6 résultats trouvés pour nyssardal

AuteurMessage
Tag nyssardal sur EXCIDIUM DgxnSujet: NYSSANDRA LESTRANGE ► Here I am, the victim of my own choices. And I'm just starting.
Invité

Réponses: 6
Vues: 1072

Rechercher dans: Fiches poussiéreuses   Tag nyssardal sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: NYSSANDRA LESTRANGE ► Here I am, the victim of my own choices. And I'm just starting.    Tag nyssardal sur EXCIDIUM EmptyDim 19 Juin 2016 - 16:19
Boys don't cry
une citation de ton choix une citation de ton choix


Aramis Lestrange
{#}aranyss{/#}

ft. Nicolas Simoes, (sovereign)
Elle s'en va, et elle revient, la trajectoire elliptique au possible. De rencontres aux paroles assassines en trêves sur un champ de bataille bicolore, Nyssandra sait qu'Aramis est mauvais pour elle. Dangereux. Parce qu'il connait par cœur ses masques, ses mensonges et ses pitoyables manipulations. Lui possède la carte de ses failles et, contrairement aux autres, il n'hésite jamais à y enfoncer les doigts pour l'ouvrir toute entière et faire sortir sa laideur. Pourtant, Nyssandra reste. Elle érige des murailles, creuse des douves et aiguise ses mots pour établir des distances sans jamais oser s'éloigner de trop. Il y a des aimants en elle qui tirent, l'attirent et la font dérailler. Il y a l'attraction, la gravité et ces forces cosmiques qui la ramènent toujours à lui comme une planète piégée par une étoile. Ce n'est pas plus mal, susurre la petite voix de ses noirceurs égoïstes : leurs jeux ne se font qu'à deux et elle ne veut pas qu'il se trouve un autre partenaire. Elle ne le laissera pas l'abandonner. Jamais. Pas même pour le Magister et cette Marque qui signe son appartenance à un autre qu'elle.
Ascleus Ollivander
{#}asclyss{/#}

ft. Liam Neeson, (Lutiine)
On raconte que toutes les petites filles veulent épouser leur père, et la petite Eudoxie de son enfance n'a pas dérogé à la règle. Elle voulait désespéremment l'amour de son père, son affection, son attention. Sans doute aurait-elle tout préféré à cette déception permanente, cette impression de ne jamais être assez, de ne pas valoir les quelques moments où il posait le regard sur elle. Tu es une fille. Le reproche éternel. L'infinie déception. Ascleus voulait un fils, et il devait se contenter d'Eudoxie. Une gamine dont les prouesses d'enfant faisaient raisonner des et si douloureux dans sa tête (et si Esther n'avait pas perdu leurs fils en fausse couche ? et si il devait se contenter d'Eudoxie toute sa vie ?). Une adolescente qui a rejeté la Magie, qui a abandonné (qui abandonne toujours). Une femme qui a osé abandonner les siens, s'est convertie à l'indépendance au lieu de continuer à adorer les Ollivander. Aujourd'hui encore, ses mots sont les plus douloureux pour Nyssandra. Aujourd'hui encore, sa déception est un poignard qu'il lui fiche dans le coeur. On ne se débarrasse pas si aisément des liens du sang.
Jerald Macmillan
{#}jeroxie{/#}

ft. Richard Armitage, (Nuit Parisienne)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Ardal Ollivander
{#}nyssardal{/#}

ft. Max Irons, (big bad wolf)
Les relations entre Nyssandra et Ardal ont toujours été ... compliquées, délicates. Conflictuelles. La première née des Ollivander aurait dû être l'exemple à suivre, mais Ardal est le fils que tout le monde attendait. Le fils qu'on attendait depuis trop longtemps. Pour l'attention qu'il recevait sans mal d'Ascleus, et pour l'amour que lui témoignait ouvertement Esther, Nyssandra l'a envié, longtemps jalousé pour ça. De son côté, il a méprisé cette sorcière qui rejettait les Ollivander et leur héritage en partant travailler pour des journaux à l'étranger et s'extirpant de l'autorité familiale. Bien sûr, il y a les liens du sang entre eux. Bien sûr, il y a Lorcàn comme un trait d'union entre eux. Mais il y a aussi les individualités fortes que sont Ardal et Nyssandra. Des individualités qui entrent fréquemment en collision alors qu'il donne tout aux Ollivander et qu'elle refuse tout ce qui en porterait le sceau. Il a parfois l'impression qu'elle le rejette aussi pour ces mêmes raisons. Peut-être que leur seul vrai problème ne vient pas des Ollivander et de la lignée. Mais simplement de leur amour mal exprimé.
Lorcàn Ollivander
{#}lorcanyss{/#}

ft. Max Irons, (mistake storms)
Lorcàn est un passionné de Magie, comme Ardal. Mais contrairement à son frère, il ne fait pas tout sous le sceau des Ollivander. S'il leur reste loyal, il n'oriente pas ses buts en fonction du bien-être des Ollivander et ne se sent pas obligé de ramener Nyssandra dans la famille. Ce qui explique qu'il y ait bien moins de frictions entre lui et sa soeur. De là à dire que Lorcàn est aussi proche d'elle qu'il l'est d'Ardal, il y a un gouffre. Ils demeurent différents - et Lorcàn prend plus souvent le parti d'Ardal que celui de Nyssandra lorsque ces deux-là s'opposent. Même lorsqu'il n'est pas d'accord. Un détail stupide qui agace la sorcière. Cependant, Lorcàn est le seul à l'avoir soutenue quand elle est partie à l'étranger. Le seul à ne pas avoir critiqué son choix de s'émanciper d'un nom qui lui pesait. Il ne l'a pas dit, bien sûr, se contentant de lui envoyer une lettre pour lui demander comment elle allait. Mais c'était suffisant. Qu'il ne la prenne pas de haut est suffisant à leur bonne entente.
Ian Ackermann
{#}ianyss{/#}

ft. Jude Law, (Ecstatic Ruby)
Ian était pur et c'était bien la seule chose qu'il avait pour lui, auraient dit ses parents. Esther Parkinson ne le trouvait pas assez prestigieux, Ascleus Ollivander ne le pensait pas assez érudit. Après avoir appris à le connaître, Nyssandra, elle, le trouvait très bien. Trop bien pour elle, même. Et elle n'a jamais vraiment compris pourquoi il l'aimait. Elle s'est longtemps (toujours) demandé si, au final, il n'était pas amoureux de la Nyssandra forte, indépendante et adorablement peste plutôt que de cette Nyssandra égoïste, désabusée et pessimiste qu'elle est au fond. Elle n'a jamais su, et n'a jamais voulu le savoir, s'efforçant d'être celle qui serait à la hauteur de Ian et de l'amour qu'il avait pour elle. Oui, elle l'a aimé. Enormément. Au point d'accepter un mariage et d'envisager sa vie avec lui. Mais elle n'a jamais su lui montrer entièrement qui elle était, avec ses failles et des défaillances, de peur qu'il décide de partir.

Draco Malfoy
{#}drassandra{/#}

ft. Tom Felton, (schizophrenic)
Sans qu'il le sache, Draco est celui qui a réconcilié Narcissa avec Nyssandra. Ce n'est qu'avec la naissance de l'héritier Malfoy que l'adulte a adressé ses premiers mots à la fillette qui avait toujours senti l'affection de Cissa mais s'était toujours heurtée à son indifférence glaciale. Paradoxalement, Draco a aussi été source de souffrance pour la gamine, blâmée plus encore d'être une fille par une Esther qui se détestait d'être jalouse du bonheur de sa meilleure amie.
Envieuse, elle l'a été bien sûr : Narcissa incarne un idéal maternel hors de portée et l'attitude de Draco n'y rendait pas toujours justice. Jalouse ? Non. Elle le voyait courir obsessionnellement après l'approbation de son propre père comme elle l'avait fait dans le passé et c'est sûrement pour cette raison qu'elle a mieux et plus aimé le fils de Narcissa que ses propres frères. Ca, et le fait qu'elle sentait bien l'amour de Draco pour sa mère sous ses airs de garçon qui joue les grands. Combien de fois a-t-elle levé les yeux, souri à la cheshirienne ou soupiré d'un air entendu devant la trop grande fierté du blond ? Trop souvent, si on écoute le garçon. Mais lui-même n'est pas vraiment dupe de l'attitude blasée de Nyssandra, de cette indépendance qui dissimule des carences en affection familiale. Match nul donc. Pourtant, avec Draco, cet équilibre ne la gêne pas. Si certaines vérités sont dévoilées, révélées en filigrane, Nyssandra sait que celles-ci se parent du sceau du secret et de la discrétion. Amis, leur complicité et leur confiance se sont étendues jusqu'au secret de la naissance de Scorpius dont elle connait les sombres tenants et aboutissants par la bouche même de Draco. Et, étant une des personnes encourageants le blond à prendre la responsabilité de l'enfant à naître, il lui fallait bien accepter la demande (extravagante, si vous lui demandiez son avis) de l'héritier Malfoy à ce qu'elle soit la marraine de l'enfant. Qu'importe à quel point elle avait peur de décevoir Draco en étant une mauvaise marraine.
Scorpius Malfoy
{#}nyssius{/#}

ft. nobody, (Heresy)
Nyssandra a l'amour égoïste. Il n'y a que placée face à la blondeur et aux moues de son filleul qu'elle revient à sa nature d'antan, celle d'une gamine qui veut donner et ne demande qu'à recevoir un peu d'amour, bien loin de l'adulte qui se permet tout et prend ce qu'elle veut sans permission. Car, pour Scorpius, elle a toutes les attentions, toutes les délicatesses. Imitant inconsciemment Narcissa, elle le couvre d'amour et de cadeaux, sortant de ses sentiers battus pour investir la cuisine en conquête d'un gâteau au chocolat aux bords un peu trop cuits ou pour lui installer une chambre jusque dans son refuge secret de Lake District. Parce qu'elle aime Scorpius et, avec lui, elle se découvre un instinct maternel qu'elle pensait tordu, brisé par Esther. Elle découvre la Nyssandra, plus douce, plus belle, qu'elle aurait pu devenir. Et elle s'assurera que l'enfant deviendra celui qu'il est destiné à être et qu'il ne se retrouvera pas utilisé et brisé par le reste du monde (ou sa stupide et égoïste génitrice), dusse-t-elle se noircir le cœur plus encore pour le protéger.
Rabastan Lestrange
{#}rabanyss{/#}

ft. Michael Fassbender, (SWAN)
Bien qu'elle soit une des familières des enfants Lestrange et que sa mère fréquente assidûment Mrs Lestrange, ce n'est qu'une fois au bras de Roman Travers que Nyssandra a rencontré le terrible Rabastan Lestrange, toutes barrières levées. Et c'est à peine s'ils échangèrent plus que des politesses de circonstance avant que Nyssandra ne se désintéresse de la discussion entre les deux Mangemorts, s'excusant pour aller rejoindre ses amies. Depuis, les deux sorciers croisent assez peu, et essentiellement lors d'occasions officielles, mais c'est bien assez pour que sous un masque parfait de la bienséance et du professionnalisme, l'empathie de Nyssandra ait senti toute la méfiance qui émane du sorcier à son égard. Prudente, elle se retranche derrière une politesse impeccable mais évite les contacts superflus avec le Mangemort, persuadée qu'il a appris d'une façon ou d'une autre ses velléités vis-à-vis du Magister dont il est un des plus fidèles lieutenants. Si elle savait les reproches de Rabastan sont d'ordre familial plus que politique, nul doute qu'elle rirait bien joyeusement de sa paranoïa.

Arsenius Lestrange
{#}arsyss{/#}

ft. Vinnie Woolson, (Shiya)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Bill Weasley
{#}byss{/#}

ft. Domhnall Gleeson, (sovereign)
Il était facile de se moquer de Bill Weasley dont les vêtements passés de mode criaient à la pauvreté. Il était facile de rejoindre la masse. Bien qu'à Poufsouffle, la petite Nyssandra était trop occupée à se chercher une place dans le monde et la société (et peu lui important la société, en vérité) pour se préoccuper d'être juste ou injuste. C'était presque exaspérant qu'il ne réagisse pas à ses piques, que son humeur vacillait à peine face aux moqueries qu'elle lui assénait à chaque fois qu'ils se croisaient. Puis elle a abandonné, frustrée de voir qu'il ne répondait pas à son immaturité patente et se trouvant d'autres cibles. Et enfin, ça l'a un peu attirée, un peu charmée quand elle a cru être tombée sur l'exception à la règle. Sur cette personne au cœur noble de ses idéaux naïfs. D'amis en couple officiel, ils se sont mis ensemble un peu par hasard. C'était une relation tranquille et confortable dont la rupture a été consommée quand Bill a fini ses études sans qu'aucun heurt ne soit fait à leur amitié. Une amitié qui, renouée au retour de l'Ollivander sur les terres anglais, a servi de prétexte à Molly pour une invitation à dîner au Terrier dans l'espoir de vendre une anglaise à son fils aîné et de détourner Bill de son mariage imminent - une manœuvre aussi amusante que gênante pour la sorcière. Son dernier bon souvenir avec Bill avant que la guerre ne rompe le contact à nouveau.
Alastar Doherty
{#}Alyss{/#}

ft. Theo James, (.Cranberry)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Jeremiah Anderson
{#}jessandra{/#}

ft. Benedict Cumberbatch, (Shiya)
La cohabitation entre Nyssandra et Jeremiah a toujours été un peu délicate. Intelligents tous les deux, mordants tous les deux et  ... le gouffre se creuse quand vient la question de la politique ou de l'idéologie. Quand Jeremiah est passionné et s'engage facilement dans de nombreuses causes, Nyssandra préfère rester en retrait et ne s'impliquer dans rien. Une attitude qui l'agace d'autant plus qu'il trouve la femme intelligente et clairvoyante. Longtemps, d'ailleurs, elle n'a été que l'idiote qui gaspille son cerveau sur des choses inutiles (il n'a jamais eu beaucoup d'admiration pour la section mondaine de la presse) et il a longtemps montré de l'incompréhension sur la relation entre Ian, son meilleur ami, et Nyssandra. Sur la fin, pourtant Nyssandra lui semblait plus fréquentable (et il semblait moins chiant à l'anglaise). Ils auraient pu se considérer comme amis, mais quand elle est revenue en Angleterre pour oublier Ian, l'Ollivander a simplement décidé de rompre leurs liens. Elle ignorait d'ailleurs qu'il était venu avec d'autres journalistes étrangers jusqu'à ce qu'elle trouve son nom dans le Phare à On. Au nom de leur vieille amitié, elle a voulu le sauver, jouant de relations pour tenter de le faire sortir d'Azkaban, quitte à en faire son Rebut, jusqu'à ce qu'elle apprenne sa mort au détour d'une conversation dans les locaux de la Gazette.
Theodore Nott
{#}theoxie{/#}

ft. Dylan O'Brien, (CryingToYourHeart)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Severus Snape
{#}sevexie{/#}

ft. Alan Rickman, (schizophrenic)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Matteo Grimaldi
{#}nysseo{/#}

ft. James McAvoy, (SWAN)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Davius Llewellyn
{#}dassandra{/#}

ft. Misha Collins, (Eclatic)
La voix grave de Davius. La chaleur du sort qui la percute. Davius Llewellyn est d'abord synonyme d'une terreur nouvelle, de la réalisation de sa propre mortalité. Une nouvelle vulnérabilité de plus, une faille qui se crée alors qu'elle se vide de son sang. Si elle a accepté ses excuses dans cet atelier maudit et qu'elle l'a aidé, il lui est encore difficile de mettre une étiquette sur ce qu'est l'insurgé à ses yeux. Une alliance ? L'homme qui a manqué de la tuer ? Ou celui qu'elle a aidé contre toute logique ? Une chose est certaine, cependant. Il l'intrigue autant qu'il la dérange. Il a ces serments et ces certitudes qu'elle ne comprend pas vraiment, incapable qu'elle est de déterminer comment elles ont fait pour se cheviller à son cœur si profondément. Et pire encore, il a engrainé en elle des idées dont elle se passerait bien. Que le Magister n'est pas invincible. Qu'elle peut changer quelque chose. ... Peut-être qu'au fond, elle lui en veut de bouleverser ses habitudes et d'essayer de raviver des idéaux qu'elle veut enterrer. Qu'a-t-il dit déjà ? Qu'elle n'est pas comme les autres ? Quelle mauvaise blague.
(Et peut-être qu'elle le remerciera un jour)
Keziah Campbell
{#}nyssiah{/#}

ft. Simon Baker, (Kaiji)
Campbell est l'insupportable blondinet qui tapait sur les nerfs du rédacteur en chef de la Gazette, lequel tapait ensuite sur les nerfs de ses journalistes. Alors fraîchement revenue des Etats-Unis, autant dire que se faire houspiller à la place d'un Monsieur Sourire (et qu'importe les qualités vantées par Eris à propos dudit sourire), ça n'est pas bien passé chez Nyssandra et que la mention de Keziah Campbell suffisait à l'agacer. Jusqu'à ce jour où elle a pu enfin le mordre de sa verve alors qu'il essayait de la titiller alors qu'ils étaient devant le bureau du rédacteur en chef. Pas sensible pour un sou à son numéro de charme, elle reconnaît cependant une intelligence face à laquelle il est souvent amusant de s'opposer.

Wayland d'Anjou
{#}noway{/#}

ft. Dane Dehaan, (LARME STLAURENT)
Wayland d'Anjou lui fait peur. Lorsque le sorcier approche d'elle, son instinct de survie virait au rouge et il n'avait jamais beaucoup besoin de s'approcher pour qu'elle sente toutes les émotions noires du sorcier gratter contre ses barrières mentales. L'homme est un psychotique, une opinion déjà fort négative qui a trouvé le moyen de s'aggraver encore quand Nyssandra a constaté qu'il prenait un malin plaisir à l'approcher. Comment il est parvenu à comprendre qu'elle le craignait et qu'il la mettait mal à l'aise ? Elle l'ignore, car elle est certaine qu'il n'est ni empathe, ni legilimens. Mais les faits demeurent : Wayland joue au chat cruel qui s'amuse à effrayer la souris et leurs rencontres sont provoqués. Du moins, elles l'étaient jusqu'à ce qu'on l'enferme à Azkaban. Une nouvelle dont elle se réjoui.
Augustus Rookwood
{#}augnyss{/#}

ft. Mads Mikkelsen, (Datura)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Roman Travers
{#}roxie{/#}

ft. Luke Evans, (Shiya)
Epouse Roman Travers et tu auras ta place chez les Ollivander. On peut se croire aussi indépendant qu'on veut, on aspire toujours à trouver sa place. Nyssandra a toujours aspiré à obtenir une place dans sa propre famille, une rédemption pour ses promesses brisées. Alors elle a accepté l'arrangement. Pas pour le bien des Ollivander, mais pour son bien à elle. De façon égoïste. Ce qui ne signifie pas qu'elle doive en sauter de joie, n'est-ce pas ? Epouser un Mangemort, ce n'est pas vraiment la joie. Epouser celui-ci ? Pire encore. Aussi prompt à s'enflammer de colères incompréhensibles qu'à envahir son espace personnel comme si elle était sa chose. Fatigante girouette pour ses boucliers mentaux. Elle a pour lui un mépris grinçant et une condescendance acide. Mais aujourd'hui, Roman Travers a rompu les fiançailles en apprenant que ses entrailles sont plus inutiles que celles d'Esther Ollivander. Et quand bien même si lui viendrait l'idée de venir réclamer sa possession sur elle, il lui faudrait revenir d'entre les morts.

Tag nyssardal sur EXCIDIUM DgxnSujet: Can we work it out ? Can we be a family ? - Nyssandal
Invité

Réponses: 9
Vues: 725

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag nyssardal sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Can we work it out ? Can we be a family ? - Nyssandal    Tag nyssardal sur EXCIDIUM EmptyDim 17 Avr 2016 - 20:24
Can we work it out?

Family is other people. No matter how close your blood
relationship is… no matter what your relationship may
be… anyone other than you is not you. And so you have
to think it over and decide for yourself.
29 SEPTEMBRE 2002 ; {#}Nyssardal{/#} 1


Prouve-moi que j'ai tort.
« Non. »

Parce qu’elle a raison, bien évidemment. La grimace qu’elle exhibe prend un pli déçu un instant, rien qu’un court instant, avant que Nyssandra ne secoue la tête, fatiguée d’avoir raison, lasse de se laisser avoir par de faux espoirs. « La prochaine fois que tu te retrouves à Sainte Mangouste, je te ferai envoyer des fleurs avec toutes ces choses que tu penses m’entendre dire sur une carte. Puisque visiblement c’est tout ce que je suis capable de faire. Et autorisé à faire. » Pardon ? C’est à elle qu’il ose reprocher les années de leçons impitoyables, froides et insensibles qu’il (ils) lui a (ont) servies ? Tu déçois nos parents. Combien de fois l’a-t-elle entendu ce reproche envers son attitude, envers ses choix et ses décisions ? « Je n’ai rien à te prouver. Tu n’aurais même pas du savoir que j’étais là. Et ça aurait été pour le mieux. » Au contraire. Il a tout à prouver. Son innocence à lui, sa culpabilité à elle – puisque c’est elle encore qu’il accuse (bien qu’elle n’arrive pas exactement à saisir de quoi exactement il l’accuse – de chercher à se protéger ? de ne pas vouloir à nouveau se faire blesser par les Ollivander ?).

Quand il passe à côté d’elle, quand il décide de l’ignorer ; ses doigts se crispent sur le carnet de parchemin, souhaitant accrocher la veste de son frère pour le retenir, peut-être aussi pour le gifler. « Quel dommage que tu n’aies pas encore recouvré l’usage de ta voix, j’aurais adoré t’entendre me hurler dessus. Le tableau aurait été parfait. » Définitivement pour le gifler aussi. La mesquinerie dans le ton de son frère la rend furieuse. Sa magie en a même des fourmis tout au bout de ses doigts, incapable d’aller se déverser dans une baguette magique. A tort, sans doute, elle ignore le bourdonnement de sa magie mal maîtrisée à ses oreilles pour laisser s’exprimer sa colère de la façon la plus puérile et la plus efficace à laquelle elle peut songer : en jetant son carnet vers son frère. Carnet qui loupe Ardal et Nyssandra n’a même pas le temps de s’en énerver ou de s’en agacer que la magie spontanée, apanage des enfants et des sorciers non formés, étend son bras et rejette le livre de comptes loin du génie Ollivander, faisant cogner le lourd grimoire contre une armoire branlante et pleine des précieuses boîtes à baguette.

Attention est ce qu’elle veut crier, et aucun son ne sort de sa bouche. Alors c’est tout son corps qui réagit à la place, rejoint Ardal en enjambées précipitées (et les deux Ollivander ne doivent qu’aux instructions des guérisseurs et à l’obstination d’Aramis d’avoir obligé Nyssandra à reposer ses pieds blessés dans des chaussures plates, et pas dans ses éternels talons vertigineux). Prise dans son élan et l’inquiétude qui lui monte brusquement à la gorge, elle vient percuter son frère et les fait chuter tous les deux, lui en dessous, amortissant sa chute maladroite, et elle au-dessus cherchant à protéger son cadet des coffrets qui tombent sur eux. Tu vas bien ? semblent demander les deux yeux fauves, dévorés d'inquiétude, qui se plantent dans ceux d’Ardal quand l’armoire cesse de cracher son contenu sur eux. Et sans même réfléchir à l’incongruité de ses gestes, elle se redresse pour examiner avec une inquiétude fébrile le visage, puis les précieuses mains de son frère.


Spoiler:
 
Tag nyssardal sur EXCIDIUM DgxnSujet: Can we work it out ? Can we be a family ? - Nyssandal
Invité

Réponses: 9
Vues: 725

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag nyssardal sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Can we work it out ? Can we be a family ? - Nyssandal    Tag nyssardal sur EXCIDIUM EmptyVen 29 Jan 2016 - 22:24
Can we work it out?

Family is other people. No matter how close your blood
relationship is… no matter what your relationship may
be… anyone other than you is not you. And so you have
to think it over and decide for yourself.
29 SEPTEMBRE 2002 ; {#}Nyssardal{/#} 1


« Pardon, j’oubliais un détail important : après tout, ce quelqu’un, c’est moi. » Oui, c'est lui. Leur héritier parfait, tout ce qu'elle n'a su être. Tout ce qu'elle ne pourra jamais être. Un Ollivander. Ardal l'est, c'est gravé jusque dans ses os, jusque dans les circonvolutions de sa cervelle. Et puisqu'il est un Ollivander, et puisqu'elle est ce modèle tellement tellement raté, saccagé et foiré, ce n'est pas mentir que de dire qu'il n'a « rien d’autre à faire » avec elle.

C'est vrai, n'est-ce pas ?
« Ca doit être ça »

Oui. Ca doit être ça.
C'est ça.

Elle ne peut pas l'imaginer tendre avec elle. Car Ardal ne l'a jamais été, paternaliste et moralisateur, toujours à défendre le point de vue des Ollivander. A lui dire autrefois que c'était à elle de faire un effort, de comprendre - que c'était pour son bien. (Mais Nyssandra en avait assez des efforts infructueux, des récoltes de reproches et des regards méprisants).

Elle ne peut pas l'imaginer inquiet pour elle. Car Ardal ne s'inquiète que pour les Ollivander et pour Lorcàn. Doublement pour Lorcàn qui est aussi tellement Ollivander. Et elle, on lui a bien fait comprendre qu'elle était ratée, qu'elle est fausse. Une contrefaçon, ou exemplaire défectueux, peu importe : elle n'est pas une Ollivander, elle n'en porte que le nom.

Elle ne peut pas l'imaginer autrement.
Avec le dévouement de leur père pour la lignée.
Avec les reproches de leur mère sur ses incapacités.
Avec l'intelligence hautaine de leur grand-mère.

« Que serait-ce d’autre ? »

Elle ne sait pas ce qu'il est d'autre que ce frère trop doué pour ne pas être jalousé, que ce frère trop talentueux pour ne pas lui faire la leçon.
Elle ne sait honnêtement pas.

Il n'y a pas de raison que ce soit autre chose.

Pourquoi qu'il demande, pour quelles raisons qu'il veut savoir. Et c'est bien ça, le noeud du problème. Pourquoi perdre du temps loin de son précieux atelier. Pour quelles raisons délaisser sa fabuleusee progression sur les voies des Ollivander pour elle ? Pourquoi ferais-tu différemment des autres jours ? La question s'exhibe sur le vélin, brisée d'une déchirure sur la surface lisse. Qu'aurait-il d'autre pour elle que les mots cent fois répétés, mille pensés. Ces mots que tous, ils se partagent comme un héritage précieux, une nouvelle vérité. Que ferais-tu d'autre ? Le défi s'enlace au trait d'encre, brille dans le brun des yeux qu'elle darde sur lui. Il n'était pas venu les autres fois, pas pour ce qu'elle en savait. Ni lorsqu'elle avait eu à faire le deuil de Ian, ni lorsque Llewellyn l'avait envoyée à Sainte Mangouste. Ni toutes ces fois où elle s'était enfermée dans sa chambre, assomée de reproches et saturée du mépris des adultes. Jamais. Prouve-moi que j'ai tort. Et elle sait qu'elle a raison, douloureusement raison. Elle sait qu'il est comme eux, pense comme eux et agit comme eux. Ses assentiments muets le prouvent autant que ses mots salés. Nyssandra est certaine de ne pas se tromper. Je t'écoute. Signale-t-elle avec la même morgue qu'Eithne affichait durant les quelques leçons qu'elle lui a accordées autrefois. De ce ton décourageant de celui qui n'attend que de voir l'échec se profiler pour le pointer du doigt, le souligner de remarques acides.  
Tag nyssardal sur EXCIDIUM DgxnSujet: Can we work it out ? Can we be a family ? - Nyssandal
Invité

Réponses: 9
Vues: 725

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag nyssardal sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Can we work it out ? Can we be a family ? - Nyssandal    Tag nyssardal sur EXCIDIUM EmptyLun 30 Nov 2015 - 23:43
Can we work it out?

Family is other people. No matter how close your blood
relationship is… no matter what your relationship may
be… anyone other than you is not you. And so you have
to think it over and decide for yourself.
29 SEPTEMBRE 2002 ; {#}Nyssardal{/#} 1


« Pas du tout. » Elle ne le dit pas mais l'expression sur son visage est bien assez explicite à elle seule. Nyssandra ne le croit pas. C'est écrit depuis ses yeux fauves jusqu'à sa moue vexée. Entre eux, il y a eu trop de mépris et d'acide glissés entre les mots, soufflés du bout du coeur, pour que sa méfiance envers les Ollivander ne la pousse pas vers les pires hypothèses. Avec eux, Nyssandra a cessé d'espérer le mieux ou le bien. Entre les blessures et les espoirs déçus, c'est tout simplement trop difficile à porter, à supporter. Face à eux, elle ne sait plus que se préparer à prendre des coups à l'ego et des failles au coeur. « Simplement que le bois d’aulne est connu pour être efficace pour le cas des sortilèges informulés. Il m’a – stupidement - semblé que cela aurait pu t’être utile. » Stupide, oui. Elle ne restera pas muette toute sa vie. On ne fait pas taire Nyssandra aussi facilement qu'Eudoxie. « C’est le premier qui m’est passé par la tête » La langue claque car, bien évidemment, le premier qui lui passe par la tête, c'est l'aulne entêté et obstiné qui aime les sorciers dont le tempérament est contraire au sien. C'est ça, encore, le reproche qu'il veut lui faire ? (tu abandonnes toujours, Eudoxie, dit sans cesse leur grand-mère) C'est ça, encore, la sempiternelle faute qu'elle a commise ? (tu fuis, Eudoxie, dit toujours Père) Foutus hypocrites. Comme si elle allait rester dans cette famille qui ne veut pas d'elle, dans cette une famille qui tourne mieux sans elle. « tu l’aurais sans doute mieux pris si je t’avais conseillé celles en bois de pin de l’armoire seize, tout en haut, mais j’ai évité de faire un inventaire complet pour que tu ne te sens pas maternée ou rabaissée par ton prétentieux de frère. » Ses doigts se crispent contre le carnet jusqu'à s'en blanchir les phalanges. Qu'il prétende la ménager ... c'est tellement gonflé de sa part, lui qui ne l'a jamais ménagée, depuis l'insolente facilité avec laquelle il satisfait aux exigences de la famille jusqu'à cette manie qu'il a de vouloir s'incruster jusque dans son cercle d'amis (Gwen, Aramis, puis qui encore ? Eris ? Nyssandra ne doute pas que si Ardal avait un peu plus de cran, il ne se gênerait pas non plus pour essayer de monopoliser sa meilleure amie).

Le premier bois qui te vient à l'esprit, c'est l'aulne - les lettres sont sèches, le parchemin est froissé à l'endroit où la plume, agacée, a accroché le vélin avant de reprendre : et je ne devrais pas me sentir rabaissée ? Mais qu'il l'avoue, puisque lui peut encore parler. Qu'il le dise, par Helga et tous les Fondateurs, qu'elle n'est qu'une sorcière inutile, pas capable de protéger ses amies ! (et il n'aurait pas tout à fait tort, n'est-ce pas ?) C'est pour ça que tu es venu à l'hôpital, pas vrai ? Les mots sont crachés, vomis sur le parchemin. Et elle ne sait plus bien si c'est Ardal et son attitude hautaine qui l'irritent à s'en faire grincer les dents - ou alors si c'est elle, juste elle-même et son inutilité crasse, qu'elle ne supporte plus. Peut-être que ce sont les deux à la fois. Ardal aurait réussi, lui - Gwen et Eris n'auraient pas été blessées. Ardal et Lorcàn réussissent toujours tout, on ne les qualifie pas de génies pour rien - même elle est obligée de l'admettre. Tu voulais remplir fidèlement ton rôle d'héritier et me dire que je suis inutile, c'est ça ? Comme l'a fait leur père et comme l'a pensé leur mère quand elle a failli mourir il y a presque un an (et peut-être qu'elle aurait dû au fond ; peut-être qu'alors ils auraient trouvé que c'était une raison acceptable pour annuler les fiançailles avec Travers). Dans sa poitrine, le souffle s'agite en tempête et Nyssandra a envie de crier. Tellement tellement envie. Et ça ne fait que creuser davantage dans son coeur, agitant toutes les frustrations qu'elle accumule depuis juillet.
Tag nyssardal sur EXCIDIUM DgxnSujet: Can we work it out ? Can we be a family ? - Nyssandal
Invité

Réponses: 9
Vues: 725

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag nyssardal sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Can we work it out ? Can we be a family ? - Nyssandal    Tag nyssardal sur EXCIDIUM EmptyJeu 26 Nov 2015 - 0:44
Can we work it out?

Family is other people. No matter how close your blood
relationship is… no matter what your relationship may
be… anyone other than you is not you. And so you have
to think it over and decide for yourself.
29 SEPTEMBRE 2002 ; {#}Nyssardal{/#} 1


« Nyssandra ! »
Le prénom, plus que la surprise, la crispe. Décidément, elle ne s'y fait pas. Pourquoi l'appelle-t-il comme ça brusquement ? (est-ce que c'est une de leurs dernières trouvailles pour lui faire sentir à quel point elle est moins bien qu'eux ?) Sans son empathie pour effleurer ce qu'il ressent (du mépris surtout, et de l'agacement, elle en est certaine - mais peut-être autre chose aussi ?), elle est trop tendue et ses gestes trop raides quand elle repose, vexée, la baguette récalcitrante et la remplace par son carnet et sa plume. « Comme tu le vois, ce n’est pas le cas. » Ardal, égal à lui-même, à quoi s'attend-elle franchement ? Paternaliste comme une personne parlerait à un simple d'esprit (et le pire, c'est que c'est sûrement comme ça qu'il la voit, lui, le parfait petit héritier, la fierté de la famille). Aurait-elle pu parler qu'elle lui aurait fait remarquer qu'elle était muette, pas aveugle - merci bien. A la place, les yeux se lèvent au plafond et avant de lui expliquer la raison de sa venue (sûrement pas la courtoisie), Nyssandra s'offre même le luxe de lui faire une moue agacée. Tu m'agaces, crie son corps.

Sur le parchemin, les lettres sont trop longues, trahissant l'agacement et l'impatience - elle n'aime pas être ici, elle n'a jamais aimé. (c'est sinistrement drôle qu'elle ait failli mourir dans le sacro-saint royaume des Ollivander) (elle est persuadée que Père aurait été furieux contre elle de voir l'endroit profané par sa stupide mort) Elle ne comprend pas Lorcàn et Ardal qui aiment tellement l'endroit - elle ne sait pas pourquoi cet endroit représente tellement de belles choses chez les sorciers alors qu'il n'est synonyme que d'efforts stériles en récompenses et fertiles d'amertume. Il y a encore partout les reproches de Garrick et d'Ascleus, partout les éternels tu n'es qu'une fille qui se pressaient sur les langues comme sur les (son) cœurs. La dernière déception n'est pas si loin en arrière, l'écho de Juillet résonne encore dans ses oreilles.

Tu n'es pas digne - tu aurais dû faire mieux attention à ta baguette.
« Evidemment. »

Dans la bouche d'Ardal, il y a les mêmes accents que son père. Nyssandra y entend le même scepticisme, la même croyance qu'elle n'est capable de parvenir à rien - jamais à quelque chose qui soit satisfaisant ou acceptable. Il y a cette certitude douloureuse qu'elle est médiocre, qu'elle le sera toujours. Et dans son assurance, ça creuse dans des failles qu'elle croit toujours avoir soigneusement colmatées.

Tu n'es qu'une fille.
Tu ne sers vraiment à rien, Eudoxie.


(Ces foutus génies ne savent rien des difficultés qu'ont les gens douloureusement ordinaires)

« J’ai du travail, mais si jamais tu as besoin, je serai là. » De la tête, un acquiescement s'esquisse dans une courbe délicate et élégante, bien qu'un peu sèche. Jusqu'à ce qu'Ardal ajoute : « On en a quelques unes en bois d’aulne du côté de l’armoire du fond, à côté de l’atelier. » Qu'est-ce qu'il ... et l'envie de lui écraser le carnet sur le crâne lui chatouille les doigts - mais à la place, elle serre la plume qui crisse, accroche et écorche le vélin en lettres raides et sèches. Qu'est-ce que tu sous-entends exactement ? Tout, de sa posture à son regard, crie à la défensive. Nyssandra est vexée. Comme lui, elle connait les bois et les réputations. Elle connait un peu les affinités et l'amour de l'aulne pour les tempéraments complaisants et malléables. Que j'aurais dû être plus obstinée quand ils ont pris la baguette d'Eris et de Gwen ? (et elle n'admettra jamais qu'elle pense exactement ça, elle aussi). Au fond, elle sait qu'elle n'aurait jamais dû obéir - un vrai Ollivander se serait au moins un peu battu pour sa baguette, non ?
Tag nyssardal sur EXCIDIUM DgxnSujet: Can we work it out ? Can we be a family ? - Nyssandal
Invité

Réponses: 9
Vues: 725

Rechercher dans: Trésors rpgiques   Tag nyssardal sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: Can we work it out ? Can we be a family ? - Nyssandal    Tag nyssardal sur EXCIDIUM EmptyMar 3 Nov 2015 - 1:20
Can we work it out?

Family is other people. No matter how close your blood
relationship is… no matter what your relationship may
be… anyone other than you is not you. And so you have
to think it over and decide for yourself.
29 SEPTEMBRE 2002 ; {#}Nyssardal{/#} 1


La médicomage ment. Aramis ment. Ils mentent tous.
Forcément.

Parce que l'idée que son frère, qu'Ardal "le parfait" Ollivander perde son temps à prendre de ses nouvelles est une idée dérangeante. Irritante. Nyssandra veut se persuader qu'elle aurait fait autrement. Car, bien sûr qu'elle ne serait pas allée, tous les jours, jusqu'à Sainte Mangouste pour demander aux soignants comment va son frère. Ardal va toujours bien de toute façon, il n'a pas besoin qu'elle fasse ce genre de choses. Perfect heir, remember ? ... Que la perfection faite Ollivander prenne du temps pour la fille ratée, pour l'enfant loupé. C'est dérangeant. C'est trop loin de leurs codes, trop différent de leurs scripts, de leurs rôles. Lui à lui faire la morale et elle à le mépriser pour ce qu'il représente (pour être tout ce qu'elle n'a pas su, pas pu être).

C'est assez dérangeant pour qu'elle espère qu'il ne soit pas là quand elle se rend à la boutique de son père. Par Merlin, Morgane et tous les Grands Enchanteurs, elle en est à espérer voir son père. L'idée la fait grimacer alors que le claquement de ses talons marque une hésitation à l'entrée, les doigts hésitant à attraper la poignée. Peut-être que Bones a un peu raison, au fond, et que les sortilèges de manipulation mentale qu'elle a reçu lui embrouillent encore la cervelle. (Peut-être, aussi, que c'est pour cette raison qu'elle n'arrivait pas à viser correctement la guérisseuse - d'expérience, Aramis peut témoigner qu'elle a toujours été plutôt habile au lancer d'objets).

Faites qu'il ne soit pas là, faites qu'il ne soit pas là. Et feignant de regarder où elle met les pieds, la sorcière pousse enfin la porte, s'annonce enfin quand sonne la cloche. Faites qu'il ne- « Nyssandra ! » Surprise de ne pas se faire appeler Eudoxie par Ardal, le regard fauve se plante dans celui, plus clair, de son frère et il se teinte, un moment, d'incertitude avant qu'elle retrouve son aplomb habituel n'esquisse un geste de la main à l'attention d'Ardal. Qu'il s'occupe de sa client sans se soucier d'elle, elle saurait trouver son chemin parmi les étagères chargées de baguettes neuves. Ses doigts, déjà, s'emparent d'une boîte, prise au hasard et aussitôt ouverte pour dévoiler le noyer des innovateurs et des inventeurs. L'objet, agité d'un geste paresseux, demeure inanimé. Alors Nyssandra le range, attrape une autre boîte et le manège recommence. L’aînée Ollivander ne sait pas associer sorciers et baguettes, on ne lui a jamais appris cet art subtile, mais avec un peu de chance, elle tombera sur une nouvelle baguette. (encore une perdue, en moins de trois mois) Avec un peu de chance, elle la trouvera avant qu'Ardal ait fini avec sa cliente. (elle entend encore les reproches de son père sur son manque de soin, l'absence de bon sens) Avant qu'il lui serve les mêmes reproches, les mêmes mots : tu n'es vraiment bonne à rien, Eudoxie - c'est presque un mantra dans la famille, n'est-ce pas ? (et pourtant, il est venu la voir - tous les jours - qu'est-ce que ça veut dire ? qu'est-ce qu'elle doit comprendre ?) Discrètement, elle jette un œil vers le comptoir où se font toutes les ventes, et n'y trouve ni la cliente, ni son frère. Où est-il passé ? Est-ce qu'il est parti, ne la jugeant pas digne du précieux temps de l'héritier Ollivander ? Intriguée, elle sort de l'allée et c'est un cri silencieux qui lui échappe quand elle manque de le percuter. A la place, la baguette de tremble, faite pour les combattants et les révolutionnaires proteste en crachotant une gerbe d'étincelles rouges, mécontente d'avoir été utilisée par une sorcière inadaptée. Avec une moue, vexée par la réaction de la baguette qu'elle repose immédiatement sur le comptoir, Nyssandra s'empare du carnet qui ne la quitte plus et d'une de ses plumes extravagantes et colorées de femme à la mode. Je croyais que tu étais parti, présente-t-elle, explications de sa surprise en lettres rondes et élégantes, à son frère - et après un instant, elle se décide à écrire : je viens chercher une nouvelle baguette. Fraîchement sortie de Sainte Mangouste la veille, elle n'a pas encore eu le temps de remplacer celle qui a été brisée dans la prise d'otages, et bien que toujours aphone à cause de la malédiction attrapée au musée, il n'est pas question qu'elle se retrouve aussi handicapée qu'une cracmole. Mais tu peux retourner à tes occupations. Je peux me débrouiller. Mensonge livré au parchemin. Elle ne sait pas choisir une baguette, et ils le savent tous les deux. Seulement, à la lumière des révélations d'Aramis, sentir le regard d'Ardal sur elle est ... Gênant. Nyssandra ne sait plus quoi en penser.

(Qu'est-ce que ça veut dire toutes ces visites ?)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser