11 résultats trouvés pour gwenandra

AuteurMessage
Tag gwenandra sur EXCIDIUM DgxnSujet: NYSSANDRA LESTRANGE ► Here I am, the victim of my own choices. And I'm just starting.
Invité

Réponses: 6
Vues: 1072

Rechercher dans: Fiches poussiéreuses   Tag gwenandra sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: NYSSANDRA LESTRANGE ► Here I am, the victim of my own choices. And I'm just starting.    Tag gwenandra sur EXCIDIUM EmptyDim 19 Juin 2016 - 16:19
Girls wanna have fun
une citation de ton choix une citation de ton choix


Eithne Ollivander
{#}eithnyss{/#}

ft. Meryl Streep, (shiya)
Nyssandra est jolie, mais c'est tout ce qu'Eithne lui accordera. Pour le reste, elle ne la trouve ni intelligente, ni puissante. Et par dessus le marché, elle est stérile désormais. L'ingéniosité sociale dont sa petite fille fait preuve et la popularité qu'elle a pu glaner avec ses petits gribouillages n'intéressent pas Eithne qui ne voit de valeur que dans les beautés de la Magie. Pourtant, Eithne n'a pas toujours méprisé Nyssandra, même si elle n'a jamais eu que des critiques pour sa petite-fille. Longtemps, c'est à Esther qu'elle s'est attaquée au travers de la gamine et si Eithne n'a jamais réalisé et ne s'est jamais souciée de l'impact que ses mots et ses sentiments avaient sur l'enfant, c'est simplement parce qu'elle estimait que Nyssandra, trop introvertie et timorée, avait besoin d'être plus volontaire et plus forte. Au fond, on ne peut pas dire qu'elle se soit trompée (bien que la timidité de la fillette soit causée par toutes les émotions négatives qu'elle ressentait contre elle). Quelle déception quand Nyssandra, prenant en caractère et en envies de révoltes, s'est mise à rejeter les Ollivander, accumulant ce qu'Eithne considère comme de mauvais choix de vie (négliger ses études, gâcher son potentiel, partir à l'étranger, devenir journaliste, se fiancer à un américain, et à peu près tout ce que Nyssandra a fait à contre-courant de sa famille).
Esther Ollivander
{#}esthoxie{/#}

ft. Nicole Kidman, (Eden Memories)
S'il y a une personne à laquelle Nyssandra ne veut pas ressembler, c'est sa mère. Etait une époque, elle en est presque certaine, où Esther l'aimait, contente d'avoir enfin un enfant. Mais les reproches des parents Ollivander, puis ceux d'Ascleus ont gangrené la relation entre la mère et la fille. Empathe, Nyssandra n'a jamais manqué la déception qu'Esther ressentait. Puis les reproches qu'enfin, l'ancienne Parkinson reportait sur elle afin de soulager sa solitude. Tu n'es qu'une fille. Si les Ollivander l'ont pensé bien avant elle, c'est Esther qui a lancé ces mots blessants à Nyssandra pour la première fois. Des mots que la jeune femme ne lui a jamais pardonné, même avec les années. Aujourd'hui, mère et fille évoluent séparément. Esther a construit sa famille et son couple autour de ses deux fils, Nyssandra n'a plus voulu faire partie des Ollivander à la naissance d'Ardal et de Lorcàn, une attitude qui convenait fort bien à Esther. Autant garder ses erreurs bien loin de soi. Car c'est ainsi qu'Esther voit cette rejetonne trop indépendante. Après des fiançailles avec un américain qu'elle n'approuvait pas (la famille n'était pas assez prestigieuse, selon ses critères), Nyssandra a été assez stupide pour se faire attaquer par un insurgé et causer la rupture de fiançailles qui auraient sécurisé la position des Ollivander auprès du gouvernement. Nyssandra est un accroc dans la toile parfaite qu'est la vie d'Esther. Une éternelle source de déception.
Narcissa Malfoy
{#}narcyss{/#}

ft. Naomi Watts, (gentle heart)
Narcissa Malfoy a longtemps été une énigme aux yeux de Nyssandra. Car, bien qu'elle sente l'affection et l'amour de l'adulte à son égard, elle s'est aussi longtemps heurtée à sa froideur et son silence. Alors il n'était pas rare de voir la petite brune, assise près de Narcissa et engluée dans le silence, de peur d'être chassée loin  de la seule personne qui ne lui était pas totalement hostile.
Puis est né Draco et alors qu'elle accompagnait Esther, Nyssandra s'est vue adressée ses premiers mots de la part de Narcissa qui lui disait d'approcher l'enfant. Pourquoi est-ce que tu ne le détestes pas ? C'est parce que c'est un garçon, c'est ça ? Lui demanda-t-elle, plusieurs semaines après alors qu'elles étaient toutes les deux dans la chambre d'enfant du manoir Malfoy. Et Narcissa lui a expliqué, et Nyssandra a fini par comprendre qu'une mère était sensée aimer ses enfants de la façon dont la belle blonde aimait son fils. Si elle doit dire la vérité et se déparer de ses airs de femme moderne et indépendante, la fille des Ollivander dirait qu'elle a envié Draco pour la mère merveilleuse qu'il a. A ses yeux, c'est bien ce qu'est Narcissa, une femme qui aime son enfant en toutes circonstances. Une mère parfaite.
Aujourd'hui, la maladie de Narcissa lui interdit, dit-on, toute visite et c'est auprès de Draco que Nyssandra vient chercher des nouvelles, sans se douter de ce que le Magister lui fait subir.

Pansy Parkinson
{#}panyss{/#}

ft. Leighton Meister, (Aandy)
Pansy et Nyssandra, aux yeux du monde, ce sont deux cousines qui s'entendent ... mal. Voire pas. Pas parce qu'elles se disputeraient sans cesse, non non. D'abord, quand on est bien éduqué, on se crêpe pas le chignon en hurlant comme des chiffonnières. Et de toute façon, les deux brunes ne se crêpent pas le chignon. ... ce serait plutôt qu'indifférentes, elles ne semblent se porter ni attention, ni affection de prime abord. Pansy n'a jamais défendu Nyssandra face aux remarques acerbes de leurs mères - mais l'Ollivander lui a bien rendu l'appareil en s'abstenant de la consoler face aux exigences de Méabh. Dans le privé, leurs liens se resserrent pourtant mais on irait se demander si c'est vraiment pour le mieux. Car, entre piques acerbes et marchandage de rumeurs et de potins, rien ne semble jamais trop tendre entre elles. Pourtant, pour qui les connait, l'affection se glisse souvent entre les lignes, dans les faveurs qu'elles se font l'air de rien et dans les sous-entendus qui se teintent d'une complicité acidulée plus qu'acide.
Cersei Moriarty
{#}cersandra{/#}

ft. Ashley Frangipane, (Wild Heart.)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Ariane Moriarty
{#}nyssiane{/#}

ft. Lydia Graham, (Wild Heart.)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Guenièvre Lestrange
{#}gwenandra{/#}

ft. Emilia Clarke, (WASTELAND.)
Les Lestrange sont un nom peu apprécié des Ollivander. Mais après tout, ça n'a jamais empêché Esther et la mère de Gwen de prendre le thé ensemble. Après tout, les Macmillian sont une famille respectable et Esther Parkinson n'en fait toujours qu'à sa tête. C'est comme ça que s'est formé leur amitié. Alors que la jeune empathe déduisait que toutes les mères détestent leurs filles et qu'elle se demandait pourquoi Guenièvre s'embêtait à jouer le rôle parfait (pourquoi Gwen se donnait autant d'efforts qu'elle-même pour plaire). Guenièvre est un mystère aux yeux de la fille Ollivander et contrairement aux mensonges, Nyssandra aime les mystères. Bien sûr, l'irlandaise n'irait pas dire qu'elles se disent tout. Qu'elles n'ont aucun secret l'une pour l'autre. Ce serait se voiler la face - Nyssandra a son lot de choses qu'elle oublie malencontreusement de dire et elle est persuadée que la nature secrète de Gwen n'est pas juste un effet de style. Mais il y a une certaine sincérité dans leur relation. Elles ne disent pas tout, c'est vrai. Mais elles ne se mentent pas et quand l'une a besoin de l'autre, elle trouve toujours une oreille pour écouter sans se montrer indiscrète.
Eris Burke
{#}erinyss{/#}

ft. Troian Bellisario, (EYLIKA)
Eris, on pourrait croire qu'elle n'est que cette jolie pipelette qui squatte sans cesse chez Nyssandra (sans son accord). Mais ceux qui les ont connues à Poudlard (et surtout leurs camarades de dortoir) savent que c'est faux et qu'elles se ressemblaient énormément dans leur adolescence. Facilement pestes, adorablement condescendantes et sourires de haute couture sur les lèvres. Certes Nyssandra n'a jamais eu le penchant naturel d'Eris pour le romantisme et son empathie rend difficile l'aveuglement naïf de sa comparse, mais les deux Poufsouffles n'étaient pas amies pour rien. Et, aujourd'hui encore, malgré les apparences, leur amitié demeure solide au point que l'irlandaise supporte les lubies de la Burke en fronçant (à peine) les sourcils. Bien qu'ayant évoluées séparément, pendant les années où Nyssandra était à l'étranger, elles n'ont jamais totalement rompu le contact et, autrefois comme maintenant, elles s'échangent les potions, les bons plans, les ragots. Bref, tout sauf les vêtements et les secrets compromettants de Nyssandra (pas qu'elle ne lui fasse pas confiance ... encore qu'au fond, il y a un peu de ça : Nyssandra n'a aucune confiance en la discrétion d'Eris). Ensemble, elles n'hésitent jamais à faire la pluie et le beau temps dans les réputations de ceux qui fréquentent les mêmes cercles qu'elles, très fières d'être des filles de bonne famille qui ont su devenir indépendantes.
Prénom Nom
{#}brotp{/#}

ft. avatar
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed interdum est in erat mollis, vel pharetra dui feugiat. Nam pretium ullamcorper maximus. Ut interdum tempor erat, sed sollicitudin nisl venenatis in. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Sed sed iaculis dui. Nullam egestas lorem tortor, non fringilla ligula iaculis at.

Anna Grimaldi
{#}annyss{/#}

ft. Jessica Chastain, (schizophrenic)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Flora Carrow
{#}eudora{/#}

ft. Emily Browning, (Morphine)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Hestia Carrow
{#}hexie{/#}

ft. Emilie Browning, (Wild Heart.)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Nephtys Shafiq
{#}Nephsandra{/#}

ft. Phoebe Tonkin, ({#}CHEVALISSE{/#})
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Eirene Mayfair
{#}eirenyss{/#}

ft. Felicity Jones, (.liloo_59)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Prénom Nom
{#}tag{/#} {#}tag{/#} {#}tag{/#}

ft. avatar
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed interdum est in erat mollis, vel pharetra dui feugiat. Nam pretium ullamcorper maximus. Ut interdum tempor erat, sed sollicitudin nisl venenatis in. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Sed sed iaculis dui. Nullam egestas lorem tortor, non fringilla ligula iaculis at.

Astoria Greengrass
{#}nyssastra{/#}

ft. Lily Collins, (tearsflight)
Nyssandra l'appelle l'Inutile Numéro Un car Astoria avec ses rubans et ses caprices est aussi naïve et stupide qu'elle est égoïste et irresponsable. Et si on pourrait croire que l'être humain est une créature capable d'évolution, force est de constater qu'Astoria Greengrass en est incapable. A l'origine, l'Ollivander n'a déjà pas  beaucoup de respect pour la princesse blonde des Greengrass, mais tout a empiré quand Draco lui a appris que la gamine était enceinte de lui (déjà, il faut être sacrément débile pour coucher sans prendre de précautions avant, pendant ou après alors qu'on est encore en pleine adolescence). Accordant un temps à Astoria le courage d'assumer ce qu'elle faisait, Nyssandra a rapidement déchanté en apprenant qu'en fait, Astoria abandonnait son enfant. Ainsi s'est scellée l'opinion de l'Ollivander sur sa cadette, gravée dans un mépris de marbre. Son kidnapping supposé n'a provoqué ni peine, ni pitié - pas même lorsqu'elle s'occupait du fragile Scorpius. Et son retour pitoyable lui a fait arquer un sourcil de surprise. Miss Astoria pleurait sa captivité parmi les détestables insurgés et Nyssandra, comme beaucoup d'autres, se demandait ce qu'elle faisait encore en vie dans ce cas. C'est un peu pour ça qu'elle s'est présentée chez les Greengrass - comme nombre de collègues. Eux pour recueillir son histoire, elle pour lui tirer les vers du nez à force de cajoleries et de fausse compassion. Eris peut bien l'appeler pauvre petite et la plaindre de tout son bon coeur, Nyssandra se méfie d'Astoria et voit son retour comme une perturbation malvenue dans la vie de son filleul. Qui sait ce qu'elle a réellement fait pendant quatre ans parmi les insurgés ? Qui sait quels autres dégâts elle pourra provoquer dan la vie de Scorpius par stupide égocentrisme ? Et que cette garce ne s'approche surtout pas de Scorpius et de Draco. Nyssandra n'est peut-être pas une excellente sorcière, mais elle sait se servir de sa baguette. Elle.
Susanna Melville
{#}eudanna{/#}

ft. Crystal Reed, (sovereign)
Parfois, les gens se demandent ce qu'avait fait la Melville pour que Nyssandra l'ait autant dans le collimateur. Mais Susanna était trop proche de Draco, la Melville avait pris sa place de l'autre côté du plateau d'échecs avec Aramis et, au fond, ce n'était vraiment pas plus compliqué que ça. Une question de place. Des Melville et de Susanna surtout, Nyssandra a beaucoup étalé dans ses articles : elle a débusqué, attaqué de remarques sucre-acide sur les moeurs étranges et incestueuses de la petite bâtarde hybride, les tendances sociopathiques du frère, les faux airs de fille sage de Susanna. Les mauvaises manies du père. Bien sûr, eux n'ont pas voulu croire ses mots. Aramis, surtout, l'accusa à juste titre d'être jalouse sans pourtant autant saisir l'objet exact de sa jalousie. Peu lui importait la beauté douce de la Melville ou sa réputation d'intellectuelle ennuyeuse. Tout tenait dans deux noms : Aramis & Draco.
Prénom Nom
{#}tag{/#} {#}tag{/#} {#}tag{/#}

ft. avatar
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed interdum est in erat mollis, vel pharetra dui feugiat. Nam pretium ullamcorper maximus. Ut interdum tempor erat, sed sollicitudin nisl venenatis in. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Sed sed iaculis dui. Nullam egestas lorem tortor, non fringilla ligula iaculis at.
Tag gwenandra sur EXCIDIUM DgxnSujet: Mauvaises filles de bonnes familles…
Invité

Réponses: 19
Vues: 1474

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag gwenandra sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Mauvaises filles de bonnes familles…    Tag gwenandra sur EXCIDIUM EmptySam 7 Mai 2016 - 3:43
Mauvaises filles de bonne famille

Les âmes tranquilles sont comme le vaisseau d'Ulysse :
à fond de cale, elles renferment des outres pleines de
tous les autans furieux ; qu'un accident en crève une,
et le vaisseau tournoie et des abîmes s'entr'ouvrent.
3 AVRIL 2002 ; {#}Gwenandra{/#} 1
« WOW. » Non, pas WOW. Nyssandra est à deux doigts de faire un infractus tellement la situation est catastrophique. Elles sont déjà bien trop en retard pour être fashionably late, il y a fort à parier qu’elles le seront plus encore (et au-delà, vu le désastre colorimétrique qu’elles sont) et si elles annulent en même temps, il est certain que ça va jaser et que leurs images vont en pâtir. « Voilà une soirée…. Haute en couleur… » La journaliste agite avec impatience la missive sous le nez de son amie, espérant la faire réagir (de préférence, paniquer, histoire de jouer un peu la carte de la solidarité). « C’est ça, le problème ? » Malheureusement pour elle, le flegme de Guenièvre n’arrive pas à apaiser le profond sentiment d’anxiété qui tord les trilles de Nyssandra. C’est même tout le contraire à mesure que fusent les réflexions de son amie, et que la chroniqueuse se sent de plus en plus seule : « Regarde, j’ai des reflets roux… ça me va bien ? »Gros froncement de sourcils. Bien sûr que non, ça ne va pas du tout. On peut même dire que « c’est une catastrophe ! » comme elle le couine avec désespoir.

« On a besoin de café… » Oui, voilà. Du café. Et un antidote aussi. Dans un verre. Ou une tasse de café, puisque Gwen insiste. Nyssandra s’empare d’une bouteille, probablement celle qu’elles ont bue vu la quantité restante d’alcool. Avec dépit, la brunette en renifle le contenu comme s’il allait lui révéler la solution.  « … et d’une douche. » Au-dessus du regard dubitatif, le sourcil s’arque, tout aussi peu convaincu. « Je ne suis pas sûre que la douche suffise à faire partir nos couleurs. » Avant que Gwen n’agite sa main poisseuse sous ses yeux, déclenchant une grimace dégoûtée chez Nyssandra. « Yerk. » – il faudrait d’ailleurs qu’elle range rapidement le salon, ce désordre lui donnait plus la nausée que sa gueule de bois. « Il te reste des potions pour… les migraines ? » Elle acquiesce, aidant Gwen à se relever (tout en tanguant encore un peu de son côté) comme pour l’encourager à aller prendre la douche. Vite. (tic tac tic tac – elles sont en retard) « Dans l’armoire à potions de la salle de bain. A côté des potions nettoyantes, justement. » A son ton, elle n’est pas vraiment convaincue que ça parte, même avec les potions ; et d’ailleurs, elle n’a pas particulièrement envie d’étaler la potion sur ses yeux pour essayer (ceci dit, si Gwen est volontaire …). « Et dépêche-toi, on est déjà en retard pour le shooting, lui intime-t-elle, la poussant doucement vers les escaliers : je vais demander à Eris de nous trouver une excuse. » Eris saura bien quoi raconter, et peu importe ce que c’est, mieux vaut un mensonge de sa meilleure amie plutôt que la vérité (ça rend plutôt mal pour l’image, même si cela fait des années que Nyssandra n’a plus exactement une réputation de fille de bonne famille). Et c’est un service qu’elle ne manquera pas de payer en mojitos remplis de gratitude.
Tag gwenandra sur EXCIDIUM DgxnSujet: Mauvaises filles de bonnes familles…
Invité

Réponses: 19
Vues: 1474

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag gwenandra sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Mauvaises filles de bonnes familles…    Tag gwenandra sur EXCIDIUM EmptyMar 8 Mar 2016 - 0:15
Mauvaises filles de bonne famille

Les âmes tranquilles sont comme le vaisseau d'Ulysse :
à fond de cale, elles renferment des outres pleines de
tous les autans furieux ; qu'un accident en crève une,
et le vaisseau tournoie et des abîmes s'entr'ouvrent.
3 AVRIL 2002 ; {#}Gwenandra{/#} 1
« Tu crois qu’on peut en faire avec une étiquette de Whisky cent ans d’âge ? » Du bout des doigts, Nyssandra retourne l'étiquette une fois. Deux fois. Regarde intensément, et recommence. « L'anglais dessus est un peu vi-vieux. Mais le dragon l'est aussi. Entre vieilleries, ils vont se comprendre. »

Ou pas.
Surtout si, au lendemain, la Beuglante est trop occupée à leur hurler dessus en vieil anglais (ou en autre chose, les mots ne sont pas vraiment clairs, on dirait une variante bourrée de l'anglais).

« Hhhhmmmm. » Un verre vide, lancé très approximativement vers la Beuglante, alla s'exploser contre le plancher. « Screugneugneu.... mnmhm, silenceeeee... » Et qu'on éteigne la lumière aussi, par la barbe de Merlin. Des gens dorment ici ! Avec un grognement incompréhensible, la dormeuse se retourne, faisant dos aux rayons que la grande verrière ne filtre pas. « AIE. » Couine-t-elle quand son pied s'explose contre le pied de la table basse. Et péniblement, un oeil kamikaze s'ouvre avant de rabattre bien vite la paupière de nouveau et de se réfugier dans le creux d'un bras-coussin. « Mhhh. » Ce Soleil n'est pas si mal. Chauffant et tout. Alors elle gigote un peu, exposant ses jambes aux rayons avec un marmonnment satisfait et déjà prête à s'endormir de nouveau. « Ouh~ Ouh~ » C'est sans compter le royal piaf, bien évidemment, qui s'obstine à lui picorer les cheveux avec insistance. « Va-t-en. » Couine-t-elle en cherchant à cacher son crâne sensible au bec impérial du Petit Duc. « Ouh~ Ouh~ .... Ouh ! » « MAIS TU ME FAIS MAL, SALE PIAF. » S'offusque la Ollivander en se redressant d'un coup (oubliant dans sa très juste colère qu'elle vient de lancer sur le pauvre messager une coupe poisseuse et collante) Non mais de toute façon, elle l'a loupé, alors son coup de bec était totalement injustifié. (Absolument révoltant, non ? peuh.)

Oubliant aussi que la nausée sournoise et traîtresse n'attendait que de la voir quitter son immobilité pour frapper et lui retourner le coeur. « Ghn. » Gémit-elle, devenue soudainement pâle en lisant le parchemin qu'Avalon lui a lâché en pleine figure avant de s'envoler avec ululement indigné... et surtout le carnage que sont devenus les cheveux de son amie. Désormais d'un blond platine. Et les ongles. Verts et marrons. Merlin, ce n'était pas un rêve ? Et avec angoisse, Nyssandra ne peut s'empêcher de glisser un regard vers sa poitrine nue qui, bien que toujours aussi désespéremment menue, est bien à sa place (Morgane, merci). Titubante sur ses jambes flagogeantes, c'est sur ses genoux plus que sur ses pieds qu'elle rejoint une Gwen endormie et la secoue doucement. « Gwen ? devant le manque de réaction de son amie, Nyssandra la secoue un peu plus fort en insistant : Gwen ... on a un problème. » Et ce n'est qu'en voyant son invitée papillonner des yeux qu'elle réalise à quel point elles ont un problème.

Pour sûr, les yeux orange, ça ne va pas être très assorti avec le thème "Traditions sorcières & Belle Epoque" du shooting auquel elles sont déjà en retard d'une bonne heure.
Tag gwenandra sur EXCIDIUM DgxnSujet: Mauvaises filles de bonnes familles…
Invité

Réponses: 19
Vues: 1474

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag gwenandra sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Mauvaises filles de bonnes familles…    Tag gwenandra sur EXCIDIUM EmptyDim 27 Déc 2015 - 22:25
Mauvaises filles de bonne famille

Les âmes tranquilles sont comme le vaisseau d'Ulysse :
à fond de cale, elles renferment des outres pleines de
tous les autans furieux ; qu'un accident en crève une,
et le vaisseau tournoie et des abîmes s'entr'ouvrent.
2 AVRIL 2002 ; {#}Gwenandra{/#} 1
« J’crois pas… attends… » Et un soupir maternel lui échappe en voyant Gwen fermer les yeux très fort avec l'air de quelqu'un qui prie. « Si c’est ça je sais vraiment pas comment ça fonctionne. » A quoi peut bien s'attendre son amie, hein ? A l'arrivée d'un miracle ? On parlait de magie là ! « Gwen, si tu ne vois pas en même, la potion peut pas savoir où elle doit te téléporter, ma chérie ! » Oui, oui, c'est par-fai-te-ment logique. Si la potion n'est pas dans le corps de Gwen alors elle ne peut pas atteindre le cerveau et lire dans les pensées de son amie, voyons ! D'accord elles sont géniales au point de faire une potion de téléportation avec trois fois rien (de l'alcool, de la glace et des bonbons, ce n'est pas donné à tout le monde de se débrouiller aussi bien avec aussi peu !). Mais bon, soyons réalistes : elles ne sont pas intelligentes au point de savoir faire une potion télépathe non plus.

« Tu veux écrire au dragon ? Tu veux une autre étiquette ? » Nyss agite la main devant son visage en pouffant à l'idée d'écrire à sa grand-mère. « Naaaaan, c'est mieux de lui envoyer une Beuglante, tu sais. Elle sait pas lire l'anglais moderne si c'est pas illustré avec des dessins et des formules magiques. » Autant dire que la Papote n'est pas vraiment en état. Dégoûtée de devoir écrire sur du papier de mauvaise qualité (et recouvert de colle magique), la voilà qui ose à peine poser la pointe sur la surface recouverte de colle vieillie et séchée. Et, essayant bravement de suivre les instructions de sa maîtresse enivrée, elle en tangue d'un bord à l'autre. « Pauvre Papote, soupire, d'ailleurs, ladite maîtresse avec la plus grand commisération : Je crois qu'elle a trop bu, elle n'écrit pas droit du tout là. » Tsss. Tournez le dos trois secondes et les Papotes s'autorisent toutes les conneries du monde. « Tu veux écrire à Eris que tes seins ont disparu ? Ou à ta grand-mère ? » Mais naaaaan. Gwen n'a rien compris décidément (elle est probablement ivre, elle aussi ?). Alors pour l'aider à réaliser le drame immense qui la frappe, Nyssandra n'hésite pas à coller les mains de son amie sur sa poitrine nue. « Mais euh… t’es sûre ? Fin’… j’ai jamais touché ta poitrine avant… » ... D'accord, peut-être pas immense. Seulement ça reste bien un événement tragique et dramatique ! « Mais siiiii, ils sont tout plats là ! » Plus que d'habitude, si si ! « Ils ont peut-être glissés plus loin… » « Sur mes fesses, tu crois ? » Glissant une main sur lesdites fesses, Nyssandra jette un regard dubitatif à son amie : ça ne semble pas plus rebondi que d'ordinaire dans ce secteur. (d'ailleurs, puisqu'on en parlait, pourquoi est-ce qu'elle grossissait toujours des hanches et des fesses mais JAMAIS des seins, hein ?) « Tu veux qu’on demande à Eris de passer une annonce ? Un avis de recherche ? » Hors. De. Question. Si Eris ou le Vieux Dragon s'en mêlent, l'histoire va se répandre et toute l'Angleterre saura que Nyssandra Ollivander, It-Witch à la pointe de la mode et grande prêtresse du bon goût, n'a pas de seins. Du tout ! La chroniqueuse est certaine de ne pas survivre à cette humiliation. (Elle veut SES seins - même s'ils sont tout petits, ça reste mieux que pas de sein du tout !) « Je veux qu'on les retrouve tout de suite ! » Les aigus avec lesquels elle flirte annoncent une crise imminente de larmes hystériques. Ou une crise de panique peut-être ? (que faire, que faire ? ces deux perspectives sont tellement alléchantes) « Note donc ça papotte ! » Aucun des deux finalement, puisque Nyssandra opte pour se jeter sur la Papote qui, docile, exécute les ordres de la nouvelle blonde (que Nyssandra trouve, disons-le, vraiment blonde pour le coup) « NON ! » Non à la Papote traîtresse qui se brise sous sa main un peu trop enthousiaste et non, aussi, à la catastrophe qui balaie glaces et sucreries hors de la table basse quand elle s'étale dessus. « Aie. » Et les larmes qui s'accrochent aux cils bruns sont de douleur, uniquement (mais Nyss doit admettre que ça rend très joli avec les étoiles qui envahissent son champ de vision) « Aie. »
Tag gwenandra sur EXCIDIUM DgxnSujet: Mauvaises filles de bonnes familles…
Invité

Réponses: 19
Vues: 1474

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag gwenandra sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Mauvaises filles de bonnes familles…    Tag gwenandra sur EXCIDIUM EmptyDim 22 Nov 2015 - 3:19
Mauvaises filles de bonne famille

Les âmes tranquilles sont comme le vaisseau d'Ulysse :
à fond de cale, elles renferment des outres pleines de
tous les autans furieux ; qu'un accident en crève une,
et le vaisseau tournoie et des abîmes s'entr'ouvrent.
2 AVRIL 2002 ; {#}Gwenandra{/#} 1
« On a qu’à le kidnapper... lui et son père. Il est si mignon... Scorpius pas Draco... enfin si Draco est mignon mais c’est quand même pas pareil parce que... il est grand enfin vieux, enfin non mais tu vois quoi. » Un grand sourire stupide est en train de prendre ses aises sur ses lèvres, Nysandra peut même le sentir s'étirer et tirer sur le coin de sa bouche. « Oui, Draco est mignon. Je vois tout à fait. » Glisse-t-elle, amusée comme une collégienne qui vient de dénicher un scoop. « On le noierait sous les bisous, les câlins et les sucreries voilà ce dont il a besoin! Et ça fait grandir si si véridique, non testé et non approuvé mais ça, on s’en fout ! » « On est toutes petites, c'est forcément pour ça. » Claque-t-elle, un peu molle, mais amère comme la glace à l'anis sur laquelle sa cuillière s'enfonce avec détermination, une lueur assassine sur l'arrondi de son manche en argent. Après tout, Aramis, comme Ardal et Lorcàn, sont indécemment grands. C'est probablement à force de se faire gâter par leurs mères à grands renforts de mon poussin et de mon chéri. « Eris aussi est grande, je suis jalouse de ses jambes. » Avec une mère adorable pour s'occuper d'elle, bien sûr. CQFD. « Je parle toujours de Scorpius. » Mais ouiiiii, bien sûûûûûûûûûr ~ « Même si je suis certaine que Draco en a besoin aussi! » C'est vrai que Draco n'est pas bien grand, lui non plus. Est-ce que la sévérité de Lucius Balai-dans-le-fondement Malfoy a complètement courtcircuité l'amour inconditionnel de Narcissa ? « On a une volontaire, on dirait ! » Et Nyssandra est ravie d'avoir découvert que sa géniale amie, intelligente, belle et drôle, a le béguin pour son ami d'enfance. Car, vraiment, elle est ce qu'il faut à Draco, loin des Susanna Carrow ou des Astoria Greengrass.

... Bon, sauf si Gwen tombe amoureuse de l'arbre chauve qui loge dans son entrée.
Quel dommage, vraiment. Enfin, quelle amie indigne elle aurait été si, juste pour satisfaire les besoins affectifs de Draco, elle empêchait une de ses meilleures amies de trouver le bonheur avec un chauve quelqu'un qu'elle aimait sincèrement, profondément, durablem- « Monsieur, s’il vous plait, nous n’avons pas élevé les licornes ensemble.... ohh QUOI !??! » Les couleurs quittent le visage de Nyssandra quand, inquiétée par les exclamations soudaines de Gwen, la chroniqueuse se redresse brusquement, le corps monté sur ressorts. Le décor mouvant autour d'elles (oui, Gwen ne bouge pas, elle est toujours accrochée à l'arbre) et la nausée ne l'empêchent d'ailleurs pas de prendre un air outré qui lui donne un air pincé fort semblable à celui d'Eithne Vieux Dragon Ollivander. « Qu'est-ce qu'il a fait ?! Il t'a tripotée ?! Attends, je vais lui apprendre la vie, moi, à ce monsieur ! » Bien qu'incapable de se tenir sur ses jambes (et elle en tombe contre le canapé en riant, l'idiote), il est difficile de nier la bonne volonté que Nyssandra met à la tâche - et elle recommence, une fois, deux fois, trois fois, en riant toujours plus fort jusqu'à ce que Gwen lui dise d'abandonner : « J’crois pas, c’est naze... laisse le j’suis pas un lot de constitution. » « Je le mettrais à la cheminée demain, pour le punir pour les vilaines choses qu'il t'a faites ! »

Enfin, ça, c'est si elle s'en souvient encore lorsqu'elle arrivera (enfin) à se lever, n'est-ce pas ? Car, de l'âme, la voilà repartie sur le coq et ses théories (géniales) sur la nouvelle potion (super bonne en plus) qu'elle vient d'inventer (demain, même qu'elle ira narguer le vieux dragon avec sa découverte). « J’enlève, regarde! » Nyssandra louche, mais au fond, c'est pareil, n'est-ce pas ? « Rien de rien... » « Ton vêtement a disparu quand même. » Signale très doctement la chroniqueuse, avant de rire à sa propre blague foireuse. « En voilà une décoration originale, Miss Eris en serait jalouse. » « Oh, il s'est téléporté en vrai ? C'est une potion de téléportation ? » ... peut-être que sa blague n'était pas une blague finalement. « Faut lui dire !!! Faut qu’on lui dise !!! Faut le faire , lui écrire, qu’on est des génies de la décoration. » « Et au vieux dragon, faut lui dire qu'on est des génies de potion ! » « j’ai le papier t’as une plume quelque part? Tiens prends c’est ton boulot! » Grimpant péniblement sur l'accoudoir du canapé, l'Ollivander manque, deux fois, de passer cul par dessus tête et de s'offrir un traumatisme crânien contre le marbre de la cheminée quand elle se penche pour attraper la plume à papote qui traîne sur le rebord de celle-ci. « J'ai la pluuuuume ~ claironne-t-elle fièrement en agitant la plume aux couleurs vives de Toucan sur le nez de Gwen : Au travail, Papote ~ » Elle n'utilise pas le bon nom, mais la Plume, bien dressée, rejoint tout de même le papier, sans oublier de pincer la sorcière qui ose lui demander d'écrire sur du papier bas de gamme (elle ! la Plume à Papote de deluxe !) « Aieuh. Espèce de plume bourgeoise. Continue comme ça, et je te paierai une encre bon marché, menace-t-elle en fronçant les sourcils avant d'expliquer à Gwen : Imagine, ce serait comme de vivre avec de l'alcool bas de gamme. Brrr. » Elle en frissonne d'horreur. Telle maîtresse, telle Plume, pas vrai ?

« ... Alors, on écrit quoi ? » Un sourcil s'arque, aristocratique, au-dessus du regard interrogatif de Nyssandra (cette lettre, c'est l'idée de son amie après tout). Pas décidée à commencer la lettre, les bras se croisent sur sa poitrine. Et quelques instants plus tard, un froncement de sourcils froisse ses traits. « Mes seins ont disparu ! » Couine-t-elle, horrifiée. Pour vérifier, elle a même l'indécence de poser ses mains sur sa poitrine nue - et suspicieusement plate (mais vraiment beaucoup plus plate que normalement !) (c'est affreux, SES SEINS, tout petits et minuscules, ont DISPARU - de toutes les choses qui pouvaient disparaître, c'était la dernière chose qu'elle voulait perdre !) « MAIS REGARDE, C'EST AFFREUX. » Et, pire, d'attraper les mains de Gwen pour les poser sur sa poitrine qui a disparu avant de lever les yeux au plafond, vers les leggings, en espérant que ses seins y sont aussi.
Tag gwenandra sur EXCIDIUM DgxnSujet: Mauvaises filles de bonnes familles…
Invité

Réponses: 19
Vues: 1474

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag gwenandra sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Mauvaises filles de bonnes familles…    Tag gwenandra sur EXCIDIUM EmptyMer 7 Oct 2015 - 22:31
Mauvaises filles de bonne famille

Les âmes tranquilles sont comme le vaisseau d'Ulysse :
à fond de cale, elles renferment des outres pleines de
tous les autans furieux ; qu'un accident en crève une,
et le vaisseau tournoie et des abîmes s'entr'ouvrent.
2 AVRIL 2002 ; {#}Gwenandra{/#} 1
« Non, il parle peu de son travail, surtout que notre mère ne veut pas en entendre parler. » Un reniflement dédaigneux s'échappe, ponctué d'un éloquement levé d'yeux au plafond. Mrs MacStrange a toujours été trop mère poule avec ses deux fils (pas vraiment étonnant que les deux soient aussi ... eux, hein). Et au-delà des néfastes conséquences sur les capacités d'indépendance des deux frères de Gwen, il s'agit surtout d'une situation injuste quand on compare le traitement auquel son amie a droit. (qu'est-ce que les garçons, ce quatuor de fils à maman ont de plus qu'elles, honnêtement ?) « Mais si mes souvenirs sont bons il a traité Astoria de gamine capricieuse, peu talentueuse et insolente. » « Ca lui va bien de dire qu'elle est capricieuse » rit Nyssandra en avalant une bouchée de glace. Jusqu'ici, elle a rarement vu une personne adulte aussi capricieuse qu'Aramis. (Non mais c'est qu'il lui a déjà proposé de parier ses fiançailles avec Ian aux échecs, vraiment) « Ah oui et qu’elle était incapable de se servir correctement de sa baguette. » L'enflure a dit exactment la même chose d'elle deux semaines plus tôt et en toute mauvaise foi, bien sûr qu'elle n'en est pas vexée. Du tout. « J'hésite entre le plaindre ou me sentir vengée pour le sort. » C'est qu'elle a fini dans la Tamise (et grippée) parce que Monsieur a jugé amusant de lui montrer un sort qui fonctionne. (Foutus Serdaigles et leurs manies agaçantes à la prétention) Badine, la brune hausse les épaules, agitant sa cuillière. « J'espère qu'elle lui en fera baver comme elle en a fait baver aux Insurgés. Je suis certaine qu'elle n'a pas été sauvée mais renvoyée. »

Nyssandra ? Peste ?
Adorablement.

« Ben, bon courage moi je n’ai vraiment ni l’envie ni le temps de me préoccuper d’elles. » Secouant la tête, Nyssandra proteste, un peu boudeuse et vraiment sérieuse : « Elle tourne autour de Scorpius. » Et il n'est pas question que son filleul ait à subir une mauvaise mère. Pour l'avoir vécu elle-même, mieux vaut ne pas avoir de mère du tout. L'absence est parfois tout simplement moins douloureuse que des espoirs déçus. C'est toute la différence entre une douleur sourde et des coups de poignard en plein coeur.

« C’est cet alcool ! » Oh ? ... « Oh ! » (oui, visiblement leurs petits mélanges n'ont pas la propriété de rendre plus éloquents) « Le matcha et le chocolat ne se marie bien que dans la bouche visiblement… » Et acquiesçant gravement, les lèvres dorées lâchèrent des mots plein de cette sagesse de proverbes bon marché : « Tous les mariages ne sont pas heureux. » Nul doute que sobre, cette banalité lui aurait arraché un rire acide, trois piques bien senties et un regard rose bien dédaigneux. Mais commençant étrangement à accuser les degrés, c'est avec beaucoup d'estime pour elle-même qu'elle attaque sa nouvelle idée de potions (oui oui, les bidules dans les trucs creux, rappelez-vous). Et si Gwen, sorcière plus douée qu'elle, acquiesce, c'est bien qu'elles tiennent une idée de génie. De-gé-nie. (Puisqu'on vous le dit, voyons !) « A trois on avale d’un coup. Un… deux… » Rapidement, Nyssandra ajoutw plus de vodka dans son verre. Autant que faire se peut, il est important d'éviter l'air dans le verre pour éviter tout effet secondaire indésirable avec la nouvelle potion.  « Trois. » « Trois ! »

Par Helga et tous les blaireaux d'Angleterre !

Une toux violente lui déchire la gorge (enfin, s'il en reste quelque chose après la désinfection brutale qu'elle vient de subir, pauvre petite), et eurgh, c'est dégueulasse comme goût (sa pauvre vodka russie, elle a eu tant de mal à la rapporter, uh). « J'crois que je suis morte. » Le couinement est à peine audible, noyé par la glace avalée avec précipitation pour soulager la douleur provoquée par l'alcool ingéré en masse. « Gwen. » Les yeux se plissent, tentent de faire le focus sur son amie qui flirte avec un arbre qui a oublié de faire des feuilles (le porte-manteau, oui oui). « Sois gentille avec la plante verte pas verte et ne lui brise pas le co- ... les racines. Elle est en deuil, mon manteau de fourrure n'est plus. » Cette chose était totalement dépassée maintenant que la saison d'hiver était chose du passé. Nyssandra n'a pas eu d'autre choix que de s'en débarasser. « Ils avaient une relation très intime, ils passaient leurs nuits ensemble. » Souffle-t-elle (crie-t-elle) derrière ses mains (formant un haut-parleur).

Soudain, une idée importante lui revient et la voilà qui remonte son débardeur jusqu'au cou, admirant un ventre bien plat pendant de longues secondes. « T'as un machin invisible, toi ~ ? » Puis de retirer le haut qui échoue elle-ne-sait-où-et-s-en-fout. « J'vois pas bon avec ça sur le dos. » Oui, les débardeurs sont connus pour cacher beaucoup de peau. « J'enlève le bas pour voiiiir ~ ? C'est un peu indécent devant ton nouvel amoureux, quand même ~ »
Tag gwenandra sur EXCIDIUM DgxnSujet: Mauvaises filles de bonnes familles…
Invité

Réponses: 19
Vues: 1474

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag gwenandra sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Mauvaises filles de bonnes familles…    Tag gwenandra sur EXCIDIUM EmptyMar 14 Juil 2015 - 1:50
Mauvaises filles de bonne famille

Les âmes tranquilles sont comme le vaisseau d'Ulysse :
à fond de cale, elles renferment des outres pleines de
tous les autans furieux ; qu'un accident en crève une,
et le vaisseau tournoie et des abîmes s'entr'ouvrent.
2 AVRIL 2002 ; {#}Gwenandra{/#} 1


« Eris n’a jamais su garder un secret… » Nyssandra acquiesce. La langue bavarde d'Eris est un problème parfois. Comme toutes ces choses qu'elle veut sincèrement raconter à la Burke mais qui doivent rester secrètes (et donc ne surtout pas se perdre dans les oreilles de la grande brune). « Ca, je le sais depuis Poudlard, crois-moi. » Mais d'autres fois, son caractère volubile est bien pratique. Il suffit de glisser un mot, une rumeur et le lendemain, tout se sait. Pas une âme dans le Londres sorcier l'ignore, et surtout pas celles concernées. Et personne ne soupçonne méchanceté parce qu'Eris Burke est simplement une jolie brune trop bavarde dont les oreilles sont un peu trop aiguisées. Mais comploter ? Aucun n'irait la croire assez futée pour ça. Aucun de ces idiots n'a compris qu'elle n'a simplement pas le même agenda qu'eux.

« Et puis franchement, leurs histoires, personne n’y croit ! » Acquiescement enthousiaste et volontaire. Nyssandra ne sait pas bien ce que les soeurs Greengrass ont vécu, mais elle est bien certaine que ce n'est pas la version officielle. « Bien sûr. Qui irait croire que les Insurgés ont gardé cette geignarde inutile à leurs frais pendant quatre ans ? Elle est probablement passée chez eux d'une façon ou d'une autre. Et peut-être qu'elle devrait demander à Davius ce qu'il en est. Il sait peut-être quelque chose. Sans compter que je parie que leur père a magouillé des trucs encore avec la Gazette. Mon rédacteur en chef a refusé que Skeeter s'en mêle et il a envoyé ce peureux de Bones. » Bien sûr, elle n'est pas exactement en bons termes avec l'autre chroniqueuse de la Gazette (c'est même plutôt l'inverse et Merlin, ce que ses plumes à papote sont mal élevées !) mais Nyssandra est persuadée que Skeeter n'aurait pas pondu cet article larmoyant et désolant sur les désastreuses aventures d'Astoria Greengrass. Après tout, la seule chose réellement désastreuse dans sa vie était sa naissance. « C'est Aramis qui a fait son interrogatoire, non ? Il ne t'aurait pas raconté ? » Parce que, vu leurs rapports actuels, ce n'est pas à elle qu'il va le dire. Les seuls échanges civils dont ils semblent être capables se font autour d'un plateau d'échecs. « Je ne serais pas contre l'idée de faire un peu de lumière sur cette affaire. » Et l'éloigner de Scorpius. Pas que la fausse blonde semble s'y intéresser en ce moment (mère indigne) mais sa manie de contacter Draco n'est pas pour rassurer la brune. (Soyons clair : le simple fait que cette cruche remplie de drogues respire à moins de trois mondes de celui-ci ne la rassure pas)

En parlant de blond d'ailleurs ... « Mille gorgones… C’est jolie… originale… ça change en tout cas ! » Entre deux généreuses bouchées de glace à la framboise, agrémentée de pépites de chocolat bien noir et d'alcool d'origine inconnue, le juron façon vieille époque de Gwen fait glousser Nyssandra. « On joue aux devinettes ? C'est ta mère que tu imites là ! Mais je te rappelle qu'elle est brune, même si elle se comporte en vraie blonde parfois. » Le temps de relever les yeux sur les cheveux de Gwen est le doré chaud avait envahi son brun naturel, façon invasion de caramel. Soudain, la sorcière bascula en arrière, manquant de chuter complètement, quand son amie tenta de l'éborgner avec une cuillère à glace (ou peut-être que Gwen voulait l'assomer vu la lourdeur de l'objet métallique). « Si tu cherches à me faire oublier ta chevelure blonde de princesse, tu n'y arriveras pas, même avec un Obliviate ! » Pas la peine de la menacer avec la c- « Est-ce que… tu vois la vie en rose ? » Sourcil chocolat noir arqué, elle approche son visage de la cuillère pour s'observer. « Waw. On pourrait inventer une nouvelle mode, je pense. J'adore tes yeux ! J'ai vu la même chose chez les japonais, il y a quelques années. Ils avaient la folie des grands yeux aux couleurs ... hmm ... pas naturelles ? » Déclare-t-elle en picorant un peu de glace à ... hm. Excellente question ? Elle ne se souvient même pas avoir acheté cette glace bleue aux bidules dorés. Est-ce que ce n'est pas le fameux nouveau parfum de l'été qu'un des idiots de la RITM lui a offert pour faire ami-ami avec elle ? Avec un haussement d'épaules, elle avale la gourmandise. (oh, goût tropical & pétillant, pas maaaaal - et c'est encore mieux avec une bonne rasade de whisky pour corser le tout) « Pas top tes ongles par contre. » La moue qui s'installe sur sa bouche au doré indécent lui donne des airs d'adolescente trop funky punky. « Je crois que si Eris était là elle nous ferait enfermer par la brigade de la mode et du bon goût. J’suis sûre qu’elle doit répondre à ses lecteurs chéris à l’heure qu’il est ! » Nyssandra hoche de la tête, riant rien qu'à imaginer l'indignation d'Eris, et les cheveux où s'étale un bleu turquoise flashy en profitent pour prendre leurs aises sur ses épaules. « Peut-être même qu'elle nous tuerait. Tu crois qu'on devrait lui passer un appel de cheminée ? » A moins que ... « Attends, avant d'appeler Eris, il faut tester un truc ! Si on prend de la vodka, tu penses qu'un truc devient transparent ? » Parce que ce serait bien de se rendre invisible (et l'idée que ce soit permanent ne lui a même pas effleuré l'esprit) et d'aller emmerder quelqu'un. Au hasard, Madame Lestrange. Ou alors d'aller arracher Jeremiah.. ? « Si ça fonctionne, on aura trouvé la potion (oui, les potions, c'était de mélanger des trucs dans des machins creux) d'invisibilité idéale (à part qu'elles commençaient à devenir ivres étonnement ivres par rapport à leurs habitudes) et ce serait juste génial. On pourrait aller sauver qui on veut et se faufiler partout en étant pseudo métamorphosées. » Déja que sous sobriété, les théories magiques n'étaient pas le fort de Nyssandra - mais alors avec un début d'ivresse ... « On va révolutionner la magie. Ha. » Voilà.
Tag gwenandra sur EXCIDIUM DgxnSujet: Mauvaises filles de bonnes familles…
Invité

Réponses: 19
Vues: 1474

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag gwenandra sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Mauvaises filles de bonnes familles…    Tag gwenandra sur EXCIDIUM EmptyDim 31 Mai 2015 - 21:40
Mauvaises filles de bonne famille

Les âmes tranquilles sont comme le vaisseau d'Ulysse :
à fond de cale, elles renferment des outres pleines de
tous les autans furieux ; qu'un accident en crève une,
et le vaisseau tournoie et des abîmes s'entr'ouvrent.
2 AVRIL 2002 ; {#}Gwenandra{/#} 1
 

« Il ne faut pas toucher à ses poussins. Elle se garde bien de leur parler de ces disparitions de bouteilles ! Tu imagines, ses petits princes buvant plus que de raisons, Merlin elle en ferait une attaque. » Un sourcil curieux s'arque devant le sourire de Gwen. « Je devrais peut-être lui en parler. » Un rire fleurit chez Nyssandra. « Ca n'a malheureusement pas fonctionné avec ma mère. Eris lui raconte tous mes débordements depuis des années en vain. » L'amusement franc et le plaisir de son amie, elle les met sur le compte de l'alcool. Et d'un peu de mesquinerie naturelle. Elle-même songe parfois avec légèreté à ce qui pourrait raccourcir les années de ses vénérables parents. Ce n'est jamais vraiment sérieux, jamais vraiment pour vrai. Toute dégoûtée qu'elle soit par ses géniteurs, on ne s'entretue pas chez les Ollivander quand on ne sait pas se supporter - on se contente de vivre loin les uns des autres et de se pourrir la vie à distance. Alors la journaliste imagine que c'est la même chose pour Gwen. Elle imagine que c'est également le cas pour Sue.

Ou peut-être qu'elle n'a pas tellement envie de savoir jusqu'où ses deux amies sont capables d'aller. (Pour ça, elle envie les gens qui ne sont pas empathes, sérieusement).

« Voilà qui devrait calmer les ardeurs de Monsieur Denburry. Lui qui a profité de la faiblesse de sa femme pour fiancer tous ses gosses les uns à la suite des autres, ce n’est que justice qu’il perde le contrôle de la situation. Nul doute que des liens vont se défaire après cette histoire, les Denburry seront bientôt de nouveau tous sur le marché ! » Une main gourmande pique un chocolat bien noir et amer dans l'assortiment alors que Nyssandra sent avec plaisir que la nouvelle amuse Guenièvre. L'Elite est toujours une source de premier choix pour les ridicules et les excès. C'est toujours plein de charme de voir d'un côté le vernis brillant et parfait et de l'autre la débauche complète des uns et des autres. Pas qu'elles soient plus innocentes, au fond - l'étalage d'alcools sur sa table basse tend à prouver le contraire, même. Mais personne n'a dit qu'il faut être meilleur pour pouvoir se moquer. Et elles le sont, meilleures, qu'eux tous : elles ont parfaitement conscience de leurs excès et de leurs dérives. (Et à part Eris, aucune d'elles n'a jamais acheté les odieuses chaussures serties de diamants magiques sur le talon) (Il y a des limites à ce que la mode peut excuser en terme de mauvais goût tout de même) « Il faut en informer Eris, je suis certaine qu’elle se rendrait auprès de cette pauvre enfant pour la plaindre… ou pour lui demander si son frère accepterait de sortir maintenant qu’il n’est plus engagé… à moins qu’au contraire elle préfère qu’il soit marié avant de lui tomber dessus…  Compliqué tout ça… » « Ou alors peut-être que Wyatt Greengrass va en profiter pour leur refiler sa petite Astoria. Il doit être ra-vi d'avoir retrouvé l'Inutile numéro 1. » Un reniflement méprisant ponctue le nom de la jeune Sang Pur, élevée sous cocon et capable de mourir d'un ongle cassé. « Après avoir passé des années dans la forêt, elle revient et pense que le monde l'a attendue pour tourner. » La blonde des Greengrass allait probablement déchanter dans pas longtemps. Le monde, et l'Elite a fortiori, avaient très bien fonctionné sans elle. « Compliqué tout ça… » « J'ai cessé de suivre le compte des fiançailles des unes ou des autres depuis qu'ils ont commencé à mettre la soeur de Sue sur le marché. » Une demi-vélane mariée à son cousin Marcus, honnêtement, l'idée l'a autant amusée qu'elle a choqué toutes ces femmes bien comme il faut - Merlin, Esther s'en est étouffée avec son thé. Mais c'est surtout que tout est devenu à la fois trop compliqué et instable. Trop d'alliances à suivre, la mode et la politique sont des courants nettement moins capricieux. « Fais comme moi et contente-toi de demander des informations à Eris sur le sujet. » Sur le sujet, rien ne vaut le système de la grande brune des Burke. Les pauvres mortelles qu'elles sont sont bien faibles face au répertoire tenu par leur amie.

Sur ces paroles pleines de sagesse, Nyssandra s'offre un pas de plus vers le paradis de l'alcool. Ou un aller simple pour les enfers. « Ca va aller ? » La tête se secoue et un couinement se fraye un chemin entre deux quintes de toux : « Non. » Et une longue rasade de Whisky Pur Feu vient arroser son oesophage. Pour désinfecter, bien sûr (elle ne va quand même pas faire ça avec la bouteille de vin). « Pour être franche vu la couche de poussière qu’il y avait sur cette bouteille je pense qu’elle n’a pas été gouté depuis des siècles… ça passera peut-être mieux avec du sucre. » De la main, elle récupère la coupe avant d'inviter Gwen à tester la première sa théorie. Elle-même vient de jeter par-dessus l'épaule un nombre conséquent d'années en avalant son shot de ce 'truc rouge'. « C’est délicieux avec quelque chose de sucré… pas fort du tout. » « Tu es certaine ? » Un peu sceptique, elle pique une cuillère de glace avant de boire un nouveau shot. Oh. Pas mauvais en fait. Le regard s'illumine brusquement alors que l'Ollivander proclame : « Attends, on va faire ça ! » Et verse une généreuse rasade dans leurs glaces avant de piocher dedans joyeusement.

« Tu te souviens d’Ekan Kettleburn ? Le sous-directeur du magizoo ? » Gwen a raison, ce machin est vraiment délicieux et c'est encore meilleur avec la glace à la framboise de Fortescue. « Celui qu'on soupçonnait d'avoir des rapports inappropriés avec des animaux ? » Levant les yeux de sa coupe après avoir piqué , Nyssandra s'arrête brusquement en voyant un blond doré s'étaler sur la chevelure de son amie. Cligne des yeux, trois fois. Ce que Gwen prend pour un signe d'encouragement puisqu'elle continue : « Il a été accusé de trahison et envoyé à Azkaban pour être entraîner en tant que futur rebut. Certains disent que quelques… « geoliers » l’aurait envoyé dans l’arène des lycans… Autant te dire qu’il n’a pas tenu une matinée... » Peut-être qu'elle est plus ivre qu'elle ne le pense ? Nyssandra ferme les yeux, les frotte et ... les mèches se sont encore plus multipliées sur la tête de la brune. « Gwen ... » « Concernant Eris je dois lui trouver un rebut, mignon, bien sûr, de sang-pur et bien sage… autant te dire qu’elle n’est pas là de participer aux enchères ! » Incapable de trouver les mots (parce 'tu es blonde' est un peu trop ambigü, quoique factuellement correct), Nyssandra repousse l'information (c'est qu'elle a quelque chose de bien plus important à dire, là, tout de suite) et tend la main vers une des mèches blondes de Gwen pour la lui coller, littéralement, sous le nez. « Gwen ! Essaie avec la glace au matcha ! » Propose-t-elle, rieuse (et un peu alcoolisée), avec ses grands yeux devenus d'un rose pétant.
Tag gwenandra sur EXCIDIUM DgxnSujet: Mauvaises filles de bonnes familles…
Invité

Réponses: 19
Vues: 1474

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag gwenandra sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Mauvaises filles de bonnes familles…    Tag gwenandra sur EXCIDIUM EmptyDim 24 Mai 2015 - 23:59
Mauvaises filles de bonne famille

Les âmes tranquilles sont comme le vaisseau d'Ulysse :
à fond de cale, elles renferment des outres pleines de
tous les autans furieux ; qu'un accident en crève une,
et le vaisseau tournoie et des abîmes s'entr'ouvrent.
2 AVRIL 2002 ; {#}Gwenandra{/#} 1
 

« J’ai l’impression de ne jamais en voir le bout ! A croire que ma mère achète deux bouteilles lorsqu’elle en vide une. » Et bénie soit Mrs Lestrange pour cette habitude ! Leurs soirées de débauche laissent toujours un nombre certain de cadavres de bouteilles derrière elles. Après tout, la décadence doit toujours s'accompagner de quelques sacrifices. « Elle doit se dire que c'est important d'entretenir les sains débordements et masculines beuveries de tes merveilleux frères. » Nouveau rire, moquerie bientôt noyée dans le Whisky Pur Feu. Hmmm. Rien de tel que des alcools chers et rares pour se mettre minable. C'est exactement ça la différence fondamentale entre la haute société et le reste du monde - et tout le reste, ce n'est que du bla bla bla prétentieux. « Dis-toi que tu prends la part d'Aramis. » Monsieur ne s'enivre pas. Nyssandra est pourtant persuadée que ça l'aiderait à évacuer toute sa colère. Après tout, ça fait merveille chez Guenièvre et elle-même. Parler évacue la frustration, et boire délie les langues. Ce sont les Américains qui lui ont appris cette merveille équation. Encore une autre raison pour laquelle Esther trouve sa fille bien débauchée (trop indépendante) : la jeune femme a échangé un peu trop de distinction britannique contre des habitudes américaines à Boston.

En revanche, ce qu'elle n'a jamais acquis, peu importe ses voyages à l'étranger, c'est bien la lecture des runes. Cette étiquette est tout bonnement indéchiffrable et impossible de savoir ce que c'est à l'odeur. Alors le choix est délégué à son amie - parce qu'elle pourra l'accuser plus facilement ensuite si jamais elles tombent sur une bouteille maudite ou empoisonnée (ou qui sait ce qui peut se cacher dans le manoir des vilains Lestrange). « Les hiéroglyphes bien sûr ! » Les hiéroglyphes alors. Avec diligence, la voilà qui remplit du liquide carmin et mystérieux une rangée de verres alignés avec une rigueur militaire (oui, elle est maniaque sur les bords, et oui, elle vous emmerde - non mais). « Ca sent les fruits rouges. » Au-dessus du goulot, elle renifle à nouveau, pas vraiment certaine. « Ou pas. » C'est le problème des alcools sorciers. Certains trouvent ça amusant d'en concocter avec des odeurs changeantes. Si une fois ivre, ça ne change rien, ça reste traître tant qu'on a encore ses papilles fonctionnelles. « Ahah ? Des nouvelles intéressantes ??? Croustillantes ??? » Des nouvelles ? Nyssandra pousse un verre en direction de Gwen en réfléchissant à ce qu'elle a pu récolter comme potins à la fois marrants et innocents. Oh. « Tu te souviens de la fête de la Saint Valentin de Doherty ? » Celle où elles ont été invitées toutes les deux mais qu'elles ont décidé de dédaigner pour s'amuser ici. Une décision que Nyssandra n'a jamais regrettée, même après avoir attrapé la mort en sautant dans le lac glacé par l'hiver anglais. « Alors, je viens d'apprendre - et même Eris n'est pas au courant, s'il te plaît - donc j'ai appris que, et le verre s'approche de ses lèvres - déformation professionnelle, Nyssandra aime délivrer ses informations avec un peu de décorum : La fille des Denburry ? La plus jeune, celle qui prêche l'abstinence et les mêmes valeurs rétrogrades que les Selwyn, et bien, elle aurait découché. Tout le monde affirme qu'elle a quitté la soirée suspicieusement tôt. Et, pas avec son fiancé, si j'en crois la fureur de son père à chaque fois qu'il croise Maksim Dolohov. » Ca a ça de pratique. Dans les cercles qu'elles fréquentent, les gens maîtrisent fort bien les masques et les mensonges (sauf lorsqu'on s'appelle Eris Burke, mais Eris n'a jamais rien à cacher au fond). Le coeur, c'est plus difficile.

Contente de son petit effet, elle avale un shot. Erreur fatale. Un instant plus tard, Nyssandra est pliée en deux par une toux violente. Mille harpies, qu'est-ce que c'est que ça ? « The fuck, s'exclame-t-elle quand la quinte se calme : Ta mère a vraiment ça dans la cave ? Elle le sert aux invités qu'elle souhaite tuer ? » Parce que Nyssandra est certaine que ça vient de tuer tout ce qu'il y avait entre sa langue et son estomac, ses cellules inclues. Peut-être même que c'est en train de percer un trou dans ses intestins. « Une petite glace mézitoutcquetutrouve ça te tente ? » Son poing vient s'abattre contre son sternum pour faire passer tout à fait sa toux - ou essayer du moins - pendant que l'autre main demande à Gwen de préparer sa spécialité ... gastronomique. (Et un jour, elle lui demandera où son amie a péché cette idée parce qu'il est difficile d'imaginer la fratrie Lestrange faire ce genre de choses, au coin de la cheminée) « Avec une double dose de miel et de chocolat pour moi. » Pas qu'elle soit une adoratrice du sucre (pas plus qu'une personne normale mais beaucoup moins que Gwen, ceci dit). Seulement, il devient nécessaire, voire urgent, de réanimer ses papilles anéanties par l'alcool inconnu. D'ailleurs, ses doigts s'emparent d'un chocolat (noir et amer, ses préférés) dans lequel elle croque avec plaisir. « Et au Ministère ? Des choses intéressantes ? » Et bien sûr, elle ne parle ni de politique, ni d'économie. « Eris m'a dit qu'elle voulait venir te voir pour, geste vague de la main, Je n'ai pas bien compris si elle cherchait un fiancé ou un rebut. » Sans doute les deux à la fois, connaissant leur amie. Eris a toujours eu des critères à la fois extrêmement romantiques et suprêmement exigeants. A côté, trouver le prince charmant des contes pour petites filles est une promenade de santé.
Tag gwenandra sur EXCIDIUM DgxnSujet: Mauvaises filles de bonnes familles…
Invité

Réponses: 19
Vues: 1474

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag gwenandra sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Mauvaises filles de bonnes familles…    Tag gwenandra sur EXCIDIUM EmptyVen 15 Mai 2015 - 8:35
Mauvaises filles de bonne famille

Les âmes tranquilles sont comme le vaisseau d'Ulysse :
à fond de cale, elles renferment des outres pleines de
tous les autans furieux ; qu'un accident en crève une,
et le vaisseau tournoie et des abîmes s'entr'ouvrent.
2 AVRIL 2002 ; {#}Gwenandra{/#} 1
 

« Merci. Ohh pas plus qu’une autre… disons que l’accumulation deviens lourde, et toi? Tu es ici depuis combien de temps ? Tu n’avais pas pris une chambre à l’hôtel ? » Débarassée des serviettes et des vêtements, Nyssandra s'installe sur le canapé avant d'attraper une des bouteilles entamées au hasard et d'en vider le liquide dans les verres. Whisky, semble-t-il.  « Quasiment depuis début Février - ce n'est pas facile de se reposer au milieu de Londres. La chambre d'hôtel, c'est surtout pour qu'on ne vienne pas me chercher jusqu'ici. » Ici, c'est son refuge, son coin de tranquillité et de paix loin du monde. Pas de guerre, pas de drames. Pas de gens pour l'aggresser avec leurs émotions. Nyssandra refuse qu'on vienne envahir et saccager son espace vital. Question de santé mentale. « Je me suis permise pour ton porte-manteau… » Léger sourire. Geste de la main. Pas un mot n'est prononcé mais c'est bien assez clair. Gwen peut faire comme chez elle ici - comme à chaque fois qu'elle vient. Nyssandra ne l'autorise pas à tout le monde (Eris, par exemple, n'a pas autant de libertés), mais la journaliste sait que son amie n'outrepassera pas les règles tacites entre elles. D'aussi loin qu'elle se souvienne, elles ont toujours naturellement su respecter la vie privée l'une de l'autre et placer correctement les limites entre la confidence et l'indiscrétion. « Me voilà fin prête pour notre soirée. J’ai ramené du Whisky pur feu et pur malt, tu sais celui que les français donnent aux chevaux, et il y a aussi d’autres vieilles bouteilles qui m’inspirais… de toute façon on n’est pas difficile. » Pas franchement perturbé par les mouvements du canapé, le regard fauve inspecte les bouteilles avec intérêt, la curiosité au fond des prunelles. Les deux sorcières ont toujours été promptes à l'expérimentation, en particulier après avoir atteint d'un certain degré d'alcoolémie. « En effet, toute bouteille sortie des caves de nos respectables géniteurs suffit à donner une saveur particulière à nos excès. » Approuve-t-elle en tendant un shot et la question habituelle quelle partie foireuse de notre existence allons-nous glorifier ce soir ? Oui, les gens civilisés comme elles font des beuveries à thème. Du moins, tant qu'elles sont encore assez conscientes pour savoir de quoi elles se plaignent parlent. « A nous, à notre force de caractère pour supporter une vie de fiente pareil ! A nos parents, ces irresponsables, irrévérencieux et surtout irrécupérables êtres abjects. » Oh, les parents, c'est un classique. Intarissable. Quand vous pensez qu'ils ont tout inventé pour vous pourrir la vie, ils trouvent encore le moyen de vous surprendre. A ce jeu, les mères sont probablement imbattables. Nyssandra est d'ailleurs bien contente d'être débarassée du devoir de se venger sur sa progéniture. « A nous alors ! » Et dans sa gorge, le Whisky trace une ligne brûlante alors que le verre cogne contre la table basse.

« Ca réchauffe… Merci d’avoir accepté ma soirée débauche. » Elle secoue brièvement la tête, envoyant valser les mèches brunes à droite et à gauche. « Tu sais que c'est toujours un plaisir pour moi de te mener sur le chemin de la décadence. » Nyssandra a une fois entendu Esther utiliser cette expression à propos de son déménagement chez Ian - car il est avéré, selon les Parkinson et la plupart des vieilles familles britanniques, que les Sangs Purs du Nouveau Monde sont à la fois vils, barbares et dénués de raffinement (ce qu'on peut aisément traduire par ils ne sont pas snobs et savent s'amuser). S'enivrer jusqu'à en oublier son nom n'est pas une chose qu'une brave fille au sang pur fait. Pourtant, l'Irlandaise reste persuadée que, parfois, c'est encore ce qu'il y a de mieux à faire (l'autre option est du genre à vous envoyer directement à Azkaban sans passer par Gringotts, alors merci mais non merci). « Tu veux tenter quelle bouteille en premier ? » Curieuse, la voilà qui attrape les alcools apportés par Gwen, déchiffrant les étiquettes (ou pas d'ailleurs - certaines liqueurs doivent être des antiquités sans prix vu l'état des étiquettes, prions Merlin pour que leur absence manque cruellement à leurs propriétaires). « Pur malt ? Ou ce truc rouge ? Je n'arrive même pas à lire le nom, on dirait des hiéroglyphes, sérieusement. » Puis d'un bloc, Nyssandra se tourne vers son amie, une bouteille présentée dans chaque main. « Choisis-en une, et après, on pourra passer au moment où on se confie des trucs en s'enivrant éhontément. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser