sujet; Krystal ▼ Dreams are disappearing, there is no time to rest.

Invité
Invité
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty
Krystal Eunae Kim
feat youngji heo • galore

• nom complet ; krystal eunae kim, en asie on l'appelerait simplement kim eun ae, le nom  de famille venant avant le prénom qui lui est séparé en deux particules. kim, nom de famille distingué, il signifie or ou richesse dans la langue de son père et représente parfaitement cette famille de sang-pur totalement imbue d'elle-même dont il est issu. eunae, à prononcer eun é, un prénom choisi par son père pour qu'elle ne perde pas complètement ses racines. il signifierait « être aimé et rempli de grâce » car elle a été aimée et voulue par ses parents. krystal, choisi par sa mère, car elle aurait souhaité à sa naissance que son cœur soit aussi pur que le crystal. peut être qu'au final, tout ceci finit par avoir un quelconque impact sur le caractère de la jeune femme...


• surnom(s) ; ses amis l'appellent plutôt krys ou kim.

• naissance ;  un 04 Janvier 1980 à sainte-mangouste, londres.

• ascendance ; sang-mêlé. sa mère est une sorcière d'origine britannique, tandis que son père est de la nation de l'eau. ce qui fait d'elle une métisse.

• camp ; insurgés. comment aurait-elle pu rester de glace en voyant ce que la Milice a créé...


• métier ; infirmère. du moins pendant deux ans elle l'a été officiellement à saint-mangouste avant d'être obligée de fuir pour avoir « malencontreusement » échanger des potions qui devaient soigner un mangemort. aujourd'hui elle continue d'exercer dans les rangs des insurgés.

• réputation ; recherchée. sa tête a été mise à prix comme tous les autres insurgés.

• état civil ; célibataire. depuis toujours...

• rang social ; ex-prolétaire, récemment insurgé

• particularité(s) ; métamorphomage.

• patronus ; une loutre comme son père.

• épouvantard ; le cadavre inanimé de sa mère.

• risèd ; elle, à nouveau chez elle, accueillie par ses parents et un potentiel fiancé.

• animaux ; un hibou nain. il est actuellement gardé par sa mère.

• baguette ; faite en bois de poirier avec un cœur en crin de licorne et mesure 25 centimètres. elle appartenait à son arrière-grand-mère maternelle.

• miroir à double sens;  triangulaire avec des reflets blancs.

• INSURGENTS •
Inventé

The stars have faded away

►  Avis sur la situation actuelle : Malgré les apparences calme et souriante de Krystal en toutes circonstances, cette guerre l'a profondément affectée. La jeune femme se bat malgré tout pour ne pas laisser l'amertume assombrir ses pensées alors qu'aujourd'hui elle est séparée de ce tout qui lui reste de famille c'est à dire sa mère. Obligée de fuir après avoir prétendu trahi le gouvernement, elle sait ce que représente la traque des insurgés. Krystal croit sincèrement que la folie du Lord Voldemort finira par le ronger de l'intérieur et que  sa Milice se détruira elle-même. Pour elle un être humain sensé et doué d'intelligence ne peut pas en arriver à vendre d'autres humains comme esclaves... Mais si Krystal a choisi les pacifistes, c'est parce qu'elle pense que le mal engendre le mal. Ces conflits n'arriveront pas à être résolus si l'on se comporte comme les bêtes qui les torturent et les tuent chaque jour. Son combat à elle est de venir en aide à ses semblables et de leur apporter des soins médicaux et ce dont ils ont besoin pour survivre sans avoir à utiliser la violence. Elle aimerait que la guerre finisse plus tôt aussi... mais pour ça il faudrait que les insurgés unissent à nouveau.

► Infos en vrac : A Poudlard, chez Serdaigle, Krystal était une élève très brillante. Ses professeurs - à part Snape et pourtant son cours préféré était celui de Potions - étaient tous d’accord sur le fait qu’elle était intelligente et avait beaucoup de potentiel en elle. Un véritable petit génie rempli de curiosité et de soif d'apprendre ! Cependant elle n’a jamais été bonne en Quidditch... Malgré toute sa bonne volonté... Elle est tout même très sportive et a une bonne endurance physique. Krystal a toujours été d'un tempérament calme même si elle a quand même dû apprendre à maitriser ses émotions. Il y a en réalité derrière son sourire aussi quelqu’un de malicieux. Il lui arrive de vouloir jouer des petits tours pas très méchants ou d'amuser ses proches. Son rire est d'ailleurs très singulier car aucun son ne sort de sa bouche malgré qu'elle soit grande ouverte. La jeune femme n'a pas de craintes tant que ça la touche elle en particulier. Sa plus grande peur est plutôt que l’on touche à sa mère mais également qu’on fasse du mal aux gens qu’elle aime. Elle serait incapable de le supporter et serait prête à tout pour l’éviter. Elle n’aime pas les méthodes barbares et répugnantes des Belliqueux, mais elle ne les déteste pas pour autant. Krystal souhaite que les insurgés s’unissent à nouveau, alors elle tolère beaucoup comparé aux autres pacifistes. Elle reste toujours calme et patiente lorsque les conversations deviennent houleuses. Malgré qu'elle veuille tempérer les discussions, cela finit généralement en échec. Krystal espère qu’un jour pacifistes et belliqueux finiront par trouver un terrain d’entente. Krystal aurait pu d'ailleurs être une audacieuse si elle ne s'obstinait pas à ne pas vouloir attaquer. Sa devise est que le mal ne doit pas être rendu par le mal. Le plus gros défaut de Krystal est qu'elle est loyale et fidèle. Dans son cas c'est un défaut car elle serait capable de sauver la vie d'un ami qui l'aurait trahi si un jour elle lui a fait confiance dans le passé. Elle n'est pas pourtant pas stupide au point de se laisser berner, elle a beau être gentille et douce, elle ne fera que le strict minimum pour les traitres et les enverra valser dès que possible. Aujourd'hui d'ailleurs elle n'accorde pas sa confiance facilement et est très méfiante. Il est rare mais pas impossible de voir Krystal se mettre réellement en colère. Elle est assez gourmande, pas dans le sens qu’elle passera sa journée à manger mais elle est capable d’engloutir aux heures de repas la portion de cinq hommes si on ne l’arrête pas. Néanmoins depuis qu’elle est insurgée, elle se sacrifie beaucoup pour les autres et se contente de la moitié d’une assiette pour une personne. Sa baguette appartenait à son arrière-grand-mère maternelle. Elle en prend très soin et l’a toujours à ses côtés. Elle a appris à parler couramment le coréen car elle veut partir à la recherche de son père un jour. Elle s'est toujours intéressée aux objets moldus et au monde moldu. Il y a deux raisons particulières qui peuvent faire perdre le contrôle pendant plusieurs mois à Krystal de son don métamorphomage. Elle se laisse noyer par ses émotions quand il s'agit de tomber amoureuse, elle est encore très inexpérimentée de ce côté là et n'y peut pas grand-chose. De même, elle perd ses moyens dès qu'on touche à sa mère.


Nothing compares to you

• pseudo & âge ; Kitty Galore, 23 ans et toutes mes dents. • comment as-tu trouvé le forum ? sur jefaisdurp, tentation quand tu me tiens... • ton avis, tes suggestions ; surtout ne changez rien ! • connexion ; tous les jours normalement mais pour rp... heu... ne vous en faites je ferais au minimum un rp par semaine dans tous les cas ! • quelque chose à ajouter ? je suis nouvelle dans le monde du rp sur forum occidental, mais je m'adapte vite si on est patient avec moi. par contre j'ai toujours trop de questions... sorry T.T mais quand je retiens un truc c'est définitif. sinon je tenais à dire que j'adore les codages du forum de même que le graphisme c'est vraiment magnifique. aussi ce qui m'a d'abord tapé à l'oeil c'était de voir comment tout avait été travaillé dans les détails, et puis après fantastique + harry potter je pouvais que aimer *-* je trouve le contexte très original dans le fait qu' il ne se passe pas à l'école mais qu'on est dans le chaos total avec le règne de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. ça rend le rp d'autant plus intéressant *-* voilà je crois que j'ai tout dit, prenez soin de moi !  yeux




Dernière édition par Krystal E. Kim le Lun 24 Nov 2014 - 14:34, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty

Here comes the hurricane


―-―• First chapter •―-―
Lors d'une très froide journée d'hiver, le mignon petit bébé que j'étais naquit entre les murs de Sainte-Mangouste. Avec mon duvet roux sur le sommet de ma tête et mes yeux bridés, je n'avais vraiment rien de typique. Encore heureux que je fusse mignonne car personne n'osait imaginer le mixage que donnerait une écossaise au tempérament de feu et un asiatique calme et réservé. Nombreux étaient ceux qui ne comprenaient pas comment deux personnes aussi différentes avaient pu finir ensemble. Ma mère m'avait expliqué qu'elle-même ne savait pas. Elle était simplement tombée sous le charme de mon père lorsqu'il vint vers elle avec son anglais mâché mais adorable, après le match d'ouverture de la Coupe du Monde de Quidditch en soixante-dix neuf. Quelques jours plus tard, une petite graine – moi – s'était installée confortablement dans son ventre. Connaissant le caractère de ma mère, je serais prête à parier qu'elle s'était jetée sur lui dès qu'il l'eut approché, mais soit ! Je n'ai jamais souhaité en savoir les détails... Certains peuvent penser que j'étais un accident mais pour mes parents non. Ils avaient, d'un commun accord, voulu me garder car tous les deux étaient très amoureux l'un de l'autre. Mes parents s'étaient alors opposés contre leurs familles respectives qui voulaient séparer cette union complètement folle. Mes grands-parents paternels, des sang-purs prétentieux et xénophobes, y étaient allés très fort en reniant complètement leur fils et en l'exilant à jamais hors de son pays. Tout ça parce qu'il avait eu le malheur d'aimer d'une « étrangère », une « sang-mêlé »... C'était inacceptable pour eux... Mon père en perdit son statut de sang-pur et s'installa en Angleterre comme un simple sang-mêlé. Du côté de ma mère, ce fut également la crise avec mes grands-parents. Néanmoins ils finirent par s'y faire et la curiosité de voir leur petite-fille finit par l'emporter.

Ainsi j'avais grandi dans une famille aux revenus modestes, avec mon père et ma mère. Enfin... Dire que j'avais grandi avec mon père était un trop grand mot. Je ne peux me souvenir de lui puisqu'il a disparu peu de temps après mon premier anniversaire, laissant ma mère seule avec un bébé sur les bras. Oh mais ce n'est pas ce que vous croyez ! Mon père était un homme intègre et fidèle, il n'aurait jamais abandonné ma mère parce qu'il ne ressentait plus rien. Non tout était de ma faute... J'avais manifesté mes pouvoirs beaucoup plus tôt que tous les enfants sorciers pour la simple et bonne raison que j'étais née métamorphomage. Mon père, croyant que sa famille ferait comme celle de ma mère et finirait par accepter son union, retourna dans son pays. Il devait partir pour leur parler et les préparer, avant de revenir me chercher et me présenter à leur cercle. Mais il ne revint jamais... Tout ce qu'il me resta de lui fut une photo, un médaillon et les récits de ma mère...

Lorsque j'étais enfant je ne m'en rendais pas compte, je vivais heureuse avec mon don – que j'appelle aujourd'hui ma malédiction – sans savoir que tout était de ma faute. Si seulement je n'avais pas été métamorphomage peut-être que les choses auraient été différentes. J'aurais tellement aimé le connaître...

Heureusement pour ma mère je n'avais pas été une enfant difficile à éduquer. J'avais hérité du côté de mon père question personnalité, une petite fille calme, sage, et intelligente tout ce qu'il y avait de plus facile à vivre pour une maman seule. J'étais tout de même un brin malicieuse comme ma mère mais surtout très curieuse. Mon attention était particulièrement attiré par le monde moldu et tout ce qui s'y trouvait. Nous y allions souvent avec ma maman pour voir des cousins éloignés. Je restais cependant enfermée dans une maison moldue de peur que je ne mette à pousser des palmes devant la famille. Ses visites étaient très courtes et nous rentrions toujours très vite chez nous au village de Pré-au-Lard. Pendant les moments que je passais seule là bas, ma curiosité me poussait à m'extasier devant les objets moldus et apprendre tant bien que mal comment ils marchaient et à quoi ils servaient. Cela m'avait valu pas mal de réprimandes, je finissais toujours par casser un truc mais je réussissais à me faire pardonner avec ma bouille adorable.


―――-―• Second Chapter •―-―――
Puis vint l’époque de Poudlard… A mes onze ans,  j’étais tellement excitée lorsque je reçus la lettre de Poudlard que j’en eus les cheveux roses vifs un bon mois avant mon départ. Les préparatifs me mettaient dans tous mes états, j’allais avoir mon hibou à moi, mon propre balai, et tout plein de fournitures. Ma grand-mère m’invita le jour avant ma rentrée chez elle. Là-bas elle m’offrit un objet très précieux, la baguette de sa mère. Elle me recommanda d’en prendre grand soin et me dit que si j’en faisais un bon usage, elle me rendrait plus puissante. A peine ai-je touché la baguette que des gerbes d’étincelles en sortirent, elle était apparemment compatible avec moi et semblait presque neuve. Je lui promis d’en prendre grand soin et de toujours la garder auprès de moi.

Ainsi à mon arrivée à Poudlard je fus admise à Serdaigle sans grande surprise. Mon excitation des premiers jours se transforma très vite en mine sombre et maussade. Ma mère me manquait, c’était la première fois que j’étais séparée d’elle et que je ressentais ce sentiment. Avec cette suite d’émotions  qui me submergeait, il avait fallu à peine deux jours pour que tous mes camarades se rendent compte que j’étais métamorphomage. Certains me regardaient comme si j’étais un animal de foire mais d’autres vinrent vers moi pour me remonter le moral. Ces derniers devinrent d’ailleurs mes amis et réussirent à faire disparaitre tous mes tracas. Ma mère me manquait toujours mais beaucoup moins, j’apprenais à me sociabiliser et à cohabiter avec les autres comme une grande.

Avec le temps me sentant plus à l’aise avec les autres, je me mis en tête de rejoindre l’équipe de Quidditch de ma maison. Un véritable échec… J’avais beau essayé le test chaque année c’était une catastrophe ! Moi qui avait espéré devenir une grande joueuse car mes parents étaient tous les deux des grands fans de Quidditch, c’était raté ! Soit… J’étais peut-être nulle en Quidditch mais j’étais intelligente, j’avais toujours d’excellentes notes aux évaluations dans toutes les matières. Celle où je me débrouillais le mieux était surement le cours de Potions. Severus Snape ne fit jamais aucun commentaire à mon égard, à croire que donner un compliment à un Serdaigle lui aurait arraché la langue. Mais je ne m’en plaignais pas, tant que je ne me faisais pas réprimander. L’avantage était que j’étais calme et ne me laissait pas distraire par les bavardages durant les cours, il ne pouvait même pas me le reprocher.

Il y avait eu des amis, mais aussi des premiers amours avec l’adolescence. Une autre catastrophe tient… C’était terrible de me voir ma peau devenir complètement rose dès que le garçon qui me plaisait m’approcher. Je ne vous raconterais pas l’explosion de couleurs dans mes cheveux si jamais par mégarde il m’effleurait ! Horrible et très embarrassant ! Dire que je suis jusqu’à aujourd’hui inexpérimentée et que je n’arrive pas à contrôler cette part de ma magie… Pourvu que ça ne m’arrive pas encore. Mais soit, tout ceci pour dire que ma scolarité s’était passée sans grands problèmes. Avec Harry Potter et sa bande qui faisait du bruit dans l’école, je pouvais passer facilement inaperçue et vivre tranquille sans soucis. C’était ce que je pensais en tout cas…

―――-―• Third Chapter •―-―――
J’ai gardé de bons souvenirs de Poudlard jusqu’à ma sixième année… Là où toute ma vie a changé. La menace du retour du Lord Voldemort pesait sur nous et ceux qui y croyaient avaient déjà déserté l’école. J’y croyais aussi, mais je ne l’avais prise au sérieux. J’étais encore jeune et insouciante, la seule chose qui me faisait vraiment peur était de perdre ma mère et j’étais sûre qu’elle ne risquait rien. Je continuais donc mon cursus avec comme objectif de passer mes ASPIC quoi qu’il arrive. Après les résultats de mes BUSE je pensais devenir médicomage plus tard. Ma seconde nature était d’aider les autres, je pensais que ma voie était toute trouvée. J’étais trop inconsciente pour me douter qu’un danger planait sur moi... Les métamorphomages étaient les premiers visés dans le vent de guerre qui se préparait. Sans le savoir les traîtres commençaient à rôder autour de moi. Ils savaient que j’étais beaucoup trop pure pour accepter de faire ce qu’ils voulaient de moi de mon plein gré…

Pendant une sortie au Pré-au-Lard, un de mes amis proches m’écarta du groupe pour me « parler ». Je le suivis innocemment, et avant même que je n’ai eu le temps de me rendre compte de ce qui se passait je me retrouvai sous Imperium. Ma volonté brisée, les mangemorts qui m’avaient piégé me firent prendre l’apparence d’une fille ordinaire et m’envoyèrent à la pêche aux informations. Dès qu’ils eurent ce qu’ils voulaient et qu’ils me libérèrent du sort, je m’enfuis avant qu’ils effacent ma mémoire. Je ne retournai pas à Poudlard mais auprès de ma mère, encore trop marquée par cet évènement. Je ne voulais pas revoir le traître qui s’était joué de moi et ne faisait non plus confiance à personne. Poudlard ne m’inspirait plus un sentiment de sécurité.

Les choses se dégradèrent très vite d’ailleurs, avec l’annonce de la mort de Dumbledore, puis la prise du pouvoir par Lord Voldemort. Si j’avais su ce qui allait se passer après, je serais surement restée pour me battre avec les autres... Peut-être également que le destin a voulu que je sois épargnée pour venir en aide à ceux qui se battent contre la Milice. Ce fut ce que je me dis lorsque je décidai d’abandonner l’idée de devenir médicomage pour finir infirmière. La formation serait plus courte et avec les temps qui s’assombrissaient, il n’y avait pas une minute à perdre. Je fis ma septième année à la maison grâce à Vitmagic pour avoir mon diplôme sous une autre identité. Je m’entrainai aussi dix fois plus qu’avant et sans relâches à maitriser mon don de métamorphomage. Il n’était plus question que l’on découvre ce que j’étais et que l’on essaie de m’utiliser à nouveau. Une fois mes ASPIC réussis sous un autre visage et une fausse identité, je réussis à trouver un stage d’infirmière à Sainte-Mangouste. De là put commencer ma grande aventure.


-―• Last Chapter •-―
Soigner les insurgés sous le nez des mangemorts, c’était mon occupation préférée. Je méprisais ces êtres abjects qui avaient vendus leur âme au diable et qui osaient venir à Sainte-Mangouste pour de petites égratignures après avoir torturé et tué d’autres sorciers. Je me devais cependant d’être discrète et continuer à supporter leur présence si je voulais continuer d’aider les insurgés. Je me faisais ma rebelle secrètement en échangeant des potions contre d’autres qui n’avaient pas plus d’effets soignants qu’un verre d’eau. Rien de bien méchant, il s’agissait juste de ralentir le plus longtemps possible leur guérison pour qu’ils ne repartent pas chasser de l’insurgé. Cette petite comédie dura trois ans avant que je ne fasse prendre la main dans le sac. Je dus fuir sur le champ, sans pouvoir revoir une dernière fois ma mère car j’étais traquée pour trahison et tentative d’empoisonnement. Grâce à l’aide d’un insurgé que j’avais soigné, je pus rejoindre leurs camps et retrouver mon identité.

Cela fait maintenant deux mois que je m’y trouve. Les choses sont bien pires que celles à quoi je m’attendais. Les insurgés sont divisés et sont presque aussi barbares que les mangemorts. Je me demande où sont passés nos idéaux et ce que devient cette guerre insensée… J’ai fait le choix de rejoindre les pacifistes sans hésiter car je n’admets pas qu’on puisse avoir recours aux méthodes des mangemorts pour les combattre. Je préfère encore fuir que de devenir une sanguinaire. Nous avons besoin du retour de l’Ordre plus que jamais. Les divisions doivent cesser et les insurgés doivent s’unir à nouveau s’ils veulent pouvoir un jour renverser Voldemort et ses sbires…


Dernière édition par Krystal E. Kim le Dim 23 Nov 2014 - 1:26, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty
Bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty
Bienvenue ici, petite I love you Ne t'en fais pas, si tu as des questions, ou quoi que ce soit, l'administration et les membres sont là pour te guider et t'aider. Bonne chance dans la rédaction de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty
bienvenue parmi nous, belle demoiselle !
bonne rédaction de fichette ! chou
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty
Je ne connais pas ton avatar, mais elle est jolie potte
Bienvenuuuuuuuuuuuuue officiellement hug
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty
Merci à tous les quatre ! palpite

Astoria je te rassure, même sur les forums asiatiques les gens qui la connaissent sont rares x) J'ai pris un avatar pas du tout commun.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
Pansy Parkinson
Pansy Parkinson
‹ disponibilité : dispo bitches
‹ inscription : 25/10/2014
‹ messages : 4640
‹ crédits : prométhée
‹ dialogues : 'lightcoral'
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. 1481838266-pangif

‹ liens utiles :
pansy parkinson ft. adelaide kane, nephtys shafiq ft. phoebe tonkin, kid o'faolain ft. richard harmon, maksim dolohov ft. tom hiddleston, amara bataglia ft. rowan blanchard

‹ âge : vingt-quatre ans (née le 5 mars 1980)
‹ occupation : rentière déchue, mondaine destituée.
‹ maison : le choixpeau s'est a peine attardé sur sa tignasse brune avant de l'envoyer à Serpentard, dont elle est devenue préfète en 5ème année.
‹ scolarité : de 1991 à 1998.
‹ baguette : Elle faisait 19 centimètres, en merisier et cheveux de vélane, capricieuse et imprévisible, sensible aux sentiments négatifs. Cette baguette a cependant été volée par le Limier et aujourd'hui, elle en utilise une autre, bien moins adaptée à sa main.
‹ gallions (ʛ) : 7156
‹ réputation : Rien qu'une sorcière de salon, une bonne à pas grand-chose en dehors des ragots et commérages, une peste se régalant du malheur des autres, une idiote aveuglée par ses sentiments, moralisatrice en dépit de son propre penchant pour les écarts et les erreurs. Le roquet de Malfoy, puis celle que Blaise Zabini a cocufié, abandonné puis engrossé avant de partir à nouveau. Une garce qui mérite tout ce qui lui arrive. Une enfant gâtée, malgré l’aide donnée aux insurgés dans l’infirmerie de fortune de Poudlard.
‹ particularité : Complètement à la dérive depuis la fin de la guerre, on la croise souvent alcoolisée et cruelle, prête à se greffer à la moindre rixe, au moindre esclandre.
‹ faits : Elle a perdu la garde de ses filles, les jumelles Violet et Briar-Rose (née en Aout 2002) à la fin des combats, car on a jugé son sang pur comme inapte à les élever et ce même si leur père, Blaise Zabini, est considéré comme un héros de guerre. Elle a également perdu sa fortune et son statut et n’a plus aucune influence. Personne n'est tendre avec elle car les anciens rebelles la voient comme une garce à abattre et les sorciers lambda n'ont l'image que d'une gamine pourrie gâtée qui vivait dans une tour d'ivoire alors qu'ils crevaient de faim. Condamnée à vivre dans une demeure autrefois grandiose mais maintenant totalement insalubre, elle ère coincée entre sa mère tyrannique et sa tante furieuse, désœuvrée et désabusée.
‹ résidence : Dans l'hôtel particulier Parkinson, situé dans le quartier de Barkwith, sur le Chemin de Traverse. Ancien symbole d'une grandeur aujourd'hui étiolée, la demeure tombe en ruine et menace de s'écrouler depuis les émeutes de janvier 2002. Ses parents possédaient un manoir à Herpo Creek, il n'en reste qu'un tas de cendres et elle n'a plus accès à son bel appartement de la Bran Tower depuis la désertion de Draco durant laquelle elle a également pris la fuite.
‹ patronus : Une hirondelle à peine corporelle
‹ épouvantard : Les corps inanimés de Briar-Rose et de Violet.
‹ risèd : Simplement un matin ordinaire, des draps clairs et propres, une chambre lumineuse, des rires d'enfant emplissant le couloir avant que les deux têtes brunes ne sautent sur l'épais duvet. Un avenir pour elles, aussi, surtout.
http://www.smoking-ruins.com/t3200-pansy-fleur-du-mal
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty
Bienvenue sur Exci et bonne chance pour ta fiche I love you
J'suis comme toi, une fois qu'on m'a expliqué quelque chose, c'est ancré à jamais, du coup bon courage pour l'adaptation, je suis sûre que tu vas très bien t'en sortir rougit I love you

• • •


Some days I feel everything, others are numbing, can never find the in between, it's all or nothing. Half my bones in city streets, the other in my sheets, and I don't think they'll ever get the chance to meet. I never wanted to be here now, one foot in the grave, other on the ground. I can't process what I'm feeling now, this skin I can do without.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty
bienvenueeeeeeee love
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty
ohw. On dirait une petite poupée trognon
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Krystal ▼ Dreams are disappearing,  there is no time to rest. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Krystal ▼ Dreams are disappearing, there is no time to rest.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» In my Time. Dick Cheney.
» IT'S TIME TO BE BAD~ ft. syssoï
» Ivy S. Cobb • That's the time where I'm suppose to put a quote so cool •
» Time is Up
» DB Dreams !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-