sujet; (Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company

Invité
Invité
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
Vayk Esterházy
feat Anne Hathaway • crédit timeladv
❝ We're running in circles again ❞Wizard - Collabo ; Inventé

☇ pseudo complet & surnom(s) ; Esterházy pour patronyme, la noblesse et la pureté hongroise dans toute sa splendeur. Les affiliés du nemzetség Salomon. Les usages slaves abandonnés pour les convenances européennes. Non elle n’est pas de ces familles qui tatouent les nuques de ceux qui appartiennent au clan mais elle n’a que fierté pour sa dynastie bien que la réciproque ne soit pas vraie. Ils la méprisent cordialement, elle les adore de tout son être.
Le postnom inexistant dans la liste officielle Hongroises. Vayk à l'écart des standards. L'Arménie dans les veines qui se lie aux fiers Magyars. Sonorité masculine, tranchante et brute pour ce qu’elle était censée être. Un héritier et non une déchéance. Des pommes pourries même dans les arbres les plus anciens.
Aucun surnom à déplorer. Son prénom est suffisamment tranchant, suffisamment atypique pour que l’on s’abstienne. On l’appellera la Hongroise, la louve sans considération pour ce qu’elle est vraiment. Du premier elle retire une certaine fierté, du second, elle évite de s’offusquer et encaisse. Il désigne à l’envi son état ou sa propension à la solitude. Tout dépend des bouches qui le prononcent.

☇ naissance ; 23 Janvier 1970, Fertőd. De sa Hongrie, elle est fière, la patriote. La mère patrie n’a pas le panache de l’Ex-URSS ou de la Russie actuelle mais elle la respecte et l’estime. Pour son pays, elle ferait tout. Vayk porte tout aussi haut le drapeau arménien. Si elle renie l’ersatz d’être humain qu’elle est depuis sa morsure, elle ne peut que clamer bien fort ses origines en espérant que l’on oublie tout le reste.
☇ ascendance; Pure elle est du plus profond de son âme. Elle le clame, cache consciencieusement la nature profonde à ceux qui n’ont pas besoin de savoir. De son ascendance elle est fière. Si fière. Dans ses veines court sans aucun doute la magie tzigane dans sa forme la plus pure. Des mots, des gestes qui sans cesse rappellent qu’elle n’est pas de la plèbe. L’hybride déchue n’a que mépris pour ceux dont le sang n’est pas pur, que profonde haine pour ceux qui renient l’ascendance, trahissent le sang. Ils ont encore la pureté, celle qu’elle s’efforce de récupérer par tous les moyens et ne conçoit pas qu’on puisse aller à l’encontre des principes.
☇ métier ; Médi-Expérimage du département blessures par créatures vivantes de St Mangouste. Elle ferait tout pour passer chef du département. Tout pour enfin pouvoir diriger à sa guise, ne pas avoir à souffrir des nuits précédant la lune ronde à son zénith. Son affliction a conditionné jusqu'à sa vocation professionnelle. Extrêmement bien documentée sur la lycanthropie, elle pourrait être spécialiste déclarée du domaine lupin si ce simple fait ne lui donnait pas la gerbe. Elle a consacré toutes ses études, toutes ses thèses et une grande partie de ses recherches à la découverte d'un remède à la malédiction. En étudiant chaque parcelle, chaque blessure liée aux créatures pour en déceler les moindres changements, Vayk a fini par maîtriser son domaine sur le bout des doigts.
☇ camp ; Outre son attachement particulier à la mère patrie, à son propre clan, sa loyauté relative va au Lord, au Gouvernement en place, par éducation autant que par idéologie. Les préceptes dans lesquels elle s'est enfermée sans savoir en sortir, la persuasion d'être dans le vrai, d'obtenir la reconnaissance de ses pairs par le règne de terreur. C’est idiot, mais elle est persuadée que le Lord a une solution. Que comme il récompense ses disciples, il lui offrira un remède. Il a bien fractionné son âme, alors…
Elle collabore pleinement avec les mangemorts, sans honte. En théorie. La réalité n’est pas qu’elle ait particulièrement d’embarras à jeter les anciens camarades, les anciennes connaissances en pâture au Magister mais son instinct de survie est beaucoup plus développé que toute autre chose. Jamais elle ne mourra pour une idéologie, pour sang porté au triomphe. Jamais elle ne se sacrifiera pour un autre. Plutôt vivre comme une louve. C’est dire.

☇ réputation ; Il y a les regards méprisants de ceux qui savent, ceux qui voient la louve avant la femme. Il y a la honte de ne plus être pure, de ne plus mériter sa place avant d’avoir pu se débarrasser de l’avilissement qui lui court les veines. Elle s’arracherait les artères, le cœur, si ça pouvait garantir un minimum de résultat.
Des très rares partisans au courant du poison dans ses veines, elle endure les remarques sifflées. Ils n’ignorent pas qu’elle serait capable de tout pour un regard du Magister, pour qu’on les laisse en paix, elle et sa malédiction. Désespérément vouée à rêver d’ordinaire, les ambitions noyées, elle s'évertue à mener un semblant de vie normale, exécutant pourtant sans ciller les demandes du Lord et consorts avec, en échange, son emploi assuré, la sécurité de son identité.
Le tout-venant la connait comme la solitaire, la scientifique qui fixe les patients comme si elle allait les dévorer. Ceux au sens de l’observation aigu lisent le mépris dans son regard, la froide morsure de la rage jalouse bien cachée derrière les couches épaisses de bienséance. Dans ses mots suintent l’ambition, l’air supérieur et le dédain pour la piétaille. Jamais, pourtant, un verbe plus haut que l’autre, la mesure est toujours de mise lorsqu’il s’agit de converser. Elle rit, sourit, minaude aux beaux yeux de l’interlocuteur et serait même d’agréable compagnie (du moins aussi agréable que pourrait l’être un meuble avec des cheveux). Pour s’intégrer, elle se fait violence, disparaît dans les convenances.
On dit qu’elle vendrait ses amis les plus proches pour s’élever. Qu’elle marcherait sur des nourrissons pour s’en faire un piédestal. Que les seules choses qu’elle ne renie pas sont sa Patrie et son clan. Qu’elle n’existe pas par elle-même.

☇ état civil ; Célibataire. Elle était fiancée, Vayk. Pendant très exactement trois jours, huit heures et vingt-cinq secondes. Puis c’était fini. Depuis, elle ne cherche pas, elle ne cherche plus. La Louve dans ses entrailles refuse n’importe qui, de toute façon.
☇ rang social ; Rachetée, elle ferait partie de l'élite si son sang ne s’était pas perdu dans l’avilissement hybride. Elle serait encore l’élite si elle n’était pas soumise aux caprices de la reine Sélène.
Dans un monde où l’élite domine, où l’élite est partout, Vayk peine assurément à s’aménager une place, à s’en trouver une.

☇ baguette ; La baguette originelle n’est plus depuis longtemps. Au même titre que les deux suivantes. Abandonnées, brisées, jetées. De la rage à la fuite, les raisons sont multiples, aucune n’est valable. A ses yeux, aucun sorcier ne devrait se défaire de ce qui fait son essence après son sang. L’hypocrite se vante peu des mésaventures de ses baguettes. L’actuelle est faite de frêne, 27.4cm, nerf optique de sombral. Fine et souple comme les précédentes, faite pour les informulés, Vayk veille à ce qu’elle soit sobre et passe-partout.
☇ épouvantard ; La peur dans les entrailles, Vayk n’a jamais tenté l’expérience de l’épouvantard. Par peur de la peur elle-même. Elle y verrait avec horreur le soleil naissant. Un massacre. Et elle, au milieu, riant comme une démente.
☇ risèd ; Bien haut, sa majesté la Lune. Et sa propre silhouette, constante, immobile. Esclave libérée de sa reine capricieuse.
☇ patronus ; Une autruche. Ridicule et humiliant, fort heureusement pour elle, son usage n’a jamais été requis. Elle ne sait pas si elle saurait réellement en former un de nouveau.
☇ particularités ; Les crocs au sang, le hurlement pour la lune, les suppliques aux os qui s’effritent, Vayk est une louve qui ne pourrait plus rejeter tout son être. Dans le déni complet, elle entend à ce que le reste du monde le soit aussi.
☇ animaux ; Aucun. La peur viscérale des animaux l’a toujours empêché d’en avoir. Elle n’aime ni les lapins, ni les hiboux, ni les boursoufflets. Et désormais, celui qui la dévore de l’intérieur est plus que suffisant.

   
☇ Infos complémentaires ;
Peur de la violence. La sienne, celle des autres. L'aversion marquée pour les coups d'éclats, le sang qui gicle. L’odeur et la vue du carmin la mettent mal à l’aise, autant par dégoût que par attirance naturelle. Une ambition dévorante constamment ramenée au second plan. Les souhaits personnels tenus en laisse mais les rêves de grandeur occupent une place immense. La reconnaissance pour tout objectif. Dans le fond de ses entrailles et malgré tout le paradoxe que cela engendre, elle se fascine pour la douleur, sa condition et les affres des maudits de la lune. Egoïste. Les peurs, les désirs, les pensées. Tout se rapporte à son être et son être seulement. Elle aimerait que ce ne soit pas le cas, que l’amour qu’elle a pour son clan supplante le reste mais Vayk n’y peut rien, en dépit d’un dévouement incomparable, la majorité de ses désirs la concerne personnellement. Morsure couvrant ses reins, le côté gauche labouré par les crocs du chien de chasse familial, des années avant que la Bête n’appose sa marque sur l’épaule. L’animal tué de ses mains, un coup de carabine demandé par ses parents. Docile, soucieuse de ne pas les décevoir, elle s’est exécutée. Choc de la violence, choc de la mort entre ses doigts mais nulle compassion. Aucune pitié pour les bêtes enragées, les monstres aucune pitié pour ceux ne suivant pas les règles. Le châtiment qui se doit d’être appliqué, la peur des animaux exacerbée. Goût fort prononcé pour la viande rouge (voire bleue) mais il est évident que sa position ne le permettrait pas. Crainte inévitable de voir les regards teintés de dégoût, elle se fait violence, toujours. Opiniâtreté certaine et obstinée née de son acharnement à vouloir briller aux yeux de la famille, rattraper la faute de naissance. Elle ne démord jamais des objectifs fixés et fait tout pour que jamais son chemin ne soit dévié. Quoi qu’il puisse arriver, Vayk ira jusqu’au bout. Deux baguettes ont fait les frais de la louve, de son obstination à ne jamais s’en séparer, même à la lune levée. La première s’est brisée lors d’une des transformations initiales. Elle a perdu la seconde il y a tout juste un an. Métamorphose chaotique pour des essais de potions infructueux ; baguette abandonnée, jetée aux bois et jamais retrouvée. Transformation douloureuse il y a un an. Perte de sa baguette, du contrôle, des souvenirs. Elle s'est éveillée au matin, douleur et honte, sans vêtements, sans honneur. Elle n'en parle pas, ne cherche pas et évite de creuser les flashs dans la nuit. Il y a chez Vayk l'immense paradoxe d'être une aristocrate, une fille de bonne famille élevée dans la mesure et la bienséance mais dont les entrailles abritent une violence sans borne. Chaque jour, elle s'applique à polir son image pour que le tout-venant oublie sa disgrâce. Elle en est venue à être obsédée par le regard des autres, paranoïaque à l'idée que tout le monde sache et la montre du doigt pour les jeter dans la fange, elle et la Louve. Alors elle ment. Vayk est de ceux qui se conforment aux regards, entrent dans le moule avec le plus petit souci du détail. Si elle souhaite avant tout accéder de nouveau aux hautes sphères aristocratiques, elle aime autant que cela se fasse sans éclat, s’intégrer aux sang-purs sans faire de vague. Docile autant que menteuse, Vayk est un bon chien doublée d'un caméléon social, capable de s’effacer à la demande et de réapparaître, radieuse. Par habitude, elle lit entre les lignes pour adopter l’attitude qui conviendra le mieux à son interlocuteur et se plier d’une bonne grâce feinte aux demandes implicites. Elle déploie des trésors d’ingéniosité pour conserver les faveurs de n’importe qui. Diable de chimère. Asexualité à laquelle elle tente de s'astreindre (avec plus ou moins de succès), parce que la louve n'aime personne, que le tabou du sexe similaire est une constante dans sa nature, Vayk aurait pourtant un penchant évident pour la pansexualité. Le sexe de l'autre importe peu à la sorcière qui s'intéresse à l'être plus qu'au reste. Son alter-ego animal est d'un tout autre avis. Il cherche toujours la chaleur, pourtant, la frénésie des corps. Jalouse maladive au plus profond de son être, elle observe amèrement l’Elite avancer sans elle. Tout le monde a mieux, tout le monde est mieux, contrairement à ce qu’elle semble afficher. Cracher son fiel sur ceux qu’elle envie est ce qui lui permet de rester sur les rails, derrière la façade vernie et les murs de Capoue. Plus elle les jalouse, plus elle s’accroche aux illusions.   Elle en retire une intolérance avérée et assumée pour ceux qui renient leur sang, leurs origines. Les Traitres en horreur, les triviaux en basse estime. S’ils ne sont pas dignes, s’ils rejettent le rang qui leur était offert, alors leur existence n’est qu’une insuffisance, une déchéance sans nom. Ses expérimentations sur la Tue-Loup la mènent au bord du gouffre, elle se damne de ne pouvoir observer les effets de ses potions modifiées que le matin venu. Elle est la scientifique folle qui expérimente sur sa propre personne faute de mieux et caresse le rêve un peu fou d'obtenir des cobayes pour ses oeuvres, celle qui s'enferme dans son sous-sol quand la lune est pleine, autant pour surveiller les effets de son travail que pour s'éviter un carnage. Ses matières de prédilection ont toujours été les potions, la métamorphose et les sortilèges. La défense contre les forces du Mal et la botanique ayant un intérêt légèrement minime par rapport au reste, elle leur privilégiait la Magie Noire à Durmstrang. Il n'y a qu'en Soins aux créatures Magiques qu'elle a obtenu un Effort Exceptionnel, note qu'elle s'emploiera à rectifier par des recherches et des thèses par la suite. Bien que parlant couramment anglais depuis son arrivée en plus du russe appris à Durmstrang, il lui arrive encore de chercher ses mots, de laisser le magyar trébucher de ses lèvres, lui retirant le peu de répartie qu’elle possède encore. L’accent slave sur le bout de la langue, soudain guttural. Vayk a tout fait pour s’en débarrasser mais en est incapable. Si, quelque part, elle est heureuse de conserver ce bout de Hongrie bien ancré dans son être, elle s’en blâme la plupart du temps. Les regards, le rappel soudain qu’outre son nom plein de consonances slaves, elle est bel et bien étrangère. Soucieuse d’intégration, elle boit plus de thé que les Anglais eux-même.  L’heure du thé est prétexte à prendre sa Tue-Loup à heure fixe, réglée comme une montre suisse. Elle a toujours, outre la potion qu’elle prend habituellement, modifiée ou non selon le statut de ses recherches, une fiole pleine sur elle et une dans son sac. Pour les accidents. Dépendante de la potion comme elle le serait d’une drogue, elle s’y accroche désespérément avec l’espoir que ses expériences soient un jour concluantes. La co-existence de Vayk et sa louve est un éternel combat. Elle cherche encore l'équilibre mais sait très bien qu'elle ne s'en satisfera jamais. Elle veut les pleins pouvoirs tout comme l'animal souhaite dévorer le territoire de l'humain. La potion lui permet de garder un certain contrôle sur la bête les nuits de pleine lune mais ne règle pas le problème d'irritabilité, de rage incontrôlable qui l'envahit les jours précédents. Elle n'empêche pas non plus la transformation et, de toute évidence, c'est ce qui la dérange le plus. Craintive et farouche, Vayk a peur de tout, tout le monde. Du regard des autres, de leur avis. Peur de l'avenir, peur de l'échec. En dehors de ceux qu'elle connaît depuis longtemps (et encore), elle n'accorde un fragment de confiance qu'à peu de personnes. Et c'est aussi bien ainsi. Pourtant, elle est terrifié à l'idée d'être seule, abandonnée ou rejetée. Pour toutes ces raisons, elle s'évertue à se conformer aux standards, ne pas faire le moindre écart. Passionnée par énormément de domaines, Vayk n’a de cesse d’apprendre et tous les sujets retiennent toujours un tant soit peu son attention. La curiosité comme vilain défaut, elle s’approche des flammes jusqu’à se consumer. La secrète aimerait tout savoir des autres sans avoir à se dévoiler. Une propension aux conversations creuses, vestige d'une éducation de femme-ornement. Elle déteste la trivialité mais craint le silence encore plus. Il faut qu'elle parle. Sujette au Mal du Portoloin et légèrement nauséeuse après un transport en cheminette, Vayk n’aime pas non plus transplaner, ce qui, hélas, est devenu plus ou moins nécessaire par les temps qui courent. Il lui faut toujours quelques minutes pour se remettre d’un déplacement magique, si le choix lui est laissé, elle préfèrera toujours marcher, monter à bord du Magicobus ou même voler. Enregistrée auprès du Ministère en tant que lycanthrope, elle fait profil bas et tout ce qu’elle peut pour se tenir loin des employés de régulation. Elle veut juste la paix.   Violoniste depuis l’enfance, elle joue son répertoire à la perfection. Sans bavure mais sans passion. Pas d’attrait particulier pour la musique et pourtant, on la suppose musicienne éclairée. Médicomage douée mais sans grande empathie, elle a tendance à s’intéresser plus aux dossiers inhabituels, aux réactions physiques hors du commun plutôt qu’aux souffrants ordinaires. Elle aimerait avoir un certain charisme outre celui qui émane de la bête. Une grâce bien à elle qui ne lui donne pas l’air d’une vieille goule revêche. Elle essaie de rire gracieusement, de minauder un peu mais ça n’est pas son point fort. Au mieux elle a l’air ordinaire. Au pire, une palourde constipée avec un simulacre de sourire ferait mieux qu’elle. Elle aimait bien Dumbledore pour ce qu’il a fait pour elle. Elle ne l’avouera bien sûr jamais mais elle a versé quelques larmes à l’annonce de son décès. Spécialiste des loups sans s’en revendiquer, Vayk a fréquenté des meutes pour les besoins de la science sans jamais céder à l’appel, pourtant fort, de la communauté. Elle s’est tenue le plus loin possible de la horde Thurisaz et a brièvement côtoyé les Eihwaz. Curieuse habitude prise avec le temps, Vayk aime se déplacer en balai. Elle a toujours cru qu’être louve lui donnerait le vertige mais ça n’est nullement le cas et elle possède un balai dernier cri immatriculé au Ministère qu’elle utilise autant que possible.

   ☇ Liens recherchés ;
- Responsable au ministère [wizards/death eaters]: Enregistrée sur les registres, Vayk a toujours été surveillée de près, bien que les derniers évènements aient au moins eu l'avantage de lui donner un peu plus de répit sur ce plan. Il est soit sont ancien agent de liaison au sein de ministère, soit le nouveau (à développer, coucou l'idée de 3h du matin)
- Propriétaire de sa baguette [tout camp]: Vayk a perdu sa baguette il y a bientôt un an et n'a jamais osé la chercher. Cependant, n'importe qui aurait pu tomber dessus. Qu'il soit hunted, ancien rebut, insurgé, mangemort ou rafleur. Le camp du magister pourrait avoir des doutes sur sa loyauté (à développer au cas par cas)
Listing des rp prévus 
• Blair Hugues ; Bitten
• prénom nom ; prénom nom
Listing des rp en cours (4/5)
• Aksel Hvedrung ; You're starting forest fires
• Adele Bones ; How (not) to save a life
• Ardal Ollivander ; Wander
• Bellatrix Black-Lestrange ; Beneath the skin
• Theodore Nott ; There will be blood
• Clyde Avery ; The Hills
• Rolf Scamander ; [Mission]
• A-J. Eshmé Sternberg ; like a wall of stars, we are meant to fall.
Listing des rp terminés (0)
 • prénom nom ; titre du rp
  • prénom nom ; titre du rp
  • prénom nom ; titre du rp
  • prénom nom ; titre du rp
Liens en cours/à ajouter
• Owen Avery ;
• Anna Grimaldi ;
• Kirill Moltchaline ;
• Vincianne de Lancastre ;
• Octave Lenoir ;
• Bellatrix Black-Lestrange ;
• Draco Malfoy ;
• Illario Leonelli ;
• Blair Hugues ; u.c

Liens perdus
• Sergueï Moltchaline; Des rumeurs, la langue slave jetée au vent. Elle aurait voulu rencontrer Sergueï, mieux le connaître pour mieux connaître son frère. Elle n'en n'aura pas l'occasion.


   


Dernière édition par Vayk Esterházy le Jeu 29 Oct 2015 - 22:07, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
Girls wanna have fun
une citation de ton choix une citation de ton choix

Adele Bones

ft. Natalie Portman
Etrange, fatale alliance de deux médicomages au sang trop épais, porteur de trop de souillure pour pouvoir prétendre à la marque du Lord, à la pureté si souvent révérée. Adele est de ceux qui savent et pourtant ne jugent pas, fait suffisamment rare pour que Vayk sache en apprécier la teneur. Adele n'a jamais jugé, des débuts impitoyables dans le monde de Ste Mangouste à la formation tacite de leur duo spécialisé dans les cas particuliers. Cavalcades dans les couloirs, passion commune inavouée pour le métier (un peu pour l'autre, aussi), admiration mutuelle en écho.
Vayk discerne chez son aînée la même ambition, la résonance inévitable de leurs caractères semblables plante le décor d'un duo terrible. L'amitié est tacite, inexprimée, derrière le persiflage facile, les considérations professionnelles et pourtant, on n'attaque pas l'une sans s'en prendre à l'autre, on envisage difficilement un patient particulier sans s'attendre à les voir débarquer au détour d'un couloir, des éclats de voix retentissant déjà sur la façon d'aborder le problème.
Evolution (Sujet
Eshmé Sternberg

ft. Lana Del Rey
D'Eshmé, Vayk ne connaît que ce qu'elle veut bien voir et bien entendre. Elle se laisse aveugler par le talent, l'apparente perfection qui découle de son mariage. Elle se laisse aveugler par la beauté et les paillettes. S'est laissée, plutôt est le terme qui conviendrait mieux. Les deux louves ont toujours eu une relation à part, pleine de paradoxes et de non-dits, chacune piochant chez l'autre ce qui l'arrangeait le mieux, Eshmé comme garde-fou des nuits de pleine lune après qu'elle ait croisé sa contrepartie animale, accord passé pour transformer le malheureux hasard en opportunité intéressante. A fil du temps et surtout au fil des nuits, Vayk s'est attachée à la rousse plus animale qu'elle ne l'est elle-même. Elle a appris à apprécier les nuances, le dédain habituel, aussi a-t-elle été profondément déçue de ne plus la voir pendant plusieurs lune.
Evolution Jusqu'à ce qu'elle réapparaisse sur les lieux de transformation habituels, demandes et explications confuses au bout des lèvres. (Sujet)
Anna Grimaldi

ft. Jessica Chastain
Souvenir lointain d'une vie jetée au loups, Anna est un vestige que Vayk conserve pourtant jalousement, presque affectueusement. Connue très tôt, avant que la Louve ne prenne ses quartiers dans les tréfonds de son être, Anna a toujours été de bonne compagnie lors des cocktails en Angleterre, une correspondante à la verve aiguisée. Sans être de ceux réellement au courant des changements opérés, elle fait partie de ceux ayant participé à son intégration en Angleterre, une aide précieuse que Vayk ne pourra jamais nier. Le lien est ténu mais se maintient malgré les réticences [UC]

Prénom Nom

ft. avatar
Rédiger le premier lien ici
Prénom Nom

ft. avatar
Rédiger le deuxième lien ici
Prénom Nom

ft. avatar
Rédiger le troisième lien ici


Dernière édition par Vayk Esterházy le Lun 30 Nov 2015 - 4:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
Boys don't cry
une citation de ton choix une citation de ton choix

Aksel Hvedrung

ft. avatar
Loin le temps où ils formaient un couple. Loin les rires, les sourires. Promis l'un à l'autre pour des alliances familiales, Aksel et Vayk ont mis du temps à se reconnaître, s'accepter, s'apprivoiser. Si la Hongroise se pliait de bonne grâce à l'avenir tout tracé, le futur déjà décidé entre les mains des aînés, une partie de son être désapprouvait ouvertement les actes du clans allié. Pas de place pour les canailles, tout descendants de Dieu puisent-ils être. Pourtant, elle a trouvé un écho étrange de sa propre personne chez Aksel, à sa grande surprise. Affection grandissante née de leurs points communs, de la liberté trouvée au bras du Danois. Satisfaction de découvrir que son fiancé ne pouvait être que son meilleur ami, un allié de poids pour traverser les tempêtes. Tout s'est brisé lors de sa dernière année. Fiançailles, liens, avenir.
Il a fallu parler, expliquer que la colère rongeait sa peau, qu'elle avait une nouvelle souveraine et qu'elle ne souffrait nulle concurrence. Que le clan avait décidé. Mais lui... il a offert son aide précieuse, des conseils pour guider la Hongroise à l'anglais hésitant. Aksel est toujours resté là, jamais bien loin, dans les lettres et les missives, les souvenirs un peu arrangés.
Les nouvelles se font ténues, en ces temps troublés. Elle s'agace un peu de ne pas en avoir assez à son goût. Elle craint pour la vie du rejeton du dieu polisson. Se mettre en danger ne lui va pas au teint, elle le sait trop enclin à apposer sa marque dans l'Histoire. Elle sait les penchants du clan Hvedrung et ne peut que craindre l'aboutissement.
Clyde

ft. avatar
Une soirée, une nuit, sa menace à lui pour contrebalancer la mort dans ses veines. Elle l'aurait voulu pour elle, rien que pour elle mais il s'est fait fuyard, traqué comme une bête. Peut-être le croisera-t-elle sous la lune.
Prénom Nom

ft. avatar
Rédiger le troisième lien ici

Prénom Nom

ft. avatar
Rédiger le premier lien ici
Prénom Nom

ft. avatar
Rédiger le deuxième lien ici
Prénom Nom

ft. avatar
Rédiger le troisième lien ici


Dernière édition par Vayk Esterházy le Dim 7 Fév 2016 - 18:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
Je ne vais guère avoir le temps d'épiloguer de suite mais je pose ma marque russe :russe: . Rien que pour le plaisir -entre autre- ineffable de t'appeler "la hongroise" ♥️.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
Avec graaaaaaand plaisir fire L'accent incomparable de Sergueï apportera assurément une grande valeur ajoutée au-dit surnom (Puis bon, j'avoue je groupise un peu parce que j'ai lu ton sujet avec Gwen hier et... mdr mdr et Sergueï est si parfait ♥️)

Si tu as des idées, je prends volontiers kr
En vrac je fais quand même une réponse un peu constructive:
A priori je pencherai vers quelque chose de positif (alignement chaotique bon) ou neutre, premièrement parce que Sergueï n'a pas de rejet particulier pour les hybrides, ce que Vayk saura apprécier (tout en retenant une légère perplexité parce que son éducation est faite ainsi et malgré les années elle est incapable de s'accepter) et deuxièmement parce qu'il est silencieux, peu encombrant (comme un aspirateur). Je l'imagine assez bien apprécier son détachement vis à vis des trivialités, un peu jalouser son air impassible, air qu'elle afficherait probablement si elle n'était pas occupée à jalouser la moitié de la planète et à avoir peur de l'autre facepalm
D'un autre côté, son silence renvoie pas mal de choses et je pense que Vayk s'y retrouverait avec son propre malaise. Elle est habituée aux conversations futiles par éducation donc probablement incapable de fermer sa mouille plus de dix minutes dent du coup bon, faudrait qu'elle l'ouvre pour dire n'importe quoi, mauvaise habitude qui a la vie un peu dure (probablement quelque chose comme "vous avez entendu parler du nouveau balai en production ? J'ai entendu dire qu'il était d'un confort incomparable" facepalm)
Elle s'adapte plutôt bien mais comment lire entre les lignes de quelqu'un qui parle peu... hm (oui, elle est un peu pourrie. Elle sait discerner les inflexions de la voix mais alors le reste... ._.)
Du coup, j'ai pas d'idée bien précise en tête mais j'me dis que Vayk aurait du mal à se positionner face à quelqu'un qu'elle pense apprécier, c'est assez rare que ce soit instinctif pour qu'elle fasse un peu la gueule. Enfin bref.

Bon j'ai raconté n'importe quoi, pardon, je suis ouverte à toute proposition erf
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
Han mais c'est trop adorable calin Je suis le happy pop que Sergueï plaise parce que c'était pas gagné vu le côté silencieux/introverti ♥️.

hvfjydgrigf Tu m'as donné plein de pistes! Je penche aussi fortement pour quelque chose de positif. Déjà le lien serait dû à leur statut d'étranger. Du coup "la hongroise" (ouais bon "la hongrrrrrrroise" plutôt haha ) aurait quelque chose de presque familier. Ensuite de fait, Sergueï est l'un des rares à ne pas être regardant en ce qui concerne les hybrides. Au contraire même. Dans son système de pensées, les sorciers se fourvoient à ce propos puisque les créatures comme les vélanes, les elfes, les lycans, tatie Danielle etc, c'est aussi l'origine de la magie gnagnagna je raconte trop sa vie là ow .

Si j'ai bien compris il y a peu de chance cela dit qu'il apprenne qu'elle soit semi-louve? Elle ets dans registre mais je sais pas si c’est le genre de chose auquel aura accès Sergueï (est-ce qu'il chercherait même à avoir accès tout court). Cela dit elle fait des recherches, et son frère aussi. Il peut très bien l'avoir aborder dans ce sens là.

Ah question total subsidiaire mais... parle t'elle russe? :russe: des notions? elle sait commander le caviar et le vodka? :p
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
hehe Cet accent est du plus bel effet.

Autant elle y verrait une légère provocation au début, le rappel un peu trop brut de leur statut d'étrangers alors qu'elle est sur le sol anglais depuis plus de dix ans, elle finirait certainement pas s'y habituer et saisir le lien entre les deux.

hm Aloooors, effectivement, Vayk est pleinement louve alors du coup, elle s'en vante plutôt moyennement pas du tout. Elle préfère fermer sa mouille sur la question parce que bon, elle a un peu beaucoup honte. Son statut n'est peut-être pas connu de tous les mangemorts donc si Sergueï ne l'apprend pas par lui-même/hasard/quelqu'un d'autre, il est peu probable (mais pas impossible) qu'il l'apprenne de sa bouche. Après il est également possible qu'elle se grille toute seule, soir précédant la pleine lune, des questions un peu trop pressantes. Avec le silence de Sergueï, sa propension à mettre les gens face à eux-même, Vayk aurait été plus prompte à trébucher qu'avec n'importe qui d'autre.
Sur le plan perso, j'imagine qu'elle a sa petite réputation dans le milieu concernant ses connaissances quasi encyclopédiques sur les loups et les blessures liées aux créatures ou à Ste Mangouste avec ses pratiques plus ou moins acceptables ("Non mais je vais vous soigner, laissez-moi juste mettre un peu de dictame sur cette plaie pour voir comment ça réagit") donc on peut très bien creuser du côté de Kirill (que je vais forcément aller harceler pour un lien :russe:) pour ces choses-là.

Enfin bref. Tout ça pour dire qu'on a tout plein de possibilités pour leur premier contact et leur façon de se rapprocher. Vayk aurait tout aussi bien pu avoir un intérêt pour le nom de Sergueï. Intéressée comme elle est, je suppose que la réputation de Kirill ne lui aurait pas échappé que le contact avec son frère aurait pu être totalement intéressé de prime abord. Elle aurait probablement un intérêt plus poussé pour Sergueï en découvrant sa personnalité et son rapport particulièrement singulier avec la magie et l'hybridité, un avis éclairé qui mérite d'être creusé, donnant peut-être même un nouvel éclairage à ses propres recherches, son propre statut et sa vision des choses hm Sans se remettre elle-même en question, elle respecterait assurément l'avis de Sergueï plus que celui d'un sorcier lambda.

Pour ta question subsidiaire, oui elle parle russe :russe: Elle sait commander vodka, caviar et probablement faire du bortsch mdr Elle a appris autant pour Durmstrang que pour l'intégration au soviet et des éventualités de mariage avec des héritiers Russes (bon il se trouve qu'elle a fini avec un anglo-danois mais bon hehe ) mais bref. Elle a pas pratiqué depuis longtemps donc c'est probablement balbutiant mais ça ne s'oublie pas vraiment :russe:

J'ai trop écrit pour pas grand chose, j'espère que tu arrives à faire le tri et à comprendre ce que je raconte, sinon n'hésite pas erf
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
:russe:
On devait trouver un lien. :russe:

huug
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
Hannnnn. J'aime bien l'idée -tu m'arrêtes si je dis des conneries parce que ça va vite avec moi :p- de faire un rp où il le découvrirait en fait. Qu'elle est loupinette. Le truc c'est que le rp ce serait bien après l'event si c’est ok pour toi? J'aime pas trop faire attendre les gens pour les réponses erf . Non seulement il y aura découverte mais probablement conversation "why tu te caches? etcetc".

Surtout en fait si elle parle russe. Il sera plus à l'aise de ce fait et discutera avec elle plus ouvertement, apportant une certaine connexion naturelle. Parce que c'est sa langue voilà. Bon après, c’est pas un bavard hein XD.

Du coup si ça te va, on se réserve le lien et on voit comment ça ira en rp directement? Je penche d'ores et déjà pour de l'amical sincère :russe:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
Ili; En effet mais bon, y'a pas que moi qui cherche :russe:
Bon en vrai j'ai un début d'idée. Ilario était dans quel service à Ste Mangouste ? Il veut pas avoir été un des internes stagiaire de Vayk juste avant de passer insurgé ? hehe

Sergueï; C'est parfait, j'avais l'idée en tête aussi sans vraiment savoir si ça collerait avec toi mais c'est avec grand plaisir après l'event, je saurais attendre calin
Donc oui, on se fait le reste par Rp, dès que tu peux tu me fais signe (ou je te fais signe en te pleurant dessus, ça dépendra hehe ) mais a priori y'a de grandes chances pour que ce soit sincèrement positif :russe:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

(Vayk) Bottle up the memories and let them keep me company

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Aquarius Memories — Licorne
» Holaaaa
» Ice Memories (PV-Melvin)
» ~~ Kairi...Broken Memories [FINIE]
» sad memories - milah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-