sujet; Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus.

Invité
Invité
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty
Morgana Elektrâ Ives
feat Eva Green • Eden Memories
 

• nom complet; Morgana Elektrâ Ives. Pensez ce que vous voudrez, mais à patronyme différent, histoire différente. Il est le fondement de la personnalité, les premières projections des désirs que les parents font sur leur enfant. Porteurs d'espoir ou de malédiction, il est une marque. Ainsi, l'histoire de Miss Ives est double. Morgana d'abord : "née de la mer", soeur d'Arthur Pendragon, druide, prêtresse, sorcière, fervente protectrice de la magie et des cultes anciens. Elle est aussi reconnue comme l'une des plus grandes parricides de l'histoire médiévale. Empoisonneuse, séductrice, adepte de la magie noire, peu ont été les moyens qu'elle s'est refusée pour arriver à des fins pourtant honorables.

Elektrâ ensuite : "La brillante, la lumineuse". Fille du roi Agamemnon, elle est l'illustre princesse matricide qui plongea Thèbes dans la guere civile au nom d'un idéal de justice. Aveugle, obstinée et vindicative mais d'une droiture sans faille, elle est l'image même de la vengeance totale. Oeil pour oeil. Dents pour dents, telle était sa devise.    

• surnom(s) ; A Poudlard, certains de ses bons amis la nommaient Corvus à cause de ses longue boucle d'ébènes et de son caractère particulièrement austère. Depuis, on évite de la surnommer de crainte qu'elle n'entre dans l'une de ses colères froides et silencieuses qui retentissent autant que les tempêtes irlandaises.   

• naissance ; 17 mars 1970 - Fort Augustus, Ecosse

• ascendance ; Sang-Mêlée. Longtemps les Ives se sont enorgueillis de leur ascendance prétendument noble. Toutefois,   force est de constater que certains ratés dans les branches les plus récentes de l'arbre ont amené une mixité non souhaitée . Ainsi, Morgana fut entourée pendant ses jeunes années d'idées aussi réactionnaires que dangereuses.  

• camp ; Morgana est une insurgée. Recherchée activement par les autorités pour avoir emporté avec elle quelques secrets hautement confidentiels du département des secrets, elle se cache sous différentes identités en attendant de porter un coup mortel à l'ennemi ou bien de trépasser.  

• métier ; Anciennement langue-de-plomb, on ne connaît que peu de ses activités. Son dossier révèle des aptitudes importantes en sortilèges.  

• réputation ; Ses collègues la jugent  compétente bien que particulièrement difficile d'accès. Miss Ives est  une femme de peu de mots.  Elle ne se lie d'ailleurs pas facilement avec les autres. Plus qu'une austérité méprisante, c'est une réserve profonde qui la maintient à distance de ses congénères. Certaines rumeurs courent sur son cynisme proche de la cruauté et de son humour acerbe.  

• état civil ; célibataire, sans enfant. D'aussi loin que les souvenirs de ses parents remontent, Morgana ne leur a jamais présenté prétendant. Pourtant la jeune femme est loin d'être aussi immaculée que sa grand-mère veut bien le penser. Malgré son envie sans cesse renouvelée de créer une crise familiale sans précédent, elle n'a jamais eu l'égoïsme d'amener l'une de ses compagnes au domaine familial.

• rang social ; Elle aurait pu, sans faire partie de l'élite, s'assurer un avenir reposant loin des conflits et des meurtres de masse. Cependant, de retour en terre des angles après un voyage de plus de deux ans, elle prend place aux côtés de la branche la plus radicale des insurgés, non sans avoir emporté un petit souvenir de ses années au service de l'Etat.

• particularité(s) ; Animagus - Chien loup de Saarloos (demande en cours)


• patronus ; Un corbeau en souvenir d'amis depuis longtemps perdu de vue. Elle ne souhaite d'ailleurs pas les retrouver de peur d'avoir à leur trancher la gorge. 

• épouvantard ; L’aliénation. Elle se voit prisonnière de son propre corps, incapable de penser, de se mouvoir. C'est sa propre part d'ombre qui vient la hanter pendant les nuits sans lune alors qu'elle s'endort sous un plancher, dans les égouts, dans les bois. Et se répéter silencieusement qu'elle ne tombera jamais entre leurs mains  

• risèd ; La liberté. Elle voudrait pouvoir faire fi des années de carcan que son instruction rigoriste ont produit sur sa façon de penser. Si elle avait été moldue, elle userait encore ses genoux sur les bancs d'une église en priant un Dieu oublieux de bien vouloir lui pardonner ses déviances et ses vices. Elle se débat avec les règles et tente chaque jour de remonter le chemin que ses géniteurs ont tracé pour elle.


• animaux ;  Aucun 

• baguette ; 25.3 cm, ébène et plume de phénix. Elle est particulièrement flexible

• miroir à double sens; Le bronze a été usé par le temps et les éclats qui l'ont hérissés forment une étoile à six branches parfaitement régulière.

• INSURGES •
Perso Inventé

The stars have faded away

► Avis sur la situation actuelle :

Au départ, tu as suivi les rumeurs d'une oreille distraite. Quand le Lord Noir est tombé tu n'avais qu'une dizaine d'années. Assez vieille pour comprendre qu'il était important pour tes parents mais pas encore suffisamment mâture pour saisir l'implication de tes parents dans ses projets. Quand il est revenu une première fois, tu étais à l'autre bout du monde, à moitié enterrée vivante dans une mine au fin fond de l'Alaska. Tu as longtemps voyagé pour le compte du ministère, fuyant les allées austères du département des mystères. Et enfin, il vous a rappelé. Tu aurais pu rester cachée, perdue à jamais pour les tiens. Lâches parmi les lâches. Tu as répondu à l'appel pour les morts de Poudlard, pour l'idéal qu'ils représentaient. Tu es rentrée à la maison. Tes parents se sont réjouis un temps puis tu t'es parjurée. De planque en maquis, tu restes en contact avec les membres de ton groupe, prête à l'impensable et au meurtre pour rétablir la justice. Puisqu'il faut que le visage des meurtriers soit noir, que leur mains deviennent écarlates. C'est cela la lumière. C'est cela qui fait que tu te bats.  

► Infos en vrac :Morgana a toujours présenté des prédispositions pour les sortilèges et la métamorphose. Elle pratique régulièrement la méditation et se montre extrêmement patiente lorsqu'il s'agit d'exercer son art dans ces deux domaines. Nombres sont les échecs qui ont jalonné son parcours mais elle ne s'est jamais laissée abattre malgré quelques séjours à Sainte-Mangouste. Au cours de ses études supérieures, elle s'est spécialisée dans l'école de l'entropie. Cette discipline vise à insuffler à l'adversaire des sensations si terrifiantes qu'il en devient incapable de se défendre. Morgana se mord les lèvres lorsqu'elle est anxieuse. Il n'est pas rare qu'elles soient gercées ou ensanglantées. Cette manie, bien que totalement désapprouvée par sa mère, n'a jamais pu être enrayée. C' est une jeune femme  déterminée. Rien ne l'empêchera d'accomplir la tâche qu'elle s'est imposée : ni la frustration, ni la douleur, ni la peur ni même la mort ne semble être qu'un piètre obstacle.  Il est fort probable que lorsque le fil de ses jours sera rompu, elle revienne sur terre pour accomplir sa volonté. Morgana est, en un sens, une digne représentante de la maison du serpent. Ainsi, elle n'hésitera pas à user de tous les artifices pour arriver à ses fins. Sa conscience est aussi souple que le Persifleur animal et elle ne s'embarrasse pas de remords quand il s'agit d'accomplir une tâche ingrate.Elle est en cela profondément égoïste dans le sens où elle est capable de sacrifier tout ce qu'elle possède et tout ce qu'elle ne possède pas dans l'accomplissement de sa tâche.   Miss Ives  est capable de se transformer en animal. Ce dernier comme toutes les formes qu'elle revêt grâce au sortilège est marqué par deux tâches noires situées, si l'incarnation est un être vivant, au dessus de son oeil droit, marquant ainsi l'emplacement de deux grains de beauté. Plusieurs rumeurs courent à son sujet : la première consiste en une légende urbaine la faisant passer pour une folle sanguinaire qui viendrait prélever les rognures d'ongles et les cheveux des premieres années afin d'aller pratiquer des rites interdits dans la forêt interdite, les soirs de pleine lune. Bien entendu, ces fables n'ont qu'un vague substrat de vérité. Quand à la seconde, le bruit courait que la jeune miss Ives avait une nette préférence pour les roses que pour le chou et qu'en sa qualité d'invertie, elle irait sûrement brûler dans un cul de basse fosse. Morgana a énormément voyagé. Avant de devenir langue-de-plomb, elle a effectué plusieurs stages en Scandinavie avant de remonter jusqu'au Groenland. Les dossiers la concernant sont restés confidentiels mais il est de source sûre qu'elle était rattachée à la salle de la mort. Elle est passionnée de littérature moldue et cite de tête des pages entières de tragédie antique. Cette capacité relève de l'hypermnésie.


Nothing compares to you

• pseudo & âge ; Artemisia,  25 ans • comment as-tu trouvé le forum ? bazaart • ton avis, tes suggestions ; réponse. • connexion ; 7/7 • quelque chose à ajouter ? Hum je n'aime pas les poulpes ?

• coup de main pour le bottin ;


2. Si ton personnage est un inventé ;
EVA GREEN (en majuscules) ; morgana ives
Code:
▋ <a href="http://excidium.bbactif.com/u50">▋</a> <pris>EVA GREEN ;</pris> morgana ives


Dernière édition par Morgana Ives le Jeu 4 Sep 2014 - 21:27, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty

La terre est blessée par un loup rouge qui la dévore.


――――――-―•Incendies •――――-―――
« Ils sont rentrés dans le camp. Sortilèges, maléfices, malédictions et acides. Leurs main ne tremblaient pas . Dans le sommeil, ils ont planté leurs armes.  Enfants, femmes, hommes. Ils ont tués mes amis, mes voisins, tués les lointains amis de mes voisins . Ils sont entrés  comme des fous furieux. Les premiers cris ont réveillé les autres et rapidement on a entendu la fureur des miliciens ! Ils ont commencé par lancer les enfants contre le mur. Ils ont tué tous les hommes qu’ils ont pu trouver. Les garçons égorgés, les filles brûlées. Tout brûlait autout, Artemise, tout cramait ! Il y avait des vagues de sang. Les cris montaient des gorges  et s’éteignaient et c’était une vie en moins.  Un mangemort préparait l’exécution de trois frères. Ils les a plaqué contre le mur. J’étais à leurs pieds, cachée parmi les morts qui s’amoncelaient. Je voyais le tremblement de leurs jambes. Trois frères, Artémise. Les miliciens ont tiré la mère par les cheveux, l’ont plantée devant ses fils et l’un d’eux a hurlé « Choisis ! Choisis lequel tu veux sauver. Choisis. Choisis ou je les tue tous ! Tous les trois ! » Et elle, incapable de parole, capable de rien, tournait la tête de droite à gauche et regardait chacun de ses trois fils ! Artémise, écoute-moi, je ne te raconte pas une histoire. Je te raconte la douleur qui est tombée à mes pieds. Je la voyais entre le tremblement des jambes de ses fils, avec ses seins trop lourds et son corps vieilli pour les avoir portés, ses trois fils.  Et elle a dit un nom : « Arthur. Arthur ! » et elle est tombée. Le milicien a abattu les deux plus jeunes.  Les deux corps sont tombés. La mère s’est relevée et au cœur de la forêt qui brûlait, qui pleurait de toute sa vapeur, elle s’est mise à hurler qu’elle était l’assassin de ses enfants ! »

Tu la regarde. Ses pieds nus et sales, ses boucles ébènes collées par la souillure du sang et de la boue, ses mains aux ongles cassés qui tremblent dans la triste lumière du seuil. Un fauve acculé qui vient de bloquer ta porte avec une force insoupçonnée.Tu prends  alors conscience du fossé qui sépare tes souvenirs de l’horreur un peu sordide de sa présence. Ton regard capte l’incendie qui couve dans ses prunelles claires, les cicatrices mal refermées qui marbrent chaque parcelle de peau découverte. Elle gronde dangereusement lorsque tu t'approches, ses muscles se bandant dans une secousse rétive. Peut-être t'inquiètes-tu ? L'as-t-on vu rentrer ? Peut-être sont-ils déjà à ta porte ? Comment leur expliqueras-tu sa présence ? Tu penses à ton mari qui ne tardera pas, au repas qui faut préparer.

"En souvenir de ce que nous avons partagé, il faut que tu partes. Prends cela et ne reviens plus. Je t'en conjure."

Tu lui glisses une bourse pleine gallions dans sa paume. Sa bouche se tord une grimace fugace de douleur. Elle hoche doucement, résignée, puis disparaît dans les brumes du soir non sans avoir murmuré quelques mots silencieux qui n'en finissent plus de te briser le coeur. Tu sais que tu ne la reverras pas.



――――――-―• Fôrets •――――-―――
Certains parlent d’amitiés indéfectibles ou de haines si profondes qu’elles se transforment parfois en amour.  Si on te demandait où commençait votre histoire, tu dirais sûrement par la pluie. La première fois que tu prends conscience de sa présence, elle est semblable à ce soir de novembre où traquée, elle était revenue vers toi  comme un marin vers un havre.  Les courbes à peine esquissée de ses seins, les gouttes chaudes de l’orage ruissellent sur ses épaules, les longues ondes de soie noire qui se déroule jusqu’à sa poitrine.  Elle est assise sur un banc, le dos bien droit. Nue. Ses jambes repliées sont maculées de tâches rougeâtres et de boue, tatouages primitifs et barbares.  Son nez se fronce à ton approche, animale.  

« Si vous marchez dehors, à cette heure et en ce lieu, c’est que vous désirez quelque chose que vous n’avez pas, et cette chose, moi, je peux vous la fournir. »

Elle murmure dans un français impeccable les premières phrases d’une pièce moldue dont tu ne te souviens plus. Cela t’impressionne un peu. Surtout que ses dents blanches luisent dangereusement dans l'air lourd du soir alors qu'elle mord dans une pomme. Bien entendu, si tu as bravé le couvre-feu à cette heure tardive ce n’est sans doute pas pour cueillir des champignons ou chasser le lapin cornu. Pourtant, tu t’arrêtes pour l’écouter. Sa voix est comme un craquement dans un ciel d’été, charriant dans les graves des galets noirs et lisses. Ce soir-là, tu la vois pour la première fois. Elle n'est plus l'ombre studieuse au fond de la classe qui ère silencieusement de cours en bibliothèque. Sa main glacée serre délicatement  la tienne et elle te sourit, comme une évidence.  Certaines rumeurs courent à son propos mais Morgana - puisque c'est son nom - a toujours fait preuve d'une telle désaffection pour ses condisciples qu'elle en était devenue une sorte de croquemitaine qu'on agitait devant le nez des premières années pour les faire trembler.  Et même si tu redoutes les règles que tu ne connais pas, tu oublies ton rendez-vous qui ne pourra te mener qu'à des amours polygamme et tu te laisse porter par l'incongruité et la beauté du moment.  

――――――-―•Le Sang des promesses •――――-―――


Ma très chère Artémise, mon amie chérie,

J'ai commencé cette lettre au début de mon entrée en résistance. Au début, je t'écrivais chaque mois, puis chaque semaine, maintenant quotidiennement. Peut-être abandonnerais-je toute occupation et ne ferais qu'écrire. La fin d'une lettre devient le commencement de la suivante comme un ruban sans fin de mots. Je t'écris dans l'espoir qu'un jour tu me répondras et que tout redevienne comme avant. Même si je sais que c'est impossible.

On ne sait jamais comment une histoire commence. Je veux dire que lorsqu'une histoire commence et que cette histoire vous arrive à vous, vous ne savez pas, au moment où elle commence, qu'elle commence. Je veux dire… Je veux dire que tu  n'es pas là, à marcher tranquillement dans la rue et tout à coup, tu te dis : tiens, voilà une histoire qui commence. Je veux dire on ne le sait pas… puis, lorsque finalement on réalise qu'on est embarqué dans une histoire, on ne sait pas comment tout ça va se terminer. Personne ne peut savoir. C'est seulement à la fin. Lorsque tout est consommé qu'on ouvre les yeux et on se dit : l'histoire est terminée. Elle est terminée et parce qu'elle est terminée, tu te mets à entendre le silence, le grand silence qui a failli te noyer. C'est comme ça. Alors, pour conjurer le silence, on tente de trouver les mots. Pour raconter.
Moi, le premier mot que j'ai trouvé pour pouvoir raconter ce qui s'est passé, c'est le mot "Avant". Je dis avant, mais cela ne fait pas longtemps que je peux dire avant. Je dis parfois "Avant, j'étais naïve, amoureuse, inconsciente. Avant, j'étais une enfant" Mais quand est-ce que j'ai cessé ? Je ne sais pas. Je peux trouver des points fixes. Avant le retour de Celui-dont-on-ne doit-pas prononcer le nom mais est-ce le véritable moment de mon entrée en résistance ? Je crois que comme la flamme qui me brûle, je ne trouverais jamais de réponse à cette question. Peut-être que ce fut la première fois que j'ai goûté tes lèvres, ou bien lorsque j'ai pris mon souffle de vie. Je ne pouvais pas rester en Alaska à regarder notre pays tomber sous les coups de fanatiques. J'ai dû revenir parce que la liberté perd tout sel lorsqu'elle est souillée par la culpabilité. Je veux les traîner sous les flammes ardentes du soleil et ils brûleront, Artémise, ils périront. Puisqu'il n'existe pas de mots pour ceux qui dorment sous la terre, je serais le sémaphore de leurs lèvres closes. Je ne veux pas que tu me consoles, Mina Mine, je ne veux pas que ton amour, ma vie à tes côtés me consoles de ce que j'ai vu et entendu. Alors je prendrais leurs armes, tout ce qui coupe, et tout ce qui fait couler le sang et j'irai dans leur maison. J'irais tout droit au milieu des hommes imbéciles et je me ferais exploser avec une joie que tu ne peux même imaginer. Je leur offrirais une beauté égale à ce que ce siècle a produit en laideur. Chaque époque le mérite.

Ma douce, l'enfance est un couteau planté dans la gorge et il est temps pour moi de le retirer. Quand tout cela sera terminé, grave mon nom sur une pierre et pose le sur ma tombe.

Je t'aime.

Ta plus chère amie, Morgana.







Dernière édition par Morgana Ives le Mar 2 Sep 2014 - 12:54, édité 33 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty
bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty
Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty
Bienvenue  heho

EVA GREEN adore  Si ton personnage est aussi timbré que celui qu'elle interprète dans Penny Dreadful, ça promet!
Au passage, ce morceau de Foals dans ta signature minikr

Citation :
Morgana est une insurgée. Recherchée activement par les autorités pour avoir emporté avec elle quelques secrets hautement confidentiels du département des secrets, elle se cache sous différentes identités en attendant de porter un coup mortel à l'ennemi ou bien de trépasser.
Je t'informe que pour avoir volé des informations au Département des Mystères, tu vas devoir m'affronter What a Face
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty
Le gant est jeté, Monsieur. Nous nous affronterons donc.
Elle l'est plus encore que tu ne peux l'imaginer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty
Bienvenue rougit Bonne chance pour ta fiche yeux Si tu as des questions, n'hésite pas I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty
Je n'y manquerai pas !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty
Bienvenue !
Ce choix d'ava', ce début de fiche. cute
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty
Merci :)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Morgana Ives - Le chien qui n'a plus que la chair sur les os, n'en a pas moins la rage en plus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» autres gifs de chien de race
» Isidore un chien squelette - SAUVE
» URGENT pour un petit chien qui va être euthanasié !
» recherche chien petite taille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Fiches poussiéreuses
-