sujet; WOLFSTAR + breath of life.
MessageSujet: WOLFSTAR + breath of life.   WOLFSTAR + breath of life. EmptyMer 10 Mai 2017 - 22:47

WIZARD • always the first casuality
Sirius Black
Sirius Black
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 148
‹ crédits : SCHIZOPHRENIC.
‹ dialogues : lightseagreen
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_inline_nr0w1cQfPP1rnldk0_500

‹ âge : apparemment, il a 44 ans, mais il est mort à 37 alors c'est un peu compliqué.
‹ occupation : parasite (again).
‹ maison : il était à Gryffondor.
‹ scolarité : de 1971 et 1978.
‹ baguette : il n'en a plus.
‹ gallions (ʛ) : 1260
‹ réputation : on dit qu'il est mort ? sauf que hé, surprise, ce n'est plus le cas ! ex-taulard, on le disait taré, on disait que c'était un sale traître sauf que finalement, c'était pas lui. bref, on dit beaucoup de choses fausses, visiblement.
‹ particularité : animagus, il se transforme en gros chien noir.
‹ faits : il a passé 12 ans à Azkaban et est le premier à avoir réussi à s'en échapper - c'est le parrain du Sauveur alors show some respect, dickheads - il a passé 8 ans dans le Voile et est aussi le premier à avoir réussi à s'échapper (sauf que ça, il sait pas trop comment il a fait) - on dit qu'il est bloqué dans le passé et c'est peut-être un peu vrai, mais on va dire qu'il a le droit - le voile s'est entiché de lui et veut le récupérer mais not gonna happen.
il se sent bien souvent plus à l'aise quand il se transforme en clébard que quand il est humain (les émotions, c'est assez dur à gérer dernièrement) - il est super bon en métamorphoses et c'est aussi un très bon duelliste.
‹ résidence : 12 square grimmauld.
‹ patronus : un gros toutou.
‹ épouvantard : le voile.
‹ risèd : ses amis, heureux et accomplis.
http://www.smoking-ruins.com/t7143-sirius-the-shooting-star
WOLFSTAR + breath of life. Empty
Wolfstar + breath of lifeBut I only needed one more touch Another taste of heavenly rush And I believe, I believe it so And I only needed one more touch Another taste of devouring rush And I believe, I believe it so
Ça fait des semaines qu’ils le cherchent. Depuis que Sirius a regardé June droit dans les yeux et lui a dit que Remus ne pouvait pas être mort parce qu’il ne l’a pas vu traverser le Voile et sa mémoire a beau lui faire défaut par moments, il se souviendrait d’une chose pareille. Il a vu l’horreur se dessiner peu à peu sur les traits de la jeune femme parce que ça fait six ans qu’aucun d’eux n’a plus revu Remus et ça n’a aucun sens. Alors ils se sont empressés de contacter tous les anciens membres de l’Ordre – enfin, de la RDP, qu’importe, Sirius n’a pas encore tout suivi – dignes de confiance pour organiser des recherches. Ils ont été nombreux à répondre présents et parmi eux, des loups de la meute de June. I’ll ask my pack, a-t-elle dit, une lueur déterminée dans le regard et Sirius a senti sa gorge se nouer en l’entendant parler d’une meute, elle qui était si loin d’accepter sa condition quand il l’a rencontrée. Elle a fait du chemin, plus encore que Remus. Ça fait des semaines qu’ils arpentent le monde sorcier, interrogent des gens, rien. Personne ne l’a vu et ceux qui le connaissent sont tous persuadés qu’il est mort. Ils ont fini par se poser au 12 Square Grimmauld, la vieille maison à nouveau remplie de membres de l’Ordre comme huit ans auparavant, lorsque la mission était de protéger Harry et arrêter Voldemort. La table de la salle à manger est recouverte de cartes et autres documents sur lesquels sont griffonnés tout un tas de choses. Ils fouillent une zone, puis quand ils ne trouvent rien, la barrent pour indiquer aux autres que Remus n’y est pas.
Sirius ne dort quasiment plus et son corps déjà malmené par son séjour dans le Voile proteste, mais quand Harry ouvre la bouche pour lui dire qu’il devrait s’allonger un peu, ne serait-ce que quelques minutes, il le fait taire d’un geste brusque. Merde. Alors encore une fois, il demande à ceux qui étaient là le jour de la bataille de Poudlard, ceux qui l’ont vu, de lui redire en détail ce qui s’est passé. Les yeux clos, il grimace lorsque les corps de Dora et Remus, étendus sur le sol, sont mentionnés. Elle, grise et immobile, très probablement frappée par un Avada Kedavra et lui, couvert de sang, une énorme plaie à la poitrine.

C’est là que ça le frappe. Dora a été tuée, personne n’a de doute à ce sujet et Sirius l’a vu. Mais ce n’est pas un Avada qui a touché Remus. C’est quelque chose d’autre. Quelque chose qui lui a ouvert la poitrine, l’a suffisamment vidé de son sang pour qu’il s’effondre, pâle, inconscient, assez immobile pour que dans la précipitation, dans la panique de la bataille, tout le monde le pense mort.

Mais il ne l’était pas. Sirius en est convaincu et il doit absolument se raccrocher à ça. Il ne l’était pas et ça veut dire qu’il a fini par se réveiller. Ils savent qu’après la bataille, les Mangemorts ont rassemblé les corps avant de les brûler. Remus s’est forcément réveillé avant cela. Alors il s’est retrouvé seul. Entouré d’ennemis, probablement à côté des corps de ses alliés,  de Dora, de sa femme.

What did you do, Rem ? Come on, think. What did he do ?

Si les Mangemorts l’avaient attrapé, ils auraient trouvé un moyen de se servir de lui, ou ils l’auraient exécuté et ni l’un ni l’autre ne s’est produit, alors Remus s’est enfui. Le premier réflexe de Sirius aurait été de retrouver les autres membres de l’Ordre, de retrouver Harry. Mais ce n’est pas ce que Remus a fait. Pourquoi ? Il se lève, approche la table et fouille dans les différents documents qui la recouvrent, jusqu’à mettre la main sur un calendrier lunaire de l’année 1998 qu’il parcoure du regard à toute vitesse. Ses yeux trouvent sans mal la date à laquelle la bataille de Poudlard à eu lieu, puis huit jours plus tard, la pleine lune.
C’est probablement sa nature de loup-garou qui lui a permis de survivre au sort de Dolohov. A huit jours de la pleine lune, l’animal en Remus commençait déjà à avoir une forte influence. Fébrile, il se tourne vers celui que June appelle Rohan. « A quel point le loup peut-il prendre le dessus sur l’homme ? » souffle-t-il alors et toutes les conversations cessent. Le grand blond a l’air d’hésiter, puis ouvre enfin la bouche : « Complètement, si l’homme le laisse faire. » Alors c’est ça. Ça ne peut-être que ça. Remus n’aurait pas cessé de combattre, il aurait tout fait pour rejoindre Harry et les autres membres de l’Ordre, il aurait tout fait pour retrouver son fils, dans son état normal, Sirius en est certain.

C’est que quelque chose l’en a empêché. Son regard croise celui de June, qui a pâli un peu plus. Il sait très bien à quoi elle pense. Remus a toujours lutté contre le loup en lui, il n’a jamais pleinement accepté ce qu’il est, en a toujours eu peur. Mais face à la perte de sa femme, à ses espoirs réduits en cendre par la défaite subie par l’Ordre ? Blessé, seul, probablement terrifié ? C’est possible. C’est entièrement possible. « Changement de plan, » souffle-t-il alors, son regard toujours rivé sur June.

« On ne cherche pas un homme. On cherche un loup. »

Une fois cette donnée prise en compte par tout le monde, les recherches avancent considérablement. Surtout lorsque Rohan, Amelia et Angus reviennent en annonçant qu’ils ont trouvé une tombe dans la Forêt Interdite. La tombe de Dora. Il y a June qui s’effondre, en larmes, de savoir qu’elle va enfin pouvoir ramener la jeune femme à la maison, lui offrir des vraies funérailles, une vraie tombe, parmi les siens. Sirius a le cœur qui se serre douloureusement mais au moins, maintenant, ils ont tous la certitude que Remus est en vie. Parce que la communauté sorcière n’a été d’aucune utilité, ils se tournent vers les moldus et surtout, vers les loups-garous. La horde Eihwaz accepte de les aider et quand enfin, l’un d’eux confirme qu’ils ont senti l’odeur d’un autre loup rôder aux limites de leur territoire, Sirius a envie de pleurer.

Ça leur permet d’affiner leurs recherches et c’est pour ça que ce matin-là, Padfoot observe le soleil se lever. Cette nuit, c’était la pleine lune et si Remus est vraiment là, il ne sera pas en état de s’enfuir. Discerner les odeurs de la meute Eihwaz du reste de la forêt est plutôt simple, tout crie STAY BACK. Le gros chien noir hume l’air, à la recherche d’une odeur familière. Il connaît par cœur l’odeur de Remus et peut-être que les années l’ont un peu modifiée, mais il se sait parfaitement capable de la retrouver.
Il est fatigué, lui aussi, mais il lui suffit d’imaginer Remus, nu et frigorifié sur le sol humide de la forêt, perdu et seul pour chasser ça rapidement. Il faut qu’il avance. Il faut qu’il le retrouve. Il n’est pas le seul à parcourir les bois, d’autres sont là aussi et il est hors de question qu’ils rentrent encore une fois bredouilles.

Là. Oreilles en avant, il se met à courir en direction de l’odeur que le vent a ramenée vers lui. Son cœur bat la chamade dans sa poitrine et l’odeur se fait de plus en plus forte, à mesure qu’il se rapproche. Et puis il se fige aussi brusquement qu’il s’est élancé, alors que ses yeux s’attardent enfin sur la silhouette d’un homme.

Il est là. Plus pâle et plus maigre que jamais, sale et recroquevillé sur lui-même. Ses cheveux sont plus longs, parsemés de nouvelles mèches grises qu’il n’avait pas avant. Il peut déjà voir de nouvelles cicatrices sur son corps. Padfoot s’approche doucement, à pas feutrés, de peur de le réveiller. C’est lui. C’est vraiment lui. C’est Remus. Il ne veut rien de plus que redevenir Sirius et se jeter sur lui pour le serrer dans ses bras mais si sa théorie est juste alors c’est une très mauvaise idée. Alors il continue de s’approcher, jusqu’à aller l’effleurer du bout de sa truffe. Un frisson parcourt le corps de Remus qui se ramasse un peu plus sur lui-même et Sirius sent son cœur se serrer. Une autre pleine lune passée seul. Le gros chien noir va s’allonger tout contre l’homme qui a un léger sursaut.

Il ne sait pas si c’est un vieux réflexe qui ressurgit, mais Remus passe un bras autour de son corps chaud et va enfouir son visage dans ses poils. Padfoot laisse échapper un gémissement plaintif et ça semble achever de réveiller le loup-garou. Les paupières s’ouvrent sur des yeux confus, clignent à plusieurs reprises avec l’air de ne pas comprendre, de ne pas y croire. Padfoot va presser sa truffe contre la joue de Remus, puis lèche son visage barbouillé de poussière et de terre en laissant échapper un autre couinement.

It’s me. I’m here. I’m sorry. I got you. I’m here. Rem. Rem. Rem. Rem.

• • •

You tell me to hold on. Oh you tell me to hold on but innocence is gone and what was right is wrong. 'Cause I'm bleeding out So if the last thing that I do Is to bring you down, I'll bleed out for you. (bleeding out)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: WOLFSTAR + breath of life.   WOLFSTAR + breath of life. EmptyJeu 11 Mai 2017 - 23:38

OUTCAST • all hail the underdogs
Remus Lupin
Remus Lupin
‹ inscription : 04/05/2017
‹ messages : 150
‹ crédits : avengedinchains (avatar) et uc (signature)
‹ dialogues : sandybrown
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_inline_o2l9ab1bxq1qlt39u_250

‹ liens utiles :
‹ âge : quarante-quatre ans.
‹ occupation : Remus a été beaucoup de choses, de bibliothécaire à simple serveur avant d'être sans emploi pendant un très long moment (qui voudrait d'un loup-garou ?) avant qu'Albus Dumbledore ne lui fasse une faveur immense et lui donne le poste de professeur de Défense Contre les Forces du Mal en 1993, après ça, il n'a plus travaillé. Peu de temps après, l'Ordre du Phénix renaissait de ses cendres et il a été un membre plus qu'actif jusqu'à sa mort. Enfin... pseudo-mort. Désormais il erre sans trop savoir où, sans trop savoir pourquoi.
‹ maison : gryffondor.
‹ scolarité : de sept. 1971 à juin 1978
‹ baguette : Il n'a plus de baguette, Remus. La sienne a dû brûler avec celles de ceux qui sont tombés le 2 mai 1998. Quand il s'est réveillé sur cette pile de cadavres, il n'a pas pensé à chercher sa baguette, il était trop occupé à se rendre compte que Dora ne se réveillait pas et ne se réveillerait jamais plus. Il en a pris une au hasard avant de s'en aller. Son tortionnaire lui a confisqué et il ne l'a pas récupéré en s'échappant. Remus est donc sans baguette.
‹ gallions (ʛ) : 1115
‹ réputation : mort, tout le monde le croit mort. Emporté par un mauvais sort lancé par Antonin Dolohov pendant la bataille d'Hogwarts le 2 mai 1998. Quelque part, c'est un peu vrai. Il est mort ce jour-là. Surtout le lendemain, quand il s'est réveillé à côté du cadavre de Dora. Il a hurlé hurlé hurlé avant de laisser l'animal prendre le dessus et il s'est enfui. Il a pris la fuite en laissant le loup le guider et en oubliant la guerre, la misère et la douleur. Il a fui comme le jour où il a voulu suivre Harry en abandonnant Dora et Teddy derrière lui. Alors tout le monde le croit mort et c'est mieux comme ça. loup, il a caché son statut comme il pouvait. Quand il était pris pour des petits boulots, il a fait de son mieux pour qu'on ignore tout de son côté loup-garou. Il a étouffé les soupçons comme il a pu, mais à force d'être absent aux alentours de la pleine lune, les soupçons arrivent vite et les regards changent. Ils passent souvent des regards amicaux à des regards remplis de méfiance et de dégoût. Remus y est habitué depuis le temps. Mais on l'associe beaucoup à son anomalie. maraudeur, par les quelques élèves de sa promo encore en vie aujourd'hui, on l'associe aux maraudeurs. Ils faisaient une sacrée équipe à Hogwarts. C'est avec eux que Remus a fait les pires conneries, mais avec eux, il a aussi trouvé une famille et des amis tolérants et remplis d'amour à son égard.
‹ particularité : loup-garou, mordu peu avant ses cinq ans, Remus est un loup-garou depuis quarante ans maintenant. On pourrait croire qu'il a fait la paix avec ses instincts et sa condition, mais détrompez-vous. Remus se hait et se haïra probablement toute sa vie. Il a su donner le change quand June Winchester - une amie de Dora - s'est fait mordre et qu'elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, mais il se déteste et il déteste le fait d'être un loup-garou encore plus depuis la bataille d'Hogwarts.
‹ résidence : la forêt.
‹ patronus : loup, ordinaire le loup, pas garou. Là aussi, Remus a cru à une blague. Mais il oublie vite que les loups dans la nature sont très centrés sur la famille et ne sont pas agressifs ce qui correspond totalement à la personnalité de Remus. Sa famille est plus importante que n'importe quoi d'autre et il est d'une gentillesse parfois un peu agaçante. C'est rare de le voir agressif. Le jour où il a réussi à faire un patronus corporel et qu'il s'est rendu compte de sa forme, il n'a plus jamais réussi à en produire un. Tout ce qui est relatif aux loups lui donne la nausée.
‹ épouvantard : pleine lune, sa plus vieille ennemie. Remus est toujours autant terrifié par la pleine lune principalement parce qu'il se rappelle de la douleur qu'il a ressenti lors de sa première pleine lune en février 1965. L'astre était maîtresse de son domaine et Remus a toujours redouté sa lumière. Alors malgré les tortures qu'il a subies, malgré l'horreur de son réveil après la bataille d'Hogwarts, la pleine lune reste son épouvantard.
‹ risèd : Son désir premier est de retrouver Teddy, mais il souhaite également revoir Nymphadora, Sirius, James, Lily et Albus en vie. Son risèd est un mélange de tout ça. Une vie de famille bien heureuse avec son fils et sa femme et ils sont tous les trois entourés d'une grande famille. Il sait que pour les personnes mortes, il ne peut rien faire alors il se focalise sur le fait de retrouver Teddy. Un jour.
http://www.smoking-ruins.com/t7308-remus-the-wolf-among-us
WOLFSTAR + breath of life. Empty
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_npnty2wcQo1s3xdrmo2_r1_250« Tu deviens un peu difficile à trouver. » Remus hausse les épaules. Il a bien précisé qu’il ne voulait pas qu’on le suive ni qu’il revienne, mais le moldu est têtu (C’est Elizabeth, elle m’a dit que j’avais intérêt à revenir pour t’apporter à manger sinon je dors sur le canapé. Alors désolé mon vieux, je sais que tu tiens à ta solitude, mais mon dos, lui, il réclame le matelas de mon lit.) et revient à chaque fois avec un panier rempli de nourriture. « Fais voir tes poignets ? » - « Ça va, ne t’inquiète pas. » Le moldu – John comme son deuxième prénom – lève la main en signe de paix. « Je demande juste. » Il regarde un peu le camp de fortune que Remus s’est fait. Il a réussi à faire un toit de fortune au-dessus de sa tête et il a le sac de couchage que John lui a donné parce que sinon Lizzie va me faire une jaunisse si elle apprend que vous dormez à même le sol. Remus a fini par capituler, il doit la vie à ces gens et il ne peut pas les envoyer balader. Pas comme ça. « John, faut vraiment que tu arrêtes de venir ici dans les prochains jours, ok ? Ça ne sera pas sûr pour toi. » Parce qu’il sent déjà le loup qui est plus présent. Comme une patte qui se pose sur son épaule pour lui signifier que c’est bientôt l’heure de laisser sa place. Et depuis plusieurs années, il laisse cet instinct reprendre le dessus en guise de gratitude parce qu’il l’a sauvé à maintes reprises. « Tu sais ce qu’on dit sur cette forêt. » John lève la tête et regarde les grands arbres qui peuplent la forêt de Daeva. Ouais, il sait les légendes autour de ce lieu, mais ça ne l’a jamais vraiment effrayé. Il sourit à Remus et hausse les épaules. « Oui, mais elle est très belle et Lizzie n’aime pas te savoir ici tout seul. » Remus sourit un peu avant de rassembler ses quelques affaires dans un coin. « J’ai l’habitude d’être seul. » Puis, il ne l’est jamais complètement. L’animal n’est jamais loin. C’est son plus fidèle compagnon depuis des années maintenant. « T’es sûr que tu veux pas qu’on cherche ta famille, Remus ? » Il perd son sourire, détourne sa tête et trouve que l’herbe est plus intéressante soudain. « Non, c’est certain. C’est compliqué ça aussi. » John émet un ah peu convaincu, mais Remus a l’habitude de l’entendre ce ah peu convaincu. Il lui ressort toujours ça quand il commence à évoquer ses proches. Remus n’a aucune certitude qu’il y ait encore quelqu’un d’en vie. Ils sont peut-être tous tombés sous les mauvais sorts des mangemorts, mais il ne veut pas le savoir.

L’animal est libre.
Il se met à courir dans les bois, frôle le territoire de la meute avec laquelle il cohabite.
Le loup aime bien faire ça, c’est un peu grisant comme sensation et il prend des risques contrairement à l’humain qui se remet toujours de sa torture.
Le loup l’aide un peu, il fait en sorte que son corps guérisse plus vite. C’est lent, mais son influence est plus forte seulement une fois par mois, Remus n’a pas d’autres choix que d’attendre en évitant d’infecter les cicatrices encore bien laides.
L’animal se sent libre et il profite de la forêt comme jamais. Il a été enfermé pendant trop longtemps dans cette cave et ça ne lui a pas plu, maintenant, il a un grand espace rien que pour lui et il en profite encore et encore et encore.
Il a fini par s’échouer non loin de là où Remus range ses affaires en sentant que l’aube pointait le bout de son nez. Il s’est enroulé en boule et a attendu que l’humain revienne. La transformation dans le sens inverse a été plus pénible que d’habitude. La fatigue a envahi chaque muscle de l’être humain et des plaies nouvelles sont venues s’ajouter aux autres cicatrices. Le loup ne s’est pas battu cette nuit, non, mais il a juste rencontré des branches basses et des racines. Il a encore un peu du mal à s’adapter à sa liberté.

Remus ne peut pas bouger de ce carré d’herbe. Il est beaucoup trop faible pour retrouver la chaleur de son sac de couchage alors il reste là sans bouger. Il a un sommeil agité comme à chaque fois et il tremble de froid. Les premiers rayons du soleil qui caressent sa peau, dressent ses poils sur ses bras et partout sur son corps. Il croit d’abord qu’il rêve quand il sent de la chaleur s’installer à ses côtés. Par réflexe, il passe son bras sur de la fourrure et pose sa tête tout contre.

Ça lui rappelle Hogwarts.
Et Sirius.
Et Padfoot.

Il rêve que Sirius est ici sous sa forme d’animagus. Ça le rassure. Il n’est pas vraiment seul. Mais ce qu’il prend pour un rêve pousse une plainte. Remus émerge alors de son sommeil, parce qu’il sent de la vie sous ses doigts. Y a bien quelque chose qui s’est installé à côté de lui et qui respire. Il papillonne des yeux rapidement pour se sortir de sa nuit. Il fronce les sourcils, se choque, s’étonne. Son cœur rate tellement de battements d’un seul coup. Il a toujours les sens en éveil et c’est l’odeur de…
C’est son odeur à lui.
Et rien qu’à lui, mais c’est impossible.
Impossible, par Merlin.

L’animal qui est posé juste à côté de lui lui ressemble en plus. Le chien vient presser sa truffe contre sa joue puis couine puis lui donne un coup de langue sur la joue. Remus n’a plus vraiment de doutes. Il relâche la fourrure qu’il tient bien trop fort dans ses mains et se recule légèrement. Il voudrait pouvoir parler. Le son d’un gémissement lui parvient avant de comprendre que c’est lui qui fait ça. « Padfoot… Sirius ? » La vision est trop réelle pour être une hallucination. Il n’est plus dans la cave. On ne le torture plus. Son cerveau n’a plus aucune raison de le faire souffrir avec des personnes du passé. « Tu ne peux pas être réel… » Il est toujours allongé, mais il a mis de la distance entre l’animal et lui.

Il se recule encore et se recroqueville encore plus parce qu’il a peur de devenir encore plus fou. Il commence à se donner des coups sur la tête en répétant que ça ne peut pas être vrai. Si ses sens sont bien éveillés, le loup par contre sommeille et donc Remus ne peut pas se fier à son instinct. Là, tout ce que son cerveau lui hurle c’est qu’il est en train de perdre la tête. « Disparais. Disparais. Disparais. Tu ne peux pas être réel, Sirius, tu es mort. » Comme les autres. Il continue de se donner des coups sans cesser de fixer ce chien noir. Il commence à sentir des sanglots qui lui étreignent la voix. Ils sont tous morts, il est seul et il devient fou.

• • •

moony so what if you can see, the darkest side of me? No one would ever change this animal I have become.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: WOLFSTAR + breath of life.   WOLFSTAR + breath of life. EmptyVen 12 Mai 2017 - 12:19

WIZARD • always the first casuality
Sirius Black
Sirius Black
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 148
‹ crédits : SCHIZOPHRENIC.
‹ dialogues : lightseagreen
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_inline_nr0w1cQfPP1rnldk0_500

‹ âge : apparemment, il a 44 ans, mais il est mort à 37 alors c'est un peu compliqué.
‹ occupation : parasite (again).
‹ maison : il était à Gryffondor.
‹ scolarité : de 1971 et 1978.
‹ baguette : il n'en a plus.
‹ gallions (ʛ) : 1260
‹ réputation : on dit qu'il est mort ? sauf que hé, surprise, ce n'est plus le cas ! ex-taulard, on le disait taré, on disait que c'était un sale traître sauf que finalement, c'était pas lui. bref, on dit beaucoup de choses fausses, visiblement.
‹ particularité : animagus, il se transforme en gros chien noir.
‹ faits : il a passé 12 ans à Azkaban et est le premier à avoir réussi à s'en échapper - c'est le parrain du Sauveur alors show some respect, dickheads - il a passé 8 ans dans le Voile et est aussi le premier à avoir réussi à s'échapper (sauf que ça, il sait pas trop comment il a fait) - on dit qu'il est bloqué dans le passé et c'est peut-être un peu vrai, mais on va dire qu'il a le droit - le voile s'est entiché de lui et veut le récupérer mais not gonna happen.
il se sent bien souvent plus à l'aise quand il se transforme en clébard que quand il est humain (les émotions, c'est assez dur à gérer dernièrement) - il est super bon en métamorphoses et c'est aussi un très bon duelliste.
‹ résidence : 12 square grimmauld.
‹ patronus : un gros toutou.
‹ épouvantard : le voile.
‹ risèd : ses amis, heureux et accomplis.
http://www.smoking-ruins.com/t7143-sirius-the-shooting-star
WOLFSTAR + breath of life. Empty
Wolfstar + breath of lifeBut I only needed one more touch Another taste of heavenly rush And I believe, I believe it so And I only needed one more touch Another taste of devouring rush And I believe, I believe it so
Il l’a trouvé. Il savait qu’il le trouverait, il savait qu’il ne pouvait pas être mort. Remus tire douloureusement sur sa fourrure mais il s’en fiche, Merlin il s’en fiche parce qu’il l’a trouvé et il lui a tellement manqué. Le loup-garou finit par libérer ses poils et s’écarter un peu, ce qui permet à Padfoot de l’observer mieux et—qu’est-ce qu’on lui a fait ? Il voit ses poignets abîmés, mal cicatrisés, son corps plus maigre qu’il ne l’a jamais vu, parsemé de cicatrices nouvelles, terribles à regarder. Lorsqu’il passait ses nuits de pleine lune seul et enfermé, le loup se blessait et c’est pour ça que Remus a toujours eu beaucoup de cicatrices, en plus de celles laissées par Greyback, mais… ses parents et Mrs Pomfresh faisaient toujours en sorte de soigner correctement ses plaies, afin qu’elles ne laissent que les cicatrices les plus fines possibles. Celles-ci sont grossières et ont l’air douloureuses. Elles ne semblent même pas avoir été faites par un loup-garou. Qui lui a fait ça ? « Padfoot… Sirius ? » Le murmure lui tire un petit aboiement. Oui, oui, c’est moi. Mais Remus le regarde avec horreur et s’écarte. « Tu ne peux pas être réel… » Padfoot fait un pas en avant, mais Moony se recule un peu plus et le gros chien se fige, le cœur lourd.
Lorsque le loup-garou se met à meurtrir son crâne, il laisse échapper un petit grognement désapprobateur et se redresse pour s’asseoir sur ses pattes arrières. « Disparais. Disparais. Disparais. Tu ne peux pas être réel, Sirius, tu es mort. » Il ne peut plus rester sous cette forme, alors Sirius visualise l’homme et la seconde d’après, le gros chien noir disparaît, pour le laisser apparaître lui. Il ouvre la bouche, mais se ravise, préfère retirer l’épais manteau qu’il a sur les épaules et s’approcher doucement de Remus.

« Rem ? » murmure-t-il doucement, sa voix toujours un peu plus rauque, quand il vient tout juste de se retransformer. « Je sais, je sais. Mais c’est moi, je te promets que c’est moi. Je suis réel, d’accord ? » poursuit-il en continuant d’approcher mais encore une fois, Remus a un mouvement de recul. « Remus, il fait froid, tu dois te couvrir. » Il s’approche encore, certain que le loup-garou n’aura de toute façon pas la force de s’enfuir, pas juste après la pleine lune. D’un mouvement souple, il passe le manteau autour des épaules de Remus qui se fige brusquement, probablement perturbé par la soudaine chaleur. « Tu n’es pas fou, je ne suis ni un fantôme, ni une hallucination. Remus, regarde-moi, » demande-t-il mais l’autre secoue la tête et va plaquer ses mains sur ses oreilles en espérant probablement chasser sa voix.
Il ne sait pas quoi faire. Sirius pense à la baguette dans sa poche, que les membres de l’Ordre ont réussi à lui dégoter pour les recherches. Il devrait probablement prévenir les autres, leur dire qu’il a trouvé Remus et leur demander de l’aide. Il le croit mort, et il a raison, mais en voyant Harry, ou June… Sirius se mord la lèvre inférieure.

Il a besoin que Remus comprenne qu’il est bien là. C’est probablement stupide et terriblement égoïste. « Remus, regarde-moi, » répète-t-il d’une voix plus ferme cette fois. D’une main, il va attraper un avant-bras du loup-garou, en prenant garde à ne pas toucher ses poignets abîmés. Il est plus faible depuis qu’il est sorti du Voile, mais la pleine lune a épuisé Remus et il est dans un état pire que le sien. Alors il arrive à lui écarter sans avoir à trop forcer. Les doigts de sa main libre vont se glisser sous le menton de l’homme et il lui fait relever la tête. Il ne résiste pas beaucoup et Sirius peut voir les larmes qui tracent des sillons sur ses joues pâles et creuses alors qu’il semble abandonner.
Ça lui fait si mal de le voir ainsi qu’il en a du mal de respirer. « Open your eyes, Rem, » commande-t-il dans un souffle et quand les paupières se soulèvent dans un geste qui ressemble plus à une reddition douloureuse qu’autre chose, Sirius peut enfin croiser son regard. Doucement, il approche le bras de Remus, jusqu’à aller poser sa paume à plat contre sa poitrine. Pile à l’endroit où son cœur bat la chamade. « Tu sens ça ? » Le murmure est presque désespéré. Il faut qu’il comprenne.

« Remus, tu sens ça ? » répète-t-il sans le lâcher du regard. « Je suis là, je suis vraiment là. Est-ce que je t’ai déjà menti ? Rem, Rem, tu dois me croire, je suis désolé, je t’ai encore laissé, mais je suis là, je suis là maintenant, » répète-t-il et c’est à son tour de sentir les larmes dévaler la pente de ses joues. « Tu n’es plus seul. Tu n’es plus seul, » promet-il d’une voix tremblante.

• • •

You tell me to hold on. Oh you tell me to hold on but innocence is gone and what was right is wrong. 'Cause I'm bleeding out So if the last thing that I do Is to bring you down, I'll bleed out for you. (bleeding out)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: WOLFSTAR + breath of life.   WOLFSTAR + breath of life. EmptyLun 22 Mai 2017 - 22:33

OUTCAST • all hail the underdogs
Remus Lupin
Remus Lupin
‹ inscription : 04/05/2017
‹ messages : 150
‹ crédits : avengedinchains (avatar) et uc (signature)
‹ dialogues : sandybrown
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_inline_o2l9ab1bxq1qlt39u_250

‹ liens utiles :
‹ âge : quarante-quatre ans.
‹ occupation : Remus a été beaucoup de choses, de bibliothécaire à simple serveur avant d'être sans emploi pendant un très long moment (qui voudrait d'un loup-garou ?) avant qu'Albus Dumbledore ne lui fasse une faveur immense et lui donne le poste de professeur de Défense Contre les Forces du Mal en 1993, après ça, il n'a plus travaillé. Peu de temps après, l'Ordre du Phénix renaissait de ses cendres et il a été un membre plus qu'actif jusqu'à sa mort. Enfin... pseudo-mort. Désormais il erre sans trop savoir où, sans trop savoir pourquoi.
‹ maison : gryffondor.
‹ scolarité : de sept. 1971 à juin 1978
‹ baguette : Il n'a plus de baguette, Remus. La sienne a dû brûler avec celles de ceux qui sont tombés le 2 mai 1998. Quand il s'est réveillé sur cette pile de cadavres, il n'a pas pensé à chercher sa baguette, il était trop occupé à se rendre compte que Dora ne se réveillait pas et ne se réveillerait jamais plus. Il en a pris une au hasard avant de s'en aller. Son tortionnaire lui a confisqué et il ne l'a pas récupéré en s'échappant. Remus est donc sans baguette.
‹ gallions (ʛ) : 1115
‹ réputation : mort, tout le monde le croit mort. Emporté par un mauvais sort lancé par Antonin Dolohov pendant la bataille d'Hogwarts le 2 mai 1998. Quelque part, c'est un peu vrai. Il est mort ce jour-là. Surtout le lendemain, quand il s'est réveillé à côté du cadavre de Dora. Il a hurlé hurlé hurlé avant de laisser l'animal prendre le dessus et il s'est enfui. Il a pris la fuite en laissant le loup le guider et en oubliant la guerre, la misère et la douleur. Il a fui comme le jour où il a voulu suivre Harry en abandonnant Dora et Teddy derrière lui. Alors tout le monde le croit mort et c'est mieux comme ça. loup, il a caché son statut comme il pouvait. Quand il était pris pour des petits boulots, il a fait de son mieux pour qu'on ignore tout de son côté loup-garou. Il a étouffé les soupçons comme il a pu, mais à force d'être absent aux alentours de la pleine lune, les soupçons arrivent vite et les regards changent. Ils passent souvent des regards amicaux à des regards remplis de méfiance et de dégoût. Remus y est habitué depuis le temps. Mais on l'associe beaucoup à son anomalie. maraudeur, par les quelques élèves de sa promo encore en vie aujourd'hui, on l'associe aux maraudeurs. Ils faisaient une sacrée équipe à Hogwarts. C'est avec eux que Remus a fait les pires conneries, mais avec eux, il a aussi trouvé une famille et des amis tolérants et remplis d'amour à son égard.
‹ particularité : loup-garou, mordu peu avant ses cinq ans, Remus est un loup-garou depuis quarante ans maintenant. On pourrait croire qu'il a fait la paix avec ses instincts et sa condition, mais détrompez-vous. Remus se hait et se haïra probablement toute sa vie. Il a su donner le change quand June Winchester - une amie de Dora - s'est fait mordre et qu'elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, mais il se déteste et il déteste le fait d'être un loup-garou encore plus depuis la bataille d'Hogwarts.
‹ résidence : la forêt.
‹ patronus : loup, ordinaire le loup, pas garou. Là aussi, Remus a cru à une blague. Mais il oublie vite que les loups dans la nature sont très centrés sur la famille et ne sont pas agressifs ce qui correspond totalement à la personnalité de Remus. Sa famille est plus importante que n'importe quoi d'autre et il est d'une gentillesse parfois un peu agaçante. C'est rare de le voir agressif. Le jour où il a réussi à faire un patronus corporel et qu'il s'est rendu compte de sa forme, il n'a plus jamais réussi à en produire un. Tout ce qui est relatif aux loups lui donne la nausée.
‹ épouvantard : pleine lune, sa plus vieille ennemie. Remus est toujours autant terrifié par la pleine lune principalement parce qu'il se rappelle de la douleur qu'il a ressenti lors de sa première pleine lune en février 1965. L'astre était maîtresse de son domaine et Remus a toujours redouté sa lumière. Alors malgré les tortures qu'il a subies, malgré l'horreur de son réveil après la bataille d'Hogwarts, la pleine lune reste son épouvantard.
‹ risèd : Son désir premier est de retrouver Teddy, mais il souhaite également revoir Nymphadora, Sirius, James, Lily et Albus en vie. Son risèd est un mélange de tout ça. Une vie de famille bien heureuse avec son fils et sa femme et ils sont tous les trois entourés d'une grande famille. Il sait que pour les personnes mortes, il ne peut rien faire alors il se focalise sur le fait de retrouver Teddy. Un jour.
http://www.smoking-ruins.com/t7308-remus-the-wolf-among-us
WOLFSTAR + breath of life. Empty
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_npnty2wcQo1s3xdrmo2_r1_250Le chien grogne alors que Remus accentue les coups sur sa tête. Il force encore plus sur ses paupières fermées parce que ça l’achève de voir Sirius là alors qu’il n’est pas vraiment là. « Rem ? » Remus gémit malgré lui. Il a cru pendant un moment avoir oublié la voix de Sirius alors que non, c’est exactement comme dans son souvenir. Ce Rem inquiet et si chaleureux à la fois. Ce surnom qu’il a fini par oublier comme tout le reste. « Va-t’en. Laisse-moi. » Murmure-t-il si bas, tellement bas. Juste pour lui et son cerveau malade. Il veut qu’il arrête de projeter des hallucinations si fortes. Au moins quand il était torturé, Dora ne lui parlait pas. Ça faisait moins mal de ne pas entendre sa voix alors qu’il la savait perdue à jamais. « Je sais, je sais. Mais c’est moi, je te promets que c’est moi. Je suis réel, d’accord ? » Remus ouvre enfin les yeux. Il est toujours là. En humain. Adieu la forme canine. C’est Sirius tel qu’il était quand il est mort. C’est fabuleux ce que son cerveau est capable de faire et tellement dramatique à la fois. Il le voit approcher et Remus se recule. C’est une illusion, il est ridicule. Ridicule. « Remus, il fait froid, tu dois te couvrir. » Et Sirius s’approche toujours. Remus se fige totalement lorsqu’il arrive à lui poser la veste sur ses épaules. La veste est vraiment là. Matérielle. Il s’en assure en levant une main pour toucher la matière. Elle est là et elle est encore chaude comme quand quelqu’un la garde longtemps contre soi. La veste est là et elle dégage de la chaleur. Remus la serre dans ses doigts et la porte doucement jusqu’à son nez où il respire l’odeur. C’est celle de Sirius, elle est bien là et bien réelle, elle aussi. Comment ? Est-ce qu’il a déchiqueté un homme hier soir et a récupéré la veste pour une raison qui lui est totalement inconnue ? « Tu n’es pas fou, je ne suis ni un fantôme, ni une hallucination. Remus, regarde-moi, » C’est beaucoup trop pour Remus. Il lâche la main et va plaquer ses mains contre ses oreilles. Qu’il se taise. Qu’il ne parle plus. Pourquoi son cerveau lui fait subir ça ? Il n’a rien demandé. « Remus, regarde-moi, » Non. NON. Il sent des doigts qui s’enroulent autour de son poignet et il est incapable de forcer pour le faire lâcher prise. Il sent qu’on vient lui relever la tête. Alors par réflexe, il ferme de nouveau les yeux. S’il faut, il va les rouvrir et se rendre compte qu’il est toujours dans cette cave et que l’autre a trouvé un nouveau moyen de le torturer en jouant avec ses souvenirs. « Open your eyes, Rem, » Il ne veut pas. Il ne veut pas. Il ne veut pas. « S’il te plaît… va-t’en. » Murmure-t-il quand même parce qu’il ne veut pas ouvrir le yeux. Il ne veut pas se dire qu’il est totalement fou. Mais en même temps, il ne peut pas rester comme ça.

Doucement. Lentement. Ses paupières se relèvent. Il retient un soupir de soulagement quand il constate qu’il est toujours dans la forêt et non pas dans le noir de la cave. Ses yeux bougent jusqu’à croiser le regard de Sirius. Ce dernier amène sa main jusqu’à sa poitrine et Remus sent un cœur qui bat sous ses doigts. « Tu sens ça ? Remus, tu sens ça ? Je suis là, je suis vraiment là. Est-ce que je t’ai déjà menti ? Rem, Rem, tu dois me croire, je suis désolé, je t’ai encore laissé, mais je suis là, je suis là maintenant. Tu n’es plus seul. Tu n’es plus seul, » Il sent bien qu’un cœur bat, qu’il y a de la vie là. Juste là. Juste devant lui. Et ce n’est pas le moldu qui vient lui rendre visite avec des paniers remplis de nourriture.

Il y a un cœur qui bat sous ses doigts.
Et il y a Sirius face à lui.
Il y a vraiment Sirius en face de lui en train de pleurer aussi.

Il libère son autre main pour la porter au visage de Sirius. Pour réellement le toucher et se prouver que oui, il est vraiment là en plus de tout le reste. Sa peau est un peu froide, mais il est là. Sous ses yeux. Sirius est en vie. « How… ? Je t’ai vu tomber dans le voile… comment ? » C’est tout ce qu’il parvient à dire. Il sent sa voix qui tremble et les larmes qui continuent de couler sur ses joues.

Sirius est vraiment en vie.

Il n’attend pas forcément la réponse de Sirius pour le prendre dans ses bras et contre lui. Il étouffe un gémissement de douleur lorsqu’il effleure quelques cicatrices encore gonflées et des bleus qui ont du mal à disparaître. « C’est vraiment toi ? J’hallucine vraiment pas ? » Il pleure en même temps parce qu’il se rend compte que voir un visage connu lui avait terriblement manqué. « Tu m’as retrouvé. Tu m’as retrouvé. » Bredouille-t-il alors qu’il est toujours contre Sirius et qu’il le serre aussi fort qu’il peut malgré le peu de force qui lui reste.

Il est là.
Il n’est plus seul désormais.
Il ne sera plus jamais seul.

• • •

moony so what if you can see, the darkest side of me? No one would ever change this animal I have become.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: WOLFSTAR + breath of life.   WOLFSTAR + breath of life. EmptyMer 24 Mai 2017 - 16:34

WIZARD • always the first casuality
Sirius Black
Sirius Black
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 148
‹ crédits : SCHIZOPHRENIC.
‹ dialogues : lightseagreen
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_inline_nr0w1cQfPP1rnldk0_500

‹ âge : apparemment, il a 44 ans, mais il est mort à 37 alors c'est un peu compliqué.
‹ occupation : parasite (again).
‹ maison : il était à Gryffondor.
‹ scolarité : de 1971 et 1978.
‹ baguette : il n'en a plus.
‹ gallions (ʛ) : 1260
‹ réputation : on dit qu'il est mort ? sauf que hé, surprise, ce n'est plus le cas ! ex-taulard, on le disait taré, on disait que c'était un sale traître sauf que finalement, c'était pas lui. bref, on dit beaucoup de choses fausses, visiblement.
‹ particularité : animagus, il se transforme en gros chien noir.
‹ faits : il a passé 12 ans à Azkaban et est le premier à avoir réussi à s'en échapper - c'est le parrain du Sauveur alors show some respect, dickheads - il a passé 8 ans dans le Voile et est aussi le premier à avoir réussi à s'échapper (sauf que ça, il sait pas trop comment il a fait) - on dit qu'il est bloqué dans le passé et c'est peut-être un peu vrai, mais on va dire qu'il a le droit - le voile s'est entiché de lui et veut le récupérer mais not gonna happen.
il se sent bien souvent plus à l'aise quand il se transforme en clébard que quand il est humain (les émotions, c'est assez dur à gérer dernièrement) - il est super bon en métamorphoses et c'est aussi un très bon duelliste.
‹ résidence : 12 square grimmauld.
‹ patronus : un gros toutou.
‹ épouvantard : le voile.
‹ risèd : ses amis, heureux et accomplis.
http://www.smoking-ruins.com/t7143-sirius-the-shooting-star
WOLFSTAR + breath of life. Empty
Wolfstar + breath of lifeBut I only needed one more touch Another taste of heavenly rush And I believe, I believe it so And I only needed one more touch Another taste of devouring rush And I believe, I believe it so
Enfin, Remus ouvre les yeux. Enfin, son regard se pose sur lui et il peut voir son expression qui change. Il presse un peu plus fort la main du loup-garou contre sa poitrine, scrute ses yeux, attend. Les doigts de Remus s’approchent de son visage et enfin, le touchent. Sirius ferme les yeux un bref instant, laisse échapper un soupir de soulagement. « How… ? Je t’ai vu tomber dans le voile… comment ? » Sa gorge se noue et il veut répondre la même chose qu’à tous les autres, qu’il n’en sait rien, que ça ne fait pas beaucoup plus de sens pour lui, mais qu’il est là à présent et que c’est tout ce qui compte. Il n’en a pas le temps, parce que les bras de Remus l’entourent et l’étreinte lui coupe le souffle. Il perçoit le gémissement de douleur que le loup-garou tente d’étouffer alors doucement, avec beaucoup de précaution, il vient l’entourer à son tour. Ses mains vont s’enfouir dans la tignasse emmêlée de Remus et il va aussi y nicher son nez.  « C’est vraiment toi ? J’hallucine vraiment pas ? Tu m’as retrouvé. Tu m’as retrouvé. » Il est incapable de contenir le hoquet qui lui échappe et ils ont probablement l’air ridicule, ces deux hommes qui s’accrochent et pleurent et tremblent l’un contre l’autre. Mais Sirius s’en fiche. Pour la première fois depuis des semaines, depuis qu’il est sorti du Voile, il a l’impression que le froid quitte ses os, d’avoir retrouvé un petit bout de lui.
« C’est vraiment moi, je te le promets, » murmure-t-il à son oreille, d’une voix rauque et un peu tremblante. « Je ne sais pas comment, ni pourquoi, mais le Voile m’a relâché. » La jeune auror, Amelia, a suggéré que c’était peut-être à cause de l’orage qui détraque la magie et personne n’a de meilleure explication pour l’instant. Ce n’est pas tellement le moment de se lancer dans des théories, de toute façon. Sa priorité est Remus. Il s’écarte légèrement, juste assez pour pouvoir prendre le visage du loup-garou entre ses mains. « I’ll always find you. You hear me ? Always. » Peu importe ce qu’il devra faire, où il devra aller pour ça. Son regard s’attarde sur les plaies, les hématomes et les nouvelles cicatrices qu’il peut apercevoir sur le visage de Remus, les parties de son corps que le manteau ne recouvre pas complètement. Sirius serre les dents, parce que rien de tout ceci ne ressemble à ce que le loup-garou pouvait s’infliger lorsqu’il était enfermé, seul, et cherchait à se venger de cela. L’état de ses poignets et inquiétant. Et à chaque fois qu’il les voit, Sirius sent sa gorge se nouer.

Quelqu’un lui a fait ça. Et il veut lui demander qui, il veut lui demander pourquoi, il veut savoir où il était et pourquoi il a disparu tout ce temps, toutes ces années s’il en croit ce qu’on lui a dit. Il y a aussi une colère sourde qui gronde en lui, envers ceux qui ont fait subir ça à Remus, un besoin de leur mettre la main dessus et de leur faire payer. Mais le loup-garou n’est pas en état de lui faire un récit de ces dernières années, retrouver ceux qui lui ont fait du mal n’est pas la priorité. Il doit le sortir de cette forêt, le ramener en sécurité, le soigner. « Les autres te cherchent encore, ils—June, Harry, ils pensaient tous que tu étais mort, il faut que je les prévienne que je t’ai retrouvé, » murmure-t-il doucement.
Il scrute les traits de Remus, ses yeux humides de larmes. « June a ce cottage, pas très loin de Poudlard, en plein milieu de la forêt, » continue-t-il alors que ses pouces essuient les larmes sur les joues du loup-garou. « C’est sûr, loin de tout, on va te soigner, on va s’occuper de toi, d’accord ? » Il va presser ses lèvres contre le front de Remus, le garde là, contre lui. « C’est fini, Rem. C’est fini, tout va bien. Je suis là et je ne vais nulle part, tu n’es plus seul. » Et lui non plus. Il a retrouvé Harry, il a retrouvé Remus. Ils sont vivants, tous les deux et ça veut dire qu’il n’a pas complètement échoué. Ça veut dire qu’il peut encore espérer faire les choses bien. Il va prendre soin d’eux, à partir de maintenant. Il va pouvoir tenir ses promesses.

• • •

You tell me to hold on. Oh you tell me to hold on but innocence is gone and what was right is wrong. 'Cause I'm bleeding out So if the last thing that I do Is to bring you down, I'll bleed out for you. (bleeding out)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: WOLFSTAR + breath of life.   WOLFSTAR + breath of life. EmptyMer 24 Mai 2017 - 19:51

OUTCAST • all hail the underdogs
Remus Lupin
Remus Lupin
‹ inscription : 04/05/2017
‹ messages : 150
‹ crédits : avengedinchains (avatar) et uc (signature)
‹ dialogues : sandybrown
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_inline_o2l9ab1bxq1qlt39u_250

‹ liens utiles :
‹ âge : quarante-quatre ans.
‹ occupation : Remus a été beaucoup de choses, de bibliothécaire à simple serveur avant d'être sans emploi pendant un très long moment (qui voudrait d'un loup-garou ?) avant qu'Albus Dumbledore ne lui fasse une faveur immense et lui donne le poste de professeur de Défense Contre les Forces du Mal en 1993, après ça, il n'a plus travaillé. Peu de temps après, l'Ordre du Phénix renaissait de ses cendres et il a été un membre plus qu'actif jusqu'à sa mort. Enfin... pseudo-mort. Désormais il erre sans trop savoir où, sans trop savoir pourquoi.
‹ maison : gryffondor.
‹ scolarité : de sept. 1971 à juin 1978
‹ baguette : Il n'a plus de baguette, Remus. La sienne a dû brûler avec celles de ceux qui sont tombés le 2 mai 1998. Quand il s'est réveillé sur cette pile de cadavres, il n'a pas pensé à chercher sa baguette, il était trop occupé à se rendre compte que Dora ne se réveillait pas et ne se réveillerait jamais plus. Il en a pris une au hasard avant de s'en aller. Son tortionnaire lui a confisqué et il ne l'a pas récupéré en s'échappant. Remus est donc sans baguette.
‹ gallions (ʛ) : 1115
‹ réputation : mort, tout le monde le croit mort. Emporté par un mauvais sort lancé par Antonin Dolohov pendant la bataille d'Hogwarts le 2 mai 1998. Quelque part, c'est un peu vrai. Il est mort ce jour-là. Surtout le lendemain, quand il s'est réveillé à côté du cadavre de Dora. Il a hurlé hurlé hurlé avant de laisser l'animal prendre le dessus et il s'est enfui. Il a pris la fuite en laissant le loup le guider et en oubliant la guerre, la misère et la douleur. Il a fui comme le jour où il a voulu suivre Harry en abandonnant Dora et Teddy derrière lui. Alors tout le monde le croit mort et c'est mieux comme ça. loup, il a caché son statut comme il pouvait. Quand il était pris pour des petits boulots, il a fait de son mieux pour qu'on ignore tout de son côté loup-garou. Il a étouffé les soupçons comme il a pu, mais à force d'être absent aux alentours de la pleine lune, les soupçons arrivent vite et les regards changent. Ils passent souvent des regards amicaux à des regards remplis de méfiance et de dégoût. Remus y est habitué depuis le temps. Mais on l'associe beaucoup à son anomalie. maraudeur, par les quelques élèves de sa promo encore en vie aujourd'hui, on l'associe aux maraudeurs. Ils faisaient une sacrée équipe à Hogwarts. C'est avec eux que Remus a fait les pires conneries, mais avec eux, il a aussi trouvé une famille et des amis tolérants et remplis d'amour à son égard.
‹ particularité : loup-garou, mordu peu avant ses cinq ans, Remus est un loup-garou depuis quarante ans maintenant. On pourrait croire qu'il a fait la paix avec ses instincts et sa condition, mais détrompez-vous. Remus se hait et se haïra probablement toute sa vie. Il a su donner le change quand June Winchester - une amie de Dora - s'est fait mordre et qu'elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, mais il se déteste et il déteste le fait d'être un loup-garou encore plus depuis la bataille d'Hogwarts.
‹ résidence : la forêt.
‹ patronus : loup, ordinaire le loup, pas garou. Là aussi, Remus a cru à une blague. Mais il oublie vite que les loups dans la nature sont très centrés sur la famille et ne sont pas agressifs ce qui correspond totalement à la personnalité de Remus. Sa famille est plus importante que n'importe quoi d'autre et il est d'une gentillesse parfois un peu agaçante. C'est rare de le voir agressif. Le jour où il a réussi à faire un patronus corporel et qu'il s'est rendu compte de sa forme, il n'a plus jamais réussi à en produire un. Tout ce qui est relatif aux loups lui donne la nausée.
‹ épouvantard : pleine lune, sa plus vieille ennemie. Remus est toujours autant terrifié par la pleine lune principalement parce qu'il se rappelle de la douleur qu'il a ressenti lors de sa première pleine lune en février 1965. L'astre était maîtresse de son domaine et Remus a toujours redouté sa lumière. Alors malgré les tortures qu'il a subies, malgré l'horreur de son réveil après la bataille d'Hogwarts, la pleine lune reste son épouvantard.
‹ risèd : Son désir premier est de retrouver Teddy, mais il souhaite également revoir Nymphadora, Sirius, James, Lily et Albus en vie. Son risèd est un mélange de tout ça. Une vie de famille bien heureuse avec son fils et sa femme et ils sont tous les trois entourés d'une grande famille. Il sait que pour les personnes mortes, il ne peut rien faire alors il se focalise sur le fait de retrouver Teddy. Un jour.
http://www.smoking-ruins.com/t7308-remus-the-wolf-among-us
WOLFSTAR + breath of life. Empty
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_npnty2wcQo1s3xdrmo2_r1_250« C’est vraiment moi, je te le promets. Je ne sais pas comment, ni pourquoi, mais le Voile m’a relâché. » Et c’est probablement la meilleure que cette maudite chose ait pu faire. Il revoit toujours le moment de la chute de Sirius. Ce sort que Bellatrix lui a envoyé qui le frappe en plein torse et qui le fait reculer fatalement jusqu’au Voile. Remus n’a rien eu le temps de faire hormis attraper Harry avant qu’il ne se jette à la rescousse de son parrain et il l’a vu chuter avec une lenteur effrayante. Alors si le Voile l’a recraché d’une manière ou d’une autre, c’est la meilleure chose qui soit. Sirius s’écarte un peu de lui et prend son visage entre ses mains. Ce contact est si bon. Le fait de le tenir comme ça est si bon. Remus a été seul et vide pendant si longtemps. « I’ll always find you. You hear me ? Always. » Remus hoche la tête. Oui, il sait, il sait que Sirius le trouvera toujours peu importe où il sera. Et inversement. « Les autres te cherchent encore, ils—June, Harry, ils pensaient tous que tu étais mort, il faut que je les prévienne que je t’ai retrouvé, » Son cœur rate plusieurs battements. June. Harry. Ils vont bien. Ils ont l’air d’aller bien d’après ce qu’il voit sur le visage de Sirius. June et Harry vont bien. Ils vont… et Teddy ? Où est Teddy ? Pourquoi Sirius ne lui en parle pas ? « June a ce cottage, pas très loin de Poudlard, en plein milieu de la forêt. C’est sûr, loin de tout, on va te soigner, on va s’occuper de toi, d’accord ? » Sirius dépose un baiser sur son front et le prend de nouveau contre lui. Et Remus se sent tellement soulagé. Il ne s’est pas rendu compte à quel point être avec ses proches lui manquent. « C’est fini, Rem. C’est fini, tout va bien. Je suis là et je ne vais nulle part, tu n’es plus seul. » Il reste un moment sans bouger, à profiter d’être juste là dans le manteau de Sirius et contre lui. Il écoute son cœur battre à un rythme régulier et si apaisant. Il a des centaines de questions qu’il a envie de poser à la suite, mais qui ne viennent pas parce qu’il veut juste profiter de ce moment. Sirius lui a dit que June et Harry étaient là aussi, qu’ils sont en train de le chercher quelque part, mais il n’est pas prêt à assumer de les voir. Eux savent qu’il a déjà fui avant et qu’en se réveillant à côté du cadavre de Nymphadora il a fui aussi au lieu de les chercher et de prendre part à la guerre. « La guerre… la guerre… où en est-elle ? » Demande-t-il d’un seul coup. Parce que c’est un sujet qui l’inquiète. Parce qu’ils se sont mis en danger pour pas grand-chose.

Il se détache de Sirius pour le regarder, pour savoir s’il a l’information. « Je ne veux pas quitter la forêt. » Fait-il soudain. « Non, je ne veux pas bouger d’ici. Elle me protège et il y a un moldu qui vient me voir pour m’apporter à manger et de quoi vivre. Je ne veux pas bouger, Sirius. Je ne veux pas. » Et il a recommencé à pleurer parce qu’il a peur que l’autre finisse par le retrouver et s’il est en compagnie de ses proches à ce moment-là, il ne fera pas de cadeaux. Il ne peut pas leur infliger ça alors ils ne doivent pas le forcer à s’en aller. Pas maintenant. Pas tant qu’il ne s’est pas assuré qu’il ne reviendra plus. « Tu ne dois pas rester longtemps non plus, Sirius. Tu ne peux pas. » Par méfiance, il regarde par-dessus son épaule et il s’en veut de ne pas avoir ses sens réveillés et d’être si faible. S’il vient, ils sont foutus. « C’est dangereux. » Il resserre un peu la veste de Sirius contre lui, ramenant ses jambes contre son torse pour essayer de se réchauffer un peu plus. « Où en est la guerre ? » Répète-t-il en fermant les paupières forts. Il sent qu’il divague, qu’il se répète et il veut chasser cette terrible sensation qu’il ressent à chaque fois qu’il commence à avoir des doutes sur la réalité et ce que son cerveau invente pour le sortir des tortures de l’autre. À travers le manteau, Remus pince sa peau aussi fort que possible avant de rouvrir les yeux. C’est fugace, mais dans ses yeux, on peut y lire qu’il est soulagé que Sirius soit toujours là et que ça ne soit pas juste un rêve.

• • •

moony so what if you can see, the darkest side of me? No one would ever change this animal I have become.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: WOLFSTAR + breath of life.   WOLFSTAR + breath of life. EmptyMer 24 Mai 2017 - 21:01

WIZARD • always the first casuality
Sirius Black
Sirius Black
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 148
‹ crédits : SCHIZOPHRENIC.
‹ dialogues : lightseagreen
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_inline_nr0w1cQfPP1rnldk0_500

‹ âge : apparemment, il a 44 ans, mais il est mort à 37 alors c'est un peu compliqué.
‹ occupation : parasite (again).
‹ maison : il était à Gryffondor.
‹ scolarité : de 1971 et 1978.
‹ baguette : il n'en a plus.
‹ gallions (ʛ) : 1260
‹ réputation : on dit qu'il est mort ? sauf que hé, surprise, ce n'est plus le cas ! ex-taulard, on le disait taré, on disait que c'était un sale traître sauf que finalement, c'était pas lui. bref, on dit beaucoup de choses fausses, visiblement.
‹ particularité : animagus, il se transforme en gros chien noir.
‹ faits : il a passé 12 ans à Azkaban et est le premier à avoir réussi à s'en échapper - c'est le parrain du Sauveur alors show some respect, dickheads - il a passé 8 ans dans le Voile et est aussi le premier à avoir réussi à s'échapper (sauf que ça, il sait pas trop comment il a fait) - on dit qu'il est bloqué dans le passé et c'est peut-être un peu vrai, mais on va dire qu'il a le droit - le voile s'est entiché de lui et veut le récupérer mais not gonna happen.
il se sent bien souvent plus à l'aise quand il se transforme en clébard que quand il est humain (les émotions, c'est assez dur à gérer dernièrement) - il est super bon en métamorphoses et c'est aussi un très bon duelliste.
‹ résidence : 12 square grimmauld.
‹ patronus : un gros toutou.
‹ épouvantard : le voile.
‹ risèd : ses amis, heureux et accomplis.
http://www.smoking-ruins.com/t7143-sirius-the-shooting-star
WOLFSTAR + breath of life. Empty
Wolfstar + breath of lifeBut I only needed one more touch Another taste of heavenly rush And I believe, I believe it so And I only needed one more touch Another taste of devouring rush And I believe, I believe it so
« La guerre… la guerre… où en est-elle ? » lui demande-t-il brusquement et Sirius écarquille un peu les yeux. Oh Merlin, il ne sait donc rien ? Il ne peut pas être plus au courant de la situation que Remus, c’est absurde, et pourtant…  « Je ne veux pas quitter la forêt. » Quoi ? Il referme aussitôt la bouche, fronce les sourcils. « Non, je ne veux pas bouger d’ici. Elle me protège et il y a un moldu qui vient me voir pour m’apporter à manger et de quoi vivre. Je ne veux pas bouger, Sirius. Je ne veux pas. » Elle le protège, vraiment ? Lorsqu’il voit l’état de Remus, le Black en doute sincèrement. Il veut protester, mais le loup-garou l’interrompt. « Tu ne dois pas rester longtemps non plus, Sirius. Tu ne peux pas. C’est dangereux. » Pourquoi est-ce que ce serait dangereux ? La meute à qui appartient le territoire n’est pas agressive et Sirius pense pouvoir se démerder. « Où en est la guerre ? » demande-t-il encore, les paupières closes.
Padfoot pince les lèvres. Il voulait garder ça pour plus tard, prendre le temps de voir ce que Remus sait et ce qu’il faut lui apprendre après. L’état physique et mental du loup-garou l’inquiètent, la dernière chose qu’il souhaite, c’est bien d’empirer les choses en parlant de choses que Remus n’est pas prêt à entendre. Mais il ne lui laisse pas tellement le choix, pas vrai ? « Rem, la guerre est finie, » dit-il doucement. Il cherche le regard du loup-garou, s’y accroche. « Il y a un peu plus de cinq mois, Harry a réussi à vaincre Voldemort. » Il ne connaît pas tous les détails, avec les recherches, ils n’ont pas encore eu le temps de rattraper tout ce que Sirius ignore, mais il sait le principal.

« C’est fini, Remus. Tu n’as plus à te cacher ici. » Parce que c’est ce qu’il faisait, pas vrai ? Persuadé que la guerre faisait rage, il se cachait dans cette forêt ? « Tu ne peux pas rester ici, Rem, » dit-il alors d’un ton plus ferme. « J’ai rencontré ton fils, tu sais ? » poursuit-il et ses lèvres s’étirent un peu, dans un demi-sourire. « Il vient d’avoir six ans et c’est un sacré bonhomme. » Il a pris son retour avec une simplicité et une candeur que seuls les enfants peuvent avoir. Il a suffi que Sirius lui dise qui il était pour son père pour que le garçon se mette à lui poser tout un tas de questions sur Remus. Il a dû se faire violence pour ne pas lui dire que son père n’était pas mort, ce n’était pas à lui de lui annoncer cela et surtout, Sirius ne voulait pas donner de faux espoirs à Teddy. Ça aurait été cruel, rien de plus.
Mais Remus est bien vivant. Il est là, devant lui, et ça veut dire que Teddy n’est plus orphelin. « Il a ton sourire. » Et il n’y a rien de plus beau que le sourire de Remus Lupin. A part peut-être le son de son rire. Il a énormément vu Dora aussi, en observant Teddy. Le garçon est aussi farceur et taquin que sa mère. « Et il a besoin de toi, » conclut-il fermement. Il a Andromeda et un parrain et une marraine formidables, mais ils ne remplaceront jamais un père.

Il voit le visage de Remus qui s’assombrit, dans cette expression qu’il connaît par cœur. C’est celle que le loup-garou affiche lorsqu’il s’apprête à contredire Sirius, parce qu’il est persuadé que tout le monde serait mieux sans lui. Qu’il est inutile, pire encore, dangereux. C’est l’expression qu’il affichait quand les Maraudeurs cherchaient un moyen de l’aider à passer les pleines lunes sans souffrir, quand il pensait que personne ne le regardait et se disait qu’il ne méritait pas ses amis. Mais Sirius le regardait toujours, alors ce visage, il le connaît par cœur. Une de ses mains va se glisser dans la nuque de Remus, qu’il agrippe fermement. La prise autoritaire le force à le regarder. « Stop, » fait-il durement.
« T’as pas le droit de lui faire ça, Remus Lupin. Ce gosse n’est pas orphelin, t’as pas le droit de le laisser croire que c’est le cas. » Il est peut-être trop dur, trop brutal mais par Merlin, ce n’est pas le moment pour Remus de se montrer lâche. Sirius soupire, desserre un peu sa prise et s’humecte les lèvres dans un geste nerveux. « Rentre avec moi, Moony. S’il te plaît, » murmure-t-il faiblement. I need you too.

• • •

You tell me to hold on. Oh you tell me to hold on but innocence is gone and what was right is wrong. 'Cause I'm bleeding out So if the last thing that I do Is to bring you down, I'll bleed out for you. (bleeding out)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: WOLFSTAR + breath of life.   WOLFSTAR + breath of life. EmptyMer 24 Mai 2017 - 22:12

OUTCAST • all hail the underdogs
Remus Lupin
Remus Lupin
‹ inscription : 04/05/2017
‹ messages : 150
‹ crédits : avengedinchains (avatar) et uc (signature)
‹ dialogues : sandybrown
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_inline_o2l9ab1bxq1qlt39u_250

‹ liens utiles :
‹ âge : quarante-quatre ans.
‹ occupation : Remus a été beaucoup de choses, de bibliothécaire à simple serveur avant d'être sans emploi pendant un très long moment (qui voudrait d'un loup-garou ?) avant qu'Albus Dumbledore ne lui fasse une faveur immense et lui donne le poste de professeur de Défense Contre les Forces du Mal en 1993, après ça, il n'a plus travaillé. Peu de temps après, l'Ordre du Phénix renaissait de ses cendres et il a été un membre plus qu'actif jusqu'à sa mort. Enfin... pseudo-mort. Désormais il erre sans trop savoir où, sans trop savoir pourquoi.
‹ maison : gryffondor.
‹ scolarité : de sept. 1971 à juin 1978
‹ baguette : Il n'a plus de baguette, Remus. La sienne a dû brûler avec celles de ceux qui sont tombés le 2 mai 1998. Quand il s'est réveillé sur cette pile de cadavres, il n'a pas pensé à chercher sa baguette, il était trop occupé à se rendre compte que Dora ne se réveillait pas et ne se réveillerait jamais plus. Il en a pris une au hasard avant de s'en aller. Son tortionnaire lui a confisqué et il ne l'a pas récupéré en s'échappant. Remus est donc sans baguette.
‹ gallions (ʛ) : 1115
‹ réputation : mort, tout le monde le croit mort. Emporté par un mauvais sort lancé par Antonin Dolohov pendant la bataille d'Hogwarts le 2 mai 1998. Quelque part, c'est un peu vrai. Il est mort ce jour-là. Surtout le lendemain, quand il s'est réveillé à côté du cadavre de Dora. Il a hurlé hurlé hurlé avant de laisser l'animal prendre le dessus et il s'est enfui. Il a pris la fuite en laissant le loup le guider et en oubliant la guerre, la misère et la douleur. Il a fui comme le jour où il a voulu suivre Harry en abandonnant Dora et Teddy derrière lui. Alors tout le monde le croit mort et c'est mieux comme ça. loup, il a caché son statut comme il pouvait. Quand il était pris pour des petits boulots, il a fait de son mieux pour qu'on ignore tout de son côté loup-garou. Il a étouffé les soupçons comme il a pu, mais à force d'être absent aux alentours de la pleine lune, les soupçons arrivent vite et les regards changent. Ils passent souvent des regards amicaux à des regards remplis de méfiance et de dégoût. Remus y est habitué depuis le temps. Mais on l'associe beaucoup à son anomalie. maraudeur, par les quelques élèves de sa promo encore en vie aujourd'hui, on l'associe aux maraudeurs. Ils faisaient une sacrée équipe à Hogwarts. C'est avec eux que Remus a fait les pires conneries, mais avec eux, il a aussi trouvé une famille et des amis tolérants et remplis d'amour à son égard.
‹ particularité : loup-garou, mordu peu avant ses cinq ans, Remus est un loup-garou depuis quarante ans maintenant. On pourrait croire qu'il a fait la paix avec ses instincts et sa condition, mais détrompez-vous. Remus se hait et se haïra probablement toute sa vie. Il a su donner le change quand June Winchester - une amie de Dora - s'est fait mordre et qu'elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, mais il se déteste et il déteste le fait d'être un loup-garou encore plus depuis la bataille d'Hogwarts.
‹ résidence : la forêt.
‹ patronus : loup, ordinaire le loup, pas garou. Là aussi, Remus a cru à une blague. Mais il oublie vite que les loups dans la nature sont très centrés sur la famille et ne sont pas agressifs ce qui correspond totalement à la personnalité de Remus. Sa famille est plus importante que n'importe quoi d'autre et il est d'une gentillesse parfois un peu agaçante. C'est rare de le voir agressif. Le jour où il a réussi à faire un patronus corporel et qu'il s'est rendu compte de sa forme, il n'a plus jamais réussi à en produire un. Tout ce qui est relatif aux loups lui donne la nausée.
‹ épouvantard : pleine lune, sa plus vieille ennemie. Remus est toujours autant terrifié par la pleine lune principalement parce qu'il se rappelle de la douleur qu'il a ressenti lors de sa première pleine lune en février 1965. L'astre était maîtresse de son domaine et Remus a toujours redouté sa lumière. Alors malgré les tortures qu'il a subies, malgré l'horreur de son réveil après la bataille d'Hogwarts, la pleine lune reste son épouvantard.
‹ risèd : Son désir premier est de retrouver Teddy, mais il souhaite également revoir Nymphadora, Sirius, James, Lily et Albus en vie. Son risèd est un mélange de tout ça. Une vie de famille bien heureuse avec son fils et sa femme et ils sont tous les trois entourés d'une grande famille. Il sait que pour les personnes mortes, il ne peut rien faire alors il se focalise sur le fait de retrouver Teddy. Un jour.
http://www.smoking-ruins.com/t7308-remus-the-wolf-among-us
WOLFSTAR + breath of life. Empty
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_npnty2wcQo1s3xdrmo2_r1_250C’est étrange quand le loup est endormi. Il a l’impression de ne plus être totalement lui-même. Il l’a aidé à survivre pendant aussi longtemps et il a du mal à lui lâcher la bride après les pleines lunes puisqu’il se sent toujours plus vulnérable ces moments-là. « Rem, la guerre est finie, » Il redresse la tête pour tomber sur le regard de Sirius. La panique qui commence à étreindre son corps s’évanouit un peu parce que Padfoot a un air rassurant sur le visage et qu’il s’accroche à ça de toutes ses forces pour ne pas se laisser glisser dans la folie. Il hoche la tête. Alors la guerre est finie. « Il y a un peu plus de cinq mois, Harry a réussi à vaincre Voldemort. » Cinq mois ? Cinq mois que la paix est revenue. Les lèvres de Remus tremblent, elles essaient de former un sourire, mais ça ne ressemble à rien pour l’instant. Il n’y a plus de mangemorts ni de Voldemort dans le monde sorcier et ils doivent ça à Harry. « C’est fini, Remus. Tu n’as plus à te cacher ici. Tu ne peux pas rester ici, Rem, » Et Remus hoche la tête de gauche à droite. Il ne comprend pas. Il ne peut pas comprendre. Il ne peut pas l’amener jusqu’à eux. C’est trop dangereux s’il revient. « J’ai rencontré ton fils, tu sais ? » Remus s’immobilise. Teddy est en vie alors. Il ressent un profond sentiment de soulagement. « Il vient d’avoir six ans et c’est un sacré bonhomme. » Six ans. Six ans qu’il a raté. Six ans où il ne l’a pas vu grandir et s’épanouir en évitant les horreurs de la guerre. Six ans où il n’a pas été là. Six ans. Tu te rends compte, Dora, ça fait six ans déjà. « Il a ton sourire. Et il a besoin de toi, » Une ombre passe sur le visage de Remus. Il ne peut pas revenir. Encore moins en sachant que son fils est en vie. Il ne peut pas arriver dans leurs vies et tout ruiner. Remus ne peut pas le laisser toucher à Teddy. Il doit rester dans cette forêt pour la survie de tout le monde. Et parce qu’il a préféré partir au lieu de se battre. Il sent une main se glisser dans sa nuque. Les doigts de Sirius se pressent contre sa peau et ça lui fait limite mal. « Stop. T’as pas le droit de lui faire ça, Remus Lupin. Ce gosse n’est pas orphelin, t’as pas le droit de le laisser croire que c’est le cas. » Mais Remus est trop blessé, trop mal pour prétendre pouvoir prendre soin de Teddy. Qu’est-ce que ça va lui faire de le revoir aussi ? Il ne sait pas ce qu’on a raconté à son fils à son sujet. A leur sujet. Il a tellement peur de décevoir Teddy, de ne pas être à la hauteur de l’image qu’il s’est fait de lui. Et ça sera fatalement le cas. Il n’a pas été là pendant six longues années. « Rentre avec moi, Moony. S’il te plaît, »

Remus hoche la tête en pinçant les lèvres. « Tu ne comprends pas. Il va venir, il va vous blesser par ma faute et je ne peux pas… je ne peux pas rentrer avec toi. » Il regarde Sirius avec un air désolé. « On ne peut pas se protéger de lui. » Il n’oublie pas que l’autre connaît toutes les faiblesses d’un loup-garou et qu’il n’hésitera pas à les utiliser contre toutes les personnes qui se mettront en travers de sa route. Il ne peut pas risquer la vie de June pour sauver la sienne. Il est mieux ici, dans cette forêt. Pour le moment il est en sécurité, mais il sait que tôt ou tard, il viendra achever sa tâche. « Et Teddy ne mérite pas un père qui n’est plus que l’ombre de lui-même. » Dit-il en écartant les bras pour montrer à Sirius à quel point il est maigre, sale et tellement amoché. Il pourrait donner des cauchemars à son fils et c’est bien la dernière chose qu’il souhaite. « Sirius… je… je peux pas mettre vos vies en danger comme ça. Je peux pas. Je peux pas. » Il a un ton suppliant et pourtant ses yeux hurlent tout le contraire. Sauve-moi. Aide-moi. « Pardonne-moi. » De fuir encore. De repousser toujours les mains qu’on lui tend pour qu’on l’aide. Il sait qu’il n’est plus seul désormais, mais pourtant, cette solitude est presque nécessaire parce qu’il a peur. Tellement peur.

• • •

moony so what if you can see, the darkest side of me? No one would ever change this animal I have become.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: WOLFSTAR + breath of life.   WOLFSTAR + breath of life. EmptyDim 28 Mai 2017 - 14:29

WIZARD • always the first casuality
Sirius Black
Sirius Black
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 148
‹ crédits : SCHIZOPHRENIC.
‹ dialogues : lightseagreen
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_inline_nr0w1cQfPP1rnldk0_500

‹ âge : apparemment, il a 44 ans, mais il est mort à 37 alors c'est un peu compliqué.
‹ occupation : parasite (again).
‹ maison : il était à Gryffondor.
‹ scolarité : de 1971 et 1978.
‹ baguette : il n'en a plus.
‹ gallions (ʛ) : 1260
‹ réputation : on dit qu'il est mort ? sauf que hé, surprise, ce n'est plus le cas ! ex-taulard, on le disait taré, on disait que c'était un sale traître sauf que finalement, c'était pas lui. bref, on dit beaucoup de choses fausses, visiblement.
‹ particularité : animagus, il se transforme en gros chien noir.
‹ faits : il a passé 12 ans à Azkaban et est le premier à avoir réussi à s'en échapper - c'est le parrain du Sauveur alors show some respect, dickheads - il a passé 8 ans dans le Voile et est aussi le premier à avoir réussi à s'échapper (sauf que ça, il sait pas trop comment il a fait) - on dit qu'il est bloqué dans le passé et c'est peut-être un peu vrai, mais on va dire qu'il a le droit - le voile s'est entiché de lui et veut le récupérer mais not gonna happen.
il se sent bien souvent plus à l'aise quand il se transforme en clébard que quand il est humain (les émotions, c'est assez dur à gérer dernièrement) - il est super bon en métamorphoses et c'est aussi un très bon duelliste.
‹ résidence : 12 square grimmauld.
‹ patronus : un gros toutou.
‹ épouvantard : le voile.
‹ risèd : ses amis, heureux et accomplis.
http://www.smoking-ruins.com/t7143-sirius-the-shooting-star
WOLFSTAR + breath of life. Empty
Wolfstar + breath of lifeBut I only needed one more touch Another taste of heavenly rush And I believe, I believe it so And I only needed one more touch Another taste of devouring rush And I believe, I believe it so
Plus il l’observe, et plus Sirius a l’impression de ne pas vraiment avoir Remus sous les yeux. Du moins, pas le Remus qu’il a toujours connu, le Remus dont il se souvient. Le loup-garou a toujours douté de lui-même, il a toujours eu peur d’un jour faire du mal à ses proches. Sirius ne compte plus le nombre de fois où il a dû le rassurer, lui faire comprendre qu’il valait beaucoup plus que ce qu’il pensait. Mais cette fois, c’est différent. Il ne sait pas trop pourquoi il a cette impression, peut-être parce que le regard de Remus lui paraît plus hanté que jamais. Peut-être parce que d’habitude, Sirius parvient à balayer la plupart de ses doutes en quelques paroles rassurantes et cette fois, ça ne semble pas être suffisant. Il ne sait pas si c’est la mort de Dora qui a à ce point miné le peu de confiance en lui que Remus parvenait à avoir, ou si c’est tout ce qui est arrivé après, mais Sirius est sûr d’une chose, il déteste ça. « Tu ne comprends pas. Il va venir, il va vous blesser par ma faute et je ne peux pas… je ne peux pas rentrer avec toi. On ne peut pas se protéger de lui. » Il fronce les sourcils, alors que sa gorge se noue un peu plus. De qui parle-t-il ? Sirius pense à Voldemort, mais il vient de lui dire que Harry l’avait vaincu et Moony n’a jamais été à ce point terrorisé par le mage noir. Non, c’est autre chose, quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui a fait tant de mal à Remus que ce dernier le craint plus que Voldemort lui-même.
Cette pensée le met dans une colère noire. « Et Teddy ne mérite pas un père qui n’est plus que l’ombre de lui-même. » Sirius secoue la tête. Il ne peut pas dire ça. Il ne peut pas abandonner comme ça, aussi facilement. Il va se reconstruire, petit à petit, avec son aide, il peut le faire. Il doute tellement de lui, sans cesse, mais Sirius sait qu’il en est capable. Au fond, Remus a toujours été le plus fort d’entre eux. Il ne peut pas laisser tomber, parce que si Moony ne se relève pas, il ne voit pas trop comment Padfoot pourrait le faire.

« Sirius… je… je peux pas mettre vos vies en danger comme ça. Je peux pas. Je peux pas. Pardonne-moi. » Sirius pince les lèvres, se retient de hurler, parce qu’il ne peut pas laisser Remus faire ça. Il lâche la nuque du loup-garou, s’écarte un peu pour l’observer d’un air dur. « Non, » murmure-t-il enfin. Il déglutit avec difficultés, se déteste pour ce qu’il va dire, mais Remus ne lui laisse pas le choix. « Si tu abandonnes, je ne te le pardonnerai jamais, » déclare-t-il fermement. « Si tu te terres ici et si tu laisses la peur te dominer, je ne te le pardonnerai jamais. » Remus n’a pas le droit de faire ça. Il a le droit d’avoir mal, il a le droit d’être terrorisé, plus que quiconque, le loup-garou a ce droit. Mais il ne peut pas laisser ça le définir. Il a le devoir de combattre tout ça, comme ils l’ont toujours fait, ensemble.
« Je décide de mettre ma vie en danger. C’est mon choix, ça l’a toujours été, je t’interdis de m’enlever ça. » C’est tout ce qu’il a. Choisir quand et pour qui mettre sa vie en jeu. « Je ne sais pas qui te fait peur, Remus, mais je ne laisserai personne faire le moindre mal à Teddy. » Ni à Remus, Harry et June. Ni à qui que ce soit.

Sa main va saisir celle de Remus et il la serre assez pour le forcer à se concentrer sur lui, ses paroles. « Je ne partirai pas d’ici sans toi. » Et le loup-garou est bien placé pour savoir que lorsque Sirius a quelque chose en tête, rien ne peut le faire changer d’avis. Il sait qu’il est sincère et qu’il n’a aucun moyen de le convaincre de repartir sans lui. « Teddy va rester avec Harry et il faudrait être stupide pour s’en prendre à June. » Il l’a pleinement réalisé lorsqu’il s’est transformé en Padfoot pour la première fois en sa présence depuis son retour. Elle a changé, grandi. Tout en elle crie Alpha désormais et Sirius n’a pas eu besoin de rencontrer l’entièreté de sa Meute pour comprendre qu’elle est plus que bien entourée. « Remus, je ne te laisserai pas ici, » répète-t-il et son ton est sans appel.

S’il doit le traîner jusqu’à Storm’s End, il le fera. Il est hors de question qu’il le perde encore une fois.

• • •

You tell me to hold on. Oh you tell me to hold on but innocence is gone and what was right is wrong. 'Cause I'm bleeding out So if the last thing that I do Is to bring you down, I'll bleed out for you. (bleeding out)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: WOLFSTAR + breath of life.   WOLFSTAR + breath of life. EmptyMar 30 Mai 2017 - 14:03

OUTCAST • all hail the underdogs
Remus Lupin
Remus Lupin
‹ inscription : 04/05/2017
‹ messages : 150
‹ crédits : avengedinchains (avatar) et uc (signature)
‹ dialogues : sandybrown
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_inline_o2l9ab1bxq1qlt39u_250

‹ liens utiles :
‹ âge : quarante-quatre ans.
‹ occupation : Remus a été beaucoup de choses, de bibliothécaire à simple serveur avant d'être sans emploi pendant un très long moment (qui voudrait d'un loup-garou ?) avant qu'Albus Dumbledore ne lui fasse une faveur immense et lui donne le poste de professeur de Défense Contre les Forces du Mal en 1993, après ça, il n'a plus travaillé. Peu de temps après, l'Ordre du Phénix renaissait de ses cendres et il a été un membre plus qu'actif jusqu'à sa mort. Enfin... pseudo-mort. Désormais il erre sans trop savoir où, sans trop savoir pourquoi.
‹ maison : gryffondor.
‹ scolarité : de sept. 1971 à juin 1978
‹ baguette : Il n'a plus de baguette, Remus. La sienne a dû brûler avec celles de ceux qui sont tombés le 2 mai 1998. Quand il s'est réveillé sur cette pile de cadavres, il n'a pas pensé à chercher sa baguette, il était trop occupé à se rendre compte que Dora ne se réveillait pas et ne se réveillerait jamais plus. Il en a pris une au hasard avant de s'en aller. Son tortionnaire lui a confisqué et il ne l'a pas récupéré en s'échappant. Remus est donc sans baguette.
‹ gallions (ʛ) : 1115
‹ réputation : mort, tout le monde le croit mort. Emporté par un mauvais sort lancé par Antonin Dolohov pendant la bataille d'Hogwarts le 2 mai 1998. Quelque part, c'est un peu vrai. Il est mort ce jour-là. Surtout le lendemain, quand il s'est réveillé à côté du cadavre de Dora. Il a hurlé hurlé hurlé avant de laisser l'animal prendre le dessus et il s'est enfui. Il a pris la fuite en laissant le loup le guider et en oubliant la guerre, la misère et la douleur. Il a fui comme le jour où il a voulu suivre Harry en abandonnant Dora et Teddy derrière lui. Alors tout le monde le croit mort et c'est mieux comme ça. loup, il a caché son statut comme il pouvait. Quand il était pris pour des petits boulots, il a fait de son mieux pour qu'on ignore tout de son côté loup-garou. Il a étouffé les soupçons comme il a pu, mais à force d'être absent aux alentours de la pleine lune, les soupçons arrivent vite et les regards changent. Ils passent souvent des regards amicaux à des regards remplis de méfiance et de dégoût. Remus y est habitué depuis le temps. Mais on l'associe beaucoup à son anomalie. maraudeur, par les quelques élèves de sa promo encore en vie aujourd'hui, on l'associe aux maraudeurs. Ils faisaient une sacrée équipe à Hogwarts. C'est avec eux que Remus a fait les pires conneries, mais avec eux, il a aussi trouvé une famille et des amis tolérants et remplis d'amour à son égard.
‹ particularité : loup-garou, mordu peu avant ses cinq ans, Remus est un loup-garou depuis quarante ans maintenant. On pourrait croire qu'il a fait la paix avec ses instincts et sa condition, mais détrompez-vous. Remus se hait et se haïra probablement toute sa vie. Il a su donner le change quand June Winchester - une amie de Dora - s'est fait mordre et qu'elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, mais il se déteste et il déteste le fait d'être un loup-garou encore plus depuis la bataille d'Hogwarts.
‹ résidence : la forêt.
‹ patronus : loup, ordinaire le loup, pas garou. Là aussi, Remus a cru à une blague. Mais il oublie vite que les loups dans la nature sont très centrés sur la famille et ne sont pas agressifs ce qui correspond totalement à la personnalité de Remus. Sa famille est plus importante que n'importe quoi d'autre et il est d'une gentillesse parfois un peu agaçante. C'est rare de le voir agressif. Le jour où il a réussi à faire un patronus corporel et qu'il s'est rendu compte de sa forme, il n'a plus jamais réussi à en produire un. Tout ce qui est relatif aux loups lui donne la nausée.
‹ épouvantard : pleine lune, sa plus vieille ennemie. Remus est toujours autant terrifié par la pleine lune principalement parce qu'il se rappelle de la douleur qu'il a ressenti lors de sa première pleine lune en février 1965. L'astre était maîtresse de son domaine et Remus a toujours redouté sa lumière. Alors malgré les tortures qu'il a subies, malgré l'horreur de son réveil après la bataille d'Hogwarts, la pleine lune reste son épouvantard.
‹ risèd : Son désir premier est de retrouver Teddy, mais il souhaite également revoir Nymphadora, Sirius, James, Lily et Albus en vie. Son risèd est un mélange de tout ça. Une vie de famille bien heureuse avec son fils et sa femme et ils sont tous les trois entourés d'une grande famille. Il sait que pour les personnes mortes, il ne peut rien faire alors il se focalise sur le fait de retrouver Teddy. Un jour.
http://www.smoking-ruins.com/t7308-remus-the-wolf-among-us
WOLFSTAR + breath of life. Empty
WOLFSTAR + breath of life. Tumblr_npnty2wcQo1s3xdrmo2_r1_250Le visage de Sirius se rembrunit. Remus sait qu’il a dit quelque chose qui ne fallait pas. Il le voit à l’expression qu’affiche Padfoot en cet instant. Il ne sait plus où il en est, ce qu’il doit faire ou ne pas faire. L’autre va probablement le retrouver un jour ou l’autre. Il a toujours cru qu’en se tenant éloigné de la civilisation ça serait plus facile parce qu’il a l’habitude d’être seul. La solitude a été sa compagne pendant des années et dans le fond, ça ne le dérange pas d’être dans ces bois à attendre qu’il vienne l’achever parce que de toute façon, il ne peut pas mettre ses proches en danger plus que nécessaire. « Non. Si tu abandonnes, je ne te le pardonnerai jamais. Si tu te terres ici et si tu laisses la peur te dominer, je ne te le pardonnerai jamais. » Ses doigts serrent la veste de Sirius un peu trop fort. Il sait qu’il est sincère dans ce qu’il dit. Il le voit encore à cette expression sur son visage et ça déstabilise Remus plus qu’il ne veut le croire parce qu’ils ont toujours eu ce genre de discussion et qu’il a suffi que Sirius esquisse un sourire rassurant pour que ça calme ses doutes. « Je décide de mettre ma vie en danger. C’est mon choix, ça l’a toujours été, je t’interdis de m’enlever ça. » Il secoue la tête. Comme ça a été son choix de se précipiter au Ministère il y a huit ans de ça et de mourir sous ses yeux. Il ne veut plus qu’il se mette en danger inutilement et encore plus pour lui. La vie lui a donné une seconde chance qu’il ne la gâche pas à vouloir le sauver. « Je ne sais pas qui te fait peur, Remus, mais je ne laisserai personne faire le moindre mal à Teddy. » Sirius lui attrape la main. Il remarque qu’il est un peu froid alors il serre un petit peu ses doigts sur sa peau comme si ça allait être suffisant pour le réchauffer. « Je ne partirai pas d’ici sans toi. Teddy va rester avec Harry et il faudrait être stupide pour s’en prendre à June. » Remus a envie d’y croire. Oh oui, il a envie de croire que c’est possible, que ça ira mieux et que personne ne sera blessé. Mais il a les moyens de blesser des loup-garous et vu la haine qui l’habite, probablement des moyens pour s’en prendre aux sorciers aussi. Remus se mord la lèvre. « Remus, je ne te laisserai pas ici, » Il regarde la veste qu’il porte puis ses affaires modestes qui sont un peu plus loin. C’est pas vraiment le grand luxe et il a besoin qu’on le soigne parce qu’il se fait mal tout le temps et que ça guérit beaucoup trop lentement à son goût. Son corps ne va pas continuer à tenir bien longtemps à force de refuser qu’on l’aide.

Il se sent tellement fatigué et à bout de force qu’il sait qu’il ne pourra pas lutter encore longtemps. Il connaît bien trop Sirius pour le voir abandonner. Ses épaules s’affaissent et il baisse la tête sur ses jambes nues et les nombreuses cicatrices qui la couvrent. Il est faible et épuisé aussi bien physiquement que moralement. Il sait très bien qu’il n’aurait pas tenu encore longtemps dans cette forêt. « Je ne peux pas revenir en ville. Pas… pas maintenant. » Fait-il en regardant le sol toujours, sa main dans celle de Sirius. Il la serre un peu trop fort pour essayer de se rassurer. Il sait qu’il doit capituler, mais hors de question de retrouver Londres, la belle. « June ne vit pas dans Londres, c’est ça ? Décris-moi, ça ressemble à quoi ? E-et comment elle va ? Et Harry ? » Il réalise qu’il n’a pas demandé de leurs nouvelles. Ils sont quelque part dans la forêt en train de le chercher et il n’a pas pensé à demander des nouvelles avant. Remus sent son cœur qui se serre en pensant à eux. Qu’est-ce qu’il va pouvoir leur dire pour se faire pardonner d’avoir disparu autant de temps ? Est-ce qu’ils vont lui en vouloir ? Est-ce qu’ils comprendront le besoin de Remus de ne pas revenir tout de suite et d’avoir suivi son instinct animal plutôt que son raisonnement d’humain ? « Il faut… il faut que je laisse quelque chose pour le moldu qui vient me voir. Il ne doit plus revenir ici, c’est dangereux. » C’est un moldu qui côtoie d’un peu trop près le territoire des loup-garous. Autant qu’il arrête de jouer avec le feu si Remus disparaît. « Je vais rentrer, mais… s’il y a bien une forêt à côté de là où habite June, je veux que vous me laissiez là-bas. J’ai besoin… j’ai besoin d’être encore dehors. » Ses lèvres se pincent. Il ne sait pas s’il sera prêt à parler de ça avec quelqu’un un jour. Pour le moment c’est encore trop frais et il a encore bien trop peur pour expliquer et raconter les années de torture. Et il ne veut surtout pas voir Sirius ou quelqu’un d’autre décider de mener une vendetta contre l’autre.

• • •

moony so what if you can see, the darkest side of me? No one would ever change this animal I have become.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
WOLFSTAR + breath of life. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

WOLFSTAR + breath of life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Prime Of Life ←
» Sounds of Life [Mathilde] -TERMINÉ
» never in my life have i been so ashamed!
» COLOMBIA ❧ change your life, take it all.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Daeva; boogie down like a unicorn
-