sujet; Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres.

Invité
Invité
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty
Tae Oh Ryu
feat Park Hae Jin • Nelliel

• nom complet ; Tae Oh Ryu

• surnom(s) ; Il en a pas. Ou alors il est clairement pas au courant.

• naissance ; 30 mars 1972 à Londres.

• ascendance ; sang mêlés. Ses parents sont tous les deux sorciers, mais de ce qu'il sait, sa mère n'est autre qu'une sang de bourbe.  

• camp ; Voldemort

• métier ; Bourreaux

• réputation ; Ceux qui le connaissent depuis l'école disent de lui qu'il est solitaire et que le son de sa voix est aussi rare qu'une éclipse. Certains disent même que son regard si vide et si désintéressé cache quelque chose de mauvais. Ceux qui le connaissent depuis peu pensent qu'il est stupide. La réputation de Tae Oh est tout sauf vraie. Mais il s'en fiche. Dans le fond, plus on le laisse tranquille et mieux c'est.

• état civil ; Célibataire

• rang social ; mangemort

• particularité(s) ; Occlumencie

• patronus ; Un loup

• épouvantard ;Ses parents. Parfois, le vide.

• risèd ; Tuer ses parents. Oui, c'est son plus grand rêve. Surement horrible en soi. Mais Tae Oh est loin d'être gentil dans ses pensées.  

• animaux ; Il a un chat noir, il l'a appelé Heebum.

• baguette ; Sa baguette est en Laurier avec un ventricule de dragon. 32,5cm elle le représente assez bien. Aussi grande que lui, et surtout dans la capacité de pouvoir produire une magie très puissante et parfois mortelle.

• miroir à double sens; aucun

• death eaters •
Perso Inventé

The stars have faded away

► Avis sur la situation actuelle : Franchement, vous voulez le fond de ma pensée ? J'en ai strictement rien à faire. Tout le monde pourrait bien crever que j'en aurai toujours rien à foutre. Je suis a un stade ou je me fiche de tout. J'obéis simplement au désir égoïste et puéril de mes parents, cherchant simplement la facilité dans une vie complètement dénué de sens. Je ne me suis même, jamais posé cette question. Qu'est-ce que je ferai si mes parents n'avaient pas fait de moi ce que je suis aujourd'hui ? Peut-être que je serais dans l'autre camp ? Peut-être que je voudrais tuer Voldemort. Qui sait. tout ce que je sais, c'est que tant qu'on me fiche la paix moi ça me va. J'effectue le boulot qu'on me demande, je reste à ma place, j'écoute, je vois, et je me tais. Je ne dis pas forcément que je cautionne entièrement ce qu'il se passe. Mais je préfère garder mes pensées pour moi et rien que pour moi. si y'a bien une chose que j'ai appris en grandissant avec mes parents. C'est de ne jamais dire réellement ce que je pensais et de cacher mes plus profondes pensées et convictions.

► Infos en vrac : Il est très fort en natation. Il est très passionné par l'astronomie. D'ailleurs, si tu le trouves pas dans son lit la nuit, tu peux être sur de le trouver dehors à contempler les étoiles. Il se mordille souvent la lèvres inférieure. Surtout le coté gauche. L'hiver il est obligé de mettre du baume à lèvre tellement elle est gercée. C'est une personne de confiance. Une fois qu'il t'a accepté dans sa vie tu peux être sûr que tu pourras lui faire confiance et lui avouer tes plus sombres secret. C'est une tombe, il ne parlera jamais. Il ne dit jamais ce qu'il pense réellement. On pourrait même dire qu'il ment très souvent. Mais... Dans le fond il ne veut pas que les gens sachent la vie qu'il mène. Il préfère montrer un côté de lui joyeux. Comme si tout allait bien. Il embellit la vérité. Ses mensonges ne sont pas nocifs. Soyons clairs. Il manque surement juste de courage ? Qui sait. Il a des cicatrices dans le dos. Trace de son passé, d'une enfance tumultueuse avec son père. Il a un tatouage, le signe de l'infinie dans sa nuque, presque caché par ses cheveux. Il ne le dira jamais mais dans le fond, il a peur de la mort. Il aimerait être immortel, désir très commun avec surement la moitié des gens sur terre. Il parait qu'il aurait passé un serment avec une fille plus jeune que lui elle aussi à Serpentard. Personne ne sait ce que c'est. etc.


Nothing compares to you

• pseudo & âge ; Nelliel. 24 ans.• comment as-tu trouvé le forum ? Une méchante fille qui va poster sa fiche sous peu. HINTUTERECONNAITRASBITCH.• ton avis, tes suggestions ; Il est sexy ce forum *faint* • connexion ; Tous les jours. Mais pour rp c'est autre chose. • quelque chose à ajouter ? J'ai chaud. Oh et. Pour ceux qui se posent la question. Tae Oh se prononce tout simplement téo. pas Taéoh.  yeah



Dernière édition par Tae Oh Ryu le Mar 4 Nov 2014 - 11:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty

Here comes the hurricane


――――――-―• Enfance douloureuse •――――-―――

   
   
   

Printemps de l’année mille neuf cent soixante-douze, un nouveau petit sorcier vit le jour. Moi en l’occurrence. Tout le monde pourrait dire qu’il fit le bonheur de ses parents, et qu’ils devaient passer tous les trois de beaux jours ensemble. Malheureusement, c’était bien tout autre. Si les gens pensaient que mes parents étaient de très bons géniteurs, qui choyaient leur unique enfant, une fois derrière les quatre murs de la maison c’était tout autre. Je ne saurais dire pourquoi réellement. Surement trop petit pour comprendre quoi que ce soit, mon père avait toujours été obnubilé par Voldemort. Comme si c’était le Dieu du monde en personne, ou le saint Graal. Je n’avais jamais trop compris son addiction, surement une sorte de soif de pouvoir. De vouloir bien se faire voir par le « maitre. » Je trouvais ça, juste pathétique et dénué de sens à vrai dire. Et comme tout ça ne m’intéressait pas, comme j’étais un garçon plutôt frivole, qui voulait profiter de son enfance plutôt que d’écouter des histoires sur Voldemort et ses convictions, ça m’avait valu de nombreuses punitions de la part de mon père. Des coups, des cris, un enfer. L’innocence de cet âge me faisait toujours demander, qu’est-ce que j’avais fait pour mériter ça. Et à chaque fois, il reprenait du début, en m’hurlant dessus, simplement, que je devais devenir un sorcier, un grand sorcier, digne de notre famille pour rejoindre les rangs. Ma mère elle, ne faisait rien pour moi, provoquant simplement plus de désordres dans la tête totalement déluré de mon paternel. Folie et exaspération, au fil du temps, je finis par ne plus me poser de question. Si je voulais avoir la vie tranquille, je devais simplement suivre ce qu’ils me disaient de faire. Aller à Poudlard, être à Serpentard, et devenir un servant de Lord Voldemoche, Voldemerde, Voldetruc… Bref. Je ne l’aimais déjà pas.

« Je m’appelle Iduun. Et toi ? » Observant la petite fille du haut de ses trois ans, je mis quelques instants avant de lui répondre. « Tae Oh. » Elle était mignonnette et puis ce qui me plaisait, c’est qu’elle me ressemblait. Elle n’était pas blanche comme tout le reste qui m’entourait. Non, elle était comme moi. Nous étions différents. Et ça me plaisait d’avoir quelqu’un comme moi. C’est d’ailleurs à partir de ce jour que nous sommes devenus amis elle et moi. Notre différence d’âge était loin de nous gêner. Mais j’étais bien avec elle. C’était une sorte de délivrance exquise. Solitaire et seul à l’école, maltraité à la maison. Mais quand je sortais dehors je me sentais mieux, surtout si j’étais en sa compagnie. C’était d’ailleurs les rares fois où je pouvais sourire sans penser à autre chose. Elle était mon petit rayon de soleil. Petite et innocente, je l’enviais. Elle n’avait pas l’air de souffrir. J’aurai tout donné pour être de sa famille et non pas celle où j’étais. J’avais juste l’impression de revivre. Avec elle je me sentais juste humain. Je ne voulais pas qu’elle puisse voir l’enfer que je vivais à la maison. Pour elle, pour ce petit bout de chou, je pourrais décrocher la lune. Mais… Deux ans. Deux ans passé à ses côtés j’avais l’impression que c’était toute une vie et… je fus obligeais de l’abandonner. Mes parents n’appréciaient  guère que je puisse trainer souvent dehors et encore moins avec quelqu’un. Comme si elle allait me détourner de leur plan. J’aurai voulu pouvoir faire quelque chose, mais du haut de mes neuf ans qu’est-ce que je pouvais bien faire ? Je la perdis de vie, déménageant alors loin d’elle. Oui, ça me paraissait loin. Si loin alors qu’au fond j’étais toujours dans la même ville mais de l’autre côté. Elle me manquait, elle avec qui j’avais été si proche… Si… confiant. Elle avec qui j’avais passé un serment. C’était notre secret. Un secret que je n’étais pas prêt de dévoiler. Je savais au fond de moi qu’elle et moi on se reverrait.

Ma rentrée à Poudlard se fit… Dans un soulagement le plus immense de ma vie. En effet, une fois le choixpeau sur la tête celui-ci annonça la couleur. Serpentard était devenue ma maison. J’avais comme une envie d’hurler de joie mais seul des larmes vinrent se loger dans mes yeux. Entre la peur, le stress et surtout la réaction de mes parents j’avais qu’une envie c’était de décompresser. J’eu même droit à une lettre de mes parents quelques jours plus tard, pour me féliciter. C’était une première. Mon père avait surement dû être très fier, comme une sorte de premier pas dans son plan. J’osais espérer que tout se passerait bien. Poudlard me plaisait bien d’ailleurs. Même si j’étais de nature solitaire, je m’étais fait un groupe d’ami. On n’était loin d’être les plus bavards du coin, mais rester ensemble à lire nous suffisait. On allait à la bibliothèque, on faisait nos devoirs ensemble. Bref, je ne savais pas grand-chose d’eux, mais… C’était déjà pas mal, n’est-ce pas ? Et au fil du temps passait dans cette école je fis une découverte qui attira mon attention. L’occlumencie. Si au départ j’étais loin d’être fouineur, lorsque je compris ce que c’était et ce que j’avais entendu de mes parents à la maison, je fis très vite le rapport. J’en avais besoin. Il le fallait si je voulais devenir mangemort. Et j’étais prêt à tout pour sauver ma peau et avoir un tant soit peu de répit. Le temps passait, doucement et si mes notes chutaient un peu dans certaines matières, je ne m’en souciais guère. Pourquoi ? Car j’étais trop occupé, dans mon coin à apprendre l’occlumencie. Je voulais à tout prix réussir. Est-ce que ça marchait ? Est-ce que je progressais ? Je ne savais pas trop, je n’avais pas de repère sur cette chose-là. Mais ma motivation ne faillait pas. J’étais plus déterminé que n’importe qui.  Je passais mes nuits à me concentrer, à vider mon esprit et à tenter de mettre une barrière dans ma tête. Mais je savais pertinemment, que je ne pourrais pas y arriver, sans avoir à aire à un légilimens. Comment savoir si mes efforts sont bons si je ne fais pas le test ? Et je savais que je pouvais en trouver. Il me suffisait de demander par ci par là dans la discrétion la plus complète. Il devait bien y avoir des gens qui la pratiquaient sans que du monde haut placé le sache. Mais… J’avais un problème pour cela. Mon manque cruel de confiance aux gens. Je ne pouvais pas faire confiance à n’importe qui. C’est bien pour cela que j’abandonnais l’idée et attendit bien plus tard pour m’y mettre réellement. Agé de treize ans, je commençais à vadrouiller un peu comme je le voulais grâce à l’autorisation de mes parents. Et ça me permettait aussi de fouiner, les coins et recoins du Pré-au-Lard mais aussi, du chemin de traverse sans avoir mes parents dans les pattes. Emprunter l’allée des embrumes était loin d’être une chose rassurante, mais à force de fouiner et de demander, je réussi à trouver une personne qui répondis à mes attentes. Je ne savais pas son nom et lui ne savait pas le mien. Je ne préférais même pas savoir. Tout ce que je voulais c’était apprendre et j’étais prêt à tout. Et ma bourse d’argent avait l’air de lui convenir. C’est comme ça que débuta réellement mes premiers cours. Et surtout l’approfondissement de l’occlumencie. Douloureux, horrible, au point d’en avoir des migraines et des saignements de nez assez important.


――――――-―• Adolescence paisible •――――-―――
Quatorze ans. En quatrième année à Poudlard, je continuais mes entrainements comme jamais. Sans relâcher. Et tant que je continuais de payer cet homme je savais que je pouvais encore plus progresser. Mais aujourd’hui, c’était la rentrée scolaire et je me devais d’être un tant soit peu présentable. Et c’est lorsque j’entendis son prénom qu’un frisson s’empara de moi. Iduun. Iduun était à Poudlard. Je l’avais attendu si longtemps… Je pensais même qu’elle ne viendrait jamais. Pourquoi ? Je ne saurais le dire. Elle avait grandi, très bien grandit même. Elle était ravissante cette petite fleur. Et je fus surpris qu’une si gentille fille si mignonne soit… A serpentard. Je l’aurai plus vu à Poufsouffle qu’ici. Mais l’avoir dans ma maison me réconfortait. Pourquoi ? Je ne saurais dire. Je l’avais là, tout près de moi et pourtant, je ne fis rien. Je crevais d’envie pourtant d’aller la voir et lui parler mais… Je ne pouvais pas. Je savais très bien pourquoi et ça je ne voulais pas risquer de tout foutre en l’air. Alors, je décidais de l’ignorer et de ne pas l’approcher. Après tout j’avais changé et elle ne pourrait pas me reconnaitre n’est-ce pas ? Passant le plus clair de mon temps entre école, cours, apprentissage de l’occlumencie et mes nuits à la belle étoile à regarder les étoiles, je ne me souciais pas d’elle. Elle avait l’air de se plaire ici et n’avait pas de souci c’est ce qui comptait n’est-ce pas ?

Le temps passait, il passait tellement que la fin de mes études était tout près. Passant les examens sans trop de difficulté, je réussi à quitter Poudlard avec un très bon niveau. Autant en cours qu’en Occlumencie ou je m’étais sacrément amélioré depuis tout ce temps. Tout ce que j’avais à faire c’était à présent d’obéir à mes parents et de tout faire pour rejoindre les rangs du dit Voldemort. Surtout que l’année suivante, l’arrivée d’Harry Potter à Poudlard fit parler de lui et surtout du fait que Lord Voldemort ne serait pas totalement mort. Pourtant, j’avais eu espoir à l’époque… Juste pour que mes parents puissent me laisser tranquille mais… Mon père malgré la tristesse qu’il avait eu à l’époque n’avait jamais cessé de croire un seul instant à sa mort et c’est bien pour ça que j’avais travaillé dur. Ça avait payé et heureuse. Le retour de Lord Voldemort fut imminent. Moi de mon côté, je me concentrais sur mon seul but. Apprendre la magie noire, tout ce qui pourrait m’être utile auprès de lui et c’est lorsque la fin s’annonça, que mon père me prit avec lui. Plus d’homme il y aurait et mieux ce sera m’avait-il dit. Être mêlé à la bataille était loin d’être ce que je désirais le plus, mais je n’avais pas eu le choix. Âgé alors à l’époque de seulement vingt-cinq je rejoignis les rangs du grand Voldemort. Impressionnant, intriguant, angoissant, il y avait d’autres mots pour le décrire. Et cette sensation d’étouffer en sa présence me mettait mal à l’aise. Il suffisait simplement que je garde mon sang froid. Oui, et que je ne sois pas déstabilisé. Et le moment fatidique arriva enfin. Nous avions gagné, Harry Potter lui avait échoué. J’aurai pu être content, si j’avais réellement aimé voldemort. J’aurai préféré qu’il perde et fêter la victoire de ce gosse. Malheureusement, il fallait croire que ce n’était pas pour maintenant. Les changements s’opérèrent, tout changea, plus mal qu’en bien, forcément, quant à moi, je préférais me faire tout petit. Un petit poste me convenait mieux c’est pourquoi je finis bourreaux. C’était loin d’être une partie de plaisir, mais tout ce que j’avais à faire c’était de torturer des gens pour qu’ils parlent. Rien de bien méchant quand on était sorcier. Quelques sortilèges suffisaient et j’étais très doué pour ça. Si au début la douleur des gens me rendait anxieux et mal à l’aise, j’avais vite appris à ne pas y faire attention, au point que je ne ressentais plus aucunes émotions lorsque j’entendais quelqu’un hurler de douleur. C’était devenu mon quotidien.


Dernière édition par Tae Oh Ryu le Dim 2 Nov 2014 - 16:03, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty
il joue dans le drama my love from the star, lui non ? hm en tous cas l'avatar rougit bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche grouh
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty
Bienvenue ! I love you
Bon courage pour ta fiche ! potte
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty
Nephtys, en effet il joue dans le drama :3 il joue l'ami amoureux de Cheon Song Yi :3

Merci à toute les deux en tout cas rougit cute
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty
Oh un asiat ! Ça change, exci gagne en exotisme chaque jour c'est cool.
Courage pour la rédaction de fichette, on est tous avec toi. :russe:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty
Merci beaucoup toi cute
et oui un peu d'asiat sur ce forum, ne fera pas de mal. gaah yeux
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty
C'est vrai qu'on n'en a pas beaucoup !
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue et bonne chance pour la suite hug
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty
Merci beaucoup ow
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty
OMG, encore un Theo ?! èé On va devoir vraiment nous numéroter à la fin mdr Je te souhaite la bienvenue ici, mais moi je t’appellerai "Téo" sans le 'h', comme mis dans ta fiche à la fin de la première partie, si ça te va hehe j'ai déjà trop de concurrence nominale :russe: mdr J'espère que tu te plairas vraiment bien ici cute
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Tae Oh ~ Tout ce qu'on a de bon, on le doit à soi-même ; tout ce qu'on a de mauvais, aux ancêtres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» TNT - la télé tout numérique
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...
» Tout le monde s'en fout...
» on nous cache tout...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-