Voir le deal
28.79 €

1 résultat trouvé pour badass

AuteurMessage
Tag badass sur EXCIDIUM DgxnSujet: kei + high for this
Keiko Saito

Réponses: 12
Vues: 695

Rechercher dans: validés   Tag badass sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: kei + high for this    Tag badass sur EXCIDIUM EmptyMar 13 Juin 2017 - 20:35
didn't they tell you to not bring a knife to a wandfight
❝ I think there's a flaw in my code❞Life in technicolor

☇ 001. EN VRAC ; Kei n’aime ni le café ni le thé, parfois elle peut supporter de boire des boissons de l’EsPat quand des amis de ce milieu-là (les étudiants bobo chic qui traînent dans les cafés, ugh, tous des hipsters) l’invitent. ce que Kei préfère boire, quand c’est pas de l’alcool, c’est de l’eau chaude avec du citron (les mauvaises langues diront que c’est encore plus hipster que le Mandrake's Tears – whatever). sinon, tout ce qui contient de l’alcool, Kei est facile à satisfaire. •• aussi bizarre que ça puisse paraître, sa nourriture préférée est le ketchup. elle est capable d’en mettre partout, tellement elle aime le ketchup (surtout quand c’est épicé). mais Kei est aussi capable de savourer certains plats sans, surtout quand c’est du japonais. Kei aime énormément les plats très épicés. •• Kei n’aime pas les livres. non seulement elle déteste lire mais sa capacité de concentration est très basse pour qu’elle reste dans la même position pendant des heures et tourner des pages. mais elle n’est pas complètement fermée à l’idée d’en lire, elle est même facile à convaincre – c’est juste qu’au bout de quelques pages, soit elle s’endort, soit elle commence à gigoter. le seul livre qu’elle a réussi à lire jusqu’au bout, c’est The Shining de Stephen King (un livre moldu) sauf qu’après l'avoir fini, elle l’avait caché dans le congélo de son placard ensorcelé (sur le moment, ça lui avait semblé logique de congeler un livre qui l’avait effrayée, okay). •• par habitude de la rue, elle se traîne tout le temps une switchblade pour se défendre ; même si généralement, elle se repose beaucoup sur son élément pour l’autodéfense, le couteau est très utile quand son énergie magique est à sec. •• parle en verlan. a un langage charcuté, tellement que c'est un peu difficile de la comprendre quand on vient pas de la rue et qu'on est pas familier avec les dialectes parlés dans la street. elle fait beaucoup des erreurs grammaticales du genre “we was”, avec un accent assez marqué. bizarrement, elle est quand même capable de parler correctement quand la situation l'exige mais c'est rare parce que ça fait partie d'elle. •• adepte de l'ironie acide, humour cru et caustique. •• spontanée, un peu trop parfois, c'est le genre de fille capable d'avoir une idée wtf à 4h du mat et d'entraîner quelqu'un avec elle ; ça reste souvent fun mais parfois dangereux parce que Kei n'a aucune conscience du danger. •• quand on lui pose des questions qu’elle déteste, du genre "ça va ?", "pourquoi t’as une tête de meuf vnr ?", "pourquoi t’es aussi silencieuse ?", "tu devrais parler plus", "t’aurais dû t’expliquer un peu mieux, on serait pas dans ce pétrin si tu l’avais fait", "tu devrais t’calmer meuf", sa réponse favorite est : va te faire foutre. elle déteste qu’on fasse des remarques parce qu’elle réprime tout et ne s’exprime pas, parce qu’elle s’explique à moitié ou pas du tout, parce qu’elle garde tout en elle et n’extériorise rien. ça la saoule et elle le fait remarquer sans aucun regret. •• ne supporte pas quand quelqu’un lui raconte un truc et qu’il entre dans des dEtAILs hallucinants alors qu’il pourrait boucler son histoire en une phrase. ça la saoule et la frustre, elle a juste envie de gueuler : VA A L’ESSENTIEL BORDEL. (bizarrement quand c’est quelqu’un qu’elle apprécie beaucoup… genre… ses sœurs… ou son crush, elle est capable d’écouter attentivement jusqu’au bout sans rouler des yeux ; attention sélective). •• elle ne supporte pas le contact physique. du moins, quand ça ne vient pas de quelqu’un avec qui elle tolère, ou quand elle n’est pas dans le mood. par contre, quand c’est elle qui initie le contact, en général c’est parce qu’elle est incapable de mettre des mots sur ses émotions et préfère le faire via un contact simple comme poser sa jambe par-dessus celle de quelqu’un d’autre ou de jouer avec les doigts de quelqu’un. souvent légers, les moins attentifs n’y font même pas attention mais elle s’exprime plus à travers les gestes que les mots. •• incapable de dire de dire "je t’aime". ou d’avouer qu’elle a des sentiments pour quelqu’un. des relations, elle en a eu mais jamais des sérieuses impliquant un lien émotionnel intense ; du coup, Kei a toujours réussi à gérer l’aspect physique des relations et même de rendre les ruptures moins insupportables (même si, clairement, elle en sort souvent avec une gifle parce qu’elle a été incapable de répondre à un "tu m’as aimée au moins ??" correctement). c'est le genre de meuf qui va préférer bloquer son crush sur les réseaux sociaux pour être remarquée au lieu d'avouer clairement ce qu'elle ressent. (feelings??? connais pas). •• diplômée en procrastination du sommeil. elle procrastine… en dormant (wow, quelle explication intéressante). Kei est capable de dormir 14h. •• capacité de concentration très faible, au bout de 15 minutes dans un projet, elle est capable de s’ennuyer et de faire autre chose. •• est souvent frappée par une foudre créative et random, devient soudainement très productive alors que dans sa tête c’est comme s’il y avait une techno parade (quand elle est dans une phase du genre, boire du rederumpent c’est trop un mauvais plan parce que ça la rend encore plus hyperactive). •• vit pour le chaos. c’est l’amie qui peut semer la discorde entre ses potes, c’est la sœur qui a déjà monté ses sœurs l’une contre l’autre, c’est la meuf un peu pyro qui a toujours des méthodes pour exploser des trucs ou pour foutre le feu. elle vit littéralement dans le chaos ; son appartement est un gros bordel, on dirait qu’une bombe a explosé et qu’elle a eu la flemme de ranger. ah, wait, c’est pas "on dirait" mais c’est exactement ce qui est arrivé. crazy genius, un peu mad scientist, elle utilise ses capacités en mécano pour construire des trucs. elle fait exploser whatmille fois plus qu’elle ne réussit quelque chose tho. ¯_(ツ)_/¯ •• douée en bricolage, on l’appelle souvent pour réparer des babioles. •• habitude à faire l’ermite pour recharger ses batteries. ça peut durer quelques semaines ou des mois. le temps de rassembler ses pensées, retrouver l’inspiration, mettre de l’ordre dans sa tête. free space : besoin de solitude pour se retrouver. le problème c’est qu’elle néglige involontairement son entourage mais c’est juste qu’elle est capable de s’en sortir toute seule et ne trouve pas ça nécessaire de prévenir qu’elle va disparaître pour x temps ou de donner régulièrement de ses nouvelles.

☇ 002. NOCTURNAL RAINBOWS ; c’est le capharnaüm de pensées, c’est le chaos émotionnel, c’est l’explosion de couleurs derrière ses paupières et dans son cœur, c’est l’impression d’être une bombe à retardement, d’avoir cette nuée ardente à l’intérieur des os. c’est difficile. de contenir l’explosion d’émotions dans son petit corps. Kei est vive, trop même, jamais fausse, toujours sincère dans le moindre de ses ressentis. mais Kei est aussi très secretive – elle ne fait pas semblant, elle est juste très fermée dans le partage de détails personnels. elle a la capacité incroyable de subir des traumatismes mais d’en sortir en solidifiant encore plus sa carapace ; elle se barricade, Kei, souvent parce qu’elle n’aime pas parler d’elle, surtout parce qu’elle n’a jamais trouvé quelqu’un avec qui partager. ses sœurs sont passées par les mêmes étapes, si ce n’est bien pire mais même en sachant qu’elles peuvent comprendre, Kei ne se permet pas de leur dire que maman et papa lui manquent. souvent, c’est de la nostalgie, c’est le manque de ses racines, de sa ville honnie, de ses parents décédés. et souvent, Kei est capable de passer de la nostalgie à un état d’esprit plus fort et résistant avec une facilité déconcertante parce que sa force psychologique est solide pour qu’elle ne se laisse abattre. mais pour se forger une telle force psychologique, Kei a dû sacrifier la stabilité mentale, elle se retrouve aujourd’hui éraflée à l’intérieur, avec des émotions vives, presque confuses, incomplète et inégale. trop agressive, trop aimante, trop hargneuse, trop trop – Kei est cyclothymique. ça oscille, toujours, tout le temps.

son assurance de leader la rend particulièrement fiable, pas parce qu’elle a les épaules pour supporter la pression que ça incombe mais aussi, et surtout, parce que son putain d’cerveau démêle les nœuds et trouve des stratégies qui ont du succès. elle prend le lead, elle impose son autorité, elle kiffe le pouvoir ; mais Kei est aussi capable de donner le pouvoir et d’être une suiveuse. dans son entourage justement, Kei se comporte comme un petit chien qui suit son maître – elle se fiche que les décisions triviales (“on mange où ?”, “on regarde quoi ?”, “porte-moi”) soient prises par les autres, elle est même arrangeante. mais elle est loin d’être naïve, sa force de caractère est toujours présente, c’est juste que parfois, décider de ce qu’elle va boire ne fait pas partie de ses priorités et elle peut facilement se calquer aux autres juste parce qu’elle est indifférente.

☇ 003. UGLY SCREAMING ; Kei… a une habitude agaçante et insupportable de pousser des cris random quand elle est frustrée, énervée, contente, fatiguée, saoulée ou même quand elle s’ennuie. ça vient d’un coup sans crier gare (lol), et c’est vraiment insupportable parce que ses cris sont un mix étrange entre un bébé en détresse et un ptérodactyle à l’agonie. pour certains gens trop gentils et qui la trouvent attendrissante, c’est cute, pour d’autres qui n’peuvent pas l’encadrer, ça fait saigner des oreilles. les mauvaises langues disent qu’elle pourrait même intégrer un groupe de métal tant elle crie fort et peut tenir longtemps. le pire c’est quand elle intègre ses tics de japonaise colérique dans ses cris, ça lui donne un côté hystérique et constamment enragée pour tout et n’importe quoi et qui gueule h24.

☇ 004. AIRBENDER ; ses connaissances en magie basique ne sont pas très poussées, elle connaît et utilise seulement les sorts les plus simples, n’ayant jamais été très douée avec sa baguette magique. mais en ce qui concerne sa maîtrise de l’air, Keiko s’avère être une airbender efficace à l’offensive. rapide et créative, elle a non seulement fait de son élément une nécessité au quotidien mais aussi une arme d’autodéfense. sa technique favorite (qui n'est pas de l'autodéfense, ça ne sert pas à grand-chose en réalité) est de dégrafer un soutien-gorge (qu’elle prétend réussir juste par la pensée mais c’est juste qu’elle s’est entraînée tellement qu’elle est capable de dégrafer en se trouvant à trois mètres d’une fille #badass). elle utilise beaucoup le air swipe qui lui permet de rediriger des projectiles ou même l’attaque contre son adversaire ; c’est cool mais ça demande beaucoup d’énergie. son style de combat est le corps à corps et dans certains cas, elle place même de l’air compressé dans les punches et kicks qu’elle inflige, pour un meilleur impact.

☇ 005. CIRCUS ; Kei et Rin sont officiellement adoptées par Saito Isshin et Saito Mina en février 1994 et Kaori en août 1994. les parents sont complètement à l’opposé de ses parents biologiques, plus chill et hippies sur les bords, plus amis que parents dans leur façon d’éduquer Kei et ses sœurs. au début, Kei était braquée parce que son autre sœur avait été laissée derrière et qu’elle refusait de se laisser avoir par ces étrangers aux beaux sourires et aux grigris de chance qu’ils accrochaient à son cou. ils n’étaient pas sa famille et elle n’était pas leur fille ; son sac-à-dos était prêt les premiers mois qui ont suivi l’adoption, au cas où le paradis artificiel tournerait mal. puis les tracas ont disparu parce qu'au lieu d'être juste deux, elles ont de nouveau été réunies lorsque Kaori a été adoptée. il n’y avait absolument pas de place à l’ennui, dans ce cirque, parmi tous ces artistes extravagants de l'Asie qui se baladaient en caravanes magiques de ville en ville pour présenter la magie élémentale au monde entier. avec eux, elle a appris à extérioriser sa colère par la maîtrise de son élément. avec eux, elle a appris à ne pas lacérer ses émotions, à crier au monde entier qu’elle déteste son père, sa mère, ses sœurs, avant de fondre en larmes et de prendre ses sœurs dans ses bras. pas seulement les Saito mais les autres artistes ont aidé Kei à forger son caractère taillé dans du granite refroidie à l’extérieur mais volcanique à l’intérieur. l’air était pour les funambules, le feu pour les cracheurs de feu, la terre pour les danseurs du soleil et l’eau pour les sirènes – les prestations étaient spectaculaires, souvent truquées pour rendre l’expérience des spectateurs phénoménale (comme pour les sirènes) mais vivre parmi eux a été bénéfique pour Kei. elle n’a participé à aucune prestation, elle était seulement la fille adoptée par les Saito qui traînait tout le temps avec le groupe des cracheurs de feu ; elle n’avait pas encore dix ans et eux n’étaient pas tous majeurs mais ils l’avaient intégrée dans leur groupe. contrairement aux autres membres du cirque, ils se déplaçaient en motos et avaient un mode de vie un peu plus différent des autres ; c’est justement ce mode de vie-là qui a fait craquer Kei pour qu’elle s’ouvre un peu plus aux Saito et pour qu’elle déballe complètement ses affaires, sans avoir l’intention de fuguer.

☇ 006. BIKER ; c'est pas aussi creepy et deadly que les autres gangs, du genre Shadow Moses et The Dregs – Keiko les connaît parce qu'elle a collaboré avec le second gang pour survivre pendant la guerre, juste après avoir échappée à sa condition de rebut (contrairement à Rin qui avait été vendue). c'est une mentalité différente qui ne colle pas forcément à la sienne et c'est au sein du gang Mona-Lisa qu'elle s'y sent le plus épanouie. et pour cause : le gang est composé uniquement de bikers. le nom du gang vient de leur QG principal : un bar qui portait ce nom et dans lequel le gang a été formé. ils sont violents, certes, mais n'ont pas une hiérarchie aussi stricte que les autres gangs. chez les ML, c'est plus free spirit que contrôle constant sur tout.

☇ 007. 50% IDK, 50% IDC ; bizarrement imprévisible et cryptique, c’est dur de savoir ce qui lui passe par la tête. souvent dans son état naturel aka le silence, elle est passive et indifférente à tout, désabusée et qui tire la gueule h24 (this is my resting face), pas très bavarde – elle laisse souvent Rin faire la conversation pour deux ou Kaori pour organiser les activités. elle donne l’impression de ne pas avoir d’opinions du tout. truth is, elle en a, beaucoup. c’est juste qu’elle ne trouve pas nécessaire de la partager ou qu’elle manque de mots et de motivation pour l’exprimer. quand c’est vraiment nécessaire, elle le fait, sans mâcher ses mots, sans prendre sur elle. une fois à l’aise avec les gens, elle peut s’ouvrir un peu plus et se montrer un peu moins indifférente mais ça dépend du milieu, de son mood, de la vibe que la personne lui renvoie – pour ça que Kei n’a… généralement qu’une poignée de personnes sur qui la connaissent vraiment. principalement ses sœurs qui ont vu et vécu tous ses changements, qui savent comment interpréter ses réponses ou ses expressions (elles ont obtenu un diplôme en keikien).

Approuvé par le Ministère de la Magie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: