Partagez | .

sujet; brille - i know that karma too real.
MessageSujet: brille - i know that karma too real.   Jeu 15 Juin 2017 - 13:43

OUTCAST • all hail the underdogs
Brienne Wickham
‹ inscription : 07/02/2017
‹ messages : 243
‹ crédits : lempika, tumblr, american psycho.
‹ dialogues : darkseagreen.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : dix-sept (16/08)
‹ occupation : une gamine des rues, membre d'un gang, les Dregs.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1997 et 1998.
‹ gallions (ʛ) : 757
‹ réputation : je suis une folle furieuse.
‹ particularité : une folle furieuse.
‹ faits : je suis la fille du fameux Wicked Wickham, un tueur en série sorcier cannibale qui a sévi côté moldu il y a douze ans en Cumbria. J'ai grandi dans le système moldu jusqu'à Poudlard à son enfermement à Azkaban. Je suis officiellement morte lors de la Bataille de Poudlard. J'ai été trouvée par un gang, les Dregs, et je suis sous leur protection depuis. Je suis atteinte du syndrome de Bole (équivalent sorcier du trouble borderline).
Fait non négligeable, je tape très fort. On m'appelle Floo même si mon surnom officiel est Spider.
‹ résidence : dans un vieil entrepôt désaffecté avec le reste de mon gang.
‹ patronus : impossible à invoquer
‹ épouvantard : un homme écorché vivant.
‹ risèd : rien de particulier.
Voir le profil de l'utilisateur
calixe davisI will hurt you for this. I don't know how yet, but give me time. A day will come when you think yourself safe and happy, and suddenly your joy will turn to ashes in your mouth, and you'll know the debt is paid.
Brienne est... rancunière. C'est un euphémisme. Brienne est rancunière. Elle n'oublie jamais une offense et surtout, elle la fait payer au centuple sans aucune forme de retenue ou de regret. Elle est paranoïaque et instable, violente et sanguine, et rancunière. Alors elle a presque supplié Wolf quand elle a su ses plans — pour une fois qu'il les partage: un impayé comme il y en a mille, sauf que c'est l'impayé de quelqu'un en particulier, Ambroise Moriarty. Le nom ne lui a rien évoqué jusqu'à ce que Wolf lance l'idée d'aller payer une visite à sa copine de longue date: Calixe Davis.
Et Bree déteste Calixe Davis. Non, elle déteste Hazel, Cassie, Lexie et les autres; et elle hait Calixe et ses amies de Poudlard. Elle a vécu un enfer sur terre à Poudlard à cause d'elles et leurs remarques désobligeantes, la viande crue qu'elles laissaient au pied de son lit ou sur son oreiller quand elle dormait et qui la rendait malade, incohérente, tremblante mais incapable d'en parler à quiconque. Elle a essayé d'internaliser ça pendant des mois mais Lexie a fini par remarquer, et Hazel par la défendre et même si ça lui a fait plaisir, à Bree, que celles qu'elle considérait comme ses amies à l'époque prennent sa défense, elle n'oubliera jamais les choses horribles que le trio de connasses lui a fait subir. Strange how the tables have turned pense-t-elle ce soir-là en arpentant les rues sombres du Chemin de Traverse. Wolf a accepté qu'elle y aille, elle a deux heures pour récupérer l'argent que Moriarty leur doit, faire peur à sa copine et éventuellement trouver un terrain d'entente avec cette dernière s'il le faut. Il lui fait confiance. Étrange impression que cette dernière. Personne ne devrait lui faire confiance.

Pourtant elle est là, et elle est seule, arpentant les rues du Chemin de Traverse en se fondant dans les ombres. Calixe travaille dans le coin, au Dirico Express. Bree n'a jamais entendu un nom plus stupide pour un restaurant, même un fast-food, quand bien même elle n'est pas spécialiste dans le domaine: elle n'a jamais mangé dans un endroit comme ça et n'y mettrait certainement jamais les pieds. Rien que d'imaginer Calixe manipuler de la viande, même frite toute la journée la rend malade. Mais cette idiote ne mérite pas mieux que ça. Elle finit de travailler dans quelques minutes, d'après Wolf qui s'est procuré plutôt difficilement les emplois du temps des employés pour aujourd'hui, et Bree consulte avidement sa montre à son poignet en attendant le moment fatidique où Calixe sortira de la porte de derrière qui mène à la ruelle dans laquelle Bree l'attend. Elle essaie de réfléchir à ce qu'elle va lui dire mais n'y parvient pas, aveuglée par la colère, vibrante d'impatience à l'idée de la voir enfin et surtout, surtout de lui faire payer. Quelques employés se succèdent, partent en riant ou avec empressement rejoindre leurs maisons; ils ne la remarquent pas. Bree est en tout points similaires aux rats qui se cachent dans le dédale de ruelles du Chemin de Traverse: le Gouvernement peut bien avoir refait tout le quartier, il lui reste familier, intime presque. Dans ces rues elle s'est battue tant de fois, a perdu tant de choses, en a volé d'autres. Toujours avec ses poings. Ça fait longtemps qu'elle n'a plus peur et longtemps qu'elle se fond dans cet environnement comme si il faisait partie d'elle; ainsi reste-elle immobile et invisible jusqu'à ce que Calixe sorte à son tour de cet endroit dégoûtant.

Elle a l'air fatiguée et défaite. Elle a perdu ce que Bree aurait pu appeler sa beauté d'autrefois (du moins à ses yeux): elle est immonde et nulle et elle pue et Bree sait qu'elle est injuste mais elle s'en fiche, se décollant du mur contre lequel elle était appuyée jusque là. Le sortilège est rompu; les yeux clairs de Calixe se vrillent sur elle et comme elle ne semble pas la reconnaître tout d'abord (elle semble même être effrayée un instant), Bree sort tout à fait de l'obscurité pour lui faire face. Calixe lui rend bien quelques centimètres mais Bree n'a pas peur. Elle lui fait pitié. Elle la hait. Time to pay up, Davis. N'aies pas peur, ” dit-elle d'un ton détaché en s'approchant, retirant les poings serrés des poches de sa veste mais ne desserrant pas les doigts. Elle devrait avoir peur pourtant. Elle devrait faire plein de choses: se traîner parterre, la spplier, pleurer, souffrir, mais rien de toute cela ne pourrait satisfaire Brienne. Parce qu'elle est rancunière — mais rancunière d'une telle manière qu'elle n'est jamais satisfaite. “ Je ne vais pas te faire de mal, je veux juste parler. Il paraît qu'Ambroise est en retard sur un paiement? ” Sa voix est plate, presque douce en fait: juste une conversation entre deux anciennes camarades de classe et de dortoir. Rien de plus, rien de moins.

• • •

All this other shit I'm talkin' about they think they know it, I've been praying for somebody to save me, no one's heroic And my life don’t even matter, I know it, I know it, I know I'm hurting deep down but can’t show it, I never had a place to call my own, I never had a home, Ain't nobody callin' my phone, Where you been? Where you at? What's on your mind? They say every life precious but nobody care about mine.
Revenir en haut Aller en bas
 

brille - i know that karma too real.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» real nan cho
» [Real Madrid] Riki Kaka'
» Là-haut, là où l'eau brille
» Real Life Bolter!
» Le jeu du Karma!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde sorcier; somethin' powerful :: Londres :: Chemin de Traverse :: Pinkstone :: Dirico Express
-