sujet; all comes down to you (prendhys)
MessageSujet: all comes down to you (prendhys)   all comes down to you (prendhys) EmptyMar 28 Oct 2014 - 22:40

Invité
Invité
all comes down to you (prendhys) Empty
when everything's wrong. you make it right
i feel so high. i come alive. i need to be free with you tonight
La douleur causée par les potions expérimentales était devenue habituelle. Si bien que Nephtys ne relevait même plus l'attitude de ses bourreaux. Elle se contentait d'obéir tout en sachant qu'elle agissait ainsi pour le bien de ses parents. Cela ne l'enchantait absolument pas mais elle n'avait tout simplement pas le choix. D'ordinaire, elle supportait sans sourciller, seulement ce soir là, Nephtys eut plus de mal à supporter ce qu'on lui infligeait. Les potions la rendaient bien plus malade que d'habitude et même les personnes qui l'entouraient semblaient s'en rendre compte. Ce n'était pas du tout étonnant aux yeux de la jeune femme qui se demandait néanmoins si la prise régulière d'orviétan pouvait en être la cause. Affaiblie au bout d'une heure, elle resta impassible en constatant la frustration de Rabastan Lestrange concernant son manque d'efficacité. Nephtys en ressentait même presque de la satisfaction. Elle était peut-être le jouet du Magister mais il semblerait qu'elle ne soit pas aussi malléable qu'il le pensait. S'attendant à devoir supporter une nouvelle fois une expérimentation inventée par ce dernier, elle fut surprise d'être relâchée. Préférant ne pas poser trop de questions sur ce choix, elle quitta les lieux aussi rapidement que possible. Généralement, elle se rendait quasiment tout le temps à l'endroit où elle séjournait. Seulement alors même que la nuit commençait à tomber, elle ne tenait pas vraiment à se retrouver toute seule et encore moins dans cet état là. Elle aurait très bien pu choisir de rejoindre Cersei ou n'importe quel autre proche, cependant c'était à Prendahl qu'elle pensait à ce moment précis. Le seul qui semblait comprendre ce qu'elle traversait et qui la supportait malgré tout. Parfois, elle se demandait ce qui se serait passé si elle n'avait pas craqué lamentablement devant lui après lui avoir annoncé la collaboration   du groupe avec le gouvernement. Nephtys avait en quelque sorte dérogé en ses principes en agissant de cette façon, elle qui tenait toujours à tout garder pour elle. En se mettant en route vers le Chaudron Baveur, elle ne savait pas vraiment comment elle agirait avec Prendahl. Après tout, il savait ce qu'il lui arrivait alors pouvait-elle vraiment prétendre que tout allait bien ? C'était peu probable. Même si elle préférait porter son fardeau seule, elle devait reconnaître que c'était agréable de pouvoir s'en décharger durant quelques temps. Transplanant directement dans une ruelle proche du bâtiment, elle hésita un moment à prendre de l'orviétan avant de voir Prendahl. Il ne verrait probablement pas qu'elle sortait d'une séance avec le gouvernement si elle semblait apaisée  ? Cherchant presque nerveusement une dose de navitas dans ses affaires, elle soupira de soulagement en en trouvant une. Ouvrant la capsule avec précaution, elle avala la poussière sans ménagement. Fermant les yeux tout en sachant à quoi s'attendre, elle inspira profondément quand elle sentit son corps réagir. Le coeur battant, elle s'adossa contre le mur humide derrière elle tout en attendant la chaleur et le soulagement familiers suite à la prise du psychotrope. Ouvrant les yeux après que ces signes se soient manifestés, elle oublia tout. Ses parents, son don et le gouvernement. Tout semblait désormais minime, presque futile. Entrant dans l'auberge tout en souriant, elle ignora les personnes présentes et se dirigea immédiatement vers les chambres. Cherchant des yeux le numéro correspondant à celui que Prendahl lui avait indiqué, elle s'arrêta enfin devant ladite porte et entra sans prendre la peine de cogner. A peine consciente de la présence du jeune homme dans la pièce, elle se laissa tomber presque inconsciemment sur le canapé. Nephtys se sentait bien, et ce sentiment lui était seulement accessible avec l'orviétan. Observant alors avec intérêt la chambre, elle manqua d'éclater de rire en voyant une sorcière quitter la pièce précipitamment. Confuse, elle cligna plusieurs fois des yeux pour comprendre si c'était vrai ou simplement une hallucination due au navitas. Passant ses mains sur son visage, elle poussa un long soupire avant de se redresser. Manquant de s'affaler sur le canapé à cause d'une faiblesse dans un de ses bras, elle se rattrapa et parvint à s'asseoir convenablement dessus. « Par Merlin, si je n'ai pas halluciné, je suis désolée d'avoir fait fuir cette fille. » murmura Nephtys tout en souriant comme si la situation l'amusait. Repérant Prendahl dans un coin de la pièce, elle lui adressa un sourire tout à fait béat. Rien se semblait pouvoir altérer la quiétude et la détente qu'elle avait acquis avec la dose d'orviétan. Les souffrances qu'elle avait ressenti il y a quelques heures étaient comme effacées de sa mémoire. Jaugeant du regard son ami, Nephtys resta muette. Elle ne savait plus quoi rajouter. La jeune femme n'aurait peut-être pas du entrer impunément dans la chambre mais cela ne lui semblait pas vraiment grave. « Tu peux aller la suivre si tu veux, je voulais juste .. » commença-t-elle avant de s'interrompre. Elle ne savait tout simplement pas pourquoi elle s'était rendue ici. Nephtys se sentait si bien qu'elle en avait oublié les raisons de son mal-être. Cherchant ses mots, elle fronça les sourcils en réalisant qu'elle ne pouvait pas les trouver. Confuse, elle tenta en vain de se rappeler ce qui l'avait poussé à aller voir Prendahl. Quelque chose lui disait pourtant qu'elle allait avoir du mal à le faire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: all comes down to you (prendhys)   all comes down to you (prendhys) EmptyMer 29 Oct 2014 - 23:22

Invité
Invité
all comes down to you (prendhys) Empty

   

all comes down
to you



 La fille l'embrassait fougueusement, la tête probablement remplie de romans à l'eau de rose tandis qu'elle serrait ses bras autour du cou de son idole. Il n'était même pas sûr de connaître son nom, et à vrai dire il n'en avait rien à faire. La fille était bien foutue, certes, mais fade, rien de plus qu'une distraction à ses yeux. Dans quelques heures, elle aurait disparu de sa vie dans une volute de fumée. Grisé par l'orviétan et les lèvres de l'inconnue contre les siennes, cependant, il n'allait pas se plaindre de la situation. Prendahl se fichait de ce soit disant «respect de la femme» qu'il était censé avoir. Il n'avait forcé personne, et elle semblait s'amuser. Où était le problème? Se laissant basculer sur le lit de la petite chambre du chaudron baveur où il avait élu domicile ces dernières semaines, il commença à glisser ses mains sur les hanches de la fille et...VLAM. La porte s'ouvrit avec fracas, se referma, et du coin de l'oeil il vit une silhouette se glisser dans la pièce et s'affaler sur le canapé. Durant quelques secondes, figés au beau milieu de leur étreinte, la fille et lui se regardèrent, confus. Prendahl ne savait pas vraiment si il avait bien vu où si ce n'était qu'une vision de son esprit embrumé. La fille, cependant, semblait plus sobre que lui, et son visage s'embrasa. Sans crier gare, elle s'éclipsa de la pièce, les quelques pièces de ses vêtements éparpillés ramassés en vitesse. Pendant quelques instant, Prendahl resta assis, tournant lentement la tête vers la silhouette. Avec l'orviétan, tout devenait plus facile, mais rien n'était vraiment net. Il était difficile de faire la distinction entre le réel du fabuleux, ainsi mit il plusieurs secondes à réaliser que Nephtys Shafiq était bel et bien assise sur son canapé. Celle-ci avait un sourire amusé sur le visage, le regard plutôt flou. Elle semblait aussi sobre que Prendahl l'était. « Par Merlin, si je n'ai pas halluciné, je suis désolée d'avoir fait fuir cette fille. Tu peux aller la suivre si tu veux, je voulais juste .. » Son sourire béat se changea en une expression de confusion. Prendahl, assis de son côté, eut un léger rire. C'était la première fois qu'il voyait Nephtys aussi peu maîtresse d'elle même en dehors d'une fête ou d'un after-show. Il était certain que s'il la prenait en photo de la sorte, elle lui pourrirait la vie pendant des années. « J'en ai rien à faire d'elle, t'inquiète pas. Je sais même pas comment elle s'appelle» Il se leva lentement, assez habitué à l'effet de la drogue pour retrouver son équilibre sans tituber comme elle l'avait fait. L'orviétan avait été pour lui une libération plus qu'un plaisir. Lorsqu'il le prenait, rien n'avait plus d'importance. Il se sentait invincible, au dessus de tout. Ni son passé ni la situation actuelle n'avaient de sens; il n'y avait que le présent, et en ce moment précis, il n'y avait que la jeune femme sur son canapé. Il s'assit lourdement à côté d'elle, avec un sourire goguenard. « Alors, Melle Shafiq à décidé de s'amuser un peu? T'as pris du Fictio juste pour venir me voir? » Elle avait l'air drôle, comme ça, avec son regard confus et ses sourcils froncés. Pour une fois que ce n'était pas à cause de lui. Elle avait l'air mignonne, même. « Tu sais plus pourquoi t'es venue? T'avais peut être un truc à m'annoncer? Ou alors tu voulais juste me dire combien tu étais chanceuse d'avoir un partenaire en or comme moi? » La petite partie saine d'esprit qui restait au cerveau de Prendahl se rendait compte que quelque chose clochait. Au delà de la situation absurde mais finalement agréable dans laquelle ils se trouvaient, il y avait comme une fausse note. Nephtys était venue le voir, lui. Droguée à l'orviétan. Quelle que soit la raison, elle ne s'en souvenait plus elle même. Prendahl passa un bras autour des épaules de Nephtys, étrange contact physique qu'il ne faisait qu'avec un très petit nombre de gens. Que ce soit pour une étreinte ou une engueulade, Nephtys faisait partie de ces personnes. «Bon, bah puisque tu es là, il va falloir que tu me donne une bonne raison de te laisser rester ». Prendahl n'était pas sérieux, bien sûr. Il n'avait aucune intention de jeter la jeune fille dehors. Mais les pulsions liées à la drogue lui donnaient un désir constant de divertissement; il fallait qu'elle remplace d'une manière ou d'une autre la distraction qu'elle avait fait fuir. Et il fallait admettre qu'il avait tout simplement envie de l'embêter.


   
fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
all comes down to you (prendhys) Empty
L'euphorie procurée par l'orviétan permettait à Nephtys de s'éloigner de la réalité, si bien qu'elle n'arrivait plus à discerner la gravité de ses actes. D'ordinaire, elle ne serait pas entrée aussi impunément dans la chambre de Prendahl, encore moins le connaissant. Cela n'était guère surprenant de le voir avec une groupie mais elle aurait pu mal tomber. Il lui aurait fallut des années entières de thérapie pour l'aider à surmonter le choc. Fixant avec obstination un coin de la chambre comme si cela allait l'aider à répondre au jeune homme, Nephtys fut tout simplement consternée devant son manque de cohésion. Sans doute l'un des effets qu'elle n'aimait pas trop chez l'orviétan. L'apathie qui en résultait parfois la rendait tout simplement furieuse. Renfrognée après avoir entendu le rire de Prendahl s'élever, elle ne releva même pas sa réplique. Pourquoi aurait-elle du le faire ? Nephtys savait très bien qu'il aimait beaucoup s'entourer et que cela n'allait pas durer plus d'une nuit. Calant sa tête contre le canapé, elle manqua de sursauter en sentant Prendahl se laisser tomber de tout son poids sur le pauvre sofa. Ignorant son sourire complaisant, la jeune femme sentit néanmoins un sourire narquois se dessiner sur ses lèvres. « Alors, Melle Shafiq à décidé de s'amuser un peu? T'as pris du Fictio juste pour venir me voir? » Levant les yeux au ciel tout en ne dissimulant pas son amusement, Nephtys posa alors ses yeux sur Prendahl. « A t'entendre, on dirait que je ne sais pas m'amuser. Et j'ai pris du navitas. » répliqua-t-elle tout en rigolant. Il était certes vrai qu'elle était sérieuse et qu'elle aimait beaucoup contrôler ce qui l'entourait mais pas au point de négliger quelques distractions de temps à autres.   C'était même devenu vital pour elle de consommer de l'orviétan et d'être dans un état second. Cela lui permettait de s'évader durant quelques heures. « Tu sais plus pourquoi t'es venue ? T'avais peut être un truc à m'annoncer ? Ou alors tu voulais juste me dire combien tu étais chanceuse d'avoir un partenaire en or comme moi ? » Elle aurait très bien pu rire à la plaisanterie si il n'avait pas évoqué son incapacité à savoir pourquoi elle était venue ici. A vrai dire, c'était bien pourquoi elle avait ingéré de l'orviétan. Elle ne l'aurait jamais fait si il n'y avait pas une bonne raison. Nephtys n'était toutefois pas en état de s'en préoccuper bien longtemps.  « Ne rêve pas trop non plus. » murmura-t-elle en s'esclaffant de nouveau. Tout semblait simple et prompt à la futilité, malgré certains inconvénients. Réagissant à peine au contact du bras du sorcier contre ses épaules, elle appuya sa joue contre l'épaule de Prendahl. A ses yeux, c'était tout à fait normal mais elle savait que le jeune homme n'agissait pas ainsi avec tout le monde. Au fond, c'était une preuve d'affection qu'il donnait à ses proches quand il se permettait de tels gestes. Apaisée, elle aurait très bien pu s'endormir si le silence avait été maintenu.    « Bon, bah puisque tu es là, il va falloir que tu me donne une bonne raison de te laisser rester » Devinant une provocation malgré son état, la jeune femme se redressa lentement tout en défiant Prendahl du regard. « Comme si tu allais me mettre dehors. Ne compte pas sur moi pour faire ta groupie en tous cas. » ironisa-t-elle tout en minimisant le poids de ses paroles. Nephtys n'avait aucune intention de bouger jusqu'à ce qu'elle reprenne ses esprits. Elle se sentait néanmoins un peu fautive concernant la conquête de Prendahl qui s'était enfuie à son entrée. Perdue dans le brouillard assoupissant créé par l'orviétan, la jeune femme observa le jeune homme avec amusement. Non, il lui était inconcevable qu'il aille jusqu'à la mettre à la porte, surtout dans son état, mais elle préférait ne pas le pousser à agir de cette façon non plus. Le Navitas était de toute façon encore bien trop présent pour permettre à Nephtys de se méfier de Prendahl. La jeune femme se sentait en sécurité et rien ne pouvait altérer ce sentiment. C'était le but de ce type d'orviétan et même si ce n'était pas son préféré, Nephtys aimait ce sentiment si rare.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
all comes down to you (prendhys) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

all comes down to you (prendhys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Trésors rpgiques
-