40 résultats trouvés pour 3

AuteurMessage
Tag 3 sur EXCIDIUM DgxnSujet: 3 630 1 03 + Shape the Future
Mafalda Weasley

Réponses: 5
Vues: 372

Rechercher dans: Pocketowls   Tag 3 sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: 3 630 1 03 + Shape the Future    Tag 3 sur EXCIDIUM EmptyMar 25 Avr 2017 - 19:13
09:01 AM●●●●21 15 62

24 avril 2004

163

#1“Mix a pinch of spice with a dash of charm
And a sprinkling of romance”

#2 “Necks to you”

#3 CHRISTOPHER!!!!!!!  Tag 3 sur EXCIDIUM 2764

#4 Sirius Black & Mina Lima

#5 Musidora Barkwith!


Tag 3 sur EXCIDIUM DgxnSujet: ShapetheFun
Oblivion

Réponses: 12
Vues: 874

Rechercher dans: MSN | Business   Tag 3 sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: ShapetheFun    Tag 3 sur EXCIDIUM EmptyLun 24 Avr 2017 - 20:48
16:18 AM●●●●
ShapetheFun
24.04.2004 — 08:48pm
QUIZ MUSICAL aka la première étape du jeu concours pour remporter des PLACES pour l'EUROWIZ'SING. Les 20 premiers participants qui répondront juste aux questions seront sélectionnés pour la seconde étape !

#1 Dans "A Cauldron Full of Hot, Strong Love", quelle est la recette indiquée dans le 7e couplet en partant de la fin ?
#2 Quel tube du demi-vampire Lorcan d'Eath a été au top des charts pendant 19 semaines consécutives ?
#3 Quel est le véritable nom de "Kit" des Wand Direction ?
#4 Quelles sont les deux identités présumées de Stubby Boardman, leader de l'ancien groupe The Hobgoblins ?
#5 D'après quelle compositrice célèbre, née au 16e siècle, a été nommé l'un des 5 quartiers du Chemin de Traverse ?

ENVOYEZ VOS RÉPONSES AU 3 630 1 03 EN INDIQUANT 163 (NUMÉRO DU SERVICE DE SF) EN DÉBUT DE QUICKY. 1,18 MORNILLES PAR QUICKY.
1506   241 2917more_horiz
Tag 3 sur EXCIDIUM DgxnSujet: HOPPY EASTER ► team kinder
Lexie Grosvenor

Réponses: 26
Vues: 612

Rechercher dans: HRP & beuglantes staffiennes   Tag 3 sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: HOPPY EASTER ► team kinder    Tag 3 sur EXCIDIUM EmptyDim 16 Avr 2017 - 19:07
J'AI TOUUUUUUT :fool: :fool: :fool: :fool:


CODES SECRETS
#1 : Patacitrouille
#2 : Veaudelune les trois balais
#3 : les trois balais 4, privet drive
#4 : 4, privet drive
#5 : mimi geignarde
#6 : magicobus
#7 : retourner de temps
#8 : plume à papote
#9 : saule cogneur
#10 : chocogrenouille

? graouh
Tag 3 sur EXCIDIUM DgxnSujet: HOPPY EASTER ► team kinder
Lexie Grosvenor

Réponses: 26
Vues: 612

Rechercher dans: HRP & beuglantes staffiennes   Tag 3 sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: HOPPY EASTER ► team kinder    Tag 3 sur EXCIDIUM EmptyDim 16 Avr 2017 - 18:42
je suis si paumée gaah gaah

j'ai trouvé que 5 œufs + le dernier, donc j'ai du me planter quelque part sbaf

voilà ce que j'ai bouuh

CODES SECRETS
#1 : Patacitrouille
#2 : Veaudelune
#3 : les trois balais
#4 : 4, privet drive
#5 : chocogrenouille
#6 :
#7 :
#8 :
#9 :
#10 :
Tag 3 sur EXCIDIUM DgxnSujet: HOPPY EASTER ► team kinder
Harvey "Hawk" Wakefield

Réponses: 26
Vues: 612

Rechercher dans: HRP & beuglantes staffiennes   Tag 3 sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: HOPPY EASTER ► team kinder    Tag 3 sur EXCIDIUM EmptyDim 16 Avr 2017 - 16:04
NOM DE LA TEAM : Surprise Witches !
CODES SECRETS
#1 :
#2 :
#3 :
#4 :
#5 :
#6 :
#7 :
#8 :
#9 :
#10 :


Là il y a marqué qu'il reste un dernier oeuf à trouver mais j'ai 0 idée, alors je me demande si "you are fake news" c'est pas juste pour nous faire tourner en rond xD
Tag 3 sur EXCIDIUM DgxnSujet: nasty #2 + night highs (warning)
Nao Chang

Réponses: 24
Vues: 2106

Rechercher dans: SAWL Centre   Tag 3 sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: nasty #2 + night highs (warning)    Tag 3 sur EXCIDIUM EmptyMar 4 Avr 2017 - 1:15
nasty; night highs
white noise in my mind won't calm down, you're all i think about

1-8 FÉVRIER 2004. Nao Chang est plus partisan de la subtilité que de la bêtise franche et directe. Il a un lot de préoccupations assez importantes qui ne lui laissent pas de place pour quelqu’un d’autre – et ça, ses amis l’ont compris. D’où la manipulation subtile qui consiste à littéralement insérer l’idée même d’Even dans sa tête.

Ou en résumé, c’est l’histoire du stalké qui devient stalker en cinq épisodes.  

#1. Quand Nao Chang se rend compte que tout son entourage est soudainement (très) ami avec Even Li. Le plan commence en douceur avec seulement quelques blagues partagées entre ses potes et Even sur MSN – des posts qui apparaissent évidemment sur sa page le matin quand il scroll par ennui dans le Magicobus en attendant d’arriver à l’école ou au boulot. Au début, ça le surprend, il ne s’était pas rendu compte que sa meilleure amie et lui s’échangeaient des astuces pour battre leurs records sur les jeux disponibles sur le pocketowl – c’est drôlement étrange de voir sa Nina, la nana la plus compétitive au monde, agréer que oui, Even est aussi bon qu’elle au jeu des briques. Whatever. Ça l’regarde pas, ils peuvent faire ce qu’ils veulent, devenir les nouveaux bffs et même adopter un chat ensemble ; c’est pas Nao qui va objecter. Il trouvera sans aucun problème une autre meilleure amie de toute façon, une qui ne le trahira pas pour le premier mec qui est aussi bon qu’elle aux briques.

#2. Quand le nom d’Even ressort dans une conversation banale out of blue. C’est Nina qui l’a réquisitionné pour la soirée, juste parce qu’ils ne se sont pas vus depuis quelques jours – elle lui a encore reproché d’avoir trop de jobs et pas assez de temps pour se reposer dans leur appartement. Park est sorti ce soir-là, personne ne l’a dit mais Nao se doute bien qu’il est parti voir ses autres amis, Even en particulier. Nina et lui se sont emmitouflés dans plusieurs plaids sur le canapé avec des snacks jetés un peu partout sur eux et aux alentours ; c’est crade et complètement le bazar mais ils sont trop habitués et puis il nettoiera plus tard. « J’ai trouvé ce type, t’vois, il a créé un business dans les films moldus qu’il adapte pour visionner sur la MirrorTV. Il a pas beaucoup de clients encore et c’est dommage parce que les moldus ont vraiment des trucs trop intéressants – I mean, ils ont quand même Star Wars, dude, ils pèsent dans l’game. J’aime les moldus, okay. » Il papillonne des yeux devant Nina alors qu’elle lui parle de Star Wars et qu’il est complètement largué mais elle a l’air contente de faire la conversation toute seule – ça lui laisse l’opportunité de piquer tous les bonbons explosifs bleu (les meilleurs) de leur boîte. « C’est cool quand même que quelqu’un ait pensé à faire ça, j’aurai peut-être dû me lancer là-dedans… » Elle semble un peu batailler avec la MirrorTV et le film moldu réadapté pour du matériel sorcier, elle lui montre quand même la boîte du film sur lequel il voit un homme et une femme... faire des trucs d’hétéros. Yikes. Le film s’appelle Titanic, apparemment. Il hausse un sourcil – elle l’a réquisitionné juste pour regarder un film romantique ? « Me regarde pas comme ça, ce film est juste génial. C’est Mickey et Even qui me l’ont recommandé. » Instantanément, ses sourcils se froncent et il se passe nerveusement la langue sur les lèvres. Elle a particulièrement insisté sur Even. Mais ça l’intrigue maintenant, de savoir quel genre de film ces deux-là (surtout Even) ont recommandé.

#3. Quand on lui rappelle qu’ils parlent tous les deux mandarin. C’est Park qui s’y colle cette fois, toujours de façon très subtile. Il est venu s’ennuyer au café dans lequel bosse Nao et si ce dernier ne lui a pas fait de remarque comme ‘‘pourquoi t’es venu me faire chier’’ et ‘‘bosse à ma place que j’fasse une sieste s’teuplait je meurs à l’intérieur’’, ça se voit à ses regards noirs à chaque fois que son meilleur ami l’interpelle entre les tables. Surtout qu’il lui pose des questions randoms. Soudainement, Park a développé une curiosité particulière pour la Chine et en particulier la Taiwan. Pas que le coréen ne se soit pas montré intéressé par le passé mais c’est soudainement devenu une passion pour lui, apparemment, vu les bouquins qu’il a même dénichés à la bibliothèque. Sauf que Nao a parfaitement conscience qu’il les a à peine feuilletés, juste jetés sur sa table pour faire semblant, plus occupé à rêvasser, son menton dans la pomme de sa main et son autre main remuant le latte macadamia que Nao lui a servi. Lui, il fait un peu le tour des tables et Park saisit n’importe quelle occasion pour lui poser des questions et ça commence sérieusement à le gonfler. « …C’est dingue quand même, un si grand pays et vous les Chang, vous vous retrouvez sous le brouillard d’Angleterre. J’aime bien le festival de la brume, t’énerve pas, mais la Chine, dude, c’est tellement beau. » (Nao se facepalme intérieurement et tente de l’ignorer du mieux qu’il peut même si c’est chaud parce qu’il est en train d’essuyer la table voisine de celle de Park. Il rentre quand bordel ?) « Ça me fait penser, tu sais qui parle mandarin aussi ? Even ! C’est dingue, tu trouves pas, tant de points communs entre vous. » Au moins, c’est quelque chose que Nao savait déjà. (Even lui avait écrit des blagues dans les petits papiers glissés dans ses bouquins). Et il ne l’avoue pas mais c’est réconfortant de savoir que la barrière culturelle entre Even et lui n’est pas si grande que ça. P'tain de Park, rentre à la maison. « Mǎ Nǎo et Jiélùn… me regarde pas comme ça, c’est son prénom taïwanais. » Jiélùn, huh ? (Personne ne le sait mais plus tard, il l’a répété devant le miroir tout seul pour voir l’effet que ce prénom en particulier a sur lui. Surtout parce qu’il a aussi répété ‘‘Mǎ Nǎo et Jiélùn’’ et ‘‘Jiélùn et Mǎ Nǎo’’ et qu’associer son propre prénom avec celui d’Even… Ça l’a fait rougir. Heureusement qu’il était tout seul).

#4. Quand des mots de la vie courante sont immédiatement associés à Even Li. Le processus a été accéléré un petit peu à cause de Mickey qui n’a pas hésité à lui balancer dans la face que c’était Even qui lui avait apporté toutes ces potions et autres joyeusetés du même genre quand il avait attrapé le Black Cat Flu. Le gosse avait déposé le tout devant sa porte, avait appuyé fort sur la sonnette avant de déguerpir – well, il suppose. Parce qu’il n’avait pas mis longtemps avant d’ouvrir la porte et il n’y avait personne en vue. Et Mickey n’a eu aucun scrupule pour dénoncer son propre meilleur ami – et surtout, pour venir importuner Nao dans ses révisions. Mickey n’a pas la patience de Nina et de Park, il n’hésite pas à lui parler d’Even en long, en large et en travers ; Even par-ci, Even par-là. Rien de trop dégradant ou personnel mais ça suffit pour que Nao en ait presque la tête remplie d’images du taïwanais. Pire encore, ça devient maladif maintenant, à chaque fois qu’il utilise ou entend les adverbes ‘‘even’’ et ‘‘evenly’’, c’est l’image de Li qu’il revoie. Même sa page MSN est remplie de photos de ses potes avec Even, de leurs délires mutuels (qu’il ne comprend rien et ne cherche franchement pas à comprendre – ils sont trop louches pour lui). Un peu comme s’ils essayaient de le noyer sous la tonne d’informations mais c’est tellement bien camouflé qu’il ne le relève pas. Pour lui, Nina est juste heureuse de s’être trouvée un nouveau pote et se sent obligée de l’exhiber partout (ça lui passera un jour, il l'espère très fort) et comme Mickey et Park sont toujours avec eux, ils ne se gênent pas non plus pour remplir leurs propres comptes MSN. (Nao a pensé à cesser de les stalker). Mais ce qui le frappe le plus, c’est de se rendre compte que même en cours, les mots qu’il lit lui rappellent Even. Le prof’ a un jour dit ‘‘heavenly’’ et il a tout de suite pensé au compte MSN du même nom et merde il est foutu.

#5. Quand Nao Chang finit par craquer et jette un coup d’œil au compte MSN d’Even Li. Ça commence en douceur, un jour il s’emmerde dans son canapé, après avoir révisé et il laisse sa curiosité prendre le dessus et ouvre le MSN d’Even. Au début, il se sent comme un voyeur (pourquoi?? c’est pas comme s’il n’avait pas déjà fouillé les comptes d’ses amis) et puis un rush d’adrénaline le traverse et il laisse juste sa curiosité le grignoter complétement et fait tourner tous les posts qu’il trouve. Entre les textes randoms, les photos, les shitposts, les vidéos/photos de grimaces, les bouts de chorégraphies et les reprises de chansons – Nao passe plusieurs heures à… juste… regarder son MSN. La danse et la musique, ce sont ses thèmes préférés qu'il retrouve dans ses posts et il regarde Even danser avec une admiration particulière qu’il ne saurait pas identifier et ne préfère franchement pas mettre un nom sur son propre comportement. Et puis, les chansons, c’est une toute autre forme d’admiration parce que la voix d’Even esttellementjolie qu’il a écouté la reprise Lost Stars en boucle. (Il a aussi acheté les chansons originales même s’il préfère la voix d’Even). Ce qui le pousse à mettre fin à son comportement un peu creepy, c’est le petit cadre pour le stalker. Et il n’hésite pas pour appuyer dessus et avoir un peu la conscience tranquille puisque dorénavant, en tant que stalker officiel, il aura une excuse pour le croiser sur MSN, cette fois-ci, sans le forcing de ses potes.


8 FÉVRIER 2004. C’est un coup du hasard aussi quand il tombe sur le commentaire plaintif d’Even sur MSN à propos d’un devoir qu’il est persuadé de fail. Si, au début, il passe juste brièvement sur le post en ricanant légèrement, c’est surtout les commentaires qui attisent sa curiosité. En particulier celui de Mickey. « Ask Nao to be your model, It went SO well last time ! ;)))))) » Il se prend immédiatement la tête entre ses mains parce que Mickey, putain, il est tellement lourd (et attentionné). Il grogne contre ses doigts, plus embarrassé que véritablement agacé parce que… servir de modèle une fois, c’était okay, surtout qu’il était plus de loin et il ne le savait pas vraiment qu’il était photographié – so, ça passe. Mais le faire… dans ces circonstances de trêve, tout en sachant qu’il va être photographié… c’est un peu plus gênant. Mais en même temps, il pourra croiser Even et traîner un peu avec lui, tout en ayant une bonne excuse. Right. C’est plus son instinct qui se saisit de son pow, il tape sans réfléchir « why not ;) » à la suite des commentaires. Et attend. Attend. Attend. Shit, pourquoi il a répondu – dammit, tout le monde va voir que Nao Chang est plus que partant pour être devant l’appareil et on va encore le traiter de snob, de prétentieux, de petite pute qui n’a de considération que pour son reflet – un petit ‘‘pop’’ indique qu’il a reçu un hibou privé et chasse immédiatement ses pensées mauvaises. C’est d’Even. Il se compose immédiatement, l’ouvre, le lit, le relit, et tape quelque chose à son tour (qu’il efface pour le réécrire au moins trois fois).

heavenly : t sérieux ???
n.chang83 : idk… enfin si t’es okay jveux dire!
heavenly : omg o U I

Et il ne sait pas comment mais ils en viennent à s’échanger leurs numéros et se planifient une rencontre dans quelques jours, dans un café. Quand le jour j arrive, Nao n’a pas encore terminé son shift mais il regarde régulièrement son pow coincé dans sa poche et quand un quicky arrive ‘‘je suis là’’, il demande à son collègue de se charger des quelques clients juste quelques minutes pendant qu’il quitte le comptoir pour rejoindre l’entrée du café. Even entre l’instant d’après. « Hey. Tu veux boire quelque chose ? Je termine bientôt. » Il se passe une main nerveuse dans ses cheveux roses et le guide vers une table libre.
Tag 3 sur EXCIDIUM DgxnSujet: (nao) dream me the world
Nao Chang

Réponses: 2
Vues: 327

Rechercher dans: Boîtes à flemme   Tag 3 sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: (nao) dream me the world    Tag 3 sur EXCIDIUM EmptyDim 19 Mar 2017 - 18:06
Ma Nao Chang feat. park jimin • credit : calimena
☇ Idées de liens : texte ici.
❝ We're running in circles again ❞Groupe : wizard

☇ nom & surnom(s) ; L’étendard nobiliaire des Chang est enseveli dans l’oubli d’un empire devenu fantôme, leurs hymnes soigneusement démantelés et parsemés de honte viciée mais qui résistent aux affres du temps dans les cerveaux étriqués. Ils n’ont en guise de trône qu’un lointain et insipide souvenir de leur armure autrefois dorée, à présent rouillée ; destitués de leurs titres et fortune, écrasés par le talon du gouvernement sans qu’ils ne plient l’échine entièrement. Les Chang se parent de fierté et d’honneur, même dans la honte et les difficultés. Héritage ancestral qu’il trouve pénible à porter à cause de la rigidité de l’histoire familiale. Mǎ Nǎo l’allège, cependant, avec sa douce signification de “cornaline” en mandarin, qu’il a raccourci en Nao pour plus de commodité. ☇ naissance ; À Ste-Mangouste, le 02.09.83, la période de l'année caractérisée par la cornaline, d'où son prénom. Il est né cependant un jour après la rentrée à Poudlard, ce qui l'a fait rater une année scolaire. ☇ ascendance & origines ; Sang-pur. Depuis la mise en place du nouveau gouvernement, les Chang sont persécutés et sans-le-sou à cause du statut de leur sang ; le père de Nao est assigné à domicile et son petit-frère (Bǎo Lán, 10 ans) placé dans une famille d'accueil. ☇ métier ; Étudiant en 2ème année  à l’Academy of Sports & Broom Flying (Centre London-I), il a signé un contrat de spécialisation avec l'équipe Falmouth Falcons dont il occupe le poste d’Attrapeur titulaire. Il travaille également au siège de la STV (Société pour la tolérance envers les vampires) : il sert de secrétaire pour les vampires, même si son rôle se réduit surtout à tenir la bougie. Et puis, un job de livreur dans diverses entreprises ; il est payé au nombre de missions qu’il accomplit, c’est pratique quand il est en difficultés financières. ☇ camp ;Plus silencieux qu’autre chose sur la question du camp, Nao s’est surtout laissé entraîner par le courant durant la guerre. Son père a collaboré avec le gouvernement, son frère aîné a rejoint la rébellion ; leurs actions se sont répercutées sur les Chang restant mais c’est essentiellement la collaboration de son père qui leur a coûté le plus – ils ont absolument tout perdu, y compris leur dignité. Les Chang étant traditionalistes de nature, Nao se considère tout de même comme moderniste de par les valeurs que sa mère amoureuse des moldus a inculqué à sa marmaille. ☇ réputation ; True athlete. Il n’a rien du jock qu’on voit déambuler dans les couloirs de l’école, de jolies filles aux bras et l’arrogance et la grossièreté en marque de fabrique. Nao est le sportif terre-à-terre capable de converser avec tout le monde, qui reste humble et bienveillant en toutes circonstances. Mais il dégage quelque chose d’inaccessible et d’intimidant à cause de son regard naturellement froid et son port altier ; pour certains Nao est un autre snob sang-pur parmi des centaines, pour d’autres, il est ce garçon au sourire facile, qui garde la tête sur les épaules. On l’a plus souvent que rarement mis sur un piédestal, dicté une marche à suivre et une attitude à adopter mais c’est seul qu’il s’est mis la pression pour être ce petit prince parfait et Nao a peur du moindre faux-pas qui pourrait lui coûter cette position durement acquise. ☇ orientation & état civil ; Gay assumé et officiellement célibataire, il a évité les mariages arrangés parce que ce n’est pas dans la mentalité de ses parents qui lui ont toujours répété qu’il a le temps pour se caser avec quelqu’un. Officieusement, il a une relation ‘‘friends with benefits’’ avec Even Li. ☇ rang social ; Simple civil. ☇ baguette ; Trente centimètres, en bois de vigne, elle contient un crin de licorne. ☇ épouvantard ; Lui-même, devenu médiocre et inutile, tombé dans l'oubli. ☇ risèd ; Il ne voit absolument rien. Ses désirs changent selon son humeur, ses nouveaux plans, ses envies... Fut un temps, il se voyait champion de Quidditch mais c'est devenu beaucoup trop abstrait pour qu'un seul de ses désirs devienne fixe. ☇ patronus ; Une hirondelle. ☇ particularités ; Il est maître de l'air. ☇ caractéristiques ; un piercing industriel à l'oreille gauche et sa tendance à changer de couleur de cheveux tout le temps. ☇ animaux ; Il n'en a pas. ☇ objets connectés ; (msn, pocketowl, télévision magique).


☇ Anecdotes & infos ;
chrono de ses délires capillaires:
 

(+) fanboy d’Oliver Wood, ou plutôt, le plus gros fanboy qui existe, Nao possède une collection d’objets à l’effigie de Wood, sans parler de ses (milliers de) posters. Il a, littéralement, accroché un poster sur le plafond juste au-dessus de son lit pour le voir à chaque fois au réveil et se répéter comme mantra ‘’do it for him’’. Il l’a déjà croisé dans des soirées pour les quidditchplayers mais n’a jamais trouvé le courage d’aller lui parler (une fois, Wood a même essayé de venir le voir mais Nao a pris la tangente). Il serait tétanisé s'il rencontrait son idole. (+) il a des mains très petites, surtout pour un attrapeur, sujet sur lequel on le charrie tout le temps quand les membres de son équipe se mettent à faire des comparaisons avec leurs mains énormes. et puis, il est petit tout court, mesurant seulement 1,73.6 cm (0.6, c'est un détail très important, il y tient tout particulièrement!), les hommes Chang étant connus pour leur petite taille. alors que les filles, bizarrement, sont plutôt grandes (sa sœur de seize ans fait presque la même taille que lui – everything is fine). (+) tactile. c'est à travers le toucher qu'il s'exprime le plus et plus librement, que ça soit autant avec les garçons qu'avec les filles. mais c'est parfois un peu trop, ce qui donne l'impression qu'il flirte constamment ; il est juste naturellement à l'aise avec le contact physique. (+) fêtard à l’origine, avec une habilité presque naturelle en séduction, Nao se mettait facilement dans le mood avec de la bonne musique et des gens avec qui flirter. Gamin wild af. Surtout jeune aussi, avec peu d’inhibitions et de self-control quand il s’agissait d’avoir du fun. Et puis il a brusquement grandi quand les problèmes leur sont tombés dessus : familiaux d’abord mais également financiers. Il a dû tout arrêter par manque de temps mais aussi parce qu’il a d’autres préoccupations qui lui occupent constamment l’esprit. Ça lui arrive d’accepter une soirée avec ses potes mais il n’a plus rien du fêtard intrépide et toujours prêt à tout qu’il était avant ; ça accentue d’autant plus son image de snob puisqu’il fait un tri des soirées dans lesquelles il est invité. (+) snob, c’est justement l’image qu’il renvoie le plus souvent. Issu de l’aristocratie chinoise, Nao s’est toujours mis la pression afin d’être le plus impeccable possible en société. À la maison ou même dans un cadre familial, il se lâche beaucoup plus mais en société c’est autre chose, il s’oblige à montrer le meilleur de lui-même à cause de son éducation. (+) bobo chic, son style vestimentaire est aussi prétentieux que son expression faciale qui lui donne l'air de se considérer supérieur à tous. Sa garde-robe contenait, à la base, que des articles ayant coûté une fortune, des bouts de tissus pas forcément pratiques ou même beaux, juste parce que c'étaient des marques et qu'il lui fallait absolument les avoir. Tout ce qui était en édition spéciale, Nao s'en procurait toujours, ne s'attardant jamais sur le prix des articles. Mais il a dû se séparer de la plupart de ses vêtements et chaussures luxueux, contraint de les vendre en cassant le prix de base. S'il s'habille en prêt-à-porter aujourd'hui, il tente quand même de rester proche de son style initial tout en étant plus cheap (c'est dur d'être pauvre). (+) son petit-frère (Bǎo Lán) est placé dans une famille d’accueil, étant mineur et de sang-pur. Les Chang ont pourtant réussi à passer un marché avec les parents d’accueil pour garder Bǎo Lán la journée et le déposer à la maison à 21h. Ça oblige Nao, Min et Jian de concorder leurs emplois du temps afin d’aller chercher le petit et passer la journée avec lui. Sa famille d’accueil ne le néglige pas mais il est surtout livré à lui-même, d’où le besoin des Chang de le garder un minimum avec eux pour qu’il ne déprime pas trop. Les enfants n'ont cependant pas le droit d'emmener le petit à la maison, à cause de la situation de leur père (criminel de guerre). Iseul doit se déplacer en ville pour pouvoir le voir. (+) c'est justement pour communiquer avec Bǎo Lán qu'il sait lui-même communiquer en langue des signes, son frère étant sourd de naissance. (+) son père a collaboré avec l'ancien gouvernement, il était même parmi les guérisseurs chargés de confectionner des traitements révolutionnaires issus des vélanes. Ses actions lui ont fait perdre son boulot à Ste-Mangouste, il a évité la prison mais est assigné à résidence. (+) sino-coréen ; son père est issu d'une famille chinoise et sa mère est coréenne de nationalité américaine. Né et ayant grandi en Angleterre, l'anglais est la première langue qu'il a apprise. Il a par la suite appris couramment le mandarin par obligation, de même que ses frères et sœur, même s'ils parlent mandarin surtout lorsqu'ils visitent la Chine. Et puis plus tard, vers ses treize ans, il a demandé à sa mère de lui apprendre le coréen quand il a été mis en correspondance avec un coréen de Mahoutoukoro ; son niveau n'est pourtant extraordinaire, le coréen n'étant pas sa langue principale. Il utilise les titres honorifiques chinois lorsque la situation l'exige mais dans le privé il se permet d'être plus familier. (+) maître de l'air via sa mère, Nao a même longtemps pratiqué le taekwondo sorcier qui garde les mêmes enseignements que les moldus tout en incorporant l'usage des éléments. (+) acrobatie ; c'est justement son expérience du taekwondo qui l'a dirigé vers l'art martial acrobatique. Autant au sol que dans les airs, Nao prend plus de goût dans l'acrobatie que le taekwondo. (+) quidditchplayer ; il est considéré comme une star montante du Quidditch, tant il est obsédé par ce sport et ayant véritablement un talent malgré son manque de confiance en lui. Il a l'habitude d'exécuter des figures acrobatiques (et dangereuses) dans ses matchs. Surnommé Thunder, il est officiellement le rival d'Anthea Moriarty selon les médias : tous deux attrapeurs ayant des origines asiatiques et maîtrisant un élément (le feu pour Thea, l'air pour Nao). Ils sont, en réalité, amis mais adorent jouer sur cette (fausse) rivalité pour le show. Attrapeur remplaçant chez les Faucons depuis janvier 2003, il est cependant passé titulaire en août 2003. (+) malgré son côté softy, Nao a un caractère fort qui ne se voit pas au premier abord : il impose ses opinions quand il le faut, ne se laisse pas marcher dessus. Il sait faire des sacrifices mais il reste cependant très déterminé pour atteindre ses objectifs. Quand sa famille a eu des problèmes, il aurait pu démissionner de son poste d'attrapeur et quitter l'école pour se consacrer à temps plein à aider les siens ; mais non, Nao n'a pas dévié de sa vocation, il s'est accroché bec et ongles à sa place durement acquise mais n'a pas non plus abandonné sa famille. D'où la multitude de jobs qu'il a depuis la fin de la guerre, quitte à tomber de fatigue. (+) insomnies ; préoccupé par tout plein de choses, à cause de son emploi du temps chargé, entre ses entraînements, ses cours, ses boulots, Nao a sincèrement que très peu d'heures de sommeil par nuit. Voire même, pas de sommeil tout court. Sachant qu'il va courir tous les mains au moins une heure, il n'a vraiment pas le temps pour lui. Ça se voit justement sur ses résultats scolaires, malgré le fait qu'il a des cours en moins du fait de son contrat de spécialisation, Nao frôle tout juste la moyenne. (+) makeup ; il s'est mis au maquillage en commençant le Quidditch à Poudlard, à cause des nombreux coups qu'il se prenait dans la gueule. C'est une habitude qu'il a gardée, même si c'est pas fréquemment qu'il se maquille. Sauf qu'avec son manque de sommeil, il est aujourd'hui obligé d'en mettre souvent pour camoufler ses cernes. Il possède plusieurs palettes de nude. (+) quelqu'un (Even Li) a inscrit sur le siège du Magicobus son numéro de pocketowl, y ajoutant également la mention "call nao chang 4 a BJ". Comme il n'a pas assez de gallions pour changer de numéro ou même de pocketowl, il est obligé de trier les quickies et appels qu'il reçoit (c'est fatiguant). (+) loner ; il donne l'impression d'être entouré à cause de sa réputation de garçon populaire mais Nao a surtout qu'une poignée d'amis proches. Des connaissances, des camarades, il en a des tas mais vraiment, son cercle d'amis est très restreint. Secret, renfermé, à tendance introverti, Nao ne se confie pas non plus très facilement. Pas même à ses meilleurs amis. Anxiety disorder : il a toujours eu du mal à gérer la pression, incapable d'avoir pleinement confiance en ses capacités, les remises en question constantes (''je crois qu'il y a un truc qui cloche chez moi''), ces pensées qui lui répètent qu'il n'est pas assez bon, qu'il ne le sera jamais... il a même loupé sa chance de se faire repérer par des recruteurs lors de son derniers match de Quidditch, il était littéralement paralysé dans une salle de classe. Ça lui arrive souvent de saboter lui-même quelque chose à cause de l'inquiétude trop intense ou sa frayeur de ne jamais être à la hauteur. (+) ménage ; sa chambre dans la maison familiale et celle qu'il partage avec son meilleur ami et colocataire au Sawl Yard sont complètement clean. C'est maladif chez lui, quand il est stressé, sous pression, inquiet pour quelque chose, il fait le ménage pour s'en libérer, quitte à nettoyer plusieurs fois la même pièce au point qu'elle brille littéralement (on pourrait même manger sur le sol de sa chambre tellement c'est propre). C'est libérateur. Chez les autres pourtant, ça ne le gêne pas quand c'est mal-rangé ou même plutôt insalubre, il n'est pas mysophobe au point de psychoter pour n'importe quelle crasse. Il a un petit côté maniaque également, à vouloir tout ranger par couleurs et par taille. (+) il a pratiquement toujours les cheveux teints, il laisse peu souvent ses cheveux au naturel (noir) ; souvent, il privilégie des couleurs criardes. Il est passé un peu par toutes les couleurs mais celle qu'il aime le plus, c'est l'orange. En ce moment pourtant il a les cheveux en rose pastel.

Listing des rp en cours (0/5)• nasty #2 ; night highs (warning)
• nasty #3 ; everglow
• ryder ; pure heroine
• nasty #6 ; wildcard

Listing des rp prévus• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom

Listing des rp terminés (4)• nasty #1 ; you suck anyway
• event #13 ; magic storm (st mungo)
• nasty #4 ; we burned like fireworks, but only ashes remained
• nasty #5 ; blood, sweat, heart and tears

Approuvé par le Ministère de la Magie
Tag 3 sur EXCIDIUM DgxnSujet: ROHAN † moonlight.
Rohan Helvar

Réponses: 1
Vues: 242

Rechercher dans: Boîtes à flemme   Tag 3 sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: ROHAN † moonlight.    Tag 3 sur EXCIDIUM EmptySam 18 Mar 2017 - 20:01
Rohan Helvarfeat. alexander ludwig • credit : tumblr
❝ We're running in circles again ❞Groupe : hunted

☇ pseudo complet & surnom(s) ; ses parents ont décidé de l'appeler Rohan, autant dire qu'il ne s'est jamais demandé pourquoi, ni d'où ça vient, après tout, ils sont morts avant qu'il ne puisse leur poser ce genre de questions alors autant ne pas penser à des trucs inutiles. Son nom de famille, c'est Helvar, un nom de sorciers qu'on a pas mal prononcé à une époque, avant qu'il ne sombre dans l'oubli puis fasse la une de la Gazette du Sorcier quand toute la famille a été massacrée il y a quatorze ans. Ça a probablement voulu dire quelque chose pour Rohan un jour, désormais c'est juste un nom. Edouard le surnomme Ghost, une petite private joke liée à la première fois qu'ils se sont vus. Sinon, il n'a pas tellement de surnoms, à part peut-être Ronnie, mais il le déteste celui-là, c'est comme ça qu'ils l'appelaient, dans la meute, et ça n'avait rien d'un surnom affectueux.
☇ naissance ; dl a vu le jour le 28 décembre 1978, au Pays de Galles.
☇ ascendance; sa famille est de sang mêlé, depuis plusieurs générations maintenant.
☇ camp ; il s'est battu aux côtés de la RDP et pour le récompenser, on a voulu mettre son Loup en cage et exterminer les siens. Alors Rohan n'est du côté de personne. Seulement du sien. S'il doit se battre à nouveau, ce sera pour sa Meute et personne d'autre.
☇ réputation ; chez les Thurisaz, il était le protégé du Geri, alors même s'il était le faiblard, le louveteau mis à l'écart, personne ne s'en prenait à lui. Jusqu'à ce que son créateur soit capturé puis exécuté, ils n'ont alors plus hésité à lui faire comprendre qu'il n'était plus le bienvenu.
A la RDP, il était ce mec qu'on n'approchait pas trop, parce qu'il  faisait partie de la horde la plus crainte du territoire britannique alors forcément, on le voyait comme une bête.
Aujourd'hui, il est un de ces autres fugitifs dangereux qu'il faut arrêter.

☇ état civil ; célibataire.
☇ rang social ; hors-la-loi.
☇ épouvantard ; James en train de rire avec ce type qui a tué Sarah.
☇ risèd ; James qui lui sourit, comme avant parce qu'enfin, il le reconnaît.
☇ patronus ; il n'a jamais appris à en faire un.
☇ particularités ; c'est un loup-garou, depuis qu'il a dix ans. Il a passé 8 ans dans une horde avant d'être livré à lui-même un moment, puis de s'allier avec deux autres loups-garous pour ne pas être complètement seul. A leur mort, il a rejoint la RDP.
☇ animaux ; James ?
☇ objets connectés ; même s'il avait les moyens de se procurer un de ces trucs, Rohan n'en voudrait pas.
Listing des rp prévus• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom

Approuvé par le Ministère de la Magie
Tag 3 sur EXCIDIUM DgxnSujet: (JOHNSON) Why am I so bad at being good ?
Invité

Réponses: 2
Vues: 271

Rechercher dans: Fiches poussiéreuses   Tag 3 sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: (JOHNSON) Why am I so bad at being good ?    Tag 3 sur EXCIDIUM EmptyDim 12 Mar 2017 - 13:38
Angelina Running wild, running free

Approuvé par le Ministère de la Magie
Tag 3 sur EXCIDIUM DgxnSujet: those are the days that bind us together, forever. (peo)
Theodore Nott

Réponses: 8
Vues: 455

Rechercher dans: Azkaban   Tag 3 sur EXCIDIUM Nonew12Sujet: those are the days that bind us together, forever. (peo)    Tag 3 sur EXCIDIUM EmptyMer 15 Fév 2017 - 0:48
So still no action for you then? I had heard something about that indeed… glad to have you suffering along Nott. ” Theodore aurait pu en sourire, si il avait été le genre; mais à la place il hoche lentement de la tête, dans un mouvement qu'elle reconnaîtra comme quelque chose à mi-chemin entre amusement et appréciation. Il est content — autant qu'on peut l'être quand on est condamné à vie dans une prison qui, même si elle a été meublée de quelques changements positifs et humains, reste une prison visitée par des Détraqueurs chaque matin — qu'elle soit là. Évidemment, Theodore doute que la Marque permette à quiconque de devenir ami avec ses collègues Mangemorts; mais il y a quelque chose de presque sacré, de presque plus important que la Marque qui lie Penny à Theodore. C'est sans doute le fait qu'ils aient reçu ce foutu tatouage ensemble, qu'ils aient vu toute l'humanité laissée à la porte dans les yeux de l'un de l'autre. Penny est bien la seule personne au monde en qui Theodore a confiance, se rend-t-il compte avec malaise. Les autres? Qui? Personne ne lui est plus vraiment agréable, entouré de vipères et de serpents qu'il est, Maggie est morte, Nephtys est... il fait confiance à Nephtys, évidemment, mais elle n'est pas une alliée, elle est plus que cela. Il n'est pas question qu'il fasse comme si Draco existait nulle part dans sa vie et quant au reste... well, c'est vrai qu'il n'a jamais eu beaucoup d'amis.
Ça le met donc vraiment mal à l'aise de se reposer sur Penelope Clearwater, of all people. “ I kind of do actually. Gracious, ” marmonne-t-il en retour, sans cacher sa légère surprise à la sincérité dans la réponse quasi-immédiate de sa collègue Mangemort. Mais satisfait, malgré tout. Il déchante un peu quand, après lui avoir demandé comment elle se sentait parce que, “ Bloated actually. Thanks for asking, ” ça le met un peu mal à l'aise.

Il ne peut s'empêcher de détourner les yeux en grimaçant, ses doigts tapotant un rythme effréné sur la couverture de son livre pendant quelques secondes avant qu'il ne reporte son attention sur elle. C'est vrai qu'en plus de la grossesse surprise, tout son visage a changé... même si il est dur de vraiment s'en rendre compte vu qu'ils ont passé la plupart du mois précédent et de celui d'avant ensemble. Mais il y a indéniable quelque chose de différent chez Penny à part son énorme ventre et le fait qu'elle porte les jumeaux (il grimace à cette idée, ils ne sont même pas mariés) de Perceval Weasley. Encore aurait-ce été un bon parti... “ I’m also bored out of my mind. How long d’you think it’ll take us to go through this whole room? I mean I might be cheating a bit, it’s probable I’ve read half of them already. Yeah, tell me about it, ” marmonne-t-il en caressant du doigt le titre du livre qu'il a pris au hasard: la pièce de théâtre Hypatie, inspirée de Kingsley, version traduite. Il se souvient avoir vu une production, un peu trop dramatique et excentrique à son goût, il y a quelques années; il n'entendait rien au français mais il avait un bon souvenir de l'expérience. L'actrice principale avait un certain charisme, se souvenait-il. “ But I guess we should be grateful we have a library at least. And workshops. ” Il se passe une main dans les cheveux. “ I guess we're better off here than there, eh?

C'est de l'ironie, évidemment; pour la première fois de sa vie, Theodore aimerait bien avoir les pieds dehors qu'à l'intérieur, c'est dire. “ My cellmate is your usual run-of-the-mill fanatic, which is pretty much what you'd expect. Well, that's what I'm getting off of her, I haven't actually spoken to her yet. I only have one. Perks of this I think. ” Toujours son ventre. Theodore grimace légèrement en compatissant, mais c'est vrai qu'on lui laisse filer pas mal de choses grâce aux gamins; sans doute à cause du fait que le père soit (a fortiori) (il devrait lui demander par rapport à ça d'ailleurs) Weasley #4... #3? Or something. “ But then again maybe not. How about you? ” Il hausse les épaules: il n'est pas bien mieux loti. “ Number 152, Andrew. He snores. And there's a third bed but it's empty. ” Son visage montre bien à quel point il n'a aucune envie de le voir rempli, même si il ne se fait pas trop d'illusion. “ He's harmless, I reckon. Doesn't have the Mark. ” C'était sans doute ce qui l'avait le plus surpris, chez Andrew 152: ses bras pâles. Avec le t-shirt obligatoire qu'ils portent tous les deux, les Marques de Penny et de Theodore crèvent leurs peaux blanches; déjà Theodore a l'impression que l'encre s'efface. Ça fait plus de deux mois qu'il n'a plus l'impression que son bras s'enflamme spontanément; il ne s'y attendait pas, mais ça fait comme un vide à l'intérieur. Il ne se rendait pas compte avant combien cette douleur le guidait, et combien la magie néfaste de la Marque avait pu l'aider. “ I have no idea where our shaker went, by the way, ” dit-il en faisant référence au prisonnier qui partageait leur cellule dans les geôles du Ministère, l'homme étrange à la Marque agité de crises. Il est peut-être mort dans le transfert; Theodore s'en fiche plus qu'il ne le devrait. “ Oh Merlin, have you heard of this werewolf trial? It's crazy, so basically--

Ils discutent un peu, des procès surtout, ceux dont ils n'ont rien entendu pendant leur enfermement au Ministère, ils se font un peu rabrouer au bout d'un moment pour baisser le ton et, tel un conspirateur, Theodore se penche en avant, ses coudes sur la table. Il y a un moment de flottement — ils étaient à la fin de leur petit débat sur l'éthique derrière blâmer des soldats terroristes, comme les Belliqueux, dans une guerre civil — jusqu'à ce que Theodore tapote une nouvelle fois la couverture du lit, pris d'une pensée soudaine. “ Have you ever read that fiction book... The Price of Gold? It's about those two gangsters in the nineteen twenties, how they built their thing from the bottom to the top and everything... and how they got destroyed by this newcomer, right? You read it? ” Elle hoche légèrement la tête, et il est rassuré, continue: “ and this newcomer... he had his man on the inside, Malcolm... you remember? ” Le regard de Theodore est presque trop intense, pendant un moment, et il s'en rend compte quand le silence s'étire; il le baisse presqu'aussitôt, embarrassé et mal à l'aise.
Dans le livre, Malcolm donne une way in à son employeur: tout le livre est rédigé de son point de vue, alors qu'il observe du début à la fin l'empire bâti par les deux gangsters, alors qu'il devient leur ami... et puis un traître. Pour l'argent — The Price of Gold — mais aussi, et surtout... pour l'amour, alors qu'il se fait manipuler par le newcomer pour tirer des balles dans les pattes des gangsters. C'est un livre sur la corruption, la confiance, l'amitié et surtout sur la trahison. L'histoire du gars tellement manipulé et tellement amoureux de son employeur qu'il détruit ses deux meilleurs, et seuls, amis. Qu'il renonce à tous ses principes. I loved that book. ” C'est un mensonge; il n'a jamais été friand de fiction, sauf quand il était malade à passer des journées au fond de son lit. “ I think it's a great take on human nature, on how you could go against everything you stand for for the ones you love. Don't you think? ” Il garde les yeux baissés sur ses doigts qui jouent toujours sur la couverture du livre, la question pesant comme une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Sauter vers: