôle et commencer à dévorer la bâtisse. Tu le vois sortir, appeler ton frère et ta mère, ceux-ci ne répondre que par des hurlements. Puis tout s'arrête. Tu te retrouves dans la rue, devant le désastre. Ton père échappe à l'étreinte de son ami, essayant de retourner vers la maison, et l'autre adulte a bien du mal à le retenir. Clarine et toi étiez chez ce dernier cet après-midi, vous jouiez avec ses enfants, c'est pour cela que vous avez échappé au feu. Tu te sens mal, tu as envie de vomir. Et pourtant tu ne parviens pas à arracher ton regard des flammes. Tu es terrorisé, plus que tu ne l'as jamais été de ta courte vie. Et pourtant...

-Maman et Lionell sont encore dedans... souffle la voix de ta sœur.

Ton grand frère et ta mère, piégés dedans. Tu ne réfléchis pas, ton instinct de survie n'est pas assez développé pour que tu puisses mesurer la dangerosité de tes gestes. Tu ne t'es jamais brûlé en touchant une flamme, tu ignores la douleur que cela peut provoquer. Alors même si tu sais que les gens en ont peur, toi, tu crois que tu vas pouvoir y aller. Si les adultes ne peuvent pas te récupérer, pas sans prendre le risque de voir ton père se jeter à corps perdu dans les flammes, ta sœur t'appelle, te cries de revenir puis te cours après. Mais toi, tu viens d'arriver sur le palier. La chaleur est insoutenable, tu vois les animaux de feu, ceux-ci semblent avoir envie de venir jusqu'à toi pour t'attraper. Tu as alors un mouvement de recule... Et c'est à ce moment-là qu'un morceau de l'encadrement de la porte, enflammé, se décroche et te tombe sur l'avant-bras. La première brûlure est toujours la plus douloureuse. Résultat tu hurles de peur et de douleur. La suite est confuse dans ton esprit. On te tire en arrière, on retire ton vêtement pour que les flammes ne te dévorent pas. Tout ce que tu sais, c'est que tu as mal au bras. Et au cœur...


――――――-―• Reed family •――――-―――
Tu ne dis pas un mot, regardant Elijah faire de la balançoire à côté de toi. Tu devrais l'imiter, après tout, si on vous a emmené au parc, c'est pour que vous vous amusiez. Mais toi, tu préfères réfléchir un peu, faire une "mise au point". Tu es bien jeune pour avoir de telles réflexions mais l'incendie de ta demeure t'a forcé à grandir plus rapidement que prévu. À cause du sortilège lancé, ton père a été jugé inapte à s'occuper de ta sœur et toi. Il était déjà un cas à part avant mais, depuis, vous ne pouvez même plus le voir. Tu sais qu'il est à Sainte-Mangouste, que des personnes essayent de le "soigner" mais tu n'es pas sûr que cela fonctionne. Tu entendais souvent les adultes dire qu'il n'était pas du tout responsable, qu'il n'aurait jamais dû avoir d'enfants. Toi, tu l'as pourtant toujours aimé. Même aujourd'hui, du haut de tes huit ans, tu continues. Parce que c'était un accident, parce qu'il est ton père. Tu ne peux pas le détester, même si c'est sa faute si tu ne reverras jamais ton frère et ta mère, même si c'est sa faute si Clarine et toi êtes séparés, élevés dans deux familles différentes. Vous vous reverrez à Poudlard, vous le savez tous les deux. Il faut donc être patient, encore un petit peu.

Tu tournes la tête cherchant Barney du regard. Qui est-ce ? Barney Reed, ton actuel tuteur. Tu l'aimes beaucoup, il est adorable avec toi, il t'a accepté sans poser de questions. Bien sûr, ton don de voyance t'a fait voir bien des choses mais tu gardes le silence sur ce fait. Il est gentil et c'est tout ce qui t'importe. Il a réussi à faire en sorte que sa maison devienne la tienne, malgré ta légère réticence mêlée de méfiance au départ. Aujourd'hui, tu te sens à l'aise. Même avec Elijah, le fils de Barney. Même avec lui ? Oui, étant donné que les débuts n'ont pas été très faciles. Après tout, tu es arrivé du jour au lendemain, bouleversant sa petite vie, son petit paradis. Il avait même tracé une frontière dans votre chambre, pour délimiter sa partie. Tu l'avais laissé faire sans protester, malgré le fait qu'il t'en ait fait voir des vertes et des pas mûres. Tu t'es montré calme et patient, le temps a fait le reste. Aujourd'hui, vous vous entendez très bien. Ta timidité s'est évaporée tout naturellement en sa présence. Oui, tu peux le dire : tu te sens bien avec lui. Vous êtes devenus amis.

La grosse différence par rapport à ta vie d'antan, c'est l'école. Tu apprenais tout à la maison, avec tes parents. Aujourd'hui, tu vas à l'école cinq jours par semaine. C'est étrange de se retrouver d'un coup au milieu d'une classe, entouré de centaines d'élèves d'âges variés à l'heure de la récréation. Tu es mal à l'aise là-bas, tu restes plutôt dans ton coin et tu attends que la récréation se finisse. Tu n'aimes pas quand tous ces enfants s'approchent de toi, quand ils insistent pour que tu viennes jouer avec eux. Puis la plupart s'en va en se moquant de toi, de ton côté timide, renfermé. Mais tu as fini par t'y faire. Tu sais que tu es différent, tu sais ce que tu ne dois pas faire même si contrôler ton don et tes réactions magiques reste difficile. Tant pis. Tu secoues la tête, te mettant enfin à te balancer. Tu n'as plus envie de penser à l'école, tu n'y es pas et c'est tant mieux. Tu veux jouer et c'est ce que tu vas faire. Alors, une fois assez haut, tu regardes Elijah...

-Le dernier qui grimpe dans un arbre est une limace cornue !

C'est en riant que tu sautes de la balançoire alors qu'elle est au plus haut et retombes souplement au sol. Tu n'attends pas une seule seconde et détalles vers le premier arbre venu. Tu vas gagner. Pas parce que tu es le plus rapide mais parce que tu es le meilleur lorsqu'il s'agit de grimper dans les arbres.


――――――-―• My first day in Hogwarts •――――-―――
C'est dans un soupir soulagé que tu te laisses tomber sur le banc des Serdaigles, sous les acclamations de ces derniers. Ça y est, tu viens enfin de passer sous le Choixpeau. Tu as été réparti à Serdaigle, exactement comme Clarine et comme votre père avant vous. Tu te prends à te demander si Rion y serait allé, lui aussi, s'il avait été encore en vie. Sitôt cette pensée traversant tes pensées, tu baisses les yeux, un éclair de douleur traversant ton cœur. Son absence reste une blessure ouverte incapable de guérir et elle est d'autant plus douloureuse depuis que Clarine et toi êtes retournés vivre chez votre père. En juillet, il a pu vous récupérer, les médicomages le jugeant suffisamment stable pour cela. Mais vous retrouver à trois au lieu de cinq a été un nouveau coup dur pour ta sœur et toi. Vous vous êtes renfermé dans votre cocon, faisant votre possible pour ne pas songer au passé, pour t'empêcher de revoir dans ses yeux ou ceux de votre père ce que vous aviez perdu. Ces vacances avant Poudlard ont été moroses... Tu sens des mains glisser sur tes épaules. Tu sursautes et te retournes vivement... Avant de sourire à ton aînée. Elle fait de même, avant de passer ses mains sur ton torse, s'appuyant sur tes épaules...

-Je savais que tu irais à Serdaigle, petit frère...
-Tu aurais pu me rassurer un peu.
-Oh que non ! C'était tellement plus drôle de voir mon tout petit frère stresser !
-Espèce de sadique !
souris-tu.

Pour toute réponse, elle éclate de rire. Ton sourire s'élargit un peu plus. Tu aimes l'entendre rire, c'est une mélodie magnifique à tes oreilles. Mais bien vite, ton attention est attirée par autre chose. Tu cherches quelqu'un à la table des Serpentards. Un garçon que tu connais bien, dans la même année que ta sœur : Elijah Reed. Il te faut deux bonnes minutes pour le repérer dans toute cette foule mais lorsque, enfin, tu le vois, un sourire heureux étire tes lèvres. Les deux personnes à qui tu tiens le plus au monde sont dans cette salle. C'est tout ce dont tu rêvais. Maintenant, un nouveau travail t'attend : apprendre à contrôler ton don. Ce sera très certainement le cours que tu auras le plus de difficultés à mettre en application, sans professeur pour t'expliquer. Ton père est trop loin et bien trop ailleurs pour t'aider.


――――――-―• Hogwarts' battle •――――-―――
Tu cours, encore, encore. Tu sais que tu devrais t'arrêter, tu sais que tu as besoin de reprendre ton souffle. Pourtant, malgré un point de côté, tu n'as de cesse de courir, t'arrêtant de temps en temps pour éviter un sortilège ou en lancer un. Cette douleur n'est rien comparé aux Doloris lancés par Carrow, lors des cours de Forces du mal. Tu y as eu droit cette année, parce que tu n'es pas un mouton docile qui obéit sans dire un mot. Tu as des convictions et tu n'en changeras pas de sitôt. Alors tu as fait de la résistance, avec d'autres élèves. Tu as tenu tête aux mangemorts, refusant de prendre les conséquences en compte. Tu as fait ce qui te semblait le plus juste, sans perdre espoir en un futur meilleur. Tu n'as pas le don de voir l'avenir. Si tu l'avais eu, peut-être que tu aurais commencé à faire profil bas. Ou pas. Aujourd'hui, cela n'a plus d'importance. Aujourd'hui, il est trop tard pour changer les choses. Si seulement ton satané don n'était pas aussi instable, aussi aléatoire, peut-être que tu aurais pu faire quelque chose. Mais non, quand la bataille a été annoncée, ta sœur t'a forcé à l'accompagner, pour rentrer chez vous. Tu n'étais pas d'accord, tu voulais te battre comme tu l'as fait toute l'année. Mais tu aurais plié, par amour pour elle, si tu n'avais pas vu Elijah choisir de rester pour se battre. Que cette bataille soit ou non perdue d'avance, tu n'en as plus eu grand chose à faire. Puisque des personnes à qui tu tiens énormément restent, tu resteras aussi. Hors de question de les abandonner. Tu as supplié Clarine de partir, ce qui n'a pas été facile et vous a fait perdre bien trop de temps, mais elle a fini par accepter, le cœur lourd. Tu lui as juré de la retrouver, mais tu ignores si tu pourras tenir parole. À présent tu cours, à la recherche d'Elijah.

Un éclair vert passe non loin de toi et, instinctivement, tu te figes. Un bruit de corps qui s'écroule, quelqu'un qui passe devant toi qui resserres ta prise sur ta baguette magique... Et lorsqu'il se tourne vers toi, tu lances un Stupéfix bien sonore. Le mangemort se fige, tu devrais en être fier. Mais tu ne prends pas le temps de te féliciter. Non, le souffle court, tu t'approches de la malheureuse victime... Et découvre une Serdaigle de septième année, une amie de Clarine. Doucement, tu murmures le prénom de la demoiselle, ta vision devenant floue. La tristesse t'enserre le cœur malgré l'urgence de la situation. Rester ici fait de toi une proie facile, il faut que tu te déplaces. Tout de suite ! Mais quand même, par respect pour la jeune fille, tu lui fermes les yeux avant de reprendre ta course. Il faut absolument que tu retrouves Elijah. S'il subissait le même sort que la jeune fille que tu viens de laisser derrière toi, tu ne le supporterais pas, tu ne te le pardonnerais pas. Il faut que tu le trouves. Peu importe ton sort, tant que lui est sauf, tu n'as aucune autre exigence. Tu dois le retrouver...


――――――-―• Last years in Hogwarts •――――-―――
Tu serres les dents, une fois de plus, manquant de tourner de l’œil. Depuis que le Professeur McGonagall a reçu le baiser du Détraqueur, tu as du mal à pénétrer dans la Grande Salle. Beaucoup d'élèves sont perturbés de voir cette enveloppe vide mais ils ne peuvent pas voir ce que toi, tu vois. Son regard est peut-être vide, elle n'est peut-être plus qu'une enveloppe, mais tout en elle rappelle ce qu'il s'est passé lors du baiser. C'est comme si tout son être s'était bloqué sur cette sensation qu'est celle de perdre son âme. Ce n'est même pas un souvenir, non, mais quelque chose de plus confus tout en restant atroce. La dernière sensation qu'elle a ressentie. C'est tout ce qu'il reste en elle, visiblement. Plus aucune capacité mentale, juste cela, sans doute la plus horrible qu'elle ait jamais eu. Et à chaque fois que tu fais l'erreur de croiser son regard, tu as ce même sentiment de terreur. Il semblerait qu'elle te trouble bien trop pour que tu puisses brider ton don. Ce n'est certes pas encore très efficace mais, en sa présence, c'est comme si tu étais revenu à l'époque où tu avais un flash à chaque fois que tu levais les yeux. Tu presses alors le pas, fuyant ce regard trop vide et tout ce que cela te rappelle. Tu te détestes. Distraitement, tu remarques qu'un de tes camarades te fait une place à côté de lui et c'est avec reconnaissance que tu te laisses tomber à ses côtés.

-Ça va Emrys ? T'es plus blanc qu'un linge...
-McGonagall...
réponds-tu simplement.

Il hoche la tête et n'en demande pas plus. Tu n'en diras pas plus, de toute manière. Mentir est une épreuve difficile pour toi, tout comme jouer la comédie. Alors, autant que possible, tu préfères te taire. Tu te détestes. Tu ne devrais pas être là, à Poudlard, à profiter des enseignements de l'école, tandis que les nés-moldus sont à Azkaban, en cavale, ou pire encore. Tu devrais être aux côtés des insurgés, les aider, les soutenir, n'importe quoi, mais pas rester là, bien au chaud. Tu t'en veux, tu as l'impression d'être un traître, d'avoir tourné le dos à tes plus intimes convictions. On t'a qualifié de cette manière lorsque tu as jeté accepté de coopérer. Au départ, tu ne voulais pas céder. Tu as été capturé et enfermé dans les cachots de Poudlard, avec les autres jeunes rebelles. Tu as résisté un temps, malgré les mangemorts et les Détraqueurs. Mais lorsque Poudlard a rouvert ses portes, tu as accepté de suivre les nouvelles règles du jeu, retrouvant ta liberté, malgré la colère de tes anciens camarades. Tu aurais envie d'hurler, de mettre fin à cette mascarade, mais tu ne le feras pas, pas après avoir tenu jusqu'ici. D'ici quelques mois, tu achèveras ta septième année. Alors seulement, tu pourras enfin lever le voile et être toi-même. Mais il faut encore patienter.

En attendant, tu regardes la foule de jeune gens rassemblés là. Des pro-Sang-pur. Révoltant. Et d'autres qui courbent l'échine, qui font comme si de rien n'était. C'est certainement eux, qui t'énervent le plus, même si tu sais que tu ne devrais pas leur en vouloir parce que tu fais de même. Tu sais où est ton intérêt, tu sais que si tu veux pouvoir être utile, il te faut terminer tes études. Sinon tu ne seras jamais à égalité avec tes ennemis. Il faut tenir le coup. Une main de ton voisin se pose sur ton épaule et tu souris. Vous êtes deux dans le même cas. Vous continuerez à vous soutenir pour ne pas craquer. Encore un peu de courage... Encore quelques temps avant de chercher à avoir des nouvelles de ceux que tu aimes...


――――――-―• Now I'm a rebel •――――-―――
Tu resserres un peu plus le ruban bleu que tu portes au poignet droit, avec un autre bracelet. Tu as sommeil, tu t'arrêterais volontiers pour t'effondrer comme une masse à même le sol. Mais ce n'est pas encore l'heure, vous avez encore un peu de route à faire avant d'atteindre un endroit où dormir. Vous avez quand même de la chance, la nuit est belle et ne sera probablement pas trop froide. C'est un bon départ, pour une nuit à la belle étoile. Tu n'aurais certes pas dit non à un bon lit et un bain bien chaud, mais il faut savoir se contenter de ce qu'on a. Tu es très loin de te plaindre de ta situation. C'était ton choix. Tu as enfin pris le chemin qui te semblait le plus juste. Peu importe les nuits à la belle étoile, les longues traques, les sortilèges lancés par vos ennemis. Tu es bien chez les Pacifistes. Aucun assaut de lancé, aucun plan de bataille autre que rester en vie. Au départ, ton ruban était jaune, le ruban des Audacieux. Tu as passé quatre mois avec eux, à participer à leurs plans. Mais si tu as aimé les aider, le naturel est vite revenu au galop. Tu n'es pas un combattant, loin de là. Tu n'aimes pas te battre, tu n'es jamais le premier à sortir ta baguette magique. Pour être sincère, tu as peur de toi-même, de ce dont tu es capable. Pourquoi donc ? Parce que tu as déjà eu l'occasion de lancer le sortilège d'endoloris. Le pire dans tout cela ? Tu y as pris plaisir... Certes, la situation était extrême, tu étais en colère mais cette seule et unique expérience t'a laissé un goût amer. Tu as peur de recommencer, de comprendre que oui, tu as bien un petit côté sadique au fond de toi. Tu veux rester le gentil et timide garçon que tu as toujours été.

Votre leader annonce que vous dormirez ici cette nuit. Tu regardes à droite, à gauche... Puis te diriges instinctivement vers un arbre que tu escalades avec facilité. Les branches sont solides, assez grosses pour être confortables, c'est tout ce que tu demandes. Tu ne parles pas aux autres ? Non, pas vraiment. Même si tu es à l'aise ici, ta timidité reste bien présente, continuant à te pourrir la vie. Et puis, il faut avouer que le fait que tu n'oses pas regarder les autres ne t'aide pas non plus. Tant pis. Les débuts chez les Audacieux n'ont pas pas été des plus faciles non plus étant donné qu'on se méfiait de toi, certains estimaient tu que avais retourné ta veste à Poudlard. Mais tu as fini par les convaincre de ta bonne fois, de ta sincérité. Depuis tu es admis dans leur "clan" et tout va pour le mieux. Tu sors ton pendule et le regardes s'agiter sous tes yeux. Tu aurais adoré l'employer pour soigner les autres, les aider à laisser certains souvenirs derrière eux. Mais tant que cette guerre ne sera pas terminée, influencer le subconscient ne servirait pas à grand chose. Il faut que tout soit redevenu calme pour que tu puisses les aider... Un sourire amusé étire tes lèvres. Aider. C'est ainsi que tu es devenu un insurgé : en en aidant un autre à échapper à des mangemorts. Tu ranges le pendule, regarde les autres qui mangent un morceau... Puis hausses les épaules, t'installes plus confortablement sur ta branche et regardes les étoiles. C'est parti pour une nouvelle nuit d'insomnie, à regarder ton miroir, rêvant à ton cher Elijah qui te manque trop...


Dernière édition par Emrys L. Atkins le Sam 18 Oct 2014 - 13:42, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty
le nom + chico le magnifique I love you
bienvenue rougit
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty
Un insurgé, c'est le bien fire Bienvenue à toi, j'espère que tu vas te plaire ici leche !
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
Draco Malfoy
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 8775
‹ crédits : faust.
‹ dialogues : seagreen.
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Tumblr_ob1ibueZ761rmsoypo3_250

‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; calixe davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook ; jelena kuodzevikiute w/ ariana grande.

‹ âge : 23 yo (05.06.80).
‹ occupation : ancien langue de plomb (spécialisé dans les expérimentations magiques) ; fugitif et informateur de la RDP entre le 26.05.03 et le 08.12.03 ; condamné à 22 ans à Azkaban pour terrorisme, au terme d'une assignation à résidence et d'un procès bâclé, tenu à huis-clos.
‹ maison : Slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : entre 1991 et 1997.
‹ baguette : un emprunt, depuis qu'il est en fuite. elle n'est que temporaire et il ne souhaite pas s'y intéresser ou s'y attacher, puisque la compatibilité est manquante.
‹ gallions (ʛ) : 12281
‹ réputation : sale mangemort, assassin méritant de croupir à vie en prison pour expier ses crimes et ceux de ses ancètres.
‹ particularité : il est occlumens depuis ses 16 ans.
‹ faits : Famille.
Narcissa (mère) en convalescence. sortie de son silence depuis peu pour réfuter l'annonce de son décès ; reconnue martyr. lutte pour que le jugement de son fils soit révisé.
Lucius (père) mort durant la tempête du 03.03.2004.
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys 489546spea
Spoiler:
 

‹ résidence : emprisonné à Azkaban depuis le 06.01.04. en fuite depuis le 08.05.04.
‹ patronus : inexistant.
‹ épouvantard : l'éxécution de juillet 02, ses proches en guise de victimes: leurs regards vidés par l'Imperium, la baguette de Draco dressée, les étincelles vertes des AK et leurs cadavres empilés comme de vulgaires déchets.
‹ risèd : un portrait de famille idéal, utopique.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4710-draco-there-s-a-hole-in-my-so
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty
INSURGE + EMRYS + CHICO owi
j'aime ces choix, ça commence bien alors j'ai hâte de voir ce que tu feras de ce perso hehe BIENVENUE parmi nous & bon courage pour ta fiche ! si t'as des questions, n'hésite pas à nous mpotter pour nous en faire part, t'auras même droit à un petit canard en plastique à l'effigie de Daph pour décorer ton bain (par contre il fait pas "coincoin" mais "vroum vroum" hm ) iiih

• • •

I'M SORRY I'M SUCH AN ASSHOLE
I'll be good, i'll be good • I thought I saw the devil looking in the mirror. Drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. My past has tasted bitter for years now, so I wield an iron fist. Grace is just weakness or so I've been told. I've been cold, I've been merciless. But the blood on my hands scares me to death, maybe I'm waking up... today.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty
BIENVENUUE gaah gaah
Draco a passé au moins cinq minutes à me faire comprendre que Chico n'était pas maigre, pas moche, etc (parce que moi, les mannequins, j'ai juste envie de leur farcir la bouche avec du saindoux pour les engraisser de force :russe: ). Et effectivement, avec photo à l'appui, je le trouve plutôt canon ce mec finalement jule Merci de t'être inscrit en tout cas, j'espère que tu te plairas parmi nous - et tu as même le droit de jouer avec la baguette magique de Draco mais attention, elle s'affaisse vite  et n'est pas très obéissante :russe: bon courage pour ta fiche et n'hésite pas à mpotter un membre du staff en cas de question dent
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty
haha
Merci beaucoup Draco et Daphné, vos messages m'ont fait rire !!!

Et merci tout le monde pour vos messages ! yeux Je suis ravie que Chico vous plaise et j'espère être à la hauteur, vu que vous semblez en attendre beaucoup... trognon
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty
bienvenue officiellement ! cute le personnage promet jule
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty
CHICO! saute minikr foufou han leche
bienvenue parmi nous ! on fait des bébés ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty
Bienvenue parmi nous ! yeah
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

En de certaines occasions, on négocie son avenir avec le passé. || Emrys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'argent n'a pas d'odeur mais certaines femmes ont du flair
» - Certaines âmes ont des dents, ne réveillez pas leur faim. -
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Prouesses sociales
» livres d'occasions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-