sujet; (theo) ode to our fallen wizards
MessageSujet: (theo) ode to our fallen wizards   (theo) ode to our fallen wizards EmptySam 10 Oct 2015 - 22:34

Invité
Invité
(theo) ode to our fallen wizards Empty
Theophilus Esaias Orwell
feat ben whishaw • crédit swan
❝ We're running in circles again ❞Wizards ; Inventé

☇ pseudo complet & surnom(s) ; Orwell, un nom connu de toute la communauté sorcière britannique pour les frasques d'un certain Morpheus Orwell, son père, un sorcier révolutionnaire qui cacha plusieurs dizaines de nés-moldus des autorités magiques. Du moins jusqu'à l'an dernier. Theophilus, quant à lui, est le prénom que lui attribua sa mère, Aphrodite Orwell née-Brontë, dont il ne connait que le spectre. Esaias, quant à lui, a été hérité de son grand-père, un ancien aurore.
☇ naissance ; Theo est né un dix-sept Janvier mille neuf-cent soixante-quinze, dans une petite bourgade du Cambridgeshire. Il a tout juste vingt-sept ans.
☇ ascendance; Les Orwell ont le sang mêlé depuis des générations.
☇ métier ; Il était professeur de soins aux créatures magiques, avant qu'on ne lui retire l'exercice de sa fonction et le fasse surveiller par le ministère. Son père ayant fini à Azkaban pour traitrise, on le soupçonna à son tour de collaborer, mais bien sûr on ne trouva rien. Il a depuis ouvert une boutique au Chemin de traverse, où il vend et soigne toutes sortes de créatures magiques.
☇ camp ; Neutre, et bien qu'on l'associe à la faction de la rébellion -merci à Orwell père.
☇ réputation ; Theo est avant tout perçu comme un sorcier taciturne, au naturel calme, qui préfère la compagnie des créatures magiques à celle de tout sorcier. Si certains le confondent parfois à son père, ses proches savent que cet enthousiaste de la métamorphose vit dans une bulle qu'il est difficile à percer. Il ne se mêle que peu des histoires des autres, tant qu'il n'en voit pas l'utilité. C'était aussi un professeur passionné, banni de Poudlard à son grand malheur.
☇ état civil ; Theo est célibataire, jusqu'à présent il n'a encore jamais songé à entretenir une relation quelle qu'elle soit avec une femme, ou un homme.
☇ rang social ; Prolétaire, non pas qu'il désire l'assujettissement ou la mort des nés-moldus, Theophilus préfère simplement ignorer toute affaire politique et se concentrer sur ce qui l'intéresse et ne parle pas: les créatures magiques. Une façon bien tragique d'ignorer les horreurs de ce monde.
☇ baguette ; Sa baguette est relativement souple, mesure vingt-et-un centimètres et est faite en bois de sureau. Elle renferme un nerf de dragon.
☇ épouvantard ; Son père à Azkaban, malheureusement cet épouvantard s'est réalisé il y a peu. Depuis, il craint l'exécution pure et simple de ce dernier.
☇ risèd ; Lorsqu'il ose regarder dans le miroir de Risèd, Theophilus se voit entouré de créatures magiques dans une réserve que lui seul possède. Sur son épaule, est posé son phénix, Titus.
☇ patronus ; Un phénix, bien qu'il n'en ait jamais fait usage.
☇ particularités ; Theophilus est un animagus. Il s'agit d'un don pratiquement inné pour Theophilus, acquis au même titre que son père avant lui, ainsi que son grand-père, et ainsi de suite. Les Orwell sont animagi de génération en génération, aussi il semblait normal pour le cadet de la famille de suivre leur chemin. Déjà lorsqu'il était enfant, son père Morpheus le préparait à son houleux apprentissage. Des années de pratique longue et fastidieuse, ainsi qu'une volonté sans pareille furent nécessaire à Theo pour qu'il parvienne enfin se transformer en chat. Aujourd'hui la métamorphose est pour lui un plaisir de chaque instant, et ce bien qu'il tâche toujours de respecter les décrets du ministère (demande formulée).
☇ animaux ; Theo possède un phénix, qui appartenait à son père, ainsi qu'à son grand-père et à son arrière-grand père. Son plumage est rouge sang, et son nom Titus. Il ne le quitte qu'à de rares occasions.

☇ Avis sur la situation actuelle ; Pour tout dire, la situation politique actuelle l'exaspère, et la propagande lui donne subtilement la nausée. Il n'oubliera jamais que son propre Ministère lui a montré la porte de Poudlard, lui le jeune et brillant Professeur de Soins aux créatures magiques. Poudlard est une institution qui lui était chère à son coeur, qu'on le lui retire à cause des activités de son père lui brisa le coeur presque autant que l'emprisonnement de ce dernier, à Azkaban. Il tente de se tenir aussi éloigné que possible des maux qui frappent le pays, craignant que sa maladresse empire les choses plutôt qu'elle ne les améliore. Il admire le courage des sorciers tels que son père, mais il les perçoit aussi comme des imprudents, ce qui diverge bien de sa peur constante du danger. À ces yeux, ils demeurent pourtant nécessaire au rétablissement de l'ordre magique. Si vous ne l'entendrez certainement jamais prononcer ces mots, Theophilus espère secrètement qu'un jour, les nés-moldus retrouvent leur liberté. Après tout il s'agit de sorciers, eux aussi. Quel mal pourraient-ils causer à la société en ayant des chances égales aux siennes ?

☇ Infos complémentaires ; Si un mot pouvait le décrire, il s'agirait certainement de déni. Déni de son devoir de citoyen, déni de ses responsabilités de fils, déni de sa sexualité. Theophilus est un lâche assumé dans une famille strictement progressiste. Contrairement à son frère Shylock, et comme sa silhouette longiligne l'indique, Theophilus n'est pas un sorcier des plus sportifs. Il a une peur bleue du vide, et n'utilise son balai que lorsqu'il en a véritablement besoin. C'est un animagi, une particularité pour laquelle il a longuement travaillé. Ses camarades de Poudlard se souviennent encore des longues soirées passées dans son dortoire à pratiquer la métamorphose sans relâche. Certains s'en sont même moqués ; lui considère sa condition comme une revanche sur ses jeunes années en tant que Serdaigle. Theophilus est un amoureux de la nature, et en grande partie des créatures magiques qui peuplent le Royaume-Unis. Depuis l'enfance, il possède un phénix qu'il considère comme l'être le plus important de son monde. On lui repproche souvent d'avoir plus d'estime pour les animaux que pour les sorciers. Il faut dire qu'il n'a que peu de considération pour ces derniers depuis les récents évènements qui touchent le Ministère et la population sorcière. Orwell est avant tout un être taciturne, qui apprécie le silence autant qu'une bière-au-beurre partagée en compagnie d'un ami. Relativement discret, il parvient aisément à se faire oublier dans une foule... ou du moins il y parvenait avant que le portrait de son père n'apparaisse en une de la Gazette du Sorcier. Il cache une homosexualité latente depuis des années, allant jusqu'à refouler ses propres sentiments et prétendant avoir des vues sur quelques sorcières de peur d'être découvert. Il parviendrait presque à croire ses propres mensonges. C'est un jeune homme brillant, un des professeurs les plus jeunes qu'ait connu Poudlard. Son départ de l'école de magie fut pour lui une déchirure. On s'adresse souvent à lui lorsqu'il s'agit de créatures magiques, sa boutique du Chemin de travers est pratiquement ouverte 24/24h.

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi alexandra. J'ai vingt-trois ans, je viens d'irlande et j'ai connu le forum via vayk. Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 6 jours sur 7. Je veux bénéficier de l'aide d'un parrain ou d'une marraine : [x] oui / [] non. Un dernier mot ? cela fait plus de trois ans que je n'ai pas joué sur un forum hp, toute mon enfant me revient à la face, merci !



Dernière édition par Theophilus E. Orwell le Mar 13 Oct 2015 - 12:08, édité 34 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (theo) ode to our fallen wizards   (theo) ode to our fallen wizards EmptySam 10 Oct 2015 - 22:34

Invité
Invité
(theo) ode to our fallen wizards Empty
― William Shakespeare,  Titus Andronicus
“Therefore I tell my sorrows to the stones;
Who are better than Roman tribunes.”


❝ My old friend, come talk to me
I want to talk about the sunny days. It's almost as if the sky fell on my shoulders, it's funny 'cause in my mind it seemed easy to speak to you. ❞
1984, manoir Orwell, Cambridgeshire

L'enfant est penché sur le rebord de la fenêtre, et admire silencieusement le ciel, parsemé d'étoiles. Doucement, il sent un spectre froid poser une main sur son épaule. C'est celui de sa mère. Il est habitué à la présence de son fantôme ensanglanté ; l'ombre d'Aphrodite parcoure les murs du manoir Orwell depuis le jour funeste de sa naissance. Morte en couche alors qu'elle-même n'était qu'une jeune femme, elle a laissé derrière elle deux fils, Theophilus et Shylock, ainsi qu'un époux, le téméraire Morpheus Orwell. Peu à peu, il se laisse bercer par les gestes de sa mère. Seul le son d'une explosion, juste derrière lui, parvient à le sortir de sa rêverie.

Il se retourne et assiste à l'arrivée pétardante de cinq mages depuis sa cheminée. Des flammes de couleur verte entourent l'âtre. Quelques secondes suffisent pour qu'apparaissent des visages familiers, notamment celui de son parrain: "Theo, ton père ne t'a toujours pas couché ?" Le garçon serre contre lui un livre que Morpheus lui avait promis de lui lire, Animagi, théorie et pratique, et se contente de hocher de la tête poliment. Il ne prononce pas un mot. Rares sont les fois où Theophilus ressent le besoin de s'exprimer. Il préfère se murer dans un mutisme complet, plutôt que de devoir organiser ses idées et former des phrases. Lui adressant un sourire, le sorcier ébouriffe les cheveux ébènes de son filleul, et finit par se diriger vers le bureau de son patriarche. Une réunion pour le moins spéciale se prépare et, si Theophilus ignore encore tout de ce que qui se trame en la demeure de son père, il sait que les amis de Morpheus ont tous quelque chose à voir avec l'éradication de vous-savez-qui. Une résistance que, par peur plus que par choix délibéré, lui-même reniera longtemps. Le courage est une vertu que le plus jeune des Orwell ne connait pas.

C'est finalement son frère ainé, Shylock, qui se présente sur le pas de la porte, et le conduit jusqu'à leur chambre. Balai à la main, l'adolescent attrape son frère par les hanches avant de dire, joyeusement: "Il est temps d'aller dormir, petit-frère." Il le secoue quelque peu dans ses bras, avant d'ajouter gaiment: "Tu ferais un sacré bon souaffle, tu sais ?" Theophilus se laisse faire, amusé. Il voue pour son frère une affection totale, et est persuadé qu'un jour, ce sportif confirmé ira jouer dans l'équipe nationale de Quidditch, un vieux rêve d'enfant.

❝ You can leave me to the wolves, every scar will build my throne. ❞2002, salle de classe de Soins aux créatures magiques, Poudlard

Des éclats de rire se font entendre depuis la salle de classe. Des étudiants de première année, impressionnés par la démonstration du professeur Orwell, jeune, pétillant et passionné par le sujet de son enseignement. Il éprouve un respect pour ces animaux qu'il étudient qui intrigue n'importe quel sorcier de son entourage, et rit de bon coeur avec ses nouveaux élèves. Premier cours de l'année, il vient tout juste de faire leur rencontre, et ignore encore ce qui se trame derrière sa porte.

Trois coups distincts se font entendre, avant que la brigade de la police magique ne se présente: "Professeur Theophilus Esaias Orwell, vous êtes retiré de vos fonctions suite au démentellement des activités illégales de votre père, Morpheus Orwell. Vous êtes à présent mis sous surveillance du Ministère. Veuillez évacuer Poudlard dès à présent." Le regard de l'animagi s'assombrit brusquement, tandis que des murmures se font entendre parmi les élèves. Quelle présentation des plus merveilleuses, le voilà rouge de honte, et extrêmement confus. Qu'est-ce que son père a pu bien faire pour s'attirer les foudres du Ministère de la Justice ? Et surtout pour que lui-même ait affaire à eux... Sûr de son inncence, Theophilus se contente d'obtempérer, et s'adresse aux enfants avant de quitter la pièce: "Je suis sûr que tout ceci est un malentendu, ne vous en faites pas. Je reviendrai vite. En attendant, lisez les trois premiers chapitres de votre manuel." Une fois dans les escaliers, il lance un regard inquiet à la brigade: "Ce ne sont que des premiere année, pourriez-vous s'il vous plait mettre au courant le concierge ? Je n'aimerais pas les laisser seuls, pas dans dans ces conditions. Ce ne sont que des enfants." Le visage froid du brigadier lui donne un frisson. Il ne s'attend certainement pas à l'évènement qui suit. Au milieu d'une foule d'étudiants, le sorcier auquel il s'est adressé lève sa baguette. Il prononce un mot, et un seul, clairement: "Endoloris."

Theophilus ne retournera plus à Poudlard, tout comme il ne reverra ses élèves que dans d'étranges conditions. Une boutique du Chemin de traverse, sur laquelle il jettera son dévolu... Pouvoir toujours soigner des créatures magiques dans un trente mètres carré. Maigre consolation pour une vie et une carrière brisées.

❝ Why, I, in this weak piping time of war,
Have no delight to pass away the time,
Unless to spy my shadow in the sun
And descant on mine own deformity. ❞
2002, Ménagerie Orwell, Chemin de traverse

Lentement, Theophilus reprend forme humaine. Sa vision de sorcier lui revient, avalanche de couleurs qui lui fait toujours autant d'effet. Il s'étire, et observe silencieusement ses membres reprendre leur apparence originale. Il est habitué depuis des années à cette métamorphose, fruit d'interminables heures de pratique aux côtés de son père. Etre devenu à son tour animagus, tout comme sa famille avant lui, est une fierté sans nom. Il s'agit d'une tradition ancestrale à laquelle il ne pouvait décemment pas couper.

Il revoit encore le regard perçant de Morpheus se poser sur lui, dans l'expectative de le voir réussir sa première métamorphose. Puis la seconde, puis la troisième, la quatrième, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'aucun accident ne se produise. On ne nait pas animagus, on le devient, et l'art subtil la métamorphose demande une patience olympienne, et ainsi qu'une précision hors pair. Pour Theophilus, la maîtrise prit du temps. Il se souvient encore des excercices étranges imposés par son père, comme lorsqu'il lui imposa de garder une feuille de mandragore dans la bouche durant un mois. Un acte qu'on pourrait associer à de la torture, mais qu'il subit sans broncher. Ce n'était pas qu'une question d'honorer les siens: Theophilus a une passion infinie pour les créatures, fantastiques ou non. Il s'est toujours senti plus proches d'eux que de la communauté sorcière. Etre capable de se métamorphoser en l'une d'entre elles était un rêve d'enfant, qu'il a nourri durant toute son adolescence et sa vie adulte.

Revenu complètement à lui, il s'arrête un instant devant une vieille photographie sorcière, posée sur son bureau. Lui et Morpheus se tiennent debout sous une pluie torrentielle, aux côtés de son frère. Shylock vient de remporter sa première coupe de quidditch, et malgré l'intempérie britannique, les trois Orwell affichent un sourire sincère. Un souvenir particulièrement heureux pour le cadet de la famille, auquel il se rattache comme un naufrager à son rocher. Le départ de son père pour Azkaban est une tragédie pour les fils du révolutionnaire. Plus encore que la peine d'avoir perdu un emploi, ils connaissent à présent la douleur de voir leur père lâchement condamné. Theophilus n'a pas le temps de s'appitoyer sur son sort, car bientôt il entend les animaux s'agiter dans son échoppe. Un client arrive.

1135 mots.



Dernière édition par Theophilus E. Orwell le Mer 14 Oct 2015 - 16:43, édité 40 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (theo) ode to our fallen wizards   (theo) ode to our fallen wizards EmptySam 10 Oct 2015 - 23:09

Invité
Invité
(theo) ode to our fallen wizards Empty
:ins: BAE fire palpite aaw sex hug :jambon:
#TeamJambon
JOTEM. TES GIFS. TOI. BREF. facepalm
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (theo) ode to our fallen wizards   (theo) ode to our fallen wizards EmptySam 10 Oct 2015 - 23:15

Invité
Invité
(theo) ode to our fallen wizards Empty
Ahn viens un peu par là, loup de mon coeur. hardcore
Et jotem plus encore.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (theo) ode to our fallen wizards   (theo) ode to our fallen wizards EmptySam 10 Oct 2015 - 23:17

Invité
Invité
(theo) ode to our fallen wizards Empty
bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue kr
ça fait plaisir de voir un ben whishaw inlove & de la promotion de Nyss en plus (et Serdaigle, je sens qu'on va pouvoir se faire un lien bieeeen explosif vu les préjugés de Nyss sur les Serdaigles quand elle était ado mdr )

si jamais tu as des questions, surtout, n'hésite pas kr
on se fera un plaisir de ne pas y répondre (je blague What a Face oui, mes blagues sont nulles mais on s'y habitue vite mdr )

bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (theo) ode to our fallen wizards   (theo) ode to our fallen wizards EmptySam 10 Oct 2015 - 23:23

Invité
Invité
(theo) ode to our fallen wizards Empty
Merci pour l'accueil Nyssandra, ce sera avec grand plaisir pour le lien, parce que vive les pouffys aussi. zbaf Et je ne poserai pas de question, ne t'en fais pas. /PAN/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (theo) ode to our fallen wizards   (theo) ode to our fallen wizards EmptySam 10 Oct 2015 - 23:24

HUNTED • running man
Owen Avery
Owen Avery
‹ inscription : 21/07/2015
‹ messages : 1765
‹ crédits : whorecrux <3.
‹ dialogues : #006666 (owen) #A0A0A0 (selma)
(theo) ode to our fallen wizards Tumblr_ngncjreTC41r7i70vo4_r1_250

‹ âge : 43
‹ occupation : dans l'ombre du Magister.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1971 et 1978
‹ baguette : est en bois d'acacia rigide, possède un cœur en ventricule de dragon et mesure vingt-neuf centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 3862
‹ réputation : la magie noire a rongé mon âme, dilué toute conscience, accru ma folie.
‹ particularité : fou.
‹ faits : ma soeur jumelle vit dans mon esprit dérangé, secret dont seuls quelques chanceux ont connaissance, que je suis aussi dérangé que peut l'être un sbire de Voldemort, que je n'hésite jamais à user de violences quand bien même elles ne seraient pas nécessaires, car la souffrance et les hurlements me font vibrer comme aucune autre drogue au monde. Mais qu'elles me sont infligées souvent par la main du Magister elle-même, car dieu sait combien de fois je l'ai déçu au cours de mes années de bons et loyaux (haha) services.
‹ résidence : Herpo Creek, dans la maison de mes parents, vide et délabrée; ruines.
‹ patronus : irréalisable, autrefois une hyène bien qu'elle ne soit apparue qu'une seule et unique fois sous forme reconnaissable.
‹ épouvantard : le baiser du détraqueur.
‹ risèd : la fin de cette insurrection qui amène autant de satisfaction que de souffrance.
http://www.smoking-ruins.com/t2376-it-s-just-the-night-in-my-vei
(theo) ode to our fallen wizards Empty
Ok, toi ramené par Vayk, ça promet du lourd, et bordeeeelll Ben Wishaw, you wnt me dead or what ? inlove sex
Le début promet des belles choses déjà, on veut la suite, et vite, allez hop hop. yeah
Bienvenue chez toi mon petit. :jambon: :jambon:
PS: je plussois tes gifs haaaan.

• • •




    Le cynisme de l'extrême solitude est un calvaire qu'atténue l'insolence.
    us and them ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (theo) ode to our fallen wizards   (theo) ode to our fallen wizards EmptySam 10 Oct 2015 - 23:36

Invité
Invité
(theo) ode to our fallen wizards Empty
Merci Owen, je retourne tes compliments, et quel avatar. *o* La suite arrive doucement mais sûrement, patience. yeah
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
Rolf Scamander
Rolf Scamander
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 27/09/2015
‹ messages : 876
‹ crédits : flightless bird, les gifs à tumblr et à maggie stiefvater pour la signature.
‹ dialogues : seagreen.
(theo) ode to our fallen wizards Tumblr_oesf3sEmR41rktrl8o6_250

‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : il a l'air d'avoir environ trente-cinq ans mais en a en réalité vingt-huit.
‹ occupation : employé à mi-temps dans un élevage indépendant de licheurs.
‹ maison : serpentard.
‹ scolarité : 1987 et 1994.
‹ baguette : est rigide, sculptée d'une salamandre à sa base, longue de trente-quatre centimètres, est faite de bois de sureau et contient un crin de Kelpie.
‹ gallions (ʛ) : 2486
‹ réputation : je suis quelqu'un qu'il est difficile d'approcher.
‹ particularité : empathe. J'entends et ressens les émotions d'autrui.
‹ faits : je suis empathe et après avoir abusé de l'usage d'un Retourneur de Temps, mon corps est toujours désynchronisé et je parais avoir six ans de plus par rapport à l'âge que j'ai réellement. J'ai fait cavalier seul pendant des mois jusqu'à finalement rejoindre Poudlard mi-juillet 2003, où j'ai rejoint la Renaissance du Phénix. Mon surnom parmi les Insurgés était Oz.

Je vis avec Luna depuis la fin de la Guerre, et avec notre fille née à la fin de la Bataille, Lesath — jusqu'à ce qu'elle ait contracté le syndrome de Rosier et soit en convalescence à Saint-Mangouste.
‹ résidence : dans la maison Lovegood.
‹ patronus : un loup
‹ épouvantard : moi-même, fou à lier, écumant, incapable de sauver la silhouette indistincte d'une femme qui se tord de douleur devant moi.
‹ risèd : rien de particulier. j'ai tout ce que j'ai jamais désiré.
http://www.smoking-ruins.com/t2982-rolf-too-weird-to-live-too-yo
(theo) ode to our fallen wizards Empty
BEN WHISHAW THE BABE, FUCK ME UP. fire
bienvenue parmi nous, je t'aime, aimons nous, épousons-nous, envolons-nous dans le soleil levant. inlove je te souhaite bien du courage pour ta fiche, et un bon jeu parmi nous, je viendrais sûrement te demander un lien. chou

• • •

You're asking me to define an abstract concept that no one has managed to explain since time began. You sort of sprang it on me. Why do we breathe air? Because we love air? Because we don't want to suffocate. Why do we eat? Because we don't want to starve. How do I know I love her? Because I can sleep after I talk to her. Why?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(theo) ode to our fallen wizards Empty
Rolf, laisse-moi t'aimer également, tu parles d'un personnage. Excuse-moi pendant que je bave, tout est absolument parfait. bave En plus Scamander ayant le même âge que Theo, forcément oui il nous faudra un lien. Je te fais signe dès que ma fiche est terminée et on en parle, bae. sex


Dernière édition par Theophilus E. Orwell le Dim 11 Oct 2015 - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
(theo) ode to our fallen wizards Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

(theo) ode to our fallen wizards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [M] Theo James ∞ LIBRE
» THEO caniche 10 ans Refuge de la Picoterie (02) ADOPTE
» presentation de fallen
» Théo caniche 7 ans et Victoire york 3 ans (02) ADOPTES
» Quidditch 101: Souaffle et cognards • Theo & Eva

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-