sujet; romi + mixed emotions
MessageSujet: romi + mixed emotions   romi + mixed emotions EmptyMar 4 Avr 2017 - 10:51

WIZARD • always the first casuality
Romilda Vane
Romilda Vane
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 125
‹ crédits : ultraviolences.
‹ dialogues : tan.
‹ liens utiles :
‹ gallions (ʛ) : 1051
romi + mixed emotions Empty
Azadeh Romilda Ardahvan "Vane"Grab the world by the scruff of the neck and drink it down deeply
☇ Avis sur le contexte : elle estime qu'il faut tirer son parti de chaque situation. puisque le voile s'effondre entre les deux mondes, peut-être est-il tout simplement face de s'y confronter et de chercher à établir un terrain d'entente pour rassembler les deux communautés. mais son avis, Romi ne peut toujours pas réellement le formuler à la légère : pas alors qu'il contredit le gouvernement en place. Pour ce qui est de la stigmatisations des sang-purs, elle est partagée. Certains d'entre eux méritent leur sort, mais leur pire mal d'une société est la généralisation, et les simulacres de procès bâclés en moins de deux sont une honte pour la démocratie magique.
❝ We're running in circles again ❞wizard ; perso canonique
☇ nom & surnom(s) ; Vane. consonances anglaises empruntées : le véritable nom est persan, Ardahvan, troqué contre un équivalent aisé à prononcer après que la famille ait migré au Royaume-Uni. Il s'est brièvement assimilé à un commerce de tapis volant avorté presque aussitôt qu'il est né. En guise de prénom, Azadeh, traduit par liberté, se voit rafler la prévalence sitôt que la concerné quitte le domicile familial. Officiellement, on l'appelle Romilda, Romi, plus aisé à formuler. Depuis février 2004 cependant, la tendance est à la surnommer Yummy, pour Yummy Spice. ☇ naissance ; 2 janvier 84. ☇ ascendance & origines ; bâtarde de sang décomplexée, iranienne de mère et melting pot de père : touches modérées de persan, de bella Italia et d'anglais. ☇ métier ; météoromage / climatomage de formation, Romi s'est heurtée au machisme et aux préjugés de plein fouet. on ne l'a jamais prise au sérieux, malgré les fausses lunettes de vue dont elle s'est affublée pour se donner un peu plus de cachet. d'ailleurs, lorsque d'autres newbies et elle ont annoncé l'approche d'une "tempête magique sans précédent", les séniors se sont ardemment moqués et les ont affublés du quolibet Nostradamus — en référence à un voyant douteux trop connu des moldus, au grand déplaisir du ministère sorcier. la seule once de reconnaissance à laquelle elle ait eu droit a été une proposition aussi inattendue qu'intéressante : présenter les prévisions à l'écran, 10 minutes de gloire durant les Journaux Télévisés. et puis le déception lorsqu'elle s'est aperçue qu'elle n'avait rien d'autre à faire que déchiffrer scrupuleusement les textes d'un prompteur, mouliner des bras et surtout, exposer ses formes dans une robe aussi moulante que courte. Romi, Miss Meteo, sugar baby des MirrorTv ; une image qui met les mâles en extase et qui fait hurler les féministes. elle s'en est pris plein la tête, des commentaires, tantôt sexistes tantôt furieux de la représentation un peu bimbo, un peu cliché, qu'elle endossait. mais c'est pas non plus comme si elle l'avait voulu ; bordel, non. frustrée au possible mais soigneusement cantonnée à ce rôle, elle a cédé à la tentation de ses vieux amours lorsque l'annonce des auditions pour MFactor, concept inédit de télécrochet musical, a fait rugir d'enthousiasme l'ensemble de la jeunesse britannique. contre toute attente, elle a passé le premier tour, puis le second, et alors tout est allé très vite : projetée dans un girlband à l'image de l'alter ego masculin Wand Direction, Romilda a tout mis entre parenthèses pour se consacrer pleinement à son nouvel univers : Little Jinx, avec pour objectif de remporter la compétition. ☇ camp ; moderniste, elle saute telle une affamée sur toutes les nouveautés qui passent. quant à la guerre qui a fait rage, Romi n'y a pas ouvertement pris part, pas assez du moins pour se prétendre héroïne de guerre. son infirmière de mère aidait dans l'entrepôt désaffecté où Elias Rosier prodiguait des soins à des hors-la-loi blessés et Romilda s'est jointe à l'effort, avant de faire de même à l'infirmerie de Poudlard durant la bataille finale. ☇ réputation ; cf point yummy spice. ☇ orientation & état civil ; hétérosexuelle, elle n'a jamais eu à se poser de questions, trop obnubilée par la gent masculine pour s'intéresser à ses paires. mais à vrai dire, hormis cette curiosité nourrie par l'obsession de sa mère de se trouver un compagnon, Romilda n'a jamais été réellement amoureuse ; des crush oui, notamment un assez percutant pour l'Homme à la Cicatrice durant son adolescence, mais même elle se l'avoue : elle était plus attirée par la légende que par Harry (un peu maigrichon) (très mal attifé) (mais gentil) (parfois). ☇ rang social ; civile aux origines modestes, célébrité naissante. pas assez de poids pour influencer une société, mais une certaine influence à cause de laquelle chacun de ses mots et avis est surveillé — imposé, même. à vrai dire, elle est de moins en moins Romilda et de plus en plus Yummy, de moins en moins humaine et de plus en plus concept. c'est à la fois exaltant et pesant et pourtant, à voir la Jinx Mania prendre de l'ampleur chez les jeunes sorciers, elle ne peut même pas envisager de faire marche arrière. ☇ baguette ; 24 cm de vigne pour un cœur de crin de licorne. ☇ épouvantard ; une poupée-clown, vieille histoire de "maison de l'horreur" où elle a eu la mauvaise idée de mettre les pieds avec des amis quand elle était gamine. ☇ risèd ; le cliché par excellence, cellule familiale normale. incluant son père et Kida. ☇ patronus ; un chat ragdoll. ☇ particularités ; / ☇ caractéristiques ; rien de plus que des symboles à l'encre éphémères, selon les besoins des prestations. ☇ animaux ; / ☇ objets connectés ; à la pointe de la technologie par nécessité, Romi a suffisamment besoin d'interactions sociales pour se prêter autant que possible au jeu. mais elle reste plus adepte de contacts humains que virtuels et finit donc par se lasser. en somme, elle a des phases : tantôt ultra présente, tantôt inactive, jusqu'à ce qu'on lui rappelle l'importance de rester en contact permanent avec le public. les MirrorTvs, par contre, sont sa came. elle aime suivre toutes les séries, tenter de deviner les scénarios à l'avance, shipper des personnages jusqu'à n'en plus pouvoir, mais aussi garder un œil attentif sur les infos.

☇ Anecdotes & infos ;
(WAKE UP YOU NEED TO MAKE MONEY) Romi active 10 alarmes pour parvenir à se lever le matin : le réveil sonne toutes les 5 minutes durant un grand total de 45 minutes avant qu'elle roule littéralement à bas du lit pour s'en extirper. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle n'est vraiment pas du matin (mauvaise humeur et négativité bonjour), n'en déplaise à tous ceux qui se mettent en tête qu'un tel sunshine rayonne probablement dès les premières lueurs du jour. Non, ce n'est pas son heure pour briller ; elle se rattrape après une tasse de Tchai à l'iranienne. Théière sur samovar, liquide sombre et amer allongé à l’eau chaude et servi dans des tasses traditionnelles — estekan en verre posé dans une base ouvragée, or ou argent. C'est son petit plaisir personnel, un parfum oriental auquel elle tient suffisamment pour se déplacer avec son service où qu'elle doive s'installer. (LAST POSSIBLE SECOND) procrastination ou "p" de enfp. C'est presque maladif, cette tendance à repousser encore et encore les obligations pour ne parvenir à se faire violence qu'à la toute dernière minute. En a résulté quelques catastrophes à l'école, car tantôt elle parvenait à décrocher de très bons résultats, au grand déplaisir de ses pairs, tantôt elle ne parvenait pas à finir à temps et devait s'inventer toutes sortes d'excuses foireuses pour décrocher un délai. Elle est aussi une incorrigible retardataire au quotidien et pourtant, s'il est question de sortir retrouver des gens qu'elle apprécie, elle est la première à la place, bourrée d'énergie et sautillant sur place sans pouvoir se contenir. C'est bête, elle a un potentiel conséquent mais rien du "génie" typique : à l'école, elle a eu un peu de mal avec le format des cours, cédant vite à l'ennui ; s'avérait incapable de travailler sans musique en guise de fond sonore (seul moyen pour elle de canaliser un tant soit peu ses pensées) mais finissait tôt ou tard par chanter à tue-tête au lieu d'avancer. Le problème, c'est que Romilda est à 0.55% dans tout ce qui est obligation et à 100000% dans tout ce qui la passionne. Par ailleurs, elle est dissipée as fuck, capable de s'émerveiller devant le détail le plus banal et inutile du monde au point d'oublier complètement ce qu'elle était en train de dire ou de faire.  

(sleepwalker) Romi a toujours beaucoup d'activités la nuit. Soit elle refuse catégoriquement de se coucher en dépit d'un épuisement total (c'est une lutte terrible opposant son cerveau k.o technique à toutes les cellules de son corps vibrant d'une énergie nerveuse), soit elle est sujette en périodes de stress intense à la parasomnie. Elle déambule dans un état d'inconscience profond : s'assoit sur son lit, déplace et replace des objets, ou s'essaye à des activités plus hasardeuses comme la cuisine — elle a failli se brûler les cheveux, un soir. Il lui arrive aussi de tenter de sortir ou de conduire, raison pour laquelle les portes sont toujours barricadées avec soin. Yeux ouverts et visage inexpressif, elle a causé quelques frayeurs les premières nuits passées dans la maison des candidats. A quelques exceptions près, les épisodes n'excèdent pas 30 minutes, mais il arrive qu'ils se prolongent. Un concurrent de MFactor a d'ailleurs tenté d'en profiter, une fois, en laissant une baie vitrée entre-ouverte. Romilda s'est glissée à l'extérieur quelques heures plus tard et, le lendemain, panique : on a supposé qu'elle avait quitté l'avenir sans prévenir, alors qu'elle s'était juste tranquillement invitée chez un fan pour achever sa nuit. Autant dire que le réveil et le retour ont été exceptionnellement confondants. (UNIQUENESS) Elle est excentrique à sa façon et l'assume, fort d'un caractère bien trempé. Lorsqu'elle s'habille d'elle-même, elle ne craint pas de sembler bizarre ou dorky, se moque un peu de ce qui est in ou non ; porte toujours des chaussettes dépareillées et s'affublerait de fringues multipliant les motifs et couleurs si on la laissait faire. C'est la raison pour laquelle ses choix de tenues sont encadrés, imposés, pour correspondre à l'image des Little Jinx et à son concept perso de jeunes femme à la pointe de la mode. Alors même qu'elle ne saurait pas distinguer une griffe célèbre d'une autre et assume plutôt son amour tout particulier pour l'artisanal, les modèles uniques et faits mains, les petites marques locales peu connues et les créations d'artistes indépendants, le vintage... De même, on attend d'elle qu'elle s'affiche dans des lieux uppés, mais sa véritable préférence va aux petits cafés ou salons de thé cosy et originaux, dont les produits sont riches en saveurs authentiques. (SUPER INSPIRING SUNSHINE) Romi, elle apparait ultra énergique, optimiste, parfois wtf. Elle peut facilement illuminer la journée de quelqu'un — ou submerger son pauvre entourage par son excès de bonheur/bonne humeur. Elle aime se dresser en faveur des causes qui la touchent, ne peut s'empêcher de prendre à cœur des situations injustes et de s'enflammer avec Amara, la Baby Spice impliquée à titre personnel ou au nom du groupe dans diverses associations et œuvres caritatives. Avec l'autorisation de la prod, il arrive à Romi d'enregistrer avec elle des reprises de chansons d'artistes engagés, qu'elles chargent gratuitement sur Wiztune. (inappropriate jokes) Son sens de l'humour peut s'avérer franchement douteux, du fait de son penchant pour les blagues grivoises qu'elle salue d'un rire gras et de haussements de sourcils tendancieux, tous sauf délicats et féminins. Les pick-up lines sont aussi son dada son msn regorgerait de memes abrutissants et de shit posts s'il n'était fréquemment vidé, souci de l'image oblige. (PEOPLE PERSON SLASH CUDDLY PEDOBEAR) Caring - cuddly - clingy, même envers des gens qu'elle vient tout juste de rencontrer. Elle a des réactions intenses aux autres : elle est facilement extatique, fascinée ou intimidée à la découverte d'un nouveau type de personnalité, se fait des films quant aux prochaines rencontres et overthink à propos de tout. Les fans sont ravis du fait qu'elle ait la discussion et l'affection faciles, mais c'est un comportement dit à risque depuis que la popularité des Little Jinx prend de l'ampleur, si bien qu'on tente de la convaincre de réfréner cette tendance (elle compense en étant extra câline avec les filles du groupe et leur tâtant/attrapant le derche lorsqu'elles passent près d'elle, en ronronnant un "sexy" appréciateur). Romi, elle est aussi emportée en actes qu'en mots et peut-être un peu trop inconsciente des boundaries auxquels se tient le commun des mortels. Certains fans hurlent et réclament toujours plus de skinship, tandis que d'autres s'exaspèrent de la voir si "sans gêne". Dans un autre registre, son excès d'affection la pousse à toujours vouloir aider les autres et à se lancer dans des kilomètres de psychanalise. Parfois ça aide ; parfois, ça soûle. (PRONE TO OVER-ANALYSIS) Romilda, elle a des plans pour tout. Des idées tendant dangereusement vers la manipulation, pour pousser les autres à exploiter leur potentiel ou autre (faut l'avouer, elle se mêle beaucoup de ce qui ne la regarde pas : c'est plus fort qu'elle, ce besoin d'aider que certains peuvent à juste titre juger déplacé en dépit de sa bonne volonté). Sa tendance à calculer une situation et toutes ses possibles retombées lui joue parfois des tours : outre le fait qu'elle est toujours prête à faire face à des évènements qui peuvent ne jamais avoir lieu (déception), elle peut se retrouver éveillée toute une nuit à se demander si elle se fera tuer dans son sommeil par un avion moldu qui se crashera dans sa chambre. (MESS) Romi est imperméable à certaines émotions négatives, telles que la jalousie et le manque de confiance en autrui — elle est vraiment chill et peu possessive. Mais elle s'avère terriblement sensible, ce qu'on tend à oublier ou à ne pas anticiper à la voir si détachée et tête en l'air. Elle s'efforce d'encaisser la critique mais est en réalité susceptible dans la mesure où sous sa carapace lumineuse crépitent des insécurités. Et puis c'est une émotive. Elle peut pleurer devant un film triste, joyeux ou son livre favori — même après avoir vu/lu dix fois ; et dans ces moments-là, elle s'avère ultra dramatique, a besoin d'exprimer ses émotions pleinement : position fœtale, larmes dans l'oreiller, confessions dans un journal, films et/ou musiques chargés en émotions, photos et lettres à brûler, etc. Avant de s'obliger à sortir pour se changer les idées — et de se retrouver à sautiller de bonheur dans les dix minutes qui suivent. (AMBIVERT) Romi, c'est un fait, elle a besoin d'être entourée pour être bien, aime les bains de foule, ne supporte pas de ne pas avoir d'amis. Mais parfois, être accompagnée la draine littéralement et le besoin de solitude, de recul et de calme se fait presque violent. C'est un temps qu'elle passe à se ressourcer en lisant, regardant des vidéos, etc... jusqu'à ce que la sensation d'être esseulée commence à la miner et à la pousse à bondir en quête de distractions plus actives et sociales. (STRONGLY INDEPENDANT) Elle ne sait pas admettre quand elle a besoin d'aide ; peut se plaindre pendant des heures de tout ce qu'elle a à faire et de combien c'est difficile, mais répond toujours par un "it's okay" quand on lui propose un coup de main. Bold, audacieuse et déterminée, elle peut en faire beaucoup pour décrocher ce qu'elle veut et n'hésite pas à prendre le lead lorsque les autres hésitent trop à son goût. (LIVING CONTRADICTION) Incroyablement enthousiaste et du genre à monter des plans sur la comète VS s'endort et les oublie dans la foulée (au grand damne des gens qui l'entourent et qui se laissent emballer par lesdites idées). Agit comme la personne la plus heureuse du monde VS peut avoir les pensées les plus sombres, dépressives/déprimantes. Passa assez facilement pour cruche et a tout l'air de bien le vivre VS est intelligente et créative, curieuse de tout et assoiffée de nouvelles connaissances. Semble aimer tout le monde VS aime ÉNORMÉMENT bitcher (si elle ne tient pas rancune, c'est juste parce qu'elle a tendance à oublier ensuite). A des tonnes d'amis/veut connaître tout le monde VS a un côté "âme solitaire". A tout l'air d'être à 100% "party people" et superficielle VS se pose des questions profondes et analyse énormément le fonctionnement du monde, de la vie, des gens, empathique et profonde qu'elle est. Extravertie introvertie. Très bavarde, présence captivante VS incertaine/besoin d'être rassurée (on trouve aisément son enthousiasme fascinant et son caractère attachant et pourtant elle est toujours persuadée de gaver les autres).

(beauty pageants) Son enfance a été rythmée par les concours de mini-miss, de talent pour enfants, les castings et les publicités, parfois du côté sorcier mais essentiellement chez les moldus (où tout était plus développé). Elle avait 6 ans quand tout a commencé, sa petite sœur de 4 ans et elle ayant été repérées pour figurer sur les clichés mouvants illustrant un nouveau son des Bizarr' Sisters. Sa mère, plus copine et manager que "maman", la poussait à toujours donner plus et elles ont fini par mettre un frein à ce rythme effréné et destructeur lorsque la santé des filles a commencé à partir de cet acharnement largement couplé de privations. Romilda et Kida en gardent néanmoins des traces : anémie chronique, carences ayant mis des années à être compensées, squelette encore un peu plus vieux que leur âge ; raison pour laquelle elles ont commencé à faire très attention à leur alimentationet à leur hygiène de vie. (Vane sisters) Relation compliquée, c'est le cas de le dire. Romilda a été élevée par leur mère, Kidagakash par leur tante, et la rivalité des deux femmes a rejailli sur l'éducation prodiguée aux filles. Dès la première opportunité offerte par BS, la compétition a fait rage : objectifs toujours plus élevés pour s'assurer que "sa" fille soit la plus brillante, la plus reconnue. "La mienne fait de la guitare" — "La mienne du patinage" — "La mienne chante" — "La mienne chante ET écrit" — "La mienne est plus belle" — "La mienne a une aura de model" "Well, la mienne est model" — "La mienne l'aura éclipsée d'ici deux ans" — "La mienne fait du théâtre" — "La mienne (...)" et ainsi de suite. A présent qu'elles sont toutes deux sur la scène publique, la dynamique a évolué. Surnommées Vane Sisters par les tabloïds, elles sont adorées en tant que paire, se voient proposer des contrats pour s'afficher ensemble, mais sont constamment comparées ; entre fusion et concurrence. C'est d'autant plus le cas à présent que Kida apparait au sein d'une subunit (d'artistes solo) que certains commencent à considérer comme un trio rival des Little Jinx. Il est, en plus, de notoriété publique que Kida a été la première des deux sœurs à se voir sélectionner pour les castings de MFactor, avant de devoir se retirer du fait d'une blessure ; retrait dont Romilda a profité pour se présenter à son tour. Sa motivation était simplement de saisir une opportunité sans que sa cadette et elle ne se marchent encore sur les pieds (elle avait renoncé à tenter sa chance en apprenant que Kida avait passé l'audition), mais certains affirment qu'elle récupéré injustement (lire : volé) la place qui revenait de droit à sa petite sœur. Les insécurités de Romi sont rarement aussi intenses que lorsque ses manquements sont mis à jour par le talent de Kida, passionnante Kida, brillante Kida. (CARRIER MOVE) Après Poudlard, les envies de Romilda étaient si nombreuses, diverses et variées qu'elle a peiné à choisir sa voie. Elle a entamé un cursus majeur, puis sélectionné un mineur, s'est engagée dans quarante-douze options et, au bout de quelques mois, a tout lâché pour se consacrer à une nouvelle passion pour la climatomagie. Cette fois, elle est allée jusqu'au bout, malgré de nombreux passages à vide dus au manque de contact humain (il se pourrait que sa mère ait crisé et menacé de se faire un manteau avec la peau de son dos si elle recommençait encore de zéro alors que sa petite sœur s'était déjà fixée sur un choix de carrière). Après l'étape Journaux télévisés qui l'a fait passer du statut de Nostradamus à celui peu enviable et franchement dégradant de paire de boobs à l'écran, elle s'est bouffé l'entièreté des ongles en lisant et relisant les conditions et exigences du casting de MFactor, manquant presque la deadline à force de procrastiner et de remettre en doute sa capacité à réussir. Elle a honnêtement été la première surprise lorsqu'elle a été sélectionnée pour la suite.

(OBSESSION POUR LES MECS LOL YAKOI) Du plus loin que Romi s'en souvienne, après le départ de son père, sa mère n'a eu de cesse de rêver d'être à nouveau en couple. Sans jamais y parvenir sur la durée. Incapable de se stabiliser sur le plan amoureux, de se poser, Shadi a enchaîné toujours plus d'amants différents et les promesses de "cette fois c'est différent, ça va durer, on est faits l'un pour l'autre, il sera un vrai père pour toi". C'était toujours la même chose : passées quelques semaines de rêve, elle disait ne plus aimer son compagnon du moment ou se faisait briser le cœur. Elle trouvait refuge dans la chambre de Romi, couvrait son oreiller de larmes en se plaignant de sa triste solitude, se laissait consoler par sa fille, s'excusait puis lui assurait qu'elle trouverait le bon un jour, qu'elles auraient à nouveau une famille complète, et ainsi de suite...
Romi aurait pu en devenir aigrie, rancunière, amère ; parfois, elle l'est. Parfois elle fatigue et voudrait lui dire que peut-être elles pourraient rester juste toutes les deux, mais elle voit bien sa mère s'étioler quand elle est célibataire, s'illuminer quand elle est en couple, alors elle veut juste la voir heureuse et épanouie. Alors elle épluche les petites annonces du style "cherche compagne (...)" pour lui dégoter des rendez-vous. Speed dating, services pour célibataires, Romi n'hésite pas à lui créer des profils et ensuite, elles se retrouvent à bondir de joie comme des ado excitées une fois un rendez-vous fixé. Dernièrement, elle est rentré en contact avec un certain DaddyLynch au nom de Shadi (ShadyMom) — et quelle prise ! Un agent de la BPM (les hommes en uniforme, c'est sexy), père certes mais personne n'est parfait, smooth af et un brin mystérieux, avec une voix plus jeune que son âge ne le laisserait penser (ok, Romi ne se doute pas que ledit profil est retouché et que la voix est celle du fils aîné de Niall, lui-même n'étant même pas dans la confidence de son inscription à un service de rencontre).
Romilda aspire à être un jour aussi extatique que sa mère à la pensée d'un rendez-vous à venir et, à force, elle a fini par être obsédée par l'amour, les garçons, au point de nourrir des multitudes de crushs — jamais tout à fait sincères ou bien fondés. Au final elle ne s'engage avec personne, trop incertaine et craignant de plus en plus d'attirer pour les mauvaises raisons : son corps ou sa célébrité, notamment, puisqu'on la juge assez facilement de "cruche, mais bonasse".
(HOGWART'S CUPIDS & Ladies Justice and Liberty) Difficile d'oublier l'obsession qu'a nourrie Romilda pour Harry Potter du temps de Poudlard. Elle ne le connaissait pas du tout, si ce n'est de nom et d'histoire, et autant le dire : sa légende la rendait toute chose. Le philtre d'amour qu'elle lui a fait ingurgiter n'était pas sorti de nulle part : Mafalda Weasley et Romilda se livraient à l'école à un petit trafic de magie rose et grise. Et oui, c'est là que passait son talent : potions d'amour, fabrication de talismans à tremper dans x décoction pour assurer le succès d'un rendez-vous, etc, si bien que Mafie avait à l'époque baptisé leur duo Hogwart’s Cupids. Romilda s'est rétractée lorsque Ronald Weasley s'est retrouvé à l'infirmerie pour avoir ingurgité le philtre destiné à Harry (elle ne connait toujours pas les détails de cette histoire, était-ce un problème de dosage ? Franchement, ça la tracasse encore), passage à vide pour leur business illégal (activité extrascolaire, corrigerait la rouquine), mais elles sont plus tard revenues en force en tant que Ladies Justice and Liberty, héroïnes de l'ombre- non ? Bon ok : fournisseuses de potions de soins de l'AD (avec Romi en tant que moitié secrète, dans la mesure où leurs décoctions n'auraient jamais été bues si les jeunes résistants de l'époque, entourage proche de Ron et Harry, s'étaient doutés de sa participation).

(YUMMY SPICE) C'est le surnom que lui ont attribué les journalistes et les fans après la formation des Little Jinx. Officiellement, parce qu'elle est craquante - officieusement parce qu'elle est bien roulée. Mais aussi pour son rapport à la nourriture : Romilda. Mange. Tant !!! Les pubs de dégustation sont pour sa pomme, et on comprend qu'on la demande : elle a tellement l'air de jouir en mangeant, et elle n'est pas difficile sur ce point. Son intérêt pour l'alimentation saine et la cause animale n'est pas franchement défendue par ses gémissements extasiés sur des ailes épicées du Dirico Express, si bien que les végétariens grincent des dents lorsque figure "flexitarienne" sur son profil officiel ; mais lorsqu'il lui faut filmer des bribes de son quotidien pour le plaisir des fans, il arrive qu'on lui demande expressément de le faire autour d'un plat monstrueusement énorme, pour satisfaire ceux d'entre eux qui aiment la voir se faire plaisir (c'est aussi une bonne façon d'étouffer les rumeurs selon lesquelles les candidats sont soumis à des régimes ultra stricts et inhumains pour coller aux critères de beautés préétablis de l'industrie). Romilda est, en tout cas, plus fidèle à ses principes dans ses vlogs centrés sur des astuces santé et équilibre, des conseils beauté à base d'aliments, etc. Parfois, elle s'associe à Sorch, la sporty spice, pour coupler les suggestions visant à garder la forme, endossant le rôle de la copine/coach de vie dont la bonne humeur vous accompagne et vous motive pour bien commencer la journée (à noter qu'elle triche en enregistrant ses vidéos en après-midi pour les poster au petit matin ; l'aspect bonne humeur serait absolument impossible à maintenir sinon). Outre la nourriture, son rôle de Yummy Spice concerne aussi des promotions pour des "services/appli" sur pow permettant de compter le nombre de verres d'eau bus par jour, de calories d'un plat, etc. (FLEXITARIAN) Elle a exclu la chair animale de son régime alimentaire quotidien, mais accepte d'en consommer lorsqu'elle sort avec un groupe d'ami ou est choisie pour une publicité spécifique. (motion sickness, portkey-sickness) C'est franchement déplaisant. Romi est sujette au mal des transports, ou cinétose. Il y en a toujours pour dire "non mais ressaisis-toi bordel !" mais ce n'est pas juste une question d'être douillette (franchement, elle ne l'est pas) ; c'est une réponse inadaptée du cerveau, liée à une opposition entre les informations fournies par les yeux et celles données par le vestibule (organe de l’équilibre situé dans l’oreille interne). Ses yeux perçoivent un mouvement (virages ou autres), le vestibule enregistre une impression contraire à celle communiquée par la vue (estime par exemple que le corps ne bouge pas) et ne donne donc pas au cerveau des informations exactes sur la position du corps. Ce qui empêche l’organisme de s’adapter au mouvement. En découlent sensation d'inconfort, pâleur et au pire : sueurs froides, nausées, vertiges, souffle court, maux de tête, fatigue. Les symptômes s'atténuent quelques minutes après la fin du trajet, sont moins pénibles depuis qu'elle voyage souvent mais peuvent devenir intenses lorsque la distance parcourue augmente (ils peuvent alors la talonner pendant deux à trois jours). (MOTIVATION) Lorsqu'on lui a demandé ce qui l'a poussée à s'engager dans la musique, Romilda répond qu'elle a deux motivations : la passion et la volonté de se faire entendre. Si elle n'est pas engagée de façon aussi pratique qu'Amara, elle aime les débats et les quêtes d'idées visant à rendre le monde meilleur. La première fois où on lui a proposé d'accompagner Baby Spice sur un plateau dans ce cadre, elle a été follement enthousiaste. Beaucoup moins, toutefois, lorsqu'elle a compris que comme au temps où on la connaissait en tant que Miss Météo, elle n'avait pas franchement été conviée pour ce qu'elle avait à dire. Il n'empêche qu'elle bataille pour se faire entendre quand elle en a l'occasion, même si la prod même sape sa crédibilité en l'encourageant à sortir des commentaires douteux tels "qui fait le malin tombe dans le ravin". Elle est supposée être la show girl marrante (qui fait les uns hurler de rire et d'amour et les autres se facepalmer en demandant qu'on la dégage des plateaux de débats sérieux) qui fait grimper l'audimat et damn, c'est parfois marrant, parfois super frustrant. (ROSIER'S DISEASE) Les parents de Romilda étant issus d'une communauté sorcière aux mœurs un peu ancestrales, il a été tout naturel que Shadi épouse son beau-frère à la mort de son mari. Fait un peu délicat et tabou au Royaume-Uni où ils ont émigré par la suite, dans la mesure où l'homme en question était déjà marié — Roksaneh, qui se trouve être par ailleurs la sœur de Shadi. Si l'oncle slash beau-père, aujourd'hui sorti du paysage par les deux femmes, est passé sous silence (hormis lorsque la presse à scandale se met en tête de faire des gallions), on ne cache pas en tout cas que le père biologique de Romilda a succombé à la dragoncelle avant même qu'elle ne naisse. Quelques années plus tard, le dernier et plus jeune oncle paternel de Romi et Kida subissait le même sort. Parce qu'elle sait ce que l'on éprouve, coincé derrière une vitre à regarder quelqu'un qu'on aime mourir en quarantaine, Romilda est particulièrement sensible à la situation des victimes de Rosier's Disease et à celles de leurs proches. Elle soutient donc ardemment la recherche de traitement et la prise en charge des malades.

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi lydie. J'ai 24 ans, je viens de france. Si tout va bien vous me verrez connecté(e) souvent cute

Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Romilda Vane le Ven 21 Avr 2017 - 0:37, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: romi + mixed emotions   romi + mixed emotions EmptyMar 4 Avr 2017 - 10:51

WIZARD • always the first casuality
Romilda Vane
Romilda Vane
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 125
‹ crédits : ultraviolences.
‹ dialogues : tan.
‹ liens utiles :
‹ gallions (ʛ) : 1051
romi + mixed emotions Empty
Identity madDo I attract you, do I repulse you with my queasy smile ? Am I too dirty, am I too flirty, do I like what you like ? I could be wholesome I could be loathsome I guess I'm a little bit shy. Why don't you like me, why don't you like me without making me try ?
1984 & Téhéran sorcier

J'aurais préféré que tu meurs avec ton imbécile de mari- Il valait mille fois le tiens ! Alors pourquoi tu me le voles ? Pourquoi ? Je n'ai rien demandé, c'est la loi qui le veut. Tu n'es qu'une bonne à rien insipide et ivre de jalousie, tu crains qu'il m'aime plus que toi c'est ça ? Parce que moi je pourrais lui donner des enfants- Les mots heurtent une plaie à vif et avortent en un cri étranglé tandis que, d'un poignet vengeur, Roksaneh trace une langue acide qui s'enroule autour des poignets de sa soeur et dévore la chair, traînée cinglante de chair à vif. Arrête- arrête ! La supplique déchirante perce le voile de fureur aveuglante — le sort s'estompe et Shadi, libérée de son emprise, s'effondre en agrippant maladroitement ses membres suppliciés. J-je... je ne voulais pas- Tu n'es qu'un m-monstre, hoquète la plus jeune, corps vibrant sous l'étreinte d'une douleur lancinante. La magie te chatit parce que tu es pourrie de l'intérieur, pauvre folle ! Et si, d'horreur, ses jambes menacent de se dérober sous elle, la haine maintient l'aînée debout. Pourtant de nous deux, c'est toi qu'elle tourmente pour l'instant, souffle-t-elle, perdue entre honte et plaisir vengeur, avant de trébucher hors de la pièce, fuyant la vision terrible de cette sœur adorée devenue rivale.

1984-85 & Londres sorcier

Des cris de nouveau-né déchirent le silence pesant et, arrachée en sursaut à un sommeil aussi léger que bref, Roksaneh se lève avec empressement, rejoignant le poupon pour le recueillir au creux de ses bras. Elle berce, apaise, calme avec la dextérité de la mère qu'elle n'a jamais été, puis l'emporte jusqu'à Shadi alité, dont le regard grave et épuisé suit chaque geste avec circonspection. L'accouchement a été long et terrible mais ses mains tremblantes de fatigues s'élèvent d'instinct pour récupérer cet ultime parcelle de la vie qu'elle a perdue au décès de son époux. Azadeh Romilda n'est jamais plus calme que sous son toucher et elle en tire une satisfaction mauvaise, mêlée pourtant d'amertume.

Les absences permanentes de son nouvel époux — celui qu'elle appelait beau-frère encore quelques mois plus tôt — n'ont laissé d'autre choix aux sœurs ennemies que de se soutenir mutuellement, à travers la découverte de leur terre d'accueil. L'Angleterre est clémente avec les femmes d'une façon dont elles ne sont pas coutumières, hésitant encore à s'arroger des droits qui, chez elles, étaient considérés comme impensables. Il y a quelque chose d'effrayant et de grisant dans ce nouveau monde dont Shadi n'a pas encore tout à fait profité, menant à terme sa grossesse tandis que son aînée s'attelait à travailler pour elles deux. J'enverrai de l'argent- avait promis l'homme qu'elles se partageaient par un caprice du destin. -Bientôt avait-il ajouté plus tard, encore et encore, les laissant livrées à elles-mêmes et forcées de subvenir aux besoins auxquels il avait juré devant la Magie de pallier. Shadi est amère. Amère et terrifiée et reconnaissante, tout à la fois, de ne pas être seule ; d'avoir retrouvé sa sœur, d'une certaine façon, ou presque. Une part d'elle, encore infime, voudrait la pousser à esquisser un pas de plus vers une paix totale — mais ses yeux se reposent sur son enfant et ses entrailles se tordent en un rejet brutal de la solution qui point aux abords de son esprit. Elle ne veut pas la partager. Jamais. Il est à son défunt mari et elle — pas à la famille de fortune, dysfonctionnelle, qu'elle s'est vue contrainte de rejoindre une fois veuve.

Et pourtant, la tourmente perdure.
C'est presque involontairement qu'elle souffle : Je te donnerai un enfant. Un autre. Mais Azadeh n'est qu'à moi. Les gestes de Roksaneh se suspendent et déjà, dans son regard se dessine un amalgame effrayant d'émotions contradictoires. Une blessure, car elle sait lire entre les lignes je t'interdis de t'approcher de ma fille. Elle n'est pas à toi, pas à toi, pas à toi. Mais aussi de l'espoir. Un gouffre d'avidité qui lui arrache un frisson inquiet. Que vient-elle de promettre ? Si tu tiens ta promesse- je m'occuperai de tout jusqu'à ce que tu puisses travailler à son tour. C'est un pacte. Qu'elle regrette déjà, jusqu'aux tréfonds de son être.

Un an plus tard, la sensation se renforce et l'étrangle tandis que les rôles s'inversent. Les doigts de Shadi frémissent du besoin de serrer contre elle sa seconde fille mais, lasse, elle ne peut que regarder sa sœur lui arracher son titre de mère. Kidagakash n'est pas à toi, semble hurler son regard victorieux, faussement placide. Et elle la hait tant.

été 1994 & Londres sorcier

Plus droite, Azadeh ! Tu ne gagneras jamais si tu ne perds pas l'habitude de te tasser au bout de dix pas. Mais ma robe est trop lourde, elle plaide en retour, se tortillant de malaise dans toutes ces fanfreluches. Et elle pique, je la déteste- Shadi claque la langue impatiemment. Ta sœur en a une encore plus imposante et elle ne se plaint pas. Elle persiste à dire ça. Ta sœur. Pour agacer tante Roksaneh, lui rappeler sans cesse je l'ai quand même portée ; et parce que la souffrance de l'avoir perdue est encore intense, vouée à ne jamais guérir. Recommence. Trois, quatre- Romilda esquisse les pas répétés cent fois, prise d'un vertige lorsqu'elle tourne une, deux, trois fois sur elle-même, suivant la chorégraphie, et manquant de chuter lourdement après un saut. Mais à quoi tu joues ? Je ne joue pas, je suis fatiguée, je ne peux plus sauter ! Si tu mangeais moins de cochonneries tu serais peut-être moins lourde sur tes pieds. Mom ! Shadi, rouge de frustration, ouvre les lèvres puis les referme, soudain rongée par les regrets. Elle lui ouvre les bras et Romi se fait attendre un instant, mine froissée par la détresse avant de céder à l'élan de tendresse et de se blottir contre elle. Je suis désolée mon amour. C'est faux, tu es parfaite. Tu es la plus belle et tu gagneras le meilleur prix. Et comme à chaque fois, il y a ce nœud détestable au creux de son estomac, qui se resserre à l'idée que mom ne l'aimera peut-être plus si elle perd contre Kida. Et c'est fou mais à dire vrai, même les fois où elle l'emporte, Romilda se sent toujours perdante.

1996-97 & Poudlard

Le balai tangue désagréablement sous elle et Romilda lâche un cri surpris avant d'éclater de rire. Elle parvient à se retenir de justesse, mais manque à nouveau de perdre l'équilibre l'instant d'après en ne tenant le manque que d'une main peu assurée — la seconde, détachée le temps de s'essayer à un hairflip sexy qui s'achève en fail. Les autres filles manquent de se facebroomer en beauté tant elles hurlent de rire. Pour le coup, Romi se mord la lèvre inférieure, un peu gênée : Potter les fixe, stoïque exaspéré et un brin désespéré, tant par la performance du premier groupe ayant quitté le terrain un instant plus tôt que par l'aperçu que lui offre le second, entre vol instable et gloussements irrépressibles. Oh, les choses n'étaient pas supposées se passer ainsi. Il n'a même pas l'aperçu prévu sur ses jambes, McGonagall ayant choppé la troupe de donzelles en partance pour le pitch et imposer le port d'un pantalon franchement pourri. Le coup de sifflet retentit soudain et-

C'est le carambolage. Elles se rentrent l'une dans l'autre en un méli-mélo désorganisé de membres maladroits, se raccrochant à ce qu'elles peuvent (bras, balai d'une autre, tignasse, face -aoutch) avant de toute s'écrouler au sol en un joyeux tas de novices. Sortez du terrain. L'ordre est crispé et claquant et une part d'elle voudrait répliquer par un just who the hell do you think you are ! mais, well, il est Harry Potter, alors elle étouffe un rire dans sa paume et papillonne des cils en s'exécutant.

Ce n'était que le premier essai de toute façon — elle trouvera bien le plan pour mettre le grappin sur le Survivant.

Le tumulte exquis de la victoire bourdonne aux quatre coins de la salle commune et, euphorique au cœur de la marée humaine, Romi papillonne d'un groupe à l'autre avec délice. Elle en oublie presque sa quête, dédiée tout entière à la satisfaction induite par les festivités — mais une ovation s'élève un peu plus loin, voix masculines qui lui rappellent qu'elle n'est pas là pour blaguer : elle est en mission. Les yeux plissés par la concentration, elle se hisse sur la pointe des pieds, cherchant une tignasse brune en pagaille, un regard émeraude et une silhouette maigrichonne ; à la place, elle tombe sur un grand rouquin dégingandé au sourire attendrissant et rougit jusqu'à la racine des cheveux au sourire éblouissant que lui adresse Ron Weasley (enfin, il ne lui sourit pas à elle, vraiment, plutôt dans le vide, tandis qu'elle se trouve dans la trajectoire). L'espace d'un instant, troublée, elle hésite à l'approcher — il a l'air vraiment avenant et charmant et mieux bâti que Harry, mais-

Et bien, c'est le meilleur ami du Survivant.
C'est... pas mal, sur l'échelle des valeurs, mais toujours moins glorieux que décrocher le pactole. Et de toute façon, il n'a d'yeux que pour Lavender. Romi reprend sa chasse où elle l'a laissée, jusqu'à parvenir à croiser le chemin de sa cible. Oh, Harry, elle s'exclame joyeusement comme s'il s'agissait d'un pur hasard plutôt que d'un minutieux calcul. Bravo pour le match, vous avez été terribles ! Elle n'a pas vraiment tout suivi parce que les règles du Quidditch lui rentrent toujours par une oreille avant de ressortir par l'autre, mais les Gryffondors font la fête — c'est donc un indice fiable quant à la performance des lions, non ? Dis, il parait que tu as décroché une invitation pour la fête de Noël du professeur Slughorn ? Cette fois, elle est sincèrement intriguée et intéressée, le fixant avec de grands yeux admirateurs. C'est le genre d'évènements auxquels il faut aller accompagner, bien sûr, alors si tu cherches quelqu'un... elle hausse les épaules comme si ce n'était rien, mais son sourire espiègle souffle qu'elle aimerait vraiment l'y accompagner ; J'avoue que ce club me rend vraiment curieuse. Il paraît qu'il est extrêmement sélectif et ne s'entoure que d'élèves passionnants. Et hop, un compliment à peine voilé pour la route. Mais tu es exceptionnel alors ce n'est pas une surprise, qu'il t'ait choisi. Au dépend d'énergumènes comme- Malfoy, elle rit, tu le savais ? Il se plaint partout d'avoir été oublié. Et un shade pour l'ennemi, un. Si avec ça elle ne score pas, c'est que Potter est un cas plus délicat qu'elle ne l'avait envisagé.

Après, il y a les regards échangés à la bibliothèque. Hermione, ouvertement furieuse et mécontente, et Romi qui rit entre les pages de son livre en observant furtivement le duo, cœur battant la chamade à chaque fois qu'elle croise son regard par-dessus l'épaule de sa meilleure amie.

Et encore après, il n'y a plus rien. Elle doute. Se torture de questions. Qu'est-ce qu'elle a fait de travers ? Est-ce qu'elle l'a agacé, sans s'en rendre compte ? On lui dit parfois qu'elle est too much et épuisante et ça ne devrait pas la blaser autant mais elle verse quand même une larme ou deux dans son oreiller en songeant ça y'est. Il me déteste. Abattue le lendemain, avant de se figer en pleine transaction avec l'une des clientes que Mafie et elle ont fidélisée à leur vente de potions et talismans interdit. Le flacon pèse agréablement au creux de sa main et elle songe évidemment ! Pourquoi s'acharner à user de méthodes traditionnelles ? Elle pourrait lui ouvrir les yeux, à Harry. L'aider à se rendre compte qu'ils sont faits l'un pour l'autre — le temps que les effets se dissipent, il aura déjà engrangé des souvenirs avec elle à chérir et peut-être qu'il lui en voudra un peu mais ensuite, il entendra forcément raison. Et il lui reviendra. Ils formeront le couple parfait, Romilda et le Survivant, envers et contre tous (les regards noirs de Ginny et Hermione ajoutent un aspect dramatique qu'elle trouve un peu attristant et très excitant à la fois).

L'exécution de son plan est parasité par les et si qui surgissent d'un peu tous les recoins de ses pensées, mais Romilda repoussent les moins plaisants d'entre eux, obstinée. Retouche le Philtre d'Amour à l'insu de Mafie pour le rendre un peu plus puissant, assurant ainsi (selon elle) la réussite du plan, puis l'infuse dans des chocolats qu'elle offre à Harry avec un clin d’œil bravache.

Puis elle attend.

Elle attend.  

Et il devient évident que quelque chose a cloché, parce que les résultats escomptés ne surviennent jamais.

Au lieu de quoi, des rumeurs enflent un jour : Ron est fou de Romilda Vane. ça lui est venu comme ça, de nulle part, ça sent la magie rose. Plus tard, les on dit se muent en Ron est à l'infirmerie. Philtre d'amour mal passé apparemment. Ça devait être sacrément fort niveau dosage pour le mettre dans un tel état-

Quoi ?
Quoi ?
Tout ça n'a aucun sens — les choses ne devaient pas se passer ainsi. Quelqu'un intoxiqué par- sa faute ? Et Harry qui lui en veut sans doute à mort. Qui ira se consoler dans les bras de sa rouquine.
Et Ron. Par sa faute.
Il ne faut que quelques heures avant que Romi ne soit convoquée au bureau du directeur et le regard qu'il lui sert est bienveillant mais sévère et Romilda voudrait pouvoir s'enterrer dix pieds sous terre. Il ne laisse pas entendre que l'accident puisse avoir d'autres causes — s'applique, au contraire, à lui marteler que certains aspects de la magie ne son pas fair et que s'il est bon de se battre pour ce que l'on veut, il est important de se fixer à la fois des objectifs louables et des méthodes respectueuses de l'éthique et du consentement mutuel.
Elle est mortifiée. S'excuse platement. Promet d'en faire autant auprès de sa victime.

Elle n'a plus rien de la gamine bold et rentre dedans lorsqu'elle se présente à l'infirmerie, Romi. A la place, il erre à proximité de la porte, écopant des regards hargneux de Lavender, Ginny et Hermione, refusant pourtant de se dégonfler et de partir sans nouvelles de Ron.
Sa faute.
Harry- elle entame lorsqu'il quitte enfin la pièce, mais il serre les lèvres et réplique : Tu en as assez fait, en repoussant ses lunettes sur son nez de cet air grave et excédé que lui servent parfois les adultes quand ils en ont assez d'elle. Alors sur un Je suis désolée, ce n'était vraiment, vraiment pas ce que je voulais et j'espère que Ron ira bientôt mieux formulé avec une force vacillante, elle s'éclipse.

1997 & Poudlard

Tu plaisantes, si je leur donne moi-même ils croiront que j'essaye de les empoisonner. Deux secondes de silence, puis : Plus que probable, oui. Elles ont le culot de pouffer de rire, même si celui de Romi est un peu jaune. Les évènements de l'année précédente la laissent encore un peu mal à l'aise et franchement, tenter une collaboration avec Ginny Weasley dans ces circonstances ne serait pas l'idée du siècle. Mais cette histoire de groupe de défense pour s'opposer à la tyrannie des Carrow est difficile à oublier avec une seul prétexte des conflits d'adolescents. Depuis que Mafalda lui en a parlé à demi-mots, Romilda est incapable de cesser d'y penser ; brûle de l'envie d'apporter sa pierre à l'édifice. Elle ne connait pas les détails, sait seulement que la rouquine en fait partie et ce n'est pas vraiment une surprise ou un secret spécialement bien gardé : le terrible duo de mangemorts ne cesse de cracher qu'elle trame quelque chose, "la petite garce", et entraine ses camarades sur une voie de rébellion inacceptable. Dès lors, nul besoin d'avoir décroché ses ASPIC pour faire le lien entre elle et un groupuscule défiant l'autorité.

Et depuis, Romilda ne cesse d'essayer de glaner plus d'informations. Il y a une sorte de sceau du secret ou peu importe quoi, alors Mafie et elle y vont à coup de devinettes : elle suppose et la rouquine confirme ou infirme. Elle est si fière de son petit effet — Romi claque la langue d'un air désapprobateur en retour, mais ne peut masquer son excitation vis-à-vis de cette histoire de résistance estudiantine (le choc quand elle a découvert que Neville Longbottom n'était finalement pas un traître ! A bien y réfléchir ça se tient, mais avec sa pseudo marque des ténèbres (brrr) il a vraiment bien joué le jeu ; ce double revirement est digne des telenovelas moldues). Non, il vaut vraiment mieux que j'évite de m'en mêler- au moins officiellement. Si c'est toi qui leur fait passer nos potions, elles pourront servir, au lieu de finir directement au fond des chiottes. Et c'est l'essentiel, non ? De participer à la lutte, ouvertement ou non.



Dernière édition par Romilda Vane le Jeu 20 Avr 2017 - 15:34, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: romi + mixed emotions   romi + mixed emotions EmptyMar 4 Avr 2017 - 10:52

WIZARD • always the first casuality
Romilda Vane
Romilda Vane
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 125
‹ crédits : ultraviolences.
‹ dialogues : tan.
‹ liens utiles :
‹ gallions (ʛ) : 1051
romi + mixed emotions Empty
Don't stop me nowThis could be a rollercoaster but we’re going to make
the most of it
2000-01 & Londres sorcier

C'est un univers familier en dépit des années passées loin des lumières. Les paillettes et le sourire accroché avec tant d'insistance et pour si longtemps que les zygomatiques se crispent et se crampent. Ça la renvoie aux costumes bouffants de son enfance, make up, coiffures élaborées, détails soignés jusqu'aux flipper teeth pour mener la perfection à son paroxysme. Les rythmes entrainants et les chorégraphies élaborées sur lesquelles elle finissait toujours par se louper, si bien que Shadi jugeait bon de s'en tenir au chant, tout compte fait, en guise de talent à brandir à tout va. Mains d'enfant apprenant à gommer très tôt les maladresses et verve exercée à force de répéter ses aspirations et ses rêves d'avenir, ses espoirs pour la planète et l'humanité. C'était toujours la même chanson : perfection, berfection, perfection. Il y avait quelque chose de fascinant, grisant, dans cet univers très particulier, lourdement critiqué ; et elle ne pourrait dire que ça ne l'a pas passionnée. Mais ne pourrait prétendre non plus qu'il était toujours agréable d'être constamment façonnée, renouvelée, transformée, exhibée, rebootée, poussée, poussée. C'était beaucoup des deux, simplement : beaucoup de pression, beaucoup de passion. Et à travers le voile tissé d'angoisse et d'excitation, Kida toujours, Kida partout, tantôt dans son ombre et tantôt la privant de toute once de lumière.

Romilda brûle de la même soif de victoire que par le passé, tandis qu'elle parade sur un podium pour la première fois depuis quatre ans. Elle est cette fois toute de Fay vêtue et la mode sorcière a ceci de commun avec son homologue moldue qu'elle est extravagante (euphémisme) ; rien de dépaysant. Nécessité plus qu'autre chose, que d'engranger des gallions pour financer ses études post-ASPICs. Le salaire d'infirmière de sa mère couvre les dépenses quotidiennes alors à son tour, Romi participe, pour combler le gouffre que creuse le reste.

Fait certain : il y a eu de l'appréhension au départ. Choisir de se replonger dans le monde du mannequinat et des castings, même en guise de job, s'est avéré affolant. Mais tout lui revient comme un second souffle, et l'agitation lui coule dans les veines à chaque fois qu'elle croise sa sœur qui avance en sens inverse, alors que les autres filles et elles se succèdent sous les regards intrigués de l'assistance.

Fait comique : il y a de la nostalgie quelque part. Aujourd'hui elle n'a plus vraiment à s'exprimer, seulement à être belle et à se taire. C'est si frustrant, après toutes ces années passées à réciter par cœur les actions remarquables qu'elle se promettait de mener un jour. Le problème, et est le sait, est que même si on lui demande ce qu'elle veut faire de sa vie, Romilda peinera à répondre. Avocate, psychomage, abonnée aux missions humanitaires, politicomage, Présidente Sorcière du Magenmagot, professeur, journaliste dénonciatrice, magizoologiste — des rêves, elle en a en pagaille. Ils se bousculent et s'annihilent, tourbillons de désirs dans lesquels elle s'emporte puis s'étiole.  

Et tout autour, la guerre. Qui fait rage, brise, détruit. Romi ne se berce d'aucune illusion : ses éclats de rire ne sont pas feints mais pas dénués de tourments pour autant. On lui demande souvent comment tu fais pour être heureuse ? Ça doit être bien de pouvoir être si- détachée. Sous-entendu "trop cruche pour percevoir la gravité des faits ; et alors elle sert un lumineux sourire en se mordant violemment le bout de la langue pour contenir un discours enflammé sur tous les aspects détestables et inacceptables de la politique du Magister.

Détachée ? What the fuck, elle saigne. L'hémorragie est partout derrière l'éclat de ses prunelles. Et parfois elle se sent l'âme féroce et meurtrière et le besoin incroyablement puissant de détruire ces monstres qui ruinent le monde sorcier à coup de principes erronés. Mais alors elle repense à la détresse de ceux qui vivent dans l'illégalité et à tous ces blessés en manque de soins conséquents ; et il est bien plus pratique d'être ici, insoupçonnée et sous-estimée, à dérober du matériel et faire bouillir des litres de potions grâce auxquels renflouer les stocks de l'entrepôt désaffecté fait hôpital de fortune. Elle ne se sent pas toujours assez utile, trop utopiste et idéaliste pour se pardonner de ne pouvoir bouleverser les choses, mais œuvrer en secret sous les ordres d'Elias Rosier lui permet de donner, et c'est bien l'essentiel.

2004 & Londres sorcier

Rien ne t'empêche de te présenter. Tu te rappelles ce défilé pour Fay, quand tu as repris le mannequinat il y a quatre ans ? Qui est apparue comme une fleur quelques jours plus tard ? Kida. Et ce shooting photo pour la Gazette il y a deux ans ? Kida ![/color] Ils l'avaient contactée en premier- Oh mais peu importe ! Ce que je veux dire, c'est qu'il n'est pas question de- "marcher sur ses plate-bandes" ou quoi que ce soit de cet acabit. D'où te viennent ces scrupules ? On parle d'une opportunité rare et tu envisages de manquer ton tour pour ne pas vexer ta sœur ? C'est une grande fille, elle est tout à fait capable de supporter la compétition. Romilda enfonce ses fausses lunettes sur son nez tandis que Shadi lève outrageusement les yeux au ciel, tout sauf dupe de son air d'intello (peut-être qu'en effet, Romi était surtout occupée à lire le nouvel arc de Vertigo mettant en scène une supersorcière, avant de cacher la bd sous son drap à l'arrivée de sa mère). Ce qui n'empêche pas la jeune femme de froncer les sourcils en prétendant se concentrer sur son compte-rendu de laboratoire de météoromagie dynamique (elle sent aussitôt les griffes du sommeil s'enrouler autour de son esprit, mais ne peut tout de même pas succomber à une troisième sieste sur ce cours. Go go go, motivation !). C'est toi qui me disais que mes cours sont la priorité de toute façon, non ? Chérie. Percer. Tu m'entends ? On t'offre la perspective de percer dans la musique- Des centaines de sorciers vont participer à l'audition, je ne vais pas gagner mom. Et tout ça pour quoi ? Relancer les hostilités avec Kida sans rien gagner à la clé ? On commence à peine à réussir à s'entendre alors non- Elle n'est pas une mauvaise sœur au point de te demander de ruiner ton propre avenir pour elle. A moins que ta tante ait vraiment déteint à ce point sur elle. Salty mom, depuis que Kida a cessé de lui adresser la parole. -je disais : non merci.

La fragrance délicieusement grasse du bacon lui titille l'odorat, couplée du parfum puissant du Tchai, et Romi, renfrognée au possible et les yeux bouffis comme il faut, se laisse attirer par l'appât sans opposer la moindre résistance.

Quelque chose se trame, c'est certain, mais ses neurones ne se mettent en marche qu'une fois que le thé la réchauffe, dissipant les dernières traces de mauvaises humeur. C'est quoi ? Elle interroge, amusée malgré elle tandis que sa mère s'applique à faire comme si de rien n'était, comme s'il était naturel qu'elle lui tartine ses toasts au déjeuner. Quoi donc ? Ce que tu veux m'annoncer. Air confus, deux seconde, et puis Oh ! Je me disais que tu voudrais peut-être reconsidérer ta décision de ne pas tenter l'audition pour MFactor. Amusement qui retombe aussitôt qu'il est né — Romi écarquille les yeux, désemparée. Mom, sérieusement ? On en a déjà parlé- Oui, mais ta soeur a annulé sa participation. Quoi ? Pourquoi ? Oh tu pourras lui poser la question en personne, vous êtes proches, non ? Hardly. Sel, sel, sel. Enfin maintenant il n'y a plus rien pour te retenir non ? Chéri tu ferais des merveilles dans un tel programme. Je ne peux pas croire que tu renonces avant même d'avoir commencé- je te croyais plus passionnée que ça ? Je ne renonce pas, j'ai juste- elle repose au sol ses jambes, jusque-là repliée sur le siège, pour se pencher par-dessus la table et attraper le journal qu'agite Shadi. C'est là : un article sur les castings, annonçant qu'une place a été officiellement libérée après l'abandon d'une candidate prometteuse. Et Romi ne peut empêcher son palpitant de s'affoler un peu, cognant au creux de sa cage thoracique comme pour lui dire go girl, c'est ta chance ! Ce n'est pas comme si elle manquera au JT. Pas son cerveau du moins. Peut-être ses boobs. Elle a rédigé tout un dossier sur une probable tempête magique à venir et ils lui ont ri au nez en lui affirmant que se montrer alarmiste n'arrangerait en rien son manque de crédibilité de newbie. De s'contenter de lire les prompteurs, en laissant les séniors se charger des prédictions. Romi grimace, démoralisée à cette pensée. Ok. Ok- peut-être. Faut que j'y réfléchisse. Elle songe "et que j'en parle à Kida". Mais plus tard, évidemment, elle se dégonfle. Se trouve des excuses, à mesure que l'euphorie croit et la rend hystérique.

MERLINMERLINMERLINMERLIN. Si ça ne marche pas ? (Si ça marche ?) S'ils la détestent ? (S'ils approuvent ?) Si le public la rabaisse ? (Si le public l'aime ?) Ce n'est pas comme si elle a vraiment- envisagé une telle carrière auparavant. Non, c'est juste... tout un pan de sa vie dont elle ne pensait pas pouvoir faire un jour quelque chose de concret, outre les contrats occasionnels grâce auxquels décrocher une fiche de paye et continuer de se former tout en se faisant rabaisser au rang de potiche animée. C'est un rêve interdit, quelque chose d'inespéré. Et MERLINMERLINMERLINMERLINMERLIN !, à présent que l'idée mûrit dans ses pensées elle ne peut tout bonnement pas s'en défaire.

uc



Dernière édition par Romilda Vane le Jeu 20 Avr 2017 - 18:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: romi + mixed emotions   romi + mixed emotions EmptyMar 4 Avr 2017 - 10:53

HERO • we saved the world
Ronald Weasley
Ronald Weasley
‹ inscription : 22/02/2016
‹ messages : 615
‹ crédits : cristalline et crackle bones pour la signature.
‹ dialogues : salmon
romi + mixed emotions Tumblr_ok94i5TPQ81rylw9fo2_400

‹ liens utiles :
présentationjunereaghandaphnemoodlyannalorcànremus

‹ âge : vingt-quatre ans.
‹ occupation : C'est la grosse question que se pose Ronald en ce moment. Il n'aspire plus à devenir Auror, être autant de temps en guerre lui a passé l'envie de partir à la chasse aux mages noirs et il ne veut pas non plus avoir de contact avec les autres êtres humains alors il ne sait pas. Il aide Charlie avec ses dragons de temps en temps et ça ne lui déplaît pas. Peut-être qu'il va finir par se lancer dans des études de magizoologie ?
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1991 et juin 1998.
‹ baguette : Bois de saule, trente-cinq centimètres et contient un crin de licorne. Cette baguette le suit depuis qu'il a détruit celle de son frère Charlie en deuxième année.
‹ gallions (ʛ) : 2206
‹ réputation : Difficile de passer à côté de la famille Weasley tout de même. Connue pour l'immense fratrie qui la compose, il est difficile de passer à côté d'eux. Famille emblématique des insurgés, ils ont tous presque reçu l'Ordre de Merlin et une jolie somme pour les services rendus à la société sorcière. On sourit beaucoup plus à Ron depuis la fin de la guerre et étrangement, il déteste cette célébrité. Lui qui convoitait tant celle de Harry quand ils étaient à Poudlard, il a fini par comprendre pourquoi son meilleur ami la fuit.
‹ particularité : aucune.
‹ résidence : il a retapé le Terrier alors en attendant c'est là-bas qu'il est.
‹ patronus : un jack russel terrier
‹ épouvantard : Celle-ci ne changera pas, pour rien au monde. Ronald peut faire face à n'importe quelle horreur, mais si vous le mettez devant une araignée... vous pouvez dire adieu au Gryffondor qui sommeille en lui.
‹ risèd : Il se revoit à Poudlard, quand tout allait bien, avec Harry, avec Hermione. Quand il pouvait encore entendre son père pester contre le fonctionnement d'un objet moldu et que Fred et George étaient en train d'inventer des confiseries piégées pour leur boutique tandis que leur mère s'affairait à la cuisine avec ce sourire si caractéristique. Ronald souhaiterait pouvoir revenir à cette période où tout le monde était encore là.
http://www.smoking-ruins.com/t6913-ronald-king-and-lionheart
romi + mixed emotions Empty
gaah
juste pour réserver la place jre

• • •

red king  and at once i knew i was not magnificent strayed above the highway aisle, i could see for miles, miles, miles.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: romi + mixed emotions   romi + mixed emotions EmptyMar 4 Avr 2017 - 11:46

WIZARD • always the first casuality
Amara Bataglia
Amara Bataglia
‹ disponibilité : 100% dispo
‹ inscription : 25/10/2015
‹ messages : 2024
‹ crédits : avatar : balaclava / signature : ucey
‹ dialogues : #DB7093 / palevioletred
romi + mixed emotions Tumblr_omlenyY9nG1uykv1co3_400

‹ liens utiles :
pansy parkinson ft. adelaide kane, nephtys shafiq ft. phoebe tonkin, kid o'faolain ft. richard harmon, maksim dolohov ft. tom hiddleston, amara bataglia ft. rowan blanchard

‹ âge : 17 ans
‹ occupation : membre des little jinx ♡
‹ maison : beauxbâtons alumn
‹ scolarité : 1993 / 2004
‹ baguette : bois de frêne, crin de licorne
‹ gallions (ʛ) : 3906
‹ réputation : surnommée Baby Spice, elle est la plus jeune membre des Little Jinx et elle on dit d'Amara qu'elle est aussi adorable que touchante.
‹ particularité : championne toute catégorie du gobage de dragées surprises
‹ faits : elle parle avec un accent français, tombe souvent, est scotchée à son pow, gère secrètement un MSN dédié aux memes.
‹ résidence : /
‹ patronus : non-corporel la plupart du temps, écureuil autrement.
‹ épouvantard : les cafards et la haine, accessoirement.
‹ risèd : une paix stable et durable, du bonheur pour tout le monde.
romi + mixed emotions Empty
tbe rip

• • •


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: romi + mixed emotions   romi + mixed emotions EmptyMar 4 Avr 2017 - 12:06

HERO • we saved the world
Neville Longbottom
Neville Longbottom
‹ disponibilité : always
‹ inscription : 07/10/2016
‹ messages : 644
‹ crédits : freesia, tumblr et khalid.
‹ dialogues : firebrick
romi + mixed emotions Tumblr_nzqsnqXAiJ1qjfji0o2_250

‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-quatre ans (30/07)
‹ occupation : chômage technique.
‹ maison : gryffondor.
‹ scolarité : septembre 91 et janvier 1999.
‹ baguette : bois d'if, crin de licorne, 28 centimètres 8, souple et rapide, inadaptée mais j'ai la flemme de la changer.
‹ gallions (ʛ) : 1982
‹ réputation : la guerre m'a endurci et changé, que je suis devenu assoiffé de sang et parfois incontrôlable, les longues années de conflit ayant brisé le garçon maladroit et parfois simplet que j'ai été.
‹ particularité : un semi-loup depuis septembre 2003.
‹ faits : je suis très différent du garçon que j'ai été à Poudlard, forgé par des années de guerre, de meurtres et de missions suicidaires. Je suis trop en colère, trop extrême, je n'ai plus rien du garçon timide que j'étais avant même si les blessure d'antan demeurent. La fin de la guerre m'a laissé détruit, et je me suis plongé dans les excès, surtout l'alcool, jusqu'à la naissance de mon neveu James, le fils de Ginny et d'Harry. J'essaie de joindre les deux bouts.
‹ résidence : dans la maison familiale à Blackpool, Angleterre, avec Ginny et son fils James.
‹ patronus : très difficile pour moi à invoquer, mais il a pris la forme d'un lama, une fois.
‹ épouvantard : alternativement le professeur Snape et les cadavres des gens à qui je tiens le plus: ma grand-mère, Luna, Ginny, Hannah, etc.
‹ risèd : une vie heureuse et ennuyante.
romi + mixed emotions Empty
!!!!!!!!!
perfection.

• • •

I'm not the best at showing my emotions, You cut me deep and you left me wide open, I fought the demons that lie in between us, They'd think we're perfect if they'd ever seen us, but I guess this sounds like another sad love song, I can't get over how it all went wrong But I let the words come together, Then maybe I'll feel better.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: romi + mixed emotions   romi + mixed emotions EmptyMar 4 Avr 2017 - 12:14

WIZARD • always the first casuality
Salvatore Gallagher
Salvatore Gallagher
‹ inscription : 21/03/2017
‹ messages : 202
‹ crédits : moony.
‹ dialogues : saddlebrown
romi + mixed emotions Tumblr_oec7nd2Bf21vxwyuqo1_400

‹ liens utiles :
fiche » dirty paws
rohan » badass werewolf marcus » ex-ff, prisoner murtagh » lazarus pit owner, apothecary mylan » angry & hungry midget shin » or is it nazir? sirius » the mighty godfather elliott » just another asshole.

‹ âge : 24 ans.
‹ occupation : batteur titulaire des Falmouth Falcons.
‹ maison : ex-Poufsouffle
‹ scolarité : 1991 - 1998.
‹ baguette : mesure 25 cm, est composée d’un fragment d’écaille de chimère et taillée dans de l’olivier.
‹ gallions (ʛ) : 1131
‹ réputation : les gens disent qu'il est un monstre qui traîne qu'avec sa bande de monstres, un redoutable batteur mais aussi un sacré taré.
‹ particularité : c'est un ancien obscurial qui a été sauvé in extremis avant de relâcher l'obscurus qui le rongeait et depuis, sa magie est instable, furieuse, explosive.
‹ faits : il est le dernier héritier encore en vie de la famille Greco, connue pour avoir longtemps été à la tête de la COSA NOSTRA - il a hérité d'une véritable fortune mais ignore d'où elle vient vraiment - c'est un batteur exceptionnel, qui n'a pas peur de casser des dents pour obtenir la victoire - il déteste qu'on le touche, encore plus qu'on touche à ses affaires.
‹ résidence : dans une bête d'appart, avec Adri & Greg.
‹ patronus : un peu de lumière, il n'a jamais réussi à faire un patronus corporel.
‹ épouvantard : l'obscurus qu'il a failli laisser échapper un jour.
‹ risèd : lui-même, avec Greg et Adri, en train d'brandir la Coupe du Monde de Quidditch.
http://www.smoking-ruins.com/t6926-savage-ride-the-lightning
romi + mixed emotions Empty
OUUUUUUUUUUUUUUUH. gaah gaah gaah

• • •

❝IT'S ALL ABOUT THE GAME, AND HOW YOU PLAY IT. ALL ABOUT CONTROL, AND IF YOU CAN TAKE IT.❞
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: romi + mixed emotions   romi + mixed emotions EmptyMar 4 Avr 2017 - 14:04

HERO • we saved the world
Seamus Finnigan
Seamus Finnigan
‹ inscription : 05/03/2017
‹ messages : 128
‹ crédits : balaclava.
‹ dialogues : #
‹ gallions (ʛ) : 1061
romi + mixed emotions Empty
SALAM KHOUBI AZIZAM!!!!!!

• • •

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: romi + mixed emotions   romi + mixed emotions EmptyMar 4 Avr 2017 - 16:20

HERO • we saved the world
Mafalda Weasley
Mafalda Weasley
‹ inscription : 26/08/2016
‹ messages : 934
‹ crédits : whorecrux (av), jiji (gif)
‹ dialogues : #996666
romi + mixed emotions 271534alecgif

‹ âge : vingt-et-un (02/06)
‹ occupation : étudiante au CEPAS bientôt diplomée, membre de la War Victims Charity et VP de la Youth Doonist League
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1994 et janvier 1999.
‹ baguette : mesure vingt-sept centimètres, est en bois de hêtre et contient une plume de phénix..
‹ gallions (ʛ) : 2289
‹ réputation : je suis une vraie weasley ou une fausse weasley selon que l'on regrette mon implication dans la résistance ou qu'on estime que je ne m'implique justement pas assez ; on trouve également que je suis une miss-je-sais-tout insupportable ainsi qu'une grande gueule qui braille sans cesse ; enfin nombreux sont ceux qui me voient comme une gamine qui aime trop jouer aux grandes. On se souvient également souvent de moi comme étant la fille qui a crisé quand on ne l'a pas nommée préfète.
‹ faits : je suis une Weasley de sang-mêlé puisque ma mère est une moldue, quoique par les temps qui courent ce n'est pas quelque chose qui se crie sur tous les toits. Il vaut mieux se munir de bouchons pour les oreilles si l'on veut passer du temps en ma compagnie. J'ai tendance à voler tous les livres qui me tombent sous la main peu importe que j'en connaisse le propriétaire ou pas. Je me suis inscrite au CEPAS pour passer BUSES et ASPICS à la fois avant de me lancer dans de grandes études de…je ne sais pas quoi.
Je suis la fan numéro un des Wand Direction.
‹ résidence : dans un studio dans le Londres moldu juste à côté du Chemin de Traverse.
‹ patronus : un poney shetland
‹ épouvantard : une colonie de cafards.
‹ risèd : sa famille, enfin réunie.
http://www.smoking-ruins.com/t5068-i-ll-recover-if-you-keep-me-a
romi + mixed emotions Empty


yeah yeah yeah ?

• • •

If we make it out alive, from the depths of the seas compass points you anywhere closer to me. Where you are, I will be, miles high, in the deep. Where you are, I will be, anywhere, in between. I will take the pieces, put them back together even when the grass isn't green enough taking all the branches, build ourselves a mansion love you in the ways that you needed love


gone but never forgotten  graouh :
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: romi + mixed emotions   romi + mixed emotions EmptyDim 16 Avr 2017 - 1:21

WIZARD • always the first casuality
Romilda Vane
Romilda Vane
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 125
‹ crédits : ultraviolences.
‹ dialogues : tan.
‹ liens utiles :
‹ gallions (ʛ) : 1051
romi + mixed emotions Empty
MANON graou le plus beau rougit
MARY NON. REVIS. I love you
LOLA C'EST TOI QUI DIS CA MDRRRRRRRRRRRRRR je suis flattée oh
MARION love love love tbe
SEAMUS ??? T KI
JIJI OFC TOI MA MERVEILLE


merciiii allez j'me mets au taf (il était temps un peu facepalm ) kr
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
romi + mixed emotions Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

romi + mixed emotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line :: validés
-