sujet; event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm

FONDA • tomorrow's a mystery
Oblivion
Oblivion
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 1551
‹ crédits : Heresy.
‹ âge : 100000
‹ occupation : Big Brother.
‹ gallions (ʛ) : 3770
‹ réputation : je sais tout.
http://excidium.bbactif.com
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
Event 13 : Magic stormThunderstorms are as much our friends as the sunshine.
» Contexte
LOGEMENTS ET RUES. D'abord les alarmes de protections hurlent à tout rompre. Puis des nuages qui se forment sous le plafond, gris et lourd, avant de vous noyer sous une pluie tantôt glaciale, tantôt brûlante. Les enchantements maintenant la température dysfonctionnent à leur tour. Ici le pôle nord, ici la fournaise. Puis les lumières clignotent, les unes soufflées, les autres peinant à se maintenir au point que même les Lumos vous fassent défaut. Faites-vous partie de ceux qui tentent de sauver leurs possessions ? Leur famille ? Ou leur propre vie ? Un conseil : ne sautez pas par les fenêtres armés de votre balai, car eux non plus ne sont guère dociles, chutent, se redressent, tournent à l'envers, refusent de bifurquer — un voisin vient d'ailleurs de s'encastrer maladroitement dans le mur pour finir lourdement sa course au pied de votre immeuble. Les ascenseurs ? Tous s'y précipitent et soudain, ils bloquent, piégeant leurs occupants pour un temps indéterminé. Les escaliers ? Bondés. Des idiots les dévalent sur leurs vélos ou balais et il y a tant de monde qu'on se piétine. Certaines volées de marches, soudain, se déplacent, montant et descendant à leur guise, projetant dans le vide ceux qui ne parviennent pas à s'accrocher. Courez, hurlez ! Avec un peu de chance, les secours déployés parviendront à vous trouver et à vous guider dehors, puis jusqu'au refuge. Une fois dans les rues pourtant, vous êtes encore exposés aux intempéries. Le vent vous ballote, le ciel se déchaine— pourtant il ne pleut pas partout. Seulement sur ce sorcier, cette sorcière, et le pauvre gosse là-bas, en somme tous ceux qui se trimballent malgré eux un nuage furieux au-dessus du crâne. Faites vite, un autre risque bien de se mettre à vous traquer à votre tour ! En hauteur, les sorts masquant les voitures et motos volantes se sont dissipés et chacun craint que les monstres de métal ne s'effondrent, mais non : les véhicules surpris en plein vol, guidés par les agents en fonction, sont envoyés sur les bornes d'arrêt d'urgence puis évacués sur les toits.

» Rappel
Pour les explications de l'event, c'est par ici.
Faites des réponses courtes, entre 200 et 300 mots.
Pensez à utiliser les dés si vous voulez taper quelqu'un.
Liens vers les autres topics communs : Ste Mungo, Azkaban, Diagon Alley.

Approuvé par le Ministère de la Magie
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
Mina Bagnold
Mina Bagnold
‹ inscription : 20/11/2016
‹ messages : 307
‹ crédits : mathy.
‹ dialogues : #666699
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Tumblr_oafxf29SxE1rqgagdo6_r1_250

‹ âge : 34 ans
‹ occupation : ancienne journaliste au Daily Prophet, à présent indépendante
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1981 et 1988.
‹ baguette : en bois d'ébène, contient un ventricule de dragon et mesure 28,5 cm.
‹ gallions (ʛ) : 1442
‹ réputation : c'est la petite-fille de Millicent Bagnold et est considérée comme une traître qui écrivait tout ce que le Magister voulait malgré les résultats de son procès
‹ particularité : en train d'apprendre l'occlumancie
‹ résidence : un petit studio sur le Chemin de Traverse
‹ patronus : une panthère
‹ épouvantard : un nuage de fumée noire qui l'enveloppe.
‹ risèd : sa sœur, heureuse et en bonne santé.
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
Un éclair déchire le ciel et le silence s’abat dans la rue. A peine un instant, à peine une seconde, les yeux se lèvent au ciel pour tenter de deviner ce qui arrive ; et le grondement retentit, et les cris repartent de plus belle. Au milieu de cette cacophonie pourtant, Mina reste calme. Elle n’est pas brave ou courageuse, mais simplement habituée, habituée par ces surprises, ces déchaînements, ces foules paniquées. Elle se fait pousser de droite à gauche, on la frappe, on l’agrippe, on la griffe, mais elle serre les dents, se laisse portée par la foule … Parfois, elle crie « Lena ? Lena tu es là ? » Mais elle sait qu’elle ne la retrouvera pas ainsi. Et puis soudain, elle entend des pleurs. Elle tourne la tête et aperçoit cette petite silhouette recroquevillée dans un coin. Elle n’est pas loin de lui alors elle s’élance dans le flot d’habitants et se retrouve à côté de lui. « Hey. Ça va aller. Tout va bien. Je vais t’aider ! » Elle l’examine rapidement et remarque l’angle bizarre que forme son pied avec le reste de sa jambe. Il avait dû trébucher, être piétiné par cette horde d’habitants en panique. « S’il vous plait ! J’ai besoin d’aide ! Il faut porter ce garçon en sécurité ! S’il vous plait ! » Un nouveau grondement et le flot de personnes s’accroit. Personne ne vient l’aider. Elle doit se débrouiller. « On doit bouger sinon les gens vont finir par nous piétiner. Tu arriverais à marcher ? » Il remue la tête en signe de dénégation. Elle ne sait plus quoi faire. « S’il vous plait ! Il me faut de l’aide ! » Elle s’arrache les cordes vocales, hurle ; parce qu’elle ne peut pas le laisser ici. Quelqu’un le cherche peut-être …

Spoiler:
 

• • •


    i'm still in love with you
    But I guess you look happier, you do. My friends told me one day I’ll feel it too. I could try to smile to hide the truth, but I know I was happier with you
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
Daphne Greengrass
Daphne Greengrass
‹ inscription : 14/09/2016
‹ messages : 596
‹ crédits : themorningrose (avatar) et exception (signature).
‹ dialogues : #cc3333
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Tumblr_nki7ifjbB41qd4bljo2_250

‹ liens utiles :
présentationjunereaghanmoodmoodlyannalorcànremus

‹ âge : vingt-trois ans
‹ occupation : elle est en stage à Ste Mangouste pour devenir médicomage. Elle songe à faire médicomage indépendante cela étant, ne souhaitant pas plus que ça travailler dans un hôpital et souhaitant s'occuper des gens oubliés par la guerre.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1990 et 1997.
‹ baguette : Sa baguette ? Sa véritable baguette a été perdue quand elle était chez les insurgés. Elle l'a longtemps pleurée sa chère baguette parce qu'elle signifiait beaucoup pour elle. Maintenant elle fait avec celle qu'on a bien voulu lui donner. Elle mesure vingt-quatre centimètres, est en bois d'Aubépine et contient du ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 1742
‹ réputation : de sang-pure privilégiée. On la juge du regard, elle est celle qui a assassiné son père. Celle qui est sortie de son procès parce qu'il y a eu des preuves mises sur le tapis de son brainwashing et des témoignages qui ont prouvé qu'elle a besoin d'un soutien psychologique. Daphne a une réputation qui l'agace et qu'elle souhaite effacer le plus possible.
‹ particularité : elle a subi un brainwashing, elle a encore des problèmes de mémoire liés à ça, mais elle travaille dessus avec un psychomage.
‹ résidence : dans un petit appartement au-dessus du Dirico Express avec sa petite sœur et sa mère.
‹ patronus : Sa forme lui échappe, elle n'a plus essayé d'en produire depuis la fin de la guerre.
‹ épouvantard : le cadavre d'Astoria.
‹ risèd : que sa petite sœur retrouve son fils.
http://www.smoking-ruins.com/t6940-daphne-there-s-a-storm-in-her
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
C’était la folie. Les éclairs zébraient le ciel et la pluie s’abattait sur eux alors qu’ils se pressaient dans les rues. Ils allaient être dirigés vers le Refuge, mais en attendant chacun profitait d’une douche gratuite pas forcément voulue. Daphne serrait sa baguette fort entre ses doigts. Elle s’était rendue dans les quartiers résidentiels dans l’espoir de pouvoir passer une soirée tranquille avec Kenna puis elle s’était laissé surprendre par la tempête. Daphne, y a une tempête prévue. Elle avait rétorqué à sa mère que ce n’était pas de l’eau et quelques éclairs qui risquaient de la tuer. Ouais bah maintenant elle avait un petit doute. Les sorciers étaient en train de se pousser, hurler, piétiner tous ceux qui se mettaient en travers de leur route. Et Daphne ne comptait plus le nombre de coude qu’elle s’était pris dans les côtes et le visage. « S’il vous plait ! Il me faut de l’aide ! » Finit-elle par entendre par-dessus l’orage et une stupide femme qui venait de lui hurler dans l’oreille. Daphne se fraya un chemin pour se rendre en direction de la voix. Elle esquiva un sorcier qui avait un nuage qui le poursuivait. Cette tempête était vraiment dingue. Elle trouva une femme (Mina) et un gamin au visage grimaçant sous la douleur. Daphne grimaça en se rendant compte que son pied formait un angle pas rassurant. « Je vais vous aider. » Fit-elle en lui souriant. Elle attrapa le gamin par un bras et attendit que l’autre femme face de même. Ils ne pouvaient pas rester ici. C’était trop dangereux.

Spoiler:
 

• • •



greengrass' sisters


Dernière édition par Daphne Greengrass le Mar 21 Mar 2017 - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Rolf Scamander
Rolf Scamander
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 27/09/2015
‹ messages : 876
‹ crédits : flightless bird, les gifs à tumblr et à maggie stiefvater pour la signature.
‹ dialogues : seagreen.
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Tumblr_oesf3sEmR41rktrl8o6_250

‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : il a l'air d'avoir environ trente-cinq ans mais en a en réalité vingt-huit.
‹ occupation : employé à mi-temps dans un élevage indépendant de licheurs.
‹ maison : serpentard.
‹ scolarité : 1987 et 1994.
‹ baguette : est rigide, sculptée d'une salamandre à sa base, longue de trente-quatre centimètres, est faite de bois de sureau et contient un crin de Kelpie.
‹ gallions (ʛ) : 2513
‹ réputation : je suis quelqu'un qu'il est difficile d'approcher.
‹ particularité : empathe. J'entends et ressens les émotions d'autrui.
‹ faits : je suis empathe et après avoir abusé de l'usage d'un Retourneur de Temps, mon corps est toujours désynchronisé et je parais avoir six ans de plus par rapport à l'âge que j'ai réellement. J'ai fait cavalier seul pendant des mois jusqu'à finalement rejoindre Poudlard mi-juillet 2003, où j'ai rejoint la Renaissance du Phénix. Mon surnom parmi les Insurgés était Oz.

Je vis avec Luna depuis la fin de la Guerre, et avec notre fille née à la fin de la Bataille, Lesath — jusqu'à ce qu'elle ait contracté le syndrome de Rosier et soit en convalescence à Saint-Mangouste.
‹ résidence : dans la maison Lovegood.
‹ patronus : un loup
‹ épouvantard : moi-même, fou à lier, écumant, incapable de sauver la silhouette indistincte d'une femme qui se tord de douleur devant moi.
‹ risèd : rien de particulier. j'ai tout ce que j'ai jamais désiré.
http://www.smoking-ruins.com/t2982-rolf-too-weird-to-live-too-yo
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
Holy shit, ” a été sa première réaction quand il s'est rendu compte que le réseau des cheminées ne l'avait définitivement pas envoyé au bon endroit. Après une soirée de beuverie avec un ancien ami d'école, Rolf avait décidé d'utiliser la nouvelle cheminée réhabilitée de la maison des Lovegood pour rentrer, incapable de transplaner et ne faisant pas confiance à son estomac pour survivre au Magicobus. L'orage l'avait envoyé chez quelqu'un d'autre... quelqu'un d'autre qui contemplait le Scamander recouvert de cendres avec horreur. Pour être honnête, il ressemblait bien à un démon ou à quelque créature mythique de mauvais augure, recouvert des pieds à la tête de cendres grises et noirs; le sorcier ne réfléchit pas et l'instant suivant, la cheminée explosait. “ Holy shiiiiit. ” Il eut à peine eu le temps d'incanter pour alléger son atterrissage: il s'était pris une bonne dizaine de briques à une bonne dizaine d'endroits différents, sa tête saignait, son audition déjà diminuée depuis Pré-au-Lard s'était faite la malle et maintenant, il était allongé dans la rue, les Bruits des gens paniqués autour de lui teintant le sien, et il n'avait strictement aucune compréhension de ce qui se passait autour de lui... jusqu'à ce qu'un nuage décide de l'aider à redevenir sobre en pleuvant sur lui quelques dizaines de litres d'eau à la minute.

Spoiler:
 

• • •

You're asking me to define an abstract concept that no one has managed to explain since time began. You sort of sprang it on me. Why do we breathe air? Because we love air? Because we don't want to suffocate. Why do we eat? Because we don't want to starve. How do I know I love her? Because I can sleep after I talk to her. Why?
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Blaise Zabini
Blaise Zabini
‹ inscription : 29/08/2016
‹ messages : 463
‹ crédits : BALACLAVA.
‹ dialogues : #brown.
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm 970563cspuff

‹ liens utiles :
‹ âge : 24 (né le 04/11/1979)
‹ occupation : fugitif.
‹ maison : serpentard.
‹ scolarité : 1991 et 1997.
‹ baguette : mesure vingt-cinq centimètres, en bois de pin, avec un poil de rougarou en son cœur.
‹ gallions (ʛ) : 1651
‹ patronus : corbeau
‹ épouvantard : une petite boîte en bois, je suis claustrophobe.
‹ risèd : moi-même, avec du succès dans mon métier, devenant enfin quelqu'un.
http://www.smoking-ruins.com/t5137-blaise-it-sounded-like-a-drea
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
« Fuck, fuckity, fuck, fuck, fuck! » Et le voilà trempé, complètement trempé, à peine quelques secondes qu’il a mis les pieds dehors et c’est comme si quelqu’un lui avait balancé des sceaux d’eau sur la gueule. En plus sa prothèse commence à faire de drôles d’étincelles colorées, il tente de fourrer sa main mécanique dans sa poche mais c’est un geste inutile vu que toutes ses fringues sont trempées. En jurant une bonne dizaine de secondes encore, Blaise hésite à retourner dans l’immeuble de sa mère qu’il vient de quitter ; elle l’a déjà bien assez saoulé avec son émission, il n’peut plus entendre parler des ragots du monde magique. Il se cache à l’abri du magicobus et sort même son pow pour la bloquer (pour la centième fois) sur msn histoire d’avoir un fil d’actualités clean mais il capte tellement mal qu’il ne parvient même pas à ouvrir la page msn de sa mère. Il abandonne la tâche et regarde les panneaux de rue et quitte finalement son abri en courant dans la direction de son quartier. Il n’sait pas trop s’il réussira à atteindre son appartement ou si même il y aura quelqu’un (ça serait con parce qu’il a oublié ses clés) mais il a pas envie de rester sous la pluie, surtout qu’il a un mauvais feeling à propos de l’orage. Les gens sont véritablement paniqués, encore plus que durant la guerre, c’est pas vraiment un orage normal, il y a quelque chose de magique là-dedans. Joie. Il n’voit même pas où il met les pieds tellement il court vite, trop préoccupé pour rentrer chez lui. Mais c’est justement dans cette frénésie qu’il ne fait pas attention et marche littéralement sur quelqu’un (Rolf) ; c’est trop doux sous ses pieds. Il tend la main pour l’aider à se relever. « Sorry mate », semble être la chose appropriée à dire quand on marche sur quelqu’un.

Spoiler:
 

• • •

a black-painted poetry
faces in the crowd, faces in the crowd will smile again. and the devil may cry, the devil may cry at the end of the night.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Mafalda Weasley
Mafalda Weasley
‹ inscription : 26/08/2016
‹ messages : 934
‹ crédits : whorecrux (av), jiji (gif)
‹ dialogues : #996666
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm 271534alecgif

‹ âge : vingt-et-un (02/06)
‹ occupation : étudiante au CEPAS bientôt diplomée, membre de la War Victims Charity et VP de la Youth Doonist League
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1994 et janvier 1999.
‹ baguette : mesure vingt-sept centimètres, est en bois de hêtre et contient une plume de phénix..
‹ gallions (ʛ) : 2282
‹ réputation : je suis une vraie weasley ou une fausse weasley selon que l'on regrette mon implication dans la résistance ou qu'on estime que je ne m'implique justement pas assez ; on trouve également que je suis une miss-je-sais-tout insupportable ainsi qu'une grande gueule qui braille sans cesse ; enfin nombreux sont ceux qui me voient comme une gamine qui aime trop jouer aux grandes. On se souvient également souvent de moi comme étant la fille qui a crisé quand on ne l'a pas nommée préfète.
‹ faits : je suis une Weasley de sang-mêlé puisque ma mère est une moldue, quoique par les temps qui courent ce n'est pas quelque chose qui se crie sur tous les toits. Il vaut mieux se munir de bouchons pour les oreilles si l'on veut passer du temps en ma compagnie. J'ai tendance à voler tous les livres qui me tombent sous la main peu importe que j'en connaisse le propriétaire ou pas. Je me suis inscrite au CEPAS pour passer BUSES et ASPICS à la fois avant de me lancer dans de grandes études de…je ne sais pas quoi.
Je suis la fan numéro un des Wand Direction.
‹ résidence : dans un studio dans le Londres moldu juste à côté du Chemin de Traverse.
‹ patronus : un poney shetland
‹ épouvantard : une colonie de cafards.
‹ risèd : sa famille, enfin réunie.
http://www.smoking-ruins.com/t5068-i-ll-recover-if-you-keep-me-a
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
Viens à la maison avait-dit Talia, viens diner, ça sera bien, tu verras qu’elle avait dit. Mafalda n’a jamais autant maudit sa sœur qu’en courant tête baissée dans la rue alors qu’une tempête d’une ampleur encore jamais vu s’abat sur elle et qu’elle est terrifiée à l’idée de se prendre un éclair dans la gueule. Maladroitement, inutilement surtout, elle utilise son sac à main pour se couvrir la tête, alors que la pluie est le cadet de ses soucis et, surtout, sa protection est médiocre pour les trombes qui s’abattent sur le quartier. C’est pas une tempête comme les autres, aucune raison sinon que les alarmes se soient déclenchées de partout, cinq minutes après qu’elle ait quitté la maison Weasley-Bulstrode. Elle aurait pu faire demi-tour, elle n’a juste pas tout de suite compris que c’était nécessaire. Ouais c’était un peu bizarre les alarmes et y avait des nuages dans le ciel, mais elle comptait prendre le magicobus, elle voyait pas le problème. Résultat elle s’est déjà trop éloignée et maintenant elle ne cherche plus qu’à trouver l’abri le plus proche. Elle voudrait sortir son POW de sa poche aussi, pour essayer de savoir, de comprendre, ce qu’il se passe. Elle est déconcentrée, elle ne regarde pas où elle va alors, forcément, elle se prend un truc (Blaise) dans la figure, ce truc est dur, mais pas trop, c’est pas un poteau au moins, c’est à ça qu’elle pense quand elle tombe à la renverse sur le bitume inondé sur un air de: « fuu-u-uck? » C’est pas de sa faute à elle s’il était planté comme ça sur son chemin. C’est même sûrement carrément de la faute de l’autre-là (Rolf) à côté qui semble aussi revenir d’un rencard avec le sol. Comme elle reconnaît celui à qui elle doit le bain glacial qu’elle vient de se prendre, elle arrive quand même à esquisser un sourire.  « Hiya Zabini, long time no see…» Elle se relève difficilement, alourdie par sa robe trempée et jette un coup d’œil à l’autre type. « I don’t know you. » ça sort un peu agressivement, même si effectivement elle le connait pas et n’a aucune raison a priori de le trouver antipathique d'entrée de jeu. « L’un d’vous a une idée de c’qu’il se passe ? » C’est quoi cette merde qui nous tombe dessus?


Spoiler:
 

• • •

If we make it out alive, from the depths of the seas compass points you anywhere closer to me. Where you are, I will be, miles high, in the deep. Where you are, I will be, anywhere, in between. I will take the pieces, put them back together even when the grass isn't green enough taking all the branches, build ourselves a mansion love you in the ways that you needed love


gone but never forgotten  graouh :
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
Il a presque envie d’activer l’Auditus de son pow pour tuer tous les cris des gens tout autour. C’est déjà pénible d’être trempé mais en plus les gens se font visiblement un plaisir pour le bousculer et lui crier dans les oreilles. Arsenius serre les dents, de sa main gantée il essuie la petite trace de boue qui s’était accrochée à sa veste dans le mouvement de foule ; misère, il va falloir complètement désinfecter ses vêtements. Vivement qu’il puisse rentrer chez lui, dans le petit appartement médiocre qu’il a réussi à louer il y a quelques mois (c’était tellement sale qu’il a failli avoir une syncope en stérilisant l’appartement mais au moins c’est vivable maintenant – merci Merlin). « S’il vous plait ! Il me faut de l’aide ! » Hurle une femme (Mina) pas loin d’Arsenius, surtout qu’elle a précisément visé son oreille gauche, aka l’oreille ayant encore son acuité auditive. Il ne peut s’empêcher de la masser, toisant avec dédain la femme et le mioche au pied en mauvais état. Il se retient de leur demander de faire moins de bruits mais finit par se détourner d’eux quand quelqu’un d’autre (Daphne) s’en approche. En serrant sa veste tout contre lui comme si ça pouvait le protéger de la pluie ou des gens malaisants qui ne cessent de lui rentrer dedans, il tente se joindre la ruelle de son immeuble quand soudain c’est lui qui se fait percuter et qui chute dans une flaque d’eau très sale. Ça y est, il va avoir l’ankylostomose et il va mourir foudroyé par un autre jet d’eau. « Pourquoi tant de haine », quand il se rend compte que l’intérieur de ses gants est tâché de boue. Tous les microbes qui doivent rôder sur son corps… Pourquoi ça n’arrive qu’à lui ? (well, techniquement tout le monde est dans le même pétrin mais Arsenius ne compte personne d’autre dans son malheur).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Neelam Rosier
Neelam Rosier
‹ inscription : 24/11/2016
‹ messages : 536
‹ crédits : siren charms + casseurs flowters, le mal est fait
‹ dialogues : #teal.
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Tumblr_mwvsoyXojp1sly6i2o4_250

‹ liens utiles :
fiche ☾ quiet is violent
liens ☾ stolen youth
pow ☾ msn

dc ☾ anthea moriarty
tc ☾ rin saïto

‹ âge : 22
‹ occupation : propriétaire du centuries, qui appartenait auparavant à mon cousin simon rosier et que je tente de reprendre en main.
‹ maison : serdaigle, j'suis une serpentard manquée.
‹ baguette : est faite de chêne rouge et possède un crin de sombral en guise de coeur.
‹ gallions (ʛ) : 1882
‹ réputation : je suis plus créature qu'humaine et que je me revendique comme telle ; que j'ai toujours manqué de self control, été trop extrême dans mes idéaux ; qu'ainsi il n'est pas étonnant qu'à présent le nouveau gouvernement doute de moi et souhaite me mettre en cage (tout comme l'ancien).
‹ particularité : une demie vélane avec des bribes d'avenir.
‹ faits : j'ai longtemps été une Belliqueuse extrême connue sous le nom de Fauve et que je n'ai jamais intégré la renaissance du phénix. J'ai été capturée peu avant la bataille finale par le gouvernement, qui m'a gardée pour mes (très incertaines) visions de l'avenir et pour des expériences en rapport avec ma qualité de demie vélane. J'ai ensuite été libérée par le nouveau gouvernement, mais uniquement pour être de nouveau placée sous surveillance, à l'hôpital, en attente de mon procès.
‹ résidence : je sais pas encore où lol help.
‹ patronus : une forme indistincte
‹ épouvantard : la communauté vélane décimée.
‹ risèd : un sommeil sans prémonitions, accompagné d'un irlandais encore plus revêche au réveil qu'en temps normal (jtm kid).
http://www.smoking-ruins.com/t6013-neelam-stolen-youth
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
Neelam a réagi comme presque tout le monde : elle n’a pas compris. Au début, c’est l’ampleur du phénomène qu’elle n’a pas compris, pensant qu’il s’agirait d’une tempête comme une autre, pas vraiment rassurante mais pas vraiment effrayante non plus. Alors elle s’est contentée de continuer son chemin, maugréant contre un peu tout parce qu’elle déteste sortir, oh oui, c’est comme ça depuis qu’elle est rentrée de l’hôpital : elle reste cloitrée, grogne quand Mal allume une lumière. Par la suite, c’est le phénomène en lui-même qu’elle n’a pas capté : pourquoi cette putain de magie se mettait à dérailler ? Les alarmes soudainement déclenchées lui sont montées au crâne, un malheureux sur son balai l’a frôlée à toute vitesse en hurlant qu’il avait besoin d’aide mais elle n’a rien pu faire, si ce n’est suivre des yeux sa course très surement vouée à finir dans un mur. Karma, c’est finalement elle qui est entrée dans quelque chose : un pauvre gars (Arsenius jtm) à présent lamentablement échoué sur le sol, avec un air mi révolté, mi dégoûté. « Tu pouvais pas regarder où tu fous les pieds ? » qu’elle lâche, guidée par son agressivité habituelle, tandis que le sorcier la toise d’en bas (une faculté rarissime, parvenir à regarder quelqu’un avec mépris alors qu’on est couvert de boue). « C’est bon, remets toi » qu’elle lance finalement d’un air revêche, sa manière d’essayer de faire la paix. Elle tend un main vers lui, qui se contente en retour de laisser planer sur ses traits un rictus inconscient et rempli de dédain.

Spoiler:
 

• • •

feeling used but i'm still missing you and i can't see the end of this, just wanna feel your kiss against my lips. and now all this time is passing by but i still can't seem to tell you why it hurts me every time i see you realize how much i need you.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
Mina Bagnold
Mina Bagnold
‹ inscription : 20/11/2016
‹ messages : 307
‹ crédits : mathy.
‹ dialogues : #666699
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Tumblr_oafxf29SxE1rqgagdo6_r1_250

‹ âge : 34 ans
‹ occupation : ancienne journaliste au Daily Prophet, à présent indépendante
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1981 et 1988.
‹ baguette : en bois d'ébène, contient un ventricule de dragon et mesure 28,5 cm.
‹ gallions (ʛ) : 1442
‹ réputation : c'est la petite-fille de Millicent Bagnold et est considérée comme une traître qui écrivait tout ce que le Magister voulait malgré les résultats de son procès
‹ particularité : en train d'apprendre l'occlumancie
‹ résidence : un petit studio sur le Chemin de Traverse
‹ patronus : une panthère
‹ épouvantard : un nuage de fumée noire qui l'enveloppe.
‹ risèd : sa sœur, heureuse et en bonne santé.
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
Quelqu’un vint finalement l’aider (Daphne). Son visage lui était familier mais elle ne s’attarda pas sur un questionnement aussi futile que l’identité de la seule personne qui avait bien voulu l’aider. La jeune femme souleva le petit garçon d’un côté et Mina l’imita de l’autre. Ensemble, elles réussirent à redresser l’enfant mais le plus dur restait à venir : comment traverser cette foule à trois, avec un blessé ? « Il va falloir qu’on se fraye un passage. Surtout si on se retrouve séparés à un moment, on continue. Le but c’est d’emmener ce petit bonhomme au refuge pour qu’il se fasse soigner ! » Elle avait essayé de parler suffisamment fort et espérait que sa comparse avait entendu le principal. Elle prit une profonde inspiration, donna un petit signe de tête vers sa camarade pour lui dire qu’elles pouvaient y aller et elles s’élancèrent dans la foule. Dès les premiers instants, elle fut ballotée de droite à gauche et manqua de trébucher plusieurs fois. Mais elle s’accrochait au jeune garçon comme si sa vie en dépendait. Par cette bonne action, elle espérait sans doute que quelqu’un ait fait la même chose pour Lenora. Elle n’avançait pas assez vite et les habitants qui tentaient d’accélérer la cadence ne faisait qu’empirer les choses. Mina entendait le petit garçon sangloter et gémir de douleur. Elle aimerait tant lui enlever cette peine. Un nouveau grondement résonna. La tempête s’accentuait, le vent était à présent contre eux et la pluie tombait en averse juste au-dessus du groupe. « Il manquait plus que ça, » marmonna-t-elle. Un nuage les avait ciblés. Ils étaient trempés et maintenir fermement le bras du garçon était compliqué. Ses doigts glissaient et l’eau qui imbibait leurs vêtements les alourdissaient. Elle avait de plus en plus de mal à progresser dans cette foule et hésitait à s’arrêter. Elle se tourna vers Daphne, lui demandant d’un signe de tête ce qu’elles devraient faire.

Spoiler:
 

• • •


    i'm still in love with you
    But I guess you look happier, you do. My friends told me one day I’ll feel it too. I could try to smile to hide the truth, but I know I was happier with you
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
Ambroise Moriarty
Ambroise Moriarty
‹ inscription : 24/11/2016
‹ messages : 348
‹ crédits : GΔINTOOKLEY, tumblr, maggie stiefvater.
‹ dialogues : slategray.
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm 18212002

‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-quatre (13/07)
‹ occupation : un employé d'Alastar Doherty officiant principalement comme bookmaker, fraichement innocenté pour ma collaboration avec le gouvernement du Magister.
‹ maison : serpentard
‹ baguette : mesure vingt-cinq centimètres virgule sept, est faite du même chêne rouge que mes soeurs et contient une canine de dragon (boutefeu chinois) réduite en poudre. Elle est prédisposée aux maléfices impliquant le feu.
‹ gallions (ʛ) : 1360
‹ réputation : je suis un manipulateur-né, de la même trempe que le fameux Gatsby. Ma soeur est cinglée et on a observé chez moi des comportements "anormaux" comme on aime dire. Je suis un parieur, et je ne peux jamais refuser un défi, aussi farfelu puisse-t-il paraître.
‹ particularité : empathe, ainsi qu'un maître du feu.
‹ faits : je suis un empathe utilisant son don pour manipuler et extorquer autrui. Grâce à mon métissage, j'ai une affinité avec l'élément du feu, même si cette caractéristique m'est un peu inutile et me semble, encore aujourd'hui, obscure. Je suis, secrètement, atteint d'une malédiction depuis un an environ, qui me ruine la vie et a divers effets (douleurs brûlantes chroniques, magie parfois instable/trop puissante, apparitions de tatouages, décoloration de la peau). J'ai été Adhérent sous le Magister mais je me suis sorti sans mal de mon procès.
‹ résidence : sur le Chemin de Traverse, avec mes parents.
‹ patronus : un niffleur.
‹ épouvantard : ma soeur jumelle Ariane sur un rocking-chair, l'écho de son propre Épouvantard.
‹ risèd : la richesse et la reconnaissance du reste de l'Élite.
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
Non je peux pas rester- je suis sûr que si je reste sous l'eau trop longtemps avec mon POW je vais finir foudroyé... oui je vais bien, Callie... non je vais pas transplaner... j'ai pas tant bu que ça... oui ça va... moi aussi je t'aime... quoi? Ah. Non. Demain? Okay. D'accord. Je t'aime. Écoute, faut vraiment que je raccroche- quoi? Mais non! Callie! Callie? ” Elle lui a raccroché au nez. Il s'en occupera demain; ce qu'il n'a pas dit à sa copine, c'est que c'est pas le ciel qui n'est pas clément avec lui, mais bel et bien un seul et unique nuage qui le suit depuis quelques mètres maintenant, sans rien faire, ni pleuvoir ni neiger ni... rien. Il a juste un nouvel ami, un joli cumulus qui flotte quelques centimètres au-dessus de sa tête. Tant qu'il est inoffensif...
Au moment même où il pense ça, le nuage se met à cracher de l'eau, lentement au début, puis de plus en plus fort; tout naturellement, Ambroise lève la baguette pour le calmer et le renvoyer chez lui, non mais. Il conjure un sortilège plutôt simple pour que le nuage s'éparpille... sauf que sa magie n'en fait qu'à sa tête et que parmi les gouttes se mêlent des... crapauds? des crapauds. Il pleut littéralement des crapauds sur Ambroise qui ne sait plus où foutre les pieds, de peur d'écraser les premiers specimens qui déjà, sous ses yeux blasés par la situation, s'engagent en sautant partout (et faisant des sauts franchement terrifiants qui n'ont rien de naturel et témoignent de leur caractère magique) et en croassant avec la force de moteurs de voitures.

Spoiler:
 

• • •

He couldn’t stand it, all of this inside him. In the end, he was nobody to Anthea, he was nobody to Ariane. Thea spit his words back at him and Ari squandered however many second chances he gave her. Ambroise was just a guy with a lot of stuff and a hole inside him that chewed away more of his heart every year. They were always walking away from him. But he never seemed able to walk away from them.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

event #13 (quartiers résidentiels) ► magic storm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» Les upgrade event.
» Event pirate
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Haiti : Les hommes et femmes en bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Events et intrigues :: Event #13
-